Guyane en luttes

Re: Guyane en luttes

Messagede Pïérô » 10 Sep 2017, 04:03

Contrats aidés : les associations entrent en action

Une mobilisation est prévue, demain, devant la préfecture. Plusieurs actions sont envisagées par le collectif des associations de Guyane qui dénonce la diminution des contrats aidés.

Des associations de Guyane se sont réunies en collectif pour se mobiliser contre la diminution des contrats aidés, une volonté du gouvernement annoncée juste avant la rentrée scolaire. Une mobilisation est prévue demain à 18 heures place Léopold-Héder, ancienne place de Grenoble, devant la préfecture à Cayenne. Les organisateurs ont prévu un happening (mouvement artistique spontané) sous la forme d'une mosaïque humaine. Un pupitre sera installé pour les prises de parole (témoignages, soutiens, revendications). Il est également prévu de faire du « social média bombing » (publications virales sur les réseaux sociaux), pendant quinze minutes, avec les hashtag #assosguyaneendanger, #contratsaidés, #guyane et #macron. L'événement se clôturera par un dépôt de bougies au pied de la préfecture.

... http://www-bo.franceguyane.fr/actualite ... 365257.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Guyane en luttes

Messagede bipbip » 14 Sep 2017, 16:09

La France est toujours muette sur les droits des autochtones, déplorent les Amérindiens de Guyane

Dix ans après le vote de la France devant les Nations unies en faveur des droits collectifs et individuels des autochtones, les "premières nations" se disent toujours victimes, en Guyane, de "discriminations" et de "marginalisation".

... http://la1ere.francetvinfo.fr/france-es ... 11441.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32783
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Guyane en luttes

Messagede bipbip » 27 Oct 2017, 21:17

Récit

Accueilli par une manifestation en Guyane, Emmanuel Macron déclare qu'il n'est pas «le père Noël»

A son arrivée à Cayenne, le chef de l'Etat a décuplé la méfiance d'une population exaspérée, qui attend plus que le plan d'urgence d'un milliard d'euros signé en avril par le précédent gouvernement.

Décidément non, ils ne l’ont pas compris. Si Emmanuel Macron espérait que les Guyanais lui sauraient gré de venir expliquer de vive voix comment il entendait respecter les engagements pris par son prédécesseur dans le cadre des «Accords de Guyane» signés en avril dernier, il a dû très vite déchanter. «Je ne suis pas venu faire de grandes promesses en l’air. Vous ne croyez plus aux promesses du père Noël», a commencé le chef de l’Etat jeudi lors de la première prise de parole de ce déplacement qui doit se conclure samedi matin par un discours à l’occasion des assises de l’outre-mer. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le président «marcheur» n’a pas été récompensé de la franchise dont il prétendait faire preuve.

Jeudi soir, quelques heures après son arrivée, une manifestation organisée par le collectif qui a animé le mouvement social du printemps (Pou Lagwiyann Dekolé, pour que la Guyane décolle en créole) a dégénéré à Cayenne devant les grilles de la préfecture. Quelques centaines de personnes, jeunes et moins jeunes dont beaucoup de femmes, manifestement décidées à en découdre, exigeaient d’être reçues le soir même par le chef de l’Etat. L’entourage de ce dernier, retenu à quelques centaines de mètres de là dans la résidence du préfet pour un dîner républicain, avait fini sous la pression par accepter le principe d’une rencontre le lendemain matin.

Les «grands frères» débordés

«Pas d’accord», avait répondu la foule conduite par quelques dizaines de «grands frères», ceux-là mêmes qui avait lancé en mars la révolte contre l’insécurité et la délinquance. Parce que certains d’entre eux souhaitent protéger leur anonymat, en particulier les fonctionnaires, ces hommes à la carrure souvent impressionnante ont pris l’habitude de porter des cagoules noires qui leur donnent une allure plutôt inquiétante. En raison du très large discrédit des élus locaux, ces grands frères ont quasiment fini par les remplacer comme expression légitime de la volonté populaire.

Mais jeudi soir, ce fut à leur tour d’être débordés par une base allergique à toute négociation ou compromis. Dans les rues de Cayenne, ils sont tous persuadés que le chef de l’Etat se prépare à ne pas tenir la promesse des «Accords de Guyane». Ils veulent un engagement ferme sur trois milliards d’euros et ils ont bien noté que le chef de l’Etat, lui, insistait plutôt sur le premier milliard du plan d’urgence investi dans des équipements collectifs. Macron est beaucoup moins précis sur les deux autres milliards demandés, dont il veut lier le déblocage à la définition de projets précis par les Guyanais eux-mêmes.

... http://www.liberation.fr/france/2017/10 ... el_1606075
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32783
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Guyane en luttes

Messagede bipbip » 28 Oct 2017, 20:11

Emmanuel Macron provoque la colère des Guyanais
En visite pour deux jours sur se territoire français du continent sud-américain, le président de la République a mis le feu aux poudres hier dès son arrivée en refusant de rencontrer le collectif « Pour que la Guyane décolle», lui disant même « je ne suis pas le Père Noël ». Le propos a beaucoup choqué et des incidents ont éclaté devant la préfecture.
... https://www.humanite.fr/emmanuel-macron ... ais-644526

Néo-colonisalisme
Macron, le « père fouettard » de la Guyane
L’opération séduction a échoué pour Macron en Guyane. Entre manifestations déterminées à Cayenne et discours colonialiste et ultra-sécuritaire, le séjour du Président jupitérien a mis en exergue son déficit de légitimité flagrant auprès d'une population qui entend faire appliquer le plan d'aide de 3 milliards d'euros arraché suite à la grève générale d'avril dernier.
Le président n’a pas convaincu la population de son intention de vouloir aider « l’île » (selon lui) à résoudre les problèmes structurels qu’elle rencontre. À peine arrivé sur le tarmac de la plus grande colonie française, que le président s’est envolé pour Maripasoula, un village enclavé qui cumule tous les problèmes de la Guyane, depuis les difficultés d’accès à l’eau potable et aux soins, jusqu’au manque d’infrastructures scolaires. Sur place, Macron s’est illustré par son discours aux relents méprisants en déclarant qu’il n’était pas venu faire des "promesses de Père Noël".
... http://www.revolutionpermanente.fr/Macr ... -la-Guyane

Guyane : voyage tendu pour Emmanuel Macron
Le président a dû faire face à des mouvements de contestation en Guyane, où une partie de la population réclame plus de moyens.
Emmanuel Macron est en visite en Guyane et affiche sa fermeté malgré la tension sociale. Jeudi soir, la situation a dégénéré après une manifestation. Pour le président, il n'était pas envisageable de rencontrer ces manifestants.
"Vous aviez des gens qui sont violents, c'est-à-dire des délinquants. La République ne cède pas aux gens qui sont en cagoule", a déclaré le chef de l'État ce vendredi 27 octobre en conférence de presse.
... http://www.francetvinfo.fr/economie/cri ... 41281.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32783
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Guyane en luttes

Messagede Pïérô » 09 Nov 2017, 21:17

L'economie guyanaise

A l'heure où Macron quitte la Guyane, et après ses propos polémiques laissant entendre que la Guyane vit de l'assistanat de la France, il nous a semblé important de republier cette étude sur l'économie guyanaise dans son intégralité, permettant de comprendre en quoi fondamentalement la Guyane est une colonie de la France.

... https://blogs.mediapart.fr/adrien-guill ... -guyanaise
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Guyane en luttes

Messagede bipbip » 15 Déc 2017, 00:03

ENDEL : 70% des salariés en grève

70% des salariés d'Endel sont en grève depuis ce matin afin de dénoncer les marchés perdus par leur société. Les grévistes menaçaient de bloquer le transfert de la fusée Ariane dont le lancement est prévu demain. Celui-ci est finalement en cours.

60 % du personnel d’Endel sont en grève depuis ce matin afin de dénoncer les marchés perdus par Endel* au profit des sociétés Idex et RMT. Les grévistes menaçaient de bloquer le transfert de la fusée Ariane dont le lancement est prévu demain, avec à son bord quatre nouveaux satellites pour le système européen de navigation Galileo. Celui-ci est finalement en cours. Une réunion doit avoir lieu entre les grévistes, la direction dEndel, le Cnes, l’inspection du travail et les directions d’Idex et de RMT.

Le collectif « Restons Ensemble », composé des salariés d’Endel et de l’union syndicale a déposé deux recours, déboutés au mois d’octobre dernier par le tribunal administratif.

... http://www.franceguyane.fr/actualite/so ... 380096.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32783
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Guyane en luttes

Messagede bipbip » 15 Jan 2018, 22:20

Guyavert : la moitié des salariés toujours en grève

Réunie dans les locaux de l'Union des travailleurs guyanais (UTG), une quinzaine de salariés de la Société Nouvelle Guyavert s'est dite déterminée, hier, à poursuivre la grève qu'elle a entamée le 14 décembre dernier. Objectif : obtenir le « rétablissement » du 13e mois et de la prime d'ancienneté, « qu'on leur a spoliés à la reprise de l'entreprise en 2014 » , selon Jean-Marc Chemin, le secrétaire général de l'UTG.

... http://www.franceguyane.fr/une/guyavert ... 384178.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32783
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Guyane en luttes

Messagede bipbip » 03 Fév 2018, 22:17

Enseignement : vers une grève "massive" mardi ?

Après la grève de 8 établissements scolaires cette semaine, les syndicats enseignants appellent désormais à une grève "massive" le mardi 6 février et "reconductible" dès le 7 février.

"Dans l'immédiat, deux revendications s'imposent par leur urgence :

- le renforcement des vies scolaires pour l'encadrement des élèves et pour remplacer la disparition progressive des emplois aidés.

Nous demandons une augmentation de 20% des effectifs d'assistants d'éducation et la création de 30 postes de Conseiller principal d'éducation au niveau académique.

- la construction rapide d'établissements provisoires, en attendant que les infrastructures programmées depuis les Accords de Guyane sortent de terre, pour désengorger les écoles, collèges et lycées existants.

Nous demandons, non pas des portiques de sécurité ou "trois" vigiles, mais une véritable politique éducative pour les enfants de Guyane
- l'embauche de personnel qualifié et formé
- la mise aux normes des infrastructures (gymnase, grilles d'entrée, etc.)
- des transports scolaires gratuits
- des moyens pour une orientation choisie
- la construction d'établissements, de cantines, d'internats ! "

... http://www.franceguyane.fr/actualite/ed ... 387599.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32783
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Guyane en luttes

Messagede bipbip » 13 Mai 2018, 20:58

Guyane, un an après

Il y a un an le gouvernement promettait un milliard d’euros et 30 mesures d’urgence pour mettre fin aux 5 semaines de conflit social. A l’origine de la grogne : insécurité, retard dans les services publics d’éducation de santé mais aussi difficultés de pouvoir d’achat.

Aujourd’hui encore les guyanais tardent à voir ces mesures se concrétiser. Dans le caddie de Natasha et de Sheldon il y a des chips, de l’eau... Ce couple a 5 enfants la vie moins cher ils ne la voient pas venir. Pour avoir dans les rayons les mêmes produits qu’en métropole, il faut en payer le prix. Des prix plus élevés et une population qui vit à 44% avec moins de 500 euros par mois, cela créé des tensions et même un sentiment d’insécurité. Depuis le plan d’urgence d’il y a un an le commissariat de Cayenne a reçu le renfort de 20 policiers. Aujourd’hui les représentants syndicaux attendent aussi des moyens dans le système éducatif et de prévention de la délinquance Pas seulement dans la construction de prison.

à écouter : https://www.franceinter.fr/emissions/gr ... 8-mai-2018
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32783
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Guyane en luttes

Messagede IAL_Grenoble » 12 Juin 2018, 19:08

EN MARCHE CONTRE LA MONTAGNE D’OR le 18 juin à Saint-Laurent-du-Maroni Rendez-vous 14h00 devant le rond-point du stade

Le syndicat SUD éducation Guyane soutient et rejoint l’ensemble des collectifs, partis et syndicats en lutte contre le projet d’exploitation minière de la Montagne d’Or.

Nous dénonçons la politique de l’État français qui s’apprête à subventionner le capitalisme international, alors qu’il refuse depuis un an de prendre en compte les revendications des habitants de Guyane et ne construit ni les hôpitaux, ni les écoles, ni les routes dont nous avons tous besoin !

Nous dénonçons la politique de l’État et de la CTG qui n’envisagent que le profit à court terme, dans une visée électoraliste, et qui ne tiennent aucun compte des enjeux écologiques de notre monde et de leurs conséquences politiques.

Nous dénonçons un projet qui ne produira aucun emploi pérenne. Nous pensons que la casse actuelle du code du travail ne pourra que renforcer la précarisation et la paupérisation des travailleurs de Guyane, surtout dans le secteur minier, friand de flexibilité et de main d’œuvre à bon marché.

Nous dénonçons le non respect des droits des populations autochtones dont les sanctuaires seraient détruits par la mine. Nous entendons leur voix se lever contre la destruction de la forêt amazonienne et l’exploitation d’une terre qui est la leur.

Afin de permettre une large mobilisation de tous les personnels de l’éducation (Rectorat et CTG) qui souhaitent soutenir et participer à la manifestation, notre syndicat dépose un préavis de grève pour la journée du 18 juin, journée qui clôture le « débat public » organisé par la CTG et les opérateurs miniers.

TOUTES ET TOUS EN GREVE LE 18 JUIN

« Notre détermination est douce mais inébranlable »

DEUX RDV CONTRE LA MONTAGNE D’OR :
CAYENNE - SAMEDI 16 JUIN – RDV PLACE DES PALMISTES – 16H00
SAINT-LAURENT - LUNDI 18 JUIN – RDV ROND-POINT DU STADE - 14H00
IAL_Grenoble
 
Messages: 68
Enregistré le: 16 Oct 2015, 10:52

Re: Guyane en luttes

Messagede IAL_Grenoble » 12 Juin 2018, 19:09

NON A LA MONTAGNE D’OR !

Les organisations syndicales SUD éducation Guyane, UTG et FSU soutiennent les journées d’action du 16 juin à Cayenne et du 18 juin 2018 à Saint-Laurent du Maroni contre le projet d’exploitation minière de la Montagne d’Or par le consortium Colombus Gold / Nord Gold.

Nos organisations syndicales dénoncent un projet qui va à l’encontre des besoins locaux et structurels de la Guyane et de son peuple. L’exploitation intensive et industrielle de l’or n’amènera ni emplois pérennes, ni structures publiques profitables à la population de l’ouest guyanais.

Le financement par l’État d’une partie de cette exploitation, à l’heure où nous attendons encore la prise en compte sérieuse des Accords de Guyane, nous montre le véritable visage de la politique souhaitée en Guyane : développement des industries exogènes, négation des enjeux écologiques, sous développement des services publics.

Nous rejoignons les différents collectifs en lutte contre la Montagne d’Or et appelons à construire une résistance large et efficace à ce projet.

Union des Travailleurs Guyanais - UTG
Fédération Syndicale Unitaire - FSU
SUD éducation Guyane
le 7 juin 2018
IAL_Grenoble
 
Messages: 68
Enregistré le: 16 Oct 2015, 10:52

Précédente

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité