Contre la répression antisyndicale, contre les licenciements

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 08 Juil 2017, 18:02

Stop à la répression syndicale !

Licencié pour avoir mangé un morceau de fromage

Un salarié qui comptait se présenter aux élections professionnelles pour la CGT, vient d'être licencié par Onet. La raison ? Avoir mangé un morceau de fromage destiné à la poubelle...

En attendant de pouvoir négocier la cause d’un licenciement, comme le laissent présager les ordonnances de la loi Travail XXL, le patronat doit encore justifier ses licenciements. Ou au moins faire semblant...

Cette fois, l’excuse est la suivante. Yannick, employé par la société Onet pour le nettoyage des vitres d’un hôtel dans le Var, s’est permis de manger un bout de fromage qui allait être jeté. La directrice l’ayant "surpris", il a même proposé de le payer si cela posait un problème. Mais l’occasion était trop belle, pour pouvoir justifier le licenciement d’un salarié qui venait juste de suivre une formation syndicale à la CGT et comptait se présenter aux élections professionnelles à venir.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Lice ... de-fromage
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Pïérô » 17 Juil 2017, 12:13

Pyrénées-Atlantiques : 200 salariés en grève après le licenciement d'un collègue

Selon la CGT, le salarié, âgé de 27 ans, avec cinq ans d'ancienneté dans l'entreprise, doit être réintégré au plus vite.

Environ 200 salariés, sur un effectif total de 430, du groupe chimique japonais Toray Carbon Fibers Europe (CFE) sur le bassin de Lacq (Pyrénées-Atlantiques), sont en grève depuis le 11 juillet après le licenciement jugé «injuste» d'un salarié.

«Un salarié a été licencié le 10 juillet pour -insubordination-», indique Timothée Esprit, secrétaire général du syndicat CGT Toray CFE. «Sa supérieure (hiérarchique) lui a reproché de ne pas porter de casque alors qu'il travaillait sur son ordinateur dans l'atelier. Elle lui a tendu le sien qu'il a mis sur sa tête. L'histoire a duré une minute au plus». «C'est une injustice. Presque toute l'usine est en arrêt, 200 personnes sont en grève, cela ne s'est jamais produit auparavant», ajoute t-il. Contactée par l'AFP, la direction de Toray CFE s'est refusée à tout commentaire.

... http://www.leparisien.fr/economie/emplo ... 136364.php
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Pïérô » 18 Juil 2017, 22:04

Image

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Pïérô » 31 Juil 2017, 01:42

Tourcoing, Mardi 1er aout 2017

Rassemblement de soutien pour notre Camarade Franck

Notre Camarade, Franck vient d'être injustement licencié, son crime avoir porté des revendications pour l'intérêt des salariés.

Kallisté, une entreprise qui en 2015 obtient un Chiffre d'Affaire de 13 558 800 € avec entre 2014 et 2015, le total du bilan a augmenté de 292,46 %.

Cette entreprise qui explose les bénéfices, ne se gène pas de serrer la ceinture de ses employés, de ses ouvriers...
La dégradation des conditions de travail et le gel des salaires sont le résultat d'accords de pacotille que la direction a tenté faire avaler à ses employés.
une AMPUTATION de l’abondement du plan épargne
et la cerise sur le gâteau,
une PERTE de congés payés qui divisent le personnel de deux entités qui dépendent du Groupe Prenant.

Franck, notre Camarade n'a pas désarmé,
à plusieurs reprises il a manifesté son mécontentement, porté les revendications de ses collègues au travers de débrayages, tractages et grèves.

Mais, il existe une RECETTE PATRONALE chez kallisté :
"une pincée d’acharnement sur les grévistes les plus revendicatifs, en y ajoutant une dose de pression supplémentaire, le tout :
un "autre" licenciement pour exemple"

Rassemblement dès 11h00 le mardi 1er août devant les locaux de la société Kallisté à Tourcoing :

https://www.google.fr/maps/place/Kallisté,+Groupe+Prenant/@50.734485,3.1867333,17z/data=!3m1!4b1!4m5!3m4!1s0x47c328e8520c5f33:0x517b50d30f50c525!8m2!3d50.734485!4d3.188922

ou dès 10h30 au 43 rue de Lille, à l'Union Locale de Tourcoing


https://www.facebook.com/events/1719730 ... null%22%7D
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 02 Aoû 2017, 02:46

L’inspecteur du travail valide la 3ème demande du groupe ELIOR de licencier une militante CGT

Annabelle est victime d'un acharnement sans répit de la part du groupe ELIOR.
Depuis son engagement syndical, il y a 18 ans, ELIOR a toujours sanctionné son militantisme et de nombreuses demandes de licenciement ont été demandées.
3 au total, dont 2 qui ont abouti.

En août 2015, l'inspection du travail de Nantes avait déjà validé son licenciement ainsi que celui de notre camarade Angélique. Un recours et 9 mois plus tard, le ministre les avait réintégrées.

Bien que nous militons dans l'entreprise depuis presque 20 ans, au sein du syndicat CGT Elior Elres parisien. C'est à la réintégration de nos camarades Angélique et Annabelle que nous avons souhaité nous organiser sur le périmètre, en créant notre syndicat d'établissement en septembre dernier.

Nous ne bénéficions d'aucune dotation d'entreprise, nous ne vivons que de nos cotisations, c'est à dire de pas grand chose, puisque nous venons de le créer.

ELIOR nous oblige à aller devant les tribunaux, plusieurs procédures sont en cours, obligeant les camarades à financer les procédures juridiques avec leurs propres deniers.
• Plainte au TGI pour Harcèlement
• Prud'hommes pour harcèlement et discrimination
• Appel introduit au Tribunal Administratif de Nantes par ELIOR, afin de contester l'annulation de leur licenciement
• Référé au Conseil des Prud'hommes pour récupérer l'arriéré de leurs salaires.
(Elles sont toujours dans l'attente de leurs salaires, suite aux licenciements accordés en aout 2015)

... https://www.facebook.com/notes/syndicat ... 817903042/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 18 Aoû 2017, 15:33

Villefranche : la CGT manifeste contre le licenciement par l'Opac d'un de ses élus

Une trentaine de manifestants de la CGT étaient présents ce jeudi matin devant les bureaux de l'inspection du travail à Villefranche. Ils sont venus soutenir l'un de leurs élus, délégué du personnel et délégué syndical à l'Opac du Rhône, sous le joug d'une procédure de licenciement. Le syndicat soupçonne un "acharnement" de la direction à l'encontre des représentants de la CGT.

http://www.leprogres.fr/beaujolais/2017 ... e-ses-elus
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 19 Aoû 2017, 20:12

Dijon : rassemblement de militants CGT devant la CARSAT pour soutenir Laurent Iung

Une soixantaine de militants CGT étaient réunis ce mercredi devant la CARSAT de Dijon. Ils venaient soutenir Laurent Iung, salarié de la CPAM menacé de licenciement.

Un rassemblement de soutien ce mercredi devant la Carsat de Dijon. Une soixantaine de militants CGT sont venus soutenir Laurent Iung, un salarié de la CPAM (Caisse Primaire d'Assurance Maladie), et membre de la CGT, menacé de licenciement. Les militants s'étaient déjà rassemblés une première fois le 1er août dernier.

La déclaration de ses heures de travail en question

Il y a deux semaines, Laurent a fait l'objet d'une procédure disciplinaire de la part de son employeur, la CPAM. En cause, la déclaration de ses heures de travail, puisqu'il est conseiller prud'homal, en plus de son job à la caisse primaire.

... https://www.francebleu.fr/infos/faits-d ... 1502905904
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 20 Aoû 2017, 14:40

Mobilisation le 22 août à Strasbourg contre la répression syndicale

CSD CGT des Services Publics du Bas-Rhin | Communiqué de presse
Le Secrétaire général de la Coordination Syndicale des Services Public du Bas-Rhin(Giovanni CORATO) est mis en examen pour diffamation par le Maire d’ Oberbronn, pour avoir défendu les conditions de travail d’un agent. À deux reprises, et dans un souci de recherche d’une solution préservant la collectivité et les intérêts de l’agent, la CGT avait alerté par écrit l’élu local de la situation du salarié. La première alerte étant restée sans effet, la CGT a réitéré sa démarche et l’a communiquée à l’ensemble du conseil municipal de la commune.

En réaction le Maire a déposé plainte pour diffamation au lieu de prendre en compte sérieusement l’état de santé de son agent.

C’est pour avoir défendu les intérêts d’un salarié que le Secrétaire général de la Coordination Syndicale des Services Public du Bas-Rhin est convoqué au Tribunal de Grand Instance de Strasbourg le 22 août 2017 à 9 h, 1 quai Finkmatt 67000 à Strasbourg.

La CGT exige la relaxe de notre camarade dans cette affaire.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 22 Aoû 2017, 14:57

Discriminations syndicales

L’inspection du travail ordonne la réintégration immédiate de Mahamadou Kanté chez Paprec

Est-ce la fin du calvaire pour notre camarade Mahamadou Kanté ? Pour la deuxième fois consécutive, son employeur Paprec avait demandé son licenciement, prétextant des motifs tous plus farfelus les uns que les autres : attitude provocatrice, actes d’insubordination, accusations mensongères... Dans sa décision de rejet de la demande de licenciement du 18 août de Mahamadou Kanté, par ailleurs représentant syndical CGT chez Paprec, l’inspection du travail de Bobigny note « la prise en compte de son activité syndicale dans la décision de le sanctionner ». L’inspection du travail reproche également à Paprec la mutation illégale de Mahamadou Kanté sur un poste sans son accord, en l’isolant de tout collègue du travail, « ce qui est en contradiction complète avec la finalité du mandat de représentant de la section syndicale qui vise à obtenir la représentativité de sa section syndicale ».
L’inspection du travail demande donc la réintégration immédiate de Mahamadou Kanté sur son poste de conducteur d’engins polyvalents ainsi que la rémunération sans délai de tous ses salaires et indemnités relatifs à sa période de mise à pied conservatoire. Mahamadou Kanté était privé de salaire depuis février dernier, et se trouvait dans une situation périlleuse, ayant accumulé plus de 6 000 euros de dettes, notamment auprès de son bailleur.

http://www.cgt.fr/L-inspection-du-trava ... Kante.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Béatrice » 29 Aoû 2017, 18:51

jeudi 31 août 2017 à 9h à Gap

Hôtel du Conseil Départemental
Stop répression syndicale Rassemblement J 31 aout 9h

Les syndicats CGT et SUD CT 05 ont déposé un préavis de grève :
le jeudi 31 août 2017 de 8 h à 12H.
Le mot d'ordre de cet appel est le soutien à une agente du Département qui fait l'objet d'une procédure disciplinaire suite à
sa participation à une manifestation de soutien aux mineurs non accompagnés.
Cette agente était mandatée par son syndicat pour intervenir.
L'administration lui reproche le manquement à son devoir de réserve.


Les syndicats CGT et SUD CT 05 dénoncent l'atteinte portée aux libertés syndicales.
Un rassemblement est prévu à partir de 9h sur le parvis de l'Hôtel du Département afin de soutenir notre camarade.
Vous pouvez faire grève ou débrayer le temps de la manifestation .
Rassemblons-nous pour exiger l'arrêt de la sanction et dire stop à la répression syndicale.

https://05.demosphere.eu/rv/1437
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2786
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Béatrice » 31 Aoû 2017, 19:09

Hautes-Alpes : mobilisation devant le Conseil départemental (suite) viewtopic.php?f=72&t=11605&p=266841#p266841

Une procédure disciplinaire a été engagée contre une agente qui a participé à une manifestation de soutien aux mineurs non accompagnés.

Près de 70 personnes réunies devant le Conseil Départemental des Hautes-Alpes à Gap ce jeudi matin. Des représentants syndicaux de la CGT et de SUD 05, mais aussi des agents du département et des militants pour la défense des migrants. En effet, durant cette matinée une agente de l’Institution était convoquée pour faute grave. Une procédure disciplinaire après avoir participé à une manifestation de soutien aux mineurs non accompagnés.

Les syndicats assurent que cette personne, syndiquée, avait été mandatée à se rendre à cette mobilisation, en dehors de ses horaires de travail. Pour SUD 05, elle serait simplement venue au nom du syndicat et non en tant que salariée du département des Hautes-Alpes. "Ce point ne l'exonère pas du respect de ses obligations à l'égard de son employeuret ne lui permet pas d'occuper des locaux illégalement", indique Jérôme Scholly, directeur des services du Département. Il va proposer des sanctions et la décision finale revient au président du conseil départemental, Jean-Marie Bernard, est attendue d'ici 15 jours. L’agente risque une sanction de première catégorie : un avertissement, un blâme, ou une exclusion d’un à trois jours.


http://alpesdusud.alpes1.com/news/haute ... artemental
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2786
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 16 Sep 2017, 20:22

Procès de Richard Abauzit, la liberté de critique syndicale attaquée en diffamation

Hasard du calendrier, Richard Abauzit a été convoqué au tribunal le lendemain de la sortie en librairie de son livre « Décortiquer les ordonnances Macron pour mieux les combattre ». Mis en cause dans le cadre de ses activités syndicales, il est poursuivi en diffamation suite à la plainte du directeur d’un établissement de soins et réadaptation.

... https://rapportsdeforce.fr/classes-en-l ... on-0915809
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede bipbip » 08 Oct 2017, 17:01

Auvers-sur-Oise (95) mardi 10 octobre 2017

Solidarité avec la
Secrétaire générale CGT du Syndicat d'Auvers-sur-Oise 95,
victime de pressions inqualifiables depuis 2014


Lorsque l'on touche à un militant de la CGT, on touche à toute la CGT !

À l'occasion de la journée de mobilisation et de grève dans la Fonction Publique, la Coordination Syndicale Départementale des Services Publics appelle à un rassemblement.

Mardi 10 octobre de 10h à 12h
Place de la mairie d'Auvers-sur-Oise

En solidarité avec la Secrétaire Générale CGT du syndicat d'Auvers-sur-Oise victime de pressions inqualifiables depuis 2014 et qui a tenté de mettre fin à ses jours le 14 septembre dernier, et pour exiger le respect des droits syndicaux.

Tous solidaires, soyons nombreux !

http://cgtbezons.over-blog.com/2017/10/ ... epuis-2014
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30590
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre la répression antisyndicale, contre les licenciem

Messagede Pïérô » 31 Oct 2017, 10:03

Le licenciement de 3 représentants syndicaux contesté à Clermont-Ferrand

Les salariés de l’association Croix-Marine sont venus soutenir 3 de leurs représentants syndicaux convoqués par la direction pour un entretien préalable au licenciement.

Concert de casseroles et rassemblement devant les locaux de l’association Croix Marine qui intervient à Clermont-Ferrand auprès de personnes fragiles ou handicapées. Les salariés ont voulu soutenir 3 de leurs représentants syndicaux convoqués pour un entretien préalable au licenciement, pour faute grave.

La CGT y voit une atteinte aux droits syndicaux : "mieux maitriser les représentants du personnel, c’est aussi pour pouvoir mieux modifier les horaires de travail, changer les conditions de travail, permettre les turn-over, permettre tout ce que les délégués du personnel font barrage par leurs réunions en DP et en comité d’entreprise" dit Jacques Cocheux, secrétaire général CGT Santé/Action Sociale 63.

L'association est en pleine restructuration, des changements qui ne sont pas du gout des salariés, ils s'étaient confiés à leurs représentants syndicaux. Le point commun entre ces trois personnes convoquées, elles sont toutes des représentants syndicaux : "la direction veut faire peur aux salariés en fait, c’est une technique de management par la peur. En visant les représentants du personnel, ils essayent de faire peur aux autres salariés. On a des salariés qui décrivent très bien n’avoir eu aucun problème avec leur employeur jusqu’à exercer un mandat" explique Valérie Amato, secrétaire départementale Sud Santé/Action Sociale 63

... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 57167.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21662
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités