Mobilisation défendre service public SNCF

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 20 Juil 2018, 10:52

Répression

À Lille, une bataille du rail 2018 au goût amer

Trente-six jours de grève unitaire à la SNCF. Du jamais vu. Opposés à l’ouverture totale à la concurrence de leur entreprise, des milliers de cheminots se sont mobilisés partout en France pour participer au mouvement social soutenu par toutes les organisations syndicales de l’entreprise. Dans les Hauts-de-France, dès le 3 avril 2018, ils sont plusieurs centaines à défendre leur position. Certains tiendront jusqu’au 28 juin 2018, fin du calendrier national déposé par l’intersyndicale, entre espoirs et désillusions.

... http://en-marge.pro/sncf/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 21 Juil 2018, 08:53

Solidarité avec Jeff !

Un cheminot menacé de licenciement pour avoir allumé une torche

Menacé de licenciement pour avoir tenu une torche... Mise à mal par la combativité cheminote exprimée tout le printemps et qui devrait continuer cet été, pour reprendre en force à la rentrée, la SNCF part à la chasse aux sorcières contre les syndicalistes.

Face à la mobilisation historique des cheminots qui ont fait grève pendant plus de 35 jours, Macron n’a pas pu les écraser tel qu’il l’avait prévu. Ainsi, la situation a des airs de première mi-temps, où si le gouvernement a remporté une bataille en faisant passer le Pacte ferroviaire, il n’a pas gagné la guerre comme en témoigne la volonté de nombreux cheminots de continuer la bagarre pendant l’été et à la rentrée. La direction de la SNCF est bien décidée à faire payer le prix de leur mobilisation aux cheminots et engage, dans tout le pays, un certain nombre de procédures de répression syndicale pour faire des exemples.

Le Languedoc-Roussillon est une des régions qui a affiché les plus hauts taux de grévistes à la SNCF, et ce sur la durée. Jeff, un cheminot nîmois est d’ailleurs menacé de licenciement pour avoir tenu une torche sur les quais de la gare alors qu’un TER était à quai et n’est pas reparti... Ce qui a permis à la direction d’accuser le cheminot « d’entrave ». Pas un hasard non plus si Jeff est militant syndical CGT et élu au CHSCT. La direction, et plus largement à travers elle, le gouvernement veut faire comprendre que tout travailleur qui refuserait de courber l’échine et se battrait contre la violence patronale serait susceptible d’être sanctionné. Or, cette violence patronale s’est exprimée dans toute sa brutalité puisque Jeff, qui passait en conseil de discipline ce mercredi 18 juillet à Lyon, risque, en plus d’une menace de licenciement, près de 50.000 euros d’amende réclamés par la SNCF pour dégradation ! Plus de 100 cheminots nîmois mais également de Saint-Étienne et Lyon étaient réunis pour soutenir leur camarade, bien gardés par la police qui avait déployé des effectifs conséquents. Au terme du conseil de discipline, c’est la radiation pure et simple qui est proposée. La décision reviendra à un CE extraordinaire qui se tiendra à Paris le 27 juillet prochain. Les syndicats CGT de Nîmes et Montpellier appellent les cheminots d’Occitanie à se mettre en grève pour se rendre au rassemblement qui aura lieu près de Gare du Nord.

Bien que le Pacte ferroviaire libéralise fortement le secteur ferroviaire et diminue largement les protections des salariés, la direction de la SNCF ne perd pas de temps et compte bien supprimer un maximum de postes dès maintenant, à Saintes, à Toulouse, au guichet, chez les contrôleurs, au mépris de l’accueil des usagers et de leur sécurité. La barbarie du patronat, commandée par la recherche permanente de profit, est cela même que l’on appelle « violence légitime » qu’elle soit patronale, policière ou politique (quoique cela est tendance à se mélanger comme l’a prouvé ce proche d’Emmanuel Macron, tabassant des manifestants le 1er mai ). La violence de la répression syndicale est passée sous silence médiatique, qu’elle émane du ministère du Travail, de la direction de la SNCF ou de la police, qu’elle s’acharne contre Jeff, contre Gaël Quirante et les postiers des Hauts de Seine, contre Edouard Postal, cheminot parisien qui s’est suicidé en 2017, harcelé par sa direction ou, au travers de la Loi Travail XXL et les autres lois anti-sociales de ce gouvernement, contre tous les travailleurs dans ce pays qui voient leurs conditions de vie et de travail se dégrader, au profit d’une petite minorité qui nous exploite et nous opprime toujours plus. Cette violence est un droit reconnu à la classe dominante de jouer avec la vie des gens, de réprimer durement, que ce soit pour une torche, une chemise ou tout simplement, pour avoir levé la tête et le poing !

À Jeff, à tous les militants réprimés, que ce soit en France ou dans le monde entier, à tous ceux et celles qui luttent à leurs côtés pour la justice sociale, pour un monde meilleur, nous apportons tout notre soutien, camarades !

Signez la pétition pour Jeff : https://www.change.org/p/direction-main ... -syndicale
Le rassemblement national de soutien aura lieu le vendredi 27 juillet à 8h30 à Paris, à Gare du Nord.


http://www.revolutionpermanente.fr/Un-c ... une-torche
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 29 Juil 2018, 21:43

« Mesures disciplinaires » contre des grévistes

SNCF. 400 cheminots répondent à l’appel de la CGT et de Sud Rail contre la répression

Ce vendredi 27 juillet, à l'occasion de la journée de grève appelée par la CGT , un rassemblement national était organisé contre la répression qui touchent certain grévistes. 400 cheminots venus de toute la France ont répondu à l'appel.

... http://www.revolutionpermanente.fr/SNCF ... repression
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 02 Aoû 2018, 17:56

Qui sont les vrais privilégiés ?

SNCF. Pièce de théâtre et répression

Alors que l’affaire Benalla bat de son plein, à la SNCF les conseils disciplinaires et les sanctions pleuvent suite à 3 mois de conflit très chaud ! Il y en a qui sont payés pendant leur mise-à-pied, pendant que d'autres sont carrément licenciés pour avoir fait grève... Un deux poids, deux mesures qui devient insupportable !

... http://www.revolutionpermanente.fr/SNCF ... repression
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 02 Aoû 2018, 18:10

Plus de 50 jours de grève

Les cheminots de Sotteville ne lâchent rien et sont toujours en grève reconductible !

Nous reproduisons ci-dessous le communiqué des cheminots grévistes de Sotteville, en grève reconductible depuis 50 jours. Pour tenir, ils ont besoin de notre soutien ! Partagez et diffusez leur caisse de grève

50 jours de grève !!!

Le conflit des CRML (conducteurs) de Sotteville est à son 50ème jour. L’AG de ce lundi matin a reconduit la grève jusqu’à mardi, nouvelle AG 10H.
Pourtant nos revendications sont bien légitimes : maintien de notre rémunération (qui de nos jours peut se permettre de perdre 10% de son revenu ???) et l’emploi, 4 postes sont sur la sellette.

Le tout bien sûr avec une hausse de la productivité et une détérioration des conditions de travail.

Il serait une erreur totale de penser que les grévistes sont des extrémistes jusqu’au-boutistes.

En effet depuis le début nous n’avons cessé de rechercher le dialogue et avons cherché des solutions pour permettre de débloquer la situation.
La durée hors norme de la grève est avant tout de la responsabilité de la direction. En effet que penser de celle-ci qui refuse de rencontrer les représentants du personnel dans le cadre du préavis de grève ?

Que penser d’une direction qui attend 10 jours avant de rencontrer les grévistes.
Que penser des quelques réunions stériles dispensées au rythme régulier d’une par semaine, sans aucune volonté de compromis, la pose de taquets de principe et la demande de nouvelles exigences de la direction.

Pourtant l’efficacité de la grève est loin d’être négligeable, la filière céréalière est gravement impactée.

Que penser d’un Fret SNCF qui préfère voir ses clients (selon les termes de la direction) en grandes difficultés plutôt que de satisfaire les demandes acceptables de 12 agents….

Malgré tout, dernièrement, au bout de 44 jours de conflit, la direction a commencé à négocier, certains points ont avancé mais des blocages subsistent. Les discussions se poursuivent pas à pas.

Il est de plus en plus inimaginable que les plans de restructuration puissent se succéder avec comme seule variable d’ajustement nos salaires et nos conditions de travail.

Le bon sens doit revenir au sein de notre entreprise.

Une caisse de solidarité a été mise en place :
- sur internet www.lepotcommun.fr/pot/slsjcmka
ou
- en envoyant un chèque à SUD-Rail Normandie 259 bis rue Pierre Corneille 76300 Sotteville-lès-Rouen (à l’ordre de SUD-Rail Normandie en indiquant au dos soutien grève CRML).


http://www.revolutionpermanente.fr/Les- ... onductible
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 04 Aoû 2018, 18:52

La grève reconductible gagnante des TA de Sotteville

Le 3 août, après 54 jours de grève, l'assemblée générale des conducteurs de manœuvre de Sotteville a décidé la fin du mouvement. C'est aussi en assemblée générale que les grévistes reconduisaient la grève depuis le 11 juin.

C'est une grève victorieuse !

Le protocole de fin de grève acte les reculs de la direction :

Les TA sont maintenus à Sotteville.
Les accords locaux demeurent.
Les roulements seront améliorés.

C'est la victoire de la détermination, de l'unité, de la démocratie ; et aussi de la solidarité : les TA et TB de Villeneuve, les TA de Chartes, les TB de Sotteville ont fait grève en soutien aux camarades TA de Sotteville. La solidarité financière a aussi compté et elle demeure utile : www.lepotcommun.fr/pot/slsjcmka


http://leraildechaine.org/post/17659688 ... -des-ta-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 08 Aoû 2018, 20:46

A Paris Est, les cheminots de l’escale sont en grève

Des conditions de travail qui se dégradent, et une direction et des managers qui n’hésitent pas à remettre sur le dos des agents le manque de personnel ou l’augmentation de la charge de travail. Les agents de l’escale de Paris-Est ont décidé de pousser leur coup de gueule face à cette situation et se sont mis en grève ce vendredi 03 août. Une façon de montrer à la direction qu’ils ne se laisseront pas faire !

... http://www.revolutionpermanente.fr/A-Pa ... t-en-greve
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 11 Aoû 2018, 17:47

Les sanctions tombent pour les cheminots

Six cheminots du Nord - Pas-de-Calais risquent une sanction de la direction régionale de la SNCF

Ce sont des avis de passage du facteur dont ils se seraient bien passés. Au retour de leurs congés, plusieurs dizaines de cheminots, ont reçu dans leur boite à lettre des convocations

... http://www.lavoixdunord.fr/430601/artic ... oCookies=1
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 13 Aoû 2018, 15:45

Saint-Lazare/Mantes : deux agents du gardiennage du rail licenciés pour un piquet de grève

Depuis que l’accompagnement des trains a été supprimé à la SNCF (contrôleurs à bord), et de fait, externalisé à des entreprises de gardiennage, les conditions de travail se sont particulièrement détériorées. Nous avons été contacté par deux agents de sécurité de la société Challancin, licenciés pour avoir dénoncé le non respect de leurs droits par une pétition et un piquet de grève.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Sain ... -piquet-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 15 Aoû 2018, 18:08

SNCF : après la grève, les sanctions

Après la grève, qui a duré plus de trois mois, vient l'heure des sanctions de la part de la SNCF envers ses cheminots.

En effet, certains d'entres eux ont été convoqués devant la direction ainsi qu'au commissariat, pour des faits commis entre le 3 avril et le 28 juin.

vidéo https://www.cnews.fr/videos/france/2018 ... ons-791204
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 23 Aoû 2018, 17:06

Après les grèves, des agents SNCF convoqués, certains radiés... Des "règlements de compte", selon les syndicats

Les grèves des mois d’avril, mai et juin risquent d’avoir de lourdes conséquences pour certains cheminots de la SNCF. Plusieurs d’entre eux ont reçu ces dernières semaines des convocations pour rendre compte de leurs actes devant la police ou les instances de l’entreprise ferroviaire. Avec le risque de se voir mis à pied ou licencié.

Dans la région Hauts-de-France, ils sont déjà une dizaine à avoir reçu un courrier leur demandant de se présenter au commissariat ou les convoquant devant un conseil de discipline. Olivier Lesieux, contrôleur et délégué syndical SUD-Rail, est l’un d’eux. Il lui est reproché d’avoir empêché un train de quitter le quai lors d’une altercation entre grévistes et usagers. Lui se défend de l’avoir fait pour des raisons de sécurité. Sera-t-il mis à pied ou radié ? Réponse le 14 septembre prochain.

... https://www.lci.fr/societe/apres-les-gr ... 95906.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 24 Aoû 2018, 00:22

Répression anti-grévistes à la SNCF

400 cheminots rassemblés contre la radiation de Laurent à Bayonne

Laurent, militant CGT et cheminot gréviste, est aujourd’hui poursuivi par la direction de la SNCF qui demande sa radiation avec un dossier monté de toutes pièces. Son tort ? Avoir relevé la tête et avoir été mobilisé contre le pacte ferroviaire au printemps. Mais la solidarité s’organise et les cheminots sont déterminés à lutter contre la répression.

Ce mardi 21 août, à l’appel de la CGT cheminots et de Sud Rail, un rassemblement avec près de 400 cheminots a été organisé pour soutenir Laurent, contrôleur et militant à la CGT Cheminots, qui est menacé de licenciement par la direction de la SNCF.

Un dossier monté de toutes pièces

Comme d’autres cheminots ayant participé aux grèves du printemps dernier, Laurent, marié et père de deux enfants, est actuellement menacé de licenciement. Mais lorsque l’on regarde le dossier et les faits qui lui sont reprochés, celui-ci est vide. Comme indique localement la CGT Cheminots de Hendaye/Saint Jean de Luz/Bayonne, on reproche à Laurent des faits hallucinants, concernant la journée de grève et mobilisation du vendredi 22 juin, au bloc 17, à l’appel unitaire des organisations syndicales de la SNCF, en gare de Saint Jean De Luz. En effet, Laurent est accusé d’avoir ceinturé la Directrice d’établissement sur le quai au moment où se déroulait une manifestation en gare et de l’avoir portée pendant plusieurs mètres, sous le regard de plusieurs huissiers, RG et d’une vingtaine de policiers qui avaient été déployés ce jour-là dans la gare.

Cependant, ces faits reprochés ne sont pas étayés, ne sont pas appuyés de preuves, ne sont pas appuyés de photos, et les rapports aussi bien des RG, que des huissiers ou de la police concernant ce jour-là ne signalent aucun problème ou fait de violence pendant le déroulement de la manifestation dans la gare, de même qu’aucune plainte des cadres ou membre de la direction n’a été enregistré le jour même. Néanmoins, certains dirigeants ont déclaré des accidents de travail 14 jours après les faits, alors que le délai légal pour déclarer un accident de travail est de 48h. Ces dossiers d’accidents de travail sont aujourd’hui utilisés par la direction pour attaquer Laurent et faire un dossier à charge contre lui.

Ses collègues et camarades ont donc décidé de témoigner du fait que la mobilisation du 22 juin en gare de Saint Jean de Luz s’était passée sans aucun problème. Ces témoignages seront apportés par les cheminots lors de l’entretien préalable au licenciement qui est prévu à 14h le 4 septembre prochain à Bordeaux. Lors de cet entretien, un rassemblement sera également organisé pour soutenir notre collègue et montrer qu’aucun cheminot ne sera laissé à son sort face à une direction qui a soif de vengeance.
Une direction revancharde qui cherche à faire des exemples

... http://www.revolutionpermanente.fr/400- ... -a-Bayonne
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede Pïérô » 26 Aoû 2018, 12:15

LYON : NOUVELLE GRÈVE À LA SNCF CE WEEK-END

Ce week-end à Lyon en gares de Part-Dieu et Perrache, une grève va toucher les agents de guichets et d'escale à la SNCF.

Après la grève perlée à la SNCF qui a touché la France cette année, de nouvelles perturbations sont attendues dans les gares lyonnaises ce week-end.

Dénoncer le manque d'effectif

Plusieurs agents de guichets et d'escale vont se mettre en grève pour dénoncer le manque d'effectifs à ces différents postes.

Par exemple cet été en gare de Perrache, les guichets n'ouvraient qu'à partir de 11h30. Du côté de la Part-Dieu, il faudrait, selon la CGT Cheminots, deux personnes de plus aux guichets pour assurer un service efficace.

Responsable régional du syndicat, Laurent Aubeleau dénonce une situation qui ne peut plus durer : "La SNCF n'embauche plus d'agents de la filière commerciale, et ça fait à peu près trois ans que ça dure. On compte seulement sur des mouvements internes et des suppressions de postes, mais c'est largement insuffisant."

"Les gens craquent"

Entre les tensions avec les voyageurs, les travaux de la Part-Dieu et les multiplications d'arrêts maladie, "les gens craquent", selon le responsable syndical.

La colère à la SNCF risque d'ailleurs de continuer d'ici ces prochaines semaines. En effet, la direction a annoncé fermer la boutique de la Croix-Rousse d'ici le 30 septembre prochain.

... https://www.radioscoop.com/infos/lyon-n ... end_160173
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21867
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Mobilisation défendre service public SNCF

Messagede bipbip » 30 Aoû 2018, 12:05

SNCF: première réunion intersyndicale jeudi depuis la fin de la grève commune

Une première réunion intersyndicale depuis la fin du mouvement de grève commun contre la réforme ferroviaire est prévue jeudi après-midi entre les quatre organisations représentatives de la SNCF (CGT, Unsa ferroviaire, Sud-Rail, CFDT), a-t-on appris mardi de sources syndicales.

«C’est un premier contact de rentrée, on n’en est pas au stade de décisions fermes», a indiqué à l’AFP Erik Meyer, secrétaire fédéral et porte-parole de Sud-Rail. «On va réfléchir à la façon d’enclencher un moyen de pression (...). C’est la deuxième mi-temps, la première a été gagnée par le gouvernement avec la loi, maintenant on est face au patronat.»

... http://www.liberation.fr/societe/2018/0 ... ne_1675079
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32839
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité