FO - Force Ouvrière

FO - Force Ouvrière

Messagede sebiseb » 08 Nov 2012, 13:21

Ambiance syndicale chez Bricorama...
Bricorama négocie avec Force ouvrière
CERGY (VAL-D’OISE)
Marie Persidat | Publié le 08.11.2012, 07h00

Des salariés de Bricorama ont prévu de manifester ce matin devant le siège de FO à Paris. Ils réclament le droit de travailler le dimanche, alors que leur société fait l’objet d’une procédure judiciaire lancée par le syndicat pour non-respect du repos...

source : http://www.leparisien.fr/espace-premium/actu/bricorama-negocie-avec-force-ouvriere-08-11-2012-2302635.php

Je n'ose pas imaginer l'ambiance qui règne entre les salariés dans les rayons de l'enseigne de distribution ?
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede Nyark nyark » 08 Nov 2012, 20:17

N'étant pas abonnée au Parisien (ça alors^^), je n'ai pas pu lire l'article, mais je trouve aberrant de revendiquer le travail du dimanche plutôt que des salaires décents. On a du taff en vue dans les syndicats...
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1205
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede sebiseb » 08 Nov 2012, 21:59

Nyark nyark a écrit:N'étant pas abonnée au Parisien (ça alors^^), je n'ai pas pu lire l'article, mais je trouve aberrant de revendiquer le travail du dimanche plutôt que des salaires décents. On a du taff en vue dans les syndicats...

Je n'ai pas lu l'article non plus complet, mais j'ai également entendu l'info à la radio.
Le problème c'est de savoir quel est le rôle des syndicats ? Représenter les salariés dans l'entreprise et revendiquer ce qu'ils attendent, ou objecter par des revendications plus politiques qui s'inscrivent dans un contexte plus globale ?
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede Nyark nyark » 09 Nov 2012, 00:06

Disons que si une telle situation se présentait dans ma boîte, j'essaierais de convaincre les salariés en organisant des réunions, en proposant des revendications salariales (ou autres, je ne connais pas le contexte) : c'est clair que je n'obligerais pas le patron à fermer malgré la volonté des travailleurs. Mais c'est clair que, pour moi, revendiquer le travail du dimanche, au détriment de sa qualité de vie, c'est marcher sur la tête : sauf que je le dirais pas comme ça aux collègues. La base du problème ne pouvant être, vraisemblablement, qu'une question de revenus.
Je ne sais pas comment tourne FO, mais il a dû manquer un certain travail de terrain, je n'ai jamais compris leur forme de "militantisme" (indépendamment de la façon dont a été créé ce syndicat).
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1205
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede sebiseb » 09 Nov 2012, 11:41

Je suis d'accord avec toi.
Il y a effectivement une différence entre revendiquer le travail le dimanche et négocier un meilleur salaire pour les salariés avec comme poids l'illégalité du travail du dimanche de la chaîne dans certaine préfecture. Je pense que dans cette action ils se sont fermés plus de porte qu'ils en ont ouvertes.
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede ARTHUR » 09 Nov 2012, 12:19

Je ne sais pas plus que vous la situation de ce syndicat dans la boite.
Cela dit le rôle du syndicat est aussi de défendre les intérêt de toute la classe et pas seulement ceux des salariés de l'entreprise concernée. S'attaquer au plus petit maillon de la chaîne est une stratégie qui peut se défendre, surtout quand on entend la direction de cette boite déclarer qu'elle va attaquer les autres enseignes de bricolage ouvertes le dimanche, pour concurrence déloyale...
Quand on entend aussi le secrétaire du CE défendre les intérêts du patronat, et les salariés participer docilement à la manifestation, organisée par l'employeur devant le siège du syndicat, on rêve du retour de la chaussette à clous. La conscience de classe ça s'acquière et les salariés n'ont pas, de nature, raison. Ceux-la semblent avoir atteint le stade d'une forte jaunisse (la couleur de l'enseigne déteint sûrement).
La question de l'ouverture des magasins de bricolage le dimanche est à mon sens aussi à interroger, sur la question de ce refuge (le bricolage) qui participe à la valorisation de l'espace intérieur (notion totalement bourgeoise) au détriment des espaces sociaux et collectif. Le prolétariat a sûrement plus besoin de manifestations collectives, syndicales, culturelles et sportives que de passer ses dimanches à construire un deuxième garage, retapisser les murs (même ceux des toilettes), ou refaire le carrelage de son salon conforama ou Roche & Bobois.
Enfin la catégorisation des salariés, avec ces employés du dimanche (étudiants pauvres finançant ainsi leurs études) est à contester par un vrai travail syndical interpro homogénéisant la classe par des revendications générales faisant de la gratuité des études (et la prise en charge des frais d'autonomie des adultes en formation), un axe de revendication, comme celui de la gratuité des transports, du logement, de la santé, etc ...

Bientôt un article sur ce sujet sur le site du SUB RP.

Fraternelles Salutations Syndicalistes
ARTHUR
 
Messages: 350
Enregistré le: 12 Juin 2010, 20:07

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede Kzimir » 09 Nov 2012, 13:12

Visiblement les patrons de Bricorama ont fait du chantage à l'emploi, et de crainte de perdre leur taff des salariés sont allez raler auprès de FO. La peur d'être au chômage c'est quelque chose qu'on peut comprendre, surtout en cette période ou on est pas du tout assuré d'en retrouver un ensuite. Ceci dit, trouver que le responsable de ça c'est le syndicat qui fait respecter la loi sur le travail le dimanche (ce qui est quand même loin d'être révolutionnaire comme attitude) au lieu du patron qui exploite tout le monde le dimanche, et aller manifester pour que le syndicat lâche l'affaire, c'est clairement une attitude de jaune. Pour le coup FO ne me semble pas à blamer : sur une boîte de plusieurs centaines de salariés, il est normal que certains (par peur, par bétise, ou pour je ne sais quelle autre raison) se placent du côté du patron. A noter que FO a proposé d'abandonner sa plainte en échange de la mise en place d'un treizième mois, et que c'est la direction qui a refusée.
D'autant plus que le truc de FO n'est pas isolé, mais que je crois qu'une campagne est menée en ce moment par le Comité de Liaison Intersyndical du Commerce de Paris (CLIC P) contre l'extension des horaires de travail, avec condamnations des Galeries Lafayette, du Printemps, etc.
Sur le truc du travail le dimanche, je bosse en station service et la plupart des stations services sont ouvertes le dimanche (les gens prennent aussi leur bagnole le dimanche) et bénéficient d'une dérogation permanente qui permet de donner le repos dominical par roulement. A mon avis dans mon secteur la priorité ça serait pas de mettre fin au travail le dimanche, mais d'obtenir des majorations de salaire ces jours là (parce qu'on a seulement les jours feriés de majorés, et pas les dimanches, alors que c'est justement le dimanche qu'il y a le plus de clients).
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede digger » 09 Nov 2012, 14:19

c'est justement le dimanche qu'il y a le plus de clients

Mais y-a-t'il besoin de quelqu'un à la station si tu as un mode de paiement par carte, vérifier la pression de tes pneus à l'extérieur, laver ton pare-brise, etc...Tu as cela un peu partout.
Quant aux positions des syndicats en général face au travail le dimanche comme vis à vis d'autres questions, c'est qu'ils ne s'attaquent plus aux racines du problème. L'exemple d'Arthur sur les étudiants par exemple. La vraie question est la gratuité des études notamment, pour que ces petits boulots à la con ne soient pas la seule alternative qui leur est proposé, et non la défense de ces boulots pour "aider" les étudiants. Quand on pose les mauvaises questions, on arrive à de mauvaises solutions
digger
 
Messages: 1970
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede SchwàrzLucks » 09 Nov 2012, 16:01

Soit dit en passant, le refus du travail le dimanche est une revendication centrale de... la CFTC. Ce n'est donc pas la revendication "pas de travail le dimanche" qu'il faut juger mais plutôt par qui elle est formulée, dans quel but (pour la CFTC il s'agit de défendre la vie de famille, pouvoir aller à la messe le dimanche, etc.), etc. Au final je suis d'accord avec Kzimir, je voulais juste pointer cette nuance.

Par contre je te trouve bien dur sur le bricolage Arthur. Certes, les activités sociales sont importantes mais ça n'empêche pas d'avoir parfois envie de cultiver son petit jardin secret, qu'il s'agisse de faire son jardinage, bricolage, de se construire individuellement en parallèle de sa socialisation. Et d'ailleurs, le bricolage ne sert pas qu'à faire de la "déco", quand tu te les cailles en plein hiver dans ta piaule parce qu'elle est mal isolée, je vois mal ce qu'il y a de bourgeois à bricoler pour avoir plus de confort. J'ai du mal avec cette manière d'amalgamer le besoin d'un minimum de confort (et généralement, quand quelqu'un bricole, c'est pour s'apporter plus de confort) avec la bourgeoisie.
Qui plus est, on peut se demander si le bricolage est vraiment l'apanage des bourgeois. Des "classes moyennes" probablement, mais les bourgeois ont bien plus vite fait d'acheter le dernier cri clef en main - et c'est généralement ce qu'ils font - plutôt que de "perdre du temps" à bricoler. Après, effectivement, ça ne fait de loin pas partie des choses vitales (et honnêtement, le bricolage c'est pas mon truc ^^) et on peut se poser des questions sur la légitimité de l'ouverture de ce type de magasins le dimanche.

Pour autant, si l'on prend l'exemple d'une boutique de fournitures de sport ouverte le dimanche, il s'agit de la vente de matériel ayant trait à une activité la plupart du temps sociale (activité physique, "sport"), mais je ne vois pas vraiment en quoi l'ouverture le dimanche se justifierait plus, si ce n'est pour les bénéfices du patron.
SchwàrzLucks
 
Messages: 406
Enregistré le: 18 Oct 2010, 21:39

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede sebiseb » 09 Nov 2012, 16:46

SchwàrzLucks a écrit:Par contre je te trouve bien dur sur le bricolage Arthur. Certes, les activités sociales sont importantes mais ça n'empêche pas d'avoir parfois envie de cultiver son petit jardin secret, qu'il s'agisse de faire son jardinage, bricolage, de se construire individuellement en parallèle de sa socialisation. Et d'ailleurs, le bricolage ne sert pas qu'à faire de la "déco", quand tu te les cailles en plein hiver dans ta piaule parce qu'elle est mal isolée, je vois mal ce qu'il y a de bourgeois à bricoler pour avoir plus de confort. J'ai du mal avec cette manière d'amalgamer le besoin d'un minimum de confort (et généralement, quand quelqu'un bricole, c'est pour s'apporter plus de confort) avec la bourgeoisie.
Qui plus est, on peut se demander si le bricolage est vraiment l'apanage des bourgeois. Des "classes moyennes" probablement, mais les bourgeois ont bien plus vite fait d'acheter le dernier cri clef en main - et c'est généralement ce qu'ils font - plutôt que de "perdre du temps" à bricoler. Après, effectivement, ça ne fait de loin pas partie des choses vitales (et honnêtement, le bricolage c'est pas mon truc ^^) et on peut se poser des questions sur la légitimité de l'ouverture de ce type de magasins le dimanche.

Mouais... considérer "le bricolage" comme une tâche bourgeoise, ça me laisse franchement perplexe ! D'ailleurs, je ne doute pas que dans un lieu social et collectif on ne bricole pas ?

Il n'y a pas lieu de donner raison aux patrons et actionnaires de l'enseigne, et l'exemple des stations services est sans doute pas mieux en matière de nécessité !? Encore, tu m'aurais cité de la nécessité des personnels soignants dans les hôpitaux dont il me semble là pour le coup difficile de ne pas permettre le travail le dimanche ... Mais pour le reste, je vois pas !

Je note également que la plupart des réponses transposent rapidement la question au niveau "politique", et c'est à mon avis le problème le plus délicat. Certes il est souligné qu'un lien doit être nécessairement fait, mais le syndicat ne doit avoir une projection politique que dans les revendications plus large et moins dans les actions directes ; Par exemple (et pour faire un peu dans la provoque) : Faire couper les vivres à quelques dizaines (voir centaines) d'étudiants sans s'assurer qu'ils pourront poursuivre leurs études sereinement (avec les moyens), je ne suis pas sûre que ça serve ni l'étudiant, ni le syndicat, ni même la politique que l'on défend.
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 13:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede altersocial » 09 Nov 2012, 19:58

ARTHUR a écrit:La question de l'ouverture des magasins de bricolage le dimanche est à mon sens aussi à interroger, sur la question de ce refuge (le bricolage) qui participe à la valorisation de l'espace intérieur (notion totalement bourgeoise) au détriment des espaces sociaux et collectif.


Ridicule :roll:
Comme si c'était un "refuge" pour certaines couches du prolétariat d'avoir un logement décent avec des chiottes qui fonctionnent sans se ruiner en appelant un plombier etc. ...

Revue de presse instructive :

Travail du dimanche chez Bricorama : le patron bricole avec la loi

Le travail du dimanche sur la sellette

« Dans cette manifestation, il y avait aussi des cadres et des directeurs qui défendent la direction et qui poussent les salariés à travailler le dimanche ».


Vidéo-La mobilisation des Bricorama contre FO relance le débat sur le travail du dimanche

Des salariés trimballés depuis Dax, etc ... Qui a payé le transport ? Ces salariés qui n'étaient pas en poste seront payés par les patrons ?
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1443
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede ARTHUR » 09 Nov 2012, 23:56

Il est intéressant de constater comment cette question du "bricolage" fait réagir ... des personnes qui à priori de semblent pas "bricoler" très souvent. Du prolétaire sans WC à l'étudiant démuni et transi, j'ai l'impression qu'on atteint les sommets du misérabilisme.
L'évolution du logement dans les classes populaires et la façon dont la bourgeoisie a depuis deux siècles imprégné de ses valeurs (propriété) le prolétariat, n'est pas une étude que je viens de griffonner sur un coin de table. La part du salaire que les travailleurs investissent dans ce cadre (remboursement de prêt immobilier, amélioration/extension et décoration intérieure) ne cesse d'augmenter.
Quand nos différents gouvernements cultivent une France de propriétaires, ce n'est pas anodin.
Que les magasins de meubles et ceux de bricolage poussent près des champignonnières que sont les lotissements péri-urbains, n'est peut-être que l'effet du hasard.
Que des travailleurs du bâtiment se fassent une seconde paye en réalisant des chantiers au noir les week-ends, n'est pas non plus ce que j'appelle une grande preuve de conscience de classe.

Quant au syndicalisme d'action directe, il n'a jamais pris de gants (quand il le pouvait) pour expliquer, par les moyens les plus adéquats, ce qu'il résultait de trahir les intérêts de classe, aux travailleurs un peu trop enclins à servir les intérêts de la bourgeoisie.

Fraternelles Salutations Syndicalistes
ARTHUR
 
Messages: 350
Enregistré le: 12 Juin 2010, 20:07

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede Nyark nyark » 10 Nov 2012, 00:49

Je peux être plus ou moins d'accord sur certains points de ton dernier post Arthur, mais ça :
Que des travailleurs du bâtiment se fassent une seconde paye en réalisant des chantiers au noir les week-ends, n'est pas non plus ce que j'appelle une grande preuve de conscience de classe.
:shock:
... Tu ne crois pas qu'on puisse avoir une conscience de classe et être obligé d'arrondir les fins de mois parce que le pouvoir d'achat est de plus en plus "misérable" ? Toi qui travailles dans le bâtiment, tu vas peut-être me dire que, dans ce secteur-là, les salaires sont mirifiques pour les ouvriers ??? Tu as l'impression que d'avoir 2 boulots est une partie de plaisir, un petit plus pour se payer un mois aux Maldives ? Il y a une différence entre manifester du côté du patron et des cadres, comme cela semble être le cas dans ce fameux magasin, et aller bosser au black au détriment de ses week-ends parce qu'on n'arrive plus à joindre les deux bouts, non ? Au détriment de quels week-ends d'ailleurs si on n'a plus les moyens de profiter de rien...
Tu parles d'une France de propriétaires, mais payer un loyer est devenu quasiment mission impossible dans certaines villes (je sais que tu es en RP mais j'ignore où tu habites : à Paris intra muros, le moindre appart pourrave coûte rarement moins de 800 €, et ça doit être à peu près la même à Marseille ou à Toulouse, quand tu as la chance qu'une agence ou un proprio accepte ton dossier, donc fais le calcul des revenus qu'il faut avoir rien que pour se loger).
Si notre but ultime est l'abolition du salariat, j'ai la vague impression qu'on n'en est pas encore là et qu'un salaire de 1200 ou 1500 € ne permet plus à beaucoup de travailleurs (pour ceux qui sont à plein temps) de vivre décemment.
Et, désolée de m'éloigner du sujet, mais là, franchement, tu m'as choquée.
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1205
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede ARTHUR » 10 Nov 2012, 09:08

Un travailleur doit pouvoir reconstituer sa force de travail (la réduction du temps de travail a cet objectif, et je ne crois pas que la toute nouvelle campagne pour les 6 heures que lance la CNT-f, induise que cela laisse du temps pour prendre un second et pourquoi pas troisième boulot). Le corps demeure le premier outil de la majeur partie des travailleurs du bâtiment. Combien de camarades entre 45 et 50 ans ne trouvent plus d'embauche, car ils ont le corps (dos, hanches, genoux) détruit, et finissent aux minimas sociaux sans même toucher le "bonus" de la caisse de retraite du BTP, alors qu'ils s'y sont usés pendant 30 ans ?
La paye se gagne chez son employeur, en revendiquant (pour le moins) le "juste salaire" dû pour sa peine. En s'organisant collectivement, en se syndiquant. Le temps de la débrouille, des petits arrangements personnels, à malheureusement remplacé dans notre industrie la lutte de classe.
Ou sont passés les corporations du bâtiment qui traditionnellement ouvraient les cortèges syndicaux du 1er mai? Ce jour là ils bossent au black !
Le travail au noir c'est aussi et d'abord l'avillissement des salaires, la concurrence entre les travailleurs. Je renvoie au dernier numéro du "Réveil du Bâtiment" (disponible auprès des syndicats de la CNT-f) et au récit de la Ligue d'Action du Bâtiment de nos camarades Suisses, qui dans la première partie du 20ème siècle arrêtaient les chantiers ouverts le dimanche et sabotaient les ouvrages réalisés hors de la durée légale du travail.

La mission du syndicalisme, est de lutter aussi contre la consommation, seconde source d'exploitation des travailleurs. Quand cesseront nous de parler de "revalorisation du pouvoir d'achat" ? La rétribution du travail n'a t-elle comme objectif que de consommer ? les week-ends de "désoeuvrement", nous condamnent-ils à arpenter les galeries commerciales ? Combien de nos locaux syndicaux sont ouverts le dimanche pour y pratiquer des activités collectives, festives, culturelles et sportives, pour aller à l'encontre du "je cultive mon petit jardin personnel" en valorisant mon intérieur ?
Que ceux qui ont la main verte ouvrent des jardins partagés, que les bricoleurs construisent les chars de nos carnavals, que l'on réunissent des chorales, qu'on ouvre des ateliers d'écriture, des compagnies de théâtre prolétarien ... qu'on reconstruise une culture de classe qui rompe avec les modèles de l'habiter ou du distraire que nous inocule l'individualisme bourgeois.

Fraternelles Salutations Syndicalistes
ARTHUR
 
Messages: 350
Enregistré le: 12 Juin 2010, 20:07

Re: FO - Force Ouvrière

Messagede altersocial » 10 Nov 2012, 10:05

Il est intéressant de constater comment cette question du "bricolage" fait réagir ... des personnes qui à priori de semblent pas "bricoler" très souvent.


Si tu savais .... :roll:

Du prolétaire sans WC à l'étudiant démuni et transi, j'ai l'impression qu'on atteint les sommets du misérabilisme.


Tu es du bâtiment et de la région parisienne et tu ne sembles pas vraiment connaître l'état du marché et de la salubrité de l'immobilier de la région. Curieux.

L'évolution du logement dans les classes populaires et la façon dont la bourgeoisie a depuis deux siècles imprégné de ses valeurs (propriété) le prolétariat, n'est pas une étude que je viens de griffonner sur un coin de table.


C'est sûr qu'à l'inverse engraisser un propriétaire (double exploitation, cf Engels) c'est absolument pas dans les valeurs de la bourgeoisie :mrgreen: ... hein ?

La part du salaire que les travailleurs investissent dans ce cadre (remboursement de prêt immobilier, amélioration/extension et décoration intérieure) ne cesse d'augmenter.


Elle ne cesse d'augmenter à cause de l'explosion des prix du marché (vente ET location) depuis 5/10 ans .... pour ce qui est de l'amélioration du fonctionnel intérieur tu es complètement à côté de la réalité en le stigmatisant ... L'amélioration/extension ne se fait pas forcément par le "bricolage" domestique d'ailleurs, une grande partie, la majorité, se fait en engraissant les entrepreneurs du bâtiment.
Que des travailleurs veuillent réduire autant que possible cette part marchande de l'amélioration de la fonctionnalité de leur logement tu n'y es pas favorable ? Toi qui critiquais la sur-consommation.

Quand nos différents gouvernements cultivent une France de propriétaires, ce n'est pas anodin.


Exact. C'est idéologique, et pratique : lié le prolétariat quasi-insolvable à l'exploitation bancaire permet de redistribuer de l'investissement disponible aux capitalistes (prêts individuels->emprunts d'entreprises) ... Propriétaire ou locataire, le prolétaire est exploité, sauf "apport" numéraire de 2ème voir 3ème génération ...

Que les magasins de meubles et ceux de bricolage poussent près des champignonnières que sont les lotissements péri-urbains, n'est peut-être que l'effet du hasard.


Rien à voir. Le pavillon péri-urbain qui concerne certaines couches moyennes du salariat :
- est acheté neuf et n'est pas concerné pas l'amélioration du fonctionnel mais de l' "embellissement" qui effectivement singe le (mauvais) goût bourgeois,
- contrairement aux biens immobiliers bourgeois, il est un des rares exemples de perte de valeur : le revente se fait sans plus-value (ou très faible) voir avec perte dans certaines régions. Si l'embellissement bourgeois de ces logements trouve une double origine (identification à la bourgeoisie + besoin de perdre le minimum de plus-value) la mauvaise qualité des matériaux de construction et de la main d'oeuvre (rendement capitaliste) conduit également à des travaux complémentaires après achat.

Que des travailleurs du bâtiment se fassent une seconde paye en réalisant des chantiers au noir les week-ends, n'est pas non plus ce que j'appelle une grande preuve de conscience de classe.


Il y a chantier et chantier (tu es du bâtiment non ?) : entre le gros bâtiment et sa main d'oeuvre spécifique et l'ouvrier spécialisé dans l'enduit et peinture d'une petite boîte de rénovation (et qui va bosser au black chez un particulier après le boulot) il y a une marge dans la pénibilité, et la conscience de classe. Une fois que tu as dit que ce n'est pas une grande preuve de conscience de classe tu n'a donc rien expliqué si tu ne tiens pas compte de la complexité du secteur.
Je t'envoie un mp bientôt car ta fonction dans le bâtiment me questionne (non pas que j'en doute mais je te trouve très catégoriques sur certaines choses).
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1443
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Suivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité