Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Re: Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Messagede Pïérô » 05 Fév 2009, 00:12

çà se coordonne de ce côté aussi...

1ère Assemblée générale Chômeurs-Précaires du 3 février 2009

Le 3 février une 1ère Assemblée générale constituée notamment de membres d'AC !, APEIS, Appel et la Pioche, DAL, MNCP, Marches Européennes, Union syndicale Solidaires s'est tenue.

Elle a fait un bilan à la fois positif et négatif de la manifestation interprofessionnelle du 29 janvier et en a conclu que la visibilité des chômeurs et des précaires dans le mouvement social doit être renforcée.

Elle a évoqué la non signature par 4 syndicats sur 5 de la convention d'assurance-chômage très insatisfaisante, et regretté que 2 syndicats (CFTC et CGC) ne fassent pas jouer leur droit d'opposition, ce qui va permettre au gouvernement de la ratifier avec la seule signature de la CFDT.

Un RDV à ce sujet est fixé jeudi à 12H au Métro Trinité.

Face à l'intensification de la précarité et à l'explosion en cours du chômage, qui détruit toute perspective d'avenir notamment pour la jeunesse et multiplie les difficultés ou impossibilités de vivre, se loger, se soigner…, l'Assemblée générale a décidé :

. la mise en place d'une Coordination chômeurs-précaires-mal logés élargie
. l'organisation régulière d'AG Chômeurs-précaires mal logés tous les seconds mercredis du mois et plus si la situation l'exige
. l'organisation de manifestations publiques communes – sit-in, pique-niques-réquisitions de supermarchés, tintamares… - avec une banderole commune et des points fixes de RDV réguliers


La prochaine de ces actions unitaires aura lieu :
Dimanche 8 février à 15H 24 rue de la Banque (M° Bourse)

La prochaine Assemblée générale aura lieu :
Mercredi 11 février à 18H à la Bourse du travail 3 rue du Château d'Eau
(M° République)


Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Coordination chômeurs-précaires-mal logés élargie

Messagede Pïérô » 07 Fév 2009, 00:49

suite...


Paris/IDF : Les Précaires préparent la riposte sociale

Réunis en AG le 3 février, les Précaires de Paris/IDF s'organisent pour préparer la riposte sociale. Rejoignez-les !

Elles et ils étaient une vingtaine, mardi 3 février, réunis en AG à la Bourse du Travail de Paris, pour préparer la riposte des Chômeurs et Précaires. En petit comité, certes, mais très motivés autour des collectifs qui n'ont jamais abandonné le terrain : Les historiques (AC ! - Agir ensemble contre le chômage, l'APEIS, le MNCP - Mouvement national des chômeurs et précaires, le DAL - Droit au logement, les Marches européennes contre le chômage, Stop Précarité...), un «alternatif» : APNÉE/Actuchomage, et une jeune pousse qui fait pas mal parler d'elle : L'Appel et la Pioche, proche du NPA.

Un même constat : La dégradation des conditions de vie de millions de personnes va s'accélérer sous les coups de butoir conjugués de la crise et de la politique anti-sociale du gouvernement Sarkozy/Fillon. Et ces millions de précarisés (Rmistes, chômeurs, intermittents du travail, travailleurs pauvres...) vont être rejoints par les dizaines de milliers de victimes des licenciements massifs annoncés ces derniers mois.

Comment peut-on s'opposer au bulldozer de la précarisation ? Telle est la question posée, tel est le problème qui paraît insoluble, tant les Chômeurs et Précaires doivent se battre seuls, sans moyens et sans soutiens.

Eh bien, à en croire les intervenants, le temps n'est pas à la résignation, au contraire, car la «crise» va bouleverser la donne sociale, donc les rapports de force. Un seul exemple : Qui aurait pu imaginer qu'un jour des chômeurs manifesteraient en nombre... au Japon, première puissance industrielle du monde ? Aujourd'hui, les personnes virées de leur entreprise s'organisent au pays du Soleil levant.

Les collectifs réunis en AG estiment qu'il est grand temps de préparer l'avenir qui ne s'annonce pas rose, tout en amplifiant les luttes en cours. Pour cela, deux décisions ont été prises :

- La première, c'est l'UNITÉ.

Si cela paraît évident, dans les faits, orgas et collectifs de Chômeurs et Précaires travaillent trop souvent en ordre dispersé. Toutes et tous l'ont déploré mardi 3 février ; il est temps d'y remédier ! Et nous, sur Actuchomage, nous adhérons à cette initiative salutaire !

- La seconde, c'est la VISIBILITÉ.

Comme nous le soutenons ici, avant de penser «revendications et propositions», il faut MOBILISER et être VUS. C'est un préalable.

Pour amorcer cette mobilisation, l'AG des Précaires de Paris/IDF fixe un rendez-vous qui sera dorénavant mensuel à la Bourse du Travail. La prochaine se tiendra le 11 février, à 18h00, 3 rue du Château d'Eau, métro République.

Mais pour que cette mobilisation puisse se faire, il faut que chacune et chacun y mette du sien. Il faut que chacune et chacun s'empare du slogan «l'Union fait la Force», se bouge, cherche des infos, s'intéresse à ce qui est entrepris (même si les actions sont symboliques). Il faut enfin que chacune et chacun fasse le choix d'aller vers l'autre, de ne pas rester seul-E dans son coin en se contentant d'échanges virtuels par sites Internet ou emails interposés.

C'est le moment de se bouger pour de bon et de sortir de chez soi !


Plus d'infos :

. Le blog de l'AG des Précaires http://contrelaprecarite.blogspot.com/ (créé à la suite de l'AG du 3 février. C'est donc tout récent).
. Une adresse mail pour toutes les questions : agdesprecaires@gmail.fr
. Voir une action «pique-nique» menée par l'Appel et la Pioche. http://www.dailymotion.com/relevance/se ... pel-e_news
. Le blog de l'Appel et la Pioche.http://lappeletlapioche.blogspot.com/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Coordination chômeurs-précaires-mal logés élargie

Messagede Pïérô » 20 Mai 2009, 23:20

Déclaration des Etats généraux du chômage et de la précarité, Bobigny, 16 et 17 mai 2009 :


Chômeurs, salariés, coordonnons les luttes !

Les choix des entreprises visent à utiliser la crise pour faire porter sur le monde du travail les coûts de la récession économique et sociale. Les salarié-e-s précaires ont été les premiers licencié-e-s. Les droits des chômeurs ont suivi la même évolution, raccourcissement de la durée d’indemnisation et baisse des revenus. La précarité s’étend sous de multiples formes, accès au logement, santé, transports, formation, papier=. Face à cette explosion du chômage et de la précarité, le gouvernement de Sarkozy choisit pourtant de s’attaquer aux droits et revenus des chômeurs et aux salariés. C’est de la provocation, après les milliards trouvés pour renflouer les banques et des entreprises !

2009 année noire ! La première conséquence de la crise du système économique capitaliste est l’aggravation du chômage et de la précarité ! Plus d’un million de nouveaux chômeurs pourraient grossir les rangs des demandeurs d’emploi cette année. Derrière ces chiffres se cachent autant de drames humains et financiers, de parcours professionnels brisés et de familles parfois. Les jeunes sont particulièrement touchés par le chômage et sont exclus de tout revenu. Les jeunes, les femmes, les immigrés constituent l’essentiel des travailleurs précaires. La précarité s’accompagne de la soumission de la formation aux intérêts patronaux.

Nous déclarons la guerre à la misère ! Les chômeurs, précaires, ont le droit de vivre. Les chômeurs ne sont pas des sous-travailleurs ! Nous refusons la criminalisation des pauvres ! Nous dénonçons les mesures qui créent la précarité et celles qui l’aggravent comme le RSA, les contrats aidés et le trop faible montant des revenus de remplacement. Face à la crise, des mesures immédiates s’imposent. Nous opposons le droit à un emploi bien payé et de qualité, le droit à une garantie de revenu, et l’instauration d’une continuité des droits pour tous et toutes.

- Le droit à un emploi de qualité pour toutes et tous. Nul ne peut être privé d’emploi et de revenu ! Contester les licenciements est légitime, nous exigeons une nouvelle législation sociale qui rende le droit à l’emploi effectif et soit fondée sur la continuité des droits : contrat de travail, obligation de reclassement, et financée par un fonds patronal mutualisé. Cette loi doit aussi contenir la réduction du temps de travail permettant le travail de tous, l’Interdiction des contrats précaires subis, la réintégration des salariés précaires licenciés depuis des mois.
- La discrimination sous toutes ses formes (raciste, sexiste…) dans l’accès à tous les droits et à la progression professionnelle doit être combattue par une loi-cadre nationale et les sans-papiers doivent être régularisés. Suppression des inégalités hommes / femmes en matière de formation, de salaires, d’accès aux métiers, de retraite.
- L’accès de tous les chômeurs, précaires et étudiants à un statut de vie sociale et professionnelle garantissant dans tous les cas un revenu individuel et inconditionnel décent dès 16 ans, ayant au minimum pour référence le SMIC revalorisé, et non diminué des prestations sociales et de logement. Ce statut de vie sociale et professionnelle sera à la charge du patronat.
- La continuité des droits sociaux afférents à ce statut (logement, santé, formation, points de retraite, progression de carrière, papiers…), la possibilité de tout-e travailleur-se à temps partiel de passer sur demande à temps plein.
- Pour des services publics au service des citoyens et des plus démunis : nous exigeons l’arrêt de toute suppression d’emploi et la résorption de la précarité dans les services publics, l’annulation de toutes les privatisations et le contrôle services publics par les salariés et les citoyens. Les services publics doivent être étendus à la petite enfance et aux personnes âgées et dépendantes. Nous exigeons la création d’emplois socialement utiles et écologiquement soutenables.

Nous n’avons pas à faire les frais de la faillite du système capitaliste qui engendre misère, licenciements et déstructuration sociale.
Nous appelons tous ceux qui ne se résignent pas, les salariés se battant pour leur emploi, les chômeurs pour obtenir un revenu suffisant et un emploi, toutes les organisations du monde du travail à s’unir. Il est temps que les 4 millions de Chômeurs et les millions de Travailleurs Précaires soient vus et entendus ! Il est temps que s’unissent chômeurs, précaires, salariés menacés de licenciement.
Nous dénonçons les conditions d’accueil des chômeurs dans le nouveau Pôle Emploi, demandons l’arrêt du 3949 et du suivi mensuel personnalisé et de tout contrôle / radiation / sanction. Nous appelons à intervenir tous ensemble dans les agences à chaque fin de mois pour une agence tournée vers le service public

Nous appelons à l’organisation de marches régionales contre le chômage, les licenciements et les précarités aboutissant dans les grandes villes de France le 5 décembre 2009 et invitons dès maintenant à la mise en place d’assemblées unitaires partout pour les préparer. D’autres actions s’imposent pour répondre à l’urgence sociale, notamment à l’échelle européenne dès cette année et en 2010 lors de la présidence de l’U.E. par la Belgique.
Nous invitons les chômeurs, précaires, salariés, du jeune au retraité, à rédiger ensemble des cahiers de doléances regroupant nos exigences pour la période actuelle.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Messagede abel chemoul » 09 Jan 2010, 18:29

VENDREDI 15 JANVIER SOIRÉE dès 19H
de précaires, par des précaires
1 rue de la Bazoche, derrière la cathédrale de Tours
Prix Libre

Discussions-Débats, Pot-au-feu (chilien !)/Potée, Musique, Danse, Fête

Bienvenus :
Boissons, Desserts, Musiques, Instruments de musique,Ouverture, Bonne humeur, ...
Dès 15H, vous pouvez venir participer à la préparation de la popote et de la salle.

Pourquoi cette soirée ?
Nous pensons être nombreux à vivre des situations de précarités mais nous nous
trouvons encore trop souvent isolés face à ça. Le Collectif-Précaires a eu donc
envie de proposer un moment où on pourrait se retrouver ensemble de façon
conviviale. Car nous aussi voulons pouvoir effectivement nous réunir, de façon
autonome, dans des espaces libres, appropriés et accessibles.
Rompons l'isolement, provoquons le décloisonnement, rencontrons-nous, partageons !

Pour tout contact :
Collectif-précaires de Tours : precairestours@no-log.org ;
http://precairestours.eklablog.com ; 0659449916 ;
Réunion les Lundis 20h30 au pub L'Atelier (à l'étage).
Image
Avatar de l’utilisateur-trice
abel chemoul
 
Messages: 650
Enregistré le: 26 Mai 2009, 10:40

Re: Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Messagede Pïérô » 19 Mai 2010, 00:11

Une rencontre entre les différents "comité-coordination" a été menée à Brest.
Communiqué de presse de la coordination des collectifs de chômeurs et précaires de Bretagne :


Face à l'explosion du chômage et de la précarité auquel Pôle Emploi est incapable de faire face, la récession qui menace l'Europe et les plans de rigueur qui aggraveront encore les conditions de vie des classes populaires, la Coordination des collectifs de chômeurs et précaires de Bretagne réunie à Brest le 15 mai appelle les chômeurs, précaires, étudiants, salariés, retraités à se mobiliser pour construire une contre-offensive.
Nous devons immédiatement imposer la mise en place d'un revenu inconditionnel à partir de 16 ans pour tous et le rétablissement de l'accueil humain dans les agences Pôle Emploi avec accompagnement personnalisé des chômeurs et précaires à leur demande et selon leurs besoins.

Nous ne paierons pas leur crise.

Poursuivons la grève des chômeurs entamée le 3 mai en créant des collectifs et en multipliant les actions dans toutes les villes.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: en mai, initiatives chomeurs-euses & précaires

Messagede Pïérô » 30 Mai 2010, 11:03

Appel à coordination hexagonale le 12 juin :

Coordination hexagonale des Collectifs de Chômeurs et Précaires

Coordination Ouverte à tous. La coordination réunira différents collectifs de chômeurs, précaires et intermittents en lutte.

Le lieu de la rencontre: maison occupé de la rue Carnot à Montreuil s/Bois. La Titanique
28 rue Sadi Carnot, Montreuil (93) Métro Croix-de-Chavaux

Début des discussions du samedi 12 juin à 11h.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Messagede Pïérô » 15 Juin 2012, 12:20

Fête des collectifs contre les précarités à Rennes
Samedi 23 juin 2012, Dalle Kennedy, de 14h à 20h00. Rennes

À l’initiative des collectifs : AC ! 35, MCPL, DAL35, RESF35, COLLECTIF EVS-AVS 35, UL-CNT 35, SUD éducation 35.

Venez rencontrer les organisations qui agissent pour les DROITS des chômeurs, des sans papiers, des sans-domicile, des enfants menacés d’expulsion, des EVS de l’éducation nationale, des stagiaires et de tous les salariés précarisés.

Au programme : stands, informations sur les droits, assemblée, animations...


Image


MANIFESTE DES COLLECTIFS RENNAIS CONTRE LES PRÉCARITÉS

À l’heure d’une prochaine « conférence sociale » proposée par le nouveau gouvernement, nos organisations et mouvements se sont regroupés dans un « collectif rennais contre les précarités ». En complément des organisations syndicales , nous souhaitons faire entendre nos revendications de militants associatifs de terrain, en lutte contre toutes les précarités.

Pour nous, la responsabilité de la précarité incombe à ces institutions qui contrôlent nos allocations de survie comme Pôle emploi et la CAF, à ces patrons proposant stages gratuits ou CDD à temps partiel payé des miettes, à ces propriétaires stimulant la spéculation immobilière, à ces préfets expulsant les sans-papiers, à ces entreprises qui nous coupent l’eau et l’électricité…

Actuellement, nous, collectifs de lutte contre certains aspects de la précarité, nous poursuivons nos actions :

. Contre les expulsions menées par la direction des Foyers de Jeunes Travailleurs rennais, aux côtés des jeunes du FJT de la Motte Baril, soutenus par le DAL35 et le MCPL.
. Contre les expulsions programmées de jeunes scolarisés dans les Universités rennaises soutenus par le RUSF35 et une vingtaine d’établissements du département, soutenus le RESF.
. Contre le centre de rétention administrative de Saint Jacques de la Lande, où le collectif de soutien aux personnes sans-papiers organise régulièrement des « parloirs sauvages », pour échanger avec les personnes étrangères qui y sont enfermées pour être expulsées. Actuellement 20 migrants y sont retenus .
. Avec la réquisition de 9 bâtiments par le DAL 35 qui accueillent 375 migrant-e-s, des personnes laissé-e-s à la rue par l’Etat qui refuse de loger les demandeurs d’asile au mépris des conventions internationales qu’il a ratifié et de ses propres lois, les condamnant à être ballotés-e-s entre la rue et le 115.
. Le collectif EVS-AVS 35 soutient les 800 Emplois Vie Scolaire d’Ille et Vilaine, exploités par l’Education Nationale, qui travaillent parfois 26 h pour 657 euros, sans formation et sont éjectés après 2 ans ou moins.


Face à ces mobilisations, les pouvoirs locaux participent régulièrement à la répression des précaires, avec par exemple :

. L’expulsion des demandeurs d’asile soutenus par le DAL35 quand ils occupent des bâtiments appartenant à Rennes métropole ; les obstacles posés par la mairie pour l’accès à l’eau, à l’électricité et au ramassage des ordures dans certaines réquisitions.
. La décision de la mairie, le 5 décembre 2009, de ne pas permettre la tenue d’une assemblée de chômeurs et précaires à la Maison des associations, à l’issue d’une manifestation régionale. Trouvant les portes fermées, le MCPL a été sauvagement accueilli par la BAC, avec pour bilan deux blessés, dont un grièvement.

Il faut d’autres méthodes pour que notre société devienne équitable, par la reconnaissance de tous les êtres humains, et dans le partage des richesses. Les fins de non-recevoir ou les médiocres ajustements décrétés d’en haut doivent être abandonnés au profit de vraies solutions construites pas à pas avec nous, qui luttons contre toutes les précarités et les subissons au quotidien.



Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Messagede Flo » 17 Juin 2012, 18:25

Il me semble qu'il manque ici un sujet qui diffuse l'actualité des différents mouvements de chômeurs et précaires (AC !, MCNP, APEIS, CICP, CGT-PEP, etc.). On pourra rajouter les luttes qui se font aussi au sein de Pôle Emploi, du moins celles qui s'en rapprochent parfois.

Leurs sites Internet :
AC ! : http://www.ac-chomage.org/ et http://www.ac.eu.org/
MNCP : http://mncp.fr/Accueil/
APEIS : http://www.apeis.org/
CICP : http://www.cicp21ter.org/
CGT-PEP : http://www.cgtpep69.com/


Et une petite brève de AC ! pour commencer

AC EXIGE UN PLAN D’URGENCE SOCIAL

NOUVELLE HAUSSE DU CHOMAGE EN AVRIL 2012

mercredi 6 juin 2012

Depuis des dizaines d’années, le chômage continue sa progression, encore 4 300 demandeurs de plus en avril !! (+0,1%). Si on ajoute les autres catégories on dénombre 9 200 de plus. Total national 4 500 000.

Le chômage est systémique, il ronge notre société et est la variable d’ajustement pour les profits et cela va s’aggraver avec tous les plans sociaux annoncés.

Va-t-on encore longtemps déplorer au niveau politique et gouvernemental cette terrible situation en continuant de baisser les bras avec toujours les mêmes discours, avec des larmes de crocodile, comme on déplore chaque hiver l’augmentation du nombre de SDF et la mort du premier.

Face à ce fléau qui touche au quotidien de plus en plus de personnes (hommes, femmes, jeunes), nous attendons des actes forts et non plus des paroles. Le gouvernement a mis en place une conférence nationale sur l’emploi et les salaires avec les syndicats et le patronat. Nous demandons au gouvernement et au président de la république que les associations de chômeurs soient invitées à participer à cette initiative gouvernementale. Nous sommes au quotidien au contact des demandeurs d’emploi et des personnes en très grande précarité, nous avons donc le droit légitime de participer à cette conférence afin de présenter nos revendications. Comment exclure d’un débat sur l’emploi et les revenus des associations des demandeurs d’emploi ?

Cela est intolérable et inconcevable. Face à cette dramatique situation, AC ! exige des mesures immédiates :

1. Instauration d’un revenu décent garanti avec ou sans emploi

2. Suppression immédiate de toutes sanctions envers les demandeurs d’emploi, précaires et bénéficiaires du RSA (radiations, contrôles, suppressions d’allocations)

3. Création massives et durables d’emplois décents.

4. Mise en place d’une véritable représentation des demandeurs d’emploi et des associations dans les institutions (Pôle Emploi, CAF, etc …)

5. Enfin, AC demande au gouvernement en urgence d’apporter des solutions immédiates aux demandeurs d’emploi qui se trouvent en fin de droit à Pôle Emploi. Toutes ces personnes vont se retrouver dans des situations dramatiques pour se nourrir et payer leurs factures.

Serge Havet

http://www.ac-chomage.org/spip.php?article1970
Modifié en dernier par Flo le 18 Juin 2012, 09:57, modifié 1 fois.
"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 27 Mai 2012, 23:43

Re: Les mouvements de chômeurs et précaires

Messagede Pïérô » 18 Juin 2012, 01:56

Il y a bien pourtant différents topics dans la rubrique "luttes" côté "Monde du travail" sur le sujet, et la/les lutte(s) des chomeurs-euses et précaires. :wink:
Mais un topic spécifique ici peut évidemment avoir toute sa place. :)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Les mouvements de chômeurs et précaires

Messagede Flo » 18 Juin 2012, 09:56

Yep, en effet :). J'avais parcouru la rubrique monde du travail avant de faire ce sujet et il m'avait semblé qu'il y avait effectivement beaucoup de sujets réservés au chômage mais pas véritablement aux mouvements de chômeurs-euses en tant que tel. Peut-être n'ai-je pas assez parcouru, mais ce sujet aura au moins le mérite de regrouper toutes leurs actions et donc de mieux trier les communiqués, tout ça. Et puis comme tu dis, ils ont le droit à leur sujet comme toutes les autres orga°, sinon c'est de la discrimination virtuelle :mrgreen:.
"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 27 Mai 2012, 23:43

Re: Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Messagede Flo » 26 Juin 2012, 15:21

Service public de l’emploi La Cgt est contre le plan stratégique Pôle Emploi 2015

La Cgt s’oppose à l’accompagnement des demandeurs d’emploi tel que le prévoit le projet « Pôle Emploi 2015 » présenté au conseil d’administration du 21 juin 2012.

En effet, Pôle Emploi 2015 est simplement la conséquence logique d’une orientation politique de l’accompagnement des demandeurs d’emploi actée lors de la convention tripartite (Etat, patronat, organisations syndicales) sous l’ère Sarkozy dont un des seuls objectifs était d’adapter le niveau d’exigence des missions de Pôle Emploi à la faiblesse des effectifs actuels.

A défaut d’embaucher massivement des agents pour assurer l’objectif d’un agent pour 60 demandeurs d’emploi, comme cela était prévu à la création de Pôle Emploi, les signataires ont préféré modifier l’offre de service des demandeurs d’emploi, au risque d’éloigner encore plus certains chômeurs du service dont ils ont pourtant tant besoin.

Nombre de demandeurs d’emploi n’auront un premier contact physique avec Pôle Emploi qu’à partir du 9e mois.

C’est une inversion fondamentale et dangereuse du suivi du demandeur d’emploi. La Cgt continue à revendiquer que tous les demandeurs d’emploi puissent être accompagnés dès leur inscription à Pôle Emploi. C’est le gage d’un service public de qualité.

Quid de la possibilité technique pour un demandeur d’emploi, enfermé dans un des 3 niveaux d’accompagnement, de basculer dans un autre s’il le juge nécessaire ?

Si la Cgt peut admettre que les nouvelles technologies peuvent faciliter les démarches d’accompagnement, nous considérons qu’il ne faut pas s’appuyer dessus pour accélérer le démantèlement du service public à l’emploi et d’y trouver moyens d’accroître le nombre de radiations des chômeurs.

Pour toutes ces raisons, la Cgt est contre ce projet.

Chomeurs-Cgt.fr

"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 27 Mai 2012, 23:43

Re: Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Messagede Flo » 26 Juin 2012, 15:25

RSA - Régime Sans Avenir !

Non au travail obligatoire pour les allocataires du RSA ! Le Conseil Général du Rhône depuis le 1 décembre 2011 a accepté la mise en place à titre expérimental d’heures de travail “volontaire“ destinées aux allocataires du RSA.

Que signifie le volontariat lorsqu’on est au RSA ? Surtout quand on connaît les pressions que nous subissons lors des entretiens aux Commission Locales d’insertions...
La durée du travail sera de 7 heures par semaine, et ne rapportera que 4,5 euros de l’heure ! C’est pourquoi à la CGT Privés d’Emploi et Précaires nous parlons de " travail obligatoire " !

Rappelez vous...

La précarité est l’atout majeur du patronat pour détruire le code du travail, et les conventions collectives. Les précaires refusent d’être les muselières aux revendications légitimes des salariés.

Déclarons la guerre à la misère institutionnalisée, battons nous, organisons nous contre cette injustice. Nous représentons plus de 10% de la population, ne nous laissons pas sacrifier tels les moutons de panurges.
Refusons d’être les esclaves des temps modernes, (travail de 7 heures obligatoires pour le RSA).

--> Tract contre le RSA

Chomeurs-Cgt.fr

"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 27 Mai 2012, 23:43

Re: Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Messagede Flo » 28 Juin 2012, 13:30

Les allocations chômage seront revalorisées de 2 % au 1er juillet

Les allocations chômage seront revalorisées de 2 % le 1er juillet, a annoncé l'Unedic, organisme gestionnaire de l'assurance chômage, à l'issue d'un conseil d'administration mercredi 27 juin. Cette revalorisation concernera 1 860 000 demandeurs d'emploi sur un total de 2,2 millions de personnes indemnisées.

Le coût de cette mesure sera de 164 millions d'euros pour l'assurance chômage, précise l'Unedic, qui prévoit un déficit de 3 milliards d'euros cette année qui portera son endettement à 14,1 milliards.

ARBITRAGE ENTRE RIGUEUR ET DIMENSION SOCIALE

"Nous avons dû faire un arbitrage entre la rigueur de notre fonction de gestionnaire et la dimension sociale de notre mission", a dit son président, Jean-François Pilliard, lors d'un point de presse. L'an dernier, les allocations avaient été revalorisées de 1,5 %.

"La CFDT se félicite de cette décision importante pour les demandeurs d'emploi. Depuis des années, faute d'accord, les revalorisations étaient inférieures à l'inflation", écrit le syndicat dans un communiqué.

Le nombre de demandeurs d'emploi a augmenté en mai pour le treizième mois consécutif pour s'établir à 2 922 100 en catégorie A (les personnes n'ayant exercé aucune activité), le total le plus élevé depuis août 1999.
[url]
http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... _3234.html[/url]
"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 27 Mai 2012, 23:43

Re: Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Messagede Flo » 28 Juin 2012, 20:56

Plan stratégique 2012-2015 Une danse Sarkozienne contre les chômeurs Cherchez l’erreur !

Communiqué de presse d’AC !

jeudi 28 juin 2012

La convention tripartite ( Etat, Unedic, Pôle emploi ) qui décline le plan stratégique 2012-2015 à Pôle emploi a été négociée avec le gouvernement de Nicolas Sarkozy ayant pour volonté de faire des économies à tous les niveaux dans la gestion du chômage ainsi qu’une politique de baisse des chiffres du chômage par le contrôle et la radiation.

En l’état cette convention est inacceptable pour des millions de chômeurs et précaires. C’est pourquoi AC ! dénonce l’acharnement du directeur général de Pôle emploi, Jean Bassères, de vouloir absolument mettre en place ce plan stratégique. De même, nous nous interrogeons sur des décisions bien tardives qui ont été votés le 21 juin 2012 lors du conseil d’administration de Pôle emploi. Ces décisions vont à l’encontre des droits des sans emploi. Il est donc évident qu’ils ont convenu de la perpétuation des schémas répressifs avec la stigmatisation des victimes du patronat. Ce plan est contesté par la majorité des syndicats de Pôle emploi ( SNU,CGT, FO,SUD). Cette convention n’a absolument pas été négociée avec les représentants des organisations de chômeurs. Elle est l’expression d’une orientation politique où la volonté affichée est de radier non pas 2% des demandeurs d’emploi mais 8%, en optimisant la peur, le désespoir et la culpabilisation. Au moyen du contrôle, de la répression, de la sanction, du traçage et de la radiation.

De plus, on apprend que ce plan stratégique propose des suivis différenciés en fonction de l’éloignement dans l’emploi des chômeurs. Les demandeurs d’emploi seront classés dans des cases selon les méthodes aléatoires de Pôle emploi. Si bien qu’un chômeur pourra être reçu autant de fois que nécessaire ou pas du tout en fonction de ce classement. Certains pourraient être alors harcelés par "leur" pôle emploi tandis que les autres ne seraient jamais reçus car en suivi 100% web. Où est l’égalité républicaine de traitement ? Ce volet « suivi » est bien évidemment dénoncé par AC ! et nous exigeons que soit respectée l’égalité républicaine de traitement. Cela suppose un vrai service public de l’emploi qui répond à la demande des chômeurs et non l’inverse.

Pire, dans la convention tripartite , il est écrit que le conseiller à l’emploi pourra dénoncer le chômeur qu’il suit à une commission préfectorale du contrôle de la recherche d’emploi. Cette commission composée d’un représentant de l’état, d’un représentant de pôle emploi, d’un représentant du Medef et d’un représentant syndical statuera toujours à charge et sera chargée de supprimer les allocations du fautif ainsi que de le radier. En conséquence la confiance qui doit s’installer naturellement entre un conseiller de pôle emploi et un demandeur d’emploi sera rompue. Le Conseil Constitutionnel a décidé que l’on ne pouvait -être juge et partie. Où se trouve la défense des demandeurs d’emploi et la représentation de nos organisations ?

Mais le summum sur le contrôle est atteint par une proposition de Jean Bassères, qui seul, fait valider l’expérimentation de la création d’un corps de contrôleurs. Il le dit lui même : « ils pourront aller jusqu’à contrôler un demandeur d’emploi chez lui et même tracer ses connexions Internet"Ce qui est totalement illégal. C’est donc bien une volonté répressive qui est organisée par Pôle emploi.

AC ! Dénonce ici le viol de la vie privée (article 9 du code civil) des demandeurs d’emploi et exige que l’organisation politique répressive à Pôle emploi s’arrête immédiatement.

Il faut comprendre que derrière la mise en place de ce plan stratégique, il y a la volonté par pôle emploi d’occulter sa propre impuissance. Incapable qu’ils sont de suivre réellement un demandeur d’emploi depuis la massification du chômage. Leur rôle de placement et d’indemnisation étant totalement dénaturé et démystifié depuis une crise qui date depuis 1974, On comprend qu’il est plus simple pour eux d’organiser la chasse aux chômeurs en nettoyant par le vide afin de faire baisser artificiellement les portefeuilles des agents et ainsi de faire des économies dans le paiement des allocations. D’autant plus que l’Unedic se plaint d’un déficit abyssal. Ce ne sont pas aux chômeurs de payer la crise du capital.

AC ! rappelle des droits fondamentaux eu égard au préambule de la constitution. Ce plan "stratégique" n’a pas d’avenir et ne résoudra pas les problèmes liés au chômage C’est pourquoi nous demandons au gouvernement actuel, qui fait prévaloir la justice sociale, l’abrogation pure et simple de cette convention. Nous demandons aussi le retour de la dispense de la recherche d’emploi à 55ans et le retour de l’Allocation Équivalent Retraite. Deux acquis sociaux détruits par Sarkozy.
AC !

Contact Joëlle Moreau , Membre de la coordination de AC ! Tel : 05 56 81 88 91 Port : 06 67 58 16 79 Email : ac.gironde@free.fr Email contact national :contact@ac-chomage.org

http://www.agirensemblecontrelechomage.org/spip.php?article1972

"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 27 Mai 2012, 23:43

Re: Les mouvements de chômeurs-euses et précaires

Messagede Flo » 01 Juil 2012, 22:25

Repas de solidarité avec les inculpés d'une action pôle-emploi
Lieu
La Rôtisserie
4 rue Sainte Marthe,
Paris 75010
Métro Colonel-Fabien, Goncourt ou Belleville

de 19h30 à 23h

Menu à 10 euros Entrée/Plat/Dessert

Face au chômage et la précarité, unissons-nous !

Le 20 mars dernier le syndicat CNT Culture-spectacle a organisé dans un cadre interprofessionnel une action syndicale au Pôle Emploi du 11e arrondissement de Paris. Une permanence syndicale sauvage s'est organisée à l'intérieur des locaux permettant d'échanger autour d'un café avec les chômeurs présents, de les informer sur leurs droits et sur les recours possibles face aux radiations, aux trop-perçus ou aux difficultés d'inscription. Notre intervention a permis de résoudre un dossier de trop perçu arbitraire. La direction a reçu une usagère, accompagné par deux militants. Nous avons permis à cette jeune femme de constituer un dossier de recours devant la commission paritaire qui a décidé le lendemain de l'action d'annuler sa dette et de pouvoir ainsi mener à nouveau une vie normale débarrassée de la menace des huissiers.

Nous diviser pour mieux nous contrôler

La solidarité mis en oeuvre ce jour là, est la hantise du Pôle Emploi. Les directives sont d'appeler la police, fermer l'agence et invoquer le droit de retrait des agents. Derrière ces procédures, l'objectif de fermer des espaces de discussion collective entre usagers mais également avec le personnel se double d'une volonté de division. Trois camarades qui revendiquaient davantage de justice sociale ont été interpelléEs et inculpéEs après avoir subi l'agression physique d'un usager qui a frappé une des adhérentes qui participait pacifiquement à l'action.

Pour en finir avec ces logiques infernales de culpabilisation, de flicage et de division nous appelons les chômeurs, les précaires et les salariés à s'unir contre la répression et à imposer une véritable répartition des richesses.

Venez soutenir les trois syndicalistes qui sont passés en jugement le 22 juin 2012.

http://larotisserie.org/spip.php?article48
"La société à venir n'a pas d'autre choix que de reprendre et de développer les projets d'autogestion qui ont fondé sur l'autonomie des individus une quête d'harmonie où le bonheur de tous serait solidaire du bonheur de chacun". R. Vaneigem
Avatar de l’utilisateur-trice
Flo
 
Messages: 347
Enregistré le: 27 Mai 2012, 23:43

Suivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité