Page 1 sur 1

Théâtre & Politique - CICP 20 juin 2013

MessagePosté: 13 Juin 2013, 23:32
de Nyark nyark
Oui, théâtre et politique font bon ménage ! Alors que l’on s’apprête à subir les pompeuses commémorations officielles de ce qui aurait du être la Der des Der, nous proposons une pièce féministe, populaire et antimilitariste, aussi drôle que sérieuse, suivie d’un débat sur le rapport politique entre théâtre et spectateurs.
N’hésitez pas à venir !
Merci de relayer, dans la mesure de vos moyens…
Bien à vous,
l’équipe de Quilombo


Le jeudi 20 juin 2013
THÉÂTRE ET POLITIQUE

Soirée en présence de Sylvie Gravagna de la compagnie Un pas de côté et d'Olivier Neveux, auteur de Politiques du spectateur (La découverte).
Au CICP (21 ter rue Voltaire, 75011 Paris - Métro Rue des Boulets / Nation).
Dès 19h45 (Entrée gratuite)
La soirée commencera à 20h par la pièce de Sylvie Gravagna Victoire, la fille du soldat inconnu. S’ensuivra une discussion en compagnie de celle-ci et d’Olivier Neveux, auteur de Politiques du spectateur, sur les rapports entre théâtre et politique.

Victoire, la fille du soldat inconnu (Sylvie Gravagna / Un Pas de Côté) : en douze tableaux, Sylvie Gravagna raconte la jeunesse de Victoire Bayarht - surnommée Chourinette - de sa naissance, le 14 juillet 1916 à Paris, alors que son père meurt à Verdun dans un grand feu d’artifice, jusqu’à l’année 1949, où elle lit « Le Deuxième Sexe » de Simone de Beauvoir, non sans soulagement...

Politiques du spectateur (O. Neveux, La découverte, 2013) : face au monde, ses crises et son devenir, un théâtre s’invente. Il réagit, dénonce, explique, illustre, propose : ce théâtre est politique. À ce titre, il s’inscrit dans une longue histoire, bien souvent déconsidérée : celle d’un théâtre qui prend acte des batailles de son temps. Mais ce théâtre d’aujourd’hui n’est pas homogène, il défend des orientations politiques dissemblables, et fait en particulier de la place accordée au spectateur le lieu d’enjeux différents. En effet, la politique au théâtre se découvre aussi et de façon décisive dans le rapport que le spectacle entend entretenir avec son spectateur. C’est à travers ce prisme qu’Olivier Neveux propose d’analyser le champ théâtral politique à l’heure du néolibéralisme, offrant là une cartographie originale pour se repérer dans la masse importante des spectacles qui le composent. Comment le théâtre "transgressif" conçoit-il ses spectateurs ? Quelles facultés le théâtre "postdramatique" entend-il solliciter ?

http://www.librairie-quilombo.org/Theatre-et-politique