Ensemble : le troisième pilier du FdG

Ensemble : le troisième pilier du FdG

Messagede Nico37 » 01 Nov 2012, 20:58

Un troisième pilier au Front de gauche ? Mina Kaci

Un rapprochement est envisagé entre des composantes de l’alliance.

Une troisième force politique va-t-elle se constituer et compter aussi fortement que le PCF et le Parti de gauche au sein du Front de gauche ? Les pourparlers se poursuivent depuis plusieurs semaines entre Convergences et Alternative, la Gauche anticapitaliste, la Gauche unitaire et la Fédération pour une alternative sociale et écologique afin d’envisager un éventuel rapprochement. Le texte stratégique que ces composantes de l’alliance ont rédigé le 17 octobre 2012 constate « un accord politique important », qui leur permet de créer « un courant d’idées en commun » à l’intérieur du Front de gauche.

« Nous avons une histoire commune, pas uniquement celle de la LCR, mais celle de la gauche radicale et de l’extrême gauche depuis des décennies », justifie Pierre-François Grond (Gauche anticapitaliste), lequel espère une « fusion » entre ces familles qui n’ont pas de « projets politiques distincts ». Le processus est en route sans « date couperet, précise-t-il. Nous n’avons aucune raison de nous corseter avec un planning artificiel ». Les choses semblent cependant aller très vite et une coordination permanente, bimensuelle, devrait voir le jour prochainement. On compte ainsi tenter de concrétiser cette idée avant l’été.

Pour Pierre-François Grond, le projet « ne se construit pas contre le PC et le PG. Ce n’est pas fait pour être à la “table des grands” et créer un troisième parti concurrentiel aux deux autres ». Il reste qu’une troisième force permettrait de rompre le tête-à-tête entre le PCF et le Parti de gauche. Elle assurerait, selon Pierre-François Grond, « une plus grande ouverture ». « Une ouverture pour tout le Front de gauche », clarifie-t-il. Le texte est versé comme contribution à la discussion générale ouverte sur l’orientation stratégique et les structures.
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede altersocial » 01 Nov 2012, 23:19

Nico37 a écrit:Une troisième force politique va-t-elle se constituer et compter aussi fortement que le PCF et le Parti de gauche au sein du Front de gauche ? Les pourparlers se poursuivent depuis plusieurs semaines entre Convergences et Alternative, la Gauche anticapitaliste, la Gauche unitaire et la Fédération pour une alternative sociale et écologique afin d’envisager un éventuel rapprochement. Le texte stratégique que ces composantes de l’alliance ont rédigé le 17 octobre 2012 constate « un accord politique important », qui leur permet de créer « un courant d’idées en commun » à l’intérieur du Front de gauche.


C'était à prévoir, mais "compter aussi fortement que le PCF et le Parti de gauche au sein du Front de gauche " c'est la grande illusion ... :roll:
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede Ian » 02 Nov 2012, 13:40

altersocial a écrit:
Nico37 a écrit:Une troisième force politique va-t-elle se constituer et compter aussi fortement que le PCF et le Parti de gauche au sein du Front de gauche ? Les pourparlers se poursuivent depuis plusieurs semaines entre Convergences et Alternative, la Gauche anticapitaliste, la Gauche unitaire et la Fédération pour une alternative sociale et écologique afin d’envisager un éventuel rapprochement. Le texte stratégique que ces composantes de l’alliance ont rédigé le 17 octobre 2012 constate « un accord politique important », qui leur permet de créer « un courant d’idées en commun » à l’intérieur du Front de gauche.


C'était à prévoir, mais "compter aussi fortement que le PCF et le Parti de gauche au sein du Front de gauche " c'est la grande illusion ... :roll:
Oui, ça ne pèsera pas grand chose, mais sans doute qu'ils espèrent que ça leur permettra de recruter ceux qui ne veulent aller ni au PCF ni au PG?
En tout cas, c''est déjà loin d'être gagné la construction d'une orga commune entre eux. Vu comme ils se détestent mutuellement...
Avatar de l’utilisateur-trice
Ian
 
Messages: 388
Enregistré le: 13 Déc 2009, 14:43

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede Nico37 » 03 Nov 2012, 02:10

Attendons le congrès des Alternatifs pour y voir plus clair...

Solidarité avec le docteur Poupardin. 26/10

Le docteur Didier Poupardin a donc finalement été condamné par le tribunal des affaires sociales de Créteil à payer 2500 € pour rembourser la Caisse primaire d'assurance maladie du 94 des médicaments prescrits à des malades en affection longue durée dans la zone de remboursement à 100% de leurs ordonnances bizones.
La mobilisation citoyenne de grande ampleur, le large front unitaire d'élus, associations, syndicats, partis de gauche qui s'est constitué n'a pas permis d’empêcher que soit rendu un jugement aussi scandaleux.
Les 23 et 24 octobre 2012 sont deux dates bien sombres pour l'accès aux soins pour toutes et tous. D'un côté, on condamne un médecin de quartier populaire qui ne pratique pas de dépassement d'honoraires, qui refuse de découper ses malades en tranches et en pathologies car il les considère comme des êtres humains. De l'autre, un accord est passé entre les caisses de Sécurité sociale et les syndicats de médecins libéraux pour permettre toujours plus de dépassements d'honoraires. La ministre de la Santé, Marisol Touraine et son cabinet, n'ont pas voulu recevoir Didier Poupardin, n'ont pas voulu intervenir auprès des caisses. Par contre ils sont intervenus fortement pour qu'un accord ultralibéral puisse se faire sur le dos des malades.
La Gauche anticapitaliste, membre du Front de gauche, est solidaire du docteur Didier Poupardin, participera aux mobilisations pour que les pénalités exigée par la CPAM 94 pour retard de paiement soient annulées et continuera son combat pour l'accès à la santé de toutes et tous.
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede Nico37 » 03 Nov 2012, 15:07

Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede altersocial » 03 Nov 2012, 17:45

Nico37 a écrit:Attendons le congrès des Alternatifs pour y voir plus clair...


Ce 3ème pilier est une super-FASE qui regroupait déjà les ex-verts et les ex-pcf, désormais les post-npa vont l'alimenter. Si les Alternatifs s'y fondent l'étiquette est déjà prête : "Gauche Alternative" ... + d'électoralisme et - d'autogestion :confus:
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede altersocial » 22 Nov 2012, 21:24

Coordination nationale de la FASE ce week end : vers une super-FASE ? (post-PCF+post-Verts+post-NPA)

Coordination nationale - 24 et 25 novembre 2012

Le Collectif d’animation national (CAN) - qui l’a décidé en juin 2012 - souhaite que la coordination nationale permette de franchir une nouvelle étape de développement et de structuration de la FASE.

Cette Coordination Nationale représente la coordination des collectifs, le lieu où les orientations politiques durables de la FASE sont décidées. Elle a pour fonction de valider les instances, voter le budget et désigner les responsables et leurs mandats (voir la Charte de fonctionnement actualisée).

Une grande part des discussions, en cette rentrée, porte sur la stratégie : ne pas s'enfermer dans un face à face avec le PS. Voir, sur le site, le texte « Où en sommes-nous ? »
Des questions demeurent très ouvertes. Par exemple : quelles sont les marges dont dispose le capital pour développer une politique en partie différente ?
De même, une discussion a lieu sur le devenir du Front de Gauche, sur le besoin de développer Assemblées citoyennes et associations du Front de Gauche afin de dynamiser au-delà de la simple alliance de courants et organisations politiques (voir « Où va le Front de gauche ? »). Les échéances de 2014 ne devront pas conduire à une crise du Front de Gauche : Comment s’y prendre dès maintenant ?

Les collectifs de la FASE ont, dès maintenant, les moyens de préparer cette réunion.

Le texte « Où en sommes-nous ? Que faut-il faire ? » a été complété pour servir de base de préparation et les lignes numérotées pour permettre des amendements. Ceux-ci, comme les contributions, peuvent être envoyés à l'adresse : prepa-CoordNat@lafederation.org. Le texte commun (C&A, FASE, GA, GU) intitulé « Rassembler pour une alternative à gauche » résultat d’un premier travail collectif entre nos groupes d’animation, est versé au débat.

Des délégué-e-s seront désigné-e-s. Chaque collectif doit s'en préoccuper !
Pour ne pénaliser personne sur des critères financiers, le remboursement des frais pour les membres désignés par des collectifs a été instauré.
lieu : saint-denis (93) université paris 8 amphi d
(métro ligne 13 station université)

La ligne 13 du métro comporte deux branches : veillez à prendre la direction Saint-Denis Université.

Pour ne pas vous perdre en allant à la coordination, consultez le plan de Paris 8.

Sur place, passez l’entrée principale, tournez à droite puis contournez le bâtiment B et allez tout droit vers le bâtiment D

Vu les horaires de la Coordination, pensez à prévoir les voyages pour être dans la Région parisienne (le lieu sera précisé sous peu) du samedi 24 à 9 h au dimanche 25 à 16 h. À chacun-e de prendre contact avec les collectifs locaux ou voisins.
Pour que les inscriptions à cette réunion se déroulent au mieux, une adresse reçoit, dès maintenant, inscriptions et demandes diverses : Coord_Nat@lafederation.org


Pour comprendre ce qui se prépare avec cette super-FASE :

Rassembler pour une alternative à gauche

Une convergence de plusieurs courants, étape intermédiaire dans le processus de construction du Front de gauche (C&A)

Si nous sommes d’accord alors rapprochons nous ! Gauche Unitaire
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede altersocial » 11 Déc 2012, 08:59

C'est du second degré où la FASE dérive sur une ligne "complotiste ? :

http://lafederation.org/index.php?optio ... 60&lang=fr

:gratte: :confus:
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede Ian » 16 Déc 2012, 13:59

altersocial a écrit:C'est du second degré où la FASE dérive sur une ligne "complotiste ? :

http://lafederation.org/index.php?optio ... 60&lang=fr

:gratte: :confus:
Pour l'instant on va dire que c'est un dérapage ponctuel. Pas une ligne politique en tant que tel (tant que ce n'est pas dans un texte officiel de la FASE...).
Avatar de l’utilisateur-trice
Ian
 
Messages: 388
Enregistré le: 13 Déc 2009, 14:43

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede altersocial » 16 Déc 2012, 21:07

Relevé de décision réunion C&A, FASE, GA, GU du mercredi 12 décembre

Au sommaire de la réunion :

a) Rencontre avec les Alternatifs

b) La Déclaration des 4 "l'urgence d'une autre politique à gauche"

c) Une Lettre Infos

d) République et Socialisme




a) Rencontre avec les Alternatifs

Les Alternatifs souhaitent s'inscrire dans la démarche engagée. Les camarades écrivent une contribution pointant les convergences avec le texte des 4 mais aussi les points à approfondir selon eux.

b) La Déclaration des 4 "l'urgence d'une autre politique à gauche"

Sortie ce jeudi 13 décembre. Signatures individuelles (Alain Faradji pour GU,Stephanie Treillet C&A, Pierre Laporte Fase, Ingrid Hayes GA)

Publications sur nos sites respectifs
.

c) Une Lettre Infos
Une expression commune texte, édito...), des brèves, des contributions individuelles ou de composantes.
Envoi sur les listes de diffusion (militant-e-s/sympathisant-e-s) des organisations.
Sortie de la n°1 en janvier.
Réunion de travail Mercredi 19 décembre à 18h30 au Père Tranquille (Halles près de la Porte Lescot).
Format, Maquette possible, contenu du premier numéro de janvier

En janvier, on précise régularité souple et possibilité d'en faire un support pour un blog.

d) République et Socialisme

Présence de 2 camarade de RetS.
Texte des 4 amendé par RetS, nouvelles formulations sur ce qui fait débat (rapprochement politique "pour faire des propositions à tout le FdG", citoyenneté/nationalité).
A valider par les composantes dans les jours à venir.

Prochaine Réunion Mardi 8 janvier à 18h à l'AGECA


:arrow: L’urgence d’une autre politique à gauche
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede altersocial » 29 Déc 2012, 17:53

Journées d’étude de la Gauche Anticapitaliste

Transformation révolutionnaire de la société, révolution(s) citoyenne(s) : questions de stratégie .

Samedi 12 janvier

9h30 – 12h30 : Mouvement ouvrier/mouvement républicain

Retour sur les « valeurs » issues de la Révolution française ; citoyenneté, oppressions spécifiques ; identités multiples ; démocratie politique et domination de classe.

Animation : Louis-Marie Barnier et Guillaume Liegard



14h – 17h30 : Révolution par les urnes et/ou mouvement social

Retour sur quelques expériences historiques (Front Populaire, Unité Populaire, Mitterrand 1981-1983).

Animation : Dominique Angelini et François Coustal



18h – 21h : Révolution citoyenne, mobilisation populaire, mouvement d’en bas : quelle stratégie pour la transformation sociale ?

Débat avec :

- Bruno Della Sudda (Les Alternatifs)

- Eric Coquerel (Parti de Gauche)

- Guillaume Floris (Gauche Anticapitaliste)

- Myriam Martin (Gauche Anticapitaliste)



Dimanche 13 janvier

9h30 – 12h : Venezuela, Bolivie, Equateur…

Révolution bolivarienne, révolution citoyenne : mythe(s) et réalité(s) ?

Animation : Flavia Verri et Sébastien Ville



13h – 16h : Les institutions

Un piège ? Un instrument de lutte pour l’hégémonie ? Un levier pour la transformation sociale ? Que faire dans les institutions et que faire des institutions ? Quelle pratique pour les anticapitalistes ?

Animation : Samy Johsua et Francis Vergne



Inscription : contact.gauche.anticapitaliste@gmail.com
Date evénement:
Samedi, 12 Janvier, 2013 - 09:30 - Dimanche, 13 Janvier, 2013 - 16:00


Rencontre entre le Parti communiste français et Gauche Unitaire

Le lundi 22 octobre, des délégations du Parti communiste français (Pierre Laurent, Olivier Dartigolles, Francis Parny, François Auguste) et de Gauche unitaire (Christian Picquet, Alain Faradji, Marie-Pierre Toubhans, François Calaret, Francis Sitel) se sont rencontrées pour procéder à un tour d’horizon politique.

Elles ont constaté leurs grandes convergences sur l’appréciation de la nouvelle situation ouverte par les victoires électorales du printemps, le danger que les reculs du gouvernement de François Hollande face au mur de l’argent ne provoque une terrible déception faisant le jeu d’une droite de plus en plus influencée par le Front national, la nécessité que soit mise en œuvre une autre politique. Pour les deux formations, l’heure est donc au rassemblement de toutes les énergies disponibles au combat pour une majorité et un gouvernement à la hauteur des attentes populaires.

Les deux délégations ont en ce sens conclu qu’il revenait au Front de gauche de poursuivre et amplifier son action, d’être la force de propositions et de mobilisation dont notre peuple a besoin dans la perspective d’une rupture franche avec le modèle néolibéral, d’être à l’initiative d’un vaste front anti-austérité dans le prolongement du succès de la marche organisée le 30 septembre contre la ratification du traité budgétaire européen. Ce qui implique qu’il actualise sa démarche stratégique, qu’il renforce ses structures de travail à tous les niveaux, de son conseil national à ses fronts thématiques ou au Front des luttes, qu’il s’enracine sur le terrain grâce au développement des assemblées citoyennes, qu’il s’ouvre à toutes celles et tous ceux qui partagent son ambition pour la gauche.

Les deux délégations ont en outre relevé que les réflexions de chacune des composantes du Front de gauche s’enrichissaient de l’expérience réalisée en commun. Le Parti communiste français a, dans ce cadre, présenté les enjeux et objectifs de son congrès de mars 2013. Gauche unitaire, pour sa part, a fait état des débats engagés avec d’autres organisations dans le but de contribuer à l’essor du Front de gauche.

A l’issue de la rencontre, et au vu des éléments convergents de réflexion qu’elle aura fait apparaître, il a été convenu de mettre en place un groupe de travail commun chargé d’approfondir l’échange entre les deux formations sur les enjeux de la période politique et les objectifs qui en découlent pour la reconstruction d’un projet d’émancipation pour le XXI° siècle.


A lire également :

:arrow: Conseil National de Gauche Unitaire : Résolution sur la situation politique
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede altersocial » 31 Déc 2012, 11:51

L'ACU (de la FASE donc de l'hypothétique 3ème pilier -ça va vous suivez? :mrgreen: ) propose un séminaire sur le contenu du communisme. Intéressant.

Séminaire "Communisme"
Ce que nous entendons par Communisme
Écrit par Les communistes unitaires
Samedi, 02 Février 2013 09:45

« Initié par l’Association des communistes unitaires, le séminaire "Communisme" a pour objet d’être un espace de travail et de débat entre des femmes et des hommes désireux de penser et de faire vivre le communisme du 21ème siècle, ou de dialoguer avec eux. » (Voir Note d'Intention du 3 décembre 2012)

On trouvera dans cette rubrique les contributions et documents préparatoires et produits pendant le séminaire ainsi que des articles en complément.

«L’ACU est à l’origine de ce projet de séminaire ; mais nous souhaitons mettre en débat son ordre du jour même, les thématiques. Nous sollicitons votre point de vue sur cette note d’intention. Une séance de travail de cadrage sur ce projet pourrait avoir lieu en janvier pour un lancement du séminaire début février.
Contact : acu[@]plateformecitoyenne.net». (Note d'intention)

La Note d'intention en discussion - 3 décembre 2012

Les contributions et réactions : (mise en ligne à venir...)

:arrow: État/peuple - Domination/Émancipation, Pierre Zarka - 16/12/2012
Mots-clefs : dépassement - État/peuple - domination, exploitation

:arrow: "Émancipation", Didier Bustamante - 13/12/12
Mots-clefs : dynamique/autonomie citoyenne - émancipation - Front de gauche - révolution

:arrow: "Communisme", "Socialisme", B. Calabuig, 10-12/12
Mots-clefs : fin de l'histoire - émancipation - salariat - État - avant-garde - étapes/processus

:arrow: 'Dépassement du capitalisme", discussion, M. Mourereau, P. Nicolas, F. Bouviolle, J.P. Rioual, Raoul Alonso, Laurent Lévy - 08-12/12/12
Mots-clefs : compétitivité, processus, moyens, concept/sémantique/intelligibilité

:arrow: "Crimes commis au nom du communisme", discussion, J. Alapetite, L. Lévy, F. Bouviolle, P. Cours-Saliès - 06-10/12/12
Mots-clefs : histoire et nous, État, stalinisme, Boukharine/Trotsky

:arrow: Quelques remarques, Laurent Lévy, 04/12/12
Mots-Clefs : dépassement du capitalisme - courant communiste - "crimes commis au nom du communisme"

Des articles :

Tirer les leçons du passé pour forger une stratégie d'avenir, Jean Lojkine, L'Humanité, 18/12/2012

Pour en finir avec le totalitarisme, Roger Martelli, 7/11/212



Note d'intention.pour un séminaire "Communisme"
Écrit par Les communistes unitaires
Lundi, 03 Décembre 2012 09:51

(3 déc. 2012)

Initié par l’Association des communistes unitaires, le séminaire "Communisme" a pour objet d’être un espace de travail et de débat entre des femmes et des hommes désireux de penser et de faire vivre le communisme du 21ème siècle, ou de dialoguer avec eux.

Si la transformation révolutionnaire de la société ne s’écrit pas à l’avance dans son menu, si elle ne peut être livrée clés en mains à ceux qui n’en seraient dès lors que ses bénéficiaires, il n’empêche qu’elle ne se fera pas ni par la volonté du Saint Esprit, ni par simple coïncidence des différentes luttes populaires. Une pensée / théorie du "dépassement", en même temps que des expérimentations et des pratiques, est nécessaire.

Nous nous inscrivons dans la continuité du courant historique communiste, qui dépasse de beaucoup le champ du 20ème siècle, dans ce qu’il a porté de meilleur au cours des siècles : combat contre toutes les oppressions et toutes les aliénations, combat pour l’égalité – de la Commune aux luttes populaires contre le colonialisme, de l’exigence du droit de vote des femmes à la lutte contre tous les racismes… -, combat contre toutes les dépossessions et contre la marchandisation de tout.

Dans le même temps, nous cherchons à refonder l’engagement communiste, pour affronter les défis d’aujourd’hui : ceux de la mondialisation des relations économiques, sociales et culturelles, ceux de l’ère nouvelle ouverte par la généralisation des nouvelles technologies de l’information, ceux de l’autogestion et du pouvoir du peuple, ceux de l’épuisement de la planète et de la sauvegarde de l’espèce humaine, ceux qui associent la promotion de toutes les solidarités et le respect de l’individualité de chacun.

Nous cherchons à réfléchir à la révolution aujourd’hui nécessaire, pour dépasser le capitalisme et toutes les dominations : révolution démocratique, pour rompre avec la citoyenneté pauvre du système délégataire actuel, avec des formes de représentation qui pervertissent la démocratie ; révolution qui investisse aussi le champ du travail, de sorte que la production du « nécessaire » ne soit plus - pour les productrices et les producteurs - la négation de la « libre réalisation de soi-même ».

Nous voulons réfléchir - avec celles et ceux que ces réflexions intéressent, sans esprit de boutique et volontairement à l’écart des enjeux de pouvoir et de relations entre organisations - non pas à un programme mais à une direction à prendre. Et nous le concevons non pas en vase-clos, comme si notre culture politique ne devait pas se mêler à d’autres, mais, au contraire, de manière ouverte, en favorisant les métissages sans uniformisation. Ainsi, par exemple, nous serons en dialogue avec les militants de l’ « éco-socialisme », terme dont nous nous attacherons à souligner à la fois l’intérêt et les limites.

Nous pensons que cela peut être utile pour que les luttes les plus immédiates soient moins récupérables et plus puissantes, et que se projeter dans la perspective d’une organisation de la société – non pas une utopie-modèle prêt à l’emploi mais l’utopie – à la fois espoir et tension déterminée à changer le réel -, contribue à déterminer les vrais rapports de forces. La sécurité sociale – une avancée communiste, selon nous - aurait-elle vu le jour si ceux qui l’avaient inventée s’étaient contentés de penser dans les limites de ce qui semblait possible dans un pays alors ravagé par la guerre ?

Face à une crise globale du système capitaliste qui recouvre toutes les sphères de la vie humaine, se projeter au-delà de son horizon est devenu l’enjeu du présent. Certains ont préféré abandonner le nom communisme, entaché par le « socialisme réel » des pays de l’Est et les crimes faits en son nom. Mais existent alors le risque de jeter le bébé avec l’eau du bain, la tendance à rabougrir l’ambition et finalement la possibilité de renoncer à la radicalité nécessaire, dans un monde où l’entre-deux n’est plus crédible, ni possible.

Ainsi, on peut n’avoir aucune complaisance envers les crimes commis au nom du communisme et ne rien céder à la nécessité de cette transformation de la société dont « communisme » est le nom.

Au contraire, nous pensons que le communisme, refondé, revivifié, peut être un puissant catalyseur : non pas un parti, ni une institution mais mouvement d’idées et d’actions, dynamique politique populaire où l’appropriation du devenir commun, par chacun(E), résulte d’une élaboration collective incessante, seule susceptible de fournir des repères aux élans de spontanéité qui caractérisent toute révolution. Élaboration à laquelle des initiatives et forces politiques peuvent bien sûr contribuer, mais pas seules et sans aucune prééminence.



Cela ne nous empêche pas de « faire de la politique » avec tous les antilibéraux, les anticapitalistes, les libertaires, les socialistes, les autogestionnaires, les alternatifs, les écologistes radicaux, les postcapitalistes et beaucoup d’autres ; c’est même le contraire : avec notre boussole - notre communisme -, nous ne concevons notre action que dans la convergence avec toutes les forces et tous les citoyens qui veulent rompre avec l’ordre libéral, économique, social ou politique.

* * *

Le séminaire "Communisme" déclinerait une série de soirées thématiques en 2013 et 2014. Une problématique serait communiquée avec l’invitation, en amont du jour J, pour que les participants puissent contribuer par écrit ou se préparer.

Chaque soirée, toutes les quatre à six semaines environ, serait introduite par deux ou trois intervenants qui présenteraient les enjeux du thème choisi et son approche. Une large place serait laissée au débat entre les participants.

Les séances seraient filmées et enregistrées : films et enregistrements seront rendus disponibles sur le Net (plusieurs sites possibles). Des synthèses des débats pourraient être réalisées et publiées. La matière ainsi formalisée pourrait nourrir la réalisation d’un ouvrage collectif.

Premières idées de thèmes :

- Séance inaugurale de problématisation concertée des thèmes proposés : l’ordre dans lequel ils seront abordés découlant de cette « problématisation ».
- Qu’est-ce que la domination ? Qu’est-ce que l’émancipation ?
- Déjà là du communisme ou communisme opérationnel, des exemples : la gratuité ? la révolution numérique ?
- En finir avec l’État ? Quoi, à la place ?
- Le "communisme municipal" n’est-il qu’un passé glorieux mais sans avenir ?
- La centralité du travail en question
- La propriété
- …. …. ….

À noter, trois initiatives du même type existent déjà, l’une à Aubagne (coordonnée par Bernard Calabuig), une autre à Montluçon (coordonnée par Pierre Goldberg) et une à Lorient (coordonnée par Jean Le Bohec).

L’ACU est à l’origine de ce projet de séminaire ; mais nous souhaitons mettre en débat son ordre du jour même, les thématiques. Nous sollicitons votre point de vue sur cette note d’intention. Une séance de travail de cadrage sur ce projet pourrait avoir lieu en janvier pour un lancement du séminaire début février.
Contact : acu[@]plateformecitoyenne.net Objet : Note d'intention
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede luco » 31 Déc 2012, 13:49

Je trouve que les thèmes qui seront abordés par la GA lors de ses journées d'étude sont très intéressantes étant donné leur choix de faire partie du FDG.

Il s'agit bien de discuter de ce qui fait débat entre MR et réformistes/anti-libéraux depuis toujours : place des institutions, rôle des mouvements sociaux et révolutionnaires et victoires électorales, position vis à vis d'expériences type Venezuela et leurs aspects populistes.

Il est toujours mieux de discuter le plus largement possible de ces questions que de rester entre convaincus.

Rien par contre sur l'écologie...

Sur l'ACU, je pense au contraire que le mot "communisme" est justement condamné pour longtemps encore à un rôle de repoussoir et d'épouvantail.
Avatar de l’utilisateur-trice
luco
 
Messages: 377
Enregistré le: 30 Déc 2008, 14:43

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede Nico37 » 27 Jan 2013, 16:23

Image

Ce premier numéro de Trait d’Union est édité par quatre formations (C&A, FASE/ACU, GA, GU), mais a vocation à s’élargir rapidement à d’autres. La discussion menée avec République et Socialisme a abouti à un constat de convergences importantes, et elle est aussi en cours avec les Alternatifs, qui s’inscrivent dans la démarche. La prochaine édition de ce bulletin d’information et de débat sera donc élargie."

Trait d'Union n°1 (.pdf)
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Un troisième pilier au Front de gauche ?

Messagede altersocial » 27 Jan 2013, 19:54

Moui, bah justement le topo sur les nationalisations montre bien qu'il s'agit d'une gauche qui fétichise l'Etat comme instrument neutre pour organiser l'économie, intouchable aux lois du marché :confus: L'article sur l'appropriation sociale, qui confond dès le départ étatisation des moyen de production et socialisation des moyens de production devient quand même un peu plus critique sur la fin.

Trait d'Union a écrit:En rester à la seule question de la propriété sans poser celle des pouvoirs conduirait
à reproduire des impasses étatiques et les logiques de « caporalisation », en contradiction avec la visée d’une révolution démocratique.


Propriété, pouvoirs, d'accord. Mais rien sur le marché et la planification démocratique, et quand je dis marché cela inclut également le marché du travail, la marchandise-travail que cette gauche radicale n'appréhende pas comme étant au coeur du système d'exploitation. On en reste au stade de réformes juridiques (propriété-pouvoir) sans toucher au fondement économique qui repose sur la marchandise et le salariat.

:gratte:
Avatar de l’utilisateur-trice
altersocial
 
Messages: 1442
Enregistré le: 14 Juil 2012, 19:51

Suivante

Retourner vers Organisations, partis, mouvements politiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité