Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede Pïérô » 10 Sep 2013, 00:59

CNT-Solidarité Ouvrière 69
"Ne battons plus en retraite"
4 pages d’analyses
télécharger le 4 pages : http://www.sub69.org/IMG/pdf/cnt-so-ret ... lyon-2.pdf
http://rebellyon.info/CNT-Solidarite-Ou ... 69-Ne.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede Pïérô » 11 Sep 2013, 07:09

Environ 2500 à Tours. Ce n'est pas une petite manif, mais ce n'est pas à la hauteur de la mobilisation qu'il faudrait. C'est à l'échelle de la mobilisation hexagonale. L'AG est tombée à l'eau, il faudrait voir si dans certains endroits la mayonnaise prend mais çà risque d'être de l'ordre de l'épiphénomène. Du coup, il faut encore attendre des directions syndicales un prochain "temps fort"...
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede Pïérô » 12 Sep 2013, 00:39

Manifestation du 10 septembre 2013, à Tours, sur Solidaires 37
http://www.solidaires37.org/spip.php?article769

Je ne trouve pas d'éléments dans d'autres villes qui montrerait des feux de départ vraiment tangibles d'autres chose que cette forme de dépendance à l'intersyndicale actuelle en terme de mobilisation de masse. Il faudra donc bien faire avec si l'on veut s'appuyer sur quelque chose en terme de dynamique. Je ne pense pas que les collectifs dit "unitaires" qui se montent actuellement soient en capacité de palier au manque de combattivité des directions syndicales. Comment ce type de collectif composé pratiquement des même acteurs pourrait dépasser l'existant, sinon à servir de marche pied électoral dans la situation et les élections qui se profilent, et vont prendre le temps militant de beaucoup d'entre eux-elles ? De ce côté d'ailleurs, le NPA, par exemple, qui fait l'impasse sur l'auto-organisation, joue là encore des alliances pré-électorales qui montre combien cette organisation n'arrive pas à se sortir de l'ornière sociale-démocrate, même radicale, dans laquelle elle semble s'enfoncer inexorablement. Je comprend pourquoi j'ai du batailler dans mon syndicat départemental sur la question AG avec des camarades NPA qui dans mon coin jouent la carte alliance PG, GA, NPA aux municipales, et qui évidemment jouent encore une autre carte. De ce point de vue d'ailleurs, je pense que l'histoire du "front anticapitaliste" risque vite d'être écornée parce que justement le NPA continue à faire un autre choix tout en maintenant la novlangue d'un anticapitalisme sans fond et sans boussole sinon celle de toutes les alliances, et aussi compromissions, tant que çà mousse. La question d'un front social reste d'actualité, et surtout celle de la boussole de l'auto-organisation, s'articulant avec les secteurs syndiqués combattifs. Et s'il est facile de le dire, je mesure combien ce n'est pas facile à construire, mais je ne vois pas d'autre perspective pour redevenir optimiste. :) . Il me semble que c'est ce que l'on devrait participer à porter et construire en tant que militant-es révolutionnaires, anticapitalistes, et communiste-libertaires.

Si des expériences, même micro-minoritaires (enfin pas n'importe quoi non plus en terme d'avant garde éclairée en délire auto-proclamée) se créent, il me semble important d'en faire part, de les répertorier, d'en parler, d'échanger, et éventuellement de reparler réseau...
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede Pïérô » 15 Sep 2013, 01:39

Tract Solidaires
(...) L’Union syndicale Solidaires a proposé une nouvelle réunion intersyndicale très rapidement après la journée d’action du 10 septembre, pour impulser la suite nationalement. Elle ne se tiendra sans doute que vers le 20. Sans tarder, dans les entreprises, les services et les localités, prenons des initiatives, rassemblons les salarié-es, les retraité-es, les jeunes !
Nous ne pouvons pas attendre le début du débat parlementaire, le 7 octobre, pour poursuivre le mouvement national contre ce projet de loi ! Pour nos retraites, unité contre les mauvais coups !
http://www.solidaires.org/article45636.html


Meeting unitaire contre la réforme des retraites, jeudi 19 septembre, Saint-Denis (93), 18h, bourse du travail, 9-11 rue Génin.

Image


Forum "répartir plus pour travailler moins". 28 septembre,17h Tours/Saint-Avertin

Image

Image

Image

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede Pïérô » 15 Sep 2013, 23:58

Réforme des retraites : ne comptons que sur nos luttes !

Mercredi 18 septembre, le Conseil des ministres adoptera le projet de loi sur les retraites. Puis, du 7 octobre à fin novembre, ce projet sera débattu par les députés et les sénateurs (parallèlement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale).

Si nous ne nous mobilisons pas massivement pour obliger le gouvernement à retirer son texte, voici ce qui nous attend :
- allongement à 43 ans de la durée de cotisation,
- augmentation des cotisations,
- taxation des retraités.

Retraites : pas un trimestre de plus, pas un euro de moins !

Union régionale des syndicats CNT du Nord Pas-de-Calais

Image


clip CNT de mobilisation : http://www.cnt-f.org/video/videos/52-in ... bilisation
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede Pïérô » 22 Sep 2013, 23:50

Nimes, jeudi 26 septembre

LES ENJEUX DE LA REFORME
DES RETRAITES
ET LA RIPOSTE SYNDICALE
A CONSTRUIRE

JEUDI 26 SEPTEMBRE
A 19H A L'AUDITORIUM PABLO NERUDA A NIMES

Solidaires 30 était partie prenante de toutes les initiatives départementales unitaires le 10 septembre à Uzès, Alès et Nîmes.
Il s'agissait pour nous d'affirmer haut et fort notre opposition à une nouvelle réforme des retraites pondue par un gouvernement Hollande, gouvernement de "Gauche", dont la réforme ne fait qu'enfoncer le clou de la réforme précédente du gouvernement Sarkozy.
Dans le débat actuel sur les enjeux de cette réforme, il y a quelque chose d’indéfinissable et de très important. En effet, comment ne pas noter que cette question des retraites est en fait le carrefour de toute la situation sociale actuelle et, pour aller plus loin, d'une conception de ce que doit être notre vie, et plus généralement, les valeurs de la société dans laquelle on évolue.

Ce débat induit plusieurs questions simples mais lourdes de sens :
La vie ne s’arrête-elle qu’au travail ? Ou plus succinctement, pour reprendre le mot d'ordre de l'intersyndicale alésienne : Doit-on «perdre sa vie à la gagner ?».
Est-il anormal de profiter de la vie avant qu’il ne soit trop tard, après des décennies de travail salarié : leur lot de stress, de médicaments antidépresseurs, d’accidents, de fatigue, d’obéissance ?

Ne peut-on pas profiter réellement de nos cotisations ? Pour les jeunes qui y voient une garantie ? Pour les plus vieux qui y voient un repos ?
C’est le point de départ de la question des retraites !
Sarkozy parlait de la valeur travail (l’enfumage du « travailler plus pour gagner plus ») : là aussi est la Question ! Le travail est dans la valeur de ce que nous produisons, et , pour les patrons, le coût de ce travail salarié doit être le plus faible possible.

Après les cadeaux au patronat, le gouvernement actuel prépare une nouvelle contre-réforme. Et si nous combattons ce qu’il propose, nous devons aussi combattre ce qu’il ne propose pas : la révision, le retrait de la réforme de 2010.
En 2010, pourtant les partis qui sont actuellement au Gouvernement participaient parfois à nos cortèges. Et ils sembleraient dire aujourd’hui que la contre-réforme de Sarkozy, la contre-réforme du Medef (plus exactement !) était inévitable !
Nous n'accepterons pas en 2013 ce que nous avons refusé en 2010 !
L'objectif de ce gouvernement est clair : la soumission au diktat du Capital et de la Troïka (FMI, Banque mondiale, U.E), la poursuite de la même logique d'austérité des gouvernements précédents, la même logique de baisse du coût du travail au nom de la sacro-sainte compétitivité.
L'objectif du gouvernement Hollande est de la même veine que celui de ses prédécesseurs :
- La casse des retraites par répartition ;
- La casse des droits sociaux ;
- La casse, en un mot, des conquêtes ouvrières.

Face à cette nouvelle régression sociale, la mobilisation est nécessaire contre le Gouvernement Hollande et le Medef. La journée de grève et de mobilisation du 10 septembre est, pour nous, un début de processus de mobilisation sociale.
Pour notre part, selon nos responsabilités, nous mettons encore en avant, à l’instar du dernier conflit de 2010 contre la réforme Sarkozy-Fillon la grève générale - l’unité syndicale nécessaire - la grève reconductible décidée démocratiquement par les assemblées générales de grévistes !

Nous proposons à la discussion des salarié(e)s en lutte cet outil que les anciens n’ont pas hésité à utiliser. Et c’est par cela qu’ils ont obtenu les acquis que les patrons et les gouvernements successifs sont en train de nous retirer les uns après les autres.

En tout état de cause, cette réforme est pour nous ni négociable, ni amendable.
Exigeons, tous et toutes ensemble, son retrait ! Sans oublier le retour aux 60 ans et aux 37,5 d’annuités.

Afin de comprendre et approfondir ensemble les enjeux de cette réforme et afin de construire ensemble le rapport de force syndical et interprofessionnel nécessaire pour nous opposer à cette logique, nous vous
invitons tous et toutes à participer : le jeudi 26 septembre à Nîmes à la Réunion publique, organisée par Solidaires 30, en présence de Gérard Gourguechon de l'UNIRS - Solidaires, à l’Auditorium de Pablo Neruda à 19h.
Gérard Gourguechon qui le lendemain animera l’assemblée générale des retraités de Solidaires 30, toujours à Pablo Néruda, de 9 H à 17 H, salle 2.

Solidaires 30
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede Béatrice » 24 Sep 2013, 19:59

Pïérô a écrit:j'ai du batailler dans mon syndicat départemental sur la question AG avec des camarades NPA qui dans mon coin jouent la carte alliance PG, GA, NPA aux municipales, et qui évidemment jouent encore une autre carte.


Item dans le 04 où le NPA s'allie avec les mêmes acteurs et "noyaute" tous les collectifs avec le "bréviaire" en main !

Pïérô a écrit:De ce point de vue d'ailleurs, je pense que l'histoire du "front anticapitaliste" risque vite d'être écornée parce que justement le NPA continue à faire un autre choix tout en maintenant la novlangue d'un anticapitalisme sans fond et sans boussole sinon celle de toutes les alliances, et aussi compromissions


A moins d' être un(e) débutant(e) ou naïf(ve) incurable pour ne pas s'en rendre compte, il est clair que la "baudruche" NPA se dégonfle !
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede Pïérô » 25 Sep 2013, 00:27

Et en tout cas, ça traine, toujours rien de prévu pour ce qui concerne une nouvelle rencontre intersyndicale nationale. Aucune réponse, ni de la CGT, ni de FO, ni de la FSU, à la relance faite par Solidaires il y a une dizaine de jours.

Tract Solidaires
Le gouvernement de Gauche poursuit les contre-réformes des gouvernements de Droite

Allongement de la durée de cotisations, décote, désindexation vis-à-vis des salaires, augmentation des cotisations payées par les salarié-es : ce que nous refusions (comme la Gauche) sous un gouvernement de Droite, il n’y aucune raison de l’accepter aujourd’hui d’un gouvernement de Gauche.

Toutes ces mesures ne servent qu’à nous exploiter toujours plus et à enrichir les riches

Rien ne justifie ces nouveaux reculs sociaux. Le droit à une retraite correcte est un droit fondamental pour tous et toutes. Le nombre de chômeurs-ses montrent qu’il faut réduire le temps de travail de tous (et pas les salaires) et non pas l’allonger. Les ressources financières sont très largement disponibles dès lors qu’on les répartit différemment. Comme en 1993, 1995, 2003, 2007, 2010, cette contre-réforme veut ponctionner celles et ceux qui travaillent pour augmenter les profits des patrons et des actionnaires ; c’est ainsi, par exemple, que les entreprises ne seront pas affectées par l’augmentation des cotisations-retraite…

Les syndicats doivent organiser la lutte

Début juillet, CGT, FO, Solidaires et FSU ont appelé à une journée de grèves et de manifestations le 10 septembre. L’Union syndicale Solidaires a demandé qu’une rencontre intersyndicale se tienne au plus vite, ensuite, pour décider de la suite des actions à mener pour combattre le projet de loi. Malgré nos relances, rien n’est prévu en ce sens.

Assez de division !

La CFDT, la CFTC et l’UNSA soutiennent le projet du gouvernement.
La CGT annonce, seule, une semaine d’actions du 7 au 11 octobre. FO annonce, seule, un rassemblement national le 15 octobre, dernier jour du débat à l’Assemblée nationale.
La division et l’absence de volonté de construire un mouvement national fort, nous conduisent à l’échec

Il faut s’unir et agir

La majorité des salarié-es, des chômeurs-ses, retraité-es et jeunes en formation est opposée aux reculs sociaux que porte le projet de loi. Les organisations syndicales qui demandent le retrait de ce projet de loi doivent, ensemble, proposer et organiser les actions nécessaires pour gagner.

L’avenir de nos retraites mérite mieux qu’une compétition entre syndicats

Comme de très nombreux-ses militant-es d’autres organisations syndicales, l’Union syndicale Solidaire refuse de laisser faire le gouvernement. Ensemble, imposons la fin de la division, la tenue d’une intersyndicale tournée vers l’action pour gagner ! Organisons-nous à la base, dans les entreprises, les services et les localités, regroupons-nous, au-delà des appartenances syndicales.

Localement comme nationalement, unité pour gagner !

24 septembre 2013
http://www.solidaires.org/article45749.html
Tract PDF : http://www.solidaires.org/IMG/pdf/2013_ ... ouleur.pdf
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede mimosa rouge » 25 Sep 2013, 06:32

a la conf' il y a la volonté de ne rien faire tout en se couvrant avec quelques appels de sommets .
et puis rien que les revendication en direction de la jeunesse sont pourrie : c'est l'UGICT qui s'en occupe (puisque la conf' a cassé le collectif jeune CGT et c'est vraiment uniquement en direction que des étudiants, des futurs cadres ... il n'y aurait plus de jeune prolo en france :lol:
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 18:13

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede mimosa rouge » 25 Sep 2013, 06:34

en ce moment (depuis le congrès) la conf' ne fonctionne plus .... il n'y a pas que sur les retraites qu'il y a la volonté de ne rien faire. c'est plus un ul ou une ud par ci par là qui rentre en crise ...
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 18:13

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede Kzimir » 25 Sep 2013, 11:22

A la fois, la CGT Jeune, a part pour caser des anciens du syndicalisme étudiant ou pour faire une annexe de la JC, j'ai jamais trop compris l'utilité.

Ceci dit c'est vrai que la CGT ne brille pas par sa combativité en ce moment. Je pense qu'il y a une petite démoralisation, et c'est dommage, parce que j'avais eu l'impression que la journée du 10 avait quand même été bien préparée par pas mal de syndicats.
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede SchwàrzLucks » 25 Sep 2013, 14:23

Ah merci pour l'info comme quoi l'UGICT s'occupe de la question "jeunes". Je comprends mieux l'article sur la question des jeunes suite au 50e congrès. Y avaient été invités des types de l'UNEF par exemple et l'article ne parle QUE de jeunes cadres. Ceci explique cela. En finir avec l'UGICT va être urgent aussi, avant que le syndicalisme en faveur de la classe d'encadrement ne devienne hégémonique...

La CGT-Jeunes je n'y vois pas non plus spécialement d'utilité. Parlons plutôt de "collectif de travailleurs/travailleuses en formation", rassemblant surtout jeunes des CFA, des lycées pros, etc. mais aussi les étudiant-e-s. Il peut être intéressant d'en créer à l'intérieur des divers syndicats d'industrie (histoire de s'occuper des thématiques propres aux travailleurs en formation : quid de l'apprentissage ? des conditions qu'induit le fait d'aller en cours et de tafer en parallèle ? etc.) mais aussi à l'échelle des ULs, histoire de les intégrer dans un fonctionnement interpro.
C'est ce qui se fait plus ou moins en Allemagne, même si pas tout à fait sur le même modèle : tou-te-s les syndiqué-e-s d'une branche de moins de 27 ans (si je dis pas de conneries) sont membres des jeunesses syndicalistes de la branche et sont rassemblé-e-s dans le même organe de base, quelque soit leur boîte. Il y a des structures locales qui se rejoignent au niveau régional puis fédéral.
Et ça paie, y a largement plus de jeunes actifs/actives syndicalement là-bas qu'ici, et pas que du cadre en attente d'intégration dans la bureaucratie.

Désolé pour ce HS :hehe:
SchwàrzLucks
 
Messages: 406
Enregistré le: 18 Oct 2010, 21:39

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede mimosa rouge » 26 Sep 2013, 04:55

c'est pas HS ! c'est le bien le moment d'aller vers les jeunes travailleurs et les travailleurs en formation . Pour la CGT jeune le probleme n'est pas vraiment que ça recase des bureaucrates de l'UNEF (tout ceux que je connait ne sont jamais allé à la fac par exemple ... par contre ils y vont après par la cgt et se voient ensuite comme des cadres) mais plutot la volonté de la conf' de les laisser avoir une activité autonome. ça rejoint la question de structure de schwarzluck, pourquoi ne pas avoir des comités jeunes réellement confédéré et dont le pouvoir politique serait des comités et sections organisés dans les syndicats de branche et les UL .
Même question pour des comité MOI (mais la c'est HS !)

sur la combatitivité de la CGT, je dirais que c'est plus profond : c'est carrément une crise de la CGT . Depuis le dernier congrès plus rien ne fonctionne (enfin le salaire de Lepaon doit quand même être versé ... je vous rassure !) et ça avait d'ailleurs commencé avec l'autre CEC .
Modifié en dernier par mimosa rouge le 26 Sep 2013, 15:45, modifié 1 fois.
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 18:13

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede Nyark nyark » 26 Sep 2013, 10:41

Sur les retraites, Force ouvrière se dissocie de la CGT

Image

L'unité entre la CGT et Force ouvrière contre le projet de réforme des retraites n'aura duré qu'un temps. Le 10 septembre, les deux centrales s'étaient retrouvées, avec la FSU et Solidaires, dans une journée interprofessionnelle d'actions qui avait eu un faible écho. Mandaté à l'unanimité par son comité confédéral national (CCN) – son "parlement" –, le secrétaire général de FO, Jean-Claude Mailly, a annoncé lundi 23 septembre que son syndicat organisera un rassemblement national le 15 octobre, à proximité de l'Assemblée nationale, au cours duquel il prendra la parole.
Force ouvrière fait donc bande à part et se dissocie de la CGT, qui avait annoncé le 18 septembre – à la veille de la réunion du "parlement" de FO –, "une semaine d'actions du 7 au 11 octobre" à l'occasion de l'ouverture du débat parlementaire. Celui-ci devrait s'achever, pour la première lecture du projet de loi, le 15 octobre. La CGT évoquait "la perspective d'une journée nationale unitaire et interprofessionnelle de grève et de manifestations", proposant aux autres syndicats "une rencontre afin de finaliser ce prochain rendez-vous d'action". En d'autres termes, la CGT a retrouvé ses bonnes vieilles pratiques : elle décide seule d'une initiative et elle invite ensuite les autres à se ranger sous sa bannière.

NI "DÉFERLANTE" NI "ÉCHEC"

Au soir du 10 septembre, les deux centrales avaient contesté l'avis de la plupart des observateurs qui parlaient d'échec, affirmant que la mobilisation avait été "réussie". Mais ils avaient reconnu qu'elle était très en-deçà de la contestation de la réforme des retraites de 2010. "Cela n'a pas été une déferlante mais cela n'a pas été un échec", a redit M. Mailly.

Au lendemain du 10 septembre, M. Mailly s'était entretenu par téléphone avec son homologue de la CGT, Thierry Lepaon, en lui indiquant qu'il ne prendrait aucune décision avant la réunion de son CCN les 19 et 20 septembre. La CGT ne l'a pas attendu. Lundi, M. Mailly s'est employé à ne pas jeter d'huile sur le feu sur sa relation, historiquement difficile, avec la CGT, indiquant qu'il avait informé M. Lepaon par... SMS.

"L'HEURE N'EST PAS À UNE JOURNÉE INTERPROFESSIONNELLE"

"Nos initiatives se complètent, a-t-il assuré, et elles ne sont pas exclusives les unes des autres." Réaffirmant toutefois son hostilité au "syndicalisme rassemblé" cher à la centrale de M. Lepaon, il a lancé : "L'heure n'est pas à une journée interprofessionnelle. Mais on reste sur nos gardes." Avant l'ouverture du débat parlementaire, FO va envoyer des délégations auprès des députés. Et elle diffusera une "adresse publique" aux parlementaires qui prendra la forme d'une "pétition".

La centrale focalise sa contestation sur l'article 2 du projet de loi, qui prévoit un allongement de la durée de cotisations après 2020 (pour atteindre 43 ans en 2035), qu'elle juge "inacceptable". Condamnant cette "contre-réforme", le CCN "exige le retrait" de cet article 2. Mais FO, qui pointe aussi des avancées, par exemple sur la pénibilité, se garde bien de demander, comme en 2010, le retrait de l'ensemble de la "contre-réforme".

Michel Noblecourt
Journaliste au Monde


En termes clairs, c'est mort. J'aimerais que Lepaon et Mailly bossent jusqu'à 70 ans, quand ils auront fini leurs mandats de permanents évidemment...
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Lutte contre réforme des retraites, nouvel épisode

Messagede mimosa rouge » 26 Sep 2013, 16:41

c'est mort ... c'est sur !
Mais il serait dangereux de ne voire que les bureaucraties confédérales comme problème . Il y a plus généralement une crise générale du syndicalisme de classe, et il faut l'analyser sinon on fait encore pire dans 2 ans ... car même sans les bureaucrates, actuellement quelles syndicats, ul, ud, fédérations sont capables de préparer et organiser la grève (et je parle pas de la grève générale avec affrontement frontale du capitalisme mais juste de grève interpro ou généralisée !) ?

Chez beaucoup de militants de classe il y a surement un ouf de soulagement, personne n'y croit . et je trouve que la question "pourquoi trop peu de militants croient possible une mobilisation massive" est la plus importante (il y a le risque de se complaire dans le même genre de posture que les bureaucrates en plus, sur l'air du " on a tenté" ! Des militants institutionnalisés dans leurs boites ont sombré ... et ils sont nombreux (peut on même encore parler de militants de classe tellement il ne milite plus dans la classe mais seulement dans leur boite et sur le temps de travail et sinon dans des projets perso ou philosophiques mais bien loin de la solidarité de classe) . Le patronat et l’État ont gagné avant de batailler en mettant en place de vrais outils d’institutionnalisation des militants . Et nous ne l'avons pas combattus ou anticipé ... au point que c'est même une certaine journaliste aux échos qui est parmi les plus lucide et se permet de nous faire la leçon ! (lire : http://www.franceculture.fr/oeuvre-les- ... -comarmond )

bref, j'en veut à Lepaon et co ... mais aussi a un tas de gars et de filles qui ne font rien au quotidien, qui sont à peine capable de soutenir les salariés de la sous traitance ou de l'intérim qui bossent sous leurs yeux ... et encore c'est même pas que je leur en veux mais j'en veux à nos choix stratégiques et tactiques qui nous ont conduis a subir la restructuration et s'y conformer sans réflexion ni bilan .
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 18:13

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité