Nuit Debout

Re: Nuit Debout

Messagede digger » 27 Avr 2016, 12:36

Fruit d’un travail intense qui nous a occupés depuis un mois

Je veux bien les croire. C'est un énorme boulot. Je n'ai pas eu le temps de le lire dans les détails. le dossier donne à mon avis une importance trop grande à Ruffin et surtout Lordon. Leur habileté à vouloir se faire un nom aurait largement suffit à décrire les personnages. Le plus triste dans l'histoire, c'est sans doute l'immaturité politique de celles et ceux qui voient dans ces personnages - ou leurs écrits ou films - une critique sociale cohérente et des perspectives de luttes.
Alors, on retrouve naturellement cette immaturité dans le théâtre de la Place de la République et sur F.B.
Mais le risque existe que, à partir de là, on jette le bébé avec l'eau du bain, ou des outils de luttes à approfondir parce qu'ils ont été dénaturés par des gens qui n'en ont pas compris les potentialités, ou qui n'ont pas le bon logiciel pour les utiliser.
digger
 
Messages: 2065
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: Nuit Debout

Messagede digger » 28 Avr 2016, 07:12

Vers un rapprochement entre la CGT et Nuit debout
http://www.liberation.fr/france/2016/04/27/vers-un-rapprochement-entre-la-cgt-et-nuit-debout_1449013
Après que Ruffin se soit pris une tôle à la Bourse du Travail la semaine dernière (Entre Nuit debout et la CGT, François Ruffin rêve de lien http://www.liberation.fr/france/2016/04/22/entre-nuit-debout-et-la-cgt-francois-ruffin-reve-de-lien_1448125)

Une rencontre est prévue dans la journée de jeudi, avant la manifestation parisienne, entre Philippe Martinez, secrétaire général de la centrale de Montreuil, François Ruffin et une délégation du mouvement de la place de la République. L’enjeu est important, car la CGT pourrait appeler officiellement à rejoindre la mobilisation Nuit debout.


Ce n'est pas tant l'idée d'un "rapprochement" entre Nuit Debout et CGT qui pose problème, que la conception de l'Assemblée Générale comme forme de gouvernance. Une AG aussi hétéroclite (et de constitution mouvante puisque ce ne sont pas toujours les mêmes qui y participent) est facilement manipulable. Il suffit d'être là en nombre au moment où une décision sera prise.

L'intérêt de l'AG est autre, comme il l'est décrit dans le texte Occupy : Démocratie contre Autonomie ci-dessus. Un lieu de rencontres où peuvent naître des initiatives selon les affinités et les tendances représentées et non un conception monolithique d'où rien ne peut émerger sinon des parlottes interminables.

On retombe là dans le piège de la "représentativité" - qui peut s'avérer tout à fait pertinente dans une lutte de boîte par exemple, - mais pas dans un foutraque tel que Nuit Debout. A NDDL personne ne peut parler au nom de la lutte anti-aéroport, mais seulement au nom d'une composante, comme l'ACIPA. Sur la ZAD elle-même, ce sont "des habitants" qui s'expriment. Cela n'empêche pas des Assemblées Générales - importantes pour se connaître et pour des échanges - mais pas comme uniformisation des moyens de lutte.
digger
 
Messages: 2065
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: Nuit Debout

Messagede altersocial » 28 Avr 2016, 10:17

L'angle d'approche du dossier publié, pour moi, ne doit pas être d'affirmer que ND PAris est un nid de confusionnistes mais bien qu'il y a un paradoxe entre refuser le sous-fasciste Finkielkraut d'une part, et d'autre part d'accepter les souverainistes gourous de fakir comme leaders.

Le problème avec Nuit Debout Paris c'est qu'ils ne sont pas ce qu'ils prétendent être. Ils se sont pris pour une fraction du mouvement social en lutte, puis carrément le mouvement social en lui-même. La quête de ND c'est le hold up de la légitimité. Avec leurs commissions à la con ils se sont pris pour le mouvement en soi. Peut on sérieusement prétendre décider au nom du mouvement social sous prétexte qu'il ne s'est pas encore auto organisé ? Bien sûr que non.
ND Paris est symptomatique de l'avant-gardisme militant. Car ND Paris n'est ni le mouvement social, ni une fraction du mouvement social, il est une avant-garde coupée du mouvement social. Non les NDistes ne sont pas des bobos (terme galvaudé, un bobo est un bourgeois, pas un salarié) c'est des conneries de réacs de dire ça et je ne le rejoins pas, mais oui on est face à un profil social de couches supérieures du salariat avec :
- prédominance de l'intellectualisme (d'où l'émergence de gourous) donc de parlottes interminables et asphyxiantes (pardon asphyx-chiantes) ;
- surdétermination de l'organisation comme préalable à l'action (fractionnement horizontal comme autant de spécialisations : on se croirait à l'université bourgeoise), goût méticuleux pour la procédure gestionnaire ;
Les NDistes parisiens ont bien compris qu'ils n'étaient rien d'autre qu'une avant-garde inter-militante sans légitimité : ils ne sont issus ni de conseils de quartiers ni d'assemblées de boîtes, ils sont une convergence géographique de militants disponibles. Passer la nuit debout est un luxe qui exclut de fait la quasi-totalité du prolétariat potentiellement apte à rejoindre le mouvement social, d'une façon ou d'une autre, en dehors des sorties syndicales balisées.
Comme ils l'ont compris et qu'ils tournent en rond entre eux puisque la masse exploitée ne les a pas reconnu (et tant mieux!) comme la fraction d'entre elle en lutte, ils prennent conscience de ce qu'ils sont : une fraction du salariat coupée du mouvement social par ses singeries avant-gardistes. Ils ne leur reste donc plus qu'à faire ce pourquoi ils auraient dû se cantonner dès le départ en tant que fraction "conscientisée" : l'extension quantitative (pour le qualitatif c'est foutu, j'y reviendrais) de la lutte. Et c'est là qu'intervient l'énième écueil de ce mouvement avant-gardiste. Se remettant aux mains de gourous bourgeois du spectacle éditorialiste ils adhérent alors à l'idéologie de cette bourgeoisie intellectuelle pour laquelle tout se fait par en haut, du haut vers le bas. Les leaders décident et les masses suivent. D'où, mécaniquement, le réflexe d'aller se jeter dans la gueule du loup : aller s'agenouiller devant les bureaucrates cégétistes pensant ainsi être adoubés d'une légitimité sociale qui leur manque tant.
Spécialisation, avant-gardisme, leadership, dirigisme, ... ND Paris doit être reconnu pour ce qu'elle est : l'ennemie du mouvement social, l'avant-garde avec tous ses travers qui va jusqu'à remettre, d'une façon auto-proclamée, le mouvement social à la bureaucratie cégétiste qui saura siffler la fin de la lutte et la saboter de l'intérieur dans son rôle social habituel de prévention/répression des luttes du salariat.
Enfin ultime impasse : faire croire que la lutte contre la Loi Travail est une lutte en soi, on sait bien qu'en définitive le problème c'est le Capital et toute tentative de circonscrire la lutte dans le capitalisme (les "revendications") est un leurre. Aujourd'hui, plus que jamais le problème c'est le capitalisme lui même, et pas ses lois. La force du Capital est dans ce genre d'opposition trade-unioniste, et il en sortira toujours vainqueur, d'une façon ou d'une autre.
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 18:51

Re: Nuit Debout

Messagede Pïérô » 29 Avr 2016, 10:44

Paris, ce vendredi 29 avril 2016

Les précaires emmerdent le parti socialiste

(et le Medef et aussi plein d'autres...) Pourquoi ? Comment ?


Loi « Travaille ! » qui permettrait aux entreprises d'imposer à tous les salariés les conditions de travail que connaissent déjà de nombreux précaires.

Réforme de l'assurance -chômage visant à faire 800 millions d'euros d'économies sur le dos des chômeurs.

Etat d'Urgence permanent qui renforce la gestion policière des luttes et des populations.

Le mouvement protéiforme en cours - manifs déclarées ou sauvages, occupations de places et de théâtres, blocages économiques - a bien des raisons de détester un gouvernement prétendument à gauche, mais qui assume pleinement son inféodation à la société-entreprise.

Malgré une répression imposante de tout ce qui s'invente, quelque chose tient, mute sans cesse, se renforce. On parle de plus en plus de grève générale.

Mais comment agir une grève générale quand les préavis de grève reconductible ne protègent qu'une minorité de salariés garantis du secteur public ? Comment faire grève quand on attend le renouvellement de son CDD ? Comment lutter quand on a déjà du mal à supporter un boulot qui nous rend malade, au propre comme au figuré ? Comment bloquer l'économie quand les institutions sociales cherchent à contrôler l'emploi de notre temps de chômage ? Comment inventer une grève des chômeurs et précaires ?

Retrouvons-nous de 15h à 21h vendredi 29 avril sur la place de la République occupée Derrière la pancarte « Les précaires emmerdent le parti socialiste »

Un espace pour s'informer, propager des pratiques d'autodéfense sociale. Un moment pour partager des expériences dans et contre le travail, depuis nos précarités, depuis des résistances et des luttes. Un lieu pour penser ensemble des actions et inventer la grève des chômeurs et précaires.

La précarité est partout, passons à l'action !

À 18h30 aura lieu un débat : Précarité, Europe et nouvelles formes de grèves

En France et en Europe, la lutte contre l'approbation de la loi El Khomri a réchauffé les débats autour de la précarité et des transformations du monde du travail. L'accomplissement naturel d'une stratégie qui a été formée et réalisée pendant les 30 dernières années est finalement redevenu un espace de conflit. Aujourd'hui, le travail et sa gestion sont un champ où nous menons le combat contre le projet néolibéral : contre la forme contemporaine et terrible que cet ordre nouveau est en train d'assumer : l'austérité.

D'un côté, la précarité se répand, élimine les frontières générationnelles, devenant sans âge et incarnant de plus en plus le rêve capitaliste d'une forme-travail dé-syndicalisée et basée sur le volontarisme et le sacrifice. De l'autre côté, des nouvelles expériences surgissent, capables d'interpréter le défi du présent et de nous mettre à nouveau face au problème d'organiser des nouvelles formes du travail.

Encore une fois, aujourd'hui plus que jamais, la réussite de cet enjeu implique la possibilité de reconstruire la coopération et la solidarité entre travailleurs, à travers une réappropriation des espaces de lutte qui puissent aller au-delà des barrières nationales et qui sachent réinventer des formes de grève.

Nous discuterons de tout cela après la grève générale du 28 avril avec :

Camere del Lavoro autonomo e precario (Italia)

Cip - coordination intermittents et précaires

Sud Solidaires

https://paris-luttes.info/les-precaires ... parti-5505
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 01 Mai 2016, 02:39

Tou-te-s Debout - pour la grève générale
Suite au travail commun entre la Commission Grève générale de Nuit Debout (Paris) et des syndicalistes de l’appel Onbloquetout, voici le tract réalisé par ND et soutenu par des syndicalistes de l’appel Onbloquetout, par la Coordination nationale étudiante, par Solidaires, par la CNT-SO, par la CNT.

Tou-te-s Debout - pour la grève générale

Nous sommes les milliers de travailleuses/rs, précaires, chômeuses/rs, retraité·e·s, étudiant·e·s et lycéen·ne·s qui se sont levés contre la loi El Khomri. Cette nouvelle injure du gouvernement Hollande est celle de trop, la goutte qui fait déborder un vase déjà plein après plusieurs décennies d’une politique qui se fait, tous gouvernement confondus, contre le peuple, contre les travailleuses/rs, et en faveur des actionnaires, des financiers, des patrons et de leurs profits.

Le code du travail est un rempart, durement érigé par un siècle de luttes sociales, entre nos vies et la soif de bénéfice destructrice de notre économie. En “inversant la hiérarchie des normes”, le gouvernement veut remplacer cette protection par des “accords d’entreprises”, négociés entre patrons et salariés. Comme s’il était possible de négocier avec son employeur dans le contexte de chômage et de précarité actuel ! Ce que veut réellement le gouvernement, c’est offrir aux entreprises un contrôle total sur nos vies et nos conditions de travail : durée du contrat, du temps de travail, flexibilité des horaires, rémunération. La loi El Khomri, les attaques particulières aux secteurs ferroviaires (casse du RH077, code du travail des cheminot·e·s), hospitaliers (loi Hirsch), la renégociation de l’assurance chômage, sont les symptômes d’un système malade, qui veut disposer d’une “masse salariale” que les pressions du chômage et de la précarité maintiendraient toujours plus inoffensive et malléable. Les laisser franchir ce cap, ce serait abdiquer de notre sort pour les années à venir, entrer dans un engrenage où nos vies seront broyées.

Ces dix dernières années, la production française a généré environ 2000 milliards d’euros par an. Sur ces 2000 milliards, 400 ne sont pas réinvestis par les entreprises, et vont donc directement dans les poches d’une oligarchie qui ne représente pas le centième de la population ! En parlant de “compétitivité”, d’“aider les entreprises”, le gouvernement et le patronat prétendent agir dans l’intérêt général, alors que les salariés n’en touchent pas une miette, alors que nos efforts ne profitent qu’à eux !

Mais nous avons le pouvoir de faire plier le gouvernement et la petite minorité qu’il sert ! Il faut bloquer leur économie, leur transports, leurs usines, toutes leurs entreprises ! Elles sont entre nos mains, en notre pouvoir ! Nous ne nous laisserons pas déposséder de nos vies et de nos conditions de travail pour engraisser leur économie bancale ! Il est temps qu’elle devienne la NÔTRE ! Mobilisons-nous dans nos entreprises ! Réunissonsnous en assemblées générales ! Arrêtons le travail ! Retrouvons-nous chaque soir aux Nuits

Debout ! Le 28 avril, rejoignons les travailleurs intermittents, cheminots, hospitaliers et syndicats de tous secteurs qui appellent à la grève générale reconductible ! Militants et représentants syndicaux sont invités à prendre la parole le 28 au soir place de la République.

Appel de la Nuit Debout, soutenu par des syndicalistes de l’appel “On bloque tout”, par la Coordination Nationale Étudiante et les syndicats SOLIDAIRES, CNT-SO, CNT TOU-TE-S DEBOUT POUR LA GRÈVE GÉNÉRALE

http://www.solidaires.org/Tou-te-s-Debo ... e-generale


Journée thématique de Nuitdebout : "Où est la violence ?"
Intervenant: Eric Beynel du syndicat "Solidaires".




Nuit Debout : Communiqué & appel de la commission Lutte Debout*
Synthèse des débats des commissions Grève Générale, Action et Convergence des luttes (fusionnées sous le nom de Luttes Debout) au sujet de la convergence des luttes et de la grève générale concernant l’organisation de la soirée du 28 avril après la manifestation.
... https://paris-luttes.info/nuit-debout-c ... de-la-5501
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede Pïérô » 01 Mai 2016, 08:37

altersocial a écrit:Un dossier des Enragés sur les confusionnistes dans les Nuits debouts :

Ruffin et Lordon, une Nuit à dormir Debout

Nuit Debout nous donne l’occasion de publier, en partenariat avec plusieurs autres groupes et sites antifascistes, un dossier qui se veut aussi exhaustif que possible sur la galaxie citoyenniste, ses réseaux et ses errements idéologiques. Vous trouverez ci-dessous son sommaire avec des liens cliquables afin de naviguer à l’intérieur aussi aisément que possible. Fruit d’un travail intense qui nous a occupés depuis un mois, nous tenons à remercier tous les camarades qui nous ont aidé à réunir la documentation nécessaire. Bonne lecture !

http://www.lesenrages.antifa-net.fr/ruf ... ir-debout/


Il y a une réponse à ce dossier qui me parait pertinente :

La confusion qui s’étale

Les fascistes et les confusionnistes qui infestent le web et les réseaux sociaux ont de quoi exulter. Non seulement l’apolitisme et le « citoyennisme all inclusive » qui se sont installés en bonne place dans le mouvement « Nuit Debout » leur ont permis de s’incruster dans des luttes sociales auxquelles ils n’ont jamais pris aucune part, mais ils viennent de recevoir une aide inattendue de la part d’un groupe « antifa ». En effet, dans un très indigeste dossier publié sur un site hébergé sur « antifa.net », Les Enragé-e-s, associés à Veille Extrême, Soliran Paris et Confusionnisme.info, s’efforcent, sous prétexte de s’attaquer à une prétendue « galaxie citoyenniste », de mettre dans le même sac des figures ou organisations de gauche aussi diverses que François Ruffin, Frédéric Lordon, Julien Bayou, Acrimed, Pierre Carles, Ballast, Usul, Bernard Friot, Franck Lepage, Jean-Luc Mélenchon, Gérard Filoche, le couple Pinçon-Charlot, Hervé Kempf, Fakir, Julien Salingue, Eric Hazan, Julien Coupat… et des confusionnistes comme Etienne Chouard, voire des fascistes comme Alain Soral ! La parodie d’affiche qui annonce ce bal de la confusion trouve même le moyen d’inclure Marine Le Pen. En fait, c’est l’intégralité de la gauche opposée au gouvernement Hollande-Valls-Macron qui se retrouve ici amalgamée à l’extrême-droite.

... http://observatoiredesreseaux.info/2016 ... ui-setale/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 03 Mai 2016, 01:58

Les charognards sont de sortie
"Intolérable", "il faut interdire Nuit Debout" : La valse des déclarations réactionnaires est-elle révélatrice d’un vent de panique ?
Il n’aura pas fallu longtemps pour que l’ensemble du spectre réactionnaire de la V° République s’exclame d’une seule voix. Entre soutien aux forces de l’ordre, condamnation unanime des « violences » des manifestants et piques envoyées aux organisations ouvrières et de jeunesse, la manifestation du 28 avril aura - plus que toutes celles auparavant - vu l’entrée en piste massive des personnalités politiques pour discréditer le mouvement. Une situation qui souligne un vent de panique au sein des sphères dominantes ?
... http://www.revolutionpermanente.fr/Into ... ign=buffer

La préfecture de Paris interdit Nuit debout à partir de 22 heures ce soir – Vidéo
La préfecture de police de Paris a pris de nouvelles dispositions pour limiter le mouvement Nuit debout.
... http://www.anti-k.org/2016/05/02/la-pre ... yfrPIdf21t

La Nuit debout est-elle la même partout ?
Si la place de la République à Paris capte la lumière, c’est de Nuits debout au pluriel qu’il faut parler. Dans les autres grandes villes, comment le mouvement s’exprime-t-il, entre identité et différences ? Tour de France des places occupées
... http://www.anti-k.org/2016/05/03/la-nui ... yfqbodf21t

Pétition
Nous lançons cet appel pour soutenir toutes les nuits debout.
http://petition.nuitdebout.fr/fr
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 05 Mai 2016, 16:02

Quartiers libres : « Nuit debout pas sans nous »
Comme nous, le site Quartiers libres défend la participation aux Nuits Debout, en particulier face à celles et ceux qui, prétendant à eux seulEs parler au nom des quartiers populaires, « tirent aujourd’hui à boulet rouge sur Nuit Debout » mais « se précipitent sur le premier strapontin que le système leur propose.«
... http://lahorde.samizdat.net/2016/04/28/ ... sans-nous/


Un collectif de « journalistes debout » se mobilise
Nous relayons ci-dessous un appel à témoignages, lancé par trois journalistes, Julien Bonnet, Sophie Eustache et Jessica Trochet, à l’attention de leurs consœurs et confrères. Les préoccupations dont ils témoignent recoupent pleinement celles d’Acrimed, qui soutient également l’objectif final : établir un « Manifeste des journalistes debout » (Acrimed).
... http://www.acrimed.org/Un-collectif-de- ... e-mobilise


[Radio] L’éducation populaire pour s’armer d’arguments
Réécouter l’émission spéciale Nuit Debout du mardi 19 Avril 2016, sur Radio Libertaire. Pendant que les media servent la soupe, les media libres partagent du savoir et la recette des boules puantes comme moyen de lutte. Bonne écoute !
https://paris-luttes.info/l-education-p ... armer-5441


Bulletin de lutte : "Paris debout... " n°1
Bulletin de lutte sur Paris et banlieue autour de la précarité contre la Loi Travail et son monde ! A télécharger et à diffuser largement.
Rapide sommaire :
- Contre la loi Travail, passons à l’offensive ! Bloquons tout !
- Comment faire grève si je suis isolé.e ?
- Chronologie lapidaire
- Ce qu’il faut bloquer
- Qu’on bosse ou pas, le travail on n’en veut pas
- De la convergence des luttes à la consistance des résistances
- Le travail ne fera pas sa loi
- Retrait de la loi Travail ! Pas de droit du travail sans droit au chômage
- Actions blocage McDo
- La flexibilité est partout, à nous de la faire payer !
- ça passe ou ça casse
- Communiqué du groupe de défense collective du 19 avril 2016
- Assemblée générale non-mixite de samedi
- Au travail, partout, organisons des comités d’action
- A ne pas manque (les prochains rdv)
à télécharger : https://paris-luttes.info/home/chroot_m ... tin_a4.pdf
https://paris-luttes.info/bulletin-de-l ... t-no1-5510



Rencontre Internationale à Paris le 7-8 mai 2016

RENCONTRES INTERNATIONALES NUIT DEBOUT – 7 et 8 mai 2016, Place de la République et GLOBAL DEBOUT, le 15 mai 2016

Ensemble, nous sommes une force immense !
Retrouvons-nous les 7 et 8 mai, levons-nous le 15 mai.

Depuis le 31 mars, le mouvement Nuit debout transforme l’espace public en un lieu d’échange où chacun a droit à la parole et peut se ré-approprier la politique. Après plus d’un mois d’occupation, Nuit Debout a essaimé partout en France et même à l’étranger. En Espagne, en Allemagne, en Angleterre ou encore aux Etats-unis et au Canada.

Les 7 et 8 mai 2016 se tiendront à Paris sur la place de la République les rencontres internationales de Nuit Debout. Militant.e.s, activistes et citoyen.ne.s du monde entier se rendront à Paris pour se rencontrer, débattre, partager leurs expériences et commencer à construire ensemble perspectives et solutions communes. Ces rencontres ont aussi pour objectif de préparer et lancer ensemble un appel à sortir dans les rues et à occuper les places partout dans le monde le 15 mai 2016, à l’occasion notamment de l’anniversaire des Indignés (15M) d’Espagne.

Les inquiétudes exprimées par les Françaises et Français rejoignent celles exprimées par leurs voisin.e.s. La réforme du droit du travail en France fait échos aux nombreuses autres réformes menées à l’étranger et qui n’ont eu d’autres effets que l’augmentation de la précarité, des inégalités et de la misère. À l’image de la loi El Khomri, ces problématiques communes sont nombreuses et il est indispensable de mutualiser les énergies et initiatives locales pour envoyer tous ensemble une réponse globale.

Le programme de ces rencontres internationales permettra à chaque participant.e de prendre part à la construction d’une convergence des luttes internationale autour de débats, d’ateliers, de discussions et d’assemblées. Ces rencontres seront aussi l’occasion de resserrer les liens entre chaque mouvement, collectif et individu qui luttent déjà contre la précarisation de leur conditions de travail et de vie, contre les logiques de destruction des ressources naturelles de notre planète, contre les logiques qui favorisent les intérêt privés au détriment de l’intérêt public ou général.

Un autre monde est possible. Les mouvements citoyens, les collectifs, les citoyennes et citoyens concerné.e.s le construiront ensemble les 7 et 8 mai, place de la République à Paris et se lèveront aux quatre coins du monde le 15 mai.

Le 15 mai, dans nos quartiers, nos villes, nos villages, les places et les rues seront occupées parce que la politique est l’affaire de toutes et tous !

Contact presse : intnuitdebout[at]riseup.net
Sara (+33) 07 61 67 58 10 – French, English, Italian, Russian, Albanian
Elisa (+33) 06 73 76 47 73 – French, Italian, English
Natascia (+39) 392 3582891 – Italian, English
Marion (+33) 06 15 25 46 55 – French, Spanish

Liens :
Appel international et programme 7-8 mai https://nuitdebout.fr/global-debout/app ... uitdebout/
@GlobalDebout #GlobalDebout https://twitter.com/GlobalDebout
Evènement Facebook 7-8 mai https://www.facebook.com/events/254751298208004/
Evènement Facebook 15 mai https://www.facebook.com/events/838706469608015/
Liste des villes debouts https://framacarte.org/fr/map/global-de ... .632/1.033

https://nuitdebout.fr/communique-de-pre ... al-debout/

Programme : https://nuitdebout.fr/global-debout/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 05 Mai 2016, 16:04

Programme :

Cette rencontre est destinée aux militants, activistes et citoyens du monde entier. Merci de remplir ce document pour nous faire part de vos attentes et besoins.

VENDREDI SOIR : Accueil des internationaux et présentation du programme du week-end

SAMEDI MATIN : Assemblée populaire internationale
1/ Présentation du programme du week-end, bref historique de Nuit Debout et accueil des internationaux
2/ Interventions de militants internationaux pour partager leurs expériences et leurs initiatives et réaction libre de l’Assemblée

SAMEDI APRES-MIDI : Solidarité internationale et organisation de la journée #GlobalDebout (15 mai)

1/ Quatre ateliers de mise en commun des initiatives, techniques et outils des mouvements sociaux abordant les thématiques internationales (en World Café)
• 1er groupe : mouvements sociaux de « résistance » (ex : actions ponctuelles, grève, manifestation, campagne sur les réseaux sociaux)
• 2ème groupe : mouvements sociaux « alternatifs » au système (ex : ZADs, squats, zones autonomes)
• 3ème groupe : mouvements sociaux « d’incidence » (ex : initiatives populaires de propositions de lois, plateforme citoyenne, plateforme de démocratie délégative, démocratie participative)
• 4ème groupe : vers un mouvement social transnational ? (ex : réseaux sociaux comme moyen de s’étendre ; résonance des mouvements les uns par rapport aux autres avec l’exemple des relations du 15M avec le mouvement Nuit Debout)

2/ Ateliers : Comment penser et organiser la journée #GlobalDebout du 15 mai ?

SAMEDI SOIR : Moment convivial et ludique d’échange libre

DIMANCHE : Débats et discussions par rapport aux thématiques internationales

1/ Assemblées thématiques organisées par les groupes locaux, internationaux et les commissions de Nuit Debout Paris (exemple de thèmes suggérés : gaz de schiste, énergies nucléaires et environnement, guerre, migrants et Union Européenne, austérité, pauvreté et dettes, Tafta-TTIP, loi travail et marché du travail, neo-capitalisme)

2/ Assemblée populaire de restitution du travail du samedi

3/ Action finale (surprise !)

Contact : intnuitdebout[at]riseup.net
Évènement FB
Twitter @GlobalDebout

https://nuitdebout.fr/global-debout/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede digger » 06 Mai 2016, 06:53

Ou l'art de déplacer le problème et de le fuir. Nuit Debout, un mouvement encore bien marginal, loin d'avoir lui-même démontré sa viabilité et les perspectives offertes, s'adresse au "militants, activistes et citoyens du monde entier". Rien que cela, comme si la planète avait les yeux tournés vers la Place de la République.
Le programme et la constitution des ateliers (World Café, pourquoi pas Starbucks ?) est significatif également d'une vision déconnectée de toute réalité comme la catégorisation des "mouvements sociaux" en "résistance" "alternatifs" et "d'incidence" [sic]
Apparemment, le fait d'avoir le cul par terre empêche d'avoir les pieds sur terre, phénomène de lévitation qui demande des années de boulot et çà Nuit Debout l'a réussi en quelques semaines.
digger
 
Messages: 2065
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: Nuit Debout

Messagede Pïérô » 07 Mai 2016, 11:19

Toulouse samedi 7 mai et dimanche 8 mai 2016

invitation à une rencontre regionale des Nuits Debout

14h, Place du Capitole, 31000 Toulouse

Habitant.e.s de toute la région toulousaine, d'Albi à Foix, de Cahors à l'Isle Jourdain, construisons ensemble un printemps de luttes global! Rassemblons nous tou.te.s les 7 et 8 mai prochains à Toulouse Place du Capitole, pour se rencontrer, débattre, partager nos expériences et nos savoir-faire, et commencer à construire ensemble perspectives et solutions communes.

Préparons et lançons ensemble une grande action internationale le 15 Mai (#76 Mars) pour occuper massivement les places publiques partout dans le monde à cette date.

Nuit Debout s'est fixé comme objectif premier la création d'un espace de convergence des luttes. Cette convergence doit aller encore plus loin et s'étendre à un niveau international. Des liens existent entre les nombreux mouvements qui s'opposent aux quatre coins du monde à la précarité, au diktat des marchés financiers, à la destruction de l'environnement et aux guerres.

A la compétition et l'égoïsme, nous répondons par la solidarité, la réflexion et l'action collective. Nos différences ne sont plus source de divisions, mais la base de notre complémentarité et de notre force commune. Nous, personnes de tous horizons, laissons de côté nos étiquettes et nos intérêts particuliers pour nous réapproprier ensemble la parole et l'espace public : nous faisons de la politique, car elle est l'affaire de tou.te.s.

http://toulouse.demosphere.eu/rv/12927
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 09 Mai 2016, 14:03

Nuit Debout passe à l’international
Les 7 et 8 mai, les partisans de Nuit debout de France et d’ailleurs se sont retrouvés pour poser les premières bases de Global Nuit debout. Une journée internationale de mobilisation est annoncée pour le 15 mai.
... http://reporterre.net/Nuit-Debout-passe ... ernational


CQFD, Dossier : "Debout partout"
Nuits debout, de la colère à l’action
Dans son numéro 143, actuellement en kiosque, CQFD consacre son dossier "Debout partout" au mouvement social en cours, sur huit pages. En voici l’introduction et un premier article, au sujet de l’aube des Nuits debout d’Aubervilliers et de Place des Fête à Paris (20e).
... http://cqfd-journal.org/Nuits-debout-de-la-colere-a-l


Journée debout dans l'éducation
Une idée est lancée: dans toute la France, dans toutes les écoles, collèges, lycées publics, UNE JOURNEE DEBOUT !
Sans obligation de rester assis, sans leçon, sans exercice, sans horaire, sans programme, où les initiatives seraient libres, peut-être des débats, des discussions entre classes.
Durant la semaine de 9 au 13 mai, qui veut suivre cette proposition ?
Blog : https://journeedebout.wordpress.com/
Facebook : https://www.facebook.com/journeedeboutalecole/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede Pïérô » 11 Mai 2016, 01:36

Appel de Education debout, nous aussi on bloque tout !
Le 3 mai dernier, les enseignant-es en lutte du lycée Mozart (Blanc Mesnil, 93) nous informaient du lancement de l’Education debout, nous aussi on bloque tout. Voici l’appel à jour qui est désormais ouvert à la signature de tous les personnels précaires et titulaires de l’Education Nationale.
... https://paris-luttes.info/appel-de-educ ... -nous-5636


Dans les archives en temps réel de Nuit debout
Depuis ses débuts, le mouvement « Nuit debout » rassemble ses archives physiques et numériques. Pourquoi fabriquer la mémoire d’un mouvement en train de se construire ?
... http://rue89.nouvelobs.com/rue89-cultur ... out-263959


Nuit Debout : Sur le syndicalisme révolutionnaire.
Le 7 mai dernier, Nuit Debout invitait la Critique de la valeur [1] à s’exprimer. Anselm Jappe venait parler de la politique dans le capitalisme [2]. Bernard [3], intervenait sur le syndicalisme révolutionnaire. Nous reproduisons son texte ci-dessous.
... http://www.autrefutur.net/Nuit-Debout-S ... utionnaire
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Nuit Debout

Messagede bipbip » 14 Mai 2016, 13:11

Les précaires emmerdent le parti socialiste
(2ème rencontre)
Samedi 14 mai, de 15h à 18h sur la place de la République Commune, un moment pour s’informer, propager des pratiques d’autodéfense sociale, partager des expériences dans et contre le travail, depuis nos précarités, depuis des résistances et des luttes, pour penser ensemble des actions et inventer la grève des chômeurs et précaires.
... https://paris-luttes.info/les-precaires ... parti-5702


Quand les soignants investissent la “Nuit debout”
A Paris, des survivants du mouvement social de 2015 à l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris (Ap-Hp) ont rejoint la Nuit debout. Baptisé « Hôpital debout », le collectif défend un accès égalitaire à la santé et proteste contre une certaine déshumanisation du soin.
... http://www.anti-k.org/2016/05/14/quand- ... zcVN4df21u
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Nuit Debout

Messagede Pïérô » 14 Mai 2016, 19:52

Mieux que Lordon,
Une militante de la CNT répond aux questions de Nuit Debout
Nathalie, militante du STE 75, s’est prêté au jeu du question réponse à l’invitation de TV Debout, télévision en ligne de Nuit Debout. Nuit Debout, mouvement contre la loi Travail, fonctionnement de la CNT et vision sur les multiples initiatives du mouvement syndical et des collectifs agissant actuellement, rien n’a été oublié.
vidéo : http://www.cnt-f.org/une-militante-de-l ... ebout.html



Bordeaux, dimanche 15 mai

Global debout

Bordeaux répondra présent à l'appel international du dimanche 15 mai, en vous invitant à venir à partir de 14h00 Place de la Victoire. Pourquoi le dimanche 15 mai ? Car c'est le jour qui a vu naître le mouvement des indignés, il y a 5 ans.

Les ressemblances entre le mouvement espagnol et Nuit Debout sont importantes, mais les différences le sont aussi.

Ce que nous vous proposons, c'est de nous réunir lors de cette date symbolique pour faire de la politique, au sens noble : discuter des choses publiques sur la place publique.

En intitulant cet événement « Du 15-M au 49-3 », nous souhaitons pouvoir discuter de démocratie au sens large et sans tabou.

De celle, institutionnelle, que tente de nier le gouvernement en imposant le 49-3.

De celle que l'on dit parfois « directe », et que l'on retrouve dans les différents mouvements sociaux d'Europe de ces dernières années.

Le thème est large, et quelles que soient tes opinions, tu es bienvenu-e pour dialoguer et rencontrer d'autres personnes dans un moment convivial.

Voici le programme, encore en préparation :
• 14h00 - 17h00 : Ateliers divers ouverts à tous
• 17h00 - 18h00 : Retour des ateliers
• 18h00 - 20h00 : AG libre
• 20h00 - 20h30 : Pique-nique festif, auberge espagnole
• 20h30 - xxhXX : Concert

http://gironde.demosphere.eu/rv/6143



Indre et Loire 37
ça prend pas vraiment à Tours, mais ça prend plutôt bien à Chinon et Loches
copinage : http://www.lanouvellerepublique.fr/Indr ... oe-2714357
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités