Solidarité internationale

Re: Solidarité internationale

Messagede Pïérô » 20 Oct 2015, 07:08

Montpellier, jeudi 22 octobre 2015

apéro en soutien aux grevistes du palais salam (maroc)

à 19h30, Le Barricade, 14 rue Aristide Olivier, 34000 Montpellier

Au palais Salam, ancien palais reconverti en luxueux hotel pour touristes occidentaux, le patron ne payent pas ses employés depuis six mois. du coup, ils sont en grève depuis juin pour réclamer leurs salaires.

On organise un apéro de soutien avec une présentation de leur lutte afin de les aider à tenir.

"Les ouvriers réclament la dignité, l'honneur et le respect"


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 30 Juil 2016, 23:21

Lundi 01 aout 2016, journée internationale de lutte contre la privatisation du métro de Sao Paulo

Nous sommes contre la privatisation du métro de Sao Paulo

Lundi 01 aout 2016, journée internationale de lutte contre la privatisation du métro de Sao Paulo, nous serons à 14h00 devant le siège de la RATP et à 15h30 devant l’Ambassade du Brésil. Nous nous rassemblerons également pour exiger la réintégration des salarié-e-s du métro de Sao Paulo licenciés en 2014 pour fait de grève.

Le transport, tout comme l’éducation et la santé ne sont pas des marchandises, il doit rester un service public.

Si nous serons devant le siège de la RATP, c’est que la RATP participe à cette privatisation puisqu’elle a participé à l’automatisation de la ligne 4 du métro de Sao Paulo qui est privatisée.
Réunis devant le siège de la RATP et l’Ambassade du Brésil, les syndicats : SUD-Rail, Solidaires Groupe RATP, Solidaires, l’Union Solidaires Transports. Les réseaux : Réseau Rail Sans Frontière, Réseau Syndical International de solidarité et de luttes soutiennent la lutte des travailleurs et travailleuses du métro de Sao Paulo, et sont solidaires :
- contre la privatisation des réseaux encore publics, comme à São Paulo,
- pour le retour dans le secteur public des réseaux déjà privatisés, comme à Rio,
- contre les agressions sexuelles et morales envers les femmes,
- pour la défense et l’amélioration des droits de tous les salarié-es du Métro.

https://www.solidaires.org/Contre-la-pr ... -Sao-Paulo
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 29 Oct 2016, 15:31

[Vidéo] Des travailleurs en France solidaires avec l’usine sans patrons Zanon en Argentine

Zanon est une usine de carrelage située en Argentine. Il s’agit d’une usine emblématique. En effet, les ouvriers y produisent sans patron depuis 15 ans.

Laure Varlet et Maryline Dujardin

Lors de la crise économique qui a fait des ravages en Argentine dans les années 2001, les patrons de Zanon ont voulu mettre la clef sous la porte. Mais les ouvriers de cette usine de carrelage, située dans la Patagonie argentine, ont refusé de partir et se sont battus pour défendre les emplois et leur outil de production. Pendant ces 15 ans de combat acharné et déterminé contre les anciens patrons, l’État argentin, sa justice et sa police ont orchestré une répression féroce pour les faire plier. Les ouvriers de Zanon ont su résister pendant de nombreuses années la tête haute, mais ils sont aujourd’hui face à une situation difficile. Après 15 ans d’une expérience riche en auto-organisation et en enseignements pour l’ensemble des travailleurs qui se battent contre les fermetures d’entreprises, en Argentine mais aussi partout ailleurs, l’État argentin veut aujourd’hui faire payer les travailleurs combatifs de Zanon en refusant de donner de l’argent pour les investissements nécessaires pour rénover les machines, beaucoup trop vieilles par rapport à celles de la concurrence du monde capitaliste qui les entoure.

Les travailleurs de Zanon ont toujours défendu l’idée de se coordonner, de la convergence des luttes et l’idée que pour gagner face à l’état et aux patrons, il ne suffisait pas de mettre en place le contrôle ouvrier dans leur usine, mais qu’il fallait aussi se battre pour changer l’ensemble de la société. C’est dans cet état d’esprit qu’ils ont toujours été solidaires des luttes que mène la classe ouvrière, non seulement en Argentine, mais partout dans le monde. En 2012, l’un des principaux animateurs de cette lutte, Raul Godoy, est venu en Europe et a rencontré des travailleurs combatifs dans plusieurs pays. En France, il avait rencontré les salariés de PSA Aulnay, qui à ce moment-là luttaient contre les licenciements et la fermeture du site d’Aulnay, ainsi que les Goodyear. Il a aussi rencontré des travailleurs dans l’État espagnol, en Allemagne et aussi en Grèce, où il a visité et partagé son expérience avec les ouvriers de l’usine Vio.Me, également sous contrôle ouvrier depuis la crise et largement inspirée de l’expérience des ouvriers de Zanon en Argentine.

Aujourd’hui, de nombreux syndicalistes et militants ouvriers en France soutiennent les travailleurs de Zanon. Mickaël Wamen de Goodyear, Xavier Mathieu, ex-salarié de Continental, Manu Georget, ex-délégué CGT de l’usine Philips à Dreux, des cheminots qui se sont battus ce printemps contre le décret socle et aussi contre la loi travail, des travailleurs combatifs de la CGT du Havre, des travailleurs de la CGT Verre et Céramique, de l’usine Latécoère à Toulouse, de l’ex-Fralib, et tant d’autres ont voulu témoigner de leur soutien à travers des photos et vidéos. La solidarité internationale de la part des travailleurs qui refusent les frontières artificielles que les gouvernements et les patrons veulent nous imposer est une arme fondamentale !

http://www.revolutionpermanente.fr/Des- ... -Argentine

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 27 Nov 2016, 12:58

Solidarité avec les syndicalistes de KCTU emprisonnés et avec le mouvement social de Corée du Sud en lutte

Paris, RASSEMBLEMENT le 29 novembre, à 18h à proximité de l’ambassade de Corée du Sud, métro Varenne

En soutien aux syndicalistes de KCTU emprisonnés et au mouvement social de Corée du Sud en lutte.

L’Union syndicale Solidaires appelle à un rassemblement à l’ambassade de Corée le 29 novembre à la veille de l’appel à la grève générale en Corée du Sud. Depuis le mois de septembre 2016 des grèves et des manifestations massives ont lieu partout en Corée du Sud, dans le prolongement des manifestations et des grèves de 2015 à l’appel de la coalition des travailleuses et travailleurs, paysan-nes et précaires.

L’Union syndicale Solidaires exige la libération immédiate des 6 syndicalistes de la Confédération coréenne des syndicats (KCTU) actuellement emprisonnés. Han Sang-gyun, président de la KCTU a ainsi été condamné le lundi 4 juillet par le tribunal du district central de Séoul, pour son rôle dans l’organisation de plusieurs manifestations dont celle du 14 novembre 2015. Il est emprisonné depuis un an.

L’appel du jugement aura lieu le 13 décembre. Libérez Han Sang-gyun ! L’Union syndicale Solidaires soutient les luttes qui ont lieu dans les secteurs hospitaliers, dans l’éducation et les transports à l’appel du syndicat du secteur public et des transports (KPTU). Nos camarades des travailleurs du rail (KRWU) ont eux appelé à la grève du 27 septembre au 11 novembre 2016 contre des attaques patronales sur la rémunération des cheminot-es de Korail (Compagnie de chemins de fer).

Dans un contexte plus large, la grève dans les chemins de fer a quasiment fusionné avec le mouvement social. Les cheminots en grève et les travailleurs en lutte manifestent ensemble en s’appuyant sur les points de convergence.

C’est le même gouvernement qui attaque les organisations syndicales et leurs représentants tout en piétinant continuellement le système démocratique.

Travailleuses et travailleurs, paysan-nes, précaires et citoyen-nes, ils demandent la démission de la présidente Park, corrompue et ayant détourné des fonds publics. La prochaine manifestation aura lieu le 26 novembre. Elle sera suivie le 30 novembre d’un appel à la grève générale !

En soutien aux luttes des travailleuses et travailleurs de Corée, l’Union syndicale Solidaires appelle à se rassembler à Paris le 29 novembre à 18 h, métro Varenne.


https://www.solidaires.org/Solidarite-a ... -mouvement
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 05 Déc 2016, 12:15

Solidarité syndicale au syndicat ukrainien « Défense du travail »

Chers camarades du syndicat Défense du travail

L’Union syndicale Solidaires regroupe de nombreux syndicats dont SUD PTT avec qui vous avez été en contact.

Elle a participé à la lutte massive et déterminée qui a duré six mois cette année en France contre les modifications concernant le droit du travail. Cette bataille continue aujourd’hui pour nous dans les entreprises. Nous savons que de tels combats ont lieu dans d’autres pays en Europe et ailleurs.

Nos ennemis communs sont multiples : les multinationales, les institutions européennes et internationales, nos propres gouvernements et ceux qui nous entourent.

Nous avons aussi dénoncé l’occupation russe dans votre pays, la criminalisation des mouvements sociaux, l’arrestation et la déportation de militants en Russie.

Nous devons compter sur nos propres forces. L’Union syndicale Solidaires est attachée à la défense des intérêts communs du monde du travail, à la lutte au delà des frontières, à la solidarité internationale.

Nous tenons par ce message à encourager votre lutte contre un nouveau code du travail en Ukraine et tous les syndicats, les travailleuses et les travailleurs qui entendent défendre leurs droits. Nous faisons connaître au réseau international auquel nous appartenons, le Réseau international de solidarité et de lutte, votre
combat.

En solidarité,
Verveine Angeli pour l’Union syndicale Solidaires

https://www.solidaires.org/Solidarite-s ... du-travail


Algérie : Ne laissons pas la violence à l’encontre des syndicalistes autonomes algériens se banaliser

A Bouira, à une centaine de kilomètres au sud d’Alger, une manifestation organisée par les syndicats autonomes a été violemment empêchée et réprimée le 30 novembre. A l’appel du Snapap (Syndicat national autonome des travailleurs de l’administration publique), les manifestant-es entendaient notamment protester contre des réformes désastreuses pour les travailleurs et travailleuses : réforme du code du travail, du régime général des retraites... La marche prévue a été neutralisée avant même de commencer : la police avait installée des barrages à l’entrée de la ville et contrôlait le trafic des transports publics. Elle a procédé à des arrestations en faisant usage de la violence.
Nous tenons particulièrement à dénoncer celles subies par notre camarade Yamina Maghraoui, représentante du Snapap et coordinatrice de son Comité des femmes. Violemment bousculée, elle a été interpellée avec d’autres manifestant-es et mise en garde à vue au poste de police. Des poursuites ont été notifiées par la police à plusieurs manifestant-e-s.

Une fois de plus, c’est la liberté d’expression sous plusieurs de ses formes que bafoue le pouvoir algérien. Un pays qui ne tolère aucune contestation exprimée pacifiquement et conformément au droit international (et national !) ne mérite pas le nom de démocratie.

Nous exigeons l’arrêt de toutes les poursuites intentées contre nos camarades.

Nous exigeons plus généralement la réintégration immédiate dans leur emplois de tous les syndicalistes autonomes suspendus en raison de leurs activités syndicales.

Pour la démocratie et la justice en Algérie, toutes et tous Solidaires avec les syndicalistes autonomes algériens !

Union syndicale Solidaires

https://www.solidaires.org/Algerie-Ne-l ... -autonomes
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 13 Déc 2016, 11:58

RENAULT : GUYANCOURT-BURSA, « SOLIDARITÉ ! »

Des travailleurs turcs, en lutte pour un syndicat libre, sont en proie à la répression

Des syndicalistes SUD et CGT du Technocentre Renault-Guyancourt, dans les Yvelines, ont organisé lundi 12 décembre un rassemblement pour accueillir et soutenir deux représentants du syndicat libre Birlesik-Metall-Is de Renault-Bursa, aujourd’hui licenciés.

Après une lutte retentissante menée en 2015 par une très grosse majorité des travailleurs de l’usine de montage de Bursa pour imposer la reconnaissance d’un syndicat indépendant, près de 500 salariés, sur les 600 que comptait l’usine, ont été victimes de répression et de licenciements. À la veille de renégociations salariales dans le puissant secteur automobile, ni les multinationales ni Erdogan ne sont prêts à lâcher du lest.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Des- ... repression
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede Pïérô » 03 Fév 2017, 16:30

Soutien à Léonidas, ouvrier grec, chantiers navals de St Nazaire

APPEL A SOLIDARITÉ AVEC LEONIDAS OUVRIER GREC EN LUTTE DEPUIS 9 ANS
CONTRE L’IMPUNITÉ DES « PATRONS VOYOUS »
et de LEURS DONNEURS D’ORDRES


QUI EST LEONIDAS ?

En 2008, Léonidas, Boris et Nikos, 3 ouvriers grecs travaillaient sous la coupe d’une sous traitance fantôme de droit Allemand pour le compte des chantiers navals de St Nazaire. Ils furent contraints de faire 19 jours de grève de la faim pour être payés.

Depuis la mort de Nikos 15 jours après la fin de la grève, Léonidas se bat pour que les chantiers navals de St Nazaire -« donneur d’ordre » -soient condamnés pour avoir couvert et organisé un système où le droit du travail, les droits humains sont délibérément bafoués. Il veut que les travailleurs exploités relèvent la tête et se battent ensemble- quelle que soit leur nationalité- pour que cessent ces formes « d’esclavagisme moderne ».

2017 : Léonidas – Nullement découragé par la décision de la cour de cassation qui l’a débouté en 2016, il a décidé de poursuivre devant la Cour Européenne des Droits de l’Homme en vertu des textes suivants :

"La sauvegarde de la dignité de la personne contre toute forme d’asservissement et de dégradation est un principe à valeur universelle" (préambule à la Constitution de 1946)

« Tout travailleur a droit à des conditions de travail qui respectent sa santé, sa sécurité et sa dignité" (Charte de Droits Fondamentaux de l’Union Européenne )

Les frais de justice pour aller devant la cour Européenne des Droit de l’Homme s’élèvent à 5000€. En ce début d’année le comité de soutien à Léonidas a recueilli plus de 3000€, il nous reste donc près de 2000€ a collecter d’ici le mois de mai 2007. Cet objectif est atteignable à condition que la collecte se poursuive, s’élargisse et se renforce… Nous comptons sur vous pour répondre à cet appel et à le diffuser dans vos réseaux

Aidons Léonidas à gagner son combat pour la dignité et la justice.

· Par CHEQUE
A l’ordre de LE DEAN Claudine CCP n° 1352370B032 NANTES
Envoyer le chèque à l’adresse : Le Déan Michel et Claudine 6 rue César Franck 44600 ST NAZAIRE (Ce CCP est ouvert exclusivement pour le soutien à Léonidas).

· Par virement
IBAN : FR 62 20041 01011 1352370B032 77 BIC- PSSTFRPPNTE

comité de soutien à Léonidas
soutienleonidas chez orange.fr


http://www.oclibertaire.lautre.net/spip.php?article1928
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 11 Mar 2017, 19:11

Solidarité avec Vaso Gova

L’Union syndicale Solidaires exprime sa solidarité avec Vaso Gova, militante de la lutte contre les licenciements des 595 femmes de ménage du Ministère des finances de Grèce, qui va passer en jugement le 13 mars où elle est accusée de « résistance à l’autorité et insultes ». Cette lutte avait rencontré un fort écho hors de Grèce par sa détermination.

Un officier de la police anti-émeute Tsokanaridis a porté plainte suite à une action contre l’arrestation de femmes qui avaient réclamées pacifiquement d’être réembauchées. Le même policier est accusé pour des blessures graves portées contre deux femmes de ménage Evangelia Alexakis et Vaso Gova le 10 juillet 2014 lors d’une manifestation pacifique au ministère des Finances.

Au lendemain du 8 mars qui a rencontré un écho particulier cette année par la mobilisation qu’entendent donner les femmes confrontées à la réaction, la misère et la répression, Solidaires souhaite signifier une nouvelle fois sa volonté d’être au côté de toutes celles qui luttent et contre les appareils répressifs qui veulent les en empêcher.

Nous ne pouvons accepter que celles qui ont combattu hier victorieusement contre les privatisations et les mémorandums soient poursuivies aujourd’hui.

Nous exigeons, l’abandon total des poursuite contre Vaso Gova.


https://www.solidaires.org/Solidarite-avec-Vaso-Gova
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 28 Juin 2018, 22:36

Boycott ! Yves-Rocher, les produits de la honte

Yves-Rocher en Turquie : 124 femmes virées de l’usine pour avoir été syndiquées.

Rassemblement vendredi 29 juin, à partir de 17 h 30, devant le magasin du centre de Nantes, 7 rue Boileau.

Vous êtes syndiquées ? A la porte ! L’employeur ne tolérant pas de syndicat, 124 ouvrières de l’usine Kosan Kozmétik de Gebze (Turquie) ont été licenciées, une vingtaine fin mars dès qu’il en a eu connaissance, et les autres à mesure qu’elles ont manifesté leur indignation ou simplement leur soutien au piquet de protestation qui se tient tous les jours devant l’usine. Applaudir leurs camarades pendant la pause, depuis l’intérieur de l’usine, a été qualifié de "participation à une action illégale". Présentes tous les jours devant le portail de l’usine, les licenciées réclament leur réintégration, des salaires décents et le respect du droit (constitutionnel en Turquie) de se syndiquer.

Elles font face à des salaires au plus bas, autour de 300 euros par mois*, et à un management inhumain, harcèlement permanent de chef, refus des arrêts maladie et d’absence en cas de funérailles d’un proche, accidents du travail répétés et non reconnus.

La marque Flormar que produit l’usine est détenue à 51% par le groupe Yves-Rocher depuis 2012. Le PDG du groupe, Bris Rocher, préside la société Kosan Kozmétik : impossible de maquiller des licenciements en prétextant que le groupe Yves-Rocher n’est pas le responsable direct. Les ouvrières en appellent à la solidarité internationale, spécialement des femmes, et au boycott des produits.

Soutenons les ouvrières en lutte contre le groupe Yves Rocher !

Rassemblement vendredi 29 juin, à partir de 17 h 30, devant le magasin du centre de Nantes, 7 rue Boileau.

* Le journal turc Cumhuriyet cite le cas d’une femme payée 350 euros avec onze ans d’ancienneté.

Gros profit, gros baratin Le groupe Yves-Rocher pèse 15 000 salariés dans le monde, plus de 2 milliards d’euros de chiffre d’affaire, dont 35 % en France. Se disant soucieuse du "bien être au travail", la démarche RSE prétend "participer de manière volontaire à l’amélioration des conditions de travail".

Un précédent. En 2005, 133 ouvrières de l’usine La Gacilienne à Ouagadougou détenue à 95% par Yves-Rocher au Burkina Faso avaient pareillement été fichues à la porte d’un coup, leur faute s’être organisées face à des conditions de travail esclavagistes. La CNT avait alors déjà mené une action devant le magasin nantais.


http://www.cnt-f.org/boycott-yves-roche ... honte.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 20 Juil 2018, 10:00

Soutenons les ouvrières et ouvriers en lutte en Turquie ! Boycottons les produits Yves Rocher !

L’Union Syndicale Solidaires se joint à la lutte des ouvrier-ères de l’usine Flormar de Gebze (Turquie), et à leur appel à boycotter les produits de la marque Yves Rocher.

En Turquie, 120 ouvrier-ères de la marque de cosmétiques Flormar du Groupe Rocher sont licencié-es parce qu’elles-ils se sont syndiqueé-es afin de mieux se défendre contre la direction de l’entreprise imposant des conditions du travail indignes et des bas salaires. Depuis mi-mai, elles-ils se réunissent chaque jour devant l’usine à Gebze pour faire reconnaître leur droit syndical.

Alors que la liberté de se syndiquer est reconnue par la constitution turque, les entreprises avec le soutien actif du gouvernement mènent une politique répressive contre les ouvrier-ères qui s’organisent, notamment en faisant recours de manière systématique aux licenciements illégaux. L’écrasante majorité des ouvrier-ères est licenciée parce que durant leur pose de déjeuner elles-ils ont simplement manifesté leur soutien par des applaudissements à la mobilisation en cours. Ce simple geste de solidarité est criminalisé par l’entreprise qui le qualifie de "participation à une action illégale".
Les ouvrier-ères de Flormar sont déterminé-es à faire respecter leur droit syndical et à changer les conditions du travail indignes qu’on leur impose. Elles-ils dénoncent particulièrement l’humiliation et l’harcèlement quotidien des chefs et de la direction ainsi que les accidents du travail répétés et non reconnus. Une des ouvrières raconte comment à la suite d’un accident ayant lieu pendant la nuit, elle a du appeler sa famille pour pouvoir être conduite à l’hôpital.

Les ouvrier·ères en lutte de Flormar appellent à la solidarité internationale et nous rappellent : “Ce n’est pas le maquillage, mais la résistance qui embellit !”

Soutenons les ouvrières et ouvriers en lutte contre Flormar en Turquie !

Sanctionnons les pratiques de management criminelles de Yves Rocher !

Boycottons les produits Yves Rocher !


https://solidaires.org/Soutenons-les-ou ... s-produits
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 03 Aoû 2018, 16:36

Soutenons les ouvrières et ouvriers en lutte en Turquie !

Paris vendredi 3 août 2018
à 18h30, Boutique Yves Rocher, 27 Avenue Secrétan, Paris 19e

Boycottons les produits Yves Rocher !

https://paris.demosphere.eu/rv/63535

En Turquie, 120 ouvrier·ères de la marque de cosmétiques Flormar du Groupe Rocher sont licencié·es parce qu'elles·ils se sont syndiqué·es afin de mieux se défendre contre la direction de l'entreprise imposant des conditions du travail indignes et des bas salaires. Depuis plusieurs semaines, elles·ils se réunissent chaque jour devant l'usine à Gebze pour faire reconnaître leur droit syndical.

Alors que la liberté de se syndiquer est reconnue par la constitution turque, les entreprises avec le soutien actif du gouvernement mènent une politique répressive contre les ouvrier·ères qui s'organisent, notamment en faisant recours de manière systématique aux licenciements illégaux. L'écrasante majorité des ouvrier·ères est licenciée parce que durant leur pose de déjeuner elles·ils ont simplement manifesté leur soutien par des applaudissements à la mobilisation en cours. Ce simple geste de solidarité est criminalisé par l'entreprise qui le qualifie de "participation à une action illégale".

Les ouvrier·ères de Flormar sont déterminé·es à faire respecter leur droit syndical et à changer les conditions du travail indignes qu'on leur impose. Elles·ils dénoncent particulièrement l'humiliation et l'harcèlement quotidien des chefs et de la direction ainsi que les accidents du travail répétés et non reconnus. Une des ouvrières raconte comment à la suite d'un accident ayant lieu pendant la nuit, elle a du appeler sa famille pour pouvoir être conduite à l'hôpital.

Sanctionnons les pratiques de management criminelles de Yves Rocher !

Les ouvrier·ères en lutte de Flormar appellent à votre solidarité internationale !

Mail: comitesolidarite75@gmail.com

FB : Comité de Solidarité avec Grèves et Résistance


https://paris.demosphere.eu/rv/63535



Saint Étienne samedi 4 août 2018

Soirée de soutien aux ouvrières de l’usine Flomar en Turquie

En Turquie, des ouvrier.ère.s de la marque de cosmétiques Flormar du Groupe Rocher ont été licencié.e.s parce qu’elles-ils se sont syndiqué.e.s.

Image

Image

Image

http://lenumerozero.lautre.net/Soiree-d ... -le-4-aout
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 11 Aoû 2018, 16:37

Turquie • Flormar – Yves Rocher, la résistance se poursuit

Les ouvrierEs de Flormar continuent leur grève depuis le 14 mai 2018. Aujourd’hui 10 août, c’est leur 88ème jour de résistance…

120 ouvrierEs de la marque de cosmétiques Flormar, du Groupe Rocher, ont été licenciéEs parce qu’elles-ils se sont syndiquéEs, afin de mieux se défendre contre la direction de l’entreprise qui leur impose des conditions de travail indignes et des bas salaires. Aujourd’hui, le nombre de licenciéEs est monté à 132… Et elles-ils se réunissent encore chaque jour devant l’usine, à Gebze, pour faire reconnaître leur droit syndical.

Le 6 août, 84e jour de leur grève, les policiers sont arrivés sur place très tôt le matin afin de déloger les résistanEs de leur piquet de grève.

Les policier, selon “l’ordre qui vient du haut”, ont essayé d’empêcher les grévistes de rester sur le trottoir. Ils ont demandé de baisser le son de leur haut-parleur et d’enlever leur banderole, sinon “ils allaient intervenir“. Deux cars de policiers des forces spéciales sont également arrivés. Les grévistes ont préféré dialoguer, et ont enlevé leur banderole momentanément pour éviter une intervention de police, mais sont restéEs sur place.

Le soutien aux grévistes continue de grandir. En Turquie des grévistes d’autres secteurs font converger leur résistance et se soutiennent.

Le président du syndicat Petrol-İş (Syndicat du secteur petrol), Ahmet Kabaca a déclaré :
“Les travailleurEs grévistes ne sont pas des criminelLEs, mais luttent pour leur pain quotidien. Qui est criminel ici ? Les travailleurEs licenciéEs ou le l’employeur qui les a mis à la porte pour avoir adhéré à un syndicat afin de se défendre leur droits ?”

Au niveau international, des organisations de société civile et syndicales rejoignent également la solidarité, avec de nombreuses actions et messages de soutien. La pétition actuellement en ligne a recueilli plus de 100 mille signatures au niveau international. N’hésitez pas à la signer à votre tour…

... http://www.kedistan.net/2018/08/10/turq ... -continue/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 27 Sep 2018, 20:23

Vidéo. Devant le siège d’Yves Rocher, des ouvrières de Turquie réclament le droit à se syndiquer

Quelle n'a pas été la surprise des hauts cadres du Groupe Rocher jeudi dernier, en voyant débarquer sous leurs fenêtres une délégation de ces ouvrières un peu trop bruyantes à leurs yeux, depuis les 130 jours qu'elles manifestent devant leur usine Flormar, à Gebze en Turquie.

"Solidarité internationale", clamaient leurs portes-paroles, accompagnées de syndicalistes du syndicat turc Petrolis, en guise de protestation contre le licenciement brutal de 124 ouvrières ayant cherché à se syndiquer, en mai dernier. Il faut croire que dans le monde de la cosmétique, les femmes ne sont appréciées que lorsqu’elles courbent l’échine. Mais les ouvrières turques ne sont pas dupes et entendent bien forcer le groupe Rocher à tendre l’oreille à leurs revendications. "J’ai entendu dire qu’Yves Rocher accordait de l’importance aux femmes. Nous qui travaillons dans l’usine, nous sommes à 80% des femmes. Dans la grève aussi, il y a 80% de femmes. Nous voulons que le groupe Rocher entende aussi notre voix", explique l’une des grévistes, que nous avons interviewé.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Vide ... -syndiquer

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 19 Oct 2018, 18:52

Action #boycottYvesRocher du jeudi 18 octobre à Nancy

Plusieurs centaines de flyers ont été distribués devant Yves Rocher dans la plus grande rue commerciale de Nancy, en solidarité avec des ouvrières licenciées de l’usine Flomar, Groupe Rocher, en Turquie.
Les pancartes « boycott Yves Rocher », « Derrière le maquillage l’exploitation, derrière le maquillage la répression » et « Droit de se syndiquer » ont interpellé les passant.e.s.
C’était une occasion de discuter de la campagne internationale de solidarité et des conséquences du capitalisme et du patriarcat dans le monde entier.

... https://manif-est.info/Action-boycottYv ... e-781.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité