Offensive contre bourses du travail et locaux syndicaux

Offensive contre bourses du travail et locaux syndicaux

Messagede Pïérô » 23 Avr 2015, 17:45

120 ans après… Une offensive sans précédent contre les bourses du travail

Depuis 2012, avec une accélération depuis les municipales de 2014, et plus encore ces dernières semaines, ce sont une vingtaine de Bourses du Travail, Maison du Peuples, Maisons Syndicales[1] en grand danger de disparition. En cause, les choix faits par des municipalités souvent d’une droite réactionnaire… pas seulement, comme à Foix préfecture de l’Ariège ou il s’agit d’un maire dit « de gauche ». Dans la plupart des cas, au-delà du « coût » invoqué par ces édiles, il s’agit de réaliser de juteuses opérations immobilières.

Créations originelles et originales du mouvement syndical naissant dans la dernière décennie du Dix-Neuvième Siècle, les Bourses du travail deviennent vite des lieux de rassemblement, d’organisation, de construction du rapport de forces, de résistance à l’oppression capitaliste et aussi de lieux d’éducation populaire. Elles participent à part égale avec le mouvement corporatif à la naissance de la CGT en 1895.

Le mouvement ouvrier, encore faible à l’époque, s’est souvent adossé à des équipes municipales pour obtenir à titre gracieux les locaux nécessaires. Mais, le Mouvement ouvrier est resté vigilant pour conserver une libre gestion de ces lieux. A partir de 1944, ces bourses du travail ont été généralement partagées entre les différentes organisations syndicales reconnues.

Avec leurs bibliothèques, leurs salles de spectacles, elles ont catalysé un courant éducatif qui, au cours des années 1930 sera appelé l’Education Populaire. Elles préfigurent aussi ce que nous appelons aujourd’hui l’Économie Sociale et Solidaire.

Les Bourses du Travail, sont donc non seulement un patrimoine de nos villes, mais des lieux fondateurs de la vie sociale. Regrettons, sous les coups de la crise, de la désindustrialisation et d’une professionnalisation parfois discutable de ses activités, qu’au fil des années, un nombre trop important de Bourses du travail se soient vidées de leur sens initial, souvent devenues uniquement des lieux réservés aux activités syndicales au sens strict alors que la crise empêche beaucoup de travailleurs, de précaires et de privés d’emploi d’avoir accès aux champs culturels. La marchandisation de la culture abrasant trop souvent l’apport critique des connaissances.

Pourtant, à l’opposé, de Roubaix à Toulouse (elle aussi menacée) ou Bordeaux (réhabilitée), une grande partie des Bourses du Travail et Maisons du Peuple accueillent régulièrement des spectacles populaires et culturels, des conférences, des Universités Populaires, des réunions de soutien aux causes sociales et humanitaires et aussi de nombreuses sessions de Formation Economique, Sociale et Syndicale.

Elles demeurent donc un lieu irremplaçable pour la vie sociale et démocratique dans un pays qui en a grand besoin tant la démocratie sociale et culturelle est bafouée.

Face à ce danger de disparition annoncée, le Mouvement Syndical et le Mouvement Social dans leur ensemble sont dans l’obligation de se réapproprier cet héritage en ouvrant en grand portes et fenêtres, en bas comme en haut .Les Unions Départementales et Locales des Confédérations peuvent se mettre en capacité d’inverser la spirale mortifère que connaissent certaines Bourses du Travail

A elles d’ y prendre toute leur place ! Ainsi, toutes nos bourses du Travail pourront en rayonnant construire l’avenir, retrouvant ainsi la force de leurs missions au service des familles populaires.

Pascal Bavencove (Syndicaliste)
Pierre Outteryck (Professeur agrégé d’Histoire)

Pour soutenir et suivre la mobilisation pour la défense des Bourses du travail
https://www.facebook.com/viveBDT

[1] 23 villes répertoriées (non-exhaustif) dont 7 préfectures: Aubagne, Blanc-Mesnil, Bourg-les-Valence, Cergy, Chartres, Chateauroux, Duclair, la Foix-Garde, La Guerche-sur-l’Aubois, Golfe de St-Tropez, Mazamet, Nice, Pithiviers, Roche-sur-Yon, Romans-sur-Isère, Saint-Ouen, Saint-Quentin, Toulouse, Trélazé, Vigneux,Villejuif, Viry-Châtillon.

http://terrainsdeluttes.ouvaton.org/?p=4697
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede mimosa rouge » 23 Avr 2015, 19:22

souvent devenues uniquement des lieux réservés aux activités syndicales au sens strict

:lol:
et encore si c'était le cas partout, cela irait déjà beaucoup mieux !
mimosa rouge
 
Messages: 472
Enregistré le: 10 Sep 2011, 18:13

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede Pïérô » 13 Mai 2015, 10:45

Rassemblement ce matin à Châteauroux

Rassemblement à Châteauroux pour la défense de la Bourse du travail

Le 13 mai à Châteauroux, rassemblement devant le tribunal de grande instance pour exiger le rétablissement de l’électricité à la Maison des syndicats.

Privées d’électricité, par voie de conséquence de chauffage, de téléphone, depuis le 31 mars 2015, les Unions Départementales CGT et CFDT ont saisi en référé le Président du Tribunal de Grande Instance de Châteauroux, afin de voir condamner sous astreinte, la Ville de Châteauroux, à rétablir et prendre en charge l’approvisionnement en électricité de la Maison des Syndicats.

L’audience du TGI aura lieu le 13 mai à 10 heures.

L’Union Départementale CGT de l’Indre appelle les salariés à se rassembler et à manifester devant le Tribunal de Grande Instance le 13 mai à 9 h 30, afin de poursuivre le combat pour la défense d’une liberté fondamentale ; le syndicalisme, liberté reconnue constitutionnellement comme internationalement.

http://larotative.info/rassemblement-a- ... -1001.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede bipbip » 06 Juin 2015, 18:03

Bourse du Travail du Blanc-Mesnil
Monsieur Meignen, la brutalité, ça suffit !

La Bourse du Travail du Blanc-Mesnil est un lieu dédié à la défense et à la promotion des droits, ouvert à tous les blanc-mesniloises et blanc-mesnilois, et de manière totalement gratuite. Grâce à cet outil, présent sur la ville depuis 1967, des dizaines de milliers de personnes ont pu être aidées dans leurs procédures prud’hommes, accompagnées et défendues face à leur employeur, s’organiser dans leurs entreprises.

C’est un lieu de rencontre des salarié(e)s, des syndicalistes, des associations, un lieu de vie citoyenne, un lieu de résistance, un lieu d’éducation populaire, dont les blancsmesnilois se sont retrouvés privés depuis le 31 décembre 2014 sur décision brutale du Maire.

A de multiples reprises, les organisations syndicales départementales CGT, FO, FSU, CFDT, CFTC et CGC ont sollicité une rencontre avec Monsieur Meignen, pour débloquer cette situation. Le Maire du Blanc-Mesnil a toujours refusé de rencontrer les organisations syndicales, sans autre forme d’explication.

Des militant-e-s et des salarié-e-s ont pris l’initiative d’occuper symboliquement la Bourse du Travail le 30 avril veille du 1er mai, afin d’appeler le Maire à s’inscrire dans une démarche de dialogue.

Ce fut une initiative pacifique, sans aucune provocation ni quelconque violence de la part de ces militant-e-s. Par contre des animateurs de la ville présents sur le site ont eu des comportements complètements inappropriés, en se montrant agressifs, vindicatifs et menaçants.

Cette attitude, totalement hors de propos, a amené un animateur à perdre totalement son sang-froid brisant une vitre puis se rendant coupable de violence vis-à-vis d’un militant. Violence qui a causé à ce dernier une blessure, une plaie profonde, nécessitant une intervention médicale avec des points de sutures. Une militante a quant à elle reçu des bris de vitre au visage provoquant des blessures notamment à l’arcade sourcilière et au crâne. Cette femme aurait pu être touchée aux yeux ! Tous deux ont porté plainte le soir même. Nous ne manquerons de soutenir dans leurs démarches ces militants victimes de violence afin que justice leur soit rendue.

Lors de cette occupation symbolique, seuls 3 adultes étaient présents sur les lieux. Tels sont les faits. Une vérité qui est depuis ces évènements totalement dévoyée par Monsieur Meignen, qui publiquement accuse la CGT de tous les maux et affirme qu’il portera plainte. Un mensonge éhonté de cette « prétendue victime » et une manipulation scandaleuse de ces évènements par M. Meignen qui ne résiste pas à l’épreuve des faits et des témoignages. L’animateur a brisé lui-même la vitre et il n’y avait aucun adolescent présent dans les locaux de la Bourse du travail.

Des militants ont filmé cette initiative syndicale et citoyenne pour la défense de la Bourse du Travail du Blanc-Mesnil. Quelques vidéos sont visibles sur le site et sont à disposition de la justice.

La CGT attend sereinement l’éventuel développement de la « plainte » de Monsieur Meignen et se réserve le droit d’attaquer en justice toutes les personnes, dont le Maire, qui ont dernièrement versé dans la calomnie afin d’attenter à l’image de la CGT. L’instrumentalisation de ces évènements par le Maire du Blanc-Mesnil, qui intervient après son refus obstiné de répondre aux demandes des organisations syndicales expulsées de la Bourse du Travail, confirme une attitude méprisante vis-à-vis des organisations syndicales et des salariés et un profond irrespect de la démocratie sociale.

La CGT demeurera entièrement tournée vers la défense des intérêts et des droits des salariés blanc-mesnilois, active sur la question du respect de nos valeurs démocratiques, et déterminée à ne pas laisser indument salir son engagement pour le bien commun.

http://www.libertaires93.org/Monsieur-M ... uffit.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede bipbip » 01 Juil 2015, 02:32

Bobigny (93), jeudi 2 juillet

Rassemblement intersyndical

Défense de la Bourse du travail du Blanc-Mesnil

Rassemblement intersyndical le jeudi 2 juillet à 11h30 à Bobigny sur le parvis de la préfecture, pour la défense de la Bourse du Travail du Blanc-Mesnil.

http://www.libertaires93.org/Defense-de ... esnil.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede bipbip » 14 Sep 2015, 10:12

Sauvons la Bourse locale du travail de Bobigny

Depuis plus de 50 ans existe sur Bobigny une Bourse du travail permettant aux salariés, chômeurs, retraités de pouvoir trouver auprès des syndicats soutiens, conseils, interventions auprès des administrations et faire valoir leurs droits et leurs revendications.

En 2002, lors du déménagement de la Bourse à l’Espace Maurice Nilès, une convention était passée avec M. Birsinger – Maire de la ville. Celle-ci prévoit depuis 2006, une subvention de 54 418 €, charge au conseil d’administration de la Bourse (composé des Unions locales CGT, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC) d’assurer les charges (électricité, téléphone), l’entretien et l’aménagement des locaux, le salaire du régisseur et de la personne assurant le ménage.

C’est le cas pour la plupart des Bourse du Travail en France !

Cette subvention était identique jusqu’en 2014. Le 8 avril 2015, sans information préalable, la majorité du conseil municipal décidait de l’amputer des deux tiers et de la ramener à 16700 €, soit 1390 € par mois !

Cette décision était en contradiction avec les assurances qu’avait données M. De Paoli, maire de Bobigny, aux organisations syndicales en décembre 2014.

Malgré une rencontre avec Monsieur le Maire en juin 2015, il n’y a eu aucune évolution de la part de la municipalité.

En conséquence dès septembre 2015, la bourse du travail sera dans l’incapacité de payer les charges des locaux et devra licencier ses deux salarié(e)s.

C’est donc une disparition de cet outil syndical pour les salarié(e)s et les chômeurs (chômeuses) qui est recherchée par la décision municipale.

La bourse est ouverte toute l’année et reçoit en moyenne une centaine de personnes par semaine pour monter un dossier aux prud’hommes, pour connaître et faire valoir ses droits, pour intervenir auprès de Pôle-emploi, la Sécu, les Impôts, soutenir la régularisation des travailleurs migrants….

A un moment où précarité, temps partiels, licenciements et chômage touchent une part importante de la population de Bobigny nous ne pouvons accepter cette décision unilatérale.

Les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC appellent les salariés et habitants de Bobigny :
• A signer la pétition pour que la bourse du travail continue d’exister.
• A participer à toutes les initiatives publiques et manifestations pour la défense de la Bourse du travail et à interpeller le Maire.

http://www.libertaires93.org/Sauvons-la ... bigny.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede bipbip » 19 Sep 2015, 11:00

Point de situation sur la bourse locale du travail de Bobigny
L’UL CGT de Bobigny envoie ce point de situation sur la défense de la Bourse locale du travail.

Cher(e) camarade, cher (chère ami(e),

Au moment où ces lignes sont écrites la bourse du travail, ne dispose plus de trésorerie pour payer les salaires du régisseur, de la femme de ménage, ni même les moyens de payer la facture d’électricité.

Cette situation est imputable à la majorité municipale, qui a pris la décision de priver les salarié(e)s, chômeurs et retraité(e)s d’un lieu à leur disposition pour assurer leur défense et leur combat.

L’heure n’est pas à la résignation ni même à la seule dénonciation. L’heure est au combat !

Combat unitaire avec les autres syndicats présents à la bourse locale (FO, CFDT, CFTC, CFE-CGC) , Combat unitaire avec les militants CGT du département (et d’ailleurs) qui savent que toute victoire à Bobigny est un point d’appuis pour l’existence des bourses du travail.

En quelques jours , nous avons recueilli plus de 600 signatures via la pétition électronique, signatures venant de toute la France, émanant aussi de militants engagés dans le combat social (FSU, Ligue des droits de l’Homme, CADTM, MRAP...), de militants et élus politiques.

A ce jour, plus de 200 signatures-papier sont remontées à l’Union locale.

Les camarades d’Air Liquide nous annoncent près d’une centaine de signatures.

Le syndicat des territoriaux de Bobigny feront signer la pétition, mardi 15 septembre à la cantine du personnel.

Avec les camarades de la Direccte (direction du travail), nous prévoyons le mardi 22 septembre la signature de la pétition à la cantine de la Préfecture.

Des initiatives d’information et de mobilisation se feront aussi sur les marchés de la ville : première opération - mercredi 16 septembre marché de la ferme.

Les travailleurs sans papiers présents à nos permanence du jeudi, sont très mobilisés pour participer à toutes les initiatives qui seront décidées.

Rassemblement mercredi 30 septembre -18h00 - PARVIS DE LA MAIRIE DE BOBIGNY.

La signature des pétitions et l’information des salariés et des habitants nous permettrons de converger sur la Mairie lors de la tenue du conseil municipal.

Celui-ci se tiendra le mercredi 30 septembre (et non le 23 comme annoncé).

Le 30 est aussi le jour choisi par les Unions départementales (CGT, CFDT, FO, FSU, CFTC, CGC) pour exiger des maires et du préfet la pérennisation des bourses du travail . En conséquence, nous appelons les camarades à participer à cette initiative (du Blanc-Mesnil à Bobigny) et à se retrouver à 18h00 sur le parvis de la mairie.

D’ici là, informons, organisons la signature de la pétition dans les entreprises (et faites remonter à l’UL !).

Le 30 septembre, tous à la Mairie ! Par notre nombre et notre détermination nous ferons comprendre à certains élus que l’on ne piétine pas le droits des travailleurs et les libertés syndicales.

Signez, diffusez, relayez cet appel et pétition, partout auprès de vos camarades, ami(e)s et connaissance, à Bobigny, en Seine Saint Denis, en Ile de France et partout ou il est possible de le faire !

Voir en ligne : Pétition en ligne http://petition.ulcgtbobigny.fr/

http://www.libertaires93.org/Point-de-s ... bigny.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede Pïérô » 26 Sep 2015, 16:35

Mercredi 30 septembre à Bobigny (93)
à 18h, Devant la mairie de Bobigny
31, Avenue du Président Salvador Allende, Bobigny (93)

Rassemblement de défense de la

Bourse du Travail de Bobigny


Le 30 septembre, tous à la Mairie !

Par notre nombre et notre détermination nous ferons comprendre à certains élus que l'on ne piétine pas le droits des travailleurs et les libertés syndicales.

La municipalité organise la fermeture de la Bourse Locale du Travail

Depuis plus de 50 ans existe sur Bobigny une Bourse du travail permettant aux salariés, chômeurs, retraités de pouvoir trouver auprès des syndicats soutiens, conseils, interventions auprès des administrations et faire valoir leurs droits et leurs revendications.

En 2002, lors du déménagement de la Bourse à l'Espace Maurice Nilès, une convention était passée avec M. Birsinger - Maire de la ville. Celle-ci prévoit depuis 2006, une subvention de 54 418 €, charge au conseil d'administration de la Bourse (composé des Unions locales CGT, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC) d'assurer les charges (électricité, téléphone), l'entretien et l'aménagement des locaux, le salaire du régisseur et de la personne assurant le ménage.

C'est le cas pour la plupart des Bourse du Travail en France !

Cette subvention était identique jusqu'en 2014. Le 8 avril 2015, sans information préalable, la majorité du conseil municipal décidait de l'amputer des deux tiers et de la ramener à 16 700 €, soit 1 390 € par mois !

Cette décision était en contradiction avec les assurances qu'avait données M. De Paoli, maire de Bobigny, aux organisations syndicales en décembre 2014.

Malgré une rencontre avec Monsieur le Maire en juin 2015, il n'y a eu aucune évolution de la part de la municipalité.

En conséquence dès septembre 2015, la bourse du travail sera dans l'incapacité de payer les charges des locaux et devra licencier ses deux salarié(e)s.

C'est donc une disparition de cet outil syndical pour les salarié(e)s et les chômeurs (chômeuses) qui est recherchée par la décision municipale.

La bourse est ouverte toute l'année et reçoit en moyenne une centaine de personnes par semaine :

Pour monter un dossier aux prud'hommes, pour connaître et faire valoir ses droits, pour intervenir auprès de Pôle-emploi, la Sécu, les Impôts, soutenir la régularisation des travailleurs migrants….

A un moment où précarité, temps partiels, licenciements et chômage touchent une part importante de la population de Bobigny nous ne pouvons accepter cette décision unilatérale.

Les organisations syndicales CGT, CFDT, FO, CFTC et CFE-CGC appellent les salariés et habitants de Bobigny :

A signer la pétition pour que la bourse du travail continue d'exister.

A participer à toutes les initiatives publiques et manifestations pour la défense de la Bourse du travail et à interpeller le Maire.

http://www.cgt94.fr/spip.php?breve1557
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede bipbip » 12 Oct 2015, 03:27

Mobilisation réussie pour la Bourse du Travail de Bobigny

D’une même voix, les syndicats hébergés à la bourse du travail de Bobigny protestent contre l’étranglement financier provoqué par le maire UDI qui a réduit de 70 % la subvention à la maison des syndicats. Le 30 septembre, une manifestation a réuni plusieurs centaines de personnes.

Mobilisation réussie pour la bourse du travail de Bobigny

Une soixantaine de véhicules pavoisés de drapeaux et d’affiches syndicaux ont défilé le 30 septembre entre la mairie de Blanc-Mesnil et la préfecture de Bobigny et plusieurs centaines de personnes ont participé à un rassemblement unitaire devant l’hôtel de ville pour exiger des pouvoirs publics et notamment du maire de Bobigny le respect des libertés syndicales mises en cause dans le département.

En effet, par exemple à Bobigny, la Bourse locale du travail est menacée de fermeture par un étranglement financier décidé par la majorité du conseil municipal. Sans dénonciation de la convention de financement, sans information préalable,La majorité municipale a réduit le 8 avril 2015 de 70 % la subvention de fonctionnement de la Bourse du travail.

Le maire avance la nécessité de faire des efforts financiers en raison de la baisse des dotations de l’État, mais alors qu’il réduit de 8,61 % les subventions aux associations, il étrangle la maison des syndicats qui reçoit pourtant entre 100 et 150 personnes par semaine. Pour la CGT, il s’agit bien d’un choix politique et social qui met la bourse dans l’impossibilité de payer les factures (électricité en particulier) et la contraint au licenciement de 2 salariés.

À ce jour, la pétition lancée par la CGT, CFDT, FO, CGC et CFTC a recueilli quelques 3 000 signatures. Le combat des syndicats hébergés à la bourse de Bobigny est également soutenu par des forces syndicales non représentées dans la bourse telle la FSU, d’associations (LDH Seine-Saint-Denis, CADTM) et d’élus locaux.

http://www.libertaires93.org/Mobilisati ... bigny.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede bipbip » 14 Oct 2015, 01:14

La Bourse du Travail sera-t-elle expulsée par la mairie d’Aix ?

Depuis une dizaine d’années les mairies de droite s’attaquent de temps à autre à la bourse locale du travail (actuellement au moins une trentaine sont menacées). A Aix, la mairie rencontrant une forte résistance est obligée de suspendre (provisoirement) l’offensive.

Créée le 2 février 1896, la Bourse du Travail d’Aix est située 4 Avenue Jean Jaurès depuis 1922. Début octobre, la mairie menace de résilier le bail pour le 30 octobre sans proposer de meilleur hébergement. Une assemblée générale exceptionnelle a eu lieu lundi 5 octobre pour mettre à l’ordre du jour un plan d’action et de riposte. Ainsi les syndicats et syndiqués se sont massivement mobilisés ce jeudi 8 octobre matin devant la mairie, terminus de la journée de manifestation interprofessionnelle contre la politique gouvernementale libérale et la dictature patronale. Si bien que le Directeur général des services a été obligé de rencontrer l’intersyndicale et de fixer un rdv mercredi 14 octobre à 17H30 avec la mairesse d’Aix Maryse Joissans (UMP) coutumière des pires polémiques. En attendant le dossier serait gelé, il s’agit désormais comme à Toulouse de l’enterrer !

http://mars-infos.org/la-bourse-du-trav ... t-elle-363
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede bipbip » 30 Nov 2015, 15:53

Bourse du Travail de Bobigny : première victoire !

Le Tribunal Administratif ordonne le paiement de la subvention prévue pour 2015 par la convention qui lie la Bourse et la Municipalité, considérant que la Bourse ayant tenu sa part de contrat, la Ville devait tenir la sienne.

A cet instant nous ne savons pas encore si la Ville va faire appel de la décision. Une réunion est en tout cas organisée par la Ville pour le 1° décembre. A suivre !

http://www.libertaires93.org/Bourse-du- ... toire.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede bipbip » 19 Jan 2016, 02:27

Les attaques contre les hébergements syndicaux ne sont pas une fatalité !

Les Bourses du travail, qui sont les « maisons des travailleurs », sont de plus en plus attaquées et remises en cause au nom de la logique libérale.

Les syndicats logés à la Bourse du travail de Châteauroux sont menacés d’expulsion,
nous devons les soutenir !


L’affaire, qui dure depuis plusieurs années en justice, passe devant la Cour d’Appel de Paris le 21 janvier 2016.

Le gouvernement doit prendre ses responsabilités et garantir aux organisations syndicales un hébergement gratuit et de qualité au sein des villes et des communes.

L’Union Départementale CGT de Paris et la CGT organisent un rassemblement de soutien avec les syndicats logés à la Bourse du travail de Châteauroux le 21 janvier 2016 - Place du Châtelet- à partir de 11 h 30.

Une conférence de presse lançant la campagne sur les hébergements syndicaux se tiendra le même jour à 12 h 00.

L’Union Départementale CGT de Paris rappelle qu’elle soutiendra toutes les initiatives sur les atteintes aux libertés syndicales et qu’il ne peut y avoir de défense ou de conquête sociale, sans libertés syndicales !

Fait à Paris, le jeudi 14 janvier 2016

L’UD CGT de Paris

https://www.facebook.com/Cgt-Paris-346594778775031/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede bipbip » 22 Jan 2016, 13:17

Vendredi 22 janvier 2016 à Lille

BOURSES DU TRAVAIL : BIEN COMMUN...ENSEMBLE DANS L'UNITE LE 22 JANVIER MAIRIE DE LILLE

LES BOURSES DU TRAVAIL SONT NOTRE BIEN COMMUN, DEFENDONS-LES

Rassemblement le 22 janvier prochain dès 16h00 devant l'entrée de l'hôtel de ville, place Augustin Laurent

http://www.cgtnord.fr/2016/01/bourses-d ... lille.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede Pïérô » 08 Fév 2016, 06:48

Lundi 8 février 2016 à Montigny (95)

Rassemblement de défense de l'UL CGT de Montigny

l'UD CGT 95 appelle l'ensemble des forces du département pour la défense des locaux de l'Union Locale de Montigny.

Nous comptons sur vous

Lundi 8 février à partir de 11H30 pour un rassemblement au Centre Picasso (Mairie Annexe) - 1 rue Guy de Maupassant où nous remettrons en mairie une caisse de clefs.

La dernière proposition de J.N. Carpentier et de son équipe : la menace d'une procédure d'expulsion par décision de pénalités financières…

Aucune proposition responsable et raisonnable n'a été faite à ce jour, hormis une hypothétique bourse du travail sur l'Agglo du Val Parisis, dans un futur lointain.

La fermeture de l'UL de Montigny affaiblirait l'ensemble des structures du département et de toute la CGT

http://www.cgt95.fr/?p=1054

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Offensive contre les bourses du travail

Messagede bipbip » 29 Sep 2016, 13:58

Nimes
La municipalité remet en cause le principe de gratuité d’accès aux locaux syndicaux

Image

http://www.cnt-f.org/30/COMMUNIQUE-DE-P ... CC%81.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité