Communistes libertaires de la CGT

Communistes libertaires de la CGT

Messagede Pïérô » 14 Avr 2011, 00:32

un blog : http://communisteslibertairescgt.over-blog.net/

. . . . . . . . . . . . . . . . Image

Pourquoi ce blog ?

Ce blog est l’outil d’expression de communistes libertaires qui militent à la CGT, où ils défendent une perspective de renouveau du syndicalisme révolutionnaire, mouvement fondateur de notre confédération, et l’unification d’un syndicalisme de lutte et de transformation sociale.

Nous combattons l'orientation confédérale actuelle de la CGT et agissons pour qu'une alternative à cette orientation émerge. Nous ne nous revendiquons d’aucune tendance ou fraction formalisée au sein du mouvement syndical.

Pour autant, le tournant pris par notre confédération ces dernières années vers un syndicalisme d’accompagnement, voire de cogestion, nous incite à constituer un front syndical commun avec tous et toutes celles qui se réclament et pratiquent la lutte de classe, professionnelle et interprofessionnelle, autour des revendications et la lutte pour les faire aboutir.

Attachés à la démocratie syndicale et au fédéralisme qui restent de mise au sein de la Cgt, respectueux du mandat donné par les adhérents et adhérentes des structures auxquelles ils et elles participent, les communistes libertaires relèvent d’un courant fondateur et constituant de la Cgt.

Les syndicats, forme première d’organisation d’une résistance ouvrière, ont un caractère double et contradictoire.

Organisations de masse ayant vocation à regrouper tous les exploités autour de leurs revendications immédiates, elles restent soumises à la domination politique d’un patronat qui les pousse à une plus grande intégration à l’appareil d’Etat.

Dans cette bataille qui n’est pas qu’idéologique, nous ne partageons pas l’idée qu’il y aurait de mauvaises directions corrompues face à une base adhérente dont la « pureté » n’égalerait que la volonté d’en découdre.

Bien au contraire, il existe à tous les niveaux de nos organisations une contradiction entre un syndicalisme de classe dont l’objectif est de mettre fin à l’exploitation capitaliste et un syndicalisme d’accompagnement dont la finalité réside dans l’adaptation du monde ouvrier qui produit les richesses à l’économie de marché globalisée qu’on voudrait faire paraître indépassable.

C'est pourquoi nous n'entendons pas oeuvrer en simple opposition à nos directions actuelles mais en alternative à celles-ci, pour l'unité du mouvement social.


Pour tout contact avec les communistes libertaires de la CGT :
communisteslibertairescgt@gmail.com
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Communistes libertaires de la CGT

Messagede bipbip » 28 Sep 2015, 10:57

Appel à rassemblement mardi 29 septembre 08h30 M° Maubert-Mutualité, Paris

Congrès de la CES : Dehors Hollande et Juncker !

Image

13° Congrès de la Confédération Européenne des Syndicats :
Dehors Hollande et Juncker !


Le prochain congrès de la CES -dont la CGT est membre- se déroulera du 29 septembre au 2 octobre à Paris à la Mutu (récemment privatisée !) ancien temple du mouvement populaire parisien...

Au début des années 1990 la direction confédérale de la CGT, sans aucun débat sérieux, choisissait de rompre avec la Fédération Syndicale Mondiale (FSM) pour rejoindre la CES. La FSM était certes déconsidérée pour avoir participé à la tragédie stalinienne. Mais la CES était déconsidérée pour accompagner, déjà, la destruction des acquis sociaux dans la construction d'une Europe sociale-libérale. Le choix n'était pas simple !

La direction confédérale promettait alors de mener la bataille en interne de la CES pour y introduire le virus de la lutte des classes. De ce point de vue le bilan est négatif : c'est plutôt la CES qui a adoucit les ambitions de la direction de la CGT !

Preuve en est : Jean-Claude Juncker, président de la commission européenne ouvrira les débats du congrès, suivi de François Hollande ! Bonjour l'indépendance syndicale ! Hollande et Juncker sont nos adversaires au quotidien de par les décisions anti-ouvrières qu'ils nous imposent. Juncker est le premier ministre luxembourgeois qui a mis en place un régime particulier de dumping fiscal au profit des trusts multinationaux, scandale connu sous le nom de « Luxleaks »...

Ces politiciens sont nos ennemis, ils n'ont rien à faire dans un congrès syndical. Insufflons nous même le virus de la lutte des classes dans la CES.

Nous appelons sur ces bases à un rassemblement devant la Maison de la Mutualité, 24 rue St-Victor à Paris (Métro : Maubert-Mutualité) le mardi 29 septembre à partir de 8h 30.

Les militants communistes libertaires de la CGT

http://communisteslibertairescgt.over-b ... ncker.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Communistes libertaires de la CGT

Messagede bipbip » 11 Avr 2016, 11:49

Paris, mercredi 13 avril 2016

CGT : reparlons un peu du syndicalisme révolutionnaire

Cent vingt ans après sa fondation, la CGT reste un acteur incontournable dans la lutte des classes, et on retrouve souvent ses syndicats en première ligne dans les combats ouvriers. Hélas, ils paraissent généralement sans imagination, inaudibles dans les débats sur la nécessaire alternative au système capitaliste. Il n’en fut pourtant pas toujours ainsi...

A l’occasion des 120 ans de la CGT, et à l’approche du 51e congrès confédéral, le blog Communistes libertaires de la CGT organise un débat :

Quelle actualité pour les racines
anarcho-syndicalistes
et syndicalistes révolutionnaires
de la CGT ?


Mercredi 13 avril à 19 heures
29, avenue Ledru-Rollin, Paris 12e
métro Quai-de-la-Rapée ou Gare-de-Lyon

Avec :
• les animateurs et animatrices du blog Communistes libertaires de la CGT ;
• Guillaume Davranche, auteur de Trop jeunes pour mourir. Ouvriers et révolutionnaires face à la guerre (1909-1914), et coauteur du dictionnaire Maitron des anarchistes.

http://alternativelibertaire.org/?CGT-r ... -un-peu-du
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Communistes libertaires de la CGT

Messagede bipbip » 20 Juil 2016, 03:16

STC et LAB : La justice bourgeoise n’est pas notre amie

La direction confédérale persiste dans l’erreur. Elle n’a rien retenue des années passées à tenter de faire interdire des syndicats SUD !

Les fédérations CGT qui pensaient gagner en empêchant les créations de syndicats SUD n’ont donc pas tirer de bilan ! Non seulement le recours à la Justice bourgeoise n’a rien empêché, mais la CGT est durablement affaiblie par la fuite de militants révolutionnaires qui auraient du avoir toute leur place dans notre CGT.

Lors des premières grandes vagues d’exclusions des secteurs et militants combatifs de la CFDT, la CGT a raté l’occasion de réparer le mal fait par l’exclusion et l’acharnement à l’encontre des militants « gauchistes » dans ses rangs depuis la Libération puis crescendo avec la montée de radicalité des années 60/70.

Au moment où le 51° Congrès tire un trait sur l’alliance privilégiée avec la CFDT, et où l’unité dans les luttes contre la loi El Khomri nous oblige à travailler avec les syndicats Sud-Solidaires, la direction reste au milieu du gué. Car la conclusion de la séquence des luttes du printemps c’est que la CGT devrait lancer un appel vers les syndicats SUD dans la perspective du regroupement des syndicalistes combatifs. Cet appel pourrait d’ailleurs viser aussi quelques secteurs FO.

Après avoir contesté en vain la légitimité du syndicat indépendantiste breton (SLB) en 2013, la CGT s’associe à la CFDT et la CFTC pour demander l’interdiction du STC, le syndicat indépendantiste Corse, alors même que ce syndicat est devenu la première force sur l’Ile ! Et la CGT attaque également le syndicat indépendantiste du Pays Basque, le LAB, qui finissait troisième des dernières prud’homales et second des dernières TPE...

Nous ne sommes pas obligés de partager toutes les valeurs de ces syndicats qui lient la lutte pour l’émancipation sociale et nationale. Mais tenter de les empêcher de participer aux élections, dans les entreprises comme dans les territoires est une bêtise qui entravera les possibilités de combat unitaire. L’irruption des militants de LAB empêchant la tenue des journées d’été de la fédération locale du PS avait pourtant été largement plébiscitée par les militants CGT sur Facebook !!!

Plus grave encore est la nature des arguments choisis par les avocats de la CGT : Revendiquer un droit à l’indépendance serait anti-républicain ? Tout comme poursuivre des « objectifs politiques » ? Ou pis encore quand LAB ne devrait pas pouvoir participer aux élections du fait qu’il s’était opposé aux nouvelles grandes régions ? Ou parce qu’il dénoncé l’emprisonnement de son ex-secrétaire général ?

Comment ne pas comprendre que la jurisprudence qui se construirait sur de telles assertions se retournerait un jour où l’autre contre le syndicalisme de classe tout entier ? Car mettre à bas le capitalisme ce n’est pas très « républicain », ni très « apolitique » !

Si on ajoute que le STC et LAB sont membres de la Plateforme des Syndicats des Nations sans Etats comme l’USTKE de Kanaky, l’UGTG de Guadeloupe, l’UGTM de Martinique, on mesure et le ridicule et le risque d’isolement de la CGT dans cette démarche aux relents autoritaires, nationalistes et électoralistes...

Pour en savoir plus sur la Plateforme : http://www.psnse.com/index.php

http://www.communisteslibertairescgt.or ... -amie.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Communistes libertaires de la CGT

Messagede bipbip » 11 Fév 2018, 17:08

CCN : « y aller tous ensemble » oui, mais aller où ?

Notre dernier CCN accouche d’une déclaration combative qui titre fièrement : « Et si on y allait tous ensemble ». Mal raccroché au texte, comme un amendement de dernière minute, nous nous réjouissons qu’au delà « d’agir autour de propositions concrètes pour améliorer le quotidien du monde du travail et la création de milliers d’emplois », le document évoque « et un autre projet de société de progrès social. »

Reste un problème, alors que les journées dans les branches se multiplient, le document ne propose rien d’autre qu’une journée interpro banale, sans perspective au delà, sans poser la question de la nécessité d’un mouvement de grève élargit et durable sans lequel nous allons continuer à perdre, hélas.

Retrouvez l’intégralité de la déclaration ici :
http://www.cgt.fr/Et-si-on-y-allait-tous-ensemble.html


http://www.communisteslibertairescgt.or ... er-ou.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Communistes libertaires de la CGT

Messagede bipbip » 18 Mar 2018, 20:44

SNCF : Vers la grève reconductible

L’annonce par la CGT, rejointe par la CFDT et l’UNSA n’aura pas surpris nos lecteurs puisque l’info courait déjà depuis quelques jours. C’est le retour de la grève presse-bouton : les dirigeants syndicaux décident et les travailleurs obéissent... Mais ça ne marche plus comme ça !

Dans une entreprise de la taille de la SNCF, devant l’éparpillement des forces syndicales et les crispations qui vont avec, la méthode proposée est vouée à l’échec.

La direction de la fédération a visiblement peur d’être débordée par les grévistes et cherche à garder le contrôle sur le mouvement. Son objectif c’est de maintenir une pression suffisante pour négocier des arrangements à la marge. Ce défaitisme, ce pessimisme ne sont pas dignes d’une direction fédérale à la veille d’une bataille décisive. C’est au contraire dans les traditions d’AG unitaires par gares, par secteurs qu’il faut puiser l’énergie nécessaire à construire un mouvement à la hauteur des attaques. Donner confiance aux cheminot.es c’est d’abord leur confier la direction de leur grève.

Dans la CGT et parmi les salariés ce choix tactique est heureusement fortement contesté. Car le conflit qui vient dépasse largement la question du « statut des cheminots » et tout le monde en est conscient. Briser l’austérité et redonner les moyens pour des services publics de qualité, tel est l’enjeu. Il est déjà suffisamment élevé pour que les cheminots soient légitimement dans le doute au moment d’affronter le gouvernement. Ils ont besoin de se faire confiance et de créer la convergence la plus forte possible.

Dans la convergence la plus large possible, il s’agit bien d’une occasion, après nos échecs de 2016/2017, de stopper Macron et l’offensive libérale qui déferle. Pas les cheminots tous seuls bien sûr, mais dans la convergence avec les cheminots. Pour que les cheminots puissent jouer le rôle de locomotive (et même si certains sont fatigués d’avoir à tenir ce poste) ils ne peuvent pas être au travail 3 jours par semaine.

C’est pourquoi après avoir réussi la manif nationale du 22 à Paris, il faut préparer démocratiquement et dans l’unité la plus large les AG locales qui décideront, ou non, de partir en grève reconductible. Seules les AG de grévistes pourront dépasser les rancunes entre syndicats. A l’aube d’une telle bataille, il ne s’agit pas d’oublier les coups bas et les trahisons des uns ou des autres mais il serait mortel d’en faire des préalables.

Une grève longue ne garantie ni la victoire ni l’élargissement à d’autres salariés et la convergence de toutes les résistances. Mais c’est la seule solution qui peut nous faire gagner.


http://www.communisteslibertairescgt.or ... tible.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30526
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité