Mobilisation interprofessionnelle, 22 mars 2018 et suite ...

Mobilisation interprofessionnelle, 22 mars 2018 et suite ...

Messagede bipbip » 17 Mar 2018, 15:46

Mobilisation interprofessionnelle du jeudi 22 mars 2018

Communiqué intersyndical Fonction Publique du 22 février

Image


Tract Solidaires Fonction publique

Image

https://solidaires.org/Pour-les-mission ... s-mobilise
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede bipbip » 17 Mar 2018, 15:57

22 Mars : la grève de tous les possibles

tract de SUD énergie

Image

SUD éducation

Fonction publique : grève le 22 mars

Au chacun pour soi, opposons la solidarité


Toute la fonction publique, tous les services publics sont attaqués

Le salaire réel des fonctionnaires, en baisse depuis 2013, est encore mis à mal depuis janvier par le rétablissement du jour de carence, l’augmentation du taux de cotisation de la pension civile et de la CSG. Les maigres augmentations salariales prévues pour 2018 par le PPCR ont été reportées.

Le gouvernement a annoncé un plan de dynamitage de la fonction publique. Nous écrivions en 2016 que les fonctionnaires devaient faire front avec les salarié⋅e⋅s du privé contre la loi Travail. Il était évident que la fonction publique serait la prochaine sur la liste au nom de cette conception très particulière de la solidarité qui consiste à aligner tout le monde sur le moins-disant. Le statut, les droits ne sont pas un privilège : ce doit être la norme.

Recours accru aux contractuels et plan de départ volontaire. Le gouvernement ne se cache pas. En supprimant 120 000 postes, il détruit encore un peu plus les services publics qui permettent aux plus défavorisé⋅e⋅s d’avoir accès aux soins, à l’éducation, de se déplacer... S’attaquer aux services publics et aux fonctionnaires, c’est agir contre la solidarité.

Une casse du service public qui se décline de la maternelle à l’université

Le projet d’ensemble de la fonction publique est d’ailleurs cohérent avec le projet Macron/Blanquer/Vidal pour l’éducation.

Les postes aux prochains concours d’enseignant-e-s sont en baisse de 20 % dans le 2nd degré et de 10 % dans le 1er degré, qui continue d’être désorganisé par des mesures de pure communication et qui subit des pressions régressives sur les contenus et sur les pratiques pédagogiques.

La réforme du bac et du lycée prévoit de son côté une remise en cause du statut des enseignant⋅e⋅s, une baisse des horaires et donc des postes, l’accroissement des inégalités entre élèves et entre établissements.

Quant à la sélection à l’université, c’est la poursuite de la destruction de l’enseignement supérieur public largement engagée avec la LRU en 2007. C’est la porte ouverte à la hausse des frais d’inscription et un cadeau pour l’enseignement privé qui va accueillir moyennant finances les bachelier⋅e⋅s recalé⋅e⋅s.

Construisons la convergence et la grève unitaire le 22 mars

Sept organisations syndicales de la fonction publique appellent à la grève le 22 mars pour revendiquer une hausse des salaires, l’arrêt des suppressions d’emplois, la titularisation des contractuel⋅le⋅s, l’égalité professionnelle, l’abrogation du jour de carence, la défense du système de retraite par répartition.

Alors que le gouvernement mène une offensive tout azimut contre les salarié⋅e⋅s (le statut des cheminot⋅e⋅s est lui aussi remis en cause), il faut réussir la mobilisation la plus importante possible le 22 mars, qui doit être un point d’appui pour la construction d’un mouvement de grève reconductible et de convergence des luttes.

Toutes et tous en grève et dans les manifestations ! Défendons le bien commun qu’est le service public. Remettons le progrès social au goût du jour.


http://www.sudeducation.org/Fonction-pu ... -mars.html

Image


SUD Collectivités territoriales

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede bipbip » 18 Mar 2018, 20:54

Réussir le 22 mars

la grève dans la Fonction publique s’annonce assez forte, avec des manifestations dans de nombreuses villes ;
• la manifestation nationale des cheminots et cheminotes rassemblera beaucoup de monde ;
• plusieurs organisations CGT et Solidaires d’autres secteurs appellent aussi à la grève ce 22 mars, de manière unitaire (commerce et services par exemple), en ordre dispersée (comme dans l’énergie) parfois avec l’UNSA (RATP).

A Paris, les deux manifestations (Fonction publique et SNCF) ne convergent pas vraiment, elles se contentent d’arriver au même endroit par des accès opposés. Mais pour qu’il y ait « convergence des luttes », il faut qu’il y ait des luttes et celles-ci supposent l’émergence de mobilisations basées sur les réalités de chacune et chacun. A cette étape, qu’il y ait le même jour, à Paris, deux manifestations, pour des publics différents, n’est pas un problème.

Image

... http://alternativelibertaire.org/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede bipbip » 19 Mar 2018, 23:24

Le collectif des facteurs en grève de rennes en grève depuis 70 jours,avec d'autres facteurs grévistes d'Ille et Vilaine, soutenus par la CGT et Sud appellent à une

GREVE NATIONALE RECONDUCTIBLE A PARTIR DU 22 MARS

Image

https://www.facebook.com/luttesinvisibl ... =3&theater



Les personnes retraitées veulent plus de services publics, des services publics en marche. Elles manifesteront le 22 mars 2018

Image



Le 22 mars : la jeunesse en tête contre la sélection & son monde !

Appel lycéen et étudiant à la mobilisation à l’occasion de la grève du service public. #NiSélectionNiFacNiTravail - dans la rue avec les fonctionnaires & les cheminots ! Rendez vous à 11h place de la Nation !

Il nous faut être lucide, la situation n’est pas à notre avantage. Le pouvoir macroniste remporte la bataille de la communication, sait user du maintien de l’ordre, nous affaiblit en multipliant les sources de contestation ici et là. Tout s’accumule et s’annule, il nous faut vaincre cette puissance résignatrice.

Même dans les lycées, même dans les facs, pas de coup d’éclat. Et pourtant, des blocages, des occupations, des assemblées massives. Partout, certain.e.s s’organisent localement et parviennent à contrer le cours des choses, à attaquer Macron là où il ne nous attend pas.

Le 22/03 est un des ces événements où personne ne nous attend, où personne ne sait à quoi s’attendre. Cette date s’inscrit comme le prolongement des mobilisations passées, et comme l’ouverture d’une temporalité radicalement différente. Un temps où des liens se créent entre lycéen.ne.s, étudiant.e.s, profs, fonctionnaires, cheminots, exilé.e.s, retraité.e.s, chômeur.se.s & tous les autres. Un temps où ne se pose même plus la question de l’Autre en tant qu’identité distincte.

Et pourtant, il ne s’agit pas tant de rallumer l’espoir vain et totalisant d’une convergence des luttes que de jouer de nos rencontres pour faire corps en comptant nos forces, de reprendre la rue réellement.

La faible ampleur des mobilisations contre la sélection à l’université nous laisse entendre ce que nous affirmions, la donne a changé et plus personne n’a envie de descendre dans la rue se battre pour la fac - pour ce qu’elle incarne, pour ce qu’elle représente, pour ce qu’elle est : une vaste entreprise de hiérarchisation des êtres et des savoirs, le lieu de légitimation d’un ordre social en décomposition.

Car avant que la fac ne veuille plus de nous, nous ne voulions plus d’elle. Manifester pour une université universelle, ouverte à tous et sans sélection ne servirait qu’à maintenir et prolonger l’illusion que tels sont ses objectifs, et donc à renforcer le pouvoir d’une institution qui ne fait plus désirer personne.

Il s’agit donc, non seulement de considérer l’ensemble des attaques macronistes dans les lycées, dans les facs, dans la fonction publique, chez les retraité.e.s, aux frontières, etc., comme l’incarnation d’un seul et même système qui permet et simplifie l’exploitation des travailleurs, isole nos colères, légitime un racisme étatique qui s’en prend aux migrants et aux habitants des quartiers, appauvrit les jeunes qui étudient et poussent à la confrontation plus qu’à la solidarité en jouant sur la méritocratie, bref, un système qui se veut par nature oppressif et hiérarchisant au nom de la raison économique.

Et, plus que jamais, il s’agit de réfléchir au sens profond de l’enseignement scolaire en tant qu’« antichambre d’une société parasitaire et marchande » et développer d’autres modèles vivants et autonomes dans les lycées et les facs en se réunissant, en occupant, en bloquant – plus que jamais faire mouvement – à l’heure où l’universalité de l’université est remise en cause, mais surtout de proposer une autre diagonale par laquelle la jeunesse peut échapper à cet avenir pré-sélectionné.

Nous appelons ainsi toutes les franges de la jeunesse, ainsi que les professeurs et toutes les personnes concernées à :
• bloquer ou occuper leur lycée/fac le 22/03.
• rejoindre la manif lycéenne & étudiante (11h Nation, pour rejoindre les cheminots à Gare de l’Est en passant par le boulevard Voltaire puis Magenta).
• prendre la tête de la manifestation inter-syndicale nationale des cheminots (13h Gare de l’Est).
• s’organiser localement au sein de leur établissement dès la rentrée (assemblée générale, comité d’action, etc.).
• se joindre au personnel mobilisé de leur établissement (professeurs, AED, ATOSS, etc.).


P.-S.
Cf. https://www.facebook.com/events/164053540919170/


https://paris-luttes.info/22-03-la-jeun ... ontre-9747
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede Pïérô » 20 Mar 2018, 15:56

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede bipbip » 21 Mar 2018, 08:42

Appel à la grève ASSO 22 mars

Solidaires-ASSO appelle tou.te.s les travailleur.se.s du secteur associatif à se mettre en grève et à manifester jeudi 22 mars :
• Contre la destruction du service public
• Pour des services publics accessibles à tou.te.s
• Pour des associations au service de l’émancipation
• Contre les partenariats public-privé sur le dos de la solidarité
• Pour un travail associatif de qualité !

Image

https://solidaires.org/Appel-a-la-greve-ASSO-22-mars


Cartographie des manifs du 22 mars :
https://www.google.com/maps/d/viewer?mi ... 000561&z=6
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede clateuf » 21 Mar 2018, 21:38

Tract et affiche de la fédération anarchiste contre le plan "Action publique 2022"

Le 22 mars n'est qu'un début ! Continuons le combat !
Le gouvernement, après avoir mis en place par le 49.3 les ordonnances démantelant le code du travail, s’attaque à la fonction publique au travers du plan « Action Publique 2022 » lancé en octobre. Il prévoit un recours accru aux contractuels, la rémunération au mérite, un renforcement de l’autorité hiérarchique, la suppression d’un grand nombre de postes de titulaires chaque année (120 000 sur 5 ans), une révision des instances de « dialogue social », une révision du régime des retraites et en toile de fond l’attaque du statut général des fonctionnaires et à terme la fin possible de certaines fonctions publiques.

Cela fait des années que les gouvernements successifs s’attèlent à ce démantèlement, non remplacement des départs en retraites donc suppression de postes et dégradations des conditions de travail, gel de la valeur du point d’indice de 2010 à 2016, et de nouveau en 2017, recours à une main d’œuvre contractuelle malléable, interchangeable et jetable, sous-traitance de certaines tâches aux secteurs privés (utilisation de main d’œuvre sous payée et à temps partiel remplaçant des temps pleins), exigence d’économie chaque année sous peine de sanctions (1,2 milliards pour les hôpitaux en 2018), privatisation totale ou partielle de certains secteurs (France télécom, la poste, le fret, …), … le seul but étant la rentabilité à tout prix au détriment des usagers/patient-e-s. Macron veut donc finaliser ces années d’attaques par une mise à mort du secteur public.

L’État a ouvert les hostilités en s’attaquant au statut des cheminots et en annonçant l’ouverture à la concurrence du transport de passagers/ères d’ici quelques années. Pour ne pas faire trop de remous le gouvernement annonce que le changement de statut ne s’appliquera qu’aux nouveaux/elles embauché-e-s mais on voit bel et bien qu’à terme le statut spécifique des cheminots va disparaitre et une partie du transport ferroviaire privatisé purement et simplement. Le passage envisagé du statut de la SNCF en société anonyme est un premier pas vers la privatisation. Rappelons que 29 ans après la privatisation de British Rail, deux Britanniques sur trois souhaitent une renationalisation complète : hausse incontrôlée du prix des billets, trains supprimés, réduction continue des personnels...

La SNCF n’est pas la seule dans la ligne de mire, tous les secteurs de la fonction publique sont concernés. Les plus durement touchés sont déjà entrés dans la lutte depuis quelques semaines, grèves dans les EHPAD, les urgences des hôpitaux, à Météo France, à la SNCF à partir du 3 avril, …

Pour le gouvernement, allié du capitalisme, seuls la rentabilité et le profit importent. Les cheminots et les usagers ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour défendre leurs intérêts communs et imposer un véritable service public autogéré.

La Fédération Anarchiste dénonce et combat cette société où, depuis sa création, l’État est au service d’une classe sociale, celle des puissants et de l’argent roi au détriment des individu-e-s.

C’est pourquoi nous sommes pour un changement radical de société par la lutte des classes, qui serait basée sur l’égalité sociale et économique, la démocratie directe et le fédéralisme libertaire.

Ils ont besoin de nous, nous n’avons pas besoin d’eux !

Fédération Anarchiste - Mars 2018

Tract en PDF: http://www.mediafire.com/file/da7hs1pl4hzkq8w/tract.pdf


Et voila l'affiche
http://www.mediafire.com/file/jq6bkdqx2d71g6q/22+MARS+bis.jpg

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
clateuf
 
Messages: 124
Enregistré le: 01 Mar 2015, 20:55


Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede bipbip » 22 Mar 2018, 18:52

Lyon
Un début de mobilisation en fanfare : 15000 personnes en manif, des lycées et fac bloqués

Ce 22 mars, la mobilisation a débuté dès le matin par le blocus de Lyon 2 sur les quais, rapidement rejoints par les lycéens. À 10h30, ce sont près de 15000 personnes, profs, soignants, fonctionnaires, cheminots, précaires ainsi que la jeunesse qui ont défilé dans les rues de Lyon ! Ce n’est qu’un début, la lutte continue !

... https://rebellyon.info/Greve-et-manif-l ... mbat-18845
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede bipbip » 22 Mar 2018, 21:06

Rennes

7500 manifestants et 250 facteurs grévistes en tête de la manifestation

La manifestation de ce 22 mars n’a pas été seulement une manifestation « fonction publique » ou une manifestation « défense des services publiques ». Beaucoup de salariés non fonctionnaires se sont joints à la manifestation en signe de protestation tout azimut contre les mesures Macron sur la CSG, les retraites et les cheminots.

Une fois de plus, le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine ne comprend pas la « stratégie policière et préfectorale » qui fait nasser le cortège étudiant à 200 mètres de la place de Bretagne. C’est contraire aux dispositions du droit international en matière de liberté de manifester (PIDC ). Il a fallu que la tête de cortège et le SO de SUD-PTT libèrent le passage et permettent ainsi la jonction avec le cortège étudiant.

Plus de 250 facteurs d’Ille et vilaine, des bureaux de Rennes Crimée, Rennes Colombier, Rennes Legast, Janzé, Noyal sur Vilaine, St Grégoire, Guichen, Bruz, Fougères, Tinténiac, Louvigné du Désert, Redon, etc… ont manifesté contre les projets de restructuration de la direction de La Poste.

A l’issue de la manifestation, les facteurs en grève sont repartis en manifestation pour aller devant la direction, rue du pré botté. Ils en ont été empêchés par les CRS au niveau de rue du maréchal Joffre.

Dans cette manifestation, les facteurs ont collecté une somme colossale de soutien à leur grève et tiennent à remercier les manifestants.

Si la manifestation a été globalement un succès regroupant 7500 manifestants, les facteurs d’Ille et Vilaine ont décidé de reconduire leur mouvement.

ILS APPELLENT A UN RASSEMBLEMENT DEMAIN 23 MARS 2018 à 10h devant la direction de La Poste rue du Pré botté à Rennes.

Rennes le 22 mars 2018

Syndicat SUD-PTT


http://www.rennes-info.org/7500-manifes ... 0-facteurs


Lille :

large mobilisation ce 22 mars !

A Lille, la manifestation appelée à 14h30 à la Porte de Paris a rassemblé largement ce jeudi 22 mars avec un cortège imposant de près de 10 000 manifestants.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Lill ... tre-Macron


Marseille

Grand succès de la manifestation du 22 mars

La manifestation du 22 mars a été un grand succès à Marseille. 55 000 personnes selon les organisateurs et 9 400 selon la police ont défilé entre le Vieux-Port et la place Castellane.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Gran ... -Marseille


Montpellier

Lycées bloqués, 8000 manifestants, 2000 jeunes dans le cortège de tête, faculté de droit occupée

Les lycées Clémenceau, Joffre, Monnet et Agropolis ont été bloqués ce matin, ainsi que la faculté Paul Valéry et le site Saint Charles. Les étudiants et les lycéens ont ensuite convergé vers le parc du Peyrou où ils ont pris la tête du cortège d’une manifestation de plus de 8000 personnes venues pour défendre les services publics et s’opposer à Macron.

... http://www.lepoing.net/lycees-bloques-8 ... t-occupee/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede Pïérô » 23 Mar 2018, 13:31

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede digger » 24 Mar 2018, 10:44

Je sais que c'est pas bien, que çà fait pas sérieux,[1] mais cà réchauffe mes vieilles artères . A Nantes, Il y a eu le cortège syndical (réussi) et puis

Image


Image


Image


Image


Image


Photos Nantes Révoltée https://fr-fr.facebook.com/Nantes.Revoltee/posts/1635793509790149

[1] Voir la(contestable) analyse de Vincent Rouffineau Le Monde Libertaire LA RUE : LIEU DU CONTRE-POUVOIR OU MYTHE REVOLUTIONNAIRE ?
http://monde-libertaire.net/?article=LA_RUE_:_LIEU_DU_CONTRE-POUVOIR_OU_MYTHE_REVOLUTIONNAIRE_?
digger
 
Messages: 2060
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede bipbip » 25 Mar 2018, 18:40

65 000 manifestants à Paris : cheminots et fonction publique ont convergé sur Bastille
A Gare de l'Est, le rendez-vous des cheminots. A Bercy, celui de la fonction publique. Le coup d'envoi était donné à 14h. Selon la CGT, 25 000 cheminots et 40 000 fonctionnaires ont ainsi convergé ce jeudi vers la place de la Bastille. Des chiffres que tous les observateurs qualifient des plus élevés depuis la mobilisation du printemps 2016 contre la loi Travail et l'arrivée au pouvoir de Macron.
... http://www.revolutionpermanente.fr/65-0 ... r-Bastille


Pour leurs légitimes revendications, contre le projet Macron ! Une mobilisation exceptionnelle !

Image

https://www.solidaires.org/Pour-leurs-l ... bilisation


Communiqué CGT

22 MARS

Une mobilisation puissante qui appelle des suites !
jeudi 22 mars 2018

La réussite de la journée unitaire de mobilisation dans différents secteurs professionnels (Fonction Publique, Cheminots, Énergie, Transport, etc.) s’est traduite par plus de 180 rassemblements et manifestations partout en France, regroupant plus de 500 000 manifestants dans les rues.
Tous et toutes ont marqué, aussi par la grève, leur attachement aux services publics.
Contrairement aux choix gouvernementaux de régression sociale, ils ont exigé le développement des services publics et les moyens nécessaires à l’exercice de leurs missions, le renforcement de leurs statuts et conventions collectives.
Le gouvernement poursuit sa politique de régression sociale. Il continue notamment à supprimer des milliers de postes dans la fonction publique, à privatiser les entreprises publiques, à mépriser les salariés et les retraités par l’abaissement généralisé de leurs salaires et de leurs pensions. En même temps, il multiplie les milliards d’euros de cadeaux aux actionnaires et montre ainsi son véritable visage en étant au seul service du capital et des plus riches.
Sourd aux propositions du monde du travail, le gouvernement fait le choix de la confrontation sociale !
Le gouvernement doit entendre l’exigence sociale, il doit prendre la mesure des oppositions à sa politique et prendre en compte les alternatives portées notamment par la CGT.
La CGT appelle les travailleurs, les privés d’emploi, les retraités et les jeunes à prendre leur avenir en main, à construire leurs revendications et à agir dans l’unité syndicale la plus large pour imposer le progrès social.
C’est dans cette démarche et dans la recherche de convergence des luttes que la CGT propose l’organisation d’une journée nationale de mobilisation interprofessionnelle le 19 avril prochain.
Ce sera l’occasion de porter les revendications sur le pouvoir d’achat (salaires, pensions, minima sociaux), l’emploi et la protection sociale, les services publics et les droits collectifs.

Montreuil, le 22 mars 2018


http://www.cgt.fr/Une-mobilisation-puis ... uites.html

Pas avant le 19 avril ??
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede Pïérô » 26 Mar 2018, 02:10

Et ça recommence, la CGT décide unilatéralement d'une prochaine date, et pendant les vacances de Pâques, et veut nous balader de temps forts en temps forts jusqu'au vacances d'été comme d'habitude !
Encore une fois il ne faudra compter que sur les capacités et la volonté de partir à la base.

Première discordance et appel à y aller

La CGT EDUC ACTION 95 appelle à la grève à partir du 3 avril et à ne pas attendre le 19

La CGT Educ’action 95 était réunie en CSD venddredi 23 mars 2018.

Après le premier succès de la grève du 22 mars, les 25 délégué-es présent-es ont voté à l’unanimité l’appel à la grève pour le mardi 3 avril, jour de démarrage de la grève des cheminots.

Pas question pour nous d’attendre le 19 avril, date interprofessionnelle annoncée hier soir ! Ce serait faire courir un risque grave à l’ancrage de la grève.

Un texte d’appel est en cours de préparation que nous vous enverrons lundi prochain au plus tard.

Nous allons également nous adresser aux UL CGT, à l’UD CGT 95, aux syndicats des trois fonctions publiques CGT, à l’intersyndicale de l’Education du 95, à notre fédération, pour dire notre appel à la grève le 3 avril.

Dans un premier temps, il est fondamental de nous adresser à tous nos collègues.

Tu trouveras dans cet envoi la réécriture de notre document CGT Educ’action 95 de commentaire du texte du gouvernement « refonder le contrat social avec les agents publics ».

Ces textes sont à diffuser très largement sur nos lieux de travail pour convaincre nos collègues de l’imminence de l’attaque contre le Statut de la fonction publique, dès avril 2018 !

Il s’agit bien de lutter dans l’unité, dans un intérêt commun, avec les cheminots, tous les fonctionnaires et les salariés du privé.

DEUX AG SONT ORGANISEES LA SEMAINE PROCHAINE PAR LA CGT EDUC’ACTION 95, ouvertes à toutes et tous, pour l’unité

ARGENTEUIL
AG le 29 mars à 18H00 à Mandela Argenteuil.


http://cgtbezons.over-blog.com/2018/03/ ... le-19.html


Appel SUD PTT à partir du 3 avril

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mobilisation interprofessionnelle du 22 mars 2018

Messagede bipbip » 30 Mar 2018, 22:31

Halte aux intimidations, amplifions la mobilisation !

FERC-CGT, FNEC-FP FO, FSU, SUD éducation, SUNDEP, Solidaires étudiant-e-s, Unef, UNL, SGL, FIDL, ASES, SLU

Jeudi 22 mars à Montpellier des hommes cagoulés et armés de lattes de bois ont fait irruption dans un amphithéâtre de l’UFR de droit et de science politique de l’université de Montpellier occupée par une cinquantaine d’étudiant·es. Ils ont frappé, menacé, insulté les étudiant·e·s présent·e·s, en blessant quatre qui ont dû recevoir des soins. Il apparaît que le directeur de l’UFR de droit a, a minima, laissé faire cette agression sur des jeunes placés sous sa responsabilité, voire en aurait été complice. Ces faits et les déclarations qui les ont suivis ont soulevé l’indignation et il a été contraint de démissionner dès samedi midi. Des plaintes ont été déposées et toute la lumière doit être faite sur ces violences et leurs auteurs, les responsabilités doivent être clairement établies. Le doyen et un enseignant ont depuis été mis en garde à vue et suspendus. Nos organisations seront très attentives au fait que l’enquête aille à son terme et établisse l’ensemble des responsabilités. La ministre doit le garantir.

Lundi 26 au soir à la sortie d’une AG à Lille 2 des étudiant·es ont été agressés par un groupe se revendiquant de l’extrême droite. Vendredi 23 mars dernier ce sont les élèves et les personnels du lycée autogéré de Paris qui ont été victimes d’une agression par un groupuscule d’extrême droite. Dans la nuit du 28 au 29 mars, des étudiant.e.s et lycéen.ne.s qui occupent la faculté de Strasbourg ont été sauvagement agressé.e.s par des individus se revendiquant du Bastion Social, grouspuscule d’extrême droite.

Tous ces faits absolument intolérables interviennent alors que depuis des semaines, dans plusieurs universités, étudiants et personnels avec leurs syndicats combattent les réformes modifiant les conditions d’accès à l’université ainsi que la nature du baccalauréat. Depuis des semaines, ils exigent le retrait de ces réformes : ils ne veulent pas du basculement de société qu’implique la sélection à l’entrée à l’université, la destruction du baccalauréat comme premier grade universitaire. Ils veulent conserver les
diplômes nationaux. Ils ont raison. Leur mobilisation, leur combat sont les nôtres. Nous les soutenons totalement.

Face à la multiplication de ces agressions odieuses, nous sommes solidaires avec les jeunes et les personnels agressé·es et nous les assurons de notre solidarité. La violence, les injures racistes, sexistes et homophobes sont inacceptables et condamnables. L’extrême droite et ses militant·es portent des valeurs et des propositions qui sont à l’opposé de notre vision d’une éducation émancipatrice, éclairée et ouverte aux débats d’idées.

Nous reprenons à notre compte la déclaration des syndicats de Montpellier qui affirment après l’agression ignoble commise par un commando d’extrême droite contre des étudiants mobilisés pour leurs légitimes revendications : « nos organisations ne reculeront pas, elles poursuivront jusqu’au bout le combat pour exiger le retrait de la loi ORE, aux côtés des étudiants, dans l’unité, comme c’est le cas depuis maintenant 3 mois. »

Nous constatons que ces derniers jours les mobilisations dans les universités s’amplifient : 3000 en AG à Montpellier, 2000 à Toulouse, des centaines à Nantes, à Tolbiac… Nous soutenons totalement ce mouvement et appelons à l’amplifier.

Nous rappelons également à la ministre de l’enseignement supérieur de la recherche et de l’innovation et au ministre de l’éducation nationale que les lycéen·ne·s et les étudiant·es ont le droit de se mobiliser.

Ils et elles peuvent se réunir, diffuser des tracts, afficher leurs opinions, se mobiliser dans et devant leurs établissements. Le recours répété aux forces de l’ordre pour vider les amphis ou dégager les entrées des établissements ne peut pas être la réponse à leurs revendications. Avec les étudiants, les personnels mobilisés, nous affirmons : la loi ORE, Parcoursup et la réforme du bac et du lycée instaurent la sélection à l’entrée à l’université, cassent les diplômes nationaux, creusent les inégalités sociales et territoriales. Nous exigeons leur retrait et appelons les enseignant·es, les personnels, les étudiant·es et les lycéen·nes et leurs parents à amplifier les mobilisations. Le 22 mars,
les personnels de l’enseignement supérieur, les étudiant·es ont porté ces revendications aux côtés des fonctionnaires, des cheminot·es. Le service public est attaqué de manière similaire, par exemple dans le rail ou la santé. Il est notre bien commun et nos organisations appellent à soutenir les mobilisations en cours et à venir pour le défendre.

Nous appelons les personnels, les étudiants à se réunir pour en débattre et pour exiger le retrait de la loi ORE et pour un service public de l’enseignement supérieur ouvert à toutes et tous les bacheliers, gratuit, formateur et émancipateur et nous soutiendrons toutes les initiatives. Les AG, les Heures d’information syndicale se multiplient en ce moment même et sont de plus en plus nombreuses. Il faut les amplifier et mettre en débat les moyens à mettre en oeuvre pour bloquer les réformes destructrices du gouvernement.

Des préavis de grève sont déposés pour permettre les mobilisations locales et la convergence avec d’autres salarié·es en lutte.

Nos organisations informent que le 3 avril débute le mouvement des cheminots dont
les AG vont discuter des modalités de reconduction de la grève. Cette discussion nous
concerne. L’interfédérale se réunira le 3 avril en fin de journée pour faire le point sur les
mobilisations et débattre des suites.


http://www.sudeducation.org/Halte-aux-i ... fions.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30383
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Suivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 3 invités