La Réunion en luttes

La Réunion en luttes

Messagede Pïérô » 24 Fév 2012, 02:00

çà chauffe :

Nouvelle nuit de tensions à La Réunion dans le quartier du Chaudron

LEMONDE.FR avec AFP | 23.02.12 | 19h18 • Mis à jour le 23.02.12 | 22h20


Image
Des voitures brûlées dans la ville du Port, mercredi 22 février.AFP/RICHARD BOUHET

Des violences sporadiques ont éclaté pour la troisième nuit consécutive, jeudi 23 février au soir, sur l'île de La Réunion, en perdant en intensité mais en s'étendant à plusieurs villes. "La situation est beaucoup plus calme que les nuits précédentes à Saint-Denis et au Port", a précisé Benoît Huber, directeur de cabinet du préfet.

Des groupes de jeunes et les forces de l'ordre continuaient à s'affronter à distance – lancers de bouteilles incendiaires contre tirs de grandes lacrymogènes – dans le quartier du Chaudron à Saint-Denis, où des barrages de pierres et des poubelles en feu avaient été installés en début de soirée. Des incidents étaient également signalés dans d'autres communes de l'est et du sud de l'île, mais aucun pillage de bâtiment public ou privé n'était à déplorer.

En milieu de nuit, les forces de l'ordre avaient déjà procédé à trente-cinq interpellations. Dans la journée de jeudi, quatre des soixante-huit personnes interpellées lors des violences des deux derniers jours ont été condamnées à des peines de prison ferme et deux ont été placées en détention provisoire
Plus tôt dans la journée, un escadron de gendarmes mobiles est venu en renfort de métropole. Le préfet de La Réunion, Michel Lalande, et les élus de l'île ont, de leur côté, lancé en fin d'après-midi un appel au calme. "Je demande à la population (...) de rester à l'écart des lieux de ces exactions", a dit M. Lalande.

LA PRÉCARITÉ MISE EN CAUSE

Jeudi matin, le maire socialiste de Saint-Denis, Gilbert Annette, s'est rendu au Chaudron, où la bibliothèque municipale et l'atelier d'initiation à l'informatique ont également été la cible des vandales. Ce quartier populaire est massivement touché par le chômage, qui frappe 29,5 % de la population réunionnaise et 60 % des jeunes de moins de 25 ans.

Déjà, en mars 2009, le quartier avait été le théâtre d'affrontements en marge de grandes manifestations contre la vie chère. "Les minima sociaux sont calculés sur des bases métropolitaines, ils ne permettent plus aux familles réunionnaises de s'en sortir", a répété le maire face à des habitants sceptiques, voire agressifs. "Vous connaissez un enfant du Chaudron qui a réussi dans la vie et qui gagne 3 000 ou 4 000 euros par mois ? Ne cherchez pas, il n'y en a pas !" lui a lancé, en créole, un homme passablement énervé.

"C'est un effet colatéral du conflit des carburants, analyse Henri Hippolyte, conseiller général (PCR) du Port, à 15 kilomètres de Saint-Denis. Ces jeunes se sont attaqués à des biens de consommation hautement symboliques. Ils sont au bout du rouleau. On ne peut accepter ces dérives violentes, en même temps qu'il faut comprendre l'immense détresse sociale qui est la leur."

FAIRE BAISSER LES PRIX

Les violences urbaines à La Réunion, qui ont fait quatre blessés, se sont étendues la nuit dernière. Selon la préfecture, environ 600 personnes se sont livrées à des pillages dans la nuit de mercredi à jeudi dans les villes du Port, de Saint-Denis et de Saint-Benoît, pillant ou dégradant une quinzaine de commerces et d'entreprises. A l'origine de la contestation figure notamment le coût, jugé élevé, du carburant sur l'île et la vie chère. La nuit précédente, un même nombre de commerces ainsi qu'un entrepôt de riz avaient été la cible de groupes de jeunes. Au total, 68 personnes ont été interpellées, et 48 placées en garde à vue.

Les élus de l'île ont présenté, jeudi, une série de propositions pour faire baisser les prix. Didier Robert, président (UMP) du conseil régional, a ainsi suggéré d'utiliser les recettes d'une taxe locale, l'octroi de mer, pour faire baisser de cinq centimes les prix au litre des carburants. Nassimah Dindar, présidente (DVD) du conseil général, souhaite généraliser les tarifs sociaux de l'eau, de l'électricité et du téléphone et baisser les prix de produits de première nécessité d'origine locale en créant "un fonds de concours exceptionnel". Gilbert Annette a pour sa part proposé des mesures de gel des prix sur "100 produits de première nécessité, aux prix de la métropole" et demande à l'Etat un plan d'urgence exceptionnel. Ces propositions seront débattues vendredi lors d'une réunion en préfecture.

http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html

Situation toujours tendue à La Réunion avec de nouvelles violences

le Jeudi 23 Février 2012 à 20:50

Le quartier du Chaudron à Saint-Denis sur l’île de La Réunion est pour la troisième soirée de suite le théâtre de violences. Si la situation semble s'être un peu calmée par rapport aux deux nuits précédentes, des bandes de jeunes affrontent toujours les forces de l’ordre. A l’origine de cette contestation, le coût jugé trop élevé du carburant sur l’île.

... http://www.franceinfo.fr/societe/situat ... 2012-02-23
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réunion

Messagede Pïérô » 25 Fév 2012, 16:54

Pour la quatrième nuit consécutive, des émeutes se sont produites dans une dizaine de villes de la Réunion. Les premiers débordements ont eu lieu mardi lors d’une manifestation de routiers contre le prix trop élevé du carburant.

La nuit dernière, les violences ont été moins intenses dans le Nord alors que dans le Sud, les émeutes se sont intensifiées. Dans son communiqué, la Préfecture précise que "les forces de l’ordre ont une nouvelle fois observé une radicalisation de la violence à leur égard". Ils ont dû faire face à des jets de cocktails Molotov et de galets. Bilan de cette quatrième nuit de révolte : 10 gendarmes et policiers ont été blessés durant la nuit. Au total, une dizaine de commerces ont fait l’objet de dégradations et de pillages. Des bâtiments publics ont été dégradés, notamment 2 écoles à Saint-Denis. 17 véhicules ont été incendiés. 56 émeutiers ont été interpellés et 35 ont été placés en garde à vue. 76 porcs étaient présents lors des opérations appuyés par un hélicoptère. Au tribunal correctionnel de Saint-Denis, 4 émeutiers ont été jugés en comparution immédiate ce vendredi et placés en détention provisoire. Ce samedi, 6 émeutiers sont jugés en comparution immédiate. A Saint-Pierre, 3 émeutiers ont été jugés en comparution immédiate et écroués vendredi. Au total sur l’île, 13 émeutiers ont été incarcérés depuis le début de ces événements. Au total en trois jours, ce sont 197 personnes qui ont été interpellées et 134 ont été placées en garde à vue.*

Quand on sait que la vie est 17%* plus chère qu’en métropole et que le taux de chômage est de 30 % sur l’île, on comprend facilement les motivations des émeutiers. On comprend aussi facilement que les annonces du Préfet ( une réduction de 8 centimes sur les prix des carburants dès le 1er mars, un gel ou une baisse des prix de 40 produits, liste de produit qui sera finalisé dans les prochains jours ) n’ait pas calmé les échauffourées. En effet, des émeutes ont déjà eu lieu en 1991 après l’annonce de l’interdiction d’émettre prononcée par le Conseil supérieur de l’audiovisuel qui frappe alors la chaîne de télévision Télé Free Dom et en 2008 en même temps que les évènements qui secouaient la Guadeloupe. On peut en déduire que les causes du mécontentement de la jeunesse réunionnaise sont plus profondes qu’on voudrait nous le faire croire.

* Source : médias bourgeois

** Selon une étude de février 2011 commandée par l’Union interprofessionnelle de la Réunion (CFDT).

le 25 février 2012

https://lereveil.ch/emeutes-a-la-reunion


Communiqué de la CGTR

Action contre la vie chère par la population Réunionnaise.

La CGTR prend acte de la volonté de la population d’agir pour une amélioration de son pouvoir d’achat, notamment par la baisse des prix des denrées alimentaires.

A noter qu’une étude publiée par le magazine « QUE CHOISIR » met en évidence le cout des produits à LA REUNION : 68% plus cher que la Métropole.

Outre la question du blocage des prix et de leur baisse, la garantie d’une lutte efficace et résultats pérennes contre la vie chère passe par :

-L’augmentation des salaires (SMIC à 1700 euros brut) et l’indexation de ceux-ci sur les prix ,

-L’augmentation des minima sociaux

-Une autre politique créatrice d’emplois, pour reduire le chomage à la reunion

Dans tous les cas, la population a raison de se prendre en main, la CGTR lui apporte son soutien tout en respectant l’autonomie de son combat qui est aussi le notre

Dans le cadre de la journée d’actions des syndicats Européen contre L’ AUSTERITE le MERCREDI 29 FEVRIER 2009, la CGTR appelle l’ensemble des travailleurs à une journée de grève et un rassemblement à 10H devant la préfecture pour dire tous ensemble : STOP A LA VIE CHERE .STOP A LA CASSE SOCIALE….. ….EXIGEONS UNE MEILLEURE REPARTITION DES RICHESSES.

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Réunion

Messagede Pïérô » 26 Fév 2012, 13:39

communiqué du LPLP, "Lorganizasion Popilèr po libèr nout Péi" qui unit les divers mouvements indépendantistes réunionais

Le système colonial perpétue les inégalités et les injustices, en humiliant les réunionnais

Les évènements de ces derniers jours à La Réunion, sont révélateurs d’une situation coloniale, qui perdure et accentue les inégalités dans notre pays.

Pendant 66 ans, les élus réunionnais de droite, comme de gauche, ont cautionné et accompagné toutes les politiques anti-sociale et anti-réunionnaise, Ils sont tous coresponsables et complices de la situation catastrophique et de l’impasse dans laquelle ils ont conduit notre pays. Ils se sont discrédités devant le peuple réunionnais.

Si l’on ne se pose pas les bonnes questions aujourd’hui, si l’on apporte pas les bonnes réponses aux problèmes posés, nous allons vers une explosion d’une ampleur insoupçonnable , dont l’issue est imprévisible.

Notre pays est à la veille d’un réveil brutal et d’un changement d’une portée historique.

A ne pas respecter le peuple, à continuer à l’humilier et à utiliser la répression coloniale, comme seul moyen, pour étouffer la révolte populaire, le peuple finira par descendre en masse dans la rue, comme il a commencé à le faire depuis plus d’une semaine.

Le problème aujourd’hui, ce n’est pas l’octroi de mer, la solution ce n’est pas non plus d’aller réclamer les mêmes prix qu’en France, ou donner 200 € de plus, en attendant la prochaine vague d’augmentation. Dans quelques mois, après les élections, on se retrouvera au même point et on aura rien réglé.

La vraie solution aujourd’hui, pour ramener les marchandises à un juste prix, est de réclamer dès à présent la suppression de toutes les primes coloniales, qui a pour effet, de gonfler artificiellement les prix et peser lourdement sur la cherté de la vie.

Supprimons la surrémunération, les prix deviendront plus accessibles aux plus démunis et aux réunionnais en général.

L’autre effet pervers de la surrémunération, est de priver les réunionnais qualifiés, diplômés et compétents d’un travail au pays et au service de leur pays. Leur seule perspective un exil sans retour.

SUPPRIMONS LA SURREMUNERATION :

lo pri komision va bésé (Les prix des marchandises vont baisser)
lo rénioné nora travay dans son péi (Le réunionnais aura du travail dans son pays)
kréol an Frans va gingn rantré (Les réunionnais en exil vont pouvoir rentrer)

Les indépendantistes et nationalistes réunionnais soutiennent le combat légitime des réunionnais contre la vie chère et dénoncent la répression coloniale.


http://ugtg.org/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

La Réunion : les prolétaires se révoltent

Messagede altersocial » 21 Fév 2013, 12:22

Silence métropolitain sur les émeutes du précariat des colonies :

«Le volcan réunionnais risque de péter à tout moment»

Image

Depuis trois jours, les manifestations dans l'île pour demander des contrats aidés dégénèrent, notamment dans la ville du Port.

«Je ne vois pas pourquoi ça se passerait bien ce soir…» Dans son bureau de la mairie du Port, mercredi en fin d’après-midi, le secrétaire général Alain Moreau ne se fait guère d’illusions. Depuis trois jours, la ville de l’ouest de La Réunion est la proie des émeutiers. Jeunes et moins jeunes, sans emploi, réclament un contrat aidé à la collectivité. Faute de l’obtenir, ils ont brûlé la nuit dernière la mairie annexe du quartier de la Rivière-des-Galets, vandalisé un PMU et volé une centaine de bouteilles de gaz dans une station-service. Les forces de police ont affronté durant des heures des bandes cagoulées, armées de cocktails Molotov et de cailloux, et interpellé quatorze individus (vingt-deux depuis lundi). Le préfet, guère optimiste sur la suite des événements, a demandé des renforts à Paris, alors qu’une quarantaine gendarmes mobiles sont arrivés dans la journée de Mayotte, l’île voisine.

Image

«Si rien ne change, faut démolir !»

Jean-Bob, 16 ans, casquette rouge de travers, dit comprendre l’attitude de ses camarades. «Si rien ne change, faut démolir! Sans violence, personne ne réagit!», lance l’adolescent juché sur son VTT, avenue Rico-Carapaye, lieu des échauffourées de la veille. En stage dans une entreprise de construction métallique, il doute que son bac pro lui permette un jour de trouver du travail. Emergeant de la cité Emile-Zola, un ensemble d’immeubles orange, Lionel ne peut, lui, se targuer d’un diplôme. Si le Portois de 27 ans avait un CV, il ne pourrait y inscrire qu’une formation en maintenance et hygiène des locaux, un CDD de trois mois…et quelques condamnations. Tongs bleues aux pieds, ce bénéficiaire du RSA (Revenu de solidarité active) n’est pas surpris par les actes de guérilla urbaine: «L’avenir n’avance pas, on s’ennuie à longueur de journée. Si on avait du travail, la guerre serait finie!» Jovial malgré sa situation, les yeux brillants, Lionel avoue avoir avalé un cachet d’Artane, un médicament prescrit contre la maladie de Parkinson, à l’effet euphorisant. «Ce soir, n’allez pas interroger les bougres, c’est sûr, ils seront dans la rue et vous courront après», prévient-il.

Si le Port bat des records en matière de chômage (plus de 40%), la situation est aussi tendue dans plusieurs autres communes. A Saint-Louis, dans le sud de l’île, des jeunes ont dressé des barrages ce mercredi après-midi, comme ils l’avaient fait mardi et la semaine précédente. Il y a dix jours, sur la côte Est, l'agence Pôle emploi de la commune de Saint-Benoît avait été occupée par des chômeurs mécontents, tandis que des associations manifestaient devant les grilles du conseil régional, à Saint-Denis, toujours pour réclamer des emplois aidés.

«Il faut que le gouvernement entende le cri de détresse»

C’est là la particularité de ce département d’outre-mer, marqué par un chômage endémique de plus de 30%, et de 60% chez les moins de 25 ans... Faute de véritable tissu industriel, les chômeurs se tournent vers les collectivités pour quémander un CAE (contrat d’accès à l’emploi) ou un CUI (contrat unique d’insertion). Or l’Etat, qui alloue ces contrats aidés, n’en a délivré que 9000 à La Réunion pour le premier semestre 2013, contre 12800 à la même période l’an dernier. Le Port, qui bénéficiait de 428 CAE-CUI, n’en a plus que de 165, dénonce Jean-Yves Langenier, le maire communiste. Certes, ces contrats aidés ont désormais une durée de dix à douze mois, contre six auparavant, il n’empêche: la marge de manœuvre des communes, de la région et du département a diminué. «Il faut que le gouvernement entende le cri de détresse de notre population, plaide Jean-Yves Langenier. Sinon, le volcan réunionnais risque de vraiment péter à tout moment.»

Victorin Lurel, ministre de l’Outre-mer, rappelle que le gouvernement a aussi attribué 5 000 emplois d’avenir à La Réunion pour l’année en cours, de quoi combler le déficit de contrats aidés. Mais ce nouveau dispositif n’est financé qu’à hauteur de 75% par l’Etat. Le reliquat est jugé trop cher pour les communes et le conseil régional, cible des élus de gauche, qui critiquent la collectivité pour sa non participation. «D’un côté, le gouvernement nous supprime des CAE-CUI, rétorque Didier Robert, le président UMP de la région. De l’autre, il nous propose les emplois d’avenir qui coûteront une fortune, 7 500 euros par an et bénéficiaire!» L’élu promet d’adhérer au dispositif, à deux conditions : si le gouvernement lui rétrocède les CAE-CIU supprimés et si les emplois d’avenir sont destinés au secteur public ou privé, et non au secteur marchand.

En attendant, un an jour pour jour après les dernières émeutes qui avaient secoué la Réunion, l’île retient son souffle. En fin d’après-midi, la pluie s’est jetée sur le Port, une des communes les plus sèches du département. Mais personne n'est certain qu’elle refroidira les ardeurs des manifestants.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1443
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Réunion

Messagede bipbip » 05 Avr 2015, 01:06

Grève et manifestation devant la préfecture le 9 avril à La Réunion

Les organisations syndicales CGTR, FO, FSU et Solidaires appellent à une journée de grève et de mobilisation nationale interprofessionnelle le jeudi 09 avril 2015. Dans un communiqué, ils expliquent vouloir « dénoncer la complicité gouvernement – patronat et en finir avec les attaques incessantes contre le monde du travail ».

... https://communismeouvrier.wordpress.com ... a-reunion/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Réunion

Messagede bipbip » 08 Avr 2015, 00:04

L'intersyndicale du BTP appelle à la grève illimitée à partir du lundi 13 avril

Toutes les organisations syndicales du BTP - CGTR, CFDT, CFTC, CFE CGC, FO - se sont réunies ce mardi 7 avril 2015 pour lancer un appel à un mouvement de grève illimité à partir du lundi 13 avril, afin de protester contre "le gel des salaires proposé par le patronat".

... http://ipreunion.com/social/reportage/2 ... 30178.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Réunion

Messagede bipbip » 15 Jan 2016, 12:10

Citroën Réunion : l’UR 974 accuse la direction de « répression syndicale »

En 2013, les travailleurs de Citroën Réunion avait fait une grève de plusieurs semaines pour faire avancer leurs revendications. Deux ans plus tard, le climat social s’est de nouveau tendu. L’Union régionale 974 accuse la direction de « discrimination » et « répression syndicale ».

... http://www.temoignages.re/social/luttes ... 85081.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Réunion

Messagede bipbip » 07 Avr 2016, 14:12

Grève du BTP : chantiers à l’arrêt et tournée des entreprises

Depuis mercredi matin, un mouvement de grève illimitée paralyse le secteur du BTP à La Réunion. L’intersyndicale (CGTR, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC) ayant réclamé de nouvelles négociations annuelles obligatoires (NAO) avec le patronat, sans obtenir de réponse, a mis à exécution ses menaces dès ce matin.

Au Port, 200 à 300 grévistes se sont rassemblés hier matin devant le siège de Holcim au Port. Le point de départ d’une tournée des grosses entreprises de l’ouest, telles que GTOI, SBTPC, ou encore SCPR, afin d’inciter celles-ci à la solidarité. Comment ? En leur demandant de cesser leur activité pour la journée

... http://www.clicanoo.re/517767-greve-ill ... arret.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Réunion

Messagede bipbip » 09 Avr 2016, 18:10

La grève du BTP gagne en importance
Riposte syndicale à la contre-offensive médiatique du patronat
La tension est montée d’un cran hier dans le secteur du BTP à La Réunion. Les grévistes ont accentué la mobilisation et ont répondu par une lettre ouverte à la conférence de presse tenue dans la matinée par la FRBTP.
... http://www.temoignages.re/social/luttes ... ance,85943


La mobilisation des travailleurs du BTP oblige les patrons à renoncer au gel des salaires
Les patrons font une première concession au bout de 3 jours de grève
Au 3e jour de grève dans le BTP, les négociations salariales ont repris. La mobilisation a amené le patronat à sortir de sa logique du 0 % d’augmentation et a fait une première concession avec une augmentation étalée en trois étapes : +0,4 % au 1er janvier, +0,2 % au 1er avril et +0,2 % au 1er octobre. Les syndicats jugent la proposition insuffisante et consultent leurs bases.
La troisième journée de grève dans le BTP a commencé par une manifestation à La Possession, sur le rond-point desservant l’entrée Est de la commune du Port. Les travailleurs ont choisi de bloquer la route. D’autres barrages étaient en place dans la zone industrielle autour du port-Est. La pression montait quelques heures avant la reprise des négociations salariales.
... http://www.temoignages.re/social/luttes ... ires,85950
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Réunion

Messagede bipbip » 14 Avr 2016, 10:54

Grève du BTP : barrages filtrants au Port et à l’Entre-Deux
Septième jour de grève et troisième jour d’action sur les routes de La Réunion des salariés du BTP. Les barrages filtrants sont concentrés sur Le Port, mais une action isolée est à noter, ce jeudi 14 Avril 2016, sur la route de l’Entre-Deux.
Malgré les barrages filtrants, le débrayage des dockers en solidarité avec les salariés du BTP, la situation n’a pas évolué. Un rendez-vous avait été fixé ce mercredi en début d’après-midi à Saint-Denis, dans les locaux de la direction du travail, mais seul les représentants de l'intersyndicale étaient au rendez-vous.
Depuis le début de ce conflit social, les syndicalistes tablent sur 3%. Leurs interlocuteurs ayant accepté de passer de 0,8 à 1% en début de semaine, les délégués du personnel ont eux revu leur prétention à 2,90%. L’écart de 1,90% entre la demande et la proposition est jugé inacceptable par les syndicats de la FRBTP.
... http://la1ere.francetvinfo.fr/reunion/g ... 49778.html


Les dockers en grève illimitée
10h30 : Les dockers décident finalement, après un "soutien" apporté au BTP depuis mardi, de se mettre, à leur tour, en grève illimitée.
Les dockers du Port vont entamer leur second jour de grève.
Après avoir tenu une assemblée générale hier, la CGTR Ports & Docks avait décidé de se joindre solidairement aux grévistes du BTP.
Outre les dockers, les syndicats des transporteurs, après s’être réunis hier soir, menacent également de faire grève.
... http://www.zinfos974.com/Les-dockers-vo ... 99961.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Réunion

Messagede Pïérô » 16 Avr 2016, 20:24

Des miettes, merci la CGT !

Fin de la grève du BTP : +1,9% d’augmentation salariale

Après huit jours de grève, syndicats et patronat ont finalement trouvé un terrain d’entente hier soir. Ils avaient rendez-vous aujourd’hui à 14 heures à la préfecture, pour une nouvelle séance de négociation.

Au terme d’une réunion de plus de quatre heures, les deux partis se sont accordés sur une augmentation salariale de 1,9%. Aux alentours de 19h15, les syndicats sont sortis pour s’adresser directement aux militants et leur annoncer la nouvelle.

La hausse s’effectuera progressivement : +1% en avril, +0,5% en août et +0,4% en décembre.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réunion

Messagede bipbip » 11 Juin 2016, 16:43

Loi Travail : Appel à la mobilisation le 14 Juin à La Réunion

La CGTR REGION SUD et l’intersyndicale FO SOLIDAIRES FSU UNEF, appelle l’ensemble des salariés du public et du privé, chômeurs, retraités, étudiants et lycéens de la REGION SUD à participer à la manifestation du 14 JUIN 2016 place du Petit Marché à ST DENIS à partir de 9H, pour exiger le retrait de la loi travail qui supprimera le code du travail et bon nombre d’acquis des travailleurs y compris certains droits des chômeurs.

... https://communismeouvrier.wordpress.com ... a-reunion/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Réunion

Messagede bipbip » 18 Juin 2016, 13:15

Manifestation du 14 juin à La Réunion : forte mobilisation contre la loi Travail

Contre la loi El Khomri, l’Intersyndicale CGTR-FO-FSU-Solidaires-UNEF organisait ce 14 juin une manifestation. Succès de la mobilisation, avec plusieurs milliers de participants.

... http://www.temoignages.re/social/luttes ... vail,86679
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Réunion

Messagede bipbip » 27 Juin 2016, 23:56

La Réunion : l’intersyndicale appelle à la mobilisation le 28 juin

Ils ne veulent rien lâcher. Les membres de l’intersyndicale CGTR-FO-FSU-Solidaires appellent à « continuer d’intensifier le rapport de force pour le retrait du projet de loi travail, contre cette loi hostile au monde du travail et l’avenir des générations futures ».

Enième jour de mobilisation nationale, le 28 juin, elle appelle donc à un rassemblement devant l’ancienne gare de Saint-Denis à 9h, pour un départ de défile à 10h30 vers le Barachois et la préfecture.

... https://communismeouvrier.wordpress.com ... e-28-juin/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Réunion

Messagede bipbip » 07 Juil 2016, 00:24

12e journée d’action contre la loi Travail à La Réunion

Mobilisation du 5 juillet contre le projet de loi El Khomri

L’Intersyndicale CGTR-FO-FSU-Solidaires-UNEF organisait ce matin un rassemblement devant la préfecture de La Réunion pour protester contre le projet de loi El Khomri.

... http://www.temoignages.re/social/luttes ... nion,86868
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité