Occupation Pôle Emploi

Re: Occupation Pôle Emploi

Messagede bipbip » 30 Sep 2017, 18:36

Lyon

Action surprise à Pôle Emploi

Quelques personnes participant au Front Social ont occupé momentanément l’espace de l’agence de Pôle Emploi Lyon Part Dieu ce vendredi matin pour une action chantée de sensibilisation aux changements imposés par la loi Travail à la fois pour les chômeurs et pour les employés de Pôle Emploi. 4 pancartes, deux chansons, quelques tracts pour expliquer :
La gestion du chômage jusqu’à présent confiée à un organisme paritaire (Unedic) sera transférée à un contrôle total de l’Etat. Ce même financement jusqu’à présent assuré par les cotisations salariales et patronales sera supplanté par l’impôt ( hausse de la CSG de 1,7).le montant de l’indemnisation calculé jusqu’à présent en proportion du salaire sera maintenant une indemnité forfaitaire type RSA soumise à l’obligation d’accepter n’importe quel emploi à partir de la deuxième offre.
En prime Macron promet une baisse des effectifs des employés de Pôle Emploi et des contraintes supplémentaires pour les chômeurs.
L’impact de ces nouvelles attaques contre la protection sociale des plus démunis a pour conséquence de mettre tout le monde dans la rue, salariés ou non. Parce que ces mesures anti sociales ont un impact global, elles impliquent une riposte unitaire sans concession et non sectorielles ou corporatives.
En attendant de faire du 10 octobre une journée unitaire, la multiplication d’actions ponctuelles et d’initiatives créatives permet de ne pas s’endormir entre les deux tours des rendez vous syndicaux.
Si vous croyez être trop petits pour pouvoir changer les choses, essayez donc de passer la nuit avec avec un moustique , vous verrez qui empêche l’autre de dormir !

Assemblée de Lutes/Front Social tous les mercredi 18h Bourse du Travail

https://rebellyon.info/action-surprise- ... ploi-18226
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Occupation Pôle Emploi

Messagede bipbip » 13 Fév 2018, 11:32

Sète, mardi 13 et jeudi 15 février 2018

Rassemblement collectif chomeur et precaire devant le pole emploi

Rassemblement afin d'interpeller les directions sur : Les contrôles et sanctions des chômeurs- Les formations proposées par pôle emploi- Les sanctions et l'OVE- Les recours possibles pour les chômeurs. Organisé par le comité CGT chômeurs rebelles et précaires du bassin de Thau. Devant pôle emploi de Sète de 9h à 12h.
communiqué-de-presse-13-et-15-février.doc http://www.resistons.net/images/2018/Lu ... evrier.doc
tract-13-février.doc http://www.resistons.net/images/2018/Lu ... evrier.doc
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Occupation Pôle Emploi

Messagede bipbip » 17 Fév 2018, 19:35

Rassemblement devant pole emploi sete 13 fevrier




Les chômeurs du Rhone occupent l’agence de Pôle emploi Part Dieu
Agence occupée ce matin par les 4 comités de chômeurs du département ! Notre revendication : qu’une motion soit envoyée depuis l’agence au patronat et à la direction générale de Pole Emploi pour dire qu’à Lyon comme dans plein d’agences en France les chômeurs sont en lutte contre la suppression de la cotisation sociale et la mort programmée de l’assurance
... http://www.chomeurs-cgt34.fr/spip.php?article42
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Occupation Pôle Emploi

Messagede bipbip » 24 Juin 2018, 17:27

Occupation du groupe Ecran Total le lundi 4 juin à l’agence Pôle emploi de Villeurbanne

Rendez-vous était donné à 10h où un groupe d’une quinzaine de personnes composé de membres du collectif Ecran total et leurs soutiens ont investi l’agence. La volonté était de discuter avec les chômeu.rs.ses et les salarié.e.s en distribuant un texte de 4 pages et un tract d’une page (ci-joint) ; fruits d’une enquête de plusieurs mois sur la « dématérialisation » made in Pôle emploi.

L’occupation a été mise en scène autour de 3 personnes jouant le rôle (ou pas) de chômeu.r.se.s. ne souhaitant pas utiliser l’outil informatique et un autre trio se faisant passer (ou pas) pour des chercheurs d’universités envoyés par l’Observatoire national du Numérique pour mener une enquête sur l’impact de la numérisation.

Pendant ce temps-là, les autres membres du groupe discutaient avec les chômeu.r.se.s, et ont entendu ceci : « Toutes les personnes qui sont là ont un problème avec Pôle emploi sinon elles ne seraient pas là », « C’est pas l’équipement informatique qui manque aux gens, c’est de comprendre comment ça marche ». À une dame à qu’il était demandé si l’action l’avait dérangée : « Non, ce qui me dérange c’est le calcul des allocations chômage où je me retrouve avec 169€/mois. »

De la part d’une manager qui explique que les normes informatiques changent toutes les semaines : « On court après le progrès ». « Ce n’est pas le lieu pour discuter et informer les chômeu.r.se.s, vous pouvez le faire à l’extérieur de l’agence, dans la rue » unanimement relayé par les managers-vigiles.

Cette action s’est clôt par la chanson Ya Basta entonnée dans l’agence et qui a fait surgir un essaim de managers énervés que l’action se soit déroulée à leur insu et nous poussant vers la sortie. En sortant nous avons crié : « Travaille, cotise (ou consomme) et ferme ta gueule ».

La distribution des textes et les discussions ont continué à l’extérieur.

Nous avons été surpri.se.s par l’importance de l’équipement informatique répartis dans deux salles. Par contre, aucun stylo n’était mis à disposition.
Les informations contenues dans nos textes ont été confirmées par un manager en chef.
Par contre, pour les chômeu.r.se.s, comprendre qui traitait leurs justificatifs et comment étaient calculées leurs allocations chômage a été une découverte. Nous serons vigilant.e.s à mieux nous faire comprendre à l’oral par des personnes qui ne maitrisent pas la lecture, voire à traduire les textes dans des langues étrangères.

Le rendez-vous de la prochaine réunion Ecran total à Lyon a été transmis à des chômeu.r.se.s.


https://rebellyon.info/Occupation-du-gr ... undi-19335
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Occupation Pôle Emploi

Messagede bipbip » 14 Juil 2018, 22:33

Renforcement du contrôle des chômeurs : une action menée devant Pôle emploi à Toulouse

Jeudi 5 juillet, une association de chômeurs a mené une action devant une agence Pole Emploi à Toulouse. Elle dénonce le projet de durcissement du contrôle des demandeurs d'emploi.

Le Mouvement national des chômeurs et précaires (MNCP), a organisé jeudi 5 juillet 2018 plusieurs actions dans toute la France (Toulouse, Paris, Strasbourg, Montpellier…) pour dénoncer le contenu du projet de loi « Liberté de choisir son avenir professionnel ».

Adopté en première lecture à l’Assemblée nationale le mardi 19 juin, ce texte doit passer devant le Sénat dans les prochains jours. Il prévoit notamment plusieurs mesures visant à renforcer le contrôle des demandeurs d’emploi : hausse du nombre d’agents en charge du contrôle des chômeurs, allongement des périodes de radiation en cas de manquements à certaines obligations, mise en place d’un journal de bord sur lequel renseigner ses démarches de recherche d’emploi…

... https://actu.fr/occitanie/toulouse_3155 ... 25510.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Occupation Pôle Emploi

Messagede bipbip » 04 Oct 2018, 17:06

Commerce : un congrès qui finit au tribunal !

Nous avons déjà évoqué les dysfonctionnements majeurs dans la fédération Commerce. En particulier la manipulation des voix des adhérents individuels par la direction fédérale au détriment des syndicats lors des congrès fédéraux.
Le résultat de l’autoritarisme dans la Fédération c’est que cinq syndicats font appel devant les tribunaux de la tenue du dernier congrès. Et pas les moindre : Ansamble (groupe Elior), US Paris, Printemps Paris Haussmann, Gérants-non salariés et Macdo Paris. D’autres pourraient rejoindre la procédure. Nous reproduisons ici les explications des syndicats :

Pourquoi contestons-nous le congrès de la fédération du commerce et des services ?

Cinq syndicats CGT du commerce et des services ont saisi le tribunal d’une demande d’annulation du congrès fédéral qui s’est tenu au printemps. Les motifs de cette saisine sont les mêmes qui nous ont contraints à saisir le juge des référés en mars 2018 : la fédération a systématiquement violé ses propres statuts.

Elle a organisé ce congrès de telle manière que les syndicats, dont c’est le congrès, portent moins de 30% des voix, le reste étant attribué à des délégués départementaux choisis par la fédération.

La manière dont le congrès s’est déroulé a confirmé l’objectif poursuivi : le règlement intérieur et les commissions étaient bétonnées à l’avance, toutes les voix contestataires ont été agressées, souvent avec violence, pour permettre de faire voter des rapports et des résolutions sans débats sérieux.

Surtout, ce congrès a permis d’adopter de nouveaux statuts qui enterrent définitivement le rôle essentiel des syndicats dans la fédération. Il est désormais écrit noir sur blanc qu’un représentant par département porteur des voix des isolés sera délégué au congrès. Et, selon la fédération, les isolés représentent 75% des adhérents…

La fédération n’est donc plus une union de syndicats mais une espèce de syndicat national des isolés.

Cela met les dirigeants dans une position très confortable : ils pourront désigner les porteurs de 75% des voix à chaque congrès…

Nous avons déjà saisi le juge des référés en mars 2018. Sans nous donner tort sur la violation des statuts, le tribunal a considéré qu’il n’y avait pas d’urgence. La fédération a donc considéré qu’elle pouvait prendre le risque de violer ses propres statuts : elle a rendu les syndicats minoritaires à leur propre congrès et elle a empêché certains syndicats (dont le plus gros de la fédération !) d’être présents.

Au lieu d’assumer le risque qu’elle a voulu prendre, la fédération tente de répondre par le mensonge et l’insulte, par la voix de son secrétaire général.

Non, l’annulation du congrès n’entraînerait ni la disparition de la fédération, ni de tous les mandats, ni de toutes les procédures en cours. Elle nous contraindrait juste à recommencer… en respectant nos statuts !

Cette pure invention est destinée à nous faire peur et à montrer les syndicats contestataires (réfractaires, comme dirait Macron !) comme étant des dangereux irresponsables, voire même des agents de la politique gouvernementale. « Quel est vraiment leur intérêt et leur objectif ? » font-ils semblant de s’interroger.

Non, nous n’avons jamais attendu la fédération pour nous battre contre les patrons et les gouvernements. Non, les secrétaires fédéraux ne se sont jamais montrés indispensables, ni par leur disponibilité, ni par leur compétence, ni par leur combativité (sinon verbale).

En faisant peur sur les mandats, en nous dénigrant, la fédération cherche à obtenir des soutiens par la pression et à esquiver le débat. Mais mentir de manière aussi énorme, insulter des syndicats qui ont plusieurs milliers de membres, n’est-ce pas là la pire marque de mépris envers les adhérents ?

La structure de base de la CGT, c’est le syndicat et ça doit le rester. Si 75% de nos adhérents ne sont pas dans des syndicats, c’est parce que la fédération le veut ! Et si, réellement, elle est attachée à l’expression démocratique de ses adhérents, elle n’a qu’à les organiser convenablement, plutôt que de trafiquer les congrès !


http://www.communisteslibertairescgt.or ... bunal.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité