Maintenant ça suffit ! 12 avril contre l’austérité

Maintenant ça suffit ! 12 avril contre l’austérité

Messagede Pïérô » 09 Avr 2014, 01:08

Appel à manifestion le 12 avril contre l’austérité, pour l’égalité et le partage des richesses


Image

http://www.marche12avril.org/

Maintenant ça suffit ! Marchons contre l’austérité, pour l’égalité et le partage des richesses

Nous n’en pouvons plus de voir la droite et l’extrême-droite battre le pavé avec leurs cortèges de haine de l’autre, d’intolérance, de racisme, de sexisme, d’homophobie et d’intégrisme.

En France, comme dans toute l’Europe, la rigueur budgétaire et l’austérité imposées par la Commission européenne, François Hollande et le gouvernement pour satisfaire les marchés financiers nourrissent ce climat malsain. Les conséquences sont là : services publics démantelés, acquis sociaux mis à mal… Le chômage monte, la précarité s’étend, les jeunes galèrent, les salaires et les retraites sont en berne. Les inégalités se creusent tandis que les grandes entreprises versent aux actionnaires des dividendes insolents. Partout ces politiques provoquent indignations, colères et désespoirs. Elles nous révoltent.

Elles s’accompagnent du recul général des droits : à l’éducation, à l’emploi, à un revenu correct, à la santé, à un logement stable et décent.. Les inégalités d’emploi et de rémunération attaquent plus durement les droits des femmes et des migrant-e-s. La répression s’abat sur les sans papiers, les roms, les plus précaires, et celles et ceux qui les défendent. Alors que des choix politiques résolument à gauche devraient s’imposer face à la crise, les renoncements du gouvernement devant les exigences du Medef et de la droite en matière sociale, environnementale, familiale, et sur le droit de vote des étrangers… scandalisent.

Avec l’assentiment enthousiaste du Medef, le président de la République veut désormais faire du « pacte de responsabilité » le cœur de sa politique. Au patronat, il octroie 35 milliards d’allègement de cotisations. Qui peut croire que ce nouveau cadeau permettra de lutter contre le chômage ? Devant un Medef qui refuse de s’engager sur des créations d’emplois, le gouvernement Ayrault s’engage, lui, à réduire les dépenses publiques de 50 milliards d’euros. Dans la ligne de mire, la sécurité sociale et les services publics. Mais ce sont aussi les collectivités territoriales asphyxiées, les associations étouffées, la culture sacrifiée. Ce n’est décidément pas cela que nous voulions, nous qui, par millions, avons contribué à chasser Sarkozy.

Personnalités morales, acteurs et actrices du monde de la culture et des arts, du monde du sport, responsables syndicaux, associatifs, politiques, nous sommes divers par nos engagements. Mais ensemble, nous voulons construire une dynamique pour une alternative sociale, démocratique, écologique et féministe, fondée sur la solidarité. Nous appelons le samedi 12 avril à Paris à une marche nationale d’espoir à gauche, contre l’extrême droite, pour l’abandon du « pacte de responsabilité », pour une juste distribution des richesses. Cette marche ne restera pas sans lendemain.

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22400
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Maintenant ça suffit ! 12 avril contre l’austérité

Messagede bipbip » 10 Avr 2014, 12:38

Le 12 avril à Paris : socialisme ou barbarie

Non, la rue n’appartient pas qu’à la « Manif pour tous », « Printemps français », « Jour de colère », Bonnets rouges et autres gogos dieudonnisés ! Oui, il existe une opposition sociale, et même anticapitaliste au gouvernement PS-Medef. Il s’agit de le démontrer le 12 avril.

Que peut-il se passer quand l’extrême droite et plus largement la réaction saturent les ondes, le web et occupent la rue sans rencontrer d’obstacle ? Elles prennent confiance, se disent que leurs idées progressent et que les batailles idéologiques qu’elles mènent appellent des traductions politiques et électorales. Et en attendant ces lendemains qui chantent, elles occupent le terrain par tous les moyens – y compris par la violence physique.

Qu’advient-il quand le gouvernement Ayrault-Hollande mène une politique antisociale, au détriment des classes populaires, avec 80 milliards de cadeaux à la bourgeoisie (30 milliards d’exonération fiscale au patronat auxquels s’ajoutent 50 milliards de réduction des services publics) ? Qu’advient-il quand ce même pouvoir négocie avec ses homologues occidentaux un accord de libre-échange faisant sauter de nouveaux verrous sociaux et environnementaux au bénéfice des capitalistes ?

En l’absence de riposte syndicale et politique à la hauteur de la situation, il ne peut en résulter que démoralisation, désespérance et démobilisation… L’impression de n’avoir plus le choix qu’entre ultralibéralisme et fascisme... à l’instar de ce qui se passe actuellement en Ukraine.

Une marche contre l’austérité, le racisme et la réaction

Ce sont ces interrogations qui ont amené le NPA, courant février, à proposer à toutes les organisations qui combattent le gouvernement (dont AL) d’unir leurs forces pour se réapproprier la rue massivement, à l’occasion d’un « week-end de révolte de gauche ».

Une partie d’entre elles se sont emparées de cette idée et se sont rassemblées dans un collectif unitaire pour organiser, le 12 avril, une marche dirigée tant contre la politique d’austérité et anti-immigré-e-s du gouvernement que contre l’extrême droite et la réaction. Elles affirment également la nécessité de construire « une dynamique pour une alternative sociale, démocratique, écologique et féministe, fondée sur la solidarité ». Elles souhaitent enfin que ce rendez-vous ne soit pas sans lendemain.

À ce jour, plusieurs dizaines d’organisations ont décidé de soutenir cette initiative et de mobiliser.

Parmi elles on trouve nombre d’organisations politiques comme le NPA, Alternative libertaire, mais aussi celles du Front de gauche (PCF, PG, GU, PCOF, GA, Alternatifs, Fase, C&A), des structures syndicales (CGT-Finances, CGT-Services publics, CGT Île-de-France, FSU, SUD-PTT, SUD-Éducation, SUD-Santé…), des associations comme Droit au logement, l’Apeis, Attac, la Fondation Copernic...

La position d’AL

Pour Alternative libertaire, il est nécessaire de lancer des initiatives avec des cadres de mobilisation à la hauteur de la situation. Il faut à la fois développer des luttes de masse et se réapproprier la rue comme espace politique, en vue de construire une alternative autogestionnaire, anti-autoritaire et libertaire.

La décision d’AL d’être partie prenante de cette marche du 12 avril a tenu compte de trois facteurs : ses atouts, ses limites et la marge de manœuvre dont AL disposait pour s’exprimer et même peser sur le contenu unitaire.

Il n’était pas question pour AL de cautionner une initiative qui n’attaque pas clairement le gouvernement PS-EELV, ou laisse entendre que les classes populaires avaient besoin d’un « vrai gouvernement de gauche ». Au bout du compte, non seulement l’appel est clair sur ces deux points, mais AL, avec d’autres organisations, ont joué un rôle décisif en ce sens.

Néanmoins, les difficultés ont été réelles, et peuvent constituer un handicap à cette initiative.

Plusieurs organisations politiques (NPA, puis PG et PCF) ont en effet clamé, avec tambours et trompettes, que l’idée d’une marche le 12 avril émanaient d’elles. Cette façon de chercher à « labelliser » l’initiative n’était pas de nature à faciliter le rassemblement, et bon nombre d’organisations du mouvement social ont protesté contre cette mesquinerie.

Cela a constitué le principal frein à la participation d’organisations syndicales et du mouvement social qui, dans un contexte de faiblesse et de dispersion des luttes (hormis à Notre-Dame-des-Landes), peinent à faire entendre leurs voix.

Pour autant, ces organisations ont participé de bout en bout à toute la phase de discussion de cette initiative. Cela démontre à la fois une volonté d’être présent dans la rue, et une forte réticence devant les méthodes politiciennes. Pour un certain nombre de syndicats, le 1er mai, quinze jours plus tard, offre la possibilité d’être toutes et tous ensemble dans la rue, sans l’inconvénient des magouilles du Front de gauche.

Ce n’est pas faux. Le problème est que le 1er mai a un caractère rituel, et qu’en comparaison du Jour de colère prévu le 4-5 avril, il apparaîtra pâlement routinier. Sans que cela gêne le 1er mai, une date de convergence nationale le 12 avril nous fera en revanche sortir de l’ordinaire.

L’autre facteur d’appréciation pour AL à été la possibilité de peser davantage sur cette initiative en étant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Très logiquement, le Front de gauche va tenter de faire de cette journée une opération au service de sa campagne électorale. Très logiquement, les syndicats, associations de lutte, anticapitalistes et libertaires qui seront là aussi feront entendre leur propre son de cloche. AL fera le maximum pour cela.

Le combat libertaire ne peut se résumer aux échéances du 12 avril, ni du 1er mai, mais il peut s’appuyer dessus ; il faut en faire des moments forts d’expression anticapitaliste et autogestionnaire. Nos luttes ne doivent exprimer une révolte, mais aussi poser clairement les termes d’une alternative révolutionnaire au sinistre choix qu’on nous propose : barbarie libérale ou fasciste.

Laurent Esquerre (AL Paris nord-est)

http://alternativelibertaire.org/?Le-12 ... ialisme-ou


Image

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Maintenant ça suffit ! 12 avril contre l’austérité

Messagede bipbip » 13 Avr 2014, 12:34

Vidéo manif

cortege AL à 6mn




Image

Image


Image

Image


Image

Image


Image

Image


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Maintenant ça suffit ! 12 avril contre l’austérité

Messagede bipbip » 19 Avr 2014, 14:49

Alternative Libertaire et cortège libertaire, manifestation 12 Avril 2014



Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Maintenant ça suffit ! 12 avril contre l’austérité

Messagede Pïérô » 02 Mai 2014, 12:12

Je suis mitigé et me suis abstenu dans mon syndicat sur la question de la participation de l'union syndicale Solidaires à cette manifestation.
Position de Solidaires 37

Qu’allions nous faire dans cette galère ?

lundi 28 avril 2014 par Solidaires37

SOLIDAIRES a été la seule organisation syndicale à appeler, à la manifestation nationale du 12 avril dernier. L’idée affichée était de ne plus laisser la rue aux mouvements réactionnaires et d’essayer de créer une contre offensive progressiste où le mouvement social aurait son mot à dire. A l’arrivée, cette manifestation a été traduite par les médias comme une réussite du Front de gauche et une rampe de lancement pour les élections européennes.

C’est « un coup politique » qui marque, sur un instant donné, le déroulé de séquences politiques qui intéressent de moins en moins nos concitoyens. Au moment où le désaveu du « spectacle » politique est de plus en plus marqué par un record d’abstentionnisme, on peut se demander ce que SOLIDAIRES allait faire dans cette galère.

Certes, des camarades nous ont expliqué que, si le pôle syndical mobilisait en force, la manifestation ne serait plus de même nature. Or, rien n’a été fait pour qu’il en soit ainsi.

SOLIDAIRES national n’a consulté ses structures que bien tard dans le mois de mars alors que ses militants engagés politiquement , en étaient au courant bien avant. De ce fait, les structures n’ont pas eu le temps de débattre posément de cette manifestation et de son cadre imposé par les politiques. A l’arrivée, seules 27 structures (syndicats nationaux ou solidaires locaux) se sont exprimées ce qui est extrêmement minoritaire par rapport à l’ensemble de nos organisations. Si on voulait faire un mauvais parallèle, nous dirions que la majorité de nos structures se sont réfugiées dans l’abstention !

S’il est vrai que certaines grosses organisations se sont exprimées en pour (SUD Santé Sociaux, SUD PTT par ex), ont-elles elles mêmes été à la hauteur du sujet ? Prenons le cas de SUD-PTT : Ses syndicats n’ont pas été consultés sur ce sujet d’importance et une conférence téléphonique pour organiser l’événement n’a même pas réuni dix de ses syndicats. Cet exemple, prouve que ce projet n’était pas mûr dans nos syndicats parce le temps de la discussion n’a pas eu lieu, parce le cadre de mobilisation nous a été imposé, parce que oui, l’aspect manipulatoire est apparu, à juste titre, le plus fort. Derrière ce coup médiatique des organisations à la gauche du PS, quelles conclusions en tirer pour nos organisations syndicales ?

Nous avons été les auxiliaires de ces organisations politiques et le mouvement social n’y a rien gagné si ne n’est penser qu’aller voter aux européennes pour une « autre gauche » fera avancer les choses. A l’arrivée, le cortège de SOLIDAIRES n’a groupé que quelques centaines de camarades pour une organisation syndiquant plus de 100 000 adhérent-e-s et ce n’est même pas une surprise puisque ce résultat était écrit d’avance.

Le mouvement syndical est à la recherche d’un second souffle pour construire une alternative. Il n’en a pas actuellement les capacités et certaines de ses organisations n’en ont, clairement, pas l’intention. Mais se mettre ainsi, poings et pieds liés, à la remorque des organisations politiques est la pire chose que nous pouvions faire.

http://solidaires37.org/spip.php?article864
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22400
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Maintenant ça suffit ! 12 avril contre l’austérité

Messagede Pïérô » 06 Sep 2014, 01:43

Débat : les suites du 12 avril

Débat à la 6e université d'été du NPA avec les organisations partie prenantes de la manifestation du 12 avril 2014.

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22400
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps


Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité