Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’expre

Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’expre

Messagede JPD » 22 Déc 2014, 14:29

censure pdf x press.pdf
(31.82 Kio) Téléchargé 469 fois
Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’expression libertaire :


Empêcher des débats de se tenir dans des espaces « libertaires » par des menaces en amont ou par des interruptions intempestives (hurlements, coups et menaces de mort), répandre des accusations fallacieuses, pratiquer l’amalgame et l’anathème, inonder de commentaires injurieux des sites « libertaires » qui osent donner la parole aux auteurs mis à l’index, tels sont les comportements auxquels on assiste de plus en plus fréquemment de la part de nouveaux censeurs se décernant à eux-mêmes le label libertaire qu’ils refusent à d’autres.

Jouant avec une remarquable efficacité sur le sentiment de culpabilité des éditeurs, libraires, animateurs de sites ou de revues et organisateurs d’événements qui craignent plus que tout de se voir décerner des qualificatifs en « phobe », ces censeurs parviennent le plus souvent à leurs fins. Pour préserver une illusoire unité du milieu, beaucoup d’entre nous préfèrent, en effet, éviter les questions qui fâchent.

Ces pratiques autoritaires nous rappellent les agissements des staliniens français qui molestaient, menaçaient, interdisaient d’expression, et discréditaient tous ceux qui, parlant d’un point de vue de gauche, osaient dénoncer la face sombre de l’Union soviétique. Panaït Istrati, Victor Serge, et bien d’autres en ont fait l’amère expérience.

La destruction violente d’un repas carné par certains « vegans » intégristes lors des journées libertaires de Saint-Imier en août 2012 est un symptôme de ce nouvel état d’esprit. Plus récemment, en novembre 2014, Alexis Escudero auteur de La reproduction artificielle de l’humain et ses éditeurs (Le Monde à l’envers) in- vités à débattre au salon du livre libertaire de Lyon ont été violement attaqués, événement qui fait écho à l’annulation d’une conférence de Marie-Jo Bonnet sur le thème « Résistance-Sexualité-Nationalité à Ravensbrück » prévue le 9 décembre 2014 au centre LGBT de Paris en vertu de menaces liées à ses positions en défaveur de la GPA.
Face à ces récents événements, nous estimons ne plus pouvoir continuer à nous taire devant ceux qui prétendent nous dicter ce que nous devons manger, boire, lire ou penser. Nous affirmons notre volonté de ne plus tolérer, au prétexte qu’elles émaneraient de gens de « notre milieu », des comportements autoritaires empruntés à la pire tradition stalinienne. Quiconque fait usage dans ces circonstances de violence verbale et à fortiori physique ne peut s’attendre à être traité en camarade et doit être expulsé sans ménagement des espaces de discussions et d’échanges. Nous appelons les organisateurs des salons et des rencontres libertaires à prendre une position claire sur ce point afin que ces lieux redeviennent de véritables espaces de rencontres et de débats. De sorte que notre participation n’apparaisse plus comme une caution apportée aux intrusions musclées des supplétifs de la police de la pensée.

Ont signé (Toute nouvelle signature est à envoyer à : salon.lyon@laposte.net) :

Éditions Acratie ; Éditions Le Coquelicot ; Éditions de la Pigne ; Éditions de la roue ; Éditions Rue des Cascades : Éditions Le Monde à l’envers ; Éditions libertaires ; Collectif Lieux communs ; Éditions Le Pas de côté ; mensuel Courant alternatif. Gérard Amaté (auteur) ; Jacques Baujard (Librairie Quilombo) ; Xavier Beckaert (auteur de Anarchisme. Violence, Non-violence, éditions du Monde libertaire) ; Pascal Bedos (site @narlivres) ;Venant Brisset ; Marie-Claire Calmus (Chroniqueuse à la revue l'Emancipation et auteure des Chroniques de la Flèche d'Or.) ; Jutta Bruch ; Éric B Coulaud (créateur et animateur du site Éphéméride anarchiste) ; Éduardo Colombo (membre du Comité de rédaction de Réfractions) ; Chris- tian Calvi ; Loïc Debray (co-auteur de RAF-Fraction armée rouge, L’Échappée) ; Jean-Marc Delpech (auteur de Alexandre Jacob, l’honnête cambrioleur, Atelier de création libertaire) ; Jean Claude Driant (membre de l'association et des éditions CRAS) ; Jean-Pierre Duteuil (auteur de Mai 68 un mouvement politique Acratie) ; Felip Equy (militant libertaire) ; Jean Pierre Garnier ; Daniel Guerrier (Éditions Spartacus) ; C. Gzavier (co-auteur avec JW de La tentation insurrectionniste (Acratie 2012) ; Annie Gouilloux (traductrice de Lewis Mumford pour les éditions de la Roue et les éditions de La Lenteur) ; François Heintz ; Jean-Michel Kay (éditions Spartacus) ; Jean-Michel Lebas ; Jean-Pierre Lecercle ( édi- tions Place d’Armes) ; Alain Léger (libraire et éditeur) ; Hugues Lenoir (Groupe commune de Paris-FA, collaborateur du Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone) ; Bernard Marinone (CNT Energie) ; Philippe Pelletier (groupe Makhno-FA) ; Serge Quadruppani ; Marie-Christine Rojas Guerra (Chroniques syndicales sur Radio libertaire) : Gilbert Roth (CIRA Limousin) ; Anne Steiner (auteur de Les En-dehors, L’Échappée 2008, collaboratrice du Dictionnaire biographique du mouvement libertaire francophone) ; Christophe Soulié (auteur de Liberté sur paroles chez Analis) ; Azucena Rubio (militante libertaire) ; Annick Stevens (membre du Comité de rédaction de Réfractions) ; Pierre Thiesset ( éditions Le Pas de côté) ; Catherine Thumann (collaboratrice de la presse indépendante) : Marc Tomsin (Rue des Cas- cades) ; Matias Velazquez (membre du CIRA Marseille et CIRA Limousin) ; Jacques Wajnsztejn (auteur de Rapports à la nature, sexe, genre et capitalisme. (Acratie 2014) et membre du comité de rédaction de la revue Temps critiques)
Toute nouvelle signature est à envoyer à : salon.lyon@laposte.net
JPD
 
Messages: 334
Enregistré le: 30 Avr 2009, 05:20

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede abel chemoul » 22 Déc 2014, 19:37

Enfin une prise de position sur l'affaire Escudero! il aura fallut un mois pour qu'un soutien des organisateurs du salon libertaire se fasse entendre.
Réaction lente mais courageuse cela dit.
Image
Avatar de l’utilisateur-trice
abel chemoul
 
Messages: 681
Enregistré le: 26 Mai 2009, 11:40

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede Béatrice » 23 Déc 2014, 16:38

l’an- nulation d’une conférence de Marie-Jo Bonnet sur le thème « Résistance-Sexualité-Nationalité à Ravensbrück » prévue le 9 décembre 2014 au centre LGBT de Paris en vertu de menaces liées à ses positions en défaveur de la GPA.


Extrait d'un entretien avec Marie-Josèphe Bonnet qui évoque l’annulation de sa conférence sur le thème « Résistance-Sexualité-Nationalité à Ravensbrück » prévue le 9 décembre 2014 au centre LGBT de Paris :

Vous deviez animer, le 9 décembre, une conférence organisée par l’association « les oubliés de la mémoire » autour de la question « Résistance-Sexualité-Nationalité à Ravensbrück » au centre LGBT de Paris. Un communiqué du Corp (Collectif pour le respect de la personne) nous a appris que ce n’était plus d’actualité, LGBT ayant argué que vos « propos très virulents — et proches des arguments de la manif pour tous » pouvaient entraîner un risque sécuritaire. Chercherait-on à vous faire taire ?

Absolument. C’est de l’intimidation. C’est choquant de la part de LGBT et de l’association « les oubliés de la mémoire ». D’autant plus que je voulais parler d’un sujet qui n’est jamais abordé : la sexualité dans les camps. Parce qu’il n’y a pas que la déportation des homosexuels hommes. Il y a eu des camps de concentration de femmes, donc automatiquement, de l’homosexualité. C’est quelque chose d’intéressant à étudier. Surtout depuis le spectacle « Verfügbar aux enfers » [NDLR : une opérette-revue écrite clandestinement au camp de concentration de Ravensbrück par la résistante et ethnologue française Germaine Tillion au cours de l’hiver 1944-1945] où les lesbiennes allemandes sont étiquetées et caricaturées par les Françaises. C’est très intéressant d’étudier pourquoi les Françaises se positionnent en tant que résistantes face aux Allemandes, qui sont les ennemies, et pourquoi ces Allemandes sont déportées en tant que « triangle noir », c’est-à-dire « Azocial, socialement inadaptées ». Ces mécanismes sont passionnants à étudier ! Ce qui est grave, c’est que le centre LGBT qui est normalement un lieu de libre expression m’empêche de faire une conférence sur un sujet qui concerne tout le monde, dont on ne parle jamais. On peut dire que le communautarisme dont ils font preuve fait le lit du sectarisme.

http://comptoir.org/2014/12/16/marie-jo ... -liberaux/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2791
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede Pilotigasse » 23 Déc 2014, 18:47

Vraiment des conneries ce texte. On ne prendrait pas la défense d'un raciste (du moins je l'éspère mais je doute de plus en plus) au sein du milieu libertaire et on ne pronerais pas sa "liberté d'expression" au sein même de nos espaces mais dés que c'est quelqu'un qui s'attaque aux LGBT ou au féminisme, la, ça va, faut "entendre ce qu'il a à dire"

Bordel les libertaires on est pas sensé êtres des espèces de gonzs flottant au dessus du monde dans un petit nuage dorée, on a vocation à changer le monde. On est révolutionnaires, on invite pas des réactionnaires. C'est pourtant simple.
Nos espaces ne doivent pas seulement être des "espaces de discussions" mais avant tout des espaces de respects de l'individuEs ou chacunE doit pouvoir ce sentir en sécurité et respecté quelque soit son sexe, son orientation sexuelle ou son origine. Eh ben c'est pas demain la veille quand on lis ce genre de texte.

Et je ne fais même pas allusion au passage sur les vegans qui met à égalité les défenseuses / défenseurs de l'égalité des sexes et les luttes LGBT au même niveau que le combat contre la viande. (Ce qui est pour moi aussi lamentable que les vegans comparant les souffrances animales aux souffrances des peuples ou des genres opprimés)

Franchement, marre des anars-cuicui qui flottent au dessus des réalités sociales et "débattent de tout avec tout le monde" (olol?) en oubliant que dans le monde des centaines de milliers de femmes et de LGBT sont exterminés et privés de libertés car étant des LGBT et/ou des femmes.
Avatar de l’utilisateur-trice
Pilotigasse
 
Messages: 84
Enregistré le: 07 Mai 2012, 11:16

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede Blackwater » 23 Déc 2014, 19:01

Je ne peux que plussoyer!
Ce texte merdique est une défense des réactionnaires en milieu libertaire, et ça ne vaut pas mieux que les pires trucs de Chomsky et Bricmont.
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 334
Enregistré le: 18 Mar 2012, 13:57
Localisation: Toulouse

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede Blackwater » 27 Déc 2014, 13:25

Lettres ouvertes aux pétitionnaires

Pré-scriptum : Je vous conseille de lire ce texte de Bordeaux Bordel en introduction ainsi que les textes liés.

A vous qui avez signé cette stupide pétition "Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’expression libertaire",

Il est un proverbe disant que les plaisanteries les plus courtes sont les meilleures. Je ne suis pas fan de proverbes en général mais là il faut dire que c'est plutôt bien trouvé.
Le premier acte de cette comédie ubuesque était raté. Votre reprise d'un argumentaire réactionnaire et conspirationniste, vos attaques contre les féministes et contre les gays, lesbiennes, bi-e-s et trans, votre défense d'une liberté d'expression des oppresseurs, votre opposition à une censure qui viendrait des minorités mais qui dans les faits n'existe pas n'avait rien à envié aux discours de celleux que vous prétendez combattre par ailleurs, tout ça n'a pas réussi à nous faire sourire. Ou alors de dépit.
Le second acte était certe un peu plus drôle. Votre défense de cet universitaire bourgeois qu'est Escudero malgrès nos critiques politiques était un peu plus dans le ton de cette farce, de cet Ubu libertaire que vous nous offrez en représentation.
Et là avec le troisième acte, avec cette pétition vous dépassez toute nos attentes. Vous avez réussi à être absurde, à vous ridiculiser et à ridiculiser les pensées anarchistes et libertaires.
Alors n'allez pas plus loin. Comme dit dans le texte mis en lien dans l'incipit la seule chose que vous puissiez encore faire pour aller plus loin dans l'absurde serait de porter plainte pour diffamations ou violences. Epargnez-vous et surtout epargnez-nous ce ridicule spectacle.

Mais reprennons le texte de cette pétition, essayons d'en faire une critique pour montrer à quel point le texte que vous avez signé est d'une stupidité sans nom, une honte pour les idées anarchistes et libertaires.

Vous comdamnez d'abord les violences et menaces qui empêcheraient de tenir débat.
Nous avons déjà critiqué cette idée qu'il faudrait absoluement débattre de certains sujets mais puisqu'à l'évidence vous n'entendez pas autant le repéter encroe une fois. Pourquoi faudrait-il des débats contradictoires sur les droits des femmes, des gays, des lesbiennes, des bi-e-s et/ou des trans alors qu'on ne fait pas de débat contradictoire quand il s'agit de la lutte contre l'oppression capitaliste?
Pourquoi les salons du livre libertaire n'inviteraient pas Alain Minc pour débattre sur l'entreprenariat?
Absurde me réponderez-vous?
Je suis d'accord. Aussi absurde qu'inviter un réactionnaire sexiste, homophobe et transphobe pour débattre des femmes, gays, lesbiennes, bi-e-s et trans.
Selon moi cette idée qu'il faudrait absoluement débattre de tout (et surtout avec tout le monde / n'importe qui) est incompatible avec les idées libertaires et anarchistes. On a pas à débattre des oppressions, on doit les combattre. Et si ça fait chier nos camarades universitaires habitué-e-s à ces scéances de branlettes collectives dans un entre-elleux de complaisance avec les oppresseurs ils n'ont qu'à aller débattre avec leurs camarades universitaires libéraux, je ne les retiens pas.
Ensuite par rapport à ces violences et menaces, je ne nie pas la violence des féministes et militant-e-s GLBT qui réagissent aux propos d'Escudero, c'est la violence normale d'un-e opprimé-e réagissant à un discours qui vise à lui nuire. Vous ne condamnez pas la violence de nos camarades quand elle vise les bourgeois avec un discours capitaliste, au contraire vous la glorifiez, chantant les louanges d'une insurrection qui n'en fini pas de venir mais quand elles concernent un bourgeois avec un discours réactionaire masculiniste bien incrusté dans nos milieux elles deviennent d'un coup illégitimes?
Après si vous condamnez la violence de manière générale c'est votre droit mais vous n'avez pas plus votre place dans nos milieux libertaires et anarchistes.
Ce qui m'énerve c'est aussi qu'on ne semble pas voir la violence des discours et actes de certain-e-s "camarades" à l'encontre des féministes et militant-e-s GLBT. Le discours conspirationniste d'Escudero est violent. La façon dont vous avez ignoré nos critiques pour inviter ce réactionnaire est violente. Vos réactions quand nous avons commencé à agir physiquement - puisqu'à moins de sortir les couteaux vous ne nous entendez pas - ont été elles aussi violente. Comme est violente le fait de nous obliger à débattre avec des gens qui nous crachent à la gueule. Et je vois bien que cette violence là vous ne comptez pas la condamner, que cette intimidation des féministes et militant-e-s GLBT dans vos "espaces d'expression libertaire" ne vous pose pas le moindre problème.
Et pour ce qui est du fallacieux, de l’amalgame et de l’anathème avez-vous seulement lu l'ouvrage de propagande écrit par Escudero?
Car dans le genre c'est un chef-d'oeuvre de déclarations fallacieuses et d'amalgames ayant pour seul but de lancer l'anathème sur les féministes, l"es gays, les lesbiennes, les bi-e-s et les trans (pour preuve lisez la critique qu'en a fait Clirstrim, vous la retrouvez via le lien mis en intro). Vous parlez de nos commentaires injurieux sur les sites « libertaires » mais on pourrait parler de vos commentaires, quand vous nous présentez comme des monstre-sse-s déviant-e-s et surtout tous ces commentaires où vous rejeter nos critiques sans même les avoir lu, nous traitant avec mépris et paternalisme.
Je n'ai même pas fini le premier paragraphe de votre appel à pétition et déjà je m'arrache les cheveux devant l'énormité de votre stupidité. On pourrait croire que vous ne pourriez pas faire pire que ces reprocher qu'on peut facilement vous retourner et c'est là que vous parler de la mise à l’index d'Alexis Escudero...

Koala2


Mise à l'index ?

On parle bien d'un mec qui en plus d'avoir été invité à prendre la parole sur France Inter, France Culture, le Nouvel Obs, Libération, le Figaro, relayé par l'Opus Dei (pardon, je voulais dire la manif pour tous), la Décroissance... a vu ses idées relayées dans nos espaces libertaires (via Radio Libertaire, Alternative Libertaire et de trop nombreuses invitation à "débattre" dans nos milieux)?
C'est ça que vous appelez une mise à l'index ?
Ridicule.
J'ai pas d'autre mot. Alors que dans le même temps vous nous virez des espaces libertaires et anarchistes vous osez parler de mise à l'index pour un mec qui non comptant de parader dans les médias mainstream jusqu'aux plus libéraux est accueilli à bras ouverts dans la plupart de nos espaces libertaires.

Ensuite comme il est cher à votre coeur de reprendre de font en comble l'argumentaire des réactionnaires vous et celleux qui relaient vos discours réactionnaires en victimes de la violence de ce voir « décerner des qualificatifs en "phobe" ». Pauvres choux. Ce que vous êtes incapable de voir, comme celleux de la manif pour tous qui ont manifesté pendant des années contre nos vies de "déviant-e-s" c'est que nous ne décernons pas ces qualificatifs à l'aveugle, quand nous disons qu'Escudero est homophobe, transphobe, masculiniste ce n'est pas une insultes (contrairement aux fois où vous nous qualifiez de déviant-e-s) mais un constat. Comme tout bon réactionnaire (cf celleux de la manif pour tous) sitôt ces mots de sexiste, homophobe, lesbophobe, transphobe (...) prononcé-e-s vous réagissez en nous attaquant de plus belle et rejettant nos critiques.
Vous agissez comme ces fascos, ces Soral ou ces Chouard, qui vont cracher sur les antifas alors qu'iels ne font qu'énoncer des faits.
Votre refus de ces « qualificatifs en " phobe " » est surtout un refus des luttes contre le sexisme, contre l'homophobie, contre la transphobie (...). Assumez camarades, vous êtes des crevures d'homophobes, de transphobes et de misogynes.
Quand vous dites que nous parvenons souvent à nos fins et provoquons la censure vous mentez (encore une fois). Non seulement le bouquin de ce bourgeois réactionnaire d'Escudero est toujours publié mais on continue à en voir la promotion autant dans les médias mainstream que dans nos espaces réactionnaires. J'aimerais d'ailleurs que les éditeurs qui ont signé ce texte ridicule (coucou Éditions Acratie ; Éditions Le Coquelicot ; Éditions de la Pigne ; Éditions de la roue ; Éditions Rue des Cascades : Éditions Le Monde à l’envers ; Éditions libertaires ; Éditions Le Pas de côté) me listent les ouvrages qui n'ont pas été publiés à cause des méchant-e-s féministes et militant-e-s GLBT que nous sommes, et si possible expliquez-moi pourquoi on trouve si peu d'ouvrage féministes dans vos catalogues (j'en ai compté 6 dont 5 chez les éditions libertaires qui ont un catalogue de plus de 100 publications) et aucun ouvrage militant LGBT, n'est-ce pas là de la censure?
Il faut croire que celle-là, de censure, ne vous pose pas le moindre problème.

Vous nous dites stalinien-ne-s autoritaires, ce qui prouve encore une fois que vous refusez toute réflexion politique critique. J'ai été assez longtemps à l'UNEF dans un syndicat étudiant pour voir ce qu'étaient des méthodes staliniennes et autoritaire et vous voulez savoir le plus drôle ?
Celà vient toujours de celleux qui ont le pouvoir politique. C'est drôle non ?
Or dans nos milieux libertaire les féministes et militant-e-s GLBT n'ont aucun pouvoir politique sinon celui de fermer leur gueule pour laisser parler leurs camarades réactionnaires. Vous lancez cette accusation de stalinisme comme vous auriez pu lancer celle de fascistes mais force est de constater que ce n'est pas nous qui avons la possibilité d'interdire d’expression qui que ce soit et que quand on ose dénoncer pour ce qu'elles sont les idées masculinistes réactionnaires qui circulent dans nos milieux nous nous voyons privé-e-s de droit d'expression, discrédité-e-s, insulté-e-s au mieux, menacé-e-s et frapper au pire (cf De l'indignation sélective des mecs anars... en général et Anarchie ou Patriarchie). Oserais-je dire que s'il y a stalinien-ne-s dans nos milieux c'est de votre côté qu'il faut regarder (ah bah oui, j'ose)?

S'ensuit un amalgamme de faits sans liens logiques.
La violence commise par des "vegans intégristes" à l'encontre de saucisses (vous vouliez juste prouver votre ridicule avec ça?).
Le fait que des gays, lesbiennes, bi-e-s et trans aient empêché la venue au centre LGBT de Paris (qu'on m'explique au passage depuis quand c'est le milieu libertaire) de Marie-Jo Bonnet qui depuis quelques temps collabore avec l'Extrême-Droite.
Le fait que des féministes, gays, lesbiennes, bi-e-s et trans aient zappé l'invitation d'un masculiniste réactionnaire au salons du livre libertaire.
Déjà comme dit avant je vois pas le lien avec le premier à moins de supposer que tou-te-s les vegans sont féministes et/ou LGBT ce qui est faux. Puis sérieux vous allez pas pleurer pour un barbeucue renversé, vous me faites penser à ces fafs qui pleurent la " disparition du porc " dans les cantines françaises (alors qu'en fait des familles demandent juste une possibilité de choix).
Ensuite quelle est l'idée que vous voulez faire passer en comparant Marie-Jo Bonnet et Escudero ?
Que les militant-e-s LGBT et féministes s'opposent à celleux qui diffusent des idées réactionnaires au point d'être relayé-e-s par les libéraux?
En quoi ce serait un problème?
A moins que votre but soit de prétendre qu'il existe un lobby homosexuel et féministe surpuissant muselant les opposant-e-s mais là ce serait du conspirationnisme, sans faits social pour appuyer vos délires.
Vos deux exemples (Marie-Jo Bonnet et Alexis Escudero) ne tiennent pas vraiment la route car comme on a pu le dire (moi et d'autres, sur des blogs ou sur twitter) il n'y a pas de censure, Escudero et Marie-Jo Bonnet continuent à faire la promotions de leurs idées réactionnaires ici et là et l'un-e comme l'autre ne sont pas en manque de relais - que ce soit via la manif pour tous, via les médias mainstream ou via certains camarades et médias libertaires.
Et on pourrait ajoûter des exemples de censure, quand des militant-e-s GLBT et féministes ont voulu zapé l'intervention de Christine Le Doaré à l'eurolesbopride. Est-ce parce que Christine Le Doaré est une féministe de droite, liberale, et que les militant-e-s venu-e-s la critiquer ont été violement viré-e-s par un service d'ordre privé que vous n'en parlez pas ?

Pour conclure une citation de la magnifique Brigitte Fontaine « Quand il s'agit de femmes il n'y a pas d'hommes de gauche » à laquelle j'ajoûterais : quand il s'agit de gays, de lesbiennes, de bi-e-s ou de trans il n'y en a pas plus.

Koala

http://misskoala.canalblog.com/archives ... 04940.html
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 334
Enregistré le: 18 Mar 2012, 13:57
Localisation: Toulouse

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede charlelem » 27 Déc 2014, 16:41

Dans cette "Lettres ouvertes aux pétitionnaires" je ne vois que des arguments me confortant dans ma décision de signer cette pétition.
Merci.
Avatar de l’utilisateur-trice
charlelem
 
Messages: 436
Enregistré le: 26 Oct 2009, 19:16
Localisation: Poissy

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede Tobold Sonnecor » 28 Déc 2014, 01:48

N'oublie pas d'aller manifester devant i-télé en soutien à Zemmour alors, camarade :love:
Tobold Sonnecor
 

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede Pïérô » 28 Déc 2014, 02:21

Tobold Sonnecor, à jouer la girouette et le fourre-tout au NPA on se retrouve à côtoyer et défendre le Pire...et abandonner le sens. Tu montres combien tu patauges dans la mare confusionniste à coasser, comme là, comme d'autres sombres grenouilles, tant que tu crois que ça fait des bulles dans la vase, penses-tu. :mrgreen:

En tout cas, c'est le même type de terrorisme mené par la frange libérale et anti-libertaire, pro-prostitution pour exemple, et cette sphère qui d'abord à travers Act-Up puis le STRASS pratique le "happening" sous forme de terrorisme en s'incrustant violemment lors d'évènements publics (comme cela a été fait lors de la foire à l'autogestion de Montreuil en 2013 pour autre exemple), ou sur le net à travers des textes politiquement vides mais particulièrement injurieux, ou la novlangue et la tentative d'inversion des rôles relèvent d'un exercice spectaculaire dont se fendent de plus en plus des radicaux en carton. Pro-prostitution/"travail du sexe", queers, végans/antispés, il y a tout un panel de confusionnistes qui parfois se rejoignent, et en premier lieu au détriment du féminisme, pour participer à saper le socle sur lequel repose l'alternative libertaire collective et semer la confusion dans le mouvement révolutionnaire tout en se pensant super radical. Toute la question est de pouvoir y voir clair entre libertaire et libéral, et ces faux radicaux sont bien souvent d'avantage sur un plan libéral que libertaire. Je ne défend certainement pas Escudero ni les autres confus-réacs de PMO, et ne condamne pas la violence. Il y a juste à la retourner s'il y a matière, contre ces radicaux en cartons s'ils veulent jouer sur ce terrain, et, au delà d'une fermeté politique à tenir vis à vis de ces confusionnistes, il y a à tenir ce qui relève de l'autodéfense libertaire et réellement révolutionnaire.

Je ne sais pas si l'initiative qui ouvre ce topic est bien placée dans le contexte et les exemples pris, et j'ai du mal à m'y retrouver, parce que ça mélange tout en condamnant essentiellement la violence par dessus la problématique du sens et du politique, et notamment une manière de voir les choses, et pour exemple sur la question de la PMA et d'Escudero, dans laquelle je renverrai plutôt dos-à-dos les confus des deux bords (Il y a eu dans un récent N° de Courant Alternatif un article défendant le positionnement du STRASS par Vanina qui interroge aussi. Faudrait savoir ce que l'on défend JPD !). Et, BlackBombA, fais gaffe à ce que tu pioches, car là c'est miné. :wink:
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22293
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede charlelem » 28 Déc 2014, 09:37

Tobold Sonnecor a écrit:N'oublie pas d'aller manifester devant i-télé en soutien à Zemmour alors, camarade :love:

Tu sais Tobold Sonnecor "camarade" pour moi ce n'est pas une insulte, et si politiquement tu ressens le besoin de te positionner face à un Zemmour, c'est ton problème. Pour ma part un Zemmour n'a aucune existence, tout cela c'est du business, du show-business pas de la politique au sens noble du terme.

Voilà comment j'ai ressenti le texte relayé par BlackBombA : "nous sommes une minorité et donc le respect de la démocratie, le respect de la liberté d'expression ne s'applique pas à nous parce que nous sommes minoritaires".
Discours très dangereux qui peut se retourner contre ceux qui le tiennent.

Piérô : "et ne condamne pas la violence.", contrairement à toi je condamne la violence car ceux sont toujours les mêmes qui en font les frais. Dernièrement Bajotierra a mis en ligne un texte qui en est le triste exemple.
Le procès d'un jeune pour violence lors de manifestations.
Ce qu'un Bajotierra n'a pas vu c'est que c'est toujours les mêmes qui paient l'addition.
Généralement des jeunes apprentis, jeunes chômeurs, issus de familles modestes qui ne peuvent pas se payer les bons avocats, les bons appuis politiques.
Alors je condamne la violence, plutôt ceux qui la prônent.
Avatar de l’utilisateur-trice
charlelem
 
Messages: 436
Enregistré le: 26 Oct 2009, 19:16
Localisation: Poissy

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede Nico37 » 29 Déc 2014, 01:00

Le texte de cette " pétition " est très discutable car tout d'abord il est le fruit de fantasmes : quelques tags, quelques tracts et c'est tout. A croire que les pétitionnaires n'ont pas affronté les flics, les fafs ou simplement leurs cadres et/ou leur patron depuis longtemps... fantasmes politiques aussi : le stalinisme :!: Ces quadras / quinquas / sexagénaires qui ont pourtant connu la fin du stalinisme doivent être frappés d'Alzheimer ou avoir fait la révolution dans leur salon. Ensuite ce texte fait dans l'amalgame tel que dénoncé plus haut : soit Escudero et Marie-Jo Bonnet ont à voir et c'est grave pour l'intéressée (après tout elle est interviewée dans Causeur, FigaroVox, Le Figaro, etc.) soit c'est une manipulation ; quant à St Imier, c'eût été un minimum alternatif de bannir la viande et l'alcool sur cette rencontre (chacun-e aurait pu en consommer en dehors). Enfin il y a des termes... étonnants comme " police de la pensée " dont tout le monde connait l'origine mais aussi qui aujourd'hui l'utilise...

http://soupherbe.wordpress.com/2014/12/ ... des-virils
Nico37
 
Messages: 8481
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede charlelem » 29 Déc 2014, 08:15

Donc si on est "Ces quadras / quinquas / sexagénaires" on est out : OK
"quant à St Imier, c'eût été un minimum alternatif de bannir la viande et l'alcool sur cette rencontre (chacun-e aurait pu en consommer en dehors)" : OK.
Peut-être aurait-il fallu renommer "Saint-Imier 1872-2012 Rencontres internationales de l'anarchisme du 9 au 12 Août 2012" en "Saint-Imier 1872-2012 Rencontres internationales de l'anarchisme et du végétarisme du 9 au 12 Août 2012"
En caricaturant tes propos j'en déduis que si on a plus de 20 (30?) ans et que l'on mange de la viande, on n'est plus libertaire.
Rassures moi, la société libertaire du futur, tu ne la vois pas ainsi ?
Un instant j'ai eu peur.
Avatar de l’utilisateur-trice
charlelem
 
Messages: 436
Enregistré le: 26 Oct 2009, 19:16
Localisation: Poissy

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede stratos » 29 Déc 2014, 11:02

Empêcher des débats de se tenir dans des espaces « libertaires » par des menaces en amont ou par des interruptions intempestives (hurlements, coups et menaces de mort), répandre des accusations fallacieuses, pratiquer l’amalgame et l’anathème, inonder de commentaires injurieux des sites « libertaires » qui osent donner la parole aux auteurs mis à l’index, tels sont les comportements auxquels on assiste de plus en plus fréquemment de la part de nouveaux censeurs se décernant à eux-mêmes le label libertaire qu’ils refusent à d’autres.


… Ceux qui étaient à la foire à l'autogestion en 2012 se rapellent aussi de l'intervention du commando de la CNT-Paris venu empêcher un débat qui ne leur convenait pas. À l'époque, on disait que c'était des ambrouilles, fallait pas "s'en meler…", y'avait plus important que ca.
L'année suivante, y'a eu le Strass.
Mais l'action du Strass ou de la CNT-Paris c'était la même non? …
stratos
 
Messages: 36
Enregistré le: 18 Fév 2012, 19:33

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede charlelem » 29 Déc 2014, 11:38

stratos a écrit:.../...
L'année suivante, y'a eu le Strass.
Mais l'action du Strass ou de la CNT-Paris c'était la même non? …

Exact, personnellement j'avais oublié cet incident,mais c'est la même chose.
Il y a même eu à une époque un anti-fumeur qui sévissait aux Vignoles.
Avatar de l’utilisateur-trice
charlelem
 
Messages: 436
Enregistré le: 26 Oct 2009, 19:16
Localisation: Poissy

Re: Contre la censure et l’intimidation dans les espaces d’e

Messagede Banshee » 29 Déc 2014, 14:26

Aux Vignoles, comme ailleurs, la grande salle est "non-fumeur", question de respect pour celles et ceux que ça gêne. On peut fumer dehors... comme partout. Ce n'est pas une question d'être libertaire ou pas, mais une question de santé publique. :roll: (et je suis une fumeuse invétérée).
"Si les abattoirs avaient des vitres, tout le monde deviendrait végétarien ! ", Paul McCartney
Avatar de l’utilisateur-trice
Banshee
 
Messages: 260
Enregistré le: 25 Aoû 2014, 11:44

Suivante

Retourner vers Syndicats, associations, mouvements sociaux

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité