Solidarité internationale

Solidarité internationale

Messagede Pïérô » 28 Sep 2009, 17:56

Argentine, Kraft Foods, solidarité internationale

Depuis le 18 août les 2.600 ouvriers de Kraft Foods Argentine luttent contre
le licenciement de 160 travailleurs par la direction de l’entreprise. Kraft
Foods Corporation est la seconde multinationale du secteur agroalimentaire au
monde derrière Nestlé et la première aux États-Unis. L’usine de General
Pacheco, dans la banlieue Nord de Buenos Aires, est la principale usine
agroalimentaire d’Argentine, une des plus importantes du cordon industriel
de la périphérie Nord de la capitale. Kraft Foods Argentine essaie de se
débarrasser par le biais de ces licenciements des syndicalistes combatifs
qui, au sein de l’usine, mènent un combat très dur en défense de la
dignité et des droits des travailleurs.

Vendredi 25 septembre, au 38ème jour de grève, les forces de répression
sont intervenues pour déloger les ouvriers qui occupaient l’usine et
réprimer ceux qui manifestaient à l’extérieur, arrêtant 60
travailleurs. C’est à coups de charges de la police montée et avec des
brigades de chiens de combas que la police de Buenos Aires a mené cette
opération d’une extrême violence. La répression, ordonnée par le
gouvernement Kirchner en appui à la multinationale Kraft Foods souligne
l’importance de faire parvenir aux travailleurs en lutte toute notre
solidarité.

C’est en ce sens qu’est organisé un

rassemblement de solidarité
à Paris devant l’ambassade d’Argentine
(à l’angle de la rue Cimarosa et de l’avenue Kléber, M° Boissière, ligne 6)
jeudi 1er octobre à 18h

A l’appel du CALPA – Comité d’Appui aux Luttes du Peuple Argentin
http://www.calpa-paris.org


Vous pouvez faire parvenir votre soutien aux travailleurs de Kraft Argentine
en signant la pétition internationale de solidarité en envoyant votre
adhésion à solidaridadkraftterra@yahoo.com.ar ainsi qu’une copie par fax
ou mail à l’ambassade d’Argentine en France au 01 45 53 46 33 ou
efran@mrecic.gov.ar
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

solidarité travailleurs-euses de Sodexo à Londres

Messagede Pïérô » 05 Nov 2011, 02:53

Journée de solidarité internationale avec les travailleurs-euses de Sodexo à Londres

Journée de solidarité internationale avec les travailleurs-euses de Sodexo à Londres

Abus - Harcèlement - Discrimination - Salaires de misère

Rassemblement de solidarité devant le siège de Sodexo à Issy-les-Moulineaux le lundi 7 novembre 2011 à 7h30


Aujourd'hui des rassemblements de solidarité avec nos camarades de la section des nettoyeurs du Syndicat Industriel des Travailleurs et Travailleuses (SITT-IWW) ont lieu au niveau mondial.

Il y a deux mois, la Sodexo (le 22ème employeur mondial) a repris le contrat de sous-traitance pour le nettoyage de Guildhall à Londres. Le syndicat IWW y avait mené une lutte victorieuse cet été contre le sous-traitant précédent, Ocean Contract Cleaning London Ltd. Sodexo a immédiatement suspendu le délégué syndical Wilmer Cardenas, le menace de licenciement, ne respecte pas ses engagements pour régler les problèmes et ignore les revendications des IWW…

Les nettoyeurs de Guildhall à Londres travaillent sous la loi et le règne de patrons harceleurs :

• Harcèlement et népotisme
• Pressions contre ceux qui osent critiquer ; séquestration d'employés
• Discrimination raciale pour les promotions
• Représailles contre les délégués syndicaux

Les nettoyeurs ont déjà déposé de nombreuses revendications et attendent satisfaction! Ils se défendent et réclament :

• La fin des harcèlements, des abus et du népotisme
• Le salaire minimum vital de £ 8,30 (9,53€) de l'heure.
• Le respect des droits syndicaux et la fin des représailles.

Malgré leur profit récent de plus de 22 milliards de dollars, l'entreprise paye des salaires de misère. La communauté urbaine de Londres s'en lave les mains et la Sodexo reste fidele à sa tradition, combinant répression antisyndicale et salaires de misère, comme dans ses filiales au Maroc, en Colombie, en France et aux Etats-Unis. En 2010 et en 2011 l'intersyndicale Sodexo, dont la CGT en France, organise une journée d'action internationale. Le rapport de l'ONG Human Rights Watch sur Sodexo, publié en 2010, la déclare "profondément hostile aux droits d'organisation des travailleurs."(Human Right Watch, A Strange Case, sept. 2010 : http://www.hrw.org/node/92719 )

Un coup porte contre un d'entre nous, c'est un coup contre nous tous !

Envoyez vos mails : « solidarité avec les travailleurs de sodexo-Londres » à :
sodexo@agence-influences.fr

Contact à Londres: iww.org.uk - chrisfordiww@aol.com

Avec le soutien de

• la CNT Nettoyage
cnt@autrefutur.org - http://www.autrefutur.org
• et des individus solidaires

http://www.autrefutur.org/Rassemblement ... arite-avec
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Solidarité avec les électriciens britanniques

Messagede Pti'Mat » 22 Jan 2012, 11:49

Depuis quelques mois, les travailleurs de la Construction électrique britannique organisent la riposte face aux 8 plus gros employeurs de cette industrie.

Ces 8 entreprises ont annoncé l’été dernier leur volonté de quitter la convention (JIB) qui régit la profession.
Les travailleurs s’attendent à des baisses de salaires jusqu’à 35 % et à la détérioration de leurs conditions de travail. Ces travailleurs sont déjà obligés, avec les faibles salaires actuels, d’effectuer des heures supplémentaires pour faire vivre leur famille.
Ce n’est pas une attaque isolée dans une profession particulière et un seul pays. Nous savons tous que ces boites de génie électriques sont soutenues par toutes les entreprises de la Construction. Et certains d’entre elles appartiennent à des multinationales.
Il est difficile pour le moment de lancer une grève généralisée et reconductible mais des rassemblements réguliers devant des chantiers s’organisent. Ces piquets de grève avec 200 ou 300 ouvriers permettent de construire la lutte et de rassembler les travailleurs de différentes entreprises. De plus, comme partout dans le monde, sur les chantiers l’activité en baisse et la division des travailleurs (de statuts différents) sont de vrais freins.

Mais la lutte prend et une victoire est possible si les électriciens ne restent pas isolés localement et nationalement. Cet automne une entreprise à déjà renoncé au projet sous la pression ouvrière et médiatique.
Les électriciens anglais ont besoin de leurs camarades du BTP anglais et du monde entier face à cette attaque. Nous nous rappelons tous que les attaques contre le mouvement syndical anglais dans les années 1980 ont servis de test pour la bourgeoisie internationale.
La remise en cause de la convention des électriciens anglais pourrait être exportée dans les autres industries à travers le monde. Les capitalistes face à la crise de leurs profits n’attendent qu’un signal pour agir.
Pour les travailleurs de la Construction c’est l’occasion de montrer leur unité, au-delà des métiers et des frontières nationales.

Pour construire cette solidarité de classe nous proposons :
- d’informer et de mobiliser les travailleurs des filiales de ces 8 entreprises, sur les chantiers de nos pays respectifs.
- de faire adopter et faire circuler des motions de soutien dans nos syndicats et sur les chantiers afin de diffuser l’information parmi les travailleurs de la Construction.
- de demander à nos fédérations syndicales d’organiser une solidarité financière avec nos camarades anglais.

Vous pouvez envoyer vos motions de protestation auprès des directions d’entreprises ou rechercher les filiales dans vos pays (voir plus bas).

Envoyez vos motions de soutien au syndicat géneral UNITE branche
construction à : exray@talktalk.net

Liberty and Solidarity / Comités Syndicalistes Révolutionnaires
"Il n'y a pas un domaine de l'activité humaine où la classe ouvrière ne se suffise pas"
Le pouvoir au syndicat, le contrôle aux travailleurs-euses !

http://www.syndicaliste.fr/
http://redskins-limoges.over-blog.org/
Avatar de l’utilisateur-trice
Pti'Mat
 
Messages: 261
Enregistré le: 19 Aoû 2011, 15:51
Localisation: Limoges - Occitània

Solde de vêtements en France, grève de la faim au Bengladesh

Messagede Pti'Mat » 14 Jan 2013, 17:37

France : soldes dans les magasins de vêtements !

Bengladesh : grève de la faim des ouvrières du textile !


Depuis plus de 20 ans, le Bengladesh accueille un grand nombre des usines textile qui ont été délocalisées de France. Plus de trois millions d’ouvriers sont exploités dans ces entreprises, en grande majorité de jeunes femmes.

Elles travaillent pour quelques dizaines d’euros par mois. Elles subissent des conditions de travail désastreuses. Le contrôle patronal s’exerce de manière inhumain. Il est courant que les ouvrières soient enfermées sur leur lieu de travail. Depuis 2006, ces pratiques ont provoqué la mort de 500 travailleuses, brulées vivantes lors d’incendies dans les usines.
C’est ce qui s’est produit en novembre 2012 à l’usine du groupe industriel Tazreen de Dhaka où 112 ouvrières ont trouvé la mort.
Mais les véritables patrons de ces ouvrières, ce sont les donneurs d’ordre. Les méthodes employées à Tazreen était connues des firmes qui profitaient de ces travailleuses surexploitées : les chaines de distribution Auchan, Carrefour, Casino, GO Sport, Pimkie, Ikéa, CORA, Inter Sport mais aussi C&A.
Les vêtements que nous portons sont produits avec de telles pratiques patronales !!!

Le 4 janvier, plusieurs centaines d’ouvrières ont engagé une grève de la faim afin d’obtenir la condamnation du patron de l’usine et le dédommagement des familles des victimes et des blessées.
La commission d’enquête parlementaire a reconnu la responsabilité du patron de Tazreen. Mais ce dernier, protégé par le gouvernement, est toujours en liberté.
Organisées au sein de la Fédération Nationale des Travailleurs du Textile, ces ouvrières demandent également la mise en place d’une législation du travail, accordant le droit à la sécurité mais aussi la liberté syndicale.

Nous invitons donc tous les travailleurs-euses et leurs organisations syndicales à envoyer des messages de protestation auprès des autorités du Bengladesh pour faire aboutir ces revendications.

Si les légitimes revendications des grévistes n’étaient pas entendues, la NGWF sera obligée d’organiser une mobilisation de masse. Les organisations syndicales françaises doivent donc se tenir prêtes à soutenir leurs camarades du Bengladesh et donc à mettre la pression sur les chaines de distribution.

Depuis des décennies, la bourgeoisie tente de diviser les travailleurs en organisant la délocalisation de nombreuses industries. Le patriotisme économique et la course à la concurrence n’ont jamais été d’aucune efficacité pour combattre cette stratégie patronale.
Nous devons au contraire montrer au patronat que le mouvement syndical s’organise au-delà des frontières nationales établies artificiellement par ces mêmes patrons pour nous diviser.
Battons nous pour l’unification des salaires et des conditions de travail dans le sens des intérêts de ceux et celles qui produisent les richesses : les travailleurs-euses.

Comités Syndicalistes Révolutionnaires
"Il n'y a pas un domaine de l'activité humaine où la classe ouvrière ne se suffise pas"
Le pouvoir au syndicat, le contrôle aux travailleurs-euses !

http://www.syndicaliste.fr/
http://redskins-limoges.over-blog.org/
Avatar de l’utilisateur-trice
Pti'Mat
 
Messages: 261
Enregistré le: 19 Aoû 2011, 15:51
Localisation: Limoges - Occitània

Re: Solde de vêtements en France, grève de la faim au Bengla

Messagede hocus » 14 Jan 2013, 20:39

oui, c'est clair qu'il est largement temps d'organiser la solidarité avec les ouvriers et ouvrières du Bangladesh.

Ca fait déjà un moment qu'ils se battent fort.


le site libcom a fait un bon travail d'info (en anglais) là dessus : http://libcom.org/tags/bangladesh
hocus
 
Messages: 167
Enregistré le: 17 Fév 2010, 16:03

Re: Solidarité internationale

Messagede Pïérô » 27 Déc 2013, 01:48

Rassemblement de soutien aux cheminots coréens en grève depuis le 9 décembre
(voir ici : viewtopic.php?f=66&t=2428#p133838 )

Contre la répression exercée à leur encontre par le gouvernement coréen

Rassemblement devant l’Ambassade de Corée à Paris
le vendredi 27 décembre à 17h30

Depuis le 9 décembre, à l’appel du syndicat KRWU (affiliée à la KCTU), les cheminots de la compagnie publique des chemins de fer de Corée (KORAIL) sont massivement en grève. Ils défendent leurs droits et le service public ferroviaire.

Depuis, une répression sauvage est exercée :
 Perquisition sauvage des bureaux du syndicat des travailleurs des chemins de fer.
 Mandats d’arrêt émis à l’encontre des principaux dirigeants syndicaux.
 Révocations prononcées en masse.
 Locaux de la confédération KCTU pris d’assaut par les forces de police.

SUD-Rail et l’Union syndicale Solidaires soutiennent la lutte des cheminots de Corée et leurs revendications légitimes, et dénoncent le gouvernement qui les réprime.

Leur lutte est notre lutte.

En lien avec les camarades de KCTU et KRWU, la fédération SUD-Rail et l’Union syndicale Solidaires organisent un rassemblement devant l’Ambassade de Corée, le vendredi 27 décembre à 17h30

http://www.solidaires.org/article46839.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 29 Déc 2013, 00:56

Rassemblement de soutien aux cheminots coréens de ce vendredi

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede Pïérô » 25 Mai 2014, 09:45

Solidarité avec les syndicalistes Iraniens emprisonnés

Conférence lundi 26 mai 2014 :
Le syndicalisme, la situation des organisations et les conditions du travail en Iran

Organisée par des militant, CGT, FSU, SOLIDAIRES, CFDT,UNSA
- Avec la participation de deux syndicalistes iraniens
Lundi 26 mai 2014 18H30 – 21H30 Bourse du Travail – Salle Jean Jaurès 3, rue du Château d’Eau Paris 10ème (Métro : République)
Intervention des représentants des syndicats français -Débat avec la participation des syndicalistes iranien- Film, musique persane -Buffet, Entrée libre


Message des syndicats français aux ‎travailleuses et travailleurs d’Iran‎ : CFDT, CGT, FSU, Solidaires, UNSA.

Message des syndicats français aux ‎travailleuses et travailleurs d’Iran‎

Depuis plusieurs années, nos organisations syndicales, CGT, FSU, Solidaires, CFDT UNSA, ‎soutiennent ensemble vos combats pour la défense de vos droits et de vos libertés. Nous ‎savons dans quelles conditions vous menez cette lutte, la répression très forte qui est ‎exercée par le pouvoir iranien, et les conditions de travail et de vie très difficiles pour le ‎peuple iranien.‎ ‎

Le droit de constituer librement des organisations syndicales et de s’associer dans des ‎organisations représentant les travailleuses et les travailleurs qui soient réellement ‎indépendantes, sont des aspirations légitimes et pleinement reconnues par le droit ‎international. Nous soutenons votre exigence que l’État iranien s’y soumette enfin !‎ ‎‎

Nous condamnons les licenciements abusifs, les emprisonnements et pressions ‎judiciaires dont sont victimes celles et ceux qui défendent leurs droits fondamentaux et ‎exigent la liberté syndicale. En particulier, nous menons actuellement des campagnes en ‎soutien à Reza Shahabi et Shahrokh Zamani ; nous œuvrons pour la libération sans ‎conditions de toutes et tous les syndicalistes emprisonné-es et continuerons à faire ‎connaître tous les cas de répression, afin de contribuer à faire cesser ces situations ‎inacceptables.‎

A l’occasion du Premier mai, journée internationale de solidarité, nous vous renouvelons ‎notre soutien sans faille dans l’éprouvant combat que vous menez pour la liberté de ‎toutes et tous, pour la dignité des travailleuses et des travailleurs, pour le respect des ‎Droits de l’Homme‎‎

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité internationale

Messagede Pïérô » 13 Juin 2014, 01:57

Solidarité avec les grévistes du métro de São Paulo.

La lutte que mène les travailleurs du métro depuis plusieurs jours est difficile : chantage sur la Coupe du Monde, grève décrété illégale par la justice, licenciements, répression patronale et policière féroce.

Coupe du Monde ou pas ; les travailleuses et travailleurs de Brésil ont raison de se battre pour leurs conditions de travail, leurs salaires, leurs droits, leur dignité.

Ici en France, nous sommes en grève contre une réforme ferroviaire qui s’inscrit dans la droite ligne des politiques libérales.

La SNCF, forte de ses 923 filiales, se transforme un peu plus chaque jour en grand groupe capitaliste international, n’hésitant pas, dans le cadre des politiques de privatisations à racheter des entreprises de transports publics dans le monde, dont des réseaux de métro.

C’est également le cas avec RATP Dev qui exploite la ligne 4 de métro automatique de Sao Paulo.

Nous n’avons pas d’intérêts communs avec les capitalistes, français ou autres.

Par contre, nos intérêts sont les mêmes que ceux des travailleurs du monde entier et nous tenons à apporter aux grévistes du métro de Sao Paulo nos chaleureuses salutations.

Nous vous souhaitons de gagner !

Solidarité internationale,

L’Assemblée générale des grévistes de Paris Est à l'unanimité et avec le soutien des organisations syndicales régionales CGT, SUD RAIL et FO

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité internationale

Messagede Pïérô » 10 Juil 2014, 01:41

Jeudi 10 juillet, Paris
Soutien aux ouvrières tunisiennes en grève de la faim

Soutien aux ouvrières tunisiennes en grève de la faim contre leur licenciement par une multinationale française

En Tunisie, deux ouvrières de SEA Latelec-Fouchana sont en grève de la faim depuis le jeudi 19 juin, soit dix-huit jours au 6 juillet. L'une d'entre elle, la déléguée UGTT Sonia Jebali, est aujourd'hui sous la menace de séquelles physiques irréversibles.

En privant de travail ces ouvrières, la direction de l'entreprise espère pouvoir imposer ses quatre volontés à un personnel combatif, composé de 80 % de femmes, et qui exige le respect du droit du travail tunisien.

En effet, les ouvrières s'étaient organisées en constituant un syndicat UGTT qui est apparu au grand jour après la chute du dictateur, et qui a permis d'obtenir des avancées pour les droits des travailleurs et travailleuses. La direction a donc décidé de détruire le syndicat UGTT

Dans les derniers 18 mois, la direction n'avait pas hésité pour cela à pratiquer un chantage à la fermeture de l'usine en transférant pendant plusieurs mois en France une partie des activités. Cette politique s'était accompagnée du non-renouvellement du contrat d'environ 200 ouvrières en CDD ainsi que de 10 procédures de licenciement, notamment contre les deux principales déléguées UGTT.

En mars 2014, grâce aux mobilisations, le droit de revenir travailler dans l'usine a été obtenu pour six salarié-e-s. Pour obtenir la réintégration des quatre autres, deux d'entre elles ont entamé une grève de la faim le 19 juin.

Depuis 10 jours, des débrayages de plus en plus massifs ont eu lieu dans l'usine pour soutenir les grévistes de la faim. Dans la foulée, les ouvrières ont démarré, le 2 juillet, une grève reconductible suivie à 80%. Un appel au salarié-e-s de Latelec-Fouchana à faire grève pour réclamer la réintégration des quatre salariés a été lancé par L'Union régionale UGTT de Ben Arous

Un mouvement de solidarité se développe, notamment en Tunisie au sein du monde associatif (ATFD, AFTURD, LTDH, UGET, UDC, FTDES, etc.), à Paris, ainsi qu'à Toulouse où se situe le siège du groupe Latécoère-Latelec.

A Paris, nous appelons à un rassemblement de soutien aux grévistes de la faim et aux ouvrières en lutte devant le siège du syndicat patronal de la métallurgie,

Rassemblement devant le siège de :
l'Union des Industries et Métiers de la Métallurgie
56 avenue de Wagram (métro Ternes)
Jeudi 10 juillet, à partir de 18h30


Latelec a les moyens de satisfaire les revendications de ces salarié-e-s payé-e-s autour de 150 euros par mois ! C'est en effet la filiale de la multinationale française Latécoère qui fournit des équipements aux plus grandes compagnies de l'aéronautique comme Airbus et Dassault.

Il est plus que temps que la direction de Latécoère-Latelec accepte enfin la réintégration des quatre salarié-e-s licenciées !

Premiers signataires :
Comité de soutien aux syndicalistes de Latelec, ATTAC-France, Collectif national pour les droits des femmes (CNDF), Union syndicale Solidaires, Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l'Homme en Tunisie (CRLDHT), Comité de Vigilance pour la Démocratie en Tunisie (CVD Tunisie), UniEs-Vers-elles, Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), Association des Tunisiens en France (ATF), Espace Farabi, IDEAL-92, Solidarité Socialiste avec les Travailleurs en Iran‏-France (SSTI), Alliance internationale pour le soutien des travailleurs en Iran-Paris (AISTI), Réseau féministe « Ruptures », Marche mondiale des femmes (MMF), AILES femmes du Maroc (Association Interculturelle pour la Laicité, l'Egalité et la Solidarité avec les Femmes du Maroc)

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité internationale

Messagede Pïérô » 21 Aoû 2014, 01:28

SOLIDARITÉ AVEC LES CHAUFFEURS ROUTIERS DE LA MULTINATIONALE IKEA

La Confédération nationale des travailleurs –CNT- Solidarité ouvrière dénonce les conditions de travail des chauffeurs routiers originaires des pays de l’Est transportant des marchandises pour la multinationale IKEA. Ils sont obligés de dormir durant des mois dans leurs camions avec des conséquences négatives sur leur santé. Leurs salaires sont nettement inférieurs à ceux de leurs collègues de l’Union européenne.

La Confédération nationale des travailleurs – CNT- Solidarité ouvrière s’associe au mouvement international de protestation, initié en Belgique et aux Pays-Bas, contre les conditions de travail inacceptables et dangereuses des chauffeurs travaillant en fait directement pour la multinationale suédoise IKEA.

http://www.cnt-so.org/SOLIDARITE-AVEC-LES-CHAUFFEURS
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 30 Mai 2015, 13:22

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 21 Juin 2015, 01:31

Soutien aux cheminot-e-s de Belgique en lutte !

La fédération SUD-Rail, membre de l’Union syndicale Solidaires apporte tout son soutien à la CGSP Cheminots qui appelle à la grève les vendeurs des gares ce vendredi 19 juin 2015.

Les chemins de fer belge annoncent pour 2015 la fermeture de 33 guichets dans des « petites » gares. Dès 2016, d’autres suppressions d’emplois pourraient suivre. En France depuis les années 2000, la vente des billets de train par des cheminot-e-s dans les gares et les boutiques a été systématiquement réduite par la direction de la SNCF par la priorité donnée à la vente sur Internet, aux applications mobiles et enfin, par la dématérialisation des titres de transport.

Entre 2010 et 2015, ce ne sont pas moins de 2000 emplois de vendeurs qui ont été supprimés suite au plan de la SNCF « Vision 2015 ». La fédération SUD-Rail a sans arrêt dénoncé ces attaques contre le service public ferroviaire par les luttes et les grèves en essayant de maintenir un cadre intersyndical et en associant dès que cela était possible les usagers.

Dès le début de 2015, la SNCF, soutenue par la politique gouvernementale et la Loi dite Macron, a repris l’offensive contre la vente physique des billets de train en annonçant par exemple la fermeture d’un tiers des boutiques SNCF en ville entre 2015-2016, la mise en concurrence de la vente des billets régionaux dans certaines gares entre les agents SNCF et des salariés d’entreprises privées, l’ouverture des nouvelles relations « lowcost » (iDTGV, OuiGO), le développement de l’iDBus, etc… Et tout récemment, la direction SNCF a indiqué, face à une baisse qu’elle estime à 50% du chiffre d’affaire de la vente physique à l’horizon 2020, son intention de supprimer des postes en proportion à cette date. Un « cycle infernal » est ainsi mis en place : au nom de la rentabilité des postes sont supprimés et ces suppressions continuent d’affaiblir la vente physique !

La fédération SUD-Rail apporte un soutien sans faille à la grève menée par la CGSP dans les chemins de fer belges pour le maintien des guichets des gares, en tant qu’élément essentiel du service ferroviaire public et social pour lequel nous combattons au quotidien.

http://www.sudrail.fr/index.php?page=ac ... te=2015-06
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 28 Juin 2015, 14:09

Soutien du syndicat SUD Culture Solidaires aux organisations syndicales tunisiennes de la culture et à l’ensemble des personnels actuellement en lutte
Face aux lenteurs du ministère de la culture tunisien pour concrétiser les réformes sur lesquelles il s’était engagé suite à un mouvement de grève générale en juin 2014, l’ensemble des syndicats de la culture a observé le 9 juin 2015 une nouvelle grève générale pour protester contre cet état de fait. D’autres mobilisations sont d’ores-et-déjà prévues : grève générale du 9 au 11 juillet avec notamment un sit-in le 10 juillet devant l’amphithéâtre de Carthage.


Votre lutte est la nôtre !

Message de soutien du syndicat SUD Culture Solidaires aux organisations syndicales tunisiennes de la culture et à l’ensemble des personnels actuellement en lutte.
Notre organisation syndicale a pris connaissance de la lutte que vous menez actuellement et nous tenons à vous faire part de notre profond soutien à celle-ci.
En Tunisie comme en France, nous devons faire face à des attaques gouvernementales de même nature et mener des combats similaires, notamment en matière de lutte contre la précarité.
En Tunisie comme en France, nous devons faire face à des promesses gouvernementales sans suite lorsqu’il s’agit d’empêcher tout mouvement social d’ampleur dans le secteur de la culture lors de la période des festivals.

Pour la légitime satisfaction de vos revendications.
Solidarité !

SUD Culture Solidaires – 25 Juin 2015


Pour plus d’informations sur cette lutte voir notamment :

http://nawaat.org/portail/2015/06/23/si ... decideurs/

http://www.lapresse.tn/12062015/100460/ ... greve.html

http://www.sud-culture.org/expressions/ ... rticle1830
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Solidarité internationale

Messagede bipbip » 22 Sep 2015, 00:17

Appel à toutes les organisations syndicales suite à la mort de Shahrokh Zamani

Appel de Free Them Now ! (Libérez-les Maintenant !), campagne pour la libération des militants ouvriers emprisonnés en Iran :

A toutes les organisations syndicales et de défense des droits humains

Le 13 septembre 2015, Shahrokh Zamani, célèbre militant ouvrier, membre du Comité pour le Suivi de la Constitution d’Organisations Ouvrières en Iran et du Syndicat des Peintres de Téhéran, est mort de façon mystérieuse en détention. Nous adressons nos plus sincères condoléances à sa familles, à ces proches et à tous les travailleurs.

Shahrokh Zamani était en prison depuis 2011. Il avait été condamné à 11 ans de prison pour avoir défendu les travailleurs et les droits humains. Il a été poursuivi pour avoir organisé les travailleurs comme avec le Syndicat des Peintres. Il a été convoqué trois fois au tribunal pour blasphème contre le leader suprême. Il a rejeté ces accusations. Pour dénoncer sa peine de 11 ans de prison, il a appelé les organisations ouvrières et de défense des droits humains à lui apporter leur soutien.

Malgré toutes les pressions en prison, il a continué à réclamer ses droits et avec sa lutte continuelle il est devenu un symbole et une figure militante de la défense des droits humains.

Un an après son emprisonnement, Shahrokh Zamani a fait connaître les tortures physiques et psychologiques qu’il subissait en écrivant une lettre à toutes les organisations syndicales et aux campagnes pour les droits humains. Dans cette lettre, il a affirmé que sa vie comme celles d’autres prisonniers politiques était en danger. Les assassins du régime islamique l’ont déplacé plusieurs fois d’une prison à une autre et l’ont mis avec des droits communs qui menaçaient sa vie. Il a passé ces quatre dernières années dans les prisons de Tabriz, Yazd, Ranjaee-shahr et Ghezel-hesar. Il a été privé de permission pour le mariage de sa fille et l’enterrement de sa mère. Lui et sa famille s’étaient officiellement plaint suite à ces deux refus. Shahrokh a tenté d’attirer l’attention du monde sur sa situation et c’est ce qu’il a fait dans sa lettre à Ahmad Shahid sur les menaces qu’ils subissaient en prison.

Shahrokh souffrait de pertes de consciences régulières à cause des pressions et des tortures. Il a dû attendre plus d’un an avant de pouvoir passer une IRM. Les autorités lui ont refusé les soins médicaux et c’était une des tortures à son encontre. Voilà quelles étaient ses conditions de vie avant qu’arrive la nouvelle de sa mort suite à un AVC. La République Islamique est l’assassin de Shahrokh Zamani ; et ce n’est pas la première fois que nous apprenons la mort d’un prisonnier politique en prison. Afshin Osanloo et Sattar Beheshti sont deux autres exemples de prisonniers politiques morts dans les prisons du régime islamique.

La mort de Shahrokh Zamani est un nouvel avertissement. Nous devons activement lutter pour libérer tous les prisonniers politiques en Iran. Nous devons renforcer à l’échelle internationale les pressions sur le régimes islamiques et ses actes meurtriers. Le régime islamique est responsable de la mort de Shahrokh. Nous devons lever nos voix pour dénoncer ce crime.

Nous appelons toutes les organisations syndicales et organisations de défense des droits humains à dénoncer le régime islamique pour le meurtre de Shahrock Zamani et pour la défense des droits des prisonniers politiques.

Liberté pour tous les travailleurs emprisonnés et tous les prisonniers politiques !

Free Them Now !, 13 septembre 2015

Pour tout contact :
shahla.daneshfar2@gmail.com,
davidaram21@gmail.com,
http://free-them-now.com

https://communismeouvrier.wordpress.com ... kh-zamani/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités