Mille babords attaqué par...

Re: Mille babords attaqué par...

Messagede Béatrice » 06 Avr 2017, 18:24

La Commission Bibliothèque de Mille Bâbords a décidé d’organiser un cycle de débats sur les conditions actuelles de la lutte contre l’oppression. Les deux premiers auront pour thème : "Comment lutter contre le racisme".



vendredi 7 avril 2017
à 19 h

Présentation de La Fabrique du Musulman de Nedjib Sidi Moussa

Entre le marteau et l’enclume : racisme anti-musulmans et enfermement identitaire

- Dans le cadre du cycle de débats : "Comment lutter contre le racisme ?" la commission bibliothèque de Mille Babords a décidé d’organiser une discussion autour du livre La fabrique du Musulman (Libertalia) de Nedjib Sidi Moussa, en présence de l’auteur.
http://www.millebabords.org/spip.php?article30576



vendredi 19 mai 2017
à 19 h

Comment lutter (vraiment) contre le racisme ?

Débat avec Pierre Stambul de l’UJFP et le soutien de l’ATMF Aix en Provence

Dans le cadre du cycle de débats : Comment lutter contre le racisme ? Mille Babords organisera un débat le 19 mai prochain autour de l’ouvrage collectif Une parole juive contre le racisme (Syllepse), avec la participation de Pierre Stambul, membre de l’UJFP (Union juive française pour la paix), et le soutien de l’association des Travailleurs Maghrébins de France Aix en Provence.
http://www.millebabords.org/spip.php?article30577
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2776
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Mille babords attaqué par...

Messagede Béatrice » 23 Juin 2017, 00:12

Réponse de Mille Bâbords à l’article du Monde du 9 juin 2017, signé de Jean Birnbaum sous le titre :

« La gauche déchirée par le racisme antiraciste »

« La gauche déchirée par le racisme antiraciste »

L’équipe de Mille Bâbords a lu avec grand intérêt votre article dans Le Monde du 9 juin qui nous a posé problème dès la première ligne puisqu’il présentait Mille Bâbords comme une « librairie »… Il est bien regrettable que vous ne vous soyez pas informé auparavant sur qui nous étions (cf. notre site www.millebabords.org entre autres sources).

Mille Bâbords n’est pas une « librairie » (serait-ce un anglicisme malheureux de votre part ?) mais une médiathèque militante (association loi 1901 et donc sans but lucratif) qui est aussi et surtout, depuis 17 ans, un lieu associatif : un « carrefour des luttes » sur Marseille et sa région, notamment à travers son site, son agenda militant et sa lettre d’infos hebdomadaire - "Cette semaine" envoyé à environ 3000 abonné.e.s - qui en fait son succès.

Son local est bien connu pour accueillir, outre sa Médiathèque, des réunions, débats, conférences, projections pour les associations et collectifs inscrits dans les luttes sociales, locales, nationales voire internationales, du moment qu’ils entrent dans le cadre des « Mille gauches » [1].

Et ce local n’est pas réservé, au nom même de notre charte, aux seules organisations libertaires.

C’est dans ce cadre que Mille Bâbords a accueilli le 28 octobre 2016 un débat sur le « racialisme » organisé par un groupe militant n’appartenant pas à notre association, mais avec l’accord préalable de l’équipe de coordination comme de nombres événements organisés dans notre local. Ce débat a été perturbé avec l’intention revendiquée de violemment s’opposer aux thèses annoncées et "d’empêcher cette discussion’, en employant des méthodes qui peuvent difficilement passer pour « libertaire », s’en prenant physiquement aux organisateurs, au public et finalement au local.

Nous récusons donc cette « facilité » qui consiste à réduire cet événement lamentable à une confrontation entre « libertaires » ennemis. Les clivages autour de ces questions brûlantes vont bien au-delà du seul courant libertaire et même de la seule extrême-gauche. Le 28 octobre ce n’était pas la question de l’anarchisme qui était « à l’honneur » mais des thématiques plus « identitaires » : « post-colonialisme », « racialisme », luttes des « premiers concernés », poids et place des pratiques de « non-mixité choisie », « intersectionnalité », limites ou universalité de la lutte de classes… Toutes ces questions sont bien mises en valeur dans le reste de votre article. Nous aurions cependant apprécié que le cas spécifique de Marseille et de Mille Babords eût été un peu plus approfondi et un peu mieux étayé.

Mille Bâbords a heureusement reçu un soutien important (y compris financiers pour les dégâts provoqués dans le local) de nombreux militants de Marseille ou d’’ailleurs qui ont largement dénoncé cette violence qu’on aurait plutôt attendu de « fachos » ou de milices pro-israeliennes radicales mais certainement pas de ces agresseurs qui n’ont d’ailleurs signé aucun des tracts qu’ils ont laissés sur place ou communiqués publiés par la suite, se revendiquant d’un "anti-colonialisme" ou se définissant comme "militant-es racisé-es majoritairement femmes, gouines, trans de différents horizons politiques marseillais" [2] !

Sinon, le fond votre article est très intéressant et recoupe des interrogations et réflexions qui traversent depuis longtemps les "milles gauches" à Marseille, ville multiculturelle par excellence et concernent donc évidemment aussi Mille Bâbords et tou.te.s qui le soutiennent et le font vivre. Nous profitons de cette occasion pour les remercier.

L’équipe de coordination de Mille Bâbords, Marseille, le 22 juin 2017


http://www.millebabords.org/spip.php?article30805
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2776
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Précédente

Retourner vers Organisations, partis, mouvements politiques

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité