Luttes en Guadeloupe

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede Pïérô » 21 Mar 2015, 14:46

Appel à la grève le 26 mars
KI MAFOUTI É SA, ANSANM ANSANM TRAVAYÈ É PÈP GWADLOUP, AN NOU LÉVÉ DOUBOUT !!!

Le 26 Mars 2015, TOUT TRAVAYÈ É PÈP GWADLOUP feront entendre leurs revendications. Ils le feront avec force, détermination, liberté an balan é an konsyans.

Leurs attentes sont nombreuses, elles sont également très concrètes. Ils le savent : le capitalisme est l’unique responsable de la misère, de la souffrance des salariés et de la répression anti syndicale accrue et de la criminalisation de l’action syndicale an pèyi Gwadloup.

Les gouvernements continuent à accorder au patronat de nouveaux avantages et des garanties, avec le Pacte de Responsabilité, le CICE, la loi MACRON etc.… Dans le même temps, dans la fonction publique, les salaires sont gelés, des postes sont supprimés, on annonce des réductions des dépenses publiques et sociales, la précarisation gagne du terrain. Dans le privé, aucun coup de pouce n’est accordé au Smic, les patrons refusent d’appliquer les accords du 26 Février 2009 (Accord BINO) et du 04 Mars 2009 et misent en permanence sur la baisse du coût du travail. Le prix de l’essence et des produits de première nécessité ne cesse d’augmenter.

Cela porte un nom : l’austérité économique et sociale.

Cette politique est mise en œuvre par le gouvernement à la demande du patronat et dans le cadre du carcan du pacte budgétaire européen qu’il a avalisé.

TOUS LES AVANTAGES ET GARANTIES POUR LE PATRONAT ET RIEN POUR LES SALARIES.

Cette politique a pour objectif de :

- De maintenir les travailleurs dans la précarité, dans la flexibilité, dans le sous-emploi, les bas salaires et le travail à temps partiel imposé. - Détruire les acquis sociaux dont les 40%,

- De vider la Guadeloupe d’une partie de sa jeunesse en organisant l’expatriation des plus diplômés d’entre eux.

- D’autoriser dans le BTP et l’Hôtellerie l’embauche des travailleurs détachés. - Transformer le consommateur acteur en un objet téléguidé, un homo consumerus .

- Détruire le petit commerce de proximité (lé lolo) dans les quartiers engendrant déserts sociaux, chômage et précarité.

- Abaisser les seuils de représentation des salariés.

- Refuser d’ouvrir les NAO dans les branches (Hôtellerie, Transports de Carburants, Stations-Services, Commerce, Automobile, Santé, etc...)

L’ouverture des commerces la nuit et 12 dimanches par an au lieu des 5 et n’améliorera ni l’emploi ni la croissance économique. Quant à l’emploi en CDI, il est indispensable de retrouver une croissance plus forte, ce qui suppose de rompre avec l’austérité, de limiter la part des bénéfices allant aux actionnaires, aux gros importateurs distributeurs é GWO KAPITALIS qui a fortement augmenté ces dernières années au détriment des salaires a Travayè Gwadloup.

Nou ka mandé tout Travayè dénonsé é goumé kont :

- Le travail forcé de nuit et du dimanche dans tous les commerces. Tini dot biten a fè lè dimanch - Le démantèlement du code du travail et à œuvrer pour le respect et l’amélioration de la vie de famille.

- Les licenciements, le démantèlement des services publics - La pwofitasyon sur les prix, l’eau et les carburants,

- Les augmentations de taxes et des impôts en tous genres,

- La précarité, la misère et la pauvreté.

- La suppression des postes et la dégradation des conditions de travail des élèves, des étudiants et des personnels de l’éducation et de l’université en Guadeloupe.

La réduction des dépenses sociales et publiques est destructrice pour les services publics. Elle va accroître les inégalités car le service public est aussi le bien de ceux qui n’ont rien. Le remettre en cause c’est renier des droits, c’est oublier l’égalité de droits.

DU BETON POUR LES PATRONS DU VENT POUR LES TRAVAILLEURS

C’est un acte de complaisance politique, un chèque en blanc. Rien de concret sur l’emploi et sur les salaires !

Pour les organisations syndicales, dire non au pacte de responsabilité, au CICE, à la loi MACRON, c’est dire oui au progrès social, aux salaires, à l’accord BINO, à l’emploi, aux services publics, c’est exiger d’autres choix préservant et améliorant la vie a travayè é pèp Gwadloup.

Pour toutes ces raisons, les organisations syndicales CFTC, CGTG, FO, FSU, SPEG, SOLIDAIRES, SUD PTT GWA, UGTG, UIR CFDT, UNSA, appellent l’ensemble des travailleurs et le peuple de Guadeloupe à se préparer à une vaste mobilisation pour exiger notamment :

- Le respect de tous les accords et des conventions collectives

- Des augmentations de salaires et de la valeur du point,

- L’arrêt des plans sociaux,

- De meilleures conditions d’hygiène et de sécurité sur les lieux de travail,

- Un enseignement scolaire et universitaire de qualité au service de notre jeunesse et du développement de notre pays,

- L’arrêt des suppressions massives d’emploi à la POSTE

- L’arrêt de la répression antisyndicale an péyi gwadloup

PARTICIPONS MASSIVEMENT AU MEETING D’INFORMATION :

- MARDI 10 Mars - 19 H - devant la Mairie du Moule  - VENDREDI 20 Mars - 19 H - Bld Maritime de Basse-Terre  - MERCREDI 25 Mars - 19 H - Place Tricolore à Sainte-Rose

Le 26 Mars 2015 doit être une première étape.

TOUS EN GRÈVE LE JEUDI 26 MARS 2015 !
10 h : RASSEMBLEMENT DEVANT LE PALAIS DE LA MUTUALITÉ


http://ugtg.org/article_2196.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede Pïérô » 27 Mar 2015, 20:41

Dix syndicats dans la rue pour un coup de semonce

L’appel à la grève générale lancé par la dizaine de syndicats a été entendu, ce jeudi matin. Cette démonstration de force est un premier coup de semonce.

http://www.guadeloupe.franceantilles.fr ... 314663.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 03 Mai 2015, 11:13

1er Mai : les travailleurs ont battu le pavé

Une quinzaine d'organisations, pour la majorité syndicales, se sont réunies vendredi, à Sainte-Rose, pour le traditionnel défilé du 1er Mai.

« Si ni lajan pou patron... Ni lajan pou travayè! » . Dès le départ du cortège, le ton était donné. Entre 1 500 et 2 000 personnes selon les autorités. Entre 2 500 et 3 000 selon les organisateurs. Ce traditionnel défilé du 1er Mai 2015 a, quoi qu'il en soit, rassemblé de nombreux militants.

Cette année, Sainte-Rose a symboliquement été choisie pour battre le pavé et manifester sa colère. Dans cette commune « où la lutte des travailleurs, et notamment celle des agriculteurs, a toujours été très importante » . Dans cette commune, où, le 29 mars, le Liyannaj Kont pwofitasyon (LKP) avait appelé à une mobilisation pour détruire et brûler une stèle érigée en janvier, en mémoire des premiers colons, sur le site de la Pointe Allègre par le cercle Auguste Lacour, réunissant la communauté des blancs créoles.

Une quinzaine de syndicats, associations et comités ont répondu présent : CGTG, dont le comité pour la vérité sur la mort de Jacques Bino, UGTG, FO, Unsa, FSU (Snes, Snuipp), Snetaa, Faen SNCL, Speg, Solidaires, Sud Solidaires, Sud PTT Gwa, CFDT, CFTC, Rebelle, Collectif Ouest Sainte-Rose et environs, Combat ouvrier, Cippa, UPLG, etc. Les deux centrales UGTG et la CGTG ont réuni à elles seules plus de la moitié des militants.

... http://www.guadeloupe.franceantilles.fr ... 320345.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 04 Juin 2015, 01:26

Le Manganao paralysé par une grève

Depuis jeudi, un mouvement de grève a été déclenché à l'hôtel Le Manganao à Saint-François. La majorité de la clientèle a dû être relogée.

L'hôtel Le Manganao, situé au lieu-dit Bellevue à Saint-François, est actuellement dans la tourmente. Depuis jeudi, la majorité de la centaine de salariés est mobilisée suite à l'appel à la grève de deux syndicats, UTHTR-UGTG et Force ouvrière.

Ils réclament l'application de l'accord Bino, le respect et l'application de la convention collective des hôtels de Guadeloupe. L'intersyndicale dénonce également la mauvaise gestion de l'entreprise, des « transactions financières opaques » et de mauvaises conditions de travail (sous-effectif, manque de sécurité des biens et des personnes, manque de matériel, etc).

La tension est d'ailleurs montée d'un cran, vendredi, lors des négociations. Les gendarmes ont dû intervenir pour faire sortir, sous escorte, le gérant et son directeur d'exploitation. « Ils m'obligeaient à signer un accord, sans quoi je ne pouvais pas sortir, précise Patrick Amblard. Tout cela s'est passé sans violence, mais je refuse de reprendre les discussions dans ces conditions. J'attends la reprise du travail avant de reprendre le dialogue. »

... http://www.guadeloupe.franceantilles.fr ... 324481.php


À propos de la Grève des salariés de l’Hôtel Manganao : depuis le vendredi 29 Mai 2015, plus de 90 % des salariés de l’hôtel MANGANAO ont cessé le travail à l’appel de l’intersyndicale FO-UTHTR-UGTG pour réclamer le respect et l’application de tous les accords signés.

Pour rappel, suite à la mobilisation de 2009 et après 9 mois de grève à l’Hôtel MANGANAO soit le 14 Septembre 2009, la direction de l’Hôtel MANGANAO et les organisations syndicales ont signé l’accord BINO.

Depuis, les organisations syndicales n’ont cessé de réclamer le respect et l’application intégrale des accords signés dont l’accord BINO. Mais la Direction de l’Hôtel Manganao refuse de respecter ses engagements vis-à-vis de ses salariés malgré avoir bénéficié de toutes sortes de subventions (CICE, FEDER etc…).

L’Intersyndicale UTHTR-UGTG/Force Ouvrière exige :
1) Le respect et l’application de la Convention Collective de Guadeloupe
2) Le respect et l’application de tous les accords d’entreprise signés (Accord BINO)
3) L’augmentation de salaire de 80 €
4) La mise à jour des fiches de poste
5) La révision de la grille de salaire

Nous rappelons que nos revendications sont justes et légitimes et relèvent précisément de l’application du droit. Nous avons donc sollicité la Direction du Travail pour une médiation entre la Direction de l’Hôtel MANGANAO et l’intersyndicale.

Les salariés restent mobilisés pour obtenir satisfaction de tous les points de revendications.

Nou péké fè dèyè !!!!

http://www.caraibcreolenews.com/index.p ... l-manganao
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 09 Jan 2016, 16:09

Grève des bus Karu'lis : échec des négociations

Les chauffeurs, affiliés UGTG, de la société Stac (Société de Transport de l’Agglomération Centre), transport de passagers, ont débuté un mouvement de grève illimité, ce jeudi matin.
Des négociations ont eu lieu, dans l'après-midi, entre les grévistes et la direction mais elles ont échoué.

... http://www.guadeloupe.franceantilles.fr ... 355681.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 24 Jan 2016, 14:20

Grève générale dans l'éducation nationale lundi 25 janvier

six organisations syndicales et les deux fédérations de parents d'élèves se mobilisent contre la suppression de 35 postes dans le second degré, mais le Recteur ne propose que 5 créations sur Saint-Martin dans le premier degré pour notre Académie pour la rentrée 2016

... http://guadeloupe.la1ere.fr/2016/01/20/ ... 23865.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 04 Mar 2016, 14:46

Piquet de grève devant Canalsat

Une trentaine de salariés de Canalsat, affiliés à l'UTC-UGTG (Union des travailleurs de la communication), tiennent depuis mercredi un piquet de grève devant le siège de la société, à Moudong Baie-Mahault, pour dénoncer le licenciement pour faute, jugé « abusif » , de l'un de leurs camarades. Selon le syndicat, la direction lui reprocherait la suppression de 200 réclamations d'abonnés sur les 10 000 enregistrées.

UN LICENCIEMENT JUGÉ ABUSIF

« Depuis quelque temps, nous vivons une dégradation de nos conditions de travail. Des salariés sont poussés vers la sortie par le biais de ruptures conventionnelles déguisées. Ils subissent pressions psychologiques et menaces » , indique Maïté Hubert, secrétaire général de l'UTC-UGTG.

... http://www.guadeloupe.franceantilles.mo ... 363983.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 13 Mar 2016, 17:35

Mardi 15 mars, contre la répression syndicale

Image

PA MANNYÉ SENDIKALIS - LBORGNE pa Kriminèl !

Jocelyn LEBORGNE, Secrétaire Général de l’UEC-UGTG (Union des Employés du commerce), Membre du Conseil Syndicale de l’UGTG, est poursuivi pour avoir refusé de se soumettre à un prélèvement biologique dit prélèvement ADN.

Depuis le mouvement LKP de 2009, ce sont plus de 100 militants syndicalistes de l’UGTG qui ont été convoqués par la justice alors qu’ils ne faisaient qu’exercer leur mandat syndical. Rapporté à la population salariée de la France, ce chiffre correspond à 15 000 militants syndicalistes convoqués devant les tribunaux. Même les avocats défenseurs des syndicalistes ont fait l’objet de pressions visant à les empêcher d’exercer leur métier.Ce sont aussi bon nombre de délégués syndicaux qui sont licenciés. C’est une guerre contre l’UGTG, contre les Travailleurs.

NOU TOUJOU LA !

A travers Jocelyn LEBORGNE, c’est l’UGTG qui est visée, c’est la liberté syndicale qui est attaquée ; c’est le droit de revendiquer et de se battre pour ses revendications qui est remis en cause.L’objectif du pouvoir est clair : criminaliser, diaboliser l’action syndicale, terroriser les militants syndicaux et détruire les organisations syndicales qui luttent.

NOU PA PÈ !

Le patronat, soutenu par l’Etat, s’attaque aux acquis sociaux des travailleurs et des larges masses. C’est la remise en cause des seuils sociaux et de la représentativité des syndicats. C’est le piétinement du repos dominical et de la réglementation du travail nocturne. C’est la destruction des 35 heures et de la négociation collective notamment par le refus de toute négociation en branche professionnelle. C’est aussi la remise en cause des conventions collectives de Guadeloupe et de l’Accord BINO.

Le Gouvernement est au service du MEDEF. Toutes les lois REBSAMEN, MACRON, EL KOMRI ne sont que des transcriptions des revendications du MEDEF visant à détruire toutes les réglementations qui protègent les travailleurs et singulièrement les plus vulnérables, au nom de l’argent roi. Pou YO : La loi, c’est le marché. Le code du travail est un obstacle. Il faut le détruire.

NOU KA DI AWA !

Ce procès intervient en plein état d’urgence où tout est prétexte à la remise en cause des libertés fondamentales au nom de la sécurité.

Ce procès intervient aussi en pleine offensive négationniste où certains ont décidé de réécrire l’histoire coloniale de la France allant jusqu’à trouver des bienfaits au Code Noir tout en rendant

le nègre responsable de sa propre situation. Et que dire de la pose de l’autel franc-maçon au sein du Mémorial Acte voulant nous faire avaler l’humanité des francs-maçons vis-à-vis des esclaves, alors que tous les propriétaires d’esclaves de Guadeloupe étaient francs-maçons.

Nous sommes devant une escroquerie sociale insondable par laquelle Victor SCHOELCHER a convaincu les esclavagistes de l’intérêt qu’ils avaient de libérer les nègres pour mieux les exploiter.

De liberté, d’égalité, de fraternité entre les hommes : il n’y en a jamais eu car comment comprendre l’indemnisation des esclavagistes au nom de la République Française ?

L’UGTG APPELLE SES MILITANTS ET ADHERENTS A S’ORGANISER DANS TOUS LES SECTEURS D’ACTIVITE, DANS TOUTES LES ENTREPRISES POUR FAIRE FACE A LAREPRESSION ANTI SYNDICALE ET AU DEMANTELEMENT DES DROITS SOCIAUX.

VAYAN SE KONBATAN !

NOU PARÉ – NOU PÉKÉ FÈ DÈYÈ, NOU SÉ PITIT A KONBATAN !!

- PARTICIPONS MASSIVEMENT AU GRAN SANBLÉ KONT RÉPRÉSYON : MAWDI 15 MAWS 2016A 8TED MATEN DOUVAN TRIBINAL BASTE

- MÈWKRÈDI 16 MAWS : Conférence en défense des libertés syndicales Cité des Métiers – Raizet - ABYMES – 08H00 Avec la participation de syndicalistes de la Caraïbe

RÉPRÉSYON AWA – SENDIKALIS PA KRIMINÈL !

DEFENSE des LIBERTÉS FONDAMENTALES DEFENSE des LIBERTÉS SYNDICALES

Konsey Sendikal UGTG, Lapwent, 23 Févriyé 2016

http://ugtg.org/article_2250.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 09 Mai 2016, 13:28

Appel à la grève générale le 12 mai en Guadeloupe

Huit syndicats parmi lesquels l’UGTG, la CGTG et FO invitent l’ensemble de la population à se mobiliser le 12 mai prochain à Pointe-à-Pitre. Ils dénoncent entre autres la loi travail, les licenciements, la répression anti-syndicale grandissante dans les entreprises, la remise en question des acquis sociaux tant de le secteur privé que dans le secteur public.

... https://communismeouvrier.wordpress.com ... uadeloupe/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 14 Mai 2016, 16:15

Grève générale : Plus d'un millier de manifestants dans les rues de Pointe-à-Pitre

Répondant à l'appel à la grève générale d'une dizaine de syndicats, plus d'un millier de manifestants ont défilé dans les rues de Pointe-à-Pitre, ce jeudi matin.

... http://www.guadeloupe.franceantilles.fr ... 374068.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 21 Juil 2016, 14:26

Un préavis de grève pour jeudi

Plusieurs syndicats (CGTG, CTU, FO, FSU, Solidaires, UGTG, Unsa) ont déposé un préavis de grève pour ce jeudi. Les organisations demandent, entre autres, la résolution de tous les conflits en cours.

Plusieurs syndicats (CGTG, CTU, FO, FSU, Solidaires, UGTG, Unsa) ont déposé un préavis de grève pour ce jeudi. Les organisations demandent, entre autres, la résolution de tous les conflits en cours et s'élèvent contre la suppression des 40 % de vie chère (au centre de la grève du Crédit agricole). Ce préavis a été adressé au directeur du Siaeag, au directeur des deux casinos (Saint-François et Le Gosier), au président de la Chambre régionale des transporteurs de la Guadeloupe à son homologue de l'Union des transporteurs routiers de marchandises ainsi qu'aux présidents des syndicats des entrepreneurs de transports routiers. Notons que ce préavis de grève tombe le 21 juillet, jour de la Fête Schoelcher, synonyme de vacances dans la fonction publique, dans les banques... Au sujet de l'une des revendications portant sur la surrémunération, l'UDE-Medef et son président Bruno Blandin rappellent leur « attachement constant à la non remise en cause des surrémunérations telles qu'elles existent actuellement. Elles sont le fruit de la longue marche vers l'égalité économique et sociale avec nos concitoyens métropolitains » .

... http://www.guadeloupe.franceantilles.fr ... 384391.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 25 Juil 2016, 12:36

Des centaines de travailleurs ont manifesté à Jarry depuis le centre d’affaire du Crédit Agricole jusqu’au port autonome.

MOBILISATION GÉNÉRALE DU 22 JUILLET : WOULO BA TRAVAYÈ O KONBA !

Le 22 juillet, plusieurs organisations syndicales avaient appelé les travailleurs à se mobiliser pour renforcer les grèves du Crédit Agricole contre la suppression des 40% de vie chère, d’IDEX Énergie, des agents communaux de Capesterre-Belle-Eau et des ouvriers agricoles de la plantation Mont Loué. Des centaines de travailleurs ont manifesté à Jarry depuis le centre d’affaire du Crédit Agricole jusqu’au port autonome.

Au bout d’une journée de blocage du port et face à la perspective d’une nouvelle mobilisation générale, les gros patrons et la préfecture ont eu peur ! La direction du Crédit Agricole a déclaré sur les médias qu’ils abandonnaient la suppression des 40%. Les travailleurs du Crédit Agricole restent mobilisés jusqu’à la satisfaction de l’ensemble de leurs revendications. La direction d’IDEX Énergie déjà condamnée à deux reprises parce qu’elle refuse d’appliquer le statut des IEG (incluant une prime de vie chère de 25%) reprendra les négociations mardi. Quant au maire de Capesterre-Belle-Eau, il a aussi été contraint de reprendre les négociations avec les grévistes ce lundi.

FÒS POU SÉ GRÉVIS-LA ! NOU VANSÉ SI YO !

‪#‎JournalRebelle‬ ‪#‎Guadeloupe‬

http://journalrebelle.com/mobilisation- ... e-o-konba/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede Pïérô » 06 Oct 2016, 05:37

Déclaration UGTG sur la situataion en Guadeloupe

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

Image

https://www.facebook.com/50890159924360 ... =3&theater
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20247
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 22 Jan 2017, 13:53

LKP lance une vaste campagne d’informations et de bokantaj

TRAVAYÈ, PÈP GWADLOUP AN NOU PALÉ PAWÒL AN NOU

À compter du Vendredi 20 janvier 2017, date d’anniversaire du démarrage du vaste mouvement LKP de 2009, LKP lance une vaste campagne d’informations et de bokantaj èvè Travayè é Pèp Gwadloup sur l’ensemble du territoire.

Nou tout vwè é byen konprann :

Malgré le décret PENCHARD et la loi LUREL, le prix des carburants n’a cessé d’augmenter renforçant ainsi la marge bénéficiaire des compagnies pétrolières.

Malgré la loi LUREL sur la vie chère, les prix des marchandises n’ont jamais cessé d’augmenter toutcomme la marge bénéficiaire des importateurs .

Malgré tous les engagements pris dans le cadre du Protocole LKP, sur la gestion de l’eau, les élus voyous et les sociétés de malfaiteurs continuent à piller les poches des usagers qui n’ont toujours pas d’eau à leur robinet

Malgré la loi égalité et citoyenneté entérinant une « abrogation symbolique de la loi d’indemnisation des esclavagistes », le fameux mémorial acte méprisant la mémoire de nos ancêtres et la future loi « Égalité réelle », la société guadeloupéenne demeure construite sur une inégalité légale et institutionnelle qui n’est en fait qu’une transcription de l’ordre colonial (raciste et négationniste).

Malgré le plan MEDEF jeunes qui offre subventions et cadeaux fiscaux aux patrons afin d’embaucherun jeune de moins de 30 ans « quasiment gratuitement », le chômage des jeunes est toujours aussi haut avec en moyenne 6 jeunes sur 10 sans emploi.

Malgré les belles promesses électorales, lé kou goudron ici et là, TRAFIKERA et autres gadgets, la Guadeloupe se meurt dans les embouteillages sans fin faute d’une véritable politique des transports publics, faute d’un véritable plan d’aménagement du territoire.

Malgré les lois REBSAMEN, MACRON, EL KHOMRI instituant : réforme du travail de nuit, du travail du dimanche, de la négociation collective, …. les salaires n’augmentent pas, les patrons refusent toutes négociations en branche ; et le chômage, la précarité, le temps partiel imposé progressent sans cesse.

Malgré la visite de TOURRAINE et le plan Hôpital Santé Territoire, la Guadeloupe se meurt de la recrudescence des maladies cardio-vasculaires, de l’hypertension artérielle et de l’obésité.

Malgré, Malgré, Malgré, ….. lékòl ka fèmé et le service public est en danger. Il ne s’agit nullement de se lamenter mais de mettre à nu le mensonge permanent dans lequel nous baignons depuis toujours.

Bèl pawòl manti destiné à masquer la réalité pour mieux nous faire disparaitre. Quel que soit leur bord politique, YO kamanti ban nou é ka kouyonné nou.

Nou ankayé. FO NOU konté si NOU. FO PA NOU WOULÉ POU YO !

PARTICIPONS MASSIVEMENT À LA PREMIÈRE FOURNÉE ENFOWMASYON é BOKANTAJ VENDREDI 20 JANVIER 2017 À 19HOO Place Gerty Archimède à MORNE-À-L’EAU

« LA GWADLOUP SE TAN NOU, LA GWADLOUP A PA TA YO ! »

Menné ti ban aw


http://ugtg.org/article_2290.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes en Guadeloupe

Messagede bipbip » 29 Jan 2017, 13:02

17 CDI accordés à La Poste

En début de semaine, les organisations syndicales CFTC, FO et Sud PTT Gwa ont entamé une grève illimitée à La Poste pour dénoncer les mauvaises conditions de travail des salariés de la Banque postale et du réseau Courrier et Colis. Après trois rencontres, l'intersyndicale et la direction ont signé, jeudi après-midi, un protocole de fin de conflit. L'un des points de revendications les plus importants concernait le comblement de postes. Les organisations syndicales ont ainsi obtenu un total de 17 CDI dans le département.

... http://www.guadeloupe.franceantilles.fr ... 412982.php
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22302
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité