les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreaux

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede Pïérô » 12 Sep 2017, 02:51

Rendez-vous des emplois-aidés en colère

• 12 septembre à 14h: rv à la manifestation -place Mazas / M° Quai de la Rapée
• 14 septembre à 19h: réunion à la Bourse du Travail de Paris
Réunion unitaire pour discuter et engager les actions nécessaires.

https://paris.demosphere.eu/rv/56663
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede Pïérô » 15 Sep 2017, 06:28

Bourges
Mobilisation syndicale : la fin des contrats aidés s'invite dans les protestations

La manifestation de ce mardi contre la réforme du Code du travail, à Bourges, a également agrégé d'autres revendications, comme le maintien des contrats aidés.

À côté des banderoles qu'on voit traditionnellement dans les défilés, on pouvait aussi en voir de moins communes à la mobilisation de ce mardi matin. Comme celle des animateurs de la Maison de la Culture et des Jeunes d'Asnières-les-Bourges. Ils étaient là pour protester contre la fin annoncée des contrats aidés, qui touche de plein fouet cette association.

C'est également le cas d'employés du collège Littré à Bourges, qui pointent du doigt la suppression de deux contrats aidés dans leur établissement, tout en alertant sur des cours actuellement non assurés, faute d'effectifs.

... http://www.leberry.fr/bourges/social/20 ... 47164.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede bipbip » 16 Sep 2017, 19:07

Aude > Espéraza
Manif pour les emplois aidés
C'est mardi, vers 17 heures, au rond-point stratégique d'Intermarché, sur la D 118, que le collectif spontané de Citoyens attentifs avait décidé de se réunir pour protester contre la réduction de 140 000 emplois aidés. Cette mesure annoncée par le gouvernement Macron a pour incidence «de donner le coup de grâce aux collectivités locales ainsi qu'aux associations de notre territoire», souligne le collectif. Pendant une bonne heure, la cinquantaine de personnes mobilisées ont distribué des tracts et recueilli 400 signatures auprès des automobilistes de passage. Une manifestation bon enfant qui aura tout de même eu l'impact escompté : celui de se faire entendre et ce malgré quelques automobilistes en colère et imprudents.
... http://www.ladepeche.fr/article/2017/09 ... aides.html

Nantes. Action surprise des emplois aidés à Pôle emploi
Action surprise des assos et de leurs employés, hier, mercredi 13 septembre, à Nantes. Pour dénoncer la « brutalité du gouvernement », qui rabote les contrats aidés, ils ont, à cinquante, réclamé aide et formations.
... http://www.ouest-france.fr/pays-de-la-l ... oi-5245374

Lettre ouverte et manif contre la suppression des contrats aidés à Dieppe
À l’issue d’une réunion publique qui s’est tenue lundi 11 septembre à Dieppe, à l’invitation de Sébastien Jumel, député de Seine-Maritime, Nicolas Langlois, maire de Dieppe, Laurent Jacques, maire du Tréport, Michel Barbier, conseiller municipal d’Eu, des titulaires d’emplois aidés, responsables d’associations employeurs et élus locaux du territoire ont décidé d’adresser une lettre ouverte au Premier ministre et à la préfète de Région pour attirer leur attention sur les conséquences humaines et sociales graves des suppressions d’emplois aidés annoncées cet été.
Cette lettre ouverte est envoyée ce jeudi à Matignon et à la Préfecture avec une liste de premiers signataires. Elle vise dans un premier temps à obtenir un moratoire sur la décision de réduction du nombre d’emplois aidés prise par le Gouvernement et qui va affecter 150 000 personnes à l’échelle nationale.
... http://www.paris-normandie.fr/breves/no ... GP10862756

Bordeaux : rassemblement pour la défense des emplois aidés dans l’éducation
Un rassemblement était prévu ce jeudi à partir de 12 h 30 devant le rectorat. Une centaine de personnes étaient présentes
Alors que la forte réduction du nombre d’emplois aidés voulue par le gouvernement se fait particulièrement ressentir dans l’éducation nationale, où travaillent de nombreux AVS (assistants de vie scolaire) et EVS (emplois de vie scolaire) la mobilisation s’organise pour réclamer leur maintien.
... http://www.sudouest.fr/2017/09/14/borde ... 0-2780.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede Pïérô » 18 Sep 2017, 10:41

Brest. Fin des contrats aidés : les associations mobilisées

Le gel des contrats aidés, largement utilisés par le secteur associatif, empêche certaines associations d’assurer leurs services à la rentrée. une centaine de personnes se sont réunies ce jeudi soir, place de la Liberté, pour manifester.

Jeudi soir, place de la Liberté, associations, syndicats et simples citoyens se sont réunis pour dénoncer la suppression des contrats aidés. « Cette décision représente un vrai danger pour des structures associatives comme les nôtres », affirme Anaïssa Benhaberrou, coordinatrice du nouveau collectif des associations du Pays de Brest, à l’initiative de ce rassemblement.

... http://www.ouest-france.fr/bretagne/bre ... es-5246185
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede bipbip » 19 Sep 2017, 09:34

Plan social à l’Éducation Nationale

Licenciement massif des personnels en contrat aidé dans les écoles, les lycées et les collèges

Aux emplois aidés s’ajoute le recrutement de plus en plus important de personnels sous un statut encore plus précaire que celui des CAE-CUI, les « Services Civiques » comme l’a annoncé M. Blanquer.

Les emplois aidés restants dans l’Éducation Nationale sont destinés, selon le gouvernement, à « assurer l’accompagnement des enfants handicapés ». En attendant, des milliers d’enfants, à chaque rentrée, attendent de pouvoir être aidés car l’administration n’y consacre pas les moyens nécessaires. Les collègues assistant les personnels chargés de direction, chargés des BCD dans les écoles primaires, affecté-e-s à la vie scolaire dans les établissements du second degré constatent sur tout le territoire que leur contrat de travail n’est pas renouvelé.

Il s’agit d’un vaste plan de licenciement qui ne dit pas son nom : des milliers de personnels, après avoir subi des conditions de travail déplorables (temps partiel subi, multiplicité des tâches, absence de reconnaissance, de formation et salaire au rabais) sont remerciés parce qu’un Président de la République estime qu’ils et elles coûtent trop cher. Ces personnels (AED, CUI-CAE, services civiques…) assurent pourtant des missions essentielles.

SUD éducation revendique le réemploi des personnels qui effectuent ces missions sous un statut de titulaire qui les protège, assure leur stabilité dans les équipes ainsi qu’un véritable droit à la formation.


http://www.sudeducation.org/Plan-social ... ation.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede bipbip » 19 Sep 2017, 11:07

Paris mardi 19 septembre 2017

Assemblée contre la suppression des contrats aidés

Collectif des "coûteu.x.ses et inefficaces"

AG de lutte

Plénière de mobilisation contre la suppression des contrats aidés :
• présentation des travaux des groupes de travail réunis la veille
• organisation des actions à venir

Tout le monde

à 19h, Bourse du Travail de Paris
3 rue du château d’eau, Paris 10e

https://paris.demosphere.eu/rv/56831
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede Pïérô » 20 Sep 2017, 01:41

Manifestation à Dieppe contre la suppression des contrats aidés
Social. Représentants d’associations, de structures sociales et de municipalités se sont donné rendez-vous à la sous-préfecture.
Une petite centaine de personnes, élus locaux et représentants d’associations du secteur, sont venues pour expliquer l’impact direct de la suppression des contrats aidés sur le fonctionnement de leur structure. « C’est une mesure brutale de licenciement qui a mis dans le désarroi des personnes impliquées dans leur association et leur travail. Elle place des salariés dans la précarité. » Le centre neuvillais Oxygène a rappelé que sur quatorze salariés, sept ont été des emplois aidés.
... http://www.paris-normandie.fr/region/ma ... I10900967#

Fin des contrats aidés: 15 jours après la rentrée, 3.500 enfants handicapés n'ont toujours pas d'AVS
Le collectif Citoyen Handicap appelle à manifester ce mardi. Malgré les promesses du gouvernement, 3.500 élèves handicapés sont toujours sans auxiliaire de vie scolaire (AVS), conséquence de la suppression des contrats aidés.
... http://rmc.bfmtv.com/emission/fin-des-c ... 59347.html

VALENCIENNES
Contrats aidés: la CGT organise la contestation
Difficile de mobiliser les personnes en contrats aidés, dont l’emploi est menacé. L’union locale CGT a néanmoins organisé une réunion, samedi matin, premier pas d’une contestation en construction.
... http://www.lavoixdunord.fr/219889/artic ... ntestation
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede Pïérô » 20 Sep 2017, 02:16

Contrats aidés : une manifestation mercredi à Tours

Plus de 800 contrats seraient menacés dans les établissements scolaires de la région.

"La décision gouvernementale, prise durant l'été, de mettre fin à plusieurs dizaines de milliers de contrats aidés, dans les semaines et les mois qui viennent, crée un émoi considérable" s'alarme cette semaine le syndicat enseignant tourangeau SNUIPP-FSU. "Contrairement aux propos ministériels, l'Éducation Nationale ne sera absolument pas épargnée.
L'Académie Orléans-Tours devra supprimer exactement 839 contrats sur une enveloppe de 2213" avance son secrétaire général Paul Agard.

"Les écoles, les collèges et les lycées vont être très durement touchés dans leur fonctionnement quotidien.
En Indre-et-Loire, près de 100 de ces salariés travaillant auprès de nos collègues directrices et directeurs d'écoles seront « remerciés » au fil de l'année scolaire. S'y ajouteront plusieurs dizaines qui travaillent au sein de la « vie scolaire » et des secrétariats des établissements du 2nd degré. La suppression de ces emplois aidés va renvoyer au chômage de très nombreuses personnes y compris de plus de 50 ans, ou plus proches encore de l'âge de la retraite et également ceux possédant la reconnaissance de travailleurs handicapés" dénonce encore le syndicat qui appelle à un rassemblement ce mercredi à 14h devant la préfecture, à Tours. Une délégation devrait être reçue par les services de l'Etat.

Pour bien comprendre les enjeux liés aux décisions du gouvernement sur les emplois aidés, lire notre enqueête auprès des associations tourangelles sur 37 degrés http://www.37degres-mag.fr/actualites/e ... ociations/


http://www.info-tours.fr/articles/tours ... i-a-tours/

Y a pas moyen de faire autrement que d'y aller tout seul ? Y a pas d'autres syndicats dans le coin ?
Y a pas à critiquer le statut et de demander des emplois perennes ?
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede bipbip » 21 Sep 2017, 20:50

Parvenue à son 8e jour de grève, l’équipe éducative du collège Vercors campe sous les fenêtres du rectorat

REPORTAGE VIDÉO – En l’absence de réaction de la part du rectorat, l’équipe éducative du collège Vercors qui en est à son 8e jour de grève multiplie les actions en vue d’obtenir des postes de surveillants supplémentaires. Ce lundi 18 septembre, une réunion avec les associations du quartier, elles aussi victimes de la diminution des contrats aidés, était organisée. Avant que des représentants des professeurs, parents d’élèves et assistants d’éducation ne décident de camper sous les fenêtres du rectorat afin d’y passer la nuit.

« L’idée c’était de faire un point avec les parents d’élèves mais aussi les associations du quartier pour voir comment nous pourrions continuer pour obtenir ce que nous voulons et dénoncer la situation des contrats aidés en voyant l’impact que cela a sur le quartier dont le collège est un acteur essentiel », explique Christelle Blanc-Lanaute qui représente le personnel du collège Vercors. C’est à cet effet que l’équipe éducative qui en est à son 8e jour de grève organisait ce lundi 18 septembre à 18 heures une réunion d’information devant la Maison des habitants du quartier de l’Abbaye.

... https://www.placegrenet.fr/2017/09/19/p ... rat/152758
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede bipbip » 23 Sep 2017, 19:20

Barsac
Contrats aidés : les Calandretas vont manifester devant le conseil régional
Les Calandretas de Barsac et Pessac vont manifester mardi devant le conseil régional à Bordeaux pour protester contre le gel des contrats aidés.
Devant la décision du gouvernement de geler l’octroi et le renouvellement des contrats aidés, les Calandretas de Barsac et Pessac appellent à une manifestation devant le conseil régional à Bordeaux le mardi 26 septembre à partir de 12h30.
... http://www.lerepublicain.net/contrats-a ... nal_89244/

Arras: près de 600 personnes mobilisées contre la suppression des contrats aidés
Des mairies fermées (opération Mairies mortes) et des élus se rendant à une mobilisation contre la suppression des contrats aidés à Arras, c’est le programme de cette journée du 21 septembre. 500 à 600 personnes ont répondu à l’appel des maires du Pôle métropolitain de l’Artois afin de manifester contre la position du gouvernement concernant les contrats aidés.
... http://www.lavenirdelartois.fr/arras/ar ... 2b0n221762

Marseille : sur la touche, les contrats aidés relèvent la tête
Forte mobilisation à l’appel d’une large intersyndicale, mercredi à Marseille, pour réclamer le retour à l’emploi des contrats aidés. Au-delà du drame humain, la perte sèche de ces emplois va fortement impacter le fonctionnement des établissements scolaires.
... http://www.lamarseillaise.fr/marseille/ ... nt-la-tete
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede bipbip » 27 Sep 2017, 11:47

Paris mercredi 27 septembre 2017

Mobilisation contre la suppression des contrats aidés

Groupons nos colères ! Laissons leur notre improductivité !

réunion mercredi 27 septembre 19h Bourse du travail de Paris 3, rue du Château d'eau

Partout, les salarié.es-chômeur.euses-précaires employé.e.s en CUI et toutes celles et ceux qui les soutiennent, se mobilisent pour leurs droits et contre l'austérité.

La suppression, brutale et sans contrepartie, des déjà misérables contrats aidés va accroître les difficultés des personnes concernées, dégrader encore la qualité des services publics et mettre en péril l'action de nombreuses associations. Car ce n'est pas seulement le fonctionnement de toutes ces structures qui est mis à mal, mais bien l'action sociale essentielle à notre société qui s'exerce sans objectif de rentabilité.

Cette décision gouvernementale, par les petites économies qu'elle procure, ne sert qu'à financer les cadeaux fiscaux promis aux plus riches.

Mardi 26 septembre à Paris, le Collectif des Coûteux et Inefficaces appelle à un rassemblement à partir de 18h face au Ministère des finances, M° Bercy, contre la suppression austèritaire des emplois aidés Place de Bercy avec le soutien de nombreuses organisations associatives et syndicales.

Mardi 26 septembre à Bercy, apportons nos offrandes* au gouvernement symbolisant notre improductivité sacrifiée sur l'hôtel de la rentabilité.
*par exemple un paquet « soutiens scolaires », « liberté d'expression », « réemploi », « solidarité », etc..

Prochaine réunion mercredi 27 septembre 19h Bourse du travail de Paris 3, rue du Château d'eau M° République

https://paris.demosphere.eu/rv/56920


Paris jeudi 28 septembre

Réunion publique
Mobilisation contre la disparition des contrats aidés

Le collectif des associations citoyennes & le syndicat asso vous invitent a une réunion publique pour échanger et se mobiliser contre la disparition des contrats aides.

à 18h, Bourse du Travail de Paris, 3 rue du château d’eau
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede bipbip » 30 Sep 2017, 12:12

Education, trac intersyndical

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede bipbip » 07 Oct 2017, 18:40

Radio. A propos de la suppression des contrats aidés

Dans l’émission du 28 septembre, l’Actualité des luttes - FPP - propose d’écouter les revendications de celles et ceux qui ont manifesté contre la suppression des contrats aidés, le 26 septembre dernier, ainsi que l’intervention de trois salarié-e-s concernés par cette mesure du gouvernement.
Depuis quelques semaines, l’état a gelé les signatures et le renouvellement des CAE (contrat d’aide à l’emploi) et des CUI (contrat unique d’insertion). D’ici la fin de cette année des milliers de salarié-e-s vont se retrouver au chômage et les chômeurs – souvent en fin de droit – qui espéraient une signature de contrat, sont dans une situation plus que précaire.au total c’est 154 000 emplois qui disparaissent.
A Fréquence Paris Plurielles –FPP- la situation est délicate, 5 salarié-e-s risquent d’ici la fin de l’année de perdre leurs emplois.
Dans l’émission du 28 septembre, après un reportage réalisé le 26 septembre aux abords du ministère des finances sur la Mobilisation contre la suppression des contrats aidés, c’est avec trois salarié-e-s de la radio, que nous parlons de cette situation.

Emission à écouter : https://paris-luttes.info/a-propos-de-l ... n-des-8827
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede Pïérô » 09 Oct 2017, 10:47

« Journée morte », contre l’immense plan social dans les associations

e monde associatif, qui traverse une crise sans précédent avec la suppression partielle des contrats aidés décidée par le gouvernement d’Édouard Philippe, se mobilise. Une journée « sans association » sera organisée dans toute la France mercredi 18 octobre, à l’appel de plusieurs organisations du secteur.

Des grèves et des manifestations sont prévues en fonction des possibilités de chaque structure et afin de ne pas mettre en danger le public (notamment pour les associations qui font du soin à la personne). Certaines choisiront par exemple de porter un brassard « en grève ».

Le but est de faire parler de la crise existentielle qui impacte le secteur associatif, déjà fragilisé par une décennie de baisse de subvention, une mise en concurrence de plus en plus importante et un accroissement des besoins de la population. « Il y a une très forte exaspération à tous les niveaux, rapporte Jean-Claude Boual, du Collectif des associations citoyennes. Et notre pays ne peut pas se passer des associations, sans aller au-devant d’énormes problèmes sociaux ».

Le Collectif des associations citoyennes, le Syndicat Asso, Pas sans nous et le Planning familial figurent parmi les premiers signataires de cet appel, conçu comme la première étape d’une mobilisation nécessairement longue. Car les conséquences de la suppression de 259 000 emplois aidés sont déjà tangibles sur le terrain. Et la suppression partielle de la taxe d’habitation, qui pourrait aggraver les difficultés déjà importantes des collectivités locales, laisse craindre également des conséquences indirectes sur le tissu associatif. Il y a péril, écrivent encore les auteurs de l’appel, pour « la continuité du service public (…) et pour les populations aidées »

... https://www.politis.fr/articles/2017/10 ... ons-37709/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: les contrats aidés ne veulent pas rester sur les carreau

Messagede Pïérô » 14 Oct 2017, 03:52

la "journée noire" des associations - mobilisation Nationale !

Mercredi 18 octobre 2017

Non à l'immense plan social sur les emplois aidés !

Avec une violence inouïe, le gouvernement vient de décider la suppression de 150 000 emplois aidés dès 2017, et 110 000 supplémentaires en 2018. Compte tenu de la fragilité des associations, beaucoup déboucheront sur des licenciements. Cet immense plan social a été décidé sans aucune concertation et dans une approche strictement comptable. Il témoigne d'une ignorance et d'un mépris de la société civile, qui semble pour le gouvernement se réduire aux start-up et aux entrepreneurs sociaux. Cette décision est catastrophique pour des dizaines, et bientôt des centaines de milliers de salarié.e.s privés d'emploi, pour des milliers de collectivités incapables d'assurer la continuité du service public, pour la survie de milliers d'associations et pour les populations aidées. C'est une atteinte grave à la dignité des personnes, à l'accès au droit, à la solidarité, aux pratiques culturelles, sportives et éducatives, au vivre ensemble.

Les associations ne se définissent pas seulement par un » modèle économique « , mais par un modèle social, démocratique, humain fait d'émancipation, de respect des droits fondamentaux, d'égalité, mais aussi de coopération, de générosité. L'innovation sociale, ce n'est pas l'ubéralisation de la société, mais l'invention sans cesse renouvelée de réponses sur le terrain aux besoins des habitant.e.s et aux aspirations des citoyen.ne.s dans la fraternité. Le retour au XIXe siècle qu'on nous propose est archaïque et invivable.

C'est pourquoi les organisations et les citoyens signataires demandent :
• Un moratoire sur la suppression des emplois aidés en 2017-2018, c'est-à-dire de nouvelles instructions à Pôle emploi et aux services déconcentrés de l'État pour renouveler les contrats aidés sur la base des critères de début 2017, sans se limiter à des aménagements à la marge en fonction des protestations ;
• Une étude d'impact sérieuse et contradictoire de l'évolution des financements publics aux associations, de leurs effets sur la vie citoyenne et les territoires, sur les actions réalisées par les associations au service de l'intérêt général et sur les conditions d'emploi dégradées des salarié.es associatifs ;
• La mise en place dès le budget 2018 d'une ligne budgétaire dotée de 800 millions d'euros supplémentaires et son attribution déconcentrée aux associations contribuant à l'intérêt général qui en ont le plus besoin*, employeuses ou non, afin de permettre à ces associations d'assurer la continuité des missions indispensables qu'elles remplissent au service de la société ;
• L'ouverture d'une négociation sur l'emploi associatif, afin que les associations puissent, pour leurs missions permanentes au service de l'intérêt général, rémunérer correctement leurs salarié.e.s de façon stable à travers des CDI, tout en maintenant un dispositif adapté de retour à l'emploi.

Les signataires appellent tous les citoyens et toutes les associations à :
• Alerter dès maintenant leurs parlementaires, qui vont débattre du budget 2018 au mois de novembre, avec les syndicats de salarié.e.s, et chaque fois que c'est possible, avec des collectivités locales citoyennes qui partagent les mêmes préoccupations ;
• Faire du mercredi 18 octobre, jour du » forum national des associations et fondations « , une journée noire pour les associations partout en France, sous la forme de leur choix, en s'habillant de noir pour symboliser leur mort programmée, en portant un brassard » en grève « , ou par toute autre action symbolique, festive, protestatrice…

Ces actions constituent une première étape. D'autres actions communes pourront être envisagées au mois de novembre, notamment après les rassemblements qui se multiplient du niveau local au régional**.

Je signe cet appel http://stats.associations-citoyennes.ne ... aamypE&v=8

On trouvera sur le site http://stats.associations-citoyennes.ne ... mJjl2M&v=8, des informations, mobilisations passées et outils (lettres-types, etc.)

Vous pouvez nous faire part de vos difficultés et vos initiatives en envoyant un message au CAC sur : mobilisation@associations-citoyennes.net

* Correspondant à 5% du montant des subventions publiques aux associations. Emmanuel Macron lui-même semble indiquer dans ses déclarations au Point que les tâches réalisées par les associations à travers les emplois aidés sont nécessaires, mais devraient être financées par des subventions.
** Beaucoup commencent à le faire, en Auvergne-Rhône Alpes, Cornouaille, Rennes, Nantes, Ile de France, Creuse, Saint-Denis, etc.

Premiers signataires

Organisations : CAC (Collectif des Associations citoyennes / FRMJC Ile de France / Syndicat de l'éducation populaire UNSA / Collectif Pas Sans Nous / FSGT (fédération sportive et gymnique du travail) / Peuple et Culture / UFISC (Union Fédérale d'Intervention des Structures Culturelles) / ATTAC / Fraternité France / Genepi /France Terre d'Asile / Le Planning familial MFPF / ACEPP (Association des collectifs enfants parents professionnels-crèches parentales) / RITIMO / Fédération française des écoles de cirque / Collectif pour une éthique en travail social / OPALE / SMA (Syndicat des Musiques Actuelles) / Réseau Féministe Ruptures / FEDELIMA (Fédération de lieux de musiques actuelles) / FAMDT (Fédération des associations de musique et danse traditionnelles) / Association de Défense des Services Publics et de leurs usagers (05) / COPAF (Collectif pour l'avenir des foyers) / APICED Paris 11ème / FERAROCK / Fédération des arts de la rue / REFER (réseau francilien des ressources) / Terrain d'entente Saint-Etienne (pédagogie sociale) / FRMJC Pays de la Loire / Actes If / T'OP! Théâtre de l'Opprimé Lille

Personnes : Jean-Claude BOUAL, Président du CAC / Patrick VIVERET, philosophe, animateur d'associations / Julien BAYOU, Conseiller régional Ile de France EELV / Eric COQUEREL, Député France Insoumise, coordinateur du Parti de Gauche / Marie-Hélène BACQUÉ, Professeure en études urbaines Nanterre / Alain DETOLLE, Maison interassociative de Millevaches / Didier MINOT, CAC / Nicole PICQUART, CNLRQ (Comité National de Liaison des Régies de quartiers) / Irena HAVLICEK, AMIS Malakoff / Paul ROBERT-KEROUEDAN, Fédération Régionale pour la Culture et le Patrimoine Maritimes en Bretagne / Monique TILHOU, Université Populaire du Saumurois / Anne-Françoise TAISNE, CFSI (Comité français pour la solidarité internationale) / Gilles ROUBY, FRMJC Pays de la Loire / Christine TOME, C'faire Nîmes / Dominique JAULMES, CASP / Marie-Dominique CALCA, Ethnologue, CAC / Bernard MASSERA, Centre social Accueil Goutte d'Or / Francis LE HERISSE, MIDAF / Julie BABAAMMI - DE SOUSA, SEP-UNSA / Christophe MORVAN, Sciences citoyennes / Danielle SIMONET, Conseillère de Paris, coordinatrice du Parti de Gauche / Bernard VACHERON, CAC / Elisabeth MONNERAT, ANPAEJ / Jean-Francois MARTEL, T'OP! Théâtre de l'Opprimé


https://reve86.org/non-a-limmense-plan- ... ois-aides/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité