Contre attaques du Code du travail et loi travail

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 04 Avr 2017, 10:38

Il y a un an, lycéens, étudiants, travailleurs marchaient ensemble contre la loi travail

1,2 millions de manifestants dans toute la France, 25 lycées fermés, plusieurs universités bloquées, le site de PSA Poissy entièrement bouclé… C’était le 31 mars 2016, il y a exactement un an, contre la loi travail, et contre son monde.

Un bras de fer avec le gouvernement qui l’avait poussé à inviter l’UNEF à Matignon pour négocier dans le dos de la Coordination étudiante, dans le même temps qu’il frappait fort sur les manifestants. 365 jours ont passé sans élimer nos souvenirs de cette convergence, mémoire vive à faire revivre :

... http://www.revolutionpermanente.fr/Il-y ... oi-travail
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 25 Avr 2017, 09:07

Alès jeudi 27 avril 2017

Bilan du mouvement contre la "loi travail"

à 19h, Bibliothèque La Rétive, 42 rue du faubourg d'Auvergne, Alès

À partir de textes d'analyse abordant le mouvement contre la "loi travail" et de nos expériences et réflexions, nous vous invitons à un débat autour de cette lutte. Ce mouvement, s'il a eu des limites, est pourtant l'un des rares moments de révoltes sociales sur le terrain de l'exploitation de ces dernières années. Des collectifs et individus de plusieurs villes viendront partager et discuter avec nous de ce moment de lutte. Cette discussion a pour but d'essayer de comprendre le contexte dans lequel ce mouvement s'est formé et a évolué de manière à en dégager, ensemble, un bilan. Chaque lutte sociale a ses particularités, prend certaines formes, se développe et s'arrête différemment, s'inscrit d'une certaine manière dans chaque endroit qu'il touche. La situation économique, politique, sociale, le rôle des organisations et des individus sont divers et créent des spécificités. Un an après, comprendre les rouages, les erreurs, les limites et les perspectives, bref, analyser et tirer le maximum d'expériences de ces luttes nous semble essentiel dans la perspective de poursuivre le combat contre le capitalisme.

https://gard.demosphere.eu/rv/3980
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 05 Mai 2017, 20:32

Au menu pour l’été 2017…

La « loi El Khomri puissance 10 » de Macron : un projet qui se précise

Macron a promis une « loi El Khomri puissance 10 » contre le monde du travail pour la rentrée. Un projet concocté par l’équipe d’En Marche ! qu’il ferait passer cet été à coups d’ordonnances s’il accède à l’Élysée. Contre quoi les travailleurs, la jeunesse, les quartiers populaires doivent-ils se préparer à lutter ?

S’il remporte l’élection présidentielle dimanche prochain, Macron compte ouvrir en grande pompe son quinquennat sur une « réforme » du Code du travail. Mieux : une « loi El Khomri puissance 10 ».

La loi Macron 2 : la pièce maîtresse pour bien commencer son quinquennat

Une « réforme » qui vise à approfondir l’attaque entreprise par Hollande et Valls au printemps dernier et qu’il compte mettre en place dès cet été au moyen d’ordonnances. Ainsi, plus qu’une continuité avec Hollande, c’est une « blitzkrieg » ou guerre éclair – terme emprunté à Fillon –, que l’ex-banquier s’apprête à mener, au service du MEDEF, contre le monde du travail et la jeunesse. Plus le second tour approche, plus le flou qui entoure le contenu de ce projet de loi s’estompe. Difficile pour Macron de cacher ses réelles intentions : « accorder plus de liberté » aux entreprises tout en poussant plus loin la logique de la loi « travaille ».

... http://www.revolutionpermanente.fr/La-l ... se-precise
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 11 Mai 2017, 20:40

Le "dialogue social"...

Les conséquences des "accords" de compétitivité : le cas de PSA

Au mois de juin 2017, la « modernisation » de l’usine Peugeot à Mulhouse arrive à sa fin. Quatre ans après la signature du plan de compétitivité « Nouveau Contrat Social » (NCS), les conditions de travail se sont fortement dégradées, rendant l’ambiance sur le site invivable. Cet exemple donne en quelque sorte un avant goût de ce à quoi il faut s’attendre sous un futur gouvernement Macron.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Les- ... cas-de-PSA
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 12 Mai 2017, 20:41

Nouvelle pétition

Loi travail :
c'est toujours
non, merci !

Monsieur Emmanuel Macron, quand on veut rénover la vie politique, on ne gouverne pas par ordonnances.

https://loitravail.lol/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 19 Mai 2017, 22:49

Alès (30) samedi 20 mai 2017

Bilan du mouvement contre la "loi travail"

à 19h, Bibliothèque La Rétive, 42 rue du faubourg d'Auvergne, Alès

À partir de textes d'analyse abordant le mouvement contre la "loi travail" et de nos expériences et réflexions, nous vous invitons à un débat autour de cette lutte. Ce mouvement, s'il a eu des limites, est pourtant l'un des rares moments de révoltes sociales sur le terrain de l'exploitation de ces dernières années. Des collectifs et individus de plusieurs villes viendront partager et discuter avec nous de ce moment de lutte. Cette discussion a pour but d'essayer de comprendre le contexte dans lequel ce mouvement s'est formé et a évolué de manière à en dégager, ensemble, un bilan. Chaque lutte sociale a ses particularités, prend certaines formes, se développe et s'arrête différemment, s'inscrit d'une certaine manière dans chaque endroit qu'il touche. La situation économique, politique, sociale, le rôle des organisations et des individus sont divers et créent des spécificités. Un an après, comprendre les rouages, les erreurs, les limites et les perspectives, bref, analyser et tirer le maximum d'expériences de ces luttes nous semble essentiel dans la perspective de poursuivre le combat contre le capitalisme.

https://laretive.info/


Liste de questions pour le débat

Pour aider au débat, nous proposerons ci-dessous une série de questions autour desquelles nous pourrons essayer de réfléchir collectivement. (Liste de questions bien évidement ouverte)

> Qui était en lutte ? Individus isolés, bandes de potes, collègues en grève… ? Quelles catégories socioprofessionnelles étaient en lutte (lycéens, étudiants, cheminots, raffineries, précaires, etc.) ? Quelles forces politiques constituées étaient forces de proposition ou de contrôle dans la lutte (syndicats, organisations, partis, groupes ou tendances politiques, etc.) ?

> Quelles ont été les formes et les lieux d'organisation (Nuit debout, assemblées de lutte, interpro, intersyndicale, syndicats, etc.) ? Quels modes de discussion, de décision et d'action dans ces cadres ? Quels rôles ont-ils joués dans la lutte ? Y a-t-il eu des tensions entre ces différentes formes ?

> Quels rôles, forces et actions des syndicats dans le mouvement et au regard de ce qu'ils ont pu être lors des mouvement sociaux précédents (retraites, CPE, etc.) ?

> Quels discours politiques ont été portés ? Quelle place y a-t-il eu pour des discours révolutionnaires (critique du travail, du salariat, de la valeur,… du capitalisme, de l'État) ?

> Quels modes d'action (blocages, grèves, occupations, sabotages, cortèges de tête et ses pratiques d'autodéfense et d'attaques, etc.) ? Quelle importance ont pris les grèves, sous quelles formes (perlées, reconductibles, etc.) ? Quel rapport à la violence (celle de l'État, celle des manifestants) ? Quelle acceptation ou rejet d'une certaine pluralité des modes d'actions ?

> Quelles ont été les formes et le niveau de la répression ? Et, plus globalement, quelles ont été les stratégies développées par l'État pour contenir ou enrayer ce mouvement ?

> Quelles suites collectives à l'issue de ce mouvement ? Des dynamiques de luttes ont-elles perduré (renforcement de dynamiques préexistantes, émergence de nouvelles initiatives, etc.) ?

> Et aujourd'hui on en est où ? Quelles sont les applications concrètes de la loi travail ? Y a-t-il des résistances dans les boîtes ? Et, plus globalement, quel est le niveau d'atomisation ou de résistance des exploités ? Quelles perspectives ?
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 27 Mai 2017, 19:52

Macron : Les consultations avec les syndicats "se sont bien passées", "je ne leur ai rien dit"

Tout le monde semblait content de la série de rendez-vous de mardi dernier concernant la nouvelle loi travail. Dans la journée, le nouveau président a commenté le bon déroulement de ces rencontres avec un ‘’ben c’est normal, parce que je ne leur ai rien dit !’’ …

C’est sur les images diffusées par Le Quotidien, que l’on a pu voir Emmanuel Macron, accompagné de son premier ministre, de Jean-Yves Le Drian et de Marielle de Sarnez (ministre auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes) en direction de l’ambassade de Grande Bretagne.
Emmanuel Macron relate sa matinée : « Bon, ce matin j’ai fait les premières concertations. Elles se sont bien passées ! », puis à une question (inaudible au micro) de Le Drian, le président répond : « Oui ! Ben c’est normal, parce que je ne leur ai rien dit ! »

C’est une illustration de plus des manœuvres politiques du nouveau gouvernement qui, à l’approche des législatives, préfère temporiser l’annonce des mesures concrètes de la nouvelle loi. En effet, avec cette nouvelle loi Travail, le gouvernement avance en terrain miné comme l’illustre notamment le dernier sondage Odoxa qui affirme que près de 66% de la population comprendrait un vaste mouvement de grève

La réponse du ministre de l’intérieur ne s’est pas faite attendre. « Fais gaffe au micro là », en bon politicard qui a l’habitude de ne pas commettre ce genre ‘’d’erreur’. On n’entend d’ailleurs pas ses propres propos sur cette vidéo.

Quel que soit l’état de l’art de cette loi Travail, il est déjà clair qu’elle constituera une offensive majeure contre le les travailleurs et la jeunesse, en approfondissant les attaques de la loi El Khomery, jusqu’à la remise en cause du code du travail lui-même. Pourtant la réaction des syndicats a laissé pantois plus d’un travailleur.->http://www.revolutionpermanente.fr/Macron-et-les-centrales-syndicales-tour-de-chauffe-avant-le-bras-de-fer]. Même Martinez avait jugé sont rendez-vous satisfaisant car : ‘’le calendrier a l’air d’avoir bougé (...) J’ai cru comprendre que l’agenda rapide qui était prévu n’est pas aussi rapide que ce que j’avais cru comprendre » a-t-il déclaré, il parle d’un ‘’flou dans les échéances’’.

... http://www.revolutionpermanente.fr/Macr ... i-rien-dit
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 28 Mai 2017, 18:12

Paris lundi 29 mai 2017

Solidaires social club : Les tribulations du code du travail en Macronie

Le lundi 29 mai de 18h30 à 21h00, l’Union syndicale Solidaires et la petite Boite A Outils organisent le premier "Solidaires Social Club" qui aura pour thème "Les tribulations du code du travail en Macronie".

Elle se déroulera à la Bourse du travail à Paros, salle Eugene Henaff - A l’annexe Varlin, 29 Bd du temple, 75 003 Paris.

Cette soirée commencera avec la diffusion d’un extrait du web documentaire sur l’inspection du travail de et avec Jean-Pierre Bloc que la petite Boite A Outils co-diffuse avec Mediapart.

Elle sera suivie d’un débat qui "opposera" des rédacteurs du GR Pact d’un autre code du travail (seront présents Ylias Ferkane, enseignant-chercheur à l’Université Paris Nanterre, Morgan Sweeney, enseignant-chercheur à l’Université Paris Dauphine et Emmanuel Dockès, enseignant-chercheur à l’Université Paris Nanterre) et des militant-es de Sud travail.

Image

https://www.solidaires.org/Solidaires-s ... n-Macronie
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 02 Juin 2017, 09:20

Malencontreuse fuite …

Le calendrier (très) serré des ordonnances Macron pour éviter la mobilisation des syndicats

C’est Médiapart qui a révélé l’information. Les ordonnances sur le travail promises par Macron s’enchaineront du 14 juin au 20 septembre. Loin d’une négociation du calendrier, le plan donné aux syndicats était donc bien celui prévu par Macron.

Tout plier avant la fin septembre. Le gouvernement se lance dans un véritable sprint estival pour imposer, à grand coup d’ordonnances, sa réforme du code du travail promise lors de la campagne présidentielle. Alors que Edouard Philippe avait annoncé sur France 2 qu’une présentation des fameuses ordonnances Macron serait prévue avant la fin septembre, Médiapart a dévoilé un document confidentiel, que nous présentons ci-dessous : On y apprend que le processus n’attendra pas les législatives et se terminera le 20 septembre.

... http://www.revolutionpermanente.fr/On-c ... sation-des
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 04 Juin 2017, 13:01

Communiqué Solidaires + Invitation à une réunion intersyndicale

Code du travail : la mobilisation est urgente !

Le mardi 30 mai, le premier ministre et la ministre du travail ont reçu l’Union syndicale Solidaires pour « une réunion de travail autour du Dialogue Social ». Nos interlocuteurs nous ont, sans surprise, rappelé leur feuille de route, le projet présidentiel avec notamment, selon eux, trois points urgents à régler : le niveau des négociations avec le renforcement des accords d’entreprises, la fusion des Instances représentatives du Personnel et le plafonnement des indemnités prud’homales aux salarié-es en cas de licenciement abusif/sans cause, sans pour autant nous préciser ni le calendrier, ni la forme des discussions à venir.

L’Union syndicale Solidaires a souligné que l’ensemble de ces dispositions n’étaient que la poursuite et l’aggravation des lois Macron, Rebsamen et El Khomri adoptées sous le précédent quinquennat et que nous avions combattues. Pour nous ces projets sont dans la continuité de l’ensemble des politiques libérales de déréglementation menées depuis des années au seul profit du patronat et sans la moindre contrepartie pour les salarié-es, que ce soit en termes d’emplois, de conditions de travail ou de salaires. Nous avons demandé qu’un bilan contradictoire de ces lois en matière de progrès pour les salarié-es soit effectué avant toute décision.

Solidaires a remis à cette occasion au gouvernement son cahier revendicatif contenant de nombreuses propositions pour l’emploi, les salaires, la santé et les conditions de travail, la protection sociale, l’égalité entre les femmes et les hommes, les services publics, l’immigration, l’écologie et contre les discriminations. Pour nous, la réponse à la crise sociale, politique, économique et écologique que traverse notre pays demande d’autres mesures qu’une nouvelle attaque contre les droits des salarié-es. Elle passe notamment par la réduction du temps de travail, l’abrogation de la loi travail, un nouveau statut des salarié-es, une égalité réelle notamment des salaires, etc. Nous avons aussi porté nos revendications sur la pénibilité, sans réponse de nos interlocuteurs alors même que quelques heures plus tard, le premier ministre suspendait le compte pénibilité.

Nous avons enfin exigé une loi d’amnistie pour l’ensemble des militant-es du mouvement social poursuivi-es pour leurs actions militantes sous les précédents quinquennats.

Pour Solidaires, il est urgent que les organisations syndicales se réunissent et proposent rapidement des dates et un cadre de mobilisation. Puisque le gouvernement veut aller vite, la responsabilité du mouvement social face à cette marche forcée est aussi d’agir sans attendre pour imposer un projet de transformation sociale et de progrès . Nous travaillons sans tarder sur cet objectif.*

Paris 31 mai 2017


* L’Union syndicale Solidaires a relancé ce jour [31 mai] son invitation à une réunion intersyndicale. Le texte est ci-dessous.

"Cher-es camarades,

Le 5 mai à quelques heures du second tour des élections présidentielles qui ont conduit à l’élection de M. Macron et à la mise en place du gouvernement de M. Philippe nous vous écrivions pour vous proposer une rencontre intersyndicale.

car les projets portés sur le droit du travail en particulier nous semblaient rendre nécessaire une discussion rapide de nos organisations. Pour la plupart vous avez souhaité attendre les différentes déclarations et annonces des mesures gouvernementales avant de nous réunir. Aujourd’hui, les conditions nous semblent réunies pour vous relancer pour une rencontre entre nos organisations au plus vite.

A ce jour, les premières séries de rencontres avec le président de la République, le premier ministre et la ministre du travail semblent closes même si les périmètres de celles-ci ont été à géométrie variable. Notre organisation a été reçue le 30 mai à Matignon, quelques heures à peine avant l’intervention du premier ministre au journal du soir. Nos interlocuteurs nous ont, sans surprise, rappelé leur feuille de route, le projet présidentiel avec notamment trois points urgents selon eux, le niveau des négociations avec son renforcement au niveau des entreprises, la fusion des Instances représentatives du Personnel et le plafonnement des indemnités prud’homales, mais sans pour autant nous préciser ni le calendrier, ni la forme des discussions à venir. Le premier ministre a précisé le 30 mai au soir ​
le calendrier et les objectifs du gouvernement sur ces trois points, ajoutant au passage, ce qu’il ne semblait pas avoir dit lors des rencontres bilatérales,​ la suspension du compte pénibilité qui depuis sa mise en place a déjà subi de nombreuses restrictions.

Ce calendrier laisse peu de temps si nous voulons peser sur ces projets que plusieurs de nos organisations contestent et construire les rapports de force sans doute nécessaire. Le score important de l’Extrême droite qui prospère sur la désespérance sociale doit nous alerter sur les réponses de progrès social à construire. Certaines organisations ont déjà commencé à poser des jalons sur des mobilisations en juin. Il nous appartient de leur donner un caractère unitaire.

C’est pourquoi nous vous proposons une réunion le jeudi 8 juin à 18h dans nos locaux (la date est bien entendu à débattre mais nous serons en congrès la semaine suivante, comme vous le savez).

Solidairement"


https://www.solidaires.org/Code-du-trav ... st-urgente
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede Pïérô » 08 Juin 2017, 16:54

Bourges, ce jeudi 8 juin 2017

Image

Image

http://www.communcommune.com/2017/06/st ... share_auto



Le havre

Grève et manifestations : au Havre, les syndicats se mobilisent contre les ordonnances Macron

La colère gronde au Havre (Seine-Maritime), du côté des syndicats. L’intersyndicale havraise s’est rassemblée, jeudi 8 juin 2017, devant la permanence du mouvement politique La République En Marche !, quai Southampton.

Objectif : interpeller les partisans du président de la République, Emmanuel Macron. Un premier rendez-vous qui en appellera d’autres, tout au long du mois de juin, jusqu’à un appel à la grève, prévu le jeudi 22 juin 2017.

... https://actu.fr/normandie/havre_76351/g ... 70863.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 19208
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 10 Juin 2017, 19:58

La partie est loin d’être jouée

Code du travail : près de « 66 % de la population comprendraient un vaste mouvement de grève »

Un scénario qui pourrait se gripper. Depuis l’élection d’Emmanuel Macron, la stratégie du coup de force permanent et les manœuvres politiques remportent un certain succès malgré la crise que vit le régime de la Cinquième République. Pourtant, à force de passer en force, le moteur pourrait bien caler…

Crise et effondrement des partis traditionnels, Front républicain quelque peu fonctionnel malgré les énormes fissures, un gouvernement de campagne en passe de désarçonner avec succès la droite, un calendrier estival pour attaques éclaires ou encore des syndicats, notamment la CGT, des plus timorés face à la casse du Code du travail version XXL, une opération déminage réussie à GMS. Pour l’heure, le plan de bataille mis en œuvre par Macron ne subit pas encore d’anicroche majeure. Tout roule comme sur des roulettes malgré quelques tâtonnements somme toute logiques pour qui ne possède pas l’armada d’un appareil politique déjà rodé.

“ Résultat, les deux-tiers des Français (66% contre 34%) comprendraient que les syndicats organisent un vaste mouvement de contestation si Emmanuel Macron voulait passer en force sur sa réforme du code du travail ”

Pourtant, des signaux pour le moins avant-coureurs pourraient bien faire dérailler cette formidable machine à détruire les acquis du mouvement ouvrier. Il avait déjà grippé une première fois, après les manifestations des plus justes « Ni Le Pen ni Macron » ou encore après la première manifestation anti-Macron du 8 mai, organisée par le Front social. Mais c’est suite à la déclaration de guerre contre le Code du travail qu’un signal pourrait bien passer au rouge pour Macron. Ainsi, dans un sondage Odoxa réalisé par France Info, l’on apprend que près de 66% de la population « comprendraient un vaste mouvement de contestations (grèves et manifestations) ».

... http://www.revolutionpermanente.fr/Code ... t-de-greve
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 12 Juin 2017, 12:18

3 mois d’été pour détruire le code du travail, et les 6 mois qui suivent pour tout le reste ?

Macron qui a récolté sur son programme 24% des voix au premier tour des élections présidentielles et doit son élection au rejet massif du Front National, entend imposer celui-ci et remettre en cause l’essentiel des droits des salarié-es en quelques mois.

Le texte d’intention a été envoyé aux organisations syndicales alors que dans le même temps les fuites se succèdent dans les médias. Au delà des formules creuses et du dialogue social vu sous le seul angle du nombre d’heures de réunions, il s’agit d’approfondir les réformes entamées par El Khomri et avant elle Rebsamen et leurs prédécesseurs. Le gouvernement veut aller toujours plus loin dans une politique qui a pourtant largement fait la preuve de son échec, visant uniquement à renforcer la compétitivité et les marges des entreprises au détriment des droits des salalarié-es, le tout au nom d’une hypothétique relance de la croissance qui ne répond ni à la crise sociale ni à la crise écologique.

Au nom d’une pseudo démocratie, la négociation d’entreprise est privilégiée sur l’existence d’un cadre national protecteur, le contrat de travail lui-même pourrait être concerné par ce renversement. Le projet vise à nouveau les institutions représentatives du personnel pour remettre en cause le rôle actuel des syndicats qui représentent pourtant l’outil de la défense des intérêts individuels et collectifs des salarié-es, et à travers la disparition du CHSCT, il entend s’attaquer à la santé et aux conditions de travail.

Confirmation aussi d’un programme mené au pas de charge : une fois le code du travail bouclé, l’assurance chômage et les retraites viendront derrière. La fonction publique n’est pas en reste, les diminutions d’effectifs et la remise en cause du statut continueront, la logique de casse du service public reste la norme. Le cadre protecteur qui s’est construit à l’issue de la seconde guerre mondiale en créant la sécurité sociale est clairement dans le collimateur de ce gouvernement et là aussi la volonté de rogner sur la place des organisations syndicales. Un Etat soumis
aux seuls intérêts patronaux serait demain le régulateur en chef.

Ce programme est global : il est la traduction française de politiques mises en place dans d’autres pays, en Europe en particulier, et qui crée de la misère, du salariat pauvre, de la stigmatisation des chômeurs et chômeuses, de la division et de la désespérance sociale, mais ni de vrais emplois, ni de vrais salaires.

Pour l’Union syndicale Solidaires, la mobilisation contre la loi travail a montré le refus massif de telles orientations et les ressources qui existent pour défendre les droits élémentaires face aux exigences décomplexées du patronat. Ce sont ces ressources et d’autres plus larges encore que nous voulons contribuer à mobiliser dès maintenant. C’est dans les entreprises, les administrations, les lieux publics, auprès des salarié-es, des jeunes, des précaires, des chômeurs-euses, des retraité-es que nous allons dénoncer ces mesures, faire valoir nos revendications et construire la mobilisation.

C’est aussi le sens de l’adresse envoyée aux organisations syndicales et de notre participation aux initiatives des mouvements sociaux qui agissent sur ces questions aujourd’hui comme celles portées par le collectif "nos droits contre leurs privilèges".

Mobiliser et s’unir pour nos droits, au printemps, en été, en automne s’il le faut...

https://www.solidaires.org/3-mois-d-ete ... ivent-pour
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede bipbip » 18 Juin 2017, 20:05

E. Beynel, Solidaires : "Contre la loi travail XXL, construisons une mobilisaton intersyndicale"

Plus de 400 délégués ont participé, du 12 au 15 juin, au 7e congrès de Solidaires à Saint-Brieuc (Côtes d'Armor). Eric Beynel, porte-parole de l'union syndicale, nous explique pourquoi Solidaires appelle les salariés à se mobiliser dès ce lundi contre la réforme du code du travail. Interview.

... http://www.actuel-ce.fr/content/solidai ... lvbg%3D%3D
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 18740
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Contre attaques du Code du travail et loi travail

Messagede Pïérô » 20 Juin 2017, 22:31

Ordonnances : la CGT révèle le contenu des discussions avec le gouvernement

Grâce à la CGT, on connaît mieux le contenu des discussions préparatoires sur les ordonnances. Maladroitement, le gouvernement a demandé aux partenaires sociaux de les garder secrètes. Il n'en fallait pas plus pour pousser à la confidence.

... http://www.entreprise.news/ordonnances- ... vernement/

Merci la CGT !
Et maintenant si la CGT se mettait enfin en lutte, peut-être qu'on pourrait avancer pour résister ... :mexi:
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 19208
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité