CNT-f

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede altersocial » 05 Jan 2014, 18:34

Reprendre l’offensive

À travers tout le pays, les mécontentements se font de plus en plus nombreux face à la politique antisociale menée par ce soit disant gouvernement socialiste : rythmes scolaires, licenciements et chômage de masse, hausse des taxes et des impôts, arrestation de sans-papiers dans les enceintes scolaires, refus de l’amnistie sociale, contre-réforme des retraites et celle à venir de l’UNEDIC, etc.

Depuis quelques semaines, nous assistons à un brouillage idéologique. Les « bonnets rouges » qui regroupent certes des salarié-e-s en colère victimes de plans sociaux, sont un conglomérat hétéroclite de patrons et de réactionnaires cherchant à récupérer la légitime colère de la classe ouvrière à leurs propres fins poujadistes et contre-révolutionnaires.

Dans le même temps, les directions des grandes centrales syndicales se font de plus en plus discrètes. Aucune initiative ni revendication ne sont portées. Les équipes syndicales sont abandonnées à leur triste sort, chacun se battant dans son coin : Goodyear, Doux, La Redoute, Arcelor,...

Dans cette situation, il devient dès lors urgent de reprendre le seul chemin ayant permis l’obtention de droits sociaux aujourd’hui remis en question : celui de la lutte des classes. Pour ce faire, il s’agit de multiplier les initiatives interprofessionnelles et les implantations du syndicalisme de lutte comme le font nos camarades à travers le pays. Création de sections syndicales CNT dans les garages Renault en Moselle, dans les hôpitaux dans le Nord-Pas-de-Calais, dans les transports en région parisienne.

À ce titre, la CNT se félicite des résultats des élections professionnelles dans trois entreprises distinctes au cours du dernier mois, où elle obtient élu-e-s et représentativité : chez Véolia Environnement au niveau national, chez Médiapole à Lille (entreprise de prévention dans les transports lillois) et au sein du groupe GGBA de Moselle (concessions Renault) avec une section obtenant 100 % des suffrages exprimés lors du premier tour. Ces percées de notre Confédération, toutes dans le privé et dans des industries différentes, démontrent par les faits la capacité du syndicalisme autogestionnaire et de lutte des classes de se développer dans un contexte de crise très dure pour les travailleurs et travailleuses et battent en brèche l’idée de ne pouvoir se passer de permanents syndicaux afin de s’implanter dans le monde du travail.

Pour la CNT, seul le travail de ses équipes syndicales, à la base et partout où les conditions le permettront, sera à même de développer les prises de contacts faisant émerger un mouvement social puissant, s’appuyant sur la grève reconductible et organisée dans le cadre d’assemblées générales souveraines et interprofessionnelles. Seule cette stratégie sera à même de renverser le rapport de force et de faire gagner les classes populaires sur leurs légitimes revendications.

L’heure est à la lutte sociale sans compromis et sans ambiguïté. Il y a, à notre sens, urgence, au risque de voir les réactionnaires de tous poils faire main basse sur le pouvoir et annihiler pour un temps certains, toute velléité d’émancipation des classes populaires.

La CNT,
le 4 janvier 2014.


J'ai souligné le passage qui m'interroge un peu. La CNT remplace le parti des autoritaires par le syndicat des libertaires, on en arrive toujours au dirigisme organisationnel, loin du communisme autogestionnaire. Ou alors je me trompe dans l'interprétation du passage souligné ?
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede ARTHUR » 06 Jan 2014, 09:02

La réponse est dans le texte des statuts de la CNT-f.
On peut bien évidemment ne pas partager l'option révolutionnaire de la syndicalisation des moyens de production au bénéfice du "parti du travail", cher à Pouget, et lui préférer le municipalisme, l'associationnisme, l'autogestion par la consommation, ou toute forme de projet et d'organisation.
La cohérence demande simplement de tenter de suivre une voie. C'est ce que, je crois, la CNT-f essaye, comme d'autres (et souvent avec difficulté) de suivre.

Fraternelles Salutations Syndicalistes
et bonne année de combat à tous !
ARTHUR
 
Messages: 351
Enregistré le: 12 Juin 2010, 20:07

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede ARTHUR » 06 Jan 2014, 19:09

Voeux 2014
Communiqués & Médias


NOTRE SYNDICAT SOUHAITE UNE BONNE ET HEUREUSE ANNEE 2014
A L’ENSEMBLE DE SES ADHERENTS,
A LEURS FAMILLES,
AINSI QU’A TOUS LES TRAVAILLEURS ET TRAVAILLEUSES DE NOS BRANCHES.

Il invite ces derniers à rejoindre massivement notre organisation afin d’arrêter l’élan d’un Capitalisme qui n’a de cesse de rogner les maigres acquis sociaux gagnés de hautes luttes par nos aînés.

]La lutte de classe existe toujours, le patronat la livre chaque jour !

Notre syndicat affirme que tenter de freiner l’appétit du Capitalisme, ne peut suffire. Sans reconstruire les outils de solidarité nécessaires que sont nos caisses de grèves, nos Bourses du travail, nos propres structures de formation, nos coopératives de production et de consommation, nos dispensaires, notre culture prolétarienne … nous échouerons, comme le mouvement social échoue depuis maintenant trop longtemps. Ce n’est pas en singeant son ennemi qu’on le combat.

Dans une année 2014 qui risque de voir s’exprimer et s’épanouir les idées nauséabondes dont le Capitalisme s’habille parfois pour domestiquer et canaliser, à son profit, l’esprit de révolte du prolétariat, nous invitons chacun et chacune à faire le pas déterminant d’un engagement conscient et solidaire.

Fraternelles Salutations Syndicalistes
Pour le SUB TP BAM RP
Son Conseil Syndical
ARTHUR
 
Messages: 351
Enregistré le: 12 Juin 2010, 20:07

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede Nyark nyark » 25 Fév 2014, 17:59

Image
Appel pour la défense du 33 rue des Vignoles et la création d’un comité de soutien

Vingt ans après : les locaux syndicaux de la CNT comme la présence des associations culturelles et artistiques au 33 rue des Vignoles sont à nouveau menacés.

Le 33 rue des Vignoles, siège des locaux de la CNT, mais aussi espace occupé par des artistes et l’Association Flamenco en France, un artisan, lieu de vie ouvert sur la quartier, est dans la ligne de mire de la ville de Paris. Cette offensive date du mois d’octobre 2013 par un courrier mettant fin, de manière unilatérale, aux échanges en cours depuis 2011 qui avaient comme objet de définir les modalités d’un maintien dans les lieux des différents occupants, et qui avaient défini plusieurs pistes de travail.

Alerte et mobilisation

En 1996 la mobilisation des habitants du quartier, d’associations, de soutiens divers et de la CNT avait fait reculer Tibéri. En 2014, nous appelons à une défense collective et unitaire de ce lieu de luttes syndicales et sociales, avec des locaux autogérés, carrefour internationaliste permanent (solidarité avec le Chiapas, accueil d’antifascistes grecs, de militants-e-s du Maghreb, etc.), permettant l’expression d’une contre-culture militante (débats, concerts, etc.).

Constitution d’un comité de soutien

Nous appelons les syndicats, associations, organisations, artistes, habitants-es du quartier, à rejoindre le Comité de soutien dont la base est l’exigence du maintien dans les lieux des occupants du 33 rue des Vignoles, revendication s’inscrivant dans le cadre de la défense d’un quartier populaire.

Les signataires de cet appel s’engagent à populariser cette lutte et à participer aux mobilisations qui s’avéreront nécessaires pour mettre en échec cette nouvelle tentative d’exclusion n’obéissant qu’aux règles du marché de l’immobilier à Paris.

Réunion constitutive du comité de soutien
le mardi 4 mars 2014 à 19 heures
au 33, rue des Vignoles 75020 Paris
métro : Avron, Buzenval, Nation.


Au cas où il ne vous serait pas possible de vous déplacer à cette date, merci de remplir le petit formulaire ci-après et nous le renvoyer à br.rp@cnt-f.org ou à :

CNT – Soutien locaux
33, rue des Vignoles 75020 Paris

NOM QUALITÉ ADRESSE MAIL ADRESSE POSTALE

Image
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede Nyark nyark » 15 Mar 2014, 10:40

BUREAU CONFÉDÉRAL – 33, RUE DES VIGNOLES, 75020 PARIS
-----------------------------------Communiqué de presse du 10 mars 2014----------------------------------
NOTRE RESPONSABILITÉ C'EST LA RIPOSTE SOCIALE :
TOUTES ET TOUS EN GRÈVE LE 18 MARS !


Depuis mai 2012 et l'accession au pouvoir de François Hollande, les mauvaises nouvelles pour les classes
populaires ne cessent de s'accumuler : allongement de la durée de cotisation à 43 ans pour les retraites, hausses des
impôts et de la TVA, destruction des services publics, trahisons tout azimut et amplification des plans sociaux. Le
chômage et la précarité explosent, les salaires sont au plus bas.
Dans le même temps, les profits du CAC 40 ont progressé de près de 35% sur la même période. Mais cela ne suffit
pas à la voracité d'un patronat en pleine lune de miel avec cette majorité de « gauche de droite » : Crédit Impôt
Compétitivité Emploi, Pacte de Responsabilité, réforme UNEDIC stigmatisant les chômeurs du régime général comme
des annexes 4 (intérimaires), 8 et 10 (intermittents du spectacle et de l'audiovisuel). Les sacros saints dogmes de la baisse
du « coût du travail » et de la compétitivité amènent à toujours plus de misère et d'exploitation. Le capitalisme se gave,
les pauvres souffrent !

Mais dans le pays, des millions d'hommes et de femmes ne baissent pas pour autant la tête, se battant pieds à pieds
dans les entreprises et les quartiers afin de défendre nos intérêts de classes, nos emplois, nos conditions de vie et
nos droits. Ils et elles essaient au quotidien de faire reculer un patronat tout répressif, qui multiplie les mises à pieds, les
entretiens préalables, les licenciements... Bref, la pression et la tension montent dans tous le pays. Il est temps pour les
classes populaires de réagir !
Le 18 mars, l'intersyndicale regroupant la CGT, FO, FSU et Solidaires appelle à une journée de grève et de
manifestation. Si chaque centrale a un intérêt distinct pour cette journée, dans une période où les échéances électorales
tant professionnelles que politiques vont aller s'accentuant, il importe pour nous CNT de faire de cette journée un point
d'appui afin de faire converger les différentes luttes sectorielles, permettant ainsi l'émergence d'un mouvement
interprofessionnel, seul à même de construire une riposte coordonnée du monde du travail dans le cadre d'Assemblées
Générales souveraines, de grèves et de toutes formes d'actions directes permettant l'amplification du combat social.
Pour exiger des hausses de salaires, l'amélioration de nos conditions de travail et de vie, la fin de la répression sociale, le
retrait du Pacte de Compétitivité et du CICE (qui représentent près de 60 milliards d'euros de cadeaux au patronat sous
forme de baisse des cotisations sociales, et donc autant de manque à gagner dans les caisses de la sécurité sociale et de
l'assurance chômage), la CNT appelle toutes et tous à se mettre massivement en grève le mardi 18 mars, à participer aux
manifestations qui se dérouleront à travers tout le pays, et à initier toute dynamique permettant la convergence
interprofessionnelle et la reconduction du mouvement là où les conditions le permettront.
CONTRE LE CAPITAL, LE GOUVERNEMENT ET SES POLITIQUES LIBÉRALE
CONSTRUISONS LA GRÈVE GÉNÉRALE
TOUTES ET TOUS DANS LA RUE LE 18 MARS !
• Retrait du Pacte de Responsabilité et du Crédit Impôt Compétitivité Emplois ;
• SMIC à 1500€ net avec échelle mobile des salaires ;
• Amnistie sociale, civile et pénale ;
• Un accès aux indemnités de chômage sans condition et sans durée limite avec un taux de remplacement à 100%
du meilleur salaire ;
• Rétablissement du droit à l'allocation chômage en cas de démission ;
• Arrêt des exonérations des cotisations sociales patronales ;
• Autogestion des caisses de solidarités (sécurité sociale, UNEDIC, etc.) par les salariés eux-mêmes, selon le
modèle existant avant les ordonnances de 1967 (qui ont introduit le paritarisme syndicats/patronat).

La CNT

Les différentes mobilisations de la CNT du 18 mars :

à Rennes, à 11 h 30, place de la mairie,
Manifestation à Metz, départ 14 heures 30 de la place Mazelle
à Lille, rdv à 14 h 30,
Saint-Étienne : manifestation à 11h, rendez-vous à la Bourse du travail http://www.cnt-f.org/cnt42/article1...
Roanne : manifestation à 10h30, rendez-vous place de la Loire http://www.cnt-f.org/cnt42/article1...
Tulle : manifestation à 10h30, rendez-vous place de la Cité administrative http://cnt87.org/
Guéret : manifestation à 10h30, rendez-vous devant la CCI http://cnt87.org/
Limoges : manifestation à 10h30, rendez-vous place de la République http://cnt87.org/
Grenoble : manifestation à 10h, rendez-vous place de Verdun http://www.cnt-f.org/ul38/2014/03/1...
Nîmes : rendez-vous à 15 heures devant la Maison carrée

http://www.cnt-f.org/notre-responsabili ... -mars.html
contact@cnt-f.org
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede Nyark nyark » 30 Mar 2014, 15:31

Les 2, 3 et 4 mai, aura lieu la fête de la CNT-RP.
Elle sera annoncée dès que le programme sera entièrement finalisé (quelques belles surprises vous y attendront).
Surveillez l'agenda !

Image
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede Nyark nyark » 03 Avr 2014, 19:26

Image

Bientôt l'affiche définitive.
En attendant
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede Nyark nyark » 06 Avr 2014, 00:07

Image

L’autogestion ici et maintenant !

Les syndicats CNT de la région parisienne organisent leur fête annuelle à la Parole errante à Montreuil.
Cette initiative constitue un temps fort de leur activité interprofessionnelle qui fédère, au-delà des pratiques catégorielles caractérisant le syndicalisme institutionnel, une authentique démarche de classe. Ce rendez-vous 2014 conjuguera plusieurs approches complémentaires.


Une démarche anarcho-syndicaliste ancrée dans l’histoire avec d’abord L’origine des inégalités sociales, regards croisés d’un économiste et anthropologue, Christophe Darmangeat et d’un préhistorien, Jean-Marc Pétillon. Ou comment la lutte des classes s’est ancrée dans l’histoire de l’humanité dès les sociétés préhistoriques. L’histoire contemporaine ne sera pas en reste avec notamment celle de la révolution espagnole. La dernière parution des éditions CNT-RP, la réédition d’Une révolution pour horizon, les anarcho-syndicalistes espagnols, 1869-1939 par José Peirats fera l’objet d’une présentation et d’un débat. Ce sera l’occasion de revenir sur un récit anarcho-syndicaliste jusque là trop rare de l’Espagne en révolution. Un débat se tiendra à l’occasion des 150 ans de l’AIT, ainsi qu’un retour sur des grandes luttes avec la projection du film Fils de Lip, une discussion autour des dossiers noirs du nucléaire, une rencontre avec Adolfo Kaminsky, faussaire et résistant au fascisme et au colonialisme. Le centenaire de la boucherie de 1914 ne sera pas oublié avec Armand Gatti qui nous lira son Mort–Ouvrier, texte évoquant son père et la guerre de 14 ainsi que la pièce Victoire, la fille du Soldat inconnu et un débat sur l’antimilitarisme avec l’Union des pacifistes de France.

Une démarche anarcho-syndicaliste ancrée dans le présent avec un œil sur les luttes actuelles.
Lutte pour le maintien de la CNT dans son local historique du 33, rue des Vignoles à Paris XXe et donc contre la gentrification des quartiers populaires. Lutte contre le projet d’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, avec débats et films. Luttes en Corse, notamment autour de la SNCM avec la présence d’Alain Mosconi, du STC Marins. Lutte de la Kanaky. Luttes au Maghreb. Luttes contre la privatisation des services sociaux et médico-sociaux. Luttes à Pôle Emploi et à l’Unedic. Lutte à la Poste. Lutte antifasciste avec le film Mains Brunes sur la Ville. Le syndicat du bâtiment de la CNT animera une journée de projections-débats-ateliers sur le thème de l’image et du mouvement social intitulé "Images en partage : pour une réflexion d’images en mouvement".

Une démarche anarcho-syndicaliste qui réfléchit sur elle-même et ses pratiques avec des débats avec Frédéric Lordon, économiste et philosophe ainsi qu’un meeting pour alimenter la réflexion sur le syndicalisme, l’autogestion et les luttes actuelles.

Une démarche anarcho-syndicaliste qui n’en oublie pas d’être festive et joyeuse avec une rencontre avec l’humoriste Didier Porte et les concerts des Têtes Raides, Dubamix, d’Habemus Papam, des Washington Dead Cats ou des René Binamé.

Les 2, 3 et 4 mai, la Parole errante aura les couleurs rouge et noir de l’anarcho-syndicalisme et du syndicalisme révolutionnaire, et sera un carrefour pour les luttes, les échanges, le débat, mais aussi la convivialité et la fête.


J'espère en voir quelques-un-e-s d'entre vous à cette fête qui vous donnera l'occasion de constater, si ce n'était déjà fait, que les gens de la CNT ne sont pas les gros bourrins que l'on s'imagine parfois.

youpeee
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede altersocial » 12 Avr 2014, 09:32

Nyark nyark a écrit:J'espère en voir quelques-un-e-s d'entre vous à cette fête qui vous donnera l'occasion de constater, si ce n'était déjà fait, que les gens de la CNT ne sont pas les gros bourrins que l'on s'imagine parfois.

youpeee


J'espère venir le 3 ou le 4, le programme est bien fichu! sm 26

En attendant la Foire à l'autogestion (j'y serai cette année :mrgreen: )

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede Denis » 12 Avr 2014, 20:21

altersocial a écrit:
En attendant la Foire à l'autogestion (j'y serai cette année :mrgreen: )



OH ! sérieux ?

:ET:
Qu'y'en a pas un sur cent et qu'pourtant ils existent, Et qu'ils se tiennent bien bras dessus bras dessous, Joyeux, et c'est pour ça qu'ils sont toujours debout !

Les Anarchistes !
Avatar de l’utilisateur-trice
Denis
 
Messages: 1096
Enregistré le: 16 Sep 2011, 21:07
Localisation: Oraison, Alpes de Haute Provence, le zéro-quatre

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede Nyark nyark » 12 Avr 2014, 20:38

Ah ben v'là des good news ! S'cusez-moi, j'étais à la manif à Paname et, vraiment, le superbe cortège libertaire et antifa m'a fait chaud au coeur ! À bientôt les copains !
youpeee
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede Nyark nyark » 03 Juin 2014, 19:14

La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede ARTHUR » 11 Juil 2014, 14:44

Le syndicalisme à l’épreuve du droit
Prud’hommes

« Nous abhorrons les lois, c’est entendu. Devons nous pour cela négliger de les connaître ?
Lorsque nous en sommes victimes (et c’est souvent, et c’est toujours) devons‐nous rejeter tout ce qui peut quelques fois nous tirer des griffes de ce monstre qui mange les petits et caresse les gros, qu’on appelle la justice ?(…) Non, n’est‐ce pas ? Eh bien, servons nous donc de ce qui s’offre gracieusement à nous. Nous voulons continuer et connaître mieux encore la législation et ses finesses afin de mieux combattre les lois et afin de mieux préserver ceux qui peuvent en être victimes. »
Georges Yvetot, congrès des Bourses – Nice 1901

« Que faire contre le patron ?
Il n’y a pas à hésiter : le forcer à respecter la loi. »
Emile Pouget – La Voix du Peuple – 6/13 avril 1902


LE JURIDISME EST‐IL POSSIBLE DANS UNE PRATIQUE SYNDICALE D’ACTION DIRECTE ?
Le SUB RP est engagé depuis sa réactivation (1997), dans la défense des intérêts des travailleurs et utilise le recours au juridisme pour faire reconnaître leurs droits. Lors de la vague de syndicalisation de travailleurs sans‐papiers, il a acquis d’autres connaissances concernant le droit des étrangers.
Le syndicat traite directement les dossiers prud’hommes, et suit les procédures engagées pour la régularisation des travailleurs sans-papiers.


LE SYNDICALISME A L’EPREUVE DU DROIT
Le plus radical des syndicats est bien obligé, sous peine de renoncer à sa fonction de défense des intérêts ouvriers, d’entretenir avec la partie adverse, le patronat, et plus généralement avec la société environnante, des rapports constants qui supposent négociation et compromis.
La revendication juridique n’est pas un phénomène récent, elle ne date pas de la dégénérescence du syndicalisme révolutionnaire, mais est née avec le syndicalisme lui‐même. Durant la phase de formation de la CGT, il n’est pas de sujet de droit social où les syndicalistes n’interviennent pas, ne refusant aucun moyen (presse, participation à des organismes étatiques, création de conseils juridiques syndicaux, interpellation de parlementaires, grève, boycott et sabotage) pour faire avancer la conscience de classe.
Notre pratique du juridique, si elle s’exprime dans le cadre de la loi et de ses espaces, n’en doit demeurer pas moins pour nous une pratique d’action directe.
Nous pensons que ce n’est pas la révolution qui est émancipatrice en elle‐même, car l’histoire nous l’a prouvé. La révolution peut aussi bien faire oeuvre d’asservissement. C’est l’action directe qui est émancipatrice, soit qu’elle aboutisse à des réformes partielles, soit qu’elle aboutisse à la révolution.

« Le jour n’est pas loin où tous les militants reconnaîtront que la véritable action révolutionnaire est celle qui, pratiquée chaque jour, accroît et augmente la valeur révolutionnaire du prolétariat. »
Victor Griffuehles – Le Mouvement Socialiste » ‐ Janvier 1905

A défaut de reprendre la prédiction (« le jour n’est pas loin ») de Griffuelhes à notre compte, nous ne pouvons que réaffirmer que les outils actuels de défense du droits des travailleurs doivent être ceux de notre émancipation future, et qu’a défaut nous n’allons pas vers la révolution, mais au renforcement de la collaboration de classe comme y travaille le « syndicalisme de service ».
PRATIQUE JURIDIQUE (principalement prud’homale) AU SEIN DU SUB RP

Le syndicat considère :
‐ Que la lutte se gagne dans l’entreprise, par la mobilisation des salariés, et non au Prud’hommes, espace de paritarisme et de gestion individuelle des conflits.
‐ Que le syndicat se doit de répondre aux sollicitations même individuelles des travailleurs et tenter de renforcer la conscience de classe chez ces derniers, ce que le temps d’instruction de ces affaires peut permettre.
‐ Qu’à défaut d’une lutte collective la réponse syndicale doit l’être (gestion collective et formatrice du dossier)
‐ Qu’en aucun cas le service de défense juridique du syndicat ne doit prendre le pas sur les autres activités du syndicat, ni entrainer la spécialisation de certains des camarades.

Fonctionnement :
Tout salarié de notre industrie se présentant à l’une de nos permanences est reçu par un camarade qui écoute sa demande et lui propose un rendez‐vous (immédiat où sous huit jours) suivant l’urgence de la question, pour analyser le problème et envisager la ou les actions possibles. Si l’urgence le réclame, le syndicat peut immédiatement aider le salarié dans la rédaction d’un courrier.
Après l’analyse de la situation le syndicat donne conseil au travailleur sur ce qui est envisageable. En fonction des actions possibles le syndicat propose l’adhésion ou indique au salarié les autres acteurs possibles (avocats, services sociaux, inspection du travail, etc). Pour la défense, le syndicat peut agir de manières différentes (Décision du Conseil Syndical du 10/09/2009).

Traitement Syndical
Les permanences et le suivi des dossiers juridiques est assuré par le Conseil Syndical composé actuellement de 12 membres. Le constituent les camarades porteurs de mandats internes (fonctionnement du syndicat) et externes (RSS) ainsi que les membres des coopératives syndicales.

L’ensemble de ces camarades sont en capacité de :
‐ Recevoir et orienter un travailleur venant dans une de nos permanences
‐ Analyser un conflit du travail
‐ Remplir une saisine prud’homale
‐ Constituer un dossier Prud’hommes
‐ Rédiger des conclusions
‐ Plaider le dossier devant le Conseil des Prud’hommes.

Ces compétences s’acquièrent :
‐ Dans la pratique des permanences
‐ Dans la participation aux réunions (hebdomadaires) du Conseil Syndical
‐ Lors des formations syndicales
‐ Par l’accompagnement du montage de dossiers avec des camarades plus expérimentés.


LE SYNDICALISME D’ACTION DIRECTE PEUT‐IL SE DISSOUDRE DANS LE JURIDISME ?
Si la gestion syndicale de ce type de dossier peut être et doit être collective, cette action individuelle peut‐elle être une action directe au sens où la définissait Griffuelhes dans la revue « le Mouvement Socialiste » en janvier 1905 ?
« Action directe veut dire action des ouvriers eux‐mêmes, c’est‐à‐dire action directement exercée par les intéressés. C’est le travailleur qui accomplit lui‐même son effort ; il exerce personnellement sur les puissances qui le dominent, pour obtenir d’elles les avantages réclamés.
Par l’action directe, l’ouvrier créé lui‐même sa lutte ; c’est lui qui la conduit, décidé à ne pas s’en rapporter à d’autres qu’à lui‐même du soin de le libérer. »

Le SUB RP ne peut répondre aujourd’hui, au regard de sa simple expérience, que par la négative.
Si cette démarche est formatrice pour les militants du syndicat et particulièrement pour les membres de son Conseil Syndical. Si sa prise en charge collective est une action directe qui demeure le principe de base de notre syndicalisme de transformation sociale. La démarche qui motive le salarié qui vient nous voir sur ce type de demande reste principalement personnelle.

En ce sens notre syndicat s’implique dans cette action parce que :
‐ Elle concerne 60% des contacts que notre syndicat reçoit aujourd’hui
‐ L’organisation de la profession est éclatée et composée d’une multitude de très petites entreprises où les salariés sont isolés et donc peu en contact avec des organisations syndicales (même réformistes)
‐ Les Chambres d’industries des Conseils de Prud’hommes sont largement occupées par des conflits concernant le BTP
‐ Elle est formatrice de nos militants sur le droit du travail
‐ Le syndicat oeuvre, le temps de l’instruction de l’affaire, a réveiller chez le salarié demandeur une conscience collective et syndicale qui le fera rester adhérent (et peut être militant) de l’organisation après le jugement.

C’est pourquoi, considérant que le réel développement du syndicat passe par une lutte syndicale offensive au sein des entreprises, le syndicat porte les plus grandes réserves sur une tendance à la juridiciarisation syndicale amenant la constitution d’une caste technicienne en son sein et la professionnalisation interne de cette fonction dans le syndicat.


Ce texte a été publié sur le site du SUB TP BAM RP (CNT-f)
ARTHUR
 
Messages: 351
Enregistré le: 12 Juin 2010, 20:07

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede bipbip » 14 Sep 2014, 10:00

Samedi 20 et dimanche 21 septembre 2014

Journées portes ouvertes au 33, rue des Vignoles : théâtre, salon du livre

Pendant le week-end des 20 et 21 septembre 2014, à l’occasion de la journée du patrimoine, les syndicats CNT de l’Union régionale parisienne vous invite à visiter le passage du 33, rue des Vignoles, menacé par la Marie de Paris.

Programme

Samedi 20 septembre de 11 heures à 18 heures - Salon du livre neuf et occasion

Samedi 20 septembre à 19h

Théâtre « Hôpital debout : à votre santé ! »
En soutien à l'hôpital de l'Hôtel-Dieu
Une pièce militante et satirique avec la compagnie L'ARGILE MAGIQUE

Le 33 ouvre ses portes
Le dimanche de 14 heures à 18 heures, nous vous accueillons dans nos locaux...


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Evolution du syndicalisme- avoir un oeil sur la CNT

Messagede Banshee » 16 Sep 2014, 19:31

Week-end portes ouvertes à la CNT Vignoles les 20 et 21 septembre

Image

Pendant le week-end des 20 et 21 septembre 2014, à l’occasion de la journée du patrimoine, les syndicats CNT de l’Union régionale parisienne vous invite à visiter le passage du 33, rue des Vignoles, menacé par la Marie de Paris.


Le 33 rue des Vignoles, est le siège de la CNT, mais aussi un espace occupé par des artistes, l’association Flamenco en France et un artisan,
Ce lieu de luttes syndicales et sociales, avec des locaux autogérés, carrefour internationaliste (solidarité avec le Chiapas, accueil d’antifascistes grecs, de militants-e-s du Maghreb, et bien d’autres), permet aussi l’expression d’une contre-culture militante (projections, débats, concerts).

Il est à nouveau dans la ligne de mire de la Ville de Paris, qui mène tambour battant les opérations de gentrification du 20ème arrondissement.
Cette offensive met fin, de manière unilatérale, aux échanges en cours depuis 2011 dont l’objectif était de définir les modalités d’un maintien dans les lieux des différents occupants.

Reste que le 33 est un symbole du Paris populaire, et un lieu de vie ouvert sur la quartier, fortement inscrit dans les dynamiques locales.
Déjà, en 1996, la mobilisation des habitants du quartier, d’associations, de soutiens divers et de la CNT avait fait reculer Tiberi.
En 2014, il va falloir assumer de nouveau une défense collective et unitaire du 33. Ce week-end portes ouvertes est l’occasion de faire connaitre le problème et de mobiliser.

Programme

Samedi 20 septembre

- De 11 heures à 18 heures : salon du livre neuf et occasion

- A 19h : Théâtre « Hôpital debout : à votre santé ! »
En soutien à l’hôpital de l’Hôtel-Dieu
Une pièce militante et satirique avec la compagnie L’ARGILE MAGIQUE

Dimanche 21 septembre

- De 14 heures à 18 heures : journée portes ouvertes.
"Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde deviendrait végétarien ! ", Paul McCartney
Avatar de l’utilisateur-trice
Banshee
 
Messages: 260
Enregistré le: 25 Aoû 2014, 10:44

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité