convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 10 Mai 2018, 16:59

Convergence des revendications : Nous voulons une société plus juste !

Image

Image

https://solidaires.org/Convergence-des- ... plus-juste
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 12 Mai 2018, 22:41

Étudiant-Es/cheminot-E-s : Un combat partagé contre la sélection et la réforme du rail

Convergence des luttes. C’est peut-être l’expression clé de ce printemps 2018, avec ses multiples fronts de lutte : qu’ils et elles soient cheminotEs, étudiantEs, pilotes, enseignantEs… l’aspiration à un un « printemps social » qui verrait converger tous les secteurs en lutte est plus forte que jamais, surtout chez les étudiantEs.

Les liens entre étudiantEs et cheminotEs sont particulièrement forts : depuis le début du mouvement contre la sélection, les cheminotEs sont en effet au cœur des attentions estudiantines. La convergence s’est tout d’abord faite autour d’une idée commune, d’une lutte en commun contre la destruction des services publics de l’éducation et des transports. « Quand tout sera privé, on sera privé de tout » pouvait-on lire sur certaines pancartes le 1er Mai : voilà peut-être le socle de l’alliance entre étudiantEs et cheminotEs. L’idée que les universités doivent être ouverte aux enfants d’ouvrierEs, et donc de cheminotEs, et que les transports publics ne doivent pas être privatisés, au risque de voir les mêmes conséquences qu’en Grande-Bretagne…

50 ans après Mai 1968

Il y a aussi une part de l’imaginaire de Mai 1968 qui joue : cinquante ans après la plus grande grève générale de l’histoire de France, l’alliance entre les étudiantEs et les ouvrierEs doit, pour beaucoup, porter les germes d’un conflit social plus fort. À l’image des 3 000 étudiantEs nantais soutenant les usines de Sud Aviation le premier soir de leur occupation le 14 mai 1968, le lundi 7 mai dernier, ce sont 200 à 250 étudiantEs qui sont venus soutenir les cheminotEs à la gare Montparnasse. Au-delà de l’imaginaire, beaucoup d’étudiantEs voient aussi dans les cheminotEs un secteur beaucoup plus puissant qu’eux : « Quand on bloque notre fac, on fait du bruit, on amène des gens dans la rue ; au maximum on esquisse ce qu’une autre université pourrait être. Les cheminots, quand ils font grève, ils font perdre des dizaines de millions d’euros à la SNCF : évidemment qu’ils ont plus de pouvoir que nous » explique Julie, étudiante à Paris 1. Cela veut-il pour autant dire que les étudiantEs n’ont aucun poids ? Ce n’est pas ce que pense Léo, en histoire à la fac de Paris 4 : « Quand la jeunesse d’un pays est en lutte, quand elle se fait matraquer par un gouvernement, ça veut dire que la société ne va pas. Quand on se mobilise, on sait que tous les ouvriers regardent ce que l’on fait ce que l’on dit. Quand nous disons "on veut changer radicalement la société" on peut être entendus largement ».

« Ça nous donne énormément de motivation »

Pour les cheminotEs, la présence des étudiantEs dans leurs assemblées générales et dans leurs actions est plus qu’importante : « Le soutien indéfectible des étudiants, ça nous donne énormément de motivation dans notre grève. On se bat aussi pour leur avenir, pour que le code du travail qui régira leur vie ne soit pas un retour au début du siècle » explique Jean1, mécano dans le secteur de Paris-Nord. Une force d’appui donc, mais aussi une force morale, pour des grévistes dont la grève peine à trouver des perspectives à même de faire plier le gouvernement. Un gouvernement qui se veut inflexible mais qui réprime tous azimuts : « Lundi, devant Montparnasse, les CRS ont autant frappé les étudiants qui nous soutenaient que nous », explique Jean. « La répression touche aujourd’hui toutes celles et ceux qui s’opposent à Macron et son monde, et nous devons résister collectivement ».

Georges Waters


https://npa2009.org/actualite/social-au ... la-reforme
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 13 Mai 2018, 21:05

Convergence des secteurs en lutte

Le 3 mai dernier se tenait ,devant la gare du Nord, un meeting des secteurs en lutte. Ce meeting avait comme objectif de permettre aux nombreux secteurs mobilisé de prendre la parole et d’échanger sur leurs revendications dans un lieu public et symbolique.

Aujourd’hui,nous entendrons quelques prises de paroles et interview qui rythmerons cette émission.

à écouter : https://actualitedesluttes.info/?p=3379
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 15 Mai 2018, 09:00

Marseille: Examens annulés, étudiants gazés, trains à l’arrêt, la mobilisation se durcit

GREVE Les cheminots, les salariés de l’énergie, des dockers et les étudiants ont mené plusieurs actions ce lundi matin à Marseille, espérant une convergence des luttes…

◾ Les cheminots de la CGT ont mené une opération « gare morte » à la gare Saint-Charles.

◾Les étudiants ont bloqué le site de la Canebière d’Aix-Marseille université.

◾Après l’intervention des CRS, les cheminots ont rejoint les étudiants pour leur prêter main-forte.

La journée coup de poing a commencé tôt dans la matinée. Dès 4 h du matin, des cheminots grévistes ont débuté une opération « gare morte » à la gare Saint-Charles deMarseille. Des dizaines de cheminots, gilets CGT sur le dos, sont présents aux abords des quais, devant des trains à l’arrêt. « Un blocage des voies par des salariés d’autres entreprises, des étudiants et des usagers » a été organisé, selon les déclarations de Rémy Hours, responsable local de la CGT cheminots, à l’AFP.

... https://www.anti-k.org/2018/05/14/marse ... se-durcit/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 17 Mai 2018, 08:36

Que vive la Commune du Rail !

Soirée de soutien aux grévistes cheminot.e.s et tous leurs ami.e.s.
Jeudi 17 mai 2018, à partir de 18h30, au Théâtre de la Commune à Aubervilliers, retrouvons nous autour d’un verre pour continuer à tisser des liens entre les différentes composantes en luttes.

Depuis deux mois une étrange situation est en train d’émerger en France. Face à l’offensive brutale de Macron et de son gouvernement, des formes de lutte s’installent durablement dans des espaces très divers. Des foyers de résistance prolifèrent, dans le rail, chez des soignant·es, chez les étudiant·es, à la Poste, chez ceux qui soutiennent des migrant·es... Pour tenter de reconquérir quelques centaines d’hectares à la ZAD de Notre Dame des Landes, il a fallu plus de 2500 gendarmes, des hélicoptères, 11 000 grenades... Cette tentative jusqu’ici infructueuse d’écrasement en dit long sur la précipitation de la machine gouvernementale. Il leur faut nous prendre de court, jouer sur l’effet de sidération, mater ce qu’il y a de plus vivant dans le monde syndical.

Et pourtant l’entrelacement d’initiatives se tient : la guérilla dans les universités rend inutile le comptage des sites bloqués, la grève intermittente rend ridicules les pourcentages de la direction de la SNCF. Des étudiant·es, des hospitalier·es rejoignent les cheminots dans la multiplication d’actions dans les gares. Des foules s’apprêtent à se réinstaller sur la ZAD de NDDL dès cette semaine. Des cours alternatifs se tiennent dans les universités. Des partiels sont bloqués. Des appels commencent déjà à circuler pour des rassemblements et des manifestations à partir du 22 mai face au chaos annoncé de Parcoursup. Des rencontres essaiment partout.

Ils veulent voler nos savoirs, nos pratiques, nos expériences. Ils veulent réduire nos complicités et nos amitiés à une hostilité générale. Mais il y a plus d’amitiés dans ce mouvement qu’il n’y en aura jamais dans leur parlement et leur gouvernement. Ils veulent surtout nous voler le temps. Mais ce qui s’affirme depuis deux mois c’est que le temps est à nous. Nous réapproprier le temps nous rend invincibles. Cette évidence, faite de partage et d’inventions, aucun gouvernement ne pourra l’écraser.
Celles et ceux qui luttent prennent le train… et les musiciens et musiciennes le savent bien, toujours sur les rails. Pour cela, ils s’associeront aux cheminots et à leur combat exemplaire au Théâtre de La Commune à Aubervilliers, le jeudi 17 mai, à partir de 18h30, pour partager et entrelacer prises de parole, témoignages, lectures, moments de musique. À l’issue de la rencontre dans le théâtre, se tiendra dans le parc attenant un grand bal, avec buvette et restauration où toutes et tous pourront penser et discuter ensemble pour que vive la Commune du rail, toutes les communes.

LE TEMPS EST A NOUS !!!!

Théâtre de La Commune. 2 Rue Edouard Poisson, 93300 Aubervilliers. Métro Quatre Chemins, Ligne 7. Bus 150 ou 170, Arrêt André Karman.

Participation à la caisse de grève

Premiers participants (à suivre...) :

Lise Marie Barré - Lm
Stéphane Bérard
Fantazio
Nicolas Flesch
Jean-Brice Godet
Sylvaine Hélary - S Y B I L L E
Antonin-Tri Hoang
Sylvain Kassap
L’1consolable
Criss Niangouna
Jean-Francois Pauvros
Eve Risser

Image

https://paris-luttes.info/que-vive-la-c ... rail-10247
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 18 Mai 2018, 12:48

Meeting

Échange convivial sur les luttes en cours

cheminot-es, étudiant-es, sans papièr-es, services publics...

Saint-Denis (93) vendredi 18 mai 2018
à 19h, Parvis devant la Basilique de St Denis, Place Victor Hugo

Image

Le gouvernement et le MEDEF attaquent chacun-e d'entre nous, sur tous les fronts :

• Les ancien.ne.s qui voient leur retraite fondre, par la hausse de la CSG, et sont maltraité.e.s dans les EHPAD, faute de moyens,
• Les malades & personnels de santé dont les réductions de crédits inouïes, surtout à l'hôpital, conduisent à la maltraitance,
• Les travailleurs.euses sans-papier par la restriction du droit d'asile, et l'extension de l'enfermement dans les Centres de rétention, y compris les enfants,
• Les locataires des classes populaires par le projet de la loi ELAN, remise en cause du logement social aux profits des grands groupes du bâtiment et par la baisse des APL,
• Les étudiant.e.s par le renforcement du tri des élèves dès le lycée, puis la sélection à l'Université (ParcourSup),
• Les services publics avec l'attaque des cheminots, en première ligne,
• Les collectivités territoriales étranglées.

Pas un secteur, pas une catégorie populaire qui soit épargné...

Pendant ce temps, Macron et le gouvernement, depuis 1 an poursuivent leur allégeance aux plus fortunés, qui profitent de cadeaux somptueux : suppression de l'ISF, casse du code du Travail (rêve enfin réalisé du grand patronat), facilitation de l'exil fiscal, permettant aux riches de nous voler impunément.

Mais les résistances sont là, rien n'est joué !
• Depuis le 3 avril, les cheminot.e.s ne faiblissent pas,
• Les postiers sont en grèves dans plusieurs départements,
• Les employé.e.s d'Air France, viennent de débarquer leur patron, et son chantage ignoble,
• Les étudiant.e.s occupent les facs, et se mobilisent malgré une répression féroce,
• Les Sans-Papiers qui, malgré la menace des expulsions et la pression des patrons, manifestent massivement pour exiger leur régularisation.

Et on lâche rien !

À Saint-Denis, rassemblons-nous le 18 mai à 19 h, devant la mairie, pour une soirée de lutte aussi décidée que conviviale pour échanger, se mobiliser, et préparer :
• La grève et la mobilisation du 22 mai,
• La grande manifestation unitaire du 26 mai,
• La manifestation du 2 juin contre la loi Asile et Immigration.

Appel de
Alternative Libertaire, les Bonnets d'âne, Coordination 93 de lutte pour les sans-papiers, Collectif des résidents des foyers de Plaine Commune, Collectif unitaire des sans-papiers, Ensemble !, Ensemble Vivre, Travailler et Coopérer, La France Insoumise, MRAP, NPA, PCF, RESF, RSL , SUD CT Mairie de Saint-Denis, Sud Solidaires, UL CGT.


https://www.sudeducation93.org/Mobilisa ... le-22.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 28 Mai 2018, 11:33

La CGT coupe l’électricité du siège de La République en marche

Une centaine d’éboueurs, énergéticiens, cheminots et égoutiers ont brièvement pénétré dans le siège du parti présidentiel, à Paris, vendredi matin.

Plus d’une centaine de personnes ont brièvement pénétré, vendredi 25 mai, dans le siège de La République en marche (LRM), situé dans le quartier de l’Opéra, menant une « opération conjointe » à l’appel de la CGT pour défendre les services publics, selon le même syndicat.

Les militants, qui se sont brièvement introduits dans le siège de LRM, rue Sainte-Anne dans le 2e arrondissement, ont procédé à « des coupures d’eau et d’électricité », a déclaré à l’AFP le secrétaire général de la CGT-Services publics, Baptiste Talbot, qui était présent sur place. Les manifestants ont ensuite quitté les lieux.

... https://mobile.lemonde.fr/la-republique ... 26036.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 31 Mai 2018, 23:30

Les cheminots délivrent des étudiants nassés par la police

Ce mardi, plusieurs dizaines d’étudiants sont parties en marche pour aller bloquer la Sorbonne où se déroulait un conseil d’administration de Paris-Descartes et s’opposer à la fusion de leur université avec celle de la Sorbonne. Les étudiants ont été rapidement dispersés puis nassés par la police. Le 29 mai marquait également le 24e jour de la grève à la SNCF. Une manifestation des cheminots se rendait vers le Sénat où est actuellement discuté le texte de la réforme. Sur le chemin, ils ont rejoint les étudiants et les ont délivré pour ensuite marcher ensemble vers le Sénat.

vidéo https://secoursrouge.org/Les-cheminots- ... -la-police
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 02 Juin 2018, 13:26

Place des fêtes, des grèves, des révoltes

Paris samedi 2 juin 2018
Rue Louise Thuliez, 75019 Paris

Gratiféria à partir de 14H : vide grenier gratuit !
Cuisine à partir de 16H et repas sur la place le soir
Concert du Surnatural Orchestra à partir de 20H
Présence et participation de divers secteurs en lutte
(avec : La Cantine des Pyrénées et Droit à la Belle Ville )

Amenez de quoi compléter le dîner (apéro, dessert, boisson) si vous le souhaitez

Nous sommes des habitantes et des habitants du quartier qui nous organisons pour renforcer nos liens, détruire l'entre-soi, attiser les solidarités. À la charité qui entretient un rapport inégalitaire et humiliant, nous préférons l'entraide et l'auto-organisation qui donnent à chacune et chacun les moyens de s'émanciper. C'est en commençant par des actions comme de préparer, ensemble, un repas, un concert, une zone de gratuité pour tous que nous espérons construire un réseau de solidarités qui devienne plus vaste, plus fort.
Le 2 juin, en plus des forces vives du quartier, nous invitons les luttes qui partout rayonnent à se joindre à notre fête mensuelle, nous les invitons afin de joyeusement démentir le chef de l'État lorsqu'il prétend : " Je conteste l'orientation de votre question qui viserait à voir une logique ou à vouloir créer une coagulation dans ces mécontentements. Il n'y en a pas tant que cela. Le mécontentement des cheminots a peu à voir avec le mal-être profondément légitime à l'hôpital qui dure depuis des années... " sur BFMTV/RMC/Mediapart.

Comme les hospitaliers, les postiers du 92 (en grève depuis le 26 mars), les étudiants mobilisés contre la loi ORE, les zadistes, les cheminots, les salariés de la grande distribution, de Macdo, les ehpad, les exilés et leurs soutiens, les collectifs de quartier, le comité vérité et justice pour Adama... nous agissons, nous aussi, de manière à connecter entre eux les foyers de luttes. Ce ne sont pas des mots en l'air, c'est une façon de vivre.
C'est d'aller à la rencontre des cheminots, en nous rendant dans leurs AG, dans leurs manifestations, en faisant circuler des caisses de grèves, c'est les aider concrètement à tenir leur lutte parce que nous voulons pouvoir continuer à nous déplacer sans que ça nous coûte un bras ; parce que nous considérons que le statut des cheminots n'est pas fait de privilèges, mais que ce sont les vrais privilégiés qui voudraient que nous nous battions entre nous afin de pouvoir continuer à s'enrichir et à régner pendant que nous nous disputons les miettes. Les cheminots sont en première ligne dans une bataille qui nous concerne tous. Si la barricade qu'ils tiennent courageusement cède, l'État à la botte de la finance n'aura plus de limite dans le saccage des droits qui nous protègent encore un peu (les retraites, la sécurité sociale...).
Connecter les foyers de lutte entre eux, c'est aller aider les postiers à tenir leurs piquets de grèves, c'est aussi quand les postiers viennent en aide aux étudiants frappés et menottés par la police dans l'université de Nanterre, de Tolbiac. Connecter les foyers de luttes entre eux, c'est quand des étudiants accueillent des postiers pour une soirée de soutien. C'est nouer des liens organiques avec les hospitaliers qui se battent pour notre santé, comprendre ce qu'ils vivent au travail, les rejoindre dans leur lutte pour que nous puissions encore bénéficier d'un accès gratuit à des soins de qualité. C'est exprimer concrètement notre solidarité envers les jeunes des quartiers, comme Théo Luhaka Adama Traoré, Gaye Camara que la police humilie, torture, tue.
Ce ne sont pas pour des dividendes perçus sur le dos des travailleurs, ce ne sont pas pour des parachutes dorés que ces individus luttent, pas pour conserver des jets privés, des châteaux, du personnel de maison, pour des millions, non ; c'est pour pouvoir manger, pour pouvoir se soigner, pour pouvoir étudier, pour pouvoir dormir entre quatre murs, pour acheter des crayons à leurs enfants, les envoyer en colonie de vacances, comme elle, comme vous, comme lui, comme nous.

Pour asseoir leurs pouvoirs, les puissants nous veulent séparés, à genoux, dociles... unissons-nous, révoltons-nous, relevons-nous, organisons-nous.

Une caisse de grève sera à disposition sur place et sera répartie entre les différents secteurs présents samedi


https://www.facebook.com/events/1713762242051353/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 02 Juin 2018, 14:40

Soirée de soutien aux grévistes des catacombes, aux EJE et aux postiers du 9

Samedi 2 juin à 20h à l’EHESS, soirée de soutien pour les caisses de grève de la Poste, des catacombes et des éducateurs en lutte !

Image

Depuis que la grève des facteurs des Hauts de Seine a commencé le 26 mars, la police, à la demande de La Poste, n’a eu de cesse de s’immiscer dans le mouvement. En effet, lors des prises de parole et des Assemblées Générales dans les centres courrier du département, elle intervient régulièrement pour intimider les personnels en essayant de faire évacuer les lieux.

La Poste et la police franchissent maintenant un seuil dans ces tentatives d’intimidation en convoquant Gaël Quirante mardi 5 juin au commissariat de Neuilly pour des faits qu’il ignore encore (liés évidemment à la grève).

Soyons nombreuses et nombreux à aller le soutenir mardi 5 juin devant le commissariat de Neuilly, à 9h00, au 34 rue du pont, métro L1 Pont de Neuilly !

En attendant, faisons la fête avec les grévistes de la Poste, et aussi des catacombes et éducateurs en lutte ce samedi soir à l’EHESS « occupée ».

https://paris-luttes.info/soiree-de-sou ... stes-10404
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 17 Juin 2018, 12:33

A l'arrivée de la manif' des retraités, à laquelle des jeunes s'étaient joints, accueil chaleureux des cheminots Sud Rail, CGT Cheminots et FO Cheminots: "Même Macron même combat!"

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 21 Juin 2018, 00:09

Fête des secteurs en lutte pour la grève générale

Paris samedi 23 juin 2018
à 19h, Jardin Tino Rossi, Jardin qui longe les bords de Seine

Image

C'est dans la rue que ça se gagne !

Les postiers, les cheminots, les catacombes, les EJE et d'autres secteurs en lutte fêtent la grève générale

Expos, livres, photos, débats , buvette, cantine...

Oui la grève générale n'est ni à l'ordre du jour des directions syndicales, politiques et associatives ni de la situation sociale.

Et pourtant c'est bien la stratégie qui permettrait de rompre avec les défaites de 2003, 2010 et 2016.

Des secteurs ont récemment remporté des victoires : c'est le cas des hospitaliers du Rouvray, des EJE, des Catacombes.

D'autres poursuivent leurs grèves comme les Cheminots, les Velibs, les Postiers ou dans le secteur de l'énergie par exemple.

Les étudiants poursuivent aussi leur lutte...

Eux et elles veulent aussi gagner !

Pour en discuter, faire le fête et nous organiser contre Macron et son monde venez nombreux et nombreuses le 23 juin à 19h.

https://fr-fr.facebook.com/FrontSocialU ... 59/?type=3
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 24 Juin 2018, 20:02

Les paysans sont venus soutenir les cheminots

Ce vendredi midi, à la gare de Saint-Jean-de-Luz, les syndicalistes d’ELB se sont chargés du méchoui, les cheminots ont fait le reste.

La musique résonne sur les quais, les pétards fusent, les planchas fument. Il y a comme un air de fête ce vendredi 22 juin, à la gare de Saint-Jean-de-Luz. Les fêtes patronales n’ont pas commencé, mais les employés de la SNCF sont mobilisés. Et ils le font savoir. En ce énième jour de grève, le syndicat paysan ELB leur a préparé le méchoui.

Ils ont laissé les travaux des champs pour soutenir leurs camarades. Les travailleurs de la terre et les travailleurs des rails se sont unis car, disent-ils, "les cheminots se battent contre des politiques qui privilégient des orientations libérales au détriment du service public et à différents niveaux, on retrouve les mêmes". Les cheminots ont lancé le mouvement de grève perlé pour freiner le projet de loi de réforme de la SNCF, finalement voté en ce début de mois de juin.

A l’heure de l’apéritif, lorsqu’un train arrive en gare, les manifestants se rassemblent devant une de ses portes et donnent de la voix pendant une bonne demi-heure. "On est là !" chantent les grévistes. Les banderoles de la CGT, de Sud Rail et de LAB flottent, des autocollants apparaissent sur les vitres des wagons. Le train a dû rester à quai jusqu’à leur départ.

... https://mediabask.naiz.eus/eu/info_mbsk ... M.facebook
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: convergence luttes : points de vues, intitiatives, infos

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 14:50

Concert « 14 Juillet des luttes et des résistances »
Nous sommes toujours là ! Face à Macron et sa politique.

Paris, samedi 14 juillet 2018
à 19h, Salle Colonne, 94 Boulevard Auguste Blanqui, Paris 13e

Image

Face au 14 Juillet des défilés militaires, celui des luttes sociales et des résistances dans nos quartiers, lieux d'études et entreprises.

En présence de nombreux militants et militantes tels que Mickaël Wamen, Assa Traoré, Gaël Quirante et beaucoup d'autres.

Venez discuter, soutenir ceux et celles qui ne désarment pas ce 14 Juillet et maintiennent le combat contre Macron sa politique et toutes les injustices.

Le 14 juillet, à la salle Colonne ce sera l'occasion de faire la fête, discuter et soutenir ceux et celles qui luttent.

Venez nombreux et nombreuses au Concert des luttes et des résistances, ce 14 Juillet. Ce sera aussi l'occasion de profiter d'expos photos, d'une cantine et buvette à des prix Solidaires.

Tout sera reversé à la caisse de grève des postiers et postières du 92.

Entrée : 10€/ soutien 15€

http://sallecolonne.fr/

https://www.facebook.com/events/846329515553118/

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30523
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités