Parti de Gauche - Front de gauche (2014...)

Parti de Gauche - Front de gauche (2014...)

Messagede Nico37 » 01 Jan 2014, 22:14

Nordine Mahroug, syndicaliste, pas voyou ! Laurence Sauvage, Sn en charge des luttes sociales et Philippe Juraver, animateur secteur luttes

Au début de l’année 2009, EDF-GDF étaient en proie à l’un des plus importants mouvements de grève qu’ait connu le secteur des industries électriques et gazières. Le détonateur avait été l’annonce des stock-options versées aux dirigeants de GDF-Suez pour des montants exorbitants, dont 7,8 millions d’euros pour Gérard Mestrallet, alors PDG du groupe.

A l’heure ou les services publics étaient déjà largement en danger, les syndicalistes, outrés par le « hold-up » manifeste au seul profit des actionnaires, décident de résister, de dénoncer le projet d’externalisation d’une partie des activités d’ErDF/GrDF ainsi que les atteintes au pouvoir d’achat et à l’emploi.

Parmi les grévistes, Nordine Mahroug, alors agent gazier depuis 12 ans à GrDF à l’agence rue Trudelle, prend part à toutes les actions organisées par les organisations syndicales, et sa parole est portée, comme pour d’autres, par les médias. A la fin de ce mouvement social, c’est plus de 240 syndicalistes, dont Nordine, qui sont touchés par une vague de mesures disciplinaires pour leur implication dans la grève ERDF-GRDF du printemps 2009. Ils sont alors victimes de lourdes représailles de la part de leur direction : sanctions diverses, refus de récupérer les effets personnels, mutation d’office, rétrogradation, et pour 6 d’entre eux, des décisions de licenciements pour « fautes professionnelles graves », annulés par la suite lorsque les salariés auront saisie la justice.

Pour GrDF, Nordine Marhoug faisait donc parti des « hommes à abattre ». Le dossier disciplinaire le concernant débouche le mardi 15 décembre 2009 sur son licenciement avec prise d’effet à compter du mercredi 16 décembre 2009, sans indemnité de préavis ni de licenciement.

Pour « cadeau de fin d’année », et contre un loyer se montant à 2500 € par mois, la Direction, « autorise » Nordine à rester dans son logement mis à sa disposition, et ce jusqu’à la fin de la trêve hivernale, soit le 16 mars 2010, en « oubliant » que le montant de ce loyer est totalement incompatible avec ses revenus et qu’il va mettre une famille, dont deux petits enfants, dans la précarité absolue !
Après avoir plaidé sa cause face à une direction dure et irraisonnée, qui refuse toute réintégration, Nordine se met en grève de la faim le 14 décembre 2009, rejoint ensuite, par d’autres camarades, Yann Cochin et René-Michel Millambourg, responsables syndicaux de SUD-ENERGIE.

Nordine, dont la grève de la faim a duré 18 jours, est contraint, sur ordre des médecins, de se réalimenter pour raisons médicales, son état de santé l’exigeant. Pour autant, il est resté jusqu’au bout aux côtés de Yann Cochin et de René-Michel MILLANBOURG dans le local syndical. La direction de GDF Suez installe alors un groupe de vigiles pour interdire tout contact entre les grévistes de la faim et le monde extérieur, interdisant même une visite familiale au moment des fêtes de Noël.
Le 16 décembre, malgré le refus de la direction de laisser entrer toute personne extérieure à l’entreprise, une délégation du parti gauche, emmenée par Jean-Luc Melenchon et Martine Billard, s’est rendue auprès des grévistes.

LJM_Nordine.jpg Jean-Luc Mélenchon en appelait, « à un grand pôle public de l’énergie, précisant que ce sont toutes les résistances ouvrières et tout d’abord le facteur humain qui sera décisif pour redéployer cette grande entreprise ». Martine Billard a souligné « les caractères symboliques et fondamentaux de cette action de défense des libertés syndicales et du droit de grève ».

Le mouvement de grève s’interrompra après l’hospitalisation de Yann Cochin à la suite d’un malaise qui va révéler le mal profond qui devait l’emporter définitivement un peu plus tard. L’action a continué de susciter un vaste soutien et la visite de diverses personnalités du monde politique. Mais GDF Suez ne cédera pas. Bien que la situation de santé de Nordine continue à se dégrader pendant de longs mois, la ténacité qui l’anime lui permettra de retrouver un travail aux égoutiers de Paris.
Le 31 mai 2011, le conseil des prud’hommes déclare le licenciement de Nordine sans cause réelle et sérieuse mais n’ordonne pas la réintégration.

C’est la cour d’appel de Paris qui vient quatre ans plus tard par un arrêt du 17 décembre 2013 d’ordonner à GRDF de réintégrer Nordine, licencié pour fait de grève et de lui allouer 79 000 euros d’indemnité.

Au moment où de nombreux syndicalistes subissent des campagnes de harcèlement, et où la justice sociale fait terriblement défaut dans notre pays, la victoire de Nordine Marhoug démontre qu’il ne faut jamais perdre espoir et continuer la lutte pour le respect des libertés syndicales et le droit à la dignité.

Aujourd’hui plus que jamais, le Parti de Gauche exige la Loi d’amnistie sociale des syndicalistes et des acteurs des mouvements sociaux.

Syndicalistes, pas voyous !

http://www.sudenergie.org/site/2013/12/ ... -reintegre
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 02 Jan 2014, 13:32

" Mes voeux pour cette année : qu'ils s'en aillent tous " AFP 02/01

Le coprésident du Parti de gauche (PG), a ironisé via Twitter sur les voeux aux Français du chef de l'État : "les huîtres baillent ! Passons aux choses sérieuses : à taaable !".

Un tweet envoyé depuis l'Équateur, où le leader d'extrême gauche est en déplacement en ce début d'année : "#Hollande a parlé. Les huîtres baillent ! Passons aux choses sérieuses : à taaable !", a-t-il pris le temps de tweeter, juste après les voeux radio-télévisés du président de la République.

"Mes voeux pour cette année : qu'ils s'en aillent tous. Viennent les jours heureux et le temps des cerises !", a-t-il encore tweeté quelques heures plus tard. L'année dernière, Jean-Luc Mélenchon avait présenté ses "anti-voeux" dans lesquels il étrillait François Hollande avant la diffusion des vœux présidentiels.
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 03 Jan 2014, 20:44

Le saumon d’élevage : du poisson ou du poison ? Bruno Fialho, commission Europe

Le Parti de Gauche s’associe aux mobilisations des écologistes norvégiens et écossais contre les dangers pour la santé publique et l’environnement occasionnés par la pisciculture productiviste de saumon à but alimentaire. En effet, ces poissons d’élevage sont fortement contaminés par des substances toxiques dangereuses, provenant le plus souvent de leur alimentation et des pesticides pulvérisés en grande quantité. En surpopulation dans leurs cages, les saumons d’élevage tombent d’ailleurs facilement malades, infestés par des poux de mer et autres maladies sans que le consommateur en soit informé. .

Pour des raisons bassement financières, les lobbies du saumon ont caché la vérité sur leurs conditions d’élevage, ainsi que sur la contamination dont ils sont responsables des autres espèces de poissons - d’élevage ou non -, de la flore, et de l’écosystème marin en Europe du Nord. L’économie de la mer est mise en danger alors qu’elle représente un immense potentiel pour l’avenir de la planète et des humains. Dans une Europe aveuglée par les politiques agricoles et aquacoles fondées sur le rendement, le fonctionnement des agences de contrôle et de prévention des risques alimentaires, nationales ou de l’UE, laisse manifestement à désirer. La santé des consommateurs doit rester une priorité absolue, alors que la viande de ces poissons présente des taux de toxines élevées (dioxines et PCB)..

Le Parti de Gauche salue le rôle décisif des lanceurs d’alerte en Norvège et dans toute l’Europe. Qu’ils travaillent dans la recherche ou dans la pêche, militant-e-s écologistes et de gauche, ils contribuent à la préservation des équilibres de l’écosystème et à la prévention de la santé publique.

Le Parti de Gauche défend l’idée d’une bifurcation écosocialiste et propose différentes alternatives pour sortir par le haut du marasme écologique et productiviste, pour éviter l’intoxication de la faune, de la flore, ou des humains. Il est donc partisan de la mise en place d’une planification écologique des productions et d’un contrôle public accru sur les filières agricoles et aquacoles, dans le respect de l’environnement et de la santé publique.
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 04 Jan 2014, 15:28

Ça (re)commence mal

Je dicte ce post comme une carte postale, après celles que j'ai déjà envoyées depuis le 15 décembre. C’était alors mon départ de France. Et mon entrée en campagne contre la multinationale pétrolière Chevron, qui a déclaré la guerre au gouvernement progressiste de l'Équateur. Puis je suis sorti de Quito pour aller à Bogota, en Colombie, pendant quatre jours. Mon intention était de compléter, par quelques rencontres, la connaissance politique d'un pays qui est un pion central dans la stratégie des Nord-américains dans le cône sud. À vrai dire, je voulais aussi avoir des contacts directs, qui me permettent de maîtriser davantage que j'ai eu l'occasion de le faire dans un passé récent, le thème de la violence armée dans le combat politique. Les hasards de mon époque et de mon engagement m'ont conduit à plusieurs reprises aux frontières de cette réalité et au cœur des débats qui l'entouraient. On s'étonnera peut-être de m'y voir revenir. Mais, à mes yeux, dans la tâche de reconstruction idéologique et stratégique qui nous occupe à cette heure, depuis l'effondrement de la social-démocratie après celui du communisme d'État, je crois que le devoir d'analyse du passé ne doit laisser de côté l'examen d'aucune stratégie. Aussi bien, la violence est de retour, sous bien des formes aiguës, et je ne crois pas un instant qu’elle soit promise à reculer dans les années qui viennent. De ce bref séjour, je ne raconte qu’une rencontre. C'est que la matière est encore bien brûlante et ses protagonistes très exposés. Je ne vous apprends rien en vous disant que j’ai aussi été un actif représentant du « Manifeste pour l’écosocialisme » au fil de mes rencontres, autant en Equateur qu’en Colombie. Ces petits pas individuels vont bientôt se rejoindre au plan mondial, si nos affaires vont aussi bien que nous l’apercevons en ce moment sur ce plan.
Bien sûr j'ai suivi, de loin, comme beaucoup dans cette période, la désolante actualité de mon pays saccagé par la cupidité de possédants ineptes et la servilité de gouvernants lamentables. J'ai balancé quelques Tweets qui m'ont permis de soulager, dans l'humour, la peine et la rage que m'inspirait ce que j'apprenais. Après la rigolade post coloniale au dîner du CRIF, il aura fallu supporter le commentaire hallucinant des mauvais chiffres du chômage par Michel Sapin, avant de devoir subir le léchage de babouches dans les Emirats par le président français, ou ce qu'il en reste. J'en étais là, et j'avais même surmonté, tout comme mes huîtres, les bâillements que m'avait inspirée l'écoute sur internet des psalmodies de François Hollande le 31 décembre ! Arrive alors l'annonce d'une nouvelle turpitude de ce gouvernement "de gôche". Les cinq militants syndicalistes de Roanne, qui avaient fini par gagner le procès qui leur était fait pour avoir refusé de donner leur ADN, ont appris que le Parquet, c'est-à-dire le gouvernement, faisait appel de la relaxe. Restons optimistes : le PS, qui a déjà refusé l'amnistie des syndicalistes et qui exige à présent leur condamnation, peut tomber plus bas. Jour après jour, chacun va découvrir l'impact de l'augmentation de la TVA sur son budget familial. Je forme le vœu que nous soyons capables d'engager la mobilisation civique pour faire annuler cette honteuse ponction antisociale.
Et puisque c'est la saison des vœux, voici le plus important des miens : je souhaite au Parti socialiste et à ses liste aux municipales, comme aux européennes la raclée électorale la plus terrible ! Il s'agit non seulement d'affirmer notre rôle d'alternative, mais aussi de provoquer dans ses rangs le choc nécessaire pour que la meilleure part de lui-même se libère de sa soumission actuelle.
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 05 Jan 2014, 14:24

Violentes Repressions Suite Manifestation Des Territoriaux Du Conseil Général Isère Communiqué du Parti de Gauche ISère

Le Parti de Gauche tient à exprimer sa pleine et entière solidarité avec les fonctionnaires du Conseil Général 38 et les pompiers du SDIS qui souhaitaient exprimer leur mécontentement jeudi 12 décembre devant les locaux de cette assemblée.

Il soutient leur légitimes revendications, contre l'augmentation de la durée du travail et la réduction des effectifs.

Il condamne le refus de recevoir une délégation par André VALLINI, président socialiste du Conseil Général et les représentants de la mairie de Grenoble.

La violente intervention des forces de police contre les personnels administratifs et du secteur social (assistantes sociales, puéricultrices…) serait-elle l'expression du dialogue social dont se targuent les responsables politiques locaux ?
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede niouze » 05 Jan 2014, 16:07

sur chouard et autre ....
http://www.fakirpresse.info/L-air-du-soupcon.html

ps: je ne défend pas chouard et d'ailleurs me fout plutot de ses théorie de tirage au sort mais je trouve qu'a force de crier au loup on fini par avoir de vrai loup au pouvoir
Avatar de l’utilisateur-trice
niouze
 
Messages: 117
Enregistré le: 08 Aoû 2012, 14:55

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 05 Jan 2014, 20:08

Chouard a viré faf depuis 2005 et il n'est jamais trop tard pour s'en apercevoir comme le fait Ruffin... Tu voudrais qu'entre Chouard et Valls il n'y a pas beaucoup de différences :?: En effet, d'autant plus que Valls a des moyens que Chouard n'a pas mais ce dernier fait partie d'un réseau et personne ne va attendre que Chouard atteigne le niveau Dieudonné pour le casser définitivement dans les milieux révolutionnaires et réformistes radicaux... Et pas question de faire dans le détail : Bricmont ne soutient pas Dieudonné, fort bien mais qu'est-ce ça change au discours et au réseau auquel contribue Bricmont :?:
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 08 Jan 2014, 01:05

Affaire Dieudonné : Non au business de l’antisémitisme ! Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de Gauche, en charge de la lutte contre l’extrême droite

Le secrétariat national du Parti de Gauche condamne avec la plus grande fermeté les provocations racistes et antisémites que Dieudonné M’Bala M’Bala ne cesse de répéter lors de ses spectacles, et particulièrement à l’occasion de sa prochaine tournée, ainsi que dans les vidéos qu’il publie sur internet. Cette stratégie de la provocation antisémite dans le but essentiel de faire un sordide et petit business de la haine est infecte, et doit cesser.

Pour le Parti de Gauche, la République n’est pas un régime neutre. Elle est construite notamment sur des valeurs et des principes, garantis par la loi, d’égalité entre les citoyens et de fraternité. Aussi, la République doit combattre activement les idées racistes et antisémites d’où qu’elles viennent. Si la liberté d’expression doit être garantie, elle a des limites très précises et très claires : racisme et antisémitisme ne constituent pas une opinion mais un délit !

Nul ne peut fermer les yeux sur une réalité : parce que ses spectacles sont devenus, et sans ambiguïté, des rassemblements où le public attend une provocation antisémite, la dernière tournée de Dieudonné M’Bala M’Bala doit être interdite. La loi doit s’appliquer et les condamnations qui ont déjà été prononcées doivent être payées. L’impunité de la délinquance antisémite doit cesser.

Mais il est également intolérable de trouver du même auteur sur internet des vidéos qui diffusent des paroles très violentes par l’antisémitisme obsessionnel qu’elles transmettent. Ainsi, la dernière vidéo réalisée par M. M’Bala M’Bala pour présenter ses vœux (diffusée sur Youtube mais aussi, scandaleusement, par des sites comme Le Point est abjecte. On peut y entendre par exemple les propos suivants :

« Je n’ai pas à choisir entre les juifs et les nazis. Je suis neutre dans cette affaire. . (…) C’est passé Qui a provoqué qui ? Qui a volé qui ? Je ne sais pas… Même si j’ai ma petite idée… »

Le Parti de Gauche exige donc des autorités compétentes que ce type de vidéo ne puisse être diffusé sur internet. Il s’indigne également que de grands médias s’en fassent les relais, donnant ainsi une audience encore plus forte à son auteur.

Nous notons enfin que le Front National, par la voix de son vice-président M. Louis Alliot, désapprouve l’interdiction du spectacle de Dieudonné M’Bala M’Bala prétextant de « la liberté d’expression ». Le Parti de Gauche tient à rappeler que Marine Le Pen a ces derniers mois attaqué en justice trois secrétaires nationaux du Parti de Gauche, Jean-Luc Mélenchon, Raquel Garrido et François Delapierre, pour essayer de les faire taire. Le FN défend donc la liberté d’expression pour les antisémites, mais attaque en justice ses principaux opposants. Nos concitoyens apprécieront cette attitude, très révélatrice de la réalité du parti de Marine Le Pen.

Contre le racisme et l’antisémitisme, le Parti de Gauche sera toujours au premier rang quels que soient ceux qui sont visés.
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 09 Jan 2014, 04:13

FACE A LA DROITE ET L'EXTREME-DROITE, LE SOCIAL-LIBERALISME N'EST PAS LA SOLUTION Martine Billard,co-présidente du Parti de Gauche

Le gouvernement a terminé l'année en apothéose le 31 décembre : décret autorisant l'ouverture le dimanche des magasins de bricolage, décret réduisant les exigences environnementales pour ouvrir ou agrandir une porcherie, et appel du parquet contre la relaxe des 5 militants CGT de Roanne ! Le lendemain, François Hollande présentait des vœux en assumant ouvertement son coming out libéral : attaques contre l'Etat et annonces de la poursuite de la baisse des dépenses publiques, engagement à baisser les cotisations sociales payées par les entreprises, charges contre « les abus et excès » de la Sécurité Sociale et plus un mot pour les classes populaires, pas un mot sur la solidarité. Même Jean-Pierre Raffarin a trouvé ces vœux « relativement à droite » ! On avait effectivement l'impression d'une mauvaise reprise des éléments de langage des gouvernements précédents. Pierre Gattaz, président du Medef s'est évidemment empressé de rebondir en demandant toujours plus : plus de baisses d'impôts et de cotisations, mais aussi plus de casse du droit du travail. François Hollande veut aussi supprimer « les contraintes » : plus d'accords entre des partenaires sociaux mais une charte d'engagement ; un pacte de responsabilité avec les entreprises en réponse à la demande du Medef d'un pacte de confiance mais surtout pas de contreparties exigées, et pour finir la volonté d'utiliser ordonnances et décrets. Comme cela, finis les débats publics et les députés de son parti qui osent débattre et amender les lois.

Mais le plus surprenant est le silence de tous ceux qui, au sein du PS et d'EELV, appelaient le gouvernement à changer de cap. Ce n'est pas vraiment ce changement-là qu'ils appelaient de leurs vœux ! Au moins les masques sont tombés. Nous savons qu'à chaque fois que la social-démocratie a choisi un tel chemin libéral, cela s'est terminé par des régressions sociales massives et le retour de la droite : Angleterre avec Blair, Allemagne avec Schroeder, Espagne avec Zapatero, Italie, Portugal. De nos jours pèsent en plus la menace de l'extrême-droite avec ses déclarations xénophobes et racistes et la volonté de semer la confusion en banalisant les propos racistes et antisémites.

Aussi, le seul positionnement qui peut aujourd'hui mobiliser toutes celles et ceux qui ont voté pour chasser Sarkozy n'est pas d'appeler au rassemblement d'une gauche qui n'a plus de gauche que le nom, c'est au contraire de s'affirmer réellement comme la seule option à gauche. Nous n'avons jamais été dans la majorité gouvernementale. Mais aujourd'hui nous devons dire clairement que nous sommes dans l'opposition à ce gouvernement. Mais une opposition de gauche. Les tâches de la rentrée sont donc claires : soutien à tous les travailleurs qui se battent contre les patrons voyous et contre ce gouvernement qui préfère les patrons aux salariés, mobilisations contre la hausse de la TVA, participation massive à la manifestation du 22 février contre l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, solidarité avec nos camarades tunisiens ainsi qu'avec les femmes espagnoles en lutte contre l'obscurantisme religieux quel qu'il soit. Meilleurs vœux de lutte !
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 10 Jan 2014, 02:41

Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 11 Jan 2014, 22:39

Municipales à Paris : le Parti de gauche envisage « des listes communes avec les Verts » Joffrey Vovos 10/01/2014

Créditée de seulement 5 % des intentions de vote, derrière le candidat écologiste Christophe Najdovski (7 %), Danielle Simonnet, la candidate du Parti de gauche à la mairie de Paris, a entamé des discussions avec Europe Ecologie-les Verts (EELV) pour un éventuel rapprochement. Une opération qui ressemble de plus en plus à une tentative de siphonnage des voix écolo.

Les projecteurs sont essentiellement tournés sur les candidates UMP et PS. Est-ce facile dans ces conditions d’exister ?

DANIELLE SIMONNET. Les médias donnent en effet une représentation de la vie politique uniquement basée sur le bipartisme. C’est comme si la campagne se résumait à un duel entre Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) et Anne Hidalgo (PS). On pense déjà que NKM, dont la campagne est marquée par des bourdes qui la décrédibilisent et des divisions qui n’en finissent plus, a perdu. Mais ce qu’il faut voir, c’est qu’il n’y a pas d’enthousiasme pour cette gauche parisienne qui soutient la politique d’austérité du gouvernement. Pour empêcher la droite d’arriver au pouvoir, il va falloir créer les conditions pour que le peuple de gauche, désespéré par le libéralisme du PS, ne s’abstienne pas massivement. Nous avons un rôle essentiel à jouer en montrant que, si certains abandonnent les fondamentaux, nous sommes l’alternative à gauche.

Pourquoi un rapprochement avec les Verts ?

Nous avons rencontré les Verts le mois dernier à leur demande. Nous sommes ravis à l’idée que nous puissions faire des listes communes avec eux, comme dans plein d’autres villes. Il y a, en France, environ 65 listes communes Front de gauche avec EELV. A chaque fois, l’objectif est de rassembler les opposants de gauche à la politique gouvernementale.

Cela a toutefois peu de chance d’aboutir à Paris...

L’avenir nous le dira. En tout cas, il y a une vraie volonté de rapprochement de la part de l’électorat d’EELV et du Front de gauche. Christophe Najdovski, le candidat vert à la mairie, assumera-t-il de se démarquer de Cécile Duflot, la ministre du Logement, et de la politique gouvernementale ? Les Verts assumeront-ils de s’émanciper de certains de leurs dirigeants ? Voilà la question qui leur est posée.

Une nouvelle rencontre est programmée la semaine prochaine. Quel est l’ordre du jour ?

Nous allons déterminer quels seraient les éléments programmatiques communs possibles et la méthode sur la constitution des listes.

A moins de trois mois des élections, n’est-ce pas un peu tard ?

Le temps presse, c’est vrai. Mais ces rendez-vous ne nous ont pas empêchés de démarrer nos campagnes respectives.

Si vous ne trouvez pas d’accord avec EELV, êtes-vous prêts à faire de la place sur vos listes aux Verts ?

Nous tendons la main à tous les militants convaincus que l’écologie politique n’est pas possible dans le carcan de l’austérité.
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 12 Jan 2014, 13:43

Rencontre au sommet entre Mélenchon et Laurent Raphaëlle Besse Desmoulières 11/01

Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent doivent se rencontrer vendredi 17 janvier pour tenter d'aplanir les difficultés qui minent le Front de gauche depuis que les communistes ont décidé de faire listes communes avec les socialistes à Paris pour les municipales de mars. L'information a été confirmée au Monde par le PG et le PCF.

Cela fait des mois que le secrétaire national du Parti communiste et le coprésident du Parti de gauche ne se parlent plus. S'ils étaient tous les deux présents à la manifestation du 1er décembre pour "une révolution fiscale", ils ne se retrouvent notamment plus à la coordination qui réunit les différentes composantes du Front de gauche le lundi et à laquelle M. Mélenchon ne participe plus. M. Laurent le déplorait encore mardi au micro de BFMTV : "Jean-Luc Mélenchon ne souhaite pas beaucoup me parler en ce moment et moi je le regrette parce que le Front de gauche doit continuer à fonctionner."

Tensions

Avant les vacances, la tension entre les deux alliés était encore montée d'un cran avec le choix du PG de suspendre leur participation au Parti de la gauche européenne et de voter contre la réélection de M. Laurent à la tête de cette coalition. Une attitude que ce dernier avait qualifié d' "incompréhensible" sur son blog le 24 décembre. Autant de désaccords qui affaiblissent le Front de gauche à quelques mois des municipales et qui rendaient jusqu'à présent toute discussion impossible sur les européennes. Ce dont commençaient sérieusement à s'inquiéter leurs autres partenaires du Front de gauche.

De retour d'Amérique latine où il a effectué un long voyage en décembre, M. Mélenchon doit retrouver M. Laurent dans un lieu qui reste encore à déterminer. Pour cette "bilatérale", chacun sera accompagné d'une délégation de son parti. Le rendez-vous a été organisé il y a quelques jours par les deux messieurs "relations extérieures" du PCF, Francis Parny, et du PG, Eric Coquerel, qui tentaient depuis des semaines d'y parvenir. "Eric Coquerel comme moi sommes très soucieux d'essayer de déboucher sur quelque chose", assure M. Parny.

" Stratégie à géométrie variable "

Au programme : la stratégie aux municipales avec notamment la question de l'utilisation du logo Front de gauche qui suscite de vives tensions en interne. Les européennes, que ce soit sur les contenus mais aussi sur les candidatures, seront également au menu. "La question est de savoir comment on arrive à avancer sans contourner les désaccords, exlique M. Coquerel. Il est hors de question que le Front de gauche soit sur une stratégie à géométrie variable et les européennes ne peuvent pas être une parenthèse qui arrange les uns et les autres avant les élections territoriales."

Dans un post de blog publié en fin de journée au ton très dur envers les communistes - "avec de tels amis nous n'avons pas besoins d'amis", M. Mélenchon précise qu'il souhaite proposer au PCF de faire voter les sympathisants du Front de gauche sur la stratégie. "Ce n’est pas une primaire, développe l'ancien candidat à la présdientielle. Quand les autres proposent de trancher entre des personnes, nous proposerons aux nôtres de trancher entre des lignes d’action."
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 14 Jan 2014, 02:41

Pour Mélenchon, Hollande devrait être " davantage habité par la fonction " 13/01

Certes, le président du Parti de gauche n'a pas souhaité commenter les révélations sur la vie privée du président, mais il ne s'est toutefois pas privé de lui donner quelques conseils...

Commenter les récentes révélations sur la vie privée de François Hollande? Jean-Luc Mélenchon s'y refuse... Enfin, presque. "C'est sa vie privée, je fais partie des gens qui tiennent beaucoup à la distinction entre les deux. Mais on voit bien qu'il y a un impact public, au moins sur un plan: la sécurité du président, ça nous intéresse. On ne peut pas considérer que c'est son affaire privée de savoir s'il est en sûreté ou pas", a déclaré Jean-Luc Mélenchon sur Radio Classique.

"Je ne veux pas discuter de sa vie privée mais cependant, je crois qu'il faut savoir être habité. Chez François Hollande, la tartufferie est permanente (...). Il fait un discours contre la finance avant de la cajoler, il se présente comme socialiste alors que le Medef n'a jamais eu autant qu'aujourd'hui son rond de serviette", a accusé l'ex-candidat à la présidentielle de 2012.

" Je m'astreint à une discipline de fer pour pouvoir diriger "

Mais le chef de l'Etat n'est pas seul à se faire écorcher par Jean-Luc Mélenchon. "Les médias devraient aussi s'astreindre à une certaine réserve. Par exemple, quand L'Express s'est amusé à raconter les liens de paternité de Marion Maréchal-Le Pen - que je combats politiquement -, je suis choqué que cette femme soit prise à partie sur qui est réellement son père. Je trouve ça odieux", a développé Jean-Luc Mélenchon.

"Il faut qu'il soit habité par la fonction. Moi j'aime ma patrie. Je suis un opposant, je m'astreins à une discipline de vie de fer pour être demain, si le pays le décidait, prêt à diriger. Alors quand même, quand on est dans la fonction, on peut faire un petit effort aussi et considérer que la fonction est plus importante que sa personne", a-t-il conclu.
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 18 Jan 2014, 01:48

Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Parti de Gauche

Messagede Nico37 » 18 Jan 2014, 23:16

Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Suivante

Retourner vers Organisations, partis, mouvements politiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité