SUD RAIL

SUD RAIL

Messagede Pïérô » 25 Jan 2009, 20:35

C'est la mode, la presse bourgeoise aboie avec Sarkosy à l'unisson. Ils sont partout pour foutre le bordel les anars et la "mouvance" anarcho quelque chose, les méchants anarcho-autonomo-syndicalistes...Même le secrétaire de SUD RAIL est membre d'un "groupuscule anarchiste". Dans l'EXPRESS :

Christian Mahieux, le guerrier du rail
Par François Koch, publié le 21/01/2009 17:21 - mis à jour le 23/01/2009 17:50

On le croit adepte de Besancenot. En réalité, il milite dans un groupuscule anarchiste. L'irréductible patron de SUD-Rail est à la fois peu charismatique et très redouté. Portrait.

Christian Mahieux est devenu la bête noire de Nicolas Sarkozy. Le « mardi noir de la gare Saint-Lazare », fermée le 13 janvier par la SNCF en raison du nombre de grévistes, a fait mentir le chef de l'Etat, qui affirmait en juillet dernier : « Quand il y a une grève en France, personne ne s'en aperçoit. » Il s'en est donc pris violemment aux « irresponsables » de SUD-Rail et à leur secrétaire fédéral. Ce « Chabal du rail », 51 ans, porte une barbe et des cheveux aussi longs que ceux du rugbyman, mais n'en a pas la carrure. Sa voix fluette n'impressionne guère, son manque de charisme est patent.

Pas beaucoup d'affinités avec les communistes

Pourtant, son activisme et son intransigeance font peur. A Guillaume Pepy, surtout. Le PDG de la SNCF craint la capacité de blocage du deuxième syndicat de l'entreprise (15 %, à côté des 40 % de la CGT). Il redoute qu'il ne gagne des voix aux élections professionelles de mars prochain. Parce que bien des amis d'Olivier Besancenot sont investis à SUD-Rail, on suppose que Mahieux est encarté à la LCR (qui va bientôt se transformer en NPA). En réalité, cet agent de maîtrise de la gare de Lyon, à Paris, est membre du groupuscule Alternative libertaire (AL). Une appartenance certes très discrète, puisqu'il y milite sous pseudonyme. Comme tout anarchiste, il n'a pas beaucoup d'affinités avec les communistes, ce qui explique la fraîcheur de ses relations avec Didier Le Reste, leader de la CGT à la SNCF et membre du PC. Il n'a pas davantage de sympathie pour les trotskistes. Une vieille histoire : il leur reproche de ne pas respecter l'indépendance des syndicats.
Allergique à l'autoritarisme et au dirigisme, ce fils unique d'une employée de banque et d'un agent de la RATP reste marqué par son premier engagement militant. Contre l'armée. « Je ne m'imaginais pas accomplir un service militaire, avec un uniforme et des armes, se souvient Mahieux. Insoumis, j'ai pris le risque de faire deux ans de taule. Les gendarmes sont venus m'arrêter chez mes parents, dans le Val-de-Marne, alors que je bossais déjà à la SNCF et que j'habitais ailleurs. »

Il accuse José Bové de « dérive personnelle »

Le jeune chevelu, proche de la Fédération anarchiste, vit en communauté lorsqu'il devient, en 1981, membre de l'Union des travailleurs communistes libertaires (UTCL), une scission de l'Organisation révolutionnaire anarchiste. En 1991, l'UTCL prend le nom d'AL. Ce minimouvement, fort de quelques centaines de militants, n'a aucunes prétentions électorales. Mahieux reconnaît lui-même ne pas se déplacer à chaque scrutin. Il ne supporte pas la médiatisation des « leaders » et leur participation aux émissions de Fogiel, de Bouvard ou de Drucker. Autant dire qu'il goûte peu l'évolution d'Olivier Besancenot, et moins encore celle de José Bové, qu'il accuse de « dérive personnelle ».
Côté syndical, Mahieux intègre la CFDT à 20 ans, un an après son entrée à la SNCF, sans le bac. Il ne claque la porte cédétiste que dix-huit ans plus tard, lorsque Nicole Notat, alors secrétaire générale de la confédération, approuve le plan Juppé sur la Sécurité sociale, à la fin de 1995. Il participe alors à la création de SUD-Rail. En novembre 2007, ce jusqu'au-boutiste critique les autres syndicats, qui votent la reprise du travail après le long conflit contre la réforme du régime spécial de retraite des cheminots.
SUD-Rail a acquis une nouvelle célébrité en usant et en abusant de la grève de 59 minutes par jour à Paris-Saint-Lazare. Du coup, à l'UMP, des voix demandent une réforme de la loi sur le service minimum. Avertissement de Mahieux : « Si le gouvernement restreint encore le droit de grève, nous riposterons. »
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SUD RAIL

Messagede Roro » 25 Jan 2009, 23:19

:lol:
La Nature n'a fait ni serviteurs ni maitres, c'est pourquoi je ne veux ni commander ni recevoir d'ordres.
Avatar de l’utilisateur-trice
Roro
 
Messages: 760
Enregistré le: 15 Juin 2008, 18:28

Re: SUD RAIL

Messagede yves » 27 Jan 2009, 00:29

SUD RAIL VIENT D'ETRE QUALIFIE SUR LA TELE DE LIBERTAIRE
yves
 
Messages: 178
Enregistré le: 07 Déc 2008, 22:36

Re: SUD RAIL

Messagede kuhing » 27 Jan 2009, 08:51

qierrot a écrit:C'est la mode, la presse bourgeoise aboie avec Sarkosy à l'unisson. Ils sont partout pour foutre le bordel les anars et la "mouvance" anarcho quelque chose, les méchants anarcho-autonomo-syndicalistes...Même le secrétaire de SUD RAIL est membre d'un "groupuscule anarchiste". Dans l'EXPRESS :


Entre le "sensationnalisme" et la délation.
Ce journaliste et ce magazine sont gerbants.
kuhing
 

Re: SUD RAIL

Messagede Vilaine bureaucrate » 28 Jan 2009, 18:45

Yves a écrit:SUD RAIL VIENT D'ETRE QUALIFIE SUR LA TELE DE LIBERTAIRE


je crois que c'est l'emission dont tu parles ,Yves..


> Christian MAHIEUX
Secrétaire fédéral de SUD RAIL
> François CHEREQUE
Secrétaire Général de la CFDT
> Bernard VIVIER
Expert en relations sociales
Directeur de l’insitut supérieur du travail
> Jean-Emmanuel RAY
Professeur de droit du travail Paris I - Sorbonne
> Ghislaine OTTENHEIMER
Rédactrice en chef de Challenges
Co-auteur avec Daniel Lebard de « L’affaire, l’histoire du plus gros scandale financier français » (Ed. du Seuil)
> Yves THREARD
Directeur adjoint de la rédaction du Figaro
>Et en duplex de Nice :
Eric CIOTTI
Député UMP et Président du Conseil général
des Alpes-Maritimes

VIDEO:
http://mots-croises.france2.fr/50815501-fr.php
Vilaine bureaucrate
 
Messages: 811
Enregistré le: 24 Juin 2008, 13:45

Re: SUD RAIL

Messagede Pïérô » 28 Jan 2009, 20:49

Quelle horreur cette émission, j'ai pas pû tenir jusqu'au bout...
C Mahieux a dû se sentir un peu seul parmi cette faune de réac...
On y voit l'intervention pourrie et hallucinante de sarkosy, le Chérèque qui reprécise bien que la CFDT n'appelle pas à la grève générale...Un haro général évidemment contre le syndicalisme qui lutte et ose parler de lutte de classes, bref une émission à gerber.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SUD RAIL

Messagede yves » 28 Jan 2009, 21:51

oui en ce moment plein d'émission de télé portant la parole de sarko et de ses fidéles cfdt et azutres syndicats qui empécheront ce 29 de prendre l'élysée, matignon,...

encore merci aux syndicats de tout briser
yves
 
Messages: 178
Enregistré le: 07 Déc 2008, 22:36

Re: SUD RAIL

Messagede Pïérô » 28 Jan 2009, 22:26

pas tous :wink:
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SUD RAIL

Messagede Pïérô » 30 Jan 2009, 23:29

et le pompon !
çà vaut son pesant de cacahuètes...
d'un pisse copie de "challenge", du même truc que la "journaliste" de l'émission relevée plus haut, et qui ne disait que des conneries avec un air de "je m'y connais vachement".

"Grève: tout çà pour quoi?"

SOUTENUE par les trois-quarts des Français (sondage Le Parisien/Aujourd’hui en France), la journée de grève du jeudi 29 janvier est donc revêtue de l’onction populaire. La longueur des cortèges en a fait une mobilisation réussie. Et alors? Cela va-t-il pousser l’industrie automobile à renoncer au chômage partiel ? Empêcher le sous traitant de taper dans ses effectifs d’intérimaires? Dissuader le patron de PME de réduire la voilure ? La seule décision concrète prise à la suite de cette journée d’action est à mettre au crédit de Besancenot… qui a repoussé d’une semaine le lancement de son Nouveau parti anticapitaliste!

Car pour le reste, au lendemain de cette journée, le terrain du dialogue social ressemble plutôt à un champ dévasté. La faute en incombe prioritairement au syndicat Sud. Les tendances anarcho-libertaires que défend ouvertement le secrétaire fédéral de Sud Rail permettent de comprendre la décontraction avec lequel le syndicat majoritaire sur le réseau de la gare Saint Lazare prend en otage les voyageurs. Et l’échec promis à Guillaume Pepy, quand il essaye de réduire la "gréviculture" de la SNCF.

Pourtant le P-DG de la SNCF n’est pas un dangereux patron casseur de syndicat. Ancien directeur de cabinet de Martine Aubry au ministère du Travail, il essaye simplement de faire passer l’idée qu’il pourrait être plus intéressant de chercher d’abord à négocier plutôt que commencer par bloquer les usagers. L’issue catastrophique des conflits des conducteurs de Saint Lazare et de la branche fret – une capitulation en rase campagne – n’augure guère du succès de cette stratégie de bon sens. Et fait le lit de Sud.

Or cette montée en puissance du syndicat libertaire entraîne un dommage collatéral au niveau national : les confédérations sont tétanisées à l’idée de signer quelque accord que ce soit. La solitude de la CFDT au moment de parapher la nouvelle convention Unedic a de quoi inquiéter. Voilà un texte qui améliore la prise en charge des chômeurs, dans le pays d’Europe qui est déjà celui qui indemnise le mieux les salariés à la recherche d’un travail -on de dira jamais assez que les prestations Assedic montent jusqu’à 5 643 euros mensuels en France alors qu’elles plafonnent autour de 2 000 euros chez tous nos grands voisins -, et le seul syndicaliste prêt à parapher l’accord, le pauvre François Chérèque, fait figure de social-traître! Pendant ce temps là, Bernard Thibault peut clamer que "les travailleurs n’ont pas à souffrir de la crise". Jolie phrase, qui fait plus avancer les cortèges que les solutions pour en sortir.

par Vincent Beaufils, directeur de la rédaction de Challenges, le 29 janvier 2009.


on ne sait plus si on doit :evil: ou :cry: ou :lol:

On voit en même temps que çà les emmerdent les bourgeois ce type de syndicalisme, qui empêche de tourner en rond, de ce que çà représente en terme de courant de sympathie, de ce que çà peut inviter au débordement des bureaucraties syndicales...Et si Solidaires n'est pas, loin s'en faut une fédération syndicale libertaire, çà a au moins le mérite de souligner, aux sein des SUDs, la présence de nombre de camarades libertaires qui oeuvrent à construire un espace de lutte. Ces méchants révolutionnaires, "anarcho-libertaire", voire autonomo-syndicalistes...qui contribuent à foutre la pagaille. :langue:
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SUD RAIL

Messagede yves » 31 Jan 2009, 01:44

merci à quierrot d'avoir rappeler que SUD ce n'est pas un syndicat anarchiste
yves
 
Messages: 178
Enregistré le: 07 Déc 2008, 22:36

Re: SUD RAIL

Messagede Pïérô » 31 Jan 2009, 07:51

c'est marrant comme phrase...Parce qu'il y en a qui pensaient le contraire ?
Si le mouvement anarchiste français était capable de peser à ce point, çà se saurait. En attendant il faut être aussi dans des structures plus larges, comme le sont les syndicats les associations, et on peut y amener nos idées et nos pratiques. Et je ne confond pas syndicat et organisation. Je suis dans une organisation, qui est un espace politique spécifique, dans un syndicat pour lutter au quotidien dans le monde du travail et au delà avec plus de monde, dans des associations (associations de quartier, association culturelle)...
Solidaires/SUD est un espace syndical en construction et en évolution dans lequel les militants libertaires peuvent peser...sans abandonner esprit critique.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SUD RAIL

Messagede Phébus » 31 Jan 2009, 14:52

qierrot a écrit:Solidaires/SUD est un espace syndical en construction et en évolution dans lequel les militants libertaires peuvent peser...sans abandonner esprit critique.


Personnellement, en tant que nord-américain, j'aimerais bien que tu nous parles un peu de la place et du poids des anarchistes en général et d'AL en particulier dans SUD.
Avatar de l’utilisateur-trice
Phébus
 
Messages: 325
Enregistré le: 03 Nov 2008, 20:59
Localisation: Québec

Re: SUD RAIL

Messagede Pïérô » 31 Jan 2009, 22:54

j'y penserai...
c'est un peu par prudence dans l'état...(et du forum surtout :wink: ).
Mais rapide il y a beaucoup de libertaires dans les SUDs non organisés spécifiquement, car ne trouvant pas dans le mouvement libertaire actuel un réel prolongement politique de leur investissement syndical quotidien. Mais c'est dans cette frange qu'AL est l'orga qui se développe le plus, comme on l'a vu à Tours. Beaucoup sont à AL syndiqués aux SUDs. Et globalement, on va dire, les libertaires y ont plus de poids que leur nombre, ce qui est encourageant.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: SUD RAIL

Messagede Phébus » 01 Fév 2009, 01:27

C'est sûr que si vous aviez moins de poids que votre nombre, ce serait inquiétant... :lool:
Avatar de l’utilisateur-trice
Phébus
 
Messages: 325
Enregistré le: 03 Nov 2008, 20:59
Localisation: Québec

Re: SUD RAIL

Messagede Pïérô » 03 Fév 2009, 00:22

et encore mieux que les merdias, Chérèque de la CFDT, accuse Sarkosy de vouloir affaiblir le vrai "syndicalisme", pas celui des révolutionnaires barbus irresponsables et qui ne parle que de grève générale reconductible, celui qui bouffe à la même table que le patronnat...
Chérèque, invité du Grand rendez-vous Europe 1/Le Parisien-Aujourd'hui en France" dimanche :
"On voit bien la tactique: on se créé un ennemi qui n'existe pas, qui fait moins de 4% aux élections des prud'hommes, qui est présent dans quelques entreprises publiques et qu'on survalorise au niveau médiatique pour inévitablement affaiblir le syndicalisme, puisque l'image que donne Sud est une image négative pour le syndicalisme", "Mais il (Nicolas Sarkozy) va aller chercher qui après, quand il va falloir discuter des problèmes concrets? c'est un jeu dangereux"
:lol: voilà qu'ils s'engeulent entres eux sur la manière de communiquer pour taper sur SUD...encore un couac gouvernemental ? :mrgreen:
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Suivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité