Mayotte en lutte

Re: Mayotte en lutte

Messagede Pïérô » 04 Juin 2016, 01:20

De la grève générale à l’épidémie de “comorophobie” à Mayotte

Le 101e département n’est décidément pas un département comme les autres. Cinq ans après sa départementalisation, Mayotte subit encore un régime d’« infra-droit » social et économique. Ce 101ème département français souffre d’inégalités criantes vis-à-vis de la métropole, et ce dans tous les domaines. Dans ce contexte économique et social extrêmement dégradé, l’île a d’ailleurs été bloquée début avril par une grève générale revendiquant « l’égalité réelle » avec les autres départements. (Voir Courant alternatif n° 260, mai 2016, Plus de deux semaines de grève générale à Mayotte)

Depuis 1994, les habitants des autres îles de l’archipel des Comores sont en effet devenus des étrangers soumis à un visa pour se rendre à Mayotte, qui voit ainsi coupés ses liens avec le reste de l’archipel. Cette politique n’a évidemment pas jugulé des pratiques de circulation ancestrales, et a simplement plongé dans la précarité celles et ceux qui continuent et continueront de les exercer.
La présence à Mayotte de ceux qui empêcheraient une petite minorité de jouir des bienfaits de l’appartenance à la France, est l’aboutissement inéluctable et prévisible d’un processus engagé de longue date. Le maintien de la France dans cette zone via la partition d’un Archipel voué au vivre ensemble et la déstabilisation des pays voisins indépendants est un facteur de déséquilibre croissant. Aujourd’hui, ce ne sont plus seulement les habitants des autres Comores qui sont aspirés par le mirage mahorais. Appartenant à un espace de circulation naturel, jamais Mayotte ne pourra se couper de son environnement, c’est un fait indiscutable et aucun visa, aussi meurtrier soit-il, ne saurait constituer un rempart suffisant contre le désir naturel de trouver une vie meilleure.
Pour autant, les Mahorais ne sont pas satisfaits de leur pseudo-développement qui s’avère une véritable fiction. Il ne reste plus que le rêve de la consommation et du pouvoir reconquis sur les autres par le porte-monnaie. L’égalité républicaine est forcément mirage dans la colonie, cette petite île qui ne produit rien et dont l’économie ne peut être fondée que sur la commande publique et l’assistanat. Le mécontentement grogne, un besoin d’agir s’exprime…

Les actions xénophobes commises par des Mahorais depuis le début de l’année 2016 se sont multipliées. Elles sont revendiquées et menées massivement en toute impunité. De tels événements, s’ils avaient eu lieu en métropole, aurait à coup sûr suscité l’indignation générale et l’intervention rapide des pouvoirs publics.
Si la menace et les expulsions de familles comoriennes par des villageois mahorais n’est malheureusement pas un fait nouveau, c’est le caractère visible, revendiqué et assumé par une partie de la population, n’entraînant quasiment aucune réaction des autorités publiques, qui singularise ce type d’événements (Voir document joint).

... http://www.oclibertaire.lautre.net/spip.php?article1849
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mayotte en lutte

Messagede Pïérô » 23 Juin 2016, 18:43

De la grève générale à l’épidémie de “comorophobie” à Mayotte

Le 101e département n’est décidément pas un département comme les autres. Cinq ans après sa départementalisation, Mayotte subit encore un régime d’« infra-droit » social et économique. Ce 101ème département français souffre d’inégalités criantes vis-à-vis de la métropole, et ce dans tous les domaines. Dans ce contexte économique et social extrêmement dégradé, l’île a d’ailleurs été bloquée début avril par une grève générale revendiquant « l’égalité réelle » avec les autres départements. (Voir Courant alternatif n° 260, mai 2016, Plus de deux semaines de grève générale à Mayotte)

Depuis 1994, les habitants des autres îles de l’archipel des Comores sont en effet devenus des étrangers soumis à un visa pour se rendre à Mayotte, qui voit ainsi coupés ses liens avec le reste de l’archipel. Cette politique n’a évidemment pas jugulé des pratiques de circulation ancestrales, et a simplement plongé dans la précarité celles et ceux qui continuent et continueront de les exercer.
La présence à Mayotte de ceux qui empêcheraient une petite minorité de jouir des bienfaits de l’appartenance à la France, est l’aboutissement inéluctable et prévisible d’un processus engagé de longue date. Le maintien de la France dans cette zone via la partition d’un Archipel voué au vivre ensemble et la déstabilisation des pays voisins indépendants est un facteur de déséquilibre croissant. Aujourd’hui, ce ne sont plus seulement les habitants des autres Comores qui sont aspirés par le mirage mahorais. Appartenant à un espace de circulation naturel, jamais Mayotte ne pourra se couper de son environnement, c’est un fait indiscutable et aucun visa, aussi meurtrier soit-il, ne saurait constituer un rempart suffisant contre le désir naturel de trouver une vie meilleure.
Pour autant, les Mahorais ne sont pas satisfaits de leur pseudo-développement qui s’avère une véritable fiction. Il ne reste plus que le rêve de la consommation et du pouvoir reconquis sur les autres par le porte-monnaie. L’égalité républicaine est forcément mirage dans la colonie, cette petite île qui ne produit rien et dont l’économie ne peut être fondée que sur la commande publique et l’assistanat. Le mécontentement grogne, un besoin d’agir s’exprime…

Les actions xénophobes commises par des Mahorais depuis le début de l’année 2016 se sont multipliées. Elles sont revendiquées et menées massivement en toute impunité. De tels événements, s’ils avaient eu lieu en métropole, aurait à coup sûr suscité l’indignation générale et l’intervention rapide des pouvoirs publics.
Si la menace et les expulsions de familles comoriennes par des villageois mahorais n’est malheureusement pas un fait nouveau, c’est le caractère visible, revendiqué et assumé par une partie de la population, n’entraînant quasiment aucune réaction des autorités publiques, qui singularise ce type d’événements (Voir document joint).

... http://www.oclibertaire.lautre.net/spip.php?article1849
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mayotte en lutte

Messagede Pïérô » 10 Avr 2017, 01:02

L'eau bout à Mayotte

Grande manifestation des assoiffés du sud ce samedi matin
L'action la plus spectaculaire a été cette irruption dans la cour de la mairie de Bandrélé. Le maire de la commune est un agent du syndicat intercommunal d'eau et d'assainissement de Mayotte.
... http://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/g ... 61365.html

La colère guyanaise pourrait-elle se propager à Mayotte ?
La Guyane est à l'arrêt. Depuis deux semaines, un mouvement social paralyse le territoire. Les causes du ras-le-bol ? Immigration clandestine, insécurité, économie, etc. Des tensions qui rappellent celles de Mayotte. Alors, la crise sociale que connaissent nos lointains compatriotes pourrait-elle réveiller les colères de l'île aux parfums ?
... https://www.mayottehebdo.com/actualite/ ... -a-mayotte

Il faudrait juste que la question sociale ne soit pas pris par le mauvais bout de la lorgnette et que l'ennemi ne soit pas le comorien voisin, mais bien l'Etat français et le patronnât. Il s'agit bien d'un même combat, mais comme en Guyane il faudrait en dégager les ambiguïtés réactionnaires pour cibler les bonnes raisons de se révolter.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mayotte en lutte

Messagede bipbip » 07 Mai 2017, 19:57

Préavis de grève chez Colas

Les représentants du personnel et syndicaux CGT-Ma de Colas et de ETPC ont appelé l’ensemble des salariés à « cesser le travail à partir du mari 9 mai dés 5 heures du matin pour se mettre en grève d’une durée illimitée ».

Ce préavis de grève concerne au total 8 points qui portent sur différents points dont « une augmentation des salaires de 300€ intégré par salariés dans les grilles salariales », « mise en place d’une complémentaire retraite par exception territoriale avec effet 1 janvier 2017 » et « l’attribution d’une prime exceptionnelle pour l’exercice 2016 à chaque salarié pour un montant de 800 euros ».

http://www.linfokwezi.fr/preavis-de-greve-chez-colas/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mayotte en lutte

Messagede Pïérô » 15 Mai 2017, 00:16

Des salariés de MCG en grève continuent de bloquer le port et empêchent de décharger un bateau
La situation reste bloquée, ce vendredi matin, au port de Longoni. Les salariés grévistes de MCG qui soutiennent le salarié mis à pied ont empêché le déchargement du «Delmas Keita» de la compagnie CMA CGM. Le navire était à quai depuis hier dans le port.
... http://lejournaldemayotte.com/fil-info/ ... un-bateau/


Gros bouchons provoqués par les grévistes de Colas en matinée à Kawéni
Les salariés CGT grévistes de Colas et ETPC, une grosse cinquantaine, ont a nouveau décidé de défiler entre le siège de la société et le rond point SFR, provoquant des embouteillages monstres. Ils demandent toujours une augmentation salariale mensuelle de 300 euros, et plusieurs primes et participations. Les deux autres syndicats FO et CFDT n’ont pas appelé à la grève.
... http://lejournaldemayotte.com/societe/g ... -a-kaweni/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mayotte en lutte

Messagede bipbip » 05 Juin 2017, 18:43

VERS LA GRÈVE GÉNÉRALE À MAYOTTE ?

Les dockers de Mayotte entrent en grève le 6 juin, mais le 6 juin, c'est aussi la grève des enseignants, des inspecteurs de l'Éducation nationale, des agents des impôts, des douaniers, des agents de sécurité de l'aéroport et toujours la grève des ouvriers de Colas depuis plus de 3 semaines...

... https://www.facebook.com/salim.nahouda? ... NE&fref=nf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mayotte en lutte

Messagede bipbip » 08 Juin 2017, 21:57

Saccage des locaux à la Colas

Les salariés grévistes de la Colas ont viré leurs délégués et mènent un combat jusqu’au-boutiste contre leur direction.

Le mouvement Colas s’est durcit depuis le passage de 4 syndicalistes à la barre du tribunal, qui les a condamnés pour entrave à la libre circulation. Un camion stationné devant le dépôt à Kawéni, avait été incendié.

Une première réunion s’était tenue la semaine dernière, au cours de laquelle la direction avait émis comme préalable la remise en état des sites, notamment de l’électricité et de la connexion internet. Les délégués syndicaux avaient de leur côté lâché du lest sur leurs revendications, sans plus d’effet sur la direction. Contrairement aux salariés qui s’estimaient trahis par leurs représentants syndicaux.

Ce mardi matin, une réunion de conciliation devait se tenir à la Dieccte (direction du travail), à la demande du préfet, nous précisent les salariés. Mais les dommages causés à son camion a refroidi la direction de Colas qui ne s’est pas rendue à la négociation, provoquant la colère des délégués syndicaux de la société. Et surtout, la fureur des salariés qu’ils sont censés représenter, qui les ont écartés aussitôt après leur retour de la Dieccte. Une « base » qui dénonçait leur inefficacité.

Bureaux dévastés, ordinateurs cassés

Le délégué CGT Moussa Ben Youssouf est de ceux-là. Il raconte ce qu’il a vu : « J’ai entendu parler de dégradations ce mardi dans les bureaux de la Colas Centre route, qui gère les véhicules, et où une machine aurait été brûlée, et à la Colas Centre Bâtiment, où tout a été dévasté dans les bureaux, les ordi, etc. Je suis arrivé alors que la gendarmerie faisait les constatations. »

Il le souligne, les délégués ne maîtrisent plus rien, « ils nous ont jugés peu crédibles », mais rappelle qu’il avait prévenu qu’en l’absence de négociation, la situation pouvait déraper. « Comment expliquer que les DRH soient venus de La Réunion après 3 semaines de conflit, pour nous demander qu’elles étaient nos revendications ?! Ni l’électricité ni internet n’étaient encore coupés, ils auraient pu regarder. »

Et revient sur les raisons de la colère à ce moment où Mayotte bascule vers le droit commun en matière de code du travail. « La direction nous avait convoqués pour nous expliquer que les indemnités de plusieurs dizaines de milliers d’euros données lors des départs en retraite, ne sont plus d’actualité. Ce qui veut dire que les vieux de l’entreprise qui sont en CDI ne toucheront pas plus de 500 euros du montant habituel à Mayotte, étant donné qu’il n’y a pas encore de retraites complémentaires. »

... http://lejournaldemayotte.com/societe/s ... -la-colas/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mayotte en lutte

Messagede bipbip » 10 Juin 2017, 17:58

Colas Mayotte : quelle issue pour la grève qui dure ?

Les 5 semaines de blocage du site de l’entreprise ont été émaillées d’incidents. La direction de Colas a dénoncé ces « flambées de violences » mais s’est dite prête à faire des concessions. Elle réclame comme préalable la levée des barrages avant une réunion fixée le 12 juin.

Depuis 5 semaines, plus de 150 salariés de la filiale de Colas à Mayotte, qui compte 500 employés, sont en grève.

Objet de leur mobilisation : des salaires trop bas et des retraites trop faibles. En effet, actuellement, affirme le délégué CGT Moussa Ben Youssouf, un salarié qui partirait à la retraite ne toucherait qu’entre 300 et 600 euros par mois.

Les grévistes réclament donc une augmentation salariale de 300 euros mensuels ainsi que la mise en place d’une retraite complémentaire. Des sommes qui « n’ont pas été demandées au hasard » mais calculées avec un expert-comptable, assure Moussa Ben Youssouf. « Avec le chiffre d’affaires et les bénéfices qu’ils font, ce n’est rien pour eux », affirme-t-il.

... http://www.lemoniteur.fr/article/colas- ... e-34573315
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mayotte en lutte

Messagede Pïérô » 18 Juil 2017, 23:27

Mayotte: Grève illimitée au port de Longoni et des salariés du BTP
Après un appel lancé par le syndicat CGT Mayotte, les salariés du secteur du BTP et du Mayotte Channel Gateway (MCG) sur le port de Longoni ont entamé un mouvement de grève illimitée dès ce lundi 17 juillet.
Dans le département, les salariés de l’entreprise Colas Mayotte entament leur 3ème mois de mobilisation.Salim Nahouda, le secrétaire général du syndicat CGT Mayotte dénonce « des situations de misère » pour les salariés. « Depuis 2012, il n’y a plus eu de négociations, plus d’évolution de salaires. La question de la pénibilité n’est même pas reconnue à Mayotte alors que les conditions de travail de certains salariés devraient être prises en compte pour qu’ils puissent partir plus tôt à la retraite. Dans le secteur du BTP, les contrats de chantier représentent la moitié de la main d’œuvre. Dans les autres départements, on ne peut pas utiliser ces contrats plus de 5 ans. À Mayotte, on peut! À la Réunion, un manœuvre touche un taux horaire de 10,64 euros contre 7,37euros ici! Il y a des situations à bannir. Nos revendications doivent être entendues». rapporte-t-il au Journal de Mayotte. Une liste de huit revendications a été dressée: revalorisation immédiate de la grille interprofessionnelle, revalorisation immédiate de la grille du BTP ; application immédiate des Conventions Collectives Nationales, application immédiate du titre de restauration, application immédiate du compte pénibilité, application immédiate de l’épargne salariale, de l’intéressement et de la participation aux bénéfices, application immédiate de la participation des représentants du personnel aux AG, CA et conseils de toutes les sociétés, application des 35 heures pour tous les salariés. Ce mouvement initialement prévu pour septembre 2017 a été avancée pour maintenir la pression sur le patronat. Les salariés grévistes de Colas pourraient être rejoints rapidement par d’autres salariés du secteur du BTP.
... http://outremers360.com/economie/mayott ... es-du-btp/


Mayotte : Grève générale à l' appel de la CGTMa (Vidéo)
Grève générale lundi matin 17 juillet 2017 à l' appel de la CGTMa. Réunis dans un seul mouvement, les salariés de la Colas, ETPC du port de Longoni et d'autres entreprises du secteur privé se sont mis en grève. Ils réclament l' application des 35 heures, une revalorisation des grilles salariales...
... http://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/m ... 94123.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mayotte en lutte

Messagede Pïérô » 21 Juil 2017, 00:29

Le port au point mort : « aucun navire ne sera opéré jusqu’à nouvel ordre »

Dans un communiqué, les salariés grévistes d’MCG font comprendre qu’ils n’acceptent pas « les propos injurieux tenus par la présidente d’MCG » et décide d’hausser un peu plus le ton. Ainsi, ils déclarent « de ce fait, aucun navire ne sera opéré jusqu’à nouvel ordre ». Le conflit se durcit un peu plus chaque jour.

http://www.linfokwezi.fr/le-port-au-poi ... vel-ordre/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mayotte en lutte

Messagede Pïérô » 22 Juil 2017, 12:06

Rompre le silence colonial sur la grève générale à Mayotte, en sous-France

Mayotte est une quasi zone franche avec guère de droits : c'est en quelque sorte l'objectif de Macron pour la métropole. Soutenons la grève des travailleurs de Mayotte. Leur lutte est la nôtre, leur courage doit être un exemple pour nous tous. Avec ce soutien, montrons à Macron notre détermination dés cet été en en faisant un tremplin pour la préparation du 12 septembre et sa suite.

21 Juillet 2017 -Communiqué de presse du FRONT SOCIAL

Une grève générale a démarré à Mayotte le 17 juillet, bloquant totalement l'ensemble du BTP, la grande distribution et le port. Les grévistes cherchent à étendre la lutte à tous les secteurs.

Comme d'habitude, quand les Mahorais luttent, la presse ici fait silence. La population de Mayotte, "département" le plus pauvre de France, est particulièrement combative. Déjà 4 mois de grève en 2007, une grève illimitée en 2008, des manifestations massives en 2009, 4 semaines de grève générale en 2011, puis encore en octobre novembre 2015 suivie par la grève générale d'avril 2016, une reprise de la lutte en septembre et à nouveau la grève générale du 17 juillet 2017.

En plus de la lutte contre la cherté de la vie, ils se sont battus à chaque fois pour une "égalité réelle" , l’application immédiate et intégrale à Mayotte du Code du travail et des conventions collectives de la métropole, l’alignement immédiat des pensions et prestations sociales au niveau de la métropole.

Ça continue aujourd'hui puisque s'ils veulent des augmentations de salaires, comme par exemple 300 euros à la Colas, ils exigent aussi l'application immédiate des conventions collectives nationales, l'intéressement, la participation, l'application des 35 H...

Les révoltes et grèves des Mahorais pauvres ne sont pas prêtes de cesser : le taux de chômage officiel à Mayotte est de 23 % mais on l’estime officieusement à 60 %., La moitié des Mahorais vivent avec moins de 348 euros par mois, 84 % des Mahorais vivent sous le seuil métropolitain de bas revenus. Le RSA est de 262 euros contre près du double en métropole, le Smic brut horaire est de 7,37euros contre 9,76 euros. La durée légale du travail est de 39 heures contre 35 heures.

Près de 60 % des Mahorais ont moins de 18 ans et ils ne peuvent pas attendre : ils ont faim, meurent de maladie, croupissent dans les plus grands bidonvilles de France, sans eau courante ni électricité, n'ayant parfois que les poubelles pour se nourrir. Tout manque : emploi, formations, transports publics, associations, stades... Les collèges et lycées sont sous-dimensionnés, les classes surchargées, sans matériel et la malnutrition empêche les enfants de se concentrer, 35 % des moins de 16 ans ne sont pas scolarisés.

Mayotte est une quasi zone franche avec guère de droits : c'est en quelque sorte l'objectif de Macron pour la métropole.

Leur lutte est la nôtre, leur courage doit être un exemple pour nous tous.
Soutenons la grève des travailleurs de Mayotte. Avec ce soutien, montrons à Macron notre détermination dés cet été en en faisant un tremplin pour la préparation du 12 septembre et sa suite.


https://blogs.mediapart.fr/jean-marc-b/ ... ous-france
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mayotte en lutte

Messagede bipbip » 27 Juil 2017, 16:48

Solidarité avec la grève générale en Mayotte

Après la Guyane au printemps dernier et plus récemment la Martinique, c'est au tour d'une autre colonie française, Mayotte, d'entrer en grève générale. En effet depuis le 17 juillet, Mayotte est en grève générale pour obtenir les même droits que les autres citoyen-ne-s français-e-s à l'instar de l'autre colonie départementalisée de l'océan indien, l'île de la Réunion.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Soli ... en-Mayotte
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mayotte en lutte

Messagede Pïérô » 28 Juil 2017, 11:48

Fin de la grève à la Colas après 72 jours de conflit social

La grève est terminée à la Colas. Après 72 jours de conflit, un accord a été trouvé et signé entre la direction et le syndicat CGT.Ce mouvement aura pesé pendant 3 mois sur le climat social de l’île.

René Lataste et Ibrahim N’Dogo reviennent sur les temps forts de ce conflit hors-norme.

video http://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/c ... 96041.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mayotte en lutte

Messagede bipbip » 14 Aoû 2017, 15:20

Mouvement de grève chez Total: le spectre de la paralysie

Les automobilistes s’arment de patience depuis vendredi face au conflit salarial qui oppose les agents FO de Total à leur direction. La plupart des stations sont à l’arrêt et la distribution de carburant est grandement perturbée. Le blocage, prévu jusqu’à ce dimanche à 18h, pourrait être reconduit.

... http://lejournaldemayotte.com/une/mouve ... paralysie/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Mayotte en lutte

Messagede bipbip » 16 Aoû 2017, 16:52

Réunion annulée, la grève chez Total Mayotte continue

La réunion prévue hier entre les dirigeants de Total Mayotte et les syndicats a été annulée et reportée à aujourd'hui. En attendant, le pétrolier français met tout en oeuvre pour ravitailler les stations-service de l'île.

Une réunion reportée à cause d'un désaccord entre les syndicats

La grève chez Total Mayotte n'a pas connu hier l'épilogue espéré. Une réunion était prévue entre les organisations syndicales et la direction de l'entreprise, mais un désaccord entre les représentants des salariés en grève a contraint à reporter la réunion à aujourd'hui, mercredi. « La réunion prévue n'a pu se tenir car les représentants des grévistes ont refusé la présence des autres représentants élus des salariés », rapporte Total dans un communiqué. Les grévistes, environ quarante selon Total (30 % des effectifs), réclament une hausse des salaires et de meilleures conditions de travail. Depuis le début du mouvement initié vendredi dernier, les syndicats ont, semble-t-il, des difficultés à s'entendre. La CFDT, une des organisations à l'origine de la grève avec FO, s'est déjà retirée.

... https://www.societe.com/actualites/reun ... 20224.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22381
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités