Lyon, novembre, on s’installe... Partout !

et appels à aller soutenir en urgence...

Lyon, novembre, on s’installe... Partout !

Messagede bipbip » 01 Nov 2013, 15:25

Du 2 au 30 novembre 2013, on s’installe vraiment partout !!!

Durant un mois, partout dans la ville, à l’initiative du Salon des Éditions Libertaires : théâtre, films, cirque, spectacles, musique, rencontres et échanges pour montrer la multiplicité des lieux, des pratiques, des débats de contestation et de transformation de l’ordre du monde.
Prenez-y toute votre place ! Que la fête commence et que la lutte continue.


Image


Samedi 2 novembre

Atelier « Théâtre de l’Opprimé » de 14 à 18 h. Suivi d’une représentation publique à partir de 19 h 30. Organisé par les Amacteurs. Gratuit.

Thème au choix : oppression au travail ou cloisonnement du milieu militant.
Si vous avez envie de réfléchir à ces questions à travers le jeu théâtral, venez participer à l’atelier de théâtre de l’opprimé. Avec l’aide d’un.e animateur.trice, les participant.es construisent une saynète à partir de leur vécu. Pas besoin d’être acteur.actrice, il suffit d’être intéressé.e par le sujet.

La scène créée par les participant.es est ensuite jouée une première fois devant un public concerné. Elle est ensuite reprise et les spectateurs.trices interviennent à des moments-clés, pour faire évoluer la trame et infléchir le cours des événements, afin d’expérimentent de nouveaux possibles en changeant de point de vue.

Atelier des Canulars, 91 rue Montesquieu, 69007


Samedi 9 novembre

Débat organisé par la Coordination des Groupes Anarchistes : « Quelles réponses libertaires au fascisme ? » 15 h.
Présentation de la campagne libertaire contre le fascisme, initiative locale lancée par la FA, La CGA, A.L et des individus.

La Plume Noire, 8 rue Diderot, 69001


Mardi 12 novembre

Film : « La Bataille d’Alger », de Gillo Pontecorvo (1966, n et b, 121 mn). 20 h 30. 6 €
Présentation du film et débat animés par Maurice Balmet et Patrice Bouveret, de l’Observatoire des Armements.

Longtemps interdit en France, le film reconstitue l’ensemble de la « Bataille d’Alger ». Suite à l’insurrection du FLN, Alger devient un enjeu entre nationalistes algériens et militaires. En 1957, L’armée et la 10e division parachutiste obtiennent tous les pouvoirs pour mater la population. Les Massu, Bigeard, Aussaresses, Trinquier vont « pacifier » : torture systématique, exécutions sommaires, manipulations, disparitions, contrôle total des populations et de la ville. C’est la « guerre contre-révolutionnaire » qui depuis, s’est répandue : Amérique latine, Afrique, États-Unis, Irak après 2003 et retour en France avec la lutte contre « l’ennemi intérieur ».

Cinéma Saint-Denis, 77 Grande Rue de la Croix Rousse, 69004


Du mardi 12 au dimanche 17 novembre

Théâtre : « La chute » d’Albert Camus.(horaires sur : http://www.espace44.com ). Rés : 04 78 39 79 71 ). 9 €. Dans le cadre du Festival Albert Camus du 4 au 17 novembre ;

Un an avant d’être consacré par le prix Nobel de littérature, Camus publie ce récit fascinant qui vient troubler nos certitudes. Un ancien avocat se livre à une confession calculée : celle d’un homme brillant et reconnu qui se découvre être l’assemblage des défauts de l’humanité. Fait-il son procès, ou celui de son temps ? Le miroir dans lequel il se regarde, il finit par nous le tendre. Faut-il en rire ou en pleurer ?

Espace 44, 44 Rue Burdeau, 69004


Mercredi 13 novembre

Discussion organisée par le CEDRATS : « Murray Bookchin et l’écologie sociale, une biographie intellectuelle » de Vincent Gerber (Écosociété). 19 h.

Murray Bookchin, anarcho-communiste né le 14 janvier 1921 à New York, est connu aux États-Unis pour son mot d’ordre « Démocratiser la république et radicaliser la démocratie« . Considéré comme l’un des grands penseurs de l’écologie sociale et radicale, passé dans sa jeunesse par le trotskisme, c’est principalement comme théoricien et défenseur du municipalisme libertaire qu’il s’est fait connaître auprès des écologistes en Europe.

CEDRATS, 21 montée St Sébastien, 69001. Métro Croix Paquet


Jeudi 14 novembre

Conférence organisée par la Confédération Nationale du Travail : « Les Bourses du travail ». 20 h.

Le livre « La Bourse du travail de Lyon, une structure ouvrière entre services sociaux et révolution sociale » (ACL) est un livre utile. Loin des discours abstraits et théoriques sur les Bourses du travail, il rassemble un important travail de documentation sur ce qui s’y passait vraiment. Il permet de tordre le cou à des affirmations infondées devenues des vérités au fil des temps et de l’histoire écrite par les courant marxistes-léninistes et notamment sur la réalité de l’implication des syndicats dans les Bourses.

CNT, 44 Rue Burdeau, 69001


Vendredi 15 novembre

. Chansons Libertaires par François Mallet. 20 h. Rés au 04 78 29 60 14. Prix libre.
Les Galets Bleus la Nuit, 18 Rue Pailleron, 69004.
. Chants sociaux et de lutte, d’Italie et d’ailleurs. 20h. Rés au 04.78.42.48.71. Prix libre.

Les « Zones temporairement érogènes » (TEZ) est un groupe à formation variable qui se consacre à la contrebande de sons, mélodies et paroles. Il propose un voyage attentif et passionné qui se nourrit des chants de la tradition orale italienne et européenne prêtant l’oreille aux langues minoritaires (basque, occitan, catalan). C’est un parcours fait de chants sociaux et de luttes qui croise au détour des rencontres la chanson d’auteur française et italienne. La formation de base est composée du duo Laila Sage (voix) et Lorenzo Valera (voix, accordéon et guitare), colporteurs de musiques qui n’ont que faire des frontières.

Association PassAmontagne, 5 Place Saint Jean, 69005


Samedi 16 novembre

◾ Débat organisé par l’Organisation Communiste Libertaire-Lyon : « Que sont les printemps arabes devenus ? » 15-18 h.

On entend par « Printemps arabes » le déclenchement par des populations de processus de transformation de leurs sociétés. Ces processus ne sont pas arrivés à leur terme et nous souhaitons discuter de leur évolution avec la participation de camarades qui, depuis deux ans, ont écrit dans Courant Alternatif sur la Tunisie, la Libye et l’Égypte.

Librairie libertaire la Gryffe, 5 rue Sébastien Gryphe, 69007

◾ Soirée organisée par la Fédération Anarchiste. Film : « 5 caméras brisées » d’ E. Burnat et G. Davidi à 18h. Apéro à 20 h. Concert d’Alerte Rouge (sous réserve) à 21 h. Prix libre.

Le film : Bil’In Cisjordanie. Il y a cinq ans, Israël élève un mur de séparation qui exproprie 1700 villageois. Pendant ces cinq années , Emad filme les actions entreprises par les habitants.

Maison des Passages, 44 Rue Saint- Georges, 69005

◾ Concert Punk/Métal/Hardcore organisé par le Dirty Seven Conspiracy. Avec 400 The Cat et The Daw.. 20h30. Gratuit.

400 The Cat (grind/Hardcore) et The Dawn (black/Hardcore) sont des groupes du sud de la France en tournée. 400 The Cat est le nouveau projet des grindeux de Morgue qui écument squats et milieux alternatifs depuis plus d’une dizaine d’années.

Trok’son, 110 montée de la Grande Côte, 69001

◾ Débat organisé par la commission antipatriarcat de la CGA : « Connaître les stratégies des masculinistes pour mieux les combattre ». 17 h.

Présentation et débat autour du livre du collectif grenoblois « Stop masculinisme ».

La Plume Noire, 8 rue Diderot, 69001


Samedi 16 et Dimanche 17 novembre

Stage « Chants Populaires Italiens ». Rés : 04.78.42.48.71. Tarif 50 €

Un atelier qui nous initie au chant populaire italien à travers des morceaux représentatifs du répertoire traditionnel (ballades, chants pour enfants, chants de travail, chants sociaux) avec les techniques d’interprétation qui lui sont propres et qui varient d’une région à l’autre. Ouvert à tous, il suffit de chanter juste. Le formateur et la formatrice sont italien.nes. Repas tiré du sac.

Association PassAmontagne 5, Place Saint Jean, 69005.


Lundi 18 novembre

Formation « Résistances Numériques ». 20 h. Rés au 04.78.42.48.71. Tarifs 10 et 4 €.

Téléphones, portables, ordinateurs, smartphones sont devenus notre quotidien. Ces outils nous ont fait intégrer une « MégaMachine » globale connectée en permanence. Profilation et flicage commercial, « guerre cybernétique » : l’usager se trouve impliqué dans des dynamiques de contrôle et de pouvoir. Cet atelier propose une analyse critique des réseaux sociaux et du Web 2.0 et présente les pratiques de « résistance numérique » comme une forme de contre pouvoir.

Association PassAmontagne, 5 Place Saint Jean, 69005,Lyon.


Mardi 19 novembre

◾ Open Atelier (Hacking), Crossedlab, organisé par le Lavoir. 18h. Adhésion Lavoir 2 €.

En France, l’amalgame entre Hacker et Pirate crée un trouble. Il donne l’impression que les hackers sont des personnes immorales n’agissant que dans leur propre intérêt. Un Hacker est originellement un spécialiste dans la maîtrise de la sécurité informatique Le terme s’est propagé par la suite dans bien d’autres domaines : la politique, l’art, la ville, le genre… On parle par exemple aujourd’hui de “hacking citoyen”. L’objectif de ce festival est de montrer les différentes facettes de ce terme à travers des expositions, projections, spectacles, ateliers et conférences.

Le Lavoir Public, 4 impasse Flesselles, 69001.

◾ Témoignages sur les « Alternatives sociales et économiques aujourd’hui », organisé par la CNT. 19 h

Quatre structures coopératives autogérées témoigneront de leurs pratiques.
CNT, 44 rue Burdeau, 69001.


Mercredi 20 novembre

Projection-conférence : « Géographie et Zones à Défendre », organisée par le collectif ITEM. 20 h. Adhésion Lavoir : 2 €.

Avec les vidéo-photographes du collectif ITEM (ZAD NNDL, Occupy Gezi Istanbul) et Ph. Pelletier (géographe, membre du Réseau de Géographes Libertaires et de la FA).
Alors que le marxisme ou la religion donnent une importance prioritaire à l’histoire (succession des modes de production pour l’un, croyance dans le messie du passé-futur et dans le paradis de l’après…), les mouvements sociaux actuels se focalisent sur des problématiques géographiques : réappropriation des espaces et des lieux publics, contestation de grands projets d’aménagement et occupation des lieux, création de zones d’autonomie, essor de mouvements reliant directement agriculture, production et consommation, ruralité et transport (Amaps, coopératives…).

Lavoir Public, 4 impasse Flesselles, 69001.


Jeudi 21 novembre

Rencontre organisée par Alternative Libertaire Lyon avec le collectif VISA « Vigilances,Initiatives Syndicales Antifascistes ». 20 h 30
VISA regroupe des militants de la CGT, Solidaires, FSU...qui depuis 1996 recensent, analysent et dénoncent les incursions de l’extrême droite et particulièrement du FN sur le terrain social.
Alors qu’il prétend défendre les salarié-e-s, le programme du FN sur les retraites, l’emploi, les salaires, le temps de travail, le droit du travail et les syndicats est purement antisocial et particulièrement régressif. L’objectif de cette soirée est de décrypter le programme du FN sur ces thèmes et de livrer aux militants syndicaux des arguments pour combattre les idées d’extrême droite sur leur lieu de travail, de manière à la fois convergente et diversifiée.

Maison de l’Écologie, 4 rue Bodin 69001.


Vendredi 22 novembre

◾ Cirque musical : « Le colis », spectacle en plein air de la Myrtille Sauvage. 17 h. Place Colbert 69001

L’idée de ce spectacle a jailli au moment où les Roms se faisaient expulser du quartier de la Guillotière, dans lequel La Myrtille Sauvage est implantée. Le spectacle désarmant de ces familles entières, transportant toute leur vie à bout de bras et attendant les cars de CRS a marqué la chorégraphe.

Elle s’est alors penchée sur la question de l’étranger, des émotions qu’il fait vivre en nous et de notre manière d’appréhender l’inconnu. Le spectacle nous transporte dans un univers poétique inspiré du film muet grâce à la jonglerie et aux acrobaties. En parlant de ce sujet difficile avec finesse et autodérision, la chorégraphe rompt enfin le cercle de méfiance, de violence, et de haine et donne à voir un lumineux espoir.

◾ Débat organisé par la CGA : « Anarchisme social et organisation ». 19 h.

Présentation du livre de la Fédération Anarchiste de Rio de Janeiro (Brésil) : « Anarchisme social et organisation » édité par les éditions Brasero social et la CGA

La Plume Noire, 8 rue Diderot 69001

◾ Spectacle « Je vous livre ?... » de David Rougerie. 19 h. Gratuit.

Poète parlant tout terrain / monologue à bout portant.
À géométrie littéraire variable, dans une mise en scène et une mise en bouche des plus dépouillées mais enlevées, David Rougerie offre lors de cette lecture-spectacle la quintessence de ses écrits. Le comédien qu’il est pourrait se passer de la présence du livre sous ses yeux (ce qu’il fait durant plus des trois-quarts de la représentation) mais il tient à cet instant-lecture, aussi court soit-il.

Librairie Les Yeux dans les arbres, 1 rue du Pavillon, 69004


Du vendredi 22 novembre au 6 décembre

Foutou’art : « Guignol Revisité » avec la galerie La Rage. Infos au 04 37 28 51 27.

Foutou’art expose le personnage de Guignol, remis au goût du jour... En ce début de siècle, notre mascotte locale vie des moments douloureux,souvent récupérée dans des campagnes de comm’ d’entités/institutions peu recommandables, le personnage n’a plus grand-chose à voir avec la marionnette d’origine inventée par Laurent Mourguet. Afin de lui redonner un coup de jeune, nous avons décidé de revisiter à notre sauce son univers loufoque.

Galerie La Rage, 33 rue Pasteur, 69007


Samedi 23 et Dimanche 24

Incroyable ! le 3ème Salon des Éditions Libertaires

Organisé par la librairie la Gryffe, les Ami-es de la Gryffe et le Centre de Documentation Libertaire.

Maison des Associations, 28 Rue Denfert-Rochereau 69004


Samedi 30 novembre

Soirée « Rien à déclarer », organisée par Ô château dans le ciel et La LEF. De 11 h à minuit.

Soupe populaire, débat : « L’abandon des symboles », concert, infokiosque... et on en oublie certainement.

Rendez-vous place Valmy.

On s’installe vraiment partout !!!


http://lagryffe.net/Novembre-on-s-installe-Partout.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lyon, novembre, on s’installe... Partout !

Messagede bipbip » 01 Nov 2014, 14:54

Durant un mois, partout dans la ville, à l’initiative du Salon des Éditions Libertaires

Novembre, on s’installe... Partout !

du 1 au 29 novembre 2014, on s’installe vraiment partout !!!

Durant un mois, partout dans la ville, à l’initiative du Salon des Éditions Libertaires : théâtre, films, cirque, spectacles, musique, rencontres et échanges pour montrer la multiplicité des lieux, des pratiques, des débats de contestation et de transformation de l’ordre du monde.
Prenez-y toute votre place ! Que la fête commence et que la lutte continue.


Image


Samedi 1 novembre

Soirée d’ouverture de "Novembre : On s’installe…partout !" à partir de 19 h 30

Librairie la Gryffe, 5 Rue Sébastien Gryphe 69007 Lyon

◾Les créations poétiques de Vincent. Au chapeau
Poète d’être
Salut, ma poésie est celle du quotidien, des joies et des misères.
De ses rues ses humains qui se croisent sans en avoir l’air.
C’est l’histoire de tout et de rien, avec une plume d’être. D’un monde et ses humains, tous un peu poètes.
Mes poèmes partent à la rencontre de l’uni-vers, j’aime ce partage de mots et de rêves....

◾Les fables de Pistil ex-Pustule l’Ardéchois (au chapeau)
Quand on parle de fables, on ne peut occulter le grand Jean de La Fontaine qui continue encore et toujours à faire de l’ombre à ses successeurs, pourtant... Les fables ont pour objectif de pointer les
« défauts » des hommes et sont donc intarissables tant nos frères sont indécrottables ! Il fallut donc réactualiser la pratique, le tout avec une pointe d’humour et de légèreté, sinon ce ne serait pas
du « spectacle vivant »...
Épisode 1
"Et quand j’appuie là ça vous fait mal ?"
Ou la main forte prêtée par les animaux pour égratigner un peu celui qui marche debout mais qui n’avance pas. Un tour d’horizon de nos problèmes de société ignorés par La Fontaine...!

◾Exposition sérigraphie croix-roussienne
Par PAPY. Jusqu’au 29 novembre. Du mardi au samedi de 10 h à 13 h et de 14 h à 19 h.
Librairie Les yeux dans les arbres, 1, rue du Pavillon, 69004 Lyon. Tel : 04 27 44 69 55


Du mardi 4 novembre au 15 novembre

Exposition Les résistances à la guerre s’affichent Horaires : 12 h – 19 h.
à l’initiative de l’Observatoire des armements / CDRPC (http://www.obsarm.org) et du CEDRATS (cedrats.actions(at)laposte.net)
Maison des Passages 44, rue Saint-Georges 69005 Lyon Métro ligne D, arrêt Vieux Lyon.

Dans une première partie, cette exposition met en perspective historique différents événements qui ont amené des individus et des groupes à prendre position et à lutter pour une société de paix, contre la guerre et sa préparation, depuis le début du vingtième siècle.
Une deuxième partie de cette exposition s’intéresse plus particulièrement à ces diverses luttes menées à Lyon et dans la région, depuis les années soixante jusqu’à nos jours.
Cette exposition veut rappeler, en cette année de centenaire de la guerre de 1914 / 1918, que des individus, des groupes, ont toujours refusé la guerre, ont toujours résisté à la guerre, à la militarisation. Un petit grain de sable dans la commémoration… Qui ne demande qu’à grandir avec vous. On vous attend nombreux !


Jeudi 6 novembre

Débat « Échec » scolaire, « Échec » social ?
CNT 44 Rue Burdeau 69001 Lyon . à 19 h.
Proposé par les syndicats Santé-Social et Éducation de la CNT

On a tous pu le constater : les enfants sont curieux ; sauf situations particulières, ils aiment découvrir des choses nouvelles et aussi en créer. On les retrouve vers 12 ans revenus de tout, traînant les pieds pour aller à l’école, souvent en opposition avec elle.
L’échec scolaire on en parle beaucoup…
Échec des élèves ou échec du système scolaire ? L’échec dépend du but qu’on s’était fixé. S’il s’agissait de dégager les « élites », c’est-à-dire de bons élèves, obéissants et soucieux de leur « avenir social », au contraire, c’est réussi. Quant aux autres, il importe peu qu’ils-elles soient aussi dégoûtés de tout et d’eux-mêmes. Ce qui est bien pratique pour les distinguer des « élites ». Lesquelles ne sont pas forcément plus heureux, car le prix de cette réussite, dans bien des cas, c’est de perdre toute envie de créativité.
Alors, c’est quoi la réussite ?


Vendredi 7 novembre

L’Actualité de Bakounine, présentée par P. Pelletier de la Fédération Anarchiste.
Organisé par la Fédération Anarchiste.

Lavoir Public, 4 impasse de Flesselles 69001 Lyon à 19 h.

La promotion par Bakounine d’un socialisme libertaire lui vaut l’opposition des socialistes autoritaires. Or, au cours du XXe siècle, celui-ci, qu’il soit social-démocrate ou stalinien, loin d’émanciper l’humanité du capitalisme et de l’État, l’a entraînée dans des impasses, souvent tragiques. La position bakouninienne reste encore d’actualité dans la mesure où, de nos jours, il n’y a jamais eu autant d’usines, d’ouvriers, de salariés, de travailleurs de la terre, d’employés, de précaires et de chômeurs dans le monde.


Mardi 11 novembre

Débat « La boucherie de 14-18 : le creuset des totalitarismes » à 15 h.
Organisé par l’Organisation Communiste Libertaire-Lyon, avec des camarades particulièrement investis dans le Hors Série de Courant Alternatif sur ce thème.
Librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon

Les commémorations de la « Grande Guerre » occultent toujours le souvenir du carnage et de ses causes en préférant exalter le martyre des soldats et en sacralisant leurs combats. La démarche a pour objectif de produire du consensus national. Il est donc important de revenir sur cette période pour rappeler que l’Europe fut, pendant quelques années, le champ de multiples soulèvements dont la défaite a ouvert grandes les portes du totalitarisme.


Vendredi 14 novembre

Présentation du livre « Syndicalistes et libertaires ». Une histoire de l’union des travailleurs communistes libertaires » par son auteur, Théo Rival à l’initiative de Alternative Libertaire Lyon.19h30

La Gryffe, 5 Rue Sébastien Gryphe 69007 Lyon

Cet ouvrage revient sur la mouvance communiste libertaire entre 1974 et 1991, période ayant vu la création puis la dissolution de l’UTCL, qui donnera naissance à Alternative Libertaire.

Théo Rival dresse un portrait de ce courant, en axant son livre sur le militantisme syndical et l’intervention politique en entreprise de cette organisation, permettant ainsi de mieux cerner les choix politiques en débat dans l’extrême gauche après 1968, et plus spécialement chez les libertaires et les syndicalistes révolutionnaires.
◾ Exposition "Chattes noires et rouges" de l’association foutou’Art 14h-18h Galerie La rage 33, Rue Pasteur 69007 Lyon. Du 14 au 24 novembre. Vernissage le 14 nov à 18 h à la galerie. http://larage.over-blog.net/

Exposition trash et pornographique (presque) interdite aux mineurs !


Samedi 15 novembre de 14 h à tard le soir

◾ Table de presse et présentation des livres des éditions Gros Textes et Rions de soleil de 14 à 18 h.
◾ Poésies extraites de Le gâs qu’a mal tourné de Gaston Couté-à 18h. Spectacle à prix libre. Proposé par l’Épicerie littéraire. Un projet associatif, poétique, rural et libertaire.

La librairie La Gryffe, 5, rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon.

Gaston Couté. « Ce petit gars maigriot, aux regards de
flamme, aux lèvres pincées, était un grand poète. Il allait
chantant les gueux des villes et des champs, dans son jargon
savoureux, avec son inimitable accent du terroir. Il
flagellait les tartufferies, magnifiait les misères, pleurait
sur les réprouvés et sonnait le tocsin des révoltes. Un
grand poète, vous dit-on. » (Victor Méric)


Dimanche 16 novembre

Discussion : La lutte contre l’antisémitisme et les enjeux de la lutte antiraciste Organisé par la CGA. La Plume Noire 8, rue Diderot Lyon 69001 à 15 h. L’idéologie raciste progresse globalement dans la société française. L’antisémitisme, que certainEs ont considéré à tort comme résiduel et en voie de disparition en France suite à la seconde guerre mondiale, retrouve une audience de masse ces dernières années. Combattre toutes les manifestations antisémites et travailler sur l’unité des minorités nationales opprimées est une nécessité absolue.
Energitude et citoyennification à 18 h. Théâtre, par le Pr Kiddonc Sysnétoua. Au chapeau plus 2€ d’adhésion. Au Lavoir Public, 4 Impasse Flesselles 69001 Lyon. Une conférence scientifique humoristique décapante pour réfléchir aux grandes questions qui se posent à l’humanité en termes de crise et de transition énergétique…

En un peu plus de deux ans d’existence, Le Lavoir Public a gagné le pari d’imposer sa marque, son rythme et son style en réussissant à mêler création contemporaine, formes expérimentales, nouveaux langages du siècle et activités festives. Et bien sûr du clubbing et des fêtes. D’une part parce qu’au Lavoir, la fête peut aussi être un geste artistique et créatif, et aussi, vous le savez, car notre économie en dépend, c’est aussi dans son mélange des genres que Le Lavoir trouve les moyens d’exister, grâce à vous.Nous continuerons donc à exciter votre curiosité, à vous faire découvrir des formes singulières, à vous surprendre là où vous ne vous y attendiez pas en rendant accessibles à chacune et chacun des formes ambitieuses, comme autant de facettes d’un monde agité par ses nombreuses mutations.
Bienvenue à toutes et à tous !


Lundi 17 novembre

« Johnny got his gun » de Dalton Trumbo – 20 h.
Film et débat à l’initiative de l’Observatoire des armements / CDRPC (http://www.obsarm.org) et du CEDRATS (cedrats.actions@laposte.net)

Cinéma Comédia, 13, avenue Berthelot 69007 Lyon tram T 2 Centre Berthelot.

Un jeune Américain plein d’enthousiasme décide de s’engager pour aller combattre sur le front pendant la première guerre mondiale. Au cours d’une mission de reconnaissance, il est gravement blessé par un obus…
Dalton Trumbo, cinéaste américain victime de la Chasse aux sorcières, réalise en 1971, alors que les Etats-Unis sont en pleine guerre du Vietnam, un violent réquisitoire contre l’absurdité de la guerre.


Mardi 18 novembre

La vie et rien d’autre de Bertrand Tavernier.

Cinéma Saint-Denis, 77 Grande Rue de la Croix-Rousse, 69004 Lyon. à 20 h. Prix max 6 €.

Deux ans après la fin de la Première Guerre mondiale,le commandant Dellaplane est chargé de recenser les soldats disparus. Pour raisons de déontologie, il s’oppose à sa hiérarchie lorsqu’elle lui ordonne de procéder à la recherche de la dépouille du poilu qui sera le soldat inconnu sous l’Arc de triomphe. Bien que troublé par lecharme froid d’Irène (à la recherche de son mari) qui n’arrête pas de croiser sa route, il poursuit sa tâche et va bientôt comprendre pourquoi Alice (qui cherche son amoureux) et elle, après un long parcours à la recherche de leurs hommes, vont se retrouver près d’un tunnel effondré où est enseveli un train sanitaire disparu. La vérité va bientôt lui apparaître, étrange et dure comme la vie, comme la guerre.


Jeudi 20 novembre

D’égal à égale film de Corinne Mélis et Christophe Cordier
Projection / débat (52 min), organisé par Alternative Libertaire Lyon.
Maison de l’écologie 4, Rue Bodin 69001 Lyon 20 h 30

Synopsis : Elles sont migrantes ou filles d’immigrants, et syndicalistes. Elles ont choisi de s’engager face à la dureté des conditions de travail et à la précarité des salariés dans les secteurs du nettoyage, du commerce, des services aux particuliers, d’industries à l’agonie, où l’on retrouve nombre de femmes issues de l’immigration.


Vendredi 21 novembre

◾ Ortiz, général sans dieu ni maître Projection/débat, à 20 h, animé par Le Coquelicot, à La Dérive, 31, rue Basse de rives, 42100 Saint-Étienne.

Le 24 juillet 1936, juste après la colonne Durruti, Antonio Ortiz, prend la tête de la colonne de la CNT-FAI qui a porté son nom. C’est la deuxième colonne qui se leve contre Franco. Ces colonnes réalisèrent ce que personne d’autre ne fît : elles reprirent durablement du terrain aux fascistes, sur le front d’Aragon.

Après la défaite, il s’engage dans les corps francs d’Afrique, blessé il est hospitalisé, avant de repartir dans les « commandos d’Afrique » du Général Leclerc, puis dans le premier bataillon de choc comme instructeur du premier commando lourd. Il débarque à Saint-Tropez, participe à la bataille de Belfort et fait la campagne d’Allemagne où il est grièvement blessé.
A la fin de la deuxième guerre modiale, il tentera à plusieurs reprises d’assassiner Franco.
◾ Concert CGA La Plume Noire 8, rue Diderot Lyon 69001


Image


Samedi 22 et dimanche 23 novembre

Salon des Éditions Libertaires
. Samedi 10 h-19 h. Dimanche 10 h-18 h

Une cinquantaine de stands d’éditeurs, des débats, des conférences, des projections, des expos, de la musique, un atelier de sérigraphie.
Entrée libre-Restauration et bar sur place.


Lundi 24 novembre

◾ Lettres de NON Motivation De Julien Prévieux Lectures mises en scène par FYF Théâtre (Association à l’ouest). Au chapeau.

Librairie la Gryffe, 5 Rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon. 19H

Chacun des personnages fait apparaître, par son franc-parler, le jeu social de la lettre de motivation : un jeu factice, mensonger et, en définitive, d’une incroyable violence.
À l’heure du « travailler plus » pour vivre moins, ces lettres de non-motivation nous réapprennent quelque chose de fondamental : retrouver cette capacité, jouissive, libératrice, de répondre « non ! »
◾Murray Bookchin pour une écologie sociale et radicale Débat, animé par le Passager Clandestin, à 19 h 30

CEDRATS, 27 Montée Saint-Sébastien, 69001 Lyon.
La force de la pensée de Bookchin réside pour une bonne part dans la notion de « municipalisme libertaire », un retour à une gestion à échelle humaine des affaires publiques et de l’économie. Floréal Romero reviendra sur l’idée chère à Bookchin que c’est au cœur même de nos institutions que ce situe les causes de notre rapport destructeur au monde. Où l’écologie sociale de Bookchin inspire la pensée de la décroissance.


Mardi 25 novembre

◾ Contes de l’envie d’être soi-même, tranquille, indomptable et réveillé(e). Lionel Perrin RÉVOLTE, PARESSE ET LIBERTÉ ! 19 h 30. Au chapeau

Librairie la Gryffe 5, Rue Sébastien Gryphe 69007 Lyon

On raconte qu’à Lyon, dans le quartier de la Guillotière, plus aucun huissier n’ose sévir : le dernier d’entre eux aurait été emporté par un diable... On raconte qu’un chef d’État, jadis, ou peut-être hier, voire aujourd’hui-même, a obligé son peuple tout entier à porter des béquilles. Mais quelques obstinés continueraient à marcher sur leurs jambes... On raconte aussi que loin d’ici, quelque part au milieu de la mer, un Petit peuple tranquille qui aimait paresser a dû se mettre au travail sous la menace d’un roi terrible et despotique. Mais le temps est venu de leur libération.
On raconte que la liberté est là, juste là, dans la voix élevée contre une injustice de passage, dans l’attention portée à la vie de l’autre juste à côté, dans l’envie de nous laisser aller à être enfin nousmêmes. Qui sait, c’est peut-être vrai, va savoir ?
Durée : 1 bonne heure. Tous publics à partir de 8 ans.
◾Du mardi 25 au dimanche 30 novembre. La Der des Ders. Correspondances du front et de l’arrière – Cie Les Planches Courbes

"Espace 44", 44 Rue Burdeau, 69001 Lyon
Du TLJ à 20 h 30 – Mercredi à 19h30 – Dimanche à 16 h.
Compagnie Les Planches Courbes

Correspondances du front et de l’arrière à partir de lettres inédites de poilus et de proches de poilus
« Ma chère petite maman chérie,
Je t’écris du fond de ma tranchée. Ce soir je fête mes 20 ans. Tu n’es pas là mais ne t’inquiète pas je suis bien entouré. Ici les obus n’empêchent pas l’espoir de germer. Je serai bientôt rentré. Très bientôt et ce sera la Der des Ders. Dernière des Dernières. Cela ne se reproduira plus maman, jamais. Plus jamais. »
À partir de lettres inédites, la Compagnie Les Planches courbes livre un témoignage vivant de la Grande Guerre mais aussi un constat certain : la Der des Ders n’a pas eu lieu. Il est temps de le dire, de l’écrire. Il est temps de le chanter, de le danser, de le crier haut et fort, de le partager. Temps de se souvenir. Et ne rien oublier…
Représentations scolaires possibles à la demande
Durée : 1 h 30 (forme scolaire : 50 min)


Mercredi 26 novembre

La lutte contre le viol et les violences faites aux femmes
La Plume Noire, 8 rue Diderot Lyon 69001 19 h 30
Aujourd’hui, en France, on dénombre 75000 viols par an, soit 206 viols par jour.
Lutter contre le viol et les violences faites aux femmes est une nécessité.
Cette lutte passe par la suppression des idées préconçues sur le viol et la fin du système de domination masculine qui régit notre société.
Discussion à la Plume Noire sur les propositions anarchistes en terme de lutte contre les violences faites aux femmes.

Jeudi 27 novembre

Chansons libertaires interprétées par François Mallet. 20 h
Restaurant Des Galets Bleus la Nuit. Réservation au 04 78 29 60 14.
Des Galets Bleus la Nuit,18 rue Pailleron, 69004 Lyon.


Vendredi 28 novembre

◾Energitude et citoyennification Théâtre, par le Pr Kiddonc Sysnétoua, 20 h (au chapeau) Aux Sarrazineurs, 46,Rue de Cuire, 69004, Lyon. Une conférence scientifique, humoristique et décapante pour réfléchir aux grandes questions qui se posent à l’humanité en termes de crise et de transition énergétique…

Les Sarrazineurs sont un lieu de travail collaboratif pour artistes, artisans et animateurs de l’éducation populaire régulièrement ouvert au public.
◾Punk hardcore Concert, de Get Off et de Self Esteem, à 20 h.

Bar Les Capucins, 5, rue des Capucins, 69001 Lyon.


Samedi 29 Novembre

Concerts de clôture de Novembre et du salon des éditions libertaires
Génomute + POK 20 h 30. Au chapeau + 2 € d’adhésion
Boulangerie Le Prado, 69 Rue Sébastien Gryphe, 69007 Lyon
◾Génomute base électro aux styles variés allant de l’électro-rock au dubstep en passant par des rythmes jungle, punkytude, enslamée, électrogroupe...
◾POK : musiques traditionnelles (Irish, Country, Klezmer, Europe de l’est, Amérique latine) et musiques de films.
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lyon, novembre, on s’installe... Partout !

Messagede bipbip » 28 Oct 2015, 13:17

Lyon

Festival libertaire édition 2015 : En novembre on s’installe partout !


Image


Depuis deux ans, le mois de Novembre à Lyon est devenu un mois d’expression libertaire ! Les libertaires Lyonnais ont lancé il y a deux ans cette initiative « En novembre : On s’installe partout ! » en réponse aux multiples agressions des groupes identitaires et de l’extrême droite à Lyon et pour contrer leur volonté de faire de Lyon une ville brune. Nous sommes là, bien là, et en Novembre prochain, nous serons toujours là !

En novembre, on s’installe partout, regroupe plusieurs dizaines d’initiatives portées par des groupes, des organisations, des associations, des lieux qui se reconnaissent dans les idées libertaires et souhaitent en témoigner.

L’idée est de faire découvrir les idées libertaires dans toutes ses dimensions à travers toutes les formes d’expression imaginables.

Ainsi on y trouvera tout autant des contes, du théâtre, du cinéma que des débats et des concerts…

En espérant vous y voir nombreux et nombreuses.

Bon festival à tous et à toutes !!!
Et
VIVE L’ANARCHIE !!!

https://rebellyon.info/Festival-liberta ... 2015-15369

Programme : http://lyonlibreweb.org/novembrelibertaire/programme/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lyon, novembre, on s’installe... Partout !

Messagede bipbip » 31 Oct 2015, 13:15

Soirée de Lancement du mois de novembre libertaire 2015 Samedi 31 octobre De 15h à 1h du matin

Présentation des événements du mois et concert avec Claudine Lebegue « artiste polyvalente atypique. Une amazone, une guerrière, qui sait occuper le terrain et qui porte dans ses mots et cette voix si particulière, des pépites d’or, fort poétiques, qu’elle distribue avec un talent immense… une oeuvre-choc. ». Et le POK (Petit Orchestre en Kit) musique festive et internationale.

Repas prix libre (chili végétarien ou carnivore !)
De L’Autre Côté du pont, 25, cours Gambetta, 69003 Lyon.

http://rebellyon.info/Soiree-de-Lanceme ... e-novembre
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lyon, novembre, on s’installe... Partout !

Messagede bipbip » 01 Nov 2015, 03:42

Image

Image

Image

Image

Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Lyon, novembre, on s’installe... Partout !

Messagede bipbip » 01 Nov 2016, 14:09

Festival libertaire édition 2016
« En novembre, on s’installe partout »

Depuis plusieurs années, le mois de novembre à Lyon est devenu un mois d’expression libertaire ! Suite à l’instauration de l’état d’urgence et à l’escalade autoritaire du gouvernement, ce festival prend d’autant plus de sens.

Le festival « En novembre, on s’installe partout » propose durant tout le mois de novembre, plusieurs dizaines d’initiatives portées par des groupes, des organisations, des associations, des lieux se reconnaissant, ou se sentant proches, des démarches et de la diversité du mouvement libertaire.

Image

Mobilisé/E/s un jour, mobilisé/Es toujours.

Depuis longtemps les libertaires le sont contre les guerres des puissances étatiques, contre celles imposés par la domination et l’exploitation de la finance, contre toutes les formes de discriminations et d’injustice sociale…

Mobilisé/E/s nous le sommes depuis l’instauration de l’état d’urgence et l’escalade autoritaire du gouvernement attaquant directement la liberté d’information, d’opinion, donnant la possibilité à la haine et à l’ignorance de s’installer dans l’imaginaire collectif. Au printemps dernier, lors des manifestations contre la loi travail et son monde, des solidarités et des résistances en tout genre sont (réapparues).

Depuis plusieurs années déjà, les anarchistes et libertaires lyonnais se réunissent autour du festival « On s’installe partout », proposant une fenêtre sur les activités et initiatives dont l’objectif quotidien est celui d’élargir ces solidarités et résistances.

Ce festival est aussi l’occasion pour se rendre compte que nos idées et nos actions ne visent rien d’autre que de poursuivre notre engagement constant contre les oppressions en tout genre, et pour l’émancipation de toutes et de tous. Alors, quel meilleurs moyen de prendre du temps tout au long du festival pour approfondir et nourrir ensemble la réflexion autour de la solidarité et liberté ?

Le festival « En novembre, on s’installe partout » propose durant tout le mois de novembre, plusieurs dizaines d’initiatives portées par des groupes, des organisations, des associations, des lieux se reconnaissant, ou se sentant proches, des démarches et de la diversité du mouvement libertaire.

Contre la morosité ambiante qu’on veut nous imposer, ce festival vise enfin à rendre plus visibles et échanger collectivement sur les alternatives sociales auxquelles nous participons, ou qui jaillissent régulièrement, un peu partout et dans des domaines différents autour de nous.



Programme : http://lyonlibreweb.org/novembre_libertaire/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 32054
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05


Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité