Divers théâtre et compagnies

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede Lila » 12 Juil 2017, 19:26

Spectacle : « Ta violence, mon tabou »

Eva DT

Joué par la comédienne Mbembo, et la slameuse Eva DT, le texte de « Ta violence, mon tabou », qui
mêle slam et narration, expose le huis-clos de la violence conjugale, et dénonce publiquement ce tabou et l'omerta imposée à la femme victime. Il insiste, non pas sur les coups physiques, les plus facilement "repérables", mais sur l'emprise, moins connue du grand public, l'emprise qui est au coeur du système violent qui amène la femme à ne plus comprendre comment s'en sortir et à accepter les coups les plus violents.

Avec la force du texte incisif et émouvant, le spectacle raconte une histoire particulière, narrée
presque sous forme de conte, et l'entremêle de slams coups de poing. Le spectacle suspend le
souffle. On n'en sort pas indemne.

Un spectacle qui vise à :
- Sensibiliser pour lutter contre la violence,
- En parler pour que les victimes se sentent moins seules et pour établir un lien de solidarité,
- Provoquer l'action et non les larmes.
Qui peut être prolongé par des actions culturelles : débats, tables rondes, ateliers, …
Un spectacle culturel mais accessible à tous. Tous les publics ressortent conquis et sensibilisés,
même les plus jeunes.

Si vous souhaitez plus d'informations, en vue d'une éventuelle programmation pour vos événements,
festivals, ou autres : amandine.marseguerra02@gmail.com

https://marchemondialedesfemmesfrancedo ... 2b0338.pdf
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1720
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede bipbip » 16 Juil 2017, 15:51

Festival d'Avignon. Voyage sans retour dans la « jungle » de Calais

Dans le cadre d’« Un jour, un auteur », organisé par le Centre national des écritures de spectacle, lecture de No Border, de Nadège Prugnard avec la complicité de Guy Alloucherie. Un texte choc, une plongée dans le quotidien des migrants.

Elle a noté leur nom. Un à un. Elle sera ce rempart contre l’oubli. Elle sera la mémoire vive de ces jeunes hommes qui tentent depuis des mois de traverser la Manche, de rejoindre l’Angleterre où les attend un frère, un cousin lointain, un vieil oncle. Alors elle a noté leur nom, scrupuleusement. Certains ont disparu, peut-être engloutis par les eaux. Sans sépulture. Mais pas sans nom. Des larmes coulent sur le visage de Nadège Prugnard. Première lecture de No Border l’autre matin à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. Moment intense. On est suspendu à ses lèvres. Elle s’accroche à la table, tangue au fil de ce récit brut, mais ne sombre pas. Elle martèle les mots. Ça clashe. Ça fait mal. Ça bouscule notre conscience. Bonne ou mauvaise. Chacun y reconnaîtra la sienne.

C’est un long poème épique, une tirade coup-de-poing pour raconter une expérience de vie, deux ans durant, dans la « jungle » de Calais. Nadège Prugnard ne fait jamais les choses à moitié. Éternelle révoltée, belle et rebelle, elle ne se contente pas d’images diffusées à la va-vite et de discours lénifiants. Elle a foncé à Calais. Avec des fleurs. Elle a porté des fleurs aux enfants de la jungle. En signe de bienvenue. Elle a bu du thé avec eux, mangé du mafé avec les doigts, ri devant leurs mille et une astuces de survie, pleuré en silence à l’écoute des drames racontés avec pudeur. Elle a couru sur la plage pour hurler sa rage.

Faire tomber les murs

Insulter la mer. Insulter les barbelés de la forteresse Europe. Insulter les flics. No Border. Lever les frontières. Faire tomber les murs. Ceux qui se sont dressés dans les têtes. Ceux qui engendrent la haine et la peur et finissent par nous avilir tous autant que nous sommes, que l’on soit d’un côté ou de l’autre. Alors Nadège Prugnard dégaine ses armes, les seules qu’elle possède, des mots pour retrouver notre dignité perdue. Pour dépasser la honte qui ne dit pas son nom et s’incruste insidieusement dans la peau et dans les têtes. Pour être de nouveau capable de les regarder dans les yeux. Eux, ceux qu’on laisse croupir dans des no man’s land à ciel ouvert. À Calais ou à Lampedusa. Ni la boue, ni le froid, ni la pluie, ni le vent ne les feront renoncer. Ils ont bravé la guerre, les exécutions sommaires, Daech, la famine, la misère. Ils ont défié la mort. Ils sont là, dans des conditions indignes, debout, dignes. Ils ne demandent qu’à vivre.

... http://www.humanite.fr/festival-davigno ... ais-638828
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede Lila » 23 Juil 2017, 18:05

Au festival d’Avignon, 10 jeunes femmes issues des quartiers populaires racontent leur histoire

Au festival d’Avignon, qui s’achève dans un peu plus d’une semaine, partez à la découverte de ces 10 jeunes comédiennes originaires de quartiers populaires parisiens, qui se produisent dans le spectacle "Flammes" mis en scène par Ahmed Madani. Ce dernier explique que ce spectacle "raconte des histoires d’humanité".

à voir : https://www.tf1.fr/tf1/jt-20h/videos/fe ... xtor=AD-28
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1720
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede bipbip » 27 Juil 2017, 19:37

Voyage sans retour dans la « jungle » de Calais
Dans le cadre d’« Un jour, un auteur », organisé par le Centre national des écritures de spectacle, lecture de No Border, de Nadège Prugnard avec la complicité de Guy Alloucherie. Un texte choc, une plongée dans le quotidien des migrants.
Elle a noté leur nom. Un à un. Elle sera ce rempart contre l’oubli. Elle sera la mémoire vive de ces jeunes hommes qui tentent depuis des mois de traverser la Manche, de rejoindre l’Angleterre où les attend un frère, un cousin lointain, un vieil oncle. Alors elle a noté leur nom, scrupuleusement. Certains ont disparu, peut-être engloutis par les eaux. Sans sépulture. Mais pas sans nom. Des larmes coulent sur le visage de Nadège Prugnard. Première lecture de No Border l’autre matin à la Chartreuse de Villeneuve-lez-Avignon. Moment intense. On est suspendu à ses lèvres. Elle s’accroche à la table, tangue au fil de ce récit brut, mais ne sombre pas. Elle martèle les mots. Ça clashe. Ça fait mal. Ça bouscule notre conscience. Bonne ou mauvaise. Chacun y reconnaîtra la sienne.
C’est un long poème épique, une tirade coup-de-poing pour raconter une expérience de vie, deux ans durant, dans la « jungle » de Calais. Nadège Prugnard ne fait jamais les choses à moitié. Éternelle révoltée, belle et rebelle, elle ne se contente pas d’images diffusées à la va-vite et de discours lénifiants. Elle a foncé à Calais. Avec des fleurs. Elle a porté des fleurs aux enfants de la jungle. En signe de bienvenue. Elle a bu du thé avec eux, mangé du mafé avec les doigts, ri devant leurs mille et une astuces de survie, pleuré en silence à l’écoute des drames racontés avec pudeur. Elle a couru sur la plage pour hurler sa rage.
... http://www.humanite.fr/festival-davigno ... ais-638828


OFF/Avignon. Danielle Casanova, la résistante Corse
Un spectacle bilingue par une compagnie insulaire qui défend le portrait de la militante progressiste et grande résistante. Toujours profondément humaine.
C’est un spectacle à la fois attachant et peu commun que propose Saveriu Valentini, le metteur en scène de ce texte écrit par Rinatu Coti. L’indomita Donna est joué en Corse et en Français, par une troupe qui ne l’avait jusque là joué seulement sur l’Île de beauté.
Les comédiens, Marianna Nativi, Danaé et Délia Sépulcre Nativi et Vincent Triay interprètent les derniers jours de la résistante et militante communiste Danielle Casanova, morte le 9 mai 1943, déportée à Birkenau, camp de femmes à deux kilomètres d’Auschwitz.
Sans en faire un hommage linéaire, ils s’attachent au contraire à saluer une mémoire et au delà une attitude humaine, par petites touches sensibles et poétiques. « Sa vie a été un un long parcours de la Corse à Paris où elle a suscité une adhésion totale pour faire font contre le fascisme » indique Saveriu Valentini qui défend sa vision « totalement imaginaire d’une femme jamais soumise ».
https://www.humanite.fr/offavignon-dani ... rse-639196
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede bipbip » 16 Aoû 2017, 18:01

Théâtre social : quand Philippe Durand raconte les Fralib

« TRAVAILLER SANS PATRON », affichait la Générale, théâtre et coopérative artistique et politique parisien. Nous étions le 65 mars, peu après la manifestation du 1er mai. Le comédien Philippe Durand, habitué des planches, y jouait 1336 : Parole de Fralibs, seul en scène, en se faisant porte-voix des témoignages bruts collectés dans l’usine des anciens ouvriers Lipton, en lutte pendant 1336 jours. Grèves, occupations, boycotts, bras de fer avec la justice : les Fralib refusent le chèque de départ et se battent afin de récupérer leur outil de travail. Rare : ils ont gain de cause et lancent leur marque de thé au sein d’une Scop qu’ils s’échinent, depuis, à garder debout. Cela fit grand bruit. Cette bataille, le comédien a choisi de la rapporter de l’intérieur, avec l’accent des premiers concernés. Dans la salle, ce soir-là : des « nuitdeboutistes », des lycéens impliqués dans les blocages, des salariés en grève et syndiqués. Parce qu’elle est une métaphore éloquente du monde du travail, la lutte des Fralib est une boussole ; Durand en fait un mode d’emploi. Quelques jours avant la représentation, nous lui demandons de nous parler des origines de cette pièce. Le comédien qui, en parallèle, se prépare à incarner l’un des Lehman Brothers au théâtre du Rond point, a la voix calme. Philippe Durand nous lit, pendant l’échange, des passages d’un épais manuscrit rassemblant tous les témoignages collectés dans l’usine de Géménos.

... https://www.revue-ballast.fr/theatre-social-fralib/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede Pïérô » 17 Aoû 2017, 01:20

Putain d'Usine - le BD concert - teaser 2017

Putain d'Usine - le BD concert
https://www.facebook.com/Improjection/
spectacle créé en 2016 par Improjection et Goneprod à partir de l'oeuvre de JP Levaray et Efix
en partenartiat avec le Lyon BD Festival 2017, la MJC du Vieux Lyon, le Jack Jack, Nuées d'Images
avec
Mathieu Frey, récit, machines
Fred Demoor, guitare
Rémi Matrat, sax, chant
Stef Giner, contrebasse, basse, violon
Maurizio Chiavaro, batterie, percussion
video : Moroz production
son : Mickael Maudet
contact scène : improjection@goneprod.fr

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede bipbip » 16 Sep 2017, 11:53

Paris samedi 16 septembre 2017

Théâtre « Louise Michel, la louve »

à 16h, Médiathèque Françoise Sagan
8 Rue Léon Schwartzenberg, Paris 10e

Image

Louve ou vierge rouge ? Louise Michel partage ses passions et ses convictions dans une épopée qui nous entraîne de la Commune à la Nouvelle-Calédonie.

La représentation sera suivie d'un exposé de Mme Françoise Delorme, de l'Association Histoire et Vie du 10e et d'un échange avec le public.

Compagnie : Gexis
Mise en scène : Emmanuel Desgrées du Loû
Avec : Clémentine Stépanoff

Entrée libre, sur réservation au : 01 53 24 69 70

http://www.commune1871.org/?Samedi-16-s ... l-la-louve
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede bipbip » 05 Oct 2017, 22:28

Millau (12) samedi 7 octobre 2017

Spectacle-concert « PUTAIN DE GUERRE – Le Dernier Assaut »

20h30, au Théâtre de la Maison du Peuple à Millau

Image

Organisé par l’APHSM (Association pour la Promotion de l’Histoire Sociale Millavoise) qui édite la revue millavoise « La Main Chaude » :

…Spectacle-concert « PUTAIN DE GUERRE – Le Dernier Assaut » de/avec le dessinateur TARDI, la chanteuse engagée Dominique GRANGE et le groupe Accordzéâm le Samedi 7 Oct. 2017 à 20h30 au Théâtre de la Maison du Peuple à Millau…

RÉSERVATIONS : revue.lamainchaude@laposte.net / (05.65.62.53.93)

TARIFS : Plein 12€ / Réduit 6€ (cf. détail ci-après)

PROPOS du spectacle :

Le spectacle PUTAIN DE GUERRE ! – LE DERNIER ASSAUT est un plaidoyer vigoureux et sans concession contre la guerre, contre toutes les guerres, les destructions et les massacres qu’elles génèrent au profit des industriels et des marchands d’armes.
Le dessinateur Tardi et la chanteuse engagée Dominique Grange ont monté avec le groupe Accordzéâm, à partir des images de l’album de Bande Dessinée « PUTAIN DE GUERRE ! », puis « LE DERNIER ASSAUT », ce spectacle-concert autour de la 1ère Guerre Mondiale, entremêlant habilement lecture de textes, chansons et projection de dessins, dont certains ont été réalisés spécialement pour la circonstance.

Chaque texte écrit et lu par Tardi précède une des chansons qu’interprète Dominique Grange, magnifiquement accompagnée par les 5 musiciens du groupe Accordzéâm : des chansons mythiques de la Grande Boucherie 14-18 comme « La Chanson de Craonne » ou « Gorizia » (écrites au front par des combattants anonymes),des textes signés d’auteurs célèbres (Aragon, Brecht, Sébastien Faure, mais également l’auteur compositeur écossais, Eric Bogle)… Et aussi des chansons originales, écrites et mises en musique par Dominique Grange, parfois étroitement reliées à un personnage, à des situations ou à des lieux mis en images par Tardi dans son livre : « Petits morts du mois d’août », «Au Ravin des enfants perdus/Chanson pour Vauquois», « La complainte des Bantams »,« Le dernier assaut »)…

Le réalisme des dessins des albums « PUTAIN DE GUERRE ! » et « LE DERNIER ASSAUT », projetés sur grand écran en fond de scène tout au long du spectacle, donne à celui-ci une émotion et une intensité dramatique hors du commun. Au point qu’il n’est pas rare que des spectateurs, immergés une heure et demie durant dans l’enfer du quotidien des poilus, aient du mal à cacher leurs larmes lorsque les lumières de la salle se rallument…

TARDI– Lecture
Dominique GRANGE – Chant

avec les musiciens du groupe ACCORDZÉÂM :
Michaël BIDEAULT
Franck CHENAL
Raphaël MAILLET
Jonathan MALNOURY
Nathanaël MALNOURY

http://www.anti-k.org/agenda/spectacle- ... er-assaut/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede Pïérô » 14 Oct 2017, 02:45

Paris, samedi 14 octobre 2017

Théâtre
« 1336 - parole de Fralibs »

durée 1h35 - à partir de 15 ans

à 17h, Maison des métallos, 94 rue Jean-Pierre Timbaud, Paris 11e

entrée libre, réservation conseillée

Image

Derrière « 1336 » se cache un décompte des jours de lutte, ceux passés de la fermeture de l'usine Fralib jusqu'à la fin du conflit entre Unilever et les ouvriers du groupe fabriquant les thés Lipton et Éléphant. 1336 est aujourd'hui la nouvelle marque des thés produits par la SCOP qu'ils ont créée en 2015. 1336 (parole de Fralibs) raconte ce combat de David et Goliath modernes. Après Paroles de Stéphanois, Philippe Durand prête sa voix à ces hommes et femmes qui, attachés à leur travail et refusant la fatalité, ont fait plier le géant économique. Le comédien donne corps aux rencontres qu'il a faites, aux interviews qu'il a menées auprès des Fralibs dans leur usine, à Gémenos près de Marseille, en gardant leurs paroles intactes. Cette épopée sociale, humaine, retrace les grands faits de cette aventure collective et rend un vibrant hommage au courage et à la pugnacité de ces ouvriers sauvant leur emploi et un savoir-faire artisanal.

http://www.maisondesmetallos.paris/2017 ... de-fralibs
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede bipbip » 30 Oct 2017, 21:07

« Gardarem - ou la brebis qui refusait qu’on lui coupât les poils », 12 représentations à Paris

12 représentations à Paris du spectacle « Gardarem - ou la brebis qui refusait qu’on lui coupât les poils », au théâtre de la manufacture des Abbesses.

Du 9 au 26 novembre les jeudis, vendredis, samedis (21h) et dimanches (17h).

Une pièce librement inspirée de la lutte du Larzac (1971-1981)
Par la compagnie l’Oeil du Renard
Mise en scène et écriture de Brunelle Lemonnier
Avec : Marthe De Carné, Fabian Hellou, Simon Quintana, Jeanne Lécrivain, Tanguy Martiniere, Lucia Palli, Marie Seguin

L’histoire :

Aranha, instance qui gère l’Ordre Etabli dans le pays de Subrémor doit décider du sort de la lutte d’Oménec, qui dure depuis neuf ans. A travers sa réflexion est rejouée cette lutte partuculière.

Neuf ans plus tôt, des paysans d’Oménec se voient annoncer qu’on va prendre leurs terres pour élargir un camp militaire. Le combat débute, et prends au fil des années des proportions gigantesques. Pour Aranha la question est posée : dans quelle mesure peut-elle accepter que l’Ordre Etabli soit bousculé ?

Payant.

Infos : http://www.loeildurenard.fr/

https://reporterre.net/Gardarem-ou-la-b ... s-poils-12
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede bipbip » 06 Nov 2017, 20:30

Spectacle du Bread and Puppet, théâtre et histoire chantée

Spectacle de Marionnettes, théâtre de tous les moyens, plus action que dialogues.

Mercredi 8 novembre 20h la troupe du Bread and Puppet vient jouer à la Parole Errante.

Image

« Nous voulons que vous compreniez que le théâtre n’est pas une convention établie, ni le temple d’un commerce comme vous le croyez, où vous payez pour avoir quelque chose en échange. Le théâtre c’est différent. C’est plutôt comme le pain, plutôt comme une nécessité. Le théâtre est une sorte de religion. C’est amusant. Il prêche des sermons et construit un rituel auto-suffisant où les acteurs essaient d’élever leur vie au niveau de pureté et d’extase des actions auxquelles ils participent.

Le théâtre de marionnettes est le théâtre de tous les moyens. Les marionnettes et les masques devraient jouer dans la rue. Ils sont plus forts que les bruits de la circulation. Ils n’instruisent pas des problèmes, mais ils crient et dansent et se donnent les uns aux autres des coups sur la tête et dépeignent la vie dans des termes plus clairs. Le théâtre de marionnettes est un prolongement de la sculpture. Un sculpteur professionnel n’a pas grand chose d’autre à faire que décorer les bibliothèques ou les écoles. Mais apporter la sculpture dans les rues, raconter des histoires avec, et faire avec de la musique et des danses, voilà ce qui m’intéresse.

Le théâtre de marionnettes est plus action que dialogue. L’action est réduite à sa plus simple expression de danse et de mouvements spécifiques. Nos marionnettes à tige de plus de 3m de haut ont été créées pour être des danseurs ; chaque marionnette est construite différemment selon son mouvement. »

... http://paris-luttes.info/spectacle-du-b ... uppet-8998
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede bipbip » 18 Nov 2017, 21:55

Notre-Dame-D’Haïti

La pièce Notre-Dame-D’Haïti sera jouée à Paris du 22 au 26 novembre. Réalisé à partir de l’épopée d’un compagnie réunionaise entre les quartiers populaires d’Haïti et la ZAD de Notre-Dame-des-Landes.

Après son périple haïtien, la compagnie a été accueillie plusieurs semaines sur la ZAD. Elle y a déjà joué la pièce pour le plus grand plaisirs des habitants. Nous invitons toutes les personnes des comités anti-aéroport intéressées par ce voyage et cette rencontre improbable entre l’imaginaire de la révolution haïtienne et celui de la ZAD à se rendre à ses représentations.

Comment on réinvente le monde ? Qu’est-ce qui nous donne envie d’agir ou de rester assis ? Regards croisés entre Notre-Dames-des-Landes, La Réunion et Haïti. Entre mémoire collective de résistance, mystique de la lutte et histoires de vie. Un spectacle conçu comme un carnet de voyage, porté par le besoin de raconter des histoires autrement, de façon moins tranquille, moins confortable et l’envie très naïve de renverser le monde.

AUTOUR DU SPECTACLE

RENCONTRE ET DÉBAT sur le thème du maronage contemporain

Le maronage est la première source de héros réunionnais si l’on considère la fascination populaire ancienne et constante autour des personnages d’Anchain et de sa femme Héva, fondateurs d’une grande famille qui compte huit filles, dont Simangavole, auxquelles s’ajoutent les gendres. Autour d’eux gravitent d’autres marrons, Cimandef et leurs pendants obligatoires : les chasseurs de Noirs. Soutenus par une tradition orale bien ancrée par des lieux réels, ces personnages réels ou légendaires, serviront de socle à asseoir dans l’île la présence pérenne du maronage. C’est d’abord par la toponymie, puis par la littérature et enfin par des études scientifiques que le maronage existe dans l’espace social de La Réunion. Il existe aujourd’hui des pratiques plus individuelles que collectives qui fonctionnent et s’ancrent dans l’esprit et les lieux du maronaz. Elles forment des espaces refuges faisant fonctionner la notion de patrimoine partagé et de transmission en s’abolissant des cadres normatifs posés par les institutions quadrillant légalement le territoire réunionnais. Cette réappropriation des codes et du fonctionnement du maronaz donne une nouvelle vie au concept. Du communautarisme à l’internationalisme ?

https://zad.nadir.org/spip.php?article4875
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Divers théâtre et compagnies

Messagede Lila » 19 Nov 2017, 20:01

Contes à Rebours, la pièce de Typhaine D à la Sorbonne Nouvelle

le 23 novembre à 18h

Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3
13 rue de Santeuil, 75005 Paris

A l'approche de la Journée Internationale pour l'élimination des violences contre les femmes (le 25 novembre), l' Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3 en partenariat avec l'association Osez le féminisme ! , organise une réprésentation de Contes à Rebours, de Typhaine D

Autrice, comédienne et metteuse en scène féministe, Typhaine D rend la parole aux principales héroïnes de notre enfance, pour se réapproprier leurs histoires, et donner des outils de lutte et de prévention contre les différentes violences contre les femmes et les enfants.

On veut nous faire croire que les femmes indépendantes, qui vivent seules et libres, sont forcément de méchantes sorcières qui empoisonnent les autres femmes et mangent les enfants.
On nous rabâche qu’elle n’y a d’histoire que pour les belles et douces princesses, à condition qu’elle soient choisies par un prince.
On nous conte le soir, dans le noir, l’histoire victorieuse et joyeuse du petit Poucet, mais jamais celle des sept sœurs qu’il livre sans pitié à la violence de l’ogre, pour que soient saufs les sept frères !

Il était temps de remettre du sens, du vrai, dans ce fatras de mensonges et de violences machistes qu’on insinue dans la tête des enfants, qui construit nos imaginaires, nos représentations et influe sur nos comportements.

Une réécriture féministe s’imposait, la voici !

La pièce, d'une durée de 1h20, sera suivie d'un échange entre la salle, l'autrice et une porte-parole d'Osez le féminisme !

ENTREE GRATUITE - AMPHI D02

Toutes les infos sur la pièce et le travail de Typhaine D :
http://typhaine-d.com/index.php/actuali ... typhaine-d

Toutes les infos sur les campagnes et événements d'Osez le féminisme ! sur la page facebook de l'association et sur le site osezlefeminisme.fr.

Pour soutenir Osez le féminisme ! https://www.helloasso.com/associations/ ... -feminisme

https://www.facebook.com/events/513758455657510/
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 1720
Enregistré le: 07 Mar 2014, 11:13

Précédente

Retourner vers Théâtre, confs gesticulées, humoristes, arts de la rue

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité