Nuit Debout

Re: Nuit Debout

Messagede Pïérô » 16 Mai 2016, 01:46

Paris Debout... le bulletin n°2 de lutte contre la loi Travail et son monde

Parution du deuxième numéro de Paris Debout, le bulletin de lutte des comités d’action qui se réunit tous les mercredis à la bourse du Travail. Vous pouvez également (re)lire le premier numéro.


Image

Sommaire
• Politiciens, capitalistes, flics, bureaucrates... entre eux et nous, il n’y a que des comptes à régler
• Encore une loi, mais qu’est-ce que c’est qu’ce travail ?
• Chronologie lapidaire
• Quelques considérations
• Débordons
• Nous, intermittent.e.s, précaires, étudiant.e.s, salarié.e.s, nuit-deboutistes, zadistes, chômeur.se.s, postier.e.s..
• Un bilan provisoire et incomplet de la répression à Paris et en région parisienne lors du mouvement contre la loi travail
• Oui, les pouffiasses s’y mettent
• Témoignage d’une streetmedic lors de la manifestation du 1er mai
• À haute voix, à mains libres
• AG féministe non-mixte
• Quelques pavés
• République : Appel à encadrer joyeusement le rassemblement de la police le 18 mai !
• « Au Travail ! Partout, organisons des comités d’action »
• À ne pas manquer

à télécharger : https://paris-luttes.info/home/chroot_m ... 1463321369

https://paris-luttes.info/paris-debout- ... o2-de-5687
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 18 Mai 2016, 07:51

Nuit Debout : le mois le plus long

Plusieurs nuits se superposent à la Nuit Debout parisienne, qui a débuté un 32 mars [1] pour ne plus finir. Une somme de singularités et de rencontres qu’on ne peut résumer ni figer. Voici donc quelques-unes de ces lunes, sans précision de calendrier, sans prétention d’éclairage, sans possibilité de mettre à jour. Un humble rappel des réveils souriants, parsemé d’oublis obscurs.

... http://cqfd-journal.org/Nuit-Debout-le- ... -plus-long
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 26 Mai 2016, 08:24

Saint-Denis debout, convergence au service de l’action

L’attelage pouvait sembler hétéroclite, mais il a réussi à impulser en quatre jours un espace de mutualisation et de convergence sur la ville qui a réuni plus de 600 personnes de toutes générations.

Le 13 avril s’est tenue la première Nuit debout de Saint-Denis (93). Inspirée de l’initiative lancée à Paris, elle a eu lieu grâce au travail unitaire de militants et militantes de la ville, pour partie organisé-e-s en AG interpro depuis le 31 mars : étudiants en grève depuis début mars, syndicalistes Sud/Solidaires et CGT, membres du centre social autogéré Attiéké, collectifs de sans-papiers, de parents (Bonnets d’âne…), d’artistes (dont la compagnie Jolie môme), féministes, antifascistes, antiracistes, membres d’AL, de la CGA, du NPA, de l’OCML-VP, d’Ensemble…

Cet attelage peut sembler hétéroclite mais repose sur des expériences unitaires et de la confiance. Il a réussi à impulser et organiser en quatre jours un espace de mutualisation et de convergence sur la ville qui a réuni plus de 600 personnes de toutes générations. La mutualisation, c’est celle des situations vécues par les habitants et les salarié-es (y compris privés d’emploi) de la ville, qui est un moment essentiel : il s’agit de s’ouvrir aux autres et de créer du lien. C’est une étape importante pour développer la conscience d’appartenir à une même classe sociale.

La convergence se construit autour de la lutte actuelle contre la loi travail. C’est notre capacité à prendre en compte les différentes revendications et luttes (pour les femmes, le logement, les papiers, la dignité et le droit au travail, l’égalité de façon générale…) dans le cadre de la mobilisation.

Création de rendez-vous communs

Cette convergence s’est matérialisée par l’annonce des luttes actuelles à soutenir (familles à la rue, grèves en maison de retraites…) et la création de rendez-vous communs. Elle doit permettre de renforcer la mobilisation, le rapport de forces et de faciliter l’action collective à l’échelle de la ville. Ce dernier point est essentiel au moment où la lutte s’enracine mais sans secteur « moteur » en grève avec tout de même beaucoup de personnes mobilisées.Tout cela redonne de l’énergie, permet à des camarades un peu éloigné-e-s ces dernières années du militantisme de reprendre confiance dans le collectif et dans la possibilité de gagner tous et toutes ensemble.

Surtout, cette rencontre permet à beaucoup plus de monde de s’exprimer, de participer, de se réapproprier l’espace public et de tâter une forme d’auto-organisation collective. Nous verrons si cette première expérience devant se reproduire pour le moment chaque mercredi réussira à se développer sans s’enliser dans un entre-soi militant et sans oublier la réalité de l’action. Nous serons nombreuses et nombreux à y contribuer.

Simon Laviec (AL Saint-Denis)

http://www.alternativelibertaire.org/?S ... ergence-au
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 02 Juin 2016, 15:39

Nuit Debout : l’appel d’habitants des quartiers populaires

Plusieurs associations de banlieue appellent à une convergence avec le mouvement Nuit Debout les 4 et 5 juin. Des rencontres sont notamment prévues avec des associations de victimes des violences policières, des salariés en lutte aux Lilas, des habitants de la cité Gagarine en Seine-Saint-Denis qui s’opposent à la démolition de leur école et de leur quartier… « Nous, habitants des quartiers populaires, sommes debout et en lutte depuis longtemps, écrivent les initiateurs de cet appel. Aujourd’hui, nous appelons à marcher, tous ensemble, à déboucher sur des actions concrètes et emporter des victoires ».

Nous, habitants des quartiers populaires, animateurs et animatrices de Nuit Debout, lançons cet appel pour faire converger les luttes.

Un vent de contestation souffle aujourd’hui sur la France ! Un vent porteur d’idées nouvelles, solidaires et fraternelles. Un fol espoir, un doux parfum aux senteurs révolutionnaires.

La convergence des luttes s’opère chaque jour un peu plus sous nos yeux, et Nuit Debout en est un des plus beaux symboles. Un mouvement aux mille visages, inédit et déstabilisant pour les tenants de ce système inégalitaire, déshumanisé et déshumanisant.

Nous habitants des quartiers populaires, en avons assez du bla bla ! Pour nous aussi, dans nos villes et nos quartiers, la lutte se mène chaque jour, concrètement sur le terrain, quand il s’agit de porter solidarité à des familles expulsées de leur logement ou menacées, pour résister à la spéculation immobilière, aux violences policières, au racisme, au sexisme, à la pauvreté, à toutes les formes de discrimination.

Au nom de nos valeurs communes, nous nous mobilisons pour soutenir la lutte des ouvrier-e-s contre la casse de leur outil de travail et des acquis sociaux, des paysan-ne-s faisant face à des projets industriels illégitimes, des précaires de plus en plus précaires, des sans papiers, des réfugiés, des mal logés, des femmes… Mais aussi, nous sommes aux côtés des infirmier-e-s, des enseignant-e-s, des postier-e-s, des cheminot-e-s, des routier-e-s et plus largement de ceux et celles qui voient chaque jour les libertés fondamentales, les droits, la protection sociale ou les services publics attaqués et mis en cause.

Notre idée reste toujours la même : soutenons-nous les uns les autres, mobilisons-nous les uns pour les autres, veillons les uns sur les autres, contre cette oppression écrasante que nous imposent les plus riches, les banques, les spéculateurs, les faiseurs de guerre, de répression, d’inégalités sociales, d’injustices, pour mieux nous asservir…

Nous, habitants des quartiers populaires, sommes debout et en lutte depuis longtemps. Nous ne sommes pas en reste, nous ne sommes pas en marge. Aujourd’hui, nous appelons à marcher, tous ensemble, à déboucher sur des actions concrètes et emporter des victoires…


APPEL A MARCHE ACTIONS NUIT DEBOUT QUARTIERS POPULAIRES 4 & 5 JUIN 2016

Avec Nuit Debout, nous appelons à une marche d’actions et de convergences des luttes les 4 et 5 juin, vers le quartier Gagarine à Romainville (93) :

- Départ Samedi 4 juin RdV à 17h République - Paris : Pour nous rendre aux amandiers dans le 20e et soutenir notamment le comité vérité et justice pour Lamine Dieng, puis aux Lilas pour la lutte des salariés de la blanchisserie...
- Action Dimanche 5 juin, 10h Porte des Lilas : Pour aller rencontrer dans le quartier des Fougères les travailleur-se-s du nettoyage dans les HLM en lutte durant 4 mois soutenus par les locataires de Paris Habitat.
- 14h, Mairie des Lilas avec HK & LES SALTIMBANKS : Pour rejoindre les habitants de la cité Gagarine, à Romainville, en lutte contre les expulsions, la démolition de leur école et de leur quartier…

Luttons, debout, tous ensemble, on lâche rien !

Premiers signataires : HK et les Saltimbanks, DAL, com Banlieue Debout/Quartiers populaires Debout, Cineluttes, Collectif Justice et vérité pour Ali Ziri, Collectif Urgence notre police assassine, Comité DAL SPOUTNIK Gagarine, ALCIR-Paris20e, AFVS, Comité de soutien des grévistes du nettoyage, CNT SO du nettoyage, Droits devant !, Emancipation tendance intersyndicale, UJFP, Revue Vacarme…


http://www.bastamag.net/Nuit-Debout-l-a ... -converger

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 04 Juin 2016, 12:23

Marche - actions
Nuit Debout <--> Quartier populaire
4 et 5 juin

Nous, #Nuit Debout et Habitant-e-s des Quartiers populaires appelons à une Marche Action dans les Quartiers populaires.

Venez nombreux !

Un vent de contestation souffle aujourd'hui sur la France ! Un vent porteur d'idées nouvelles, solidaires et fraternelles. La convergence des luttes s'opère, chaque jour, un peu plus, sous nos yeux, et #Nuit Debout en est un des plus beaux symboles. Un mouvement aux mille visages, inédit et déstabilisant pour les soutien d'un système déshumanisé et déshumanisant, inégalitaire.

Nous, habitants des quartiers populaires, nous en avons assez du bla bla ! Pour nous aussi, dans nos villes et nos quartiers, la lutte se mène chaque jour sur le terrain, quand il s'agit de porter solidarité à des familles expulsées de leur logement ou menacées. Pour résister à la spéculation immobilière, aux violences policières, au racisme, au sexisme, à la pauvreté, à toutes les formes de discrimination.

Au nom de nos valeurs communes, nous nous mobilisons pour soutenir la lutte des ouvriere-s contre la casse de leur outil de travail et des acquis sociaux, des paysan-e-s faisant face à des projets industriels illégitimes, des précaires de plus en plus précaires, des sans papiers, des réfugiés, des mal logés, des femmes… Mais aussi, nous sommes aux côtés des infirmier-e-s, des enseignant-e-s, des postier-e-s, des cheminot-e-s, des routier-e-s et plus largement de ceux et celles qui voient chaque jour les libertés fondamentales, les droits, la protection sociale ou les services publics attaqués et mis en cause.

Notre idée reste toujours la même ! Soutenons nous les uns les autres ! Mobilisons nous les uns pour les autres ! Veillons les uns sur les autres, contre cette oppression écrasante que nous imposent les plus riches, les banques, les spéculateurs, les faiseurs de guerre, de répression, d'inégalités sociale, d'injustices.

Nous, #Nuit debout et Habitant-e-s des Quartiers populaires, nous sommes en lutte depuis longtemps !
Nous ne sommes pas en reste !
Aujourd'hui, nous vous appelons à marcher, tous ensemble, à déboucher sur des actions concrètes et emporter des victoires !

Rendez-vous
• Départ Samedi 4 juin à 17h : rv à République - Paris pour nous rendre aux amandiers dans le 20e et soutenir le Comité vérité et justice pour Lamine Dieng, puis nous irons aux Lilas pour la lutte des salariés d'une blanchisserie
• RDV Dim. 5 juin 10h à Porte des Lilas pour aller rencontrer dans le quartier des Fougères les travailleur-se-s du nettoyage dans les HLM en lutte durant 4 mois soutenus par les locataires de Paris Habitat
• Action Dim. 5 juin 14h à Mairie des Lilas, avec HK pour rejoindre les habitants de la cité Gagarine, à Romainville, en lutte contre les expulsions, la démolition de leur école et de leur quartier.

Nous restons ouvert pour les étapes qui se trouveront sur notre parcours.

Luttons, debout, tous ensemble, on ne lâche rien !

1er signataires :
Comité DAL SPOUTNIK Gagarine, ALCIR-Paris20e, AFVS, Collectif Justice et vérité pour Ali Ziri, Collectif Urgence notre police assassine, Comité de soutien des grévistes du nettoyage, CNT SO du nettoyage, com Banlieue Debout/Quartiers populaires Debout, com Logement Debout, Ciné-lutte, COPAF, DAL, Droits devant !, Emancipation tendance intersyndicale, HK et les Saltimbanks, UJFP, Revue Vacarme…



Pré-Programme (non-définitif) :

Samedi 4 juin 17h : Départ Place de la république
Pour nous rendre aux amandiers dans le 20e et soutenir :
• le Comité vérité et justice pour Lamine Dieng,
• la lutte des résidents de Foyers de travailleurs migrants,
• les luttes des locataires contre les hausses de loyer, contre les expulsions,contre les marchands de sommeil,
• le combat des usagers de centre d'animation et du 20e théâtre qui doivent fermer sur une décision arbitraire de la Ville de Paris ...

Dim. 5 juin 10h : Porte des Lilas, Convergence de luttes :
• Rencontrer dans le quartier des Fougères avec les travailleur-se-s du nettoyage dans les HLM en lutte durant 4 mois soutenus par les locataires de Paris Habitat.
• Soutenir le collectif des Barras, en lutte pour des papiers et un logement décent qui occupent une ancienne ANPE
• Soutenir le combat des salariés de la Blanchisserie au LILAS contre la fermeture de l'usine et leur licenciement
• Pic nic

Dim. 5 juin 14h : Mairie des Lilas, Marche de soutien vers la cité Gagarine (Romainville) avec HK
Pour soutenir les habitants de la cité Gagarine, à Romainville, en lutte :
• Contre les expulsions,
• Contre la démolition de leur école
• Contre la démolition de leur quartier, décidée arbitrairement et autoritairement par la Mairie
• Pour la dignité et un projet alternatif à la démolition

https://nuitdebout.fr/blog/2016/05/30/m ... et-5-juin/

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 07 Juin 2016, 00:01

Nuits debout décentralisées

La Nuit debout place de la République a essaimé dans les quartiers périphériques de Paris et en banlieue. Place des Fêtes, Saint-Denis ou encore Malakoff, comment fonctionnent ces assemblées locales ?

Les Amis d’Orwell ont reçu vendredi 3 juin Emmanuelle de la Nuit debout place des Fêtes dans le xixe arrondissement. Militante novice, elle explique pourquoi elle s’est investie dans l’organisation de ces rassemblements hebdomadaires près de chez elle, en dehors des partis, syndicats et associations.

À Saint-Denis (93), ville aux nombreux militants, les Nuits debout prennent des formes différentes et plus engagées, comme le raconte Étienne. Radio debout était présente le mercredi 25 mai et a capté des ambiances de la soirée, notamment des guitaristes dionysiens et le collectif Enchanté, qui y chante chaque mercredi. On entend aussi Darius qui anime la cantine des Nuits debout en préparant avec d’autres des plats pour les participants à prix libre.

Bruno suit de près les Nuits debout de Malakoff (92). Réunis le samedi soir devant la mairie, les habitants discutent de la loi travail et organisent des départs communs vers les manifestations parisiennes.

Ecouter l’émission : http://amaanda.free.fr/2016Orwell/Orwell050616.mp3

http://souriez.info/Nuits-debout-decentralisees
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 13 Juin 2016, 02:22

Marseille : Quartier Debout !

À quelques mètres des Nuits Debout marseillaises, le quartier de La Plaine connaît une effervescence singulière. Depuis plusieurs mois, s’y expriment de bien des façons une défiance et une colère grandissantes envers un projet municipal de « requalification » urbaine.

Cette ville ne fait rien comme les autres. Alors qu’à Paris la Nuit Debout habitait littéralement la place de la République, la Nuit phocéenne en est restée aux balbutiements et n’a dépassé que rarement l’égrenage de tours de parole, peinant à s’articuler et à déboucher sur des pratiques communes. Chacun-chacune y allait de son laïus : qui sur la VIe république, qui sur « tout le pouvoir aux travailleurs », qui sur l’insurrection qui vient, qui sur le constat d’impuissance dans la transmission du vécu des anciens. Nuit Debout a d’ailleurs une granse sœur, plus speed : « 13-en-lutte », davantage soucieuse de convergence avec les mobilisations sociales en cours. Ce qui lui a valu de subir le harcèlement policier avec l’encerclement d’une de ses réunions sur la fontaine des Mobiles, en haut de la Canebière, par des CRS qui empêchaient les badauds de se joindre à elle et ses participants de sortir du cercle, selon la tactique de la nasse.

Parallèlement, le quartier de La Plaine, connu dans toute la ville pour son marché tri-hebdomadaire et sa vie nocturne, expérimentait une fièvre plus prosaïque. La mairie veut y imposer un chantier de rénovation d’au moins deux ans qui menace d’étouffer le marché et la vie alentour. Préoccupation « de proximité » qui n’empêche pas habitants, habitués et forains d’être conscients que s’opposer à ce projet, c’est toucher du doigt les mêmes mécanismes de prédation et de dépossession qui inspirent la loi El Khomri.

En 2011, le mouvement espagnol du 15-M avait protégé son autonomie et sa fraîcheur par un rejet des partis politiques – « No nos representan » [Ils ne nous représentent pas]. Nombre d’activistes avouent avoir beaucoup appris de cette période de gestation, éloignée des langues de bois et des appareils. Puis, une fois épuisées les possibilités de la Puerta del Sol ou de la plaza Catalunya, le mouvement d’occupation des places fit le choix stratégique de la dispersion et de l’enracinement dans les quartiers. De l’agora globale, chacun repartit vers son territoire, aux côtés des amis, des parents, des collègues de galère ou des voisins. Ce reflux apparent a par exemple contribué à renforcer la résistance aux expulsions locatives (CQFD n°137 http://cqfd-journal.org/Au-dela-de-Podemos-le-pari ).

... http://cqfd-journal.org/Marseille-Quartier-Debout
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 18 Juin 2016, 11:08

Lyon
Dimanche 19 Juin dès 12h30 : Nuit Debout Lyon / Croix-Rousse : Tisser des liens quartier par quartier

Quelques actifs de Nuit Debout Lyon font intervenir des militants engagés dans le quartier autour de plusieurs thématiques. Pensée libertaire, luttes des habitants notamment la réhabilitation de l’ancienne École des Beaux-arts et le jardin des Pendarts, désobéissance civile…autant de thèmes qui seront abordés dans un esprit convivial et ouvert à toutes et tous.
D’autres activités viendront se greffer aux échanges notamment un atelier de sérigraphie, d’écriture poétique, l’infokiosque Nuit Debout Lyon, BiblioDebout, toute autre initiative étant bienvenue.

L’après-midi se terminera par une performance burlesque “No Talent no Limit” de Bruno Aruspice. Ensuite, la Crieuse de la Croix-Rousse viendra annoncer l’Assemblée Générale de 19h au cours de laquelle chacun-e pourra évoquer librement les sujets qu’il ou elle souhaite et des projets sur la suite du mouvement seront proposés au vote.

La soirée se poursuivra par les Nuits Debout habituelles avec des groupes de travail et de débat ainsi qu’un bal et une projection du documentaire « Il était une fois...la Croix-Rousse » en présence de son réalisateur Anthony Laurent.

Plus d’informations sur le site officiel : www.nuitdeboutlyon.fr / facebook
Contact : Université Debout Lyon - universitedeboutlyon@gmail.com

Image

Programme détaillé :
• 12h30 : Pique-nique partagé
• 14h : L’engagement libertaire dans un quartier (Mimmo Pucciarelli, coordinateur du CEDRATS, Centre de documentation et de recherche sur les alternatives sociales)
• 15h : Point-Info luttes locales de la Croix-Rousse : Réhabilitation de l’ancienne École des Beaux-arts, Bains douches, Jardin des pendarts, etc. (Anne et Henri)
• 16h : La méthode Alinsky (Denis Varichon, formateur au CREFAD, Lyon)
• 17h : Performance burlesque “No Talent No Limit” (Bruno Aruspice, nouveau clown d’un nouveau cirque)
• 19h : Assemblée Générale annoncée par la Crieuse de la Croix Rousse
• 21h : Bal populaire
• 22h : Projection du documentaire “Il était une fois...la Croix Rousse” (Anthony Laurent, 2012, 50’) présenté par le réalisateur

En parallèle :
• 14h à 18h : Atelier de désobéissance civile (Rémi Filliau, Les Désobéissants)
• toute l’après-midi : Infokiosque, BiblioDebout, Création collective d’affiches d’opinion libre, Poésie Debout, etc. toute autre initiative bienvenue !

https://rebellyon.info/Nuit-Debout-Lyon ... -des-16649
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 29 Juin 2016, 13:20

Paris debout n°3

Voici le numéro 3 du bulletin de lutte Parisien contre la loi Travaille ! et son monde...

à téléchargr PDF : https://mars-infos.org/home/chroot_ml/m ... n_a4_3.pdf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede Pïérô » 23 Juil 2016, 18:22

Lannion

Le carnaval continue... au sein de la fédération PS des Côtes-d'Armor !

Le carnaval du 14 juillet organisé par « Nuit Debout Lannion » n’a pas plu aux huiles du Parti socialiste. Vous pensez ! Balader des poupées de François Hollande, Manuel Valls, Myriam El Khomri, Pierre Gattaz et Corinne Erhel dans une charrette suivie par un dragon, des pirates et autres brigands ; voir l’Ankou et sa faux n’épargner que la députée locale au terme d’une mise en scène théâtrale, ça méritait bien un communiqué d’indignation.

« Incitation à la haine et à la violence », « démocratie », « débats contradictoires » : tout y passe, y compris la mention d’un échafaud imaginaire. Ignorant tout du mouvement, le PS n’est jamais venu discuter sur la permanence installée dans ce but, chaque soir, depuis le 22 avril, devant la mairie.

Les communiqués du parti contre les dégradations antisémites commises à la médiathèque de Lannion ou dénonçant des inscriptions xénophobes apparues ce week-end le long de l’axe Lannion-Guingamp ont, eux, dû se perdre dans les tuyaux.

Le PS 22 n’ignore certainement pas la tradition, purement politique et fort heureusement toujours autorisée dans ce pays, qui consiste à se moquer des puissants, quitte à brûler des rois et couper des têtes de pantins. Leurs camarades d’Évian semblaient moins gênés lorsque l’effigie du président fut brûlée pour clôturer un carnaval, en mars 2014.

... http://brest.mediaslibres.org/spip.php?article490
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 27 Juil 2016, 11:58

Paris ce mercredi 27 juillet 2016 à 16h place de la république

Préparation de l'occupation de la Place de la République à partir du 31 août

Cette réunion a pour but de réfléchir et coordonner les initiatives pour la "rentrée" de Nuit Debout sur la place de la République, du 31 août au 4 septembre.

De nombreux participants de Nuit Debout République ont convenu de la nécessité de marquer le coup pour la rentrée, en réinvestissant massivement la place à partir du 31 août, et pour les jours suivants.

Ces 5 jours (du mercredi 31 août au dimanche 4 septembre) auraient pour objet de se retrouver, de fêter et travailler sur nos communs.

Il ne suffit cependant pas d'invoquer ces 5 jours en espérant qu'ils s'organisent seuls, il faut les préparer, et il est temps de s'y mettre.

L'objectif de cette réunion est donc de :
• faire état des premières propositions émises et des échanges en cours
• de réfléchir et partager des idées pour la rentrée
• convenir d'un rythme de réunion au fil de l'été

Cette réunion permettra de créer et d'alimenter un document de travail (ouvert) pour recenser les initiatives et se répartir le travail d'ici la rentrée.

Si vous avez des idées, ou si vous avez déjà commencé à les mettre en oeuvre, vous êtes plus que les bienvenus.

Element de contexte : Reprise des manifestations intersyndicales le 15 septembre


https://openagenda.com/nuitdebout/event ... du-31-aout
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede Pïérô » 28 Juil 2016, 21:23

Montreuil, samedi 30 juillet 2016

Montreuil debout - quartier du Bel air

de 10h à 21h
Rendez-vous au château d'eau du Bel Air !

pour nous retrouver autour de repas à prix libre, de musique (venez avec vos instruments pour une Jam Session !), et de débats dès 14h sur la Loi Travail, l'éducation, le CETA...Et des ateliers notamment la construction d'un gradin dès 10h !

https://www.facebook.com/montreuildebout/?fref=ts

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Nuit Debout

Messagede Pïérô » 01 Aoû 2016, 01:00

les militants de Nuit debout sont en marche !

Les Nuit Debout réalisent un tour de France à la marche pour diffuser leurs idées. Ils sont une quinzaine. Ils faisaient étape à Auxerre, dans l'Yonne, ce mardi 26 juillet 2016 avant de reprendre la route pour Paris.

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 55051.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 05 Aoû 2016, 18:37

Fougères debout : Une étincelle autogestionnaire

Dans les zones rurales et les petites villes, les Nuits debout ont pu se trouver un public et jouer un rôle catalyseur. Exemple à Fougères.

Fougères, ancienne ville industrielle de 20 000 habitantes et habitants à 50 km de Rennes, est une des localités où Nuit Debout a pu s’épanouir. Rassemblant, à ses débuts, une vingtaine de participantes et de participants chaque semaine, l’événement en a encore attiré environ 140 fin juin, pour une projection de Merci Patron. La salle de cinéma était deux fois trop petite pour contenir tout ce monde !

En avril, durant les premiers rendez-vous, la question de la loi Travail a été très vite complétée par une critique de la démocratie représentative et une réappropriation des questions politiques (éducation, sécurité, état d’urgence, écologie…).

Si la question de la loi travail a pu, parfois, être éludée, c’est aussi parce que cet espace a été investi, en partie, par des personnes exclues du monde du travail, ou trop précaires pour vivre la lutte dans une entreprise. Ce constat est, en un sens, rassurant : les personnes les plus éloignées de l’emploi, qui ne peuvent s’inscrire dans un militantisme traditionnel, notamment syndical, réinventent des espaces de lutte.

Pérenniser ces lieux de débat public

Pour autant, éluder la question de la lutte sociale au profit d’une expérimentation démocratique, c’est faire l’impasse sur les liens entre le travail et l’organisation de la société. Aussi, Fougère Debout s’est questionnée sur les moyens de consolider la mobilisation, tout en expérimentant la démocratie directe. À Lannion (Côtes d’Armor), Nuit debout a organisé des blocages économiques, devenant un lieu d’organisation de la lutte. Dans certaines localités, les nuit-deboutistes ont ainsi pu bousculer un peu des organisations syndicales trop faibles pour impulser, seules, l’agitation.

La principale limite de Nuit Debout, c’est le turn-over. Pérenniser ces lieux de débat public, proposer des actions concrètes tout en permettant un cheminement politique sont des enjeux majeurs. La jonction entre une volonté d’autogestion de la lutte et d’autonomie territoriale est ce qui a permis, à Fougères, de dépasser en partie cette difficulté. Comme d’autres, Fougères debout a lié la théorie à la pratique (diffusion de tracts, projection de film...) afin d’intégrer plus facilement de nouvelles personnes sans avoir à reprendre certains débats de zéro à chaque nouvelle échéance.

Nuit debout peut être à bien des égards discutable, mais cette volonté collective de se réapproprier l’espace public et la démocratie vaut largement les écueils que ces initiatives peuvent toujours rencontrer.

AL Fougères

http://www.alternativelibertaire.org/?F ... -etincelle
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 07 Aoû 2016, 07:41

« Nuit Debout Lannion » le 11 août à Vieux-Marché

Après deux fest-noz à Lannion et un fest-deiz en gare de Plouaret, « Nuit Debout Lannion » organise un bal populaire à Vieux-Marché (22), le jeudi 11 août, à partir de 18 h, sur la place du bourg.

Preuve que ni l'adoption de la loi Travail en "plein" été par le biais d'un troisième 49.3, ni la répression administrative et policière qui s'abat même à Lannion sur celles et ceux qui s'opposent avec persévérance à l'ordre établi, ni la fatigue accumulée après cinq mois de lutte ne suffisent à nous arrêter.

Programme du jeudi 11 août :
• 18 h 30 - Agora citoyenne, micro ouvert pour les prises de parole
• 19 h 30 - Restauration collective
• 20 h 30 - Bal populaire révolutionnaire avec Mixter X (Rock), Stone, Dub Out, Davay ha komper, Youn Perron ha komper, autres...

L'entrée est comme toujours libre. Les bénéfices du stand restauration/buvette permettront de soutenir les grévistes, d'éventuels frais de justice ou encore l'impression d'affiches et de tracts.

http://brest.mediaslibres.org/spip.php?article498
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité