Luttes santé et accidents au travail

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 29 Juin 2017, 14:01

Amiante: vers un non-lieu dans une vingtaine de dossiers emblématiques

Coup de tonnerre dans le scandale de l'amiante: le parquet demande la fin des investigations dans plusieurs enquêtes pénales, considérant qu'il est impossible de déterminer avec certitude quand les victimes ont été intoxiquées, une décision qui pourrait ouvrir la voie à des non-lieux dans une vingtaine de dossiers.

"Le diagnostic d'une pathologie liée à l'amiante fait la preuve de l'intoxication, mais ne permet pas de dater l'exposition ni la contamination", a estimé le 13 juin le parquet de Paris dans ses réquisitions dévoilées par Le Monde et dont l'AFP a eu connaissance.

Une analyse qui s'aligne sur celle défendue par les juges d'instruction chargés de ces dossiers: les magistrats ont estimé, dans une ordonnance rendue le 9 juin, que "cet aléa dans la date des faits ne pourra pas permettre de conduire des investigations ciblées et efficaces de nature à réunir des charges qui pourraient être imputées à quiconque". En clair, qu'ils ne pouvaient présenter d'éléments suffisamment précis pour justifier un renvoi des protagonistes devant les tribunaux.

"C'est un scandale absolu d'arriver à une telle conclusion après 20 ans d'instruction", s'est indigné François Desriaux, l'un des porte-parole de l'Andeva (Association nationale de défense des victimes de l'amiante).

... http://actu.orange.fr/france/amiante-ve ... KjrTj.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 08 Juil 2017, 16:24

Amiante

D'anciens salariés d'Eternit manifestent devant le tribunal de Mâcon
Ils craignent que leur ancien employeur ne soit jamais jugé au pénal.

"21 ans d'instruction pour en arriver là, c'est scandaleux", déplore Jean-François Borde, président du Comité amiante prévenir et réparer Bourgogne. Jeudi matin, une cinquantaine de Saône-et-Loiriens, pour la majorité d'ex-salariés de l'entreprise Eternit de Vitry-en-Charollais, ont manifesté devant le tribunal de Mâcon. Ils s'opposent à la demande du parquet de Paris d'arrêter les investigations dans plusieurs enquêtes dans le domaine de l'amiante.

Ils craignent que leur ancienne société ne soit jamais jugée au pénal, dans ce dossier. L'entreprise de Vitry-en-Charollais a été condamnée en 1997 par le Tribunal des affaires de sécurité sociale. A Eternit, "plus de 140 employés sont morts de l'amiante. C'est inscrit sur leur certificat de décès. A peu près autant sont morts d'un cancer du poumon à l'époque", détaille Jean-François Borde, qui y voit un lien de cause à effet.

"Une procédure au pénal ne rapporte pas d'argent aux victimes. Nous voulons que les responsables soient condamnés pour que ces drames n'arrivent pas à nos enfants plus tard. C'est la porte ouverte à tous les abus", prévient celui qui a travaillé plus de 34 ans pour Eternit.

... http://www.lejsl.com/edition-macon/2017 ... l-de-macon
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede Pïérô » 09 Juil 2017, 01:09

Mineurs lorrains : déboutés par la justice

755 anciens mineurs lorrains exposés à des produits nocifs réclamaient davantage de dommages et intérêts. Si le préjudice d'anxiété avait été reconnu en 2015, deux ans plus tard il ne l'est plus. Ils ont été déboutés ce 7 juillet par la justice en appel.

Le préjudice d'anxiété des anciens mineurs lorrains n'a pas été reconnu. Leur colère est immense ce vendredi 7 juillet au matin, à la sortie de la cour d'appel de Metz (Moselle). "C'est scandaleux. C'est une décision de République bananière. C'est idiot ce qui a été décidé. On nous traite comme des moins que rien. Demain on a le droit d'aller au travail, de mourir et de fermer sa gueule", s'emporte l'un d'eux devant les médias.

... http://www.francetvinfo.fr/economie/emp ... 74852.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 14 Juil 2017, 18:31

Des salariés exposés au plomb sur un chantier de Bolloré Energy

« Le groupe Bolloré doit arrêter d’empoisonner les travailleurs ! », accuse un communiqué de l’union départementale CGT de Seine-Maritime, publié le 14 juin dernier à Rouen. Dans ce document, le syndicat accuse le groupe Bolloré de ne pas avoir pris les dispositions nécessaires pour évaluer et protéger les salariés de l’exposition au plomb sur le site de l’ex-raffinerie Petroplus Petit-Couronne, à proximité de Rouen. Liquidée en avril 2013 avec 470 salariés, la raffinerie a été reprise en partie un an plus tard par Bolloré Energy, une entité du groupe éponyme, pour en faire un dépôt de fioul et de carburant.

... https://www.bastamag.net/Des-salaries-e ... ore-Energy
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 16 Juil 2017, 18:12

Un nouveau chantier sur la petite boîte à outils : L’amiante, une lutte d’aujourd’hui

Depuis le 30 novembre 2016, l’Union syndicale Solidaires a mis en ligne le site internet « La petite boite à outils » un site dédié à la santé et aux conditions de travail à l’intention de l’ensemble des salariè-es et et de leurs représentant-es.

Ce site propose plusieurs types d’outils, l’intégralité des bulletins « Et voilà », un outil pour l’action syndicale en matière de santé et de conditions de travail, les fiches outils pour l’action syndicale et aussi des chantiers où nous donnons à voir des histoires au long cours, proposons des ressources historiques ou mettons en lumière des professions au service des travailleuses et travailleurs ou approfondissons des sujets d’actualité.

Un nouveau chantier arrive aujourd’hui sur La petite BAO : « L’amiante une lutte d’aujourd’hui »

... http://la-petite-boite-a-outils.org/lam ... ourdhui-2/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede Pïérô » 18 Juil 2017, 21:36

Amiante: une justice pour les victimes ?

Le scandale sanitaire de l'amiante dure depuis près de 50 ans et a provoqué plus de 150 000 morts en France. Pourtant, les responsables courent toujours et les chances de voir un procès pénal aboutir s'amenuisent au fur et à mesure que les années passent. Retour sur l'histoire de ce matériau maudit, et les dernières évolutions de l'affaire depuis Dunkerque, où nous avons rencontré des victimes de l'amiante qui demandent justice.

... http://labrique.net/index.php/thematiqu ... s-victimes
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 21 Juil 2017, 11:04

Des cancérogènes dans votre courrier : à La Poste, la face cachée du recyclage des cartouches d’imprimante

Des milliers de cartouches d’imprimante usagées passent, chaque semaine, par les centres de tri de La Poste pour être réexpédiées à des fins de recyclage. D’apparence anodine, ces rechargent recèlent des quantités non négligeables d’agents cancérogènes tels que le chrome, le mercure ou des nanoparticules. Ces poussières potentiellement toxiques peuvent se répandre lorsque les colis sont mal fermés ou éventrés, affectant les salariés. Ceux-ci ont lancé l’alerte et demandé plusieurs expertises qui ont confirmé leurs craintes. La direction de La Poste, qui estime qu’il « n’y a pas de risque avéré », tarde à prendre des mesures pour protéger ses employés et les autres colis.

... https://www.bastamag.net/Des-cancerogen ... yclage-des
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 25 Juil 2017, 08:16

Travail-santé: «Ne pas condamner est un permis de tuer»

Entretien avec Annie Thébaud-Mony conduit par Ingrid Merckx

Le 27 juin 2017, le parquet de Paris a requis un non-lieu dans le dossier de l’amiante. La sociologue Annie Thébaud-Mony [1] dénonce un scandale judiciaire et sanitaire mondial. Vingt et un ans ont passé depuis l’ouverture de l’instruction. Plus de 100‘000 personnes sont mortes du fait d’intoxications à l’amiante. L’Institut national de veille sanitaire (Inves) estime que ce cancérigène interdit en France depuis 1997 pourrait être encore à l’origine de 100’000 décès d’ici 2050. Le 27 juin, le parquet de Paris a mis un terme à l’information judiciaire et a recommandé un non-lieu dans au moins une dizaine d’affaires, au motif qu’il était impossible de déterminer avec certitude la date d’intoxication des salariés qui se sont retournés contre leur entreprise.

... http://alencontre.org/europe/france/tra ... -tuer.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 28 Juil 2017, 10:30

Le sombre devenir des victimes du travail

Dans une enquête menée auprès de 5 000 de ses adhérents, la Fnath (Association des accidentés de la vie) montre que deux tiers de ceux-ci, victimes d’un accident du travail ou d’une maladie professionnelle, ont été licenciés pour inaptitude.

Les employeurs n’y vont pas par quatre chemins avec leurs salariés lorsque ces derniers sont victimes d’un accident du travail ou contractent une maladie professionnelle. Près de deux victimes sur trois prennent alors la porte, et sont licenciées pour inaptitude médicale. C’est ce qui ressort d’une enquête par questionnaire menée par la Fnath (Association des accidentés de la vie) auprès de 5 000 personnes qui se sont rendues dans l’une de ses 1 000 permanences ces derniers mois. Près de 30 % d’entre elles sont des adhérents en activité, avec une surreprésentation du secteur privé ; 23 % sont en arrêt de travail et 23 % en recherche d’emploi. Enfin, le dernier quart représente des salariés en retraite ou près de la retraite, en foyer ou en invalidité.

... http://www.sante-et-travail.fr/le-sombr ... 79161.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 05 Aoû 2017, 16:52

Gennevilliers : exposés aux poussières de toner, les postiers se font un sang d’encre

Gennevilliers, ce mercredi. Ces employés de la Poste ont exigé une expertise pour démontrer le caractère cancérigène des substances présentes dans les déchets de toner.

... http://m.leparisien.fr/gennevilliers-92 ... 481423605-
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 19 Aoû 2017, 19:05

Santé au travail. L’État ferme les yeux sur l’amiante

À Nantes, les inspecteurs du travail exposés à ce matériau cancérigène exercent leur droit de retrait. Malgré les risques, le ministère, lui, exige qu’ils réintègrent leurs locaux.

Dans l’épreuve de force qui les oppose à la ministre du Travail et face à la surdité des pouvoirs publics, les organisations syndicales CGT, FSU et SUD de la fonction publique ont décidé de hausser le ton et dénoncent « la mise en danger » de leurs propres agents par le ministère. En cause, la présence d’amiante – avérée depuis des semaines – dans la tour de Bretagne, à Nantes (Loire-Atlantique), tour de bureaux qui abrite, entre autres, les locaux de la Direccte (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi), dont les 90 salariés dépendent directement du ministère de Muriel Pénicaud. L’affaire remonte au tout début de l’été. « Le 20 juin dernier », rappelle l’intersyndicale, lorsque les agents de la Direccte « ont alerté par une lettre ouverte à Muriel Pénicaud de la découverte de matériaux amiantés très dégradés et très émissifs dans les locaux de la tour de Bretagne ». En chaîne, « la quasi-totalité des agent(e)s ont exercé leur droit de retrait », poursuivent les syndicats. Depuis, et malgré les demandes répétées pour qu’un relogement temporaire des fonctionnaires soit effectué afin de garantir non seulement leur sécurité, mais également « la continuité du service public », le ministère joue les filles de l’air.

Avant de finalement trancher, le 11 août dernier. « La direction de la Direccte à Nantes vient d’ordonner à plusieurs agent(e)s de réintégrer les locaux de la tour de Bretagne, polluée à l’amiante », ont déploré les organisations syndicales.

... https://www.humanite.fr/sante-au-travai ... nte-640493
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 21 Sep 2017, 21:07

Le combat des ouvriers verriers de Givors, décimés par les cancers professionnels

Les cas de cancers et les décès se multiplient parmi les anciens verriers de Givors, au sud de la métropole lyonnaise. Depuis la fermeture de leur usine, en 2003, ils demandent réparation pour avoir été exposés à un cocktail de produits cancérogènes. Un combat judiciaire lancinant, dont la prochaine étape aura lieu le 29 novembre.

« Douze ans de combat », souffle-t-elle. Au printemps dernier, Mercedes Cervantes a obtenu que la cour de cassation de Lyon reconnaisse enfin le dernier cancer de son défunt mari, Christian, comme maladie professionnelle. Une annonce bien tardive, cinq ans après la mort de ce syndicaliste, et trois ans après la reconnaissance de son premier cancer. Devenu une icône du combat des verriers de Givors, le cas de Christian Cervantes fera jurisprudence. Mais les démarches judiciaires ne sont pas finies pour autant. O-I Manufacturing, filiale d’un groupe états-unien et dernier repreneur de la verrerie BSN Glasspack à Givors (métropole de Lyon), est toujours poursuivie dans ce dossier pour « faute inexcusable », une disposition du code de la Sécurité sociale.

Depuis la fermeture du site en 2003, les anciens verriers sont frappés de diverses pathologies, liées selon eux à des conditions de travail dantesques et au manque de protection. En 2009, la famille Cervantes a décidé de mener l’enquête en envoyant aux anciens salariés un questionnaire au résultat révélateur. « Sur 208 réponses, il y avait 92 cas de cancers. On a creusé et on a découvert une cinquantaine de produits cancérogènes utilisés », raconte Laurent Gonon, un ami comptable qui épaule depuis le début l’association des anciens verriers de Givors. Et de s’emporter : « Les gars sentent que c’est une injustice et ils se battent pour les autres aussi. »

Amiante, chrome, hydrocarbures, arsenic, etc.

... https://reporterre.net/Le-combat-des-ou ... es-cancers
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 04 Oct 2017, 20:57

(Vidéo) Alerte TMS

Solidaires national - 2017 - durée 4 mn

Les TMS : Troubles Musculo Squelettiques sont des symptômes douloureux des membres du corps et du dos dûent à des gestes répétitifs ou des positions statiques au travail.
L’ensemble des salariés est concerné.
Alors que le patronat oblige la médecine du travail à minimiser ces maladies, l’Union Syndicale Solidaires lance une campagne pour alerter les travailleurs.

S’informer, faire reconnaître, dénoncer et agir pour des meilleures conditions de travail !

Vidéo réalisée dans le cadre des émissions "Expression directe" diffusées sur les chaînes du service public : diffusion sur France 3 le 1er octobre 2017 vers 11h30.

Série Expression Directe 2017 n°4
Réalisation : Canal Marches / Union syndicale Solidaires
Images additionnelles : Jean-Marc Cazenave / Fred Hilgemann Films

https://www.solidaires.org/Video-Alerte-TMS
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 08 Oct 2017, 18:38

Amiante: A Nantes, l'inquiétude monte chez les salariés de la tour Bretagne

Risques pour la santé, travaux, évacuation... Quelque 200 salariés ont participé, jeudi midi, à une réunion organisée par les syndicats...

• En février, de la poussière d'amiante a été découverte dans cette tour, qui abrite quelque 800 salariés.
• Une partie d'entre eux, ainsi que leurs représentants, dénoncent un manque de communication et d'information, alors que de premiers travaux sont en cours.

« J’ai arrêté de fumer, ce n’est pas pour mourir d’un cancer attrapé sur mon lieu de travail ». Comme de nombreux occupants de la tour Bretagne, Marie (prénom d'emprunt) se dit « très inquiète ». Jeudi midi, avec quelque 150 autres salariés, la fonctionnaire en poste depuis sept ans est venue assister à une grande réunion d’information organisée par sept organisations syndicales de Loire-Atlantique.

« Les salariés souffrent, comme nous, du manque de communication des employeurs, assure une représentante du personnel CGT. Nous regrettons de n’avoir que des informations très partielles.» « Psychologiquement, c'est difficile, juge Marie. On nous disait que tout allait bien alors que ce n'était pas le cas. J'ai perdu toute confiance.»

... http://www.20minutes.fr/nantes/2145827- ... r-bretagne
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Luttes santé et accidents au travail

Messagede bipbip » 16 Déc 2017, 19:55

Affaire Triskalia : Nouvelle victoire devant le Tribunal des Prud’hommes de Lorient

Affaire Triskalia : Nouvelle victoire devant le Tribunal des Prud’hommes de Lorient
Pour Laurent GUILLOU et Stéphane ROUXEL


Le Tribunal des Prud’hommes de Lorient a déclaré les licenciements en 2011, de Laurent GUILLOU et Stéphane ROUXEL , ex-salariés de la coopérative agroalimentaire bretonne Nutréa-Triskalia, comme étant « sans cause réelle et sérieuse pour manquement à l’obligation de sécurité et insuffisance de recherche de reclassement ».

Le Tribunal a condamné Nutréa-Triskalia à payer :

Pour Laurent GUILLOU :
- 28 196, 00 euros à titre de dommages et intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.
- 1463,00 euros à titre de complément d’indemnité spéciale de licenciement.
- 1500,00 euros au titre de l’article 700 du code de procédure civile.

Pour Stéphane ROUXEL :
- 24 416, 00 euros à titre de dommages et intérêts pour licenciement sans cause réelle et sérieuse.
- 277,00 euros à titre de complément d’indemnité spéciale de licenciement.
- 1500,00 euros au titre de l’article 700 du code de procédure civile.

Cette nouvelle victoire de Laurent GUILLOU et Stéphane ROUXEL, défendus par Maître François LAFFORGUE est le résultat d’une coopération exemplaire entre la défense juridique, la prise en charge syndicale et les organisations qui les soutiennent.

Les abus et les infractions ont été sanctionnés !

C’est avec la même détermination que nous soutiendrons toutes les autres victimes des pesticides de Triskalia, lors des procès à venir. Le moment est venu que les responsables de la coopérative Triskalia rendent compte de leurs actes devant la justice pénale. De même, nous pensons que la Chambre Régionale de l’Economie Sociale et Solidaire doit tirer toutes les conséquences quant au bien-fondé de l’appartenance de Triskalia à l’ESS.
Nos organisations vont transmettre les jugements rendus aujourd’hui au Commissaire Européen à la Santé, Monsieur V. Andriukaitis. Ce dernier viendra faire un audit, au printemps 2018, sur les pratiques des entreprises agroalimentaires bretonnes en matière de pesticides.

A Lorient, le 15 décembre 2017


https://www.solidaires.org/Affaire-Tris ... -hommes-de
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité