Fonction publique en lutte

Re: Fonction publique en lutte

Messagede bipbip » 18 Jan 2018, 17:36

(Fp) Jour de carence : injustice et punition !

Un groupe de travail s’est réuni ce 16 janvier afin d’étudier la circulaire sur la mise en place du jour de carence dans la Fonction Publique.

Avant d’entrer dans les détails techniques de cette circulaire largement calquée sur celle de 2012 lorsque le jour de carence avait été pour la première fois mis en place à la fin du quinquennat de Nicolas Sarkozy, la plupart des organisations a rappelé en propos liminaire leur opposition au principe même de la journée de carence.

Solidaires a précisé que son opposition concernait le secteur public comme le secteur privé.
Les agents n’ont pas à être pénalisés financièrement pour un arrêt maladie dûment justifié par un certificat médical. Ce rétablissement du jour de carence apparaît notamment comme une nouvelle attaque contre le pouvoir d’achat des fonctionnaires déjà fortement ciblés avec le gel du point d’indice, la hausse de la CSG à peine compensée mais aussi le report de PPCR.
Par ailleurs, il faut également noter que cette mesure sera particulièrement discriminante puisque plus de 60% des agents sont des femmes. A l’heure de l’égalité femme/homme décrétée grande cause nationale, on pourrait mieux faire.
Solidaires a également dénoncé la volonté farouche du gouvernement à rétablir cette mesure qui n’a d’autre but que de stigmatiser encore et toujours les fonctionnaires, laissant entendre que le taux d’absentéisme est fort dans la Fonction Publique (alors que différentes études montrent l’inverse, voir encart) et qu’il est temps de mettre tout le monde au pas et notamment d’aligner avec le secteur privé (en oubliant soigneusement de préciser que 2/3 des entreprises prennent en charge cette journée de carence par le biais d’accords d’entreprises). Fonctionnaire bashing encore et toujours !
Cette mesure contrairement à l’affichage et à la communication gouvernementale ne rapportera rien à l’Etat ou si peu en comparaison du déficit, mais coûtera en gestion, allongera très probablement à nouveau les arrêts maladies (cela avait été le cas lors de la première mise en place du jour de carence avec une baisse des arrêts courts mais une augmentation des arrêts longs). Sans parler du fait que les agents publics sont particulièrement en contact avec le public et qu’inciter les agents à travailler en étant malades (certains n’auront pas les moyens de perdre une journée de salaire) n’est pas une manière d’enrayer les épidémies …
Solidaires a par ailleurs également indiqué que la question de la prise en charge de la journée de carence ne pouvait être renvoyée, à son sens, à la Protection Sociale Complémentaire.

En bref, cette mesure sera injuste, contre-productive, inutile et coûtera cher aussi bien aux agents qu’à l’administration !

Au-delà de ces éléments de principe, des points techniques ont été soulignés au cours de la réunion :
• concernant le fait que les agents en ALD soient soumis à la journée de carence (à partir de quand, combien de fois…),
• sur la non application de la mesure aux agents en astreinte le week-end,
• sur des éléments techniques entourant la prolongation des arrêts maladie (arrêt puis reprise du travail puis nouvel arrêt en lien avec le premier moins de 48 heures après la reprise)
• sur les éléments de rémunération non versés dans le cadre de la journée de carence.

Une partie des éléments va faire l’objet de discussions et d’éventuelles précisions dans la version définitive de la note.


https://www.solidaires.org/Fp-Jour-de-c ... t-punition
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27066
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Fonction publique en lutte

Messagede bipbip » 25 Jan 2018, 15:30

Communiqué intersyndical de retrait du Comité de suivi d’Action Publique 2022

Image

https://www.solidaires.org/Fonction-pub ... lique-2022
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27066
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Fonction publique en lutte

Messagede bipbip » 01 Fév 2018, 17:12

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27066
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Fonction publique en lutte

Messagede bipbip » 08 Fév 2018, 20:44

Fonctionnaires. Sept syndicats sur neuf appellent à la grève le 22 mars

Sept syndicats de fonctionnaires sur neuf appellent à une « journée de mobilisation » le 22 mars. Ils veulent notamment protester contre les annonces du gouvernement sur la réforme de la fonction publique.

Sept syndicats de fonctionnaires appellent à une « journée de mobilisation » le 22 mars, a-t-on appris à l'issue d'une réunion entre les neuf syndicats représentatifs, pour protester notamment contre les annonces du gouvernement sur la réforme de la fonction publique

« Sept fédérations sur neuf appellent à la grève et à la mobilisation pour le 22 mars », a déclaré Christian Grolier (FO). Il s'agit, outre FO, de la CGT, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC et FA-FP.

... https://www.ouest-france.fr/economie/gr ... rs-5548873
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27066
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Fonction publique en lutte

Messagede bipbip » 27 Fév 2018, 09:11

Pétition intersyndicale nationale fonction publique

Image

à télécharger : https://www.solidaires.org/IMG/pdf/2018 ... 90bbb444c2

https://www.solidaires.org/Petition-int ... n-publique
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27066
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Fonction publique en lutte

Messagede bipbip » 30 Mar 2018, 22:57

Préavis de grève Fonction publique à partir du 3 avril

Image

https://www.solidaires.org/Preavis-de-g ... du-3-avril
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27066
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Fonction publique en lutte

Messagede Pïérô » 09 Avr 2018, 11:28

Plus déterminés que jamais

:?:

Image

Faudrait peut-être passer à une vitesse supérieure pour marquer cette "détermination" !
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21203
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Fonction publique en lutte

Messagede bipbip » 12 Avr 2018, 16:38

Il y a une date maintenant, c'est le 22 mai ! :roll:

Pouvoir d'achat. Sept syndicats de la fonction publique appellent à la grève le 22 mai

Sept syndicats de fonctionnaires ont appelé mardi à une nouvelle journée de grève et de manifestations le 22 mai, contre la réforme prévue par le gouvernement et pour le pouvoir d'achat.

Une concertation entre le gouvernement et les organisations syndicales pour "refonder le contrat social avec les agents publics" s'est ouverte le 29 mars. Annoncée début février par le Premier ministre, elle porte notamment sur l'extension du recours aux contractuels, une part plus importante de la rémunération au mérite pour les agents et la mise en place de plans de départs volontaires. Une "attaque contre le statut" de fonctionnaire, dénoncent les syndicats.

L'intersyndicale explique vouloir "inscrire les mobilisations et la grève dans la continuité". Interrogé sur la possibilité d'une grève reconductible, Christian Grolier FO (3e) a précisé que cette éventualité serait "décidée par les personnels", que les syndicats souhaitent réunir pendant "tout le mois d'avril" et "dans tous les secteurs", notamment lors d'assemblées générales. "Le gouvernement n'a pas suffisamment appréhendé le mouvement social du 22 mars donc, s'il n'a pas compris, on va recommencer", a-t-il tonné. Pour Bernadette Groison (FSU, 5e) cette nouvelle mobilisation est "nécessaire". "On est bien à un tournant dans la fonction publique", a-t-elle estimé.

Les relations entre les syndicats de la fonction publique et le gouvernement sont tendues depuis l'arrivée au pouvoir de M. Macron et l'annonce successive de la suppression de 120.000 postes au cours du quinquennat, du report d'un an du plan de revalorisation des carrières des fonctionnaires (PPCR) conclu sous le gouvernement précédent, du gel du point d'indice servant au calcul de la rémunération des agents publics et de la réinstauration du jour de carence (paiement du salaire à partir du deuxième jour d'arrêt maladie). Les annonces du Premier ministre Edouard Philippe début février ont encore aggravé les tensions.

Les organisations FO, CGT, FSU, Solidaires, CFTC, CFE-CGC et FA-FP avaient déjà appelé à la grève le 22 mars pour des revendications identiques. "Les organisations ne partagent pas (...) les objectifs poursuivis par le gouvernement consistant à réduire le périmètre de l'action publique avec la perspective d'abandon, voire de privatisation de missions publiques", écrivent-elles dans un communiqué, réclamant également "une réelle amélioration du pouvoir d'achat pour toutes et tous les agents". Evoquant "un nouvel acte fort de l'intersyndicale", Baptiste Talbot (fédération CGT des services publics, 1er syndicat représentatif) s'est réjoui que cette dernière "affirme son rejet de la politique du gouvernement et sa volonté de mobiliser pour exiger des réformes de progrès". Également présentes mardi, la CFDT (2e) et l'Unsa (4e) n'ont pas rejoint cet appel à la grève.

Cette journée du 22 mai sera la troisième journée de mobilisation des fonctionnaires depuis le début du quinquennat d'Emmanuel Macron, après celle du 10 octobre, à l'appel unitaire des neuf syndicats représentatifs de la fonction publique, puis celle du 22 mars, à laquelle avaient appelé cette fois les mêmes sept organisations. Les sept organisations prévoient déjà un autre "temps fort de mobilisation" à la mi-juin, au moment "du rendez-vous salarial" avec le gouvernement. Initialement prévu à l'automne, celui-ci avait été avancé à leur demande. Elles se reverront en intersyndicale le 3 mai prochain.

... https://www.humanite.fr/pouvoir-dachat- ... mai-653579
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27066
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Fonction publique en lutte

Messagede clateuf » 16 Avr 2018, 09:28

Texte de "Juste une étincelle noire - fédération anarchiste lyon"

Mise à mort de l'hôpital public !
Début février notre ministre de la santé, Agnès Buzyn, accompagnée du premier ministre, annonçait que le gouvernement allait lancer un grand plan de «modernisation» de l’hôpital public. Le budget alloué pour ce projet de sabotage du service public hospitalier s'élève à 100 millions d’euros. Il faut rappeler que le gouvernement, peu de temps avant mais en catimini cette fois, annonçait une énième cure de rigueur budgétaire de 1,2 milliards d’euros pour les hôpitaux. Agnès Buzin veut aussi accroitre la médecine et la chirurgie ambulatoire (soins administrés sans hospitalisation), à hauteur de 55% d’ici 2022 pour la première et 70% pour la deuxième, afin de fermer des lits et supprimer des postes, alors que le nombre de personnel au sein des hôpitaux publics est déjà nettement insuffisant. Le but est que l’hôpital soit de moins en moins un service public et tende à devenir une entreprise à but lucratif qui doit augmenter sa productivité et faire du chiffre. Ces dernières années, a été imposé le «lean management», une nouvelle forme d'encadrement qui prêtant faire disparaître les soi-disant «temps morts». En réalité, ce temps était, jusqu'à présent, consacré à la présence auprès des patient-e-s. Il est donc clair que la priorité, pour le gouvernement, n'est pas la qualité des soins administrés aux patient-e-s, mais bel et bien la rentabilité financière.
Lire la suite : https://etincelle-noire.blogspot.fr/2018/04/mise-mort-de-lhopital-public.html
Avatar de l’utilisateur-trice
clateuf
 
Messages: 103
Enregistré le: 01 Mar 2015, 20:55

Précédente

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité