Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeurs...

et appels à aller soutenir en urgence...

Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeurs...

Messagede Pïérô » 16 Sep 2013, 00:45

Luttes pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeurs etc...

Mutuelle de fraudeurs : Présentation

Nous formons une mutuelle de fraudeurs des transports en commun, comme il en existe déjà depuis plusieurs années dans toute la France.

Son principe et son fonctionnement sont simples : une cotisation mensuelle permet de payer les amendes de chacun. Son but est de donner à des pratiques improvisées et isolées une dimension collective, réfléchie et politique.

Notre mutuelle se donne les trois objectifs suivants :

1 – Organiser pratiquement l’entraide des fraudeurs.

Sortir de l’isolement qui est le lot de tout le monde passe par l’instauration de méca­nismes pérennes de solidarité, d’abord par la réciprocité financière, mais également par le partage des expériences de tous et l’accompagnement de chacun dans la lutte.

Nous visons l’extension de notre mutuelle et la création d’une multitude d’autres ; la banalisation de la fraude auprès de tous les utilisateurs des transports en commun, fraudeurs ou non ; la constitution d’un front capable de renverser les rapports de force.

2 – Revendiquer notre action comme un levier de changement.

La fraude des transports est encore une réaction spontanée de débrouille, régulière ou intermittente, discrète ou affichée, qui refuse autant le racket économique ou l’infantilisa­tion policière que la complication de la vie quotidienne. Nous voulons la transformer en une démarche généralisée et permanente de désobéissance contre l’absurdité économique et politique d’une organisation bureaucratique qui vise le contrôle des populations pour el­le-même, à grand renfort de technologies policières infantilisantes et pour les bénéfices ju­teux de quelques-uns.

Nous vi­sons à intervenir auprès du plus grand nombre par tous les moyens possibles pour faire valoir notre combat et ses finalités ; à établir la gratuité des transports en communs pour tous par l’action autonome des gens concernés ; à instituer un fonctionnement démocratique pour la gestion régionale des réseaux de transports.

3 – Faire valoir un horizon politique.

Notre engagement n’est pas le fantasme d’une société de consommation gratuite, et pas plus la formation d’un appareil de lobbyisme ou de co-gestion ou encore l’aventure mili­tante d’une bande de copains. Nous nous réclamons des expériences historiques des siècles passés et de celles qui renaissent aujourd’hui, où le peuple s’auto-organise en une myriades de collectifs pour renverser l’ordre existant à partir des vécus de tous les jours.

Notre lutte n’a d’intérêt que si elle est articulée à toutes celles qui visent l’instauration d’une société libre, égalitaire, décente et démocratique. C’est pour nous la seule issue humaine aux catastrophes en cours.

Mutuelle des fraudeurs – TransportGratuitVraiment@riseup.net



Site : http://mutuelletgv.wordpress.com/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede Pïérô » 18 Sep 2013, 00:05

vendredi 20 septembre 2013 à Lille

Soirée de Soutien à La Mutuelle des Fraudeurs


Image


à 19h, Centre Culturel Libertaire (CCL), 4 rue de Colmar, Lille

Concerts de soutien :

21h "Captain Koharsky" primary punk
https://fr-fr.facebook.com/captainkoharski

22h "Jitterbug" duo Folk-Blues
https://www.facebook.com/jitterbugmusic


mutuelle des fraudeurs de Lille : http://mutuelledesfraudeursdelille.over-blog.org/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede Pïérô » 29 Sep 2013, 13:02

Création d'une mutuelle de fraudeurs-euses à Rennes

Image

http://nantes.indymedia.org/articles/28160
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede Pïérô » 01 Avr 2014, 12:10

Tract grenoblois

Image

Image



Rennes, appel à manifestation, jeudi 3 avril

Action pour les transports gratuits

RDV POUR DÉPART EN ACTION JEUDI 3 AVRIL 12h30 - MÉTRO VILLEJEAN

Sans-tickets, Autonomes, en Lutte !

La fraude se pose comme une nécessité pour de nombreuses personnes, et ce pour plusieurs raisons :

D’abord, l’impossibilité de payer les transports en communs rennais pour les nombreux précaires dont les statuts sociaux (étudiants, salariés à faibles revenus, sans-papiers...) ne permettent pas l’accès à la gratuité lâchée sous caution et sous surveillance des services sociaux par Rennes Métropole.
Ensuite, le refus de nombreuses personnes de payer les déplacements qui leurs sont nécessaires pour aller à l’école, au taffe, au pôle emploi, faire leurs courses ou tout simplement boire un verre en centre-ville. Que ce soit pour bosser ou consommer, nous ne payerons pas pour entretenir la bonne circulation d’une économie que nous n’avons jamais choisi et dont nous ne retirons que les miettes.
La fraude s’impose aussi comme un moyen clair de refuser de financer les dividendes des actionnaires de KEOLIS, ainsi que les omniprésents systèmes de contrôles et de surveillance (caméras, cartes Korigo et contrôleurs) qui participent activement à la répression des comportements non compatibles avec l’ordre capitaliste, à la chasse aux pauvres et aux interpellations de sans papiers.

Dans un contexte d’intensification des contrôles et de la répression de la fraude, il nous a semblé nécessaire d’apporter une réponse politique qui pourrait reposer sur l’entraide et la construction d’un rapport de force concret vis à vis de la STAR et des 58 contrôleurs embauchés à temps plein, dont les exploits en terme d’aggressivité et de collaboration avec la police ne se comptent plus.

C’est dans cette perspective que la S.T.A.L. s’est lancée depuis le mois de septembre dernier, avec une assemblée par mois (le premier lundi), des permanences tous les mercredi midi au métro Villejean, et une cantine une semaine sur deux pour financer la caisse de soutien. Le groupe, qui est un collectif politique pour les transports gratuits avant tout, s’est doté d’une mutuelle de fraude, c’est à dire plus concrètement d’une caisse qui fonctionne sur la base des cotisations et les revenus des cantines et des permanences. L’idée est de pouvoir résister à la pression des contrôles et gérer collectivement l’impact quotidien des amendes, tout en incitant le développement d’attitudes tactiques et d’entraide face au contrôleurs.

Mais dans une perspective de gagner la gratuité pour tous, il est nécessaire aujourd’hui d’aller au-delà de l’entraide, alors que Keolis parle de « resserrer la vis » au lendemain des municipales (durcissement de la répression des fraudes dès le 17 mars).

Désormais, il nous faut porter la conflictualité et nos revendications dans tous les lieux où sont organisés le racket et les rafles dans les bus et métros, partout où se négocient les appels d’offre et la privatisation des transports publics... Nous appelons donc tous ceux qui souhaitent étendre la lutte pour les transports gratuits à nous rejoindre et multiplier les actions jusqu’à obtenir définitivement :

- L’OBTENTION IMMEDIATE DE TICKETS ET DE TITRES DE TRANSPORT SUR SIMPLE DEMANDE
- LA GENERALISATION A TOUTES ET TOUS DE LA GRATUITE DES TRANSPORTS SUR LE RESEAU STAR
- A TERME, LA DEPRIVATISATION TOTALE DU RESEAU DE TRANSPORTS RENNAIS

RDV POUR DEPART EN ACTION JEUDI 3 AVRIL 12h30 - METRO VILLEJEAN

Les AmiStals

http://www.rennes-info.org/Action-pour-les-transports
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede bipbip » 05 Avr 2014, 00:28

Lancement d’un nouveau collectif pour des transports gratuits et libres à Lyon
http://rebellyon.info/?Lancement-d-un-n ... f-pour-des
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede bipbip » 20 Avr 2014, 14:21

çà chauffe à Lille, appel à soutien

Transpole met deux personnes en garde à vue

Cette semaine, la société de transports métropolitains a déclaré la guerre aux fraudeurs. Un dépôt de plainte a entraîné la mise en garde à vue de deux personnes appartenant à la Mutuelle des fraudeurs de Lille.

C’est en partant au travail qu’un membre de la mutuelle des fraudeurs est arrêté. Il est emmené à son domicile pour une perquisition. L’appartement est retourné, ordinateurs, argent liquide, archives sont saisis. Cette personne est rapidement placée en garde à vue dans les locaux de la brigade financière à Marcq-en-Barœul. Le motif invoqué : « incitation à commettre des délits ou des crimes par voie de presse ou tout autre moyen de communication ». (Art. 23 ou 24 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse). Les fonctionnaires qui interviennent précisent que la police répond à une plainte de Transpole à l’encontre de la mutuelle. Transpole nie aujourd’hui toute implication [1] et, malgré nos appels réitérés, refuse de répondre à nos questions. Son nom figure pourtant en belle place sur les PV de police. Son PDG, François-Xavier Castelain, appelle lui-même la brigade financière pendant la garde à vue. Sans doute afin de préserver l’indépendance de l’enquête.

« La solidarité est notre arme »

L’enquête porte sur le blog de la mutuelle des fraudeurs [2], les flics cherchent l’administrateur du site. Les premières auditions ne donnant rien de probant à la police, une deuxième personne est convoquée afin d’être entendue. Elle sera aussitôt placée en garde à vue elle-aussi. Cette perquisition fait suite à une enquête approfondie, commencée plusieurs mois auparavant : surveillance de leur domicile, de leur connexion internet, passage au crible de leur compte en banque. Un tel déploiement de force n’a qu’une seule motivation : l’intimidation. Dans les faits, la fraude n’est ni un délit et encore moins un crime. La fraude est soumise à une contravention. Le seul délit existant est celui « d’habitude ». Pour être caractérisé, une personne doit contracter dix amendes impayées en 12 mois. Ce sera au substitut du procureur de Lille de décider de la poursuite (ou non) en justice et des suites à donner à l’enquête. La solidarité est d’ores-et-déjà en marche, au sein de la mutuelle et entre mutuelles d’autres villes. Des soutiens extérieurs se manifestent aussi. La répression a, jusqu’ici, surtout permis de rassembler.

« Vive la fraude ! »

La mutuelle des fraudeurs est un collectif qui revendique la libre circulation et la gratuité des transports sur la métropole lilloise. Elle a pour objectif de créer une entraide entre ses membres, au-travers une cotisation permettant d’aider celles et ceux qui ne peuvent faire face au paiement d’une amende. La mutuelle apporte son soutien politique ou financier en cas d’endettement auprès de Transpole. Les responsabilités au sein de la mutuelle, communication, secrétariat, trésorerie, sont tournantes. La mutuelle n’a pas de salarié, ne fait pas de profits, n’a pas de chef, l’argent sert uniquement à la solidarité entre fraudeurs et à payer des tracts, des affiches portant son message politique. Au-delà de prôner la gratuité, la mutuelle s’oppose également au fichage des voyageurs (avec la carte pass-pass par exemple), et à la mise en place de caméras de vidéosurveillance toujours plus nombreuses (il y en a déjà 3700) dans les transports en commun. La mutuelle s’inspire du mouvement « Ne plus payer » grecque, dont l’action comprend également les transports ferroviaires et la remise en route de compteurs électriques. Elle est née dans un contexte de « crise économique » et répond localement à la politique tarifaire de Transpole dont l’augmentation des prix semble ne pas avoir de limites. La mutuelle lilloise va bientôt fêter ses cinq ans. Elle regroupe environ une centaine de membres, des chômeurs, des étudiants, des salarié-es, des personnes et des « précaires » de tout horizon.

Hasard des coïncidences arrangées

Le jour des interpellations, un article propagandesque et sécuritaire est publié dans La Voix du Nord. François-Xavier Castelain (directeur du contrôle) et Gilles Fargier (directeur général) sont interviewés et légitiment le recours à encore plus de caméras de surveillance [3]. On y apprend que, très bientôt, les caméras seront à-même de repérer les personnes qui ne valident pas un titre de transport « pour contrôler les flux, et non les personnes », prétextent les intéressés, afin de « juguler la fraude dont elle (Transpole) est massivement victime » (sic). Pendant que ces messieurs se victimisent dans la presse, en garde à vue, des échanges entre les flics éclairent le contexte des arrestations : « On devait faire ça demain mais avec l’actualité, on a fait ça aujourd’hui ». Ou quand le privé, la police et la presse marchent main dans la main.


Notes

[1] 20minutes, le 18/04/14.

[2] Le blog de la mutuelle : mutuelledesfraudeursdelille.over-blog.org

[3] La Voix du Nord, 18/04/2014, « Lille : pour lutter contre la fraude, Transpole souhaite s’appuyer sur la vidéosurveillance ».

http://labrique.net/numeros/en-ligne-un ... rsonnes-en
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede bipbip » 27 Avr 2014, 10:17

Lyon, première réunion du collectif TCL libres et gratuits
Ce mardi 29 avril à 19h aura lieu la pre­mière réu­nion du col­lec­tif pour des Transports Gratuits et Libres à La Luttine (91, rue Montesquieu).
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede Pïérô » 11 Mai 2014, 10:59

Manifestation pour la gratuité des transports le 15 mai à Lille

Une manifestation pour la gratuité des transports publics urbains est organisée jeudi 15 mai 2014 à 18h à l’initiative de la mutuelle des fraudeurs. Départ de l’Insoumise, 10 rue d’Arras à Lille.

Extraits du communiqué d’appel :

Avec Transpole…
reste pauvre et ferme ta gueule !


Le financement de Transpole provient à 80 % de fonds publics (de la communauté urbaine, des conseils général et régional, et de la taxe patronale), les 20 % restants correspondent aux tickets et abonnements. Et lorsque les tickets augmentent, rendant de plus en plus difficile la mobilité des usagers précaires, les bénéfices des actionnaires s’accroissent eux aussi. Il est important de rappeler que Transpole c’est Kéolis, une filiale le la SNCF possédée aussi à 40% par AXA. Kéolis a réalisé 189 280 000 euros de bénéfice net en France en 2011 et depuis 2007 son chiffre d’affaires augmente en moyenne de 12,7%.

La gratuité… c’est possible !

La gratuité des transports est adoptée par un nombre croissant de villes françaises. Parmi elles : Aubagne, Auriac, Colomiers, Compiègne, Castres ou encore Dunkerque en projet… Plus de billetteries, ni de contrôleurs, les chauffeurs de bus peuvent se consacrer à leur tâche ce qui permet une amélioration de l’ambiance dans les transports. La gratuité permet une augmentation de la fréquentation alors que le budget de fonctionnement reste inchangé.

http://www.cnt-f.org/59-62/2014/05/mani ... i-a-lille/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede bipbip » 25 Mai 2014, 12:53

Retour sur le TGI de Lille du jeudi 22 mai

Fraude : Transpole et la SNCF mènent la guerre aux pauvres

TGI de Lille, jeudi 22 mai, 8h30. Ce matin sept personnes sont jugées. Elles sont accusées de n’avoir pas payé plus de dix amendes Transpole ou SNCF sur une période d’un an. La procédure est inédite. Frédéric Fèvre, procureur de Lille, a décidé cette audience commune « pour marquer le coup ». Après les arrestations de deux membres présumés de la Mutuelle des fraudeurs le 16 avril dernier, c’est un nouveau coup dans la guerre contre les fraudeurs dont deux ont écopé de prison ferme.

Dans la salle d’audience, le ballet habituel des robes d’avocats et des talons qui claquent. Sur les premiers bancs, les discussions des journalistes venus couvrir les jugements. C’est Angélique qui s’avance la première. Elle est arrivée avec son tuteur et son enfant dans les bras. Son tort : avoir voyagé plus de dix fois sans ticket (et s’être fait prendre) entre le 18 février et le 2 décembre 2010 et entre le 22 décembre et le 14 août 2012. « Le préjudice pour la société de transport est de 3516 euros, explique le juge. Comment l’expliquez-vous ?

– Je n’avais pas d’argent pour payer les loyers, répond-elle timidement. J’avais une carte de transport mais pas rechargée. À cette période-là, j’étais en foyer...

– Pourquoi vous vous déplaciez ?

– Pour des papiers, pour le lycée...

– Vous êtes sous tutelle, mais le tuteur n’est pas encore disponible... »

Les regards se tournent vers la porte de la salle. Le tuteur n’arrive pas. Le juge reprend : « Une expertise psychiatrique a constaté des altérations des facultés mentales, le jugement devra en tenir compte ». Pour les remboursements ? « J’ai payé 100 euros tous les mois, j’ai fait un dossier de surendettement et maintenant, ça y est, j’ai ma carte. » Le tuteur est enfin arrivé et précise : « Il y a eu des accords avec la SNCF et Transpole. Elle a payé quand elle a pu... »

Le fléau

C’est au tour de Maitre Lombard, avocate de Transpole, de prendre la parole. Elle confirme des paiements mais pas pour ces infractions-là et se lance dans sa première envolée : « La fraude est un vrai fléau. Aujourd’hui c’est entré dans les mentalités. Et il faut pouvoir dire à ces gens qu’on n’utilise pas les transports sans payer. Il existe des politiques sociales, pour les moins de 25 ans, pour les demandeurs d’emploi, c’est gratuit, etc. Mais il faut faire des démarches, c’est contraignant. » Angélique veut la couper pour essayer de répondre. La réponse est immédiate : « Chut ! » Et le flot de parole reprend : « Il y a une politique sociale d’aménagement et le ticket est à 1,40. La fraude est un fléau car cela nuit aux usagers qui sont en règle et que ça coûte des millions d’euros à l’entreprise. Je demande donc le remboursement de la dette : 1907 euros sur la première période et 1546 euros sur la deuxième. » Le juge donne la parole au procureur qui commence et s’embourbe directement : « Le ticket est à 1,10... euh 19... [On lui souffle dans la salle] 1,40 ! » Manifestement, il ne prend pas souvent le métro. Le casier vide d’Angélique et sa situation de curatelle renforcée font pencher le proc’ vers une condamnation « à titre d’avertissement » : paiement des amendes et surplus de 600€. L’avocate d’Angélique prend le relais : « Elle est fragile, elle est sous curatelle renforcée et elle a notamment des difficultés de gestion de son budget. Ces amendes, c’était pour aller au lycée. Pour elle, ce n’était pas si grave que ça. À ces moments-là, elle avait une carte d’abonnement mais elle n’était pas valide. Aujourd’hui, elle a un abonnement par prélèvement mensuel. » Angélique a perdu son boulot d’agent d’entretien au moment de la naissance de son bébé et le père est incarcéré en Belgique. Ça ne fera pas sourciller le juge qui la condamne au paiement des 3516 €, à 600 euros d’amende avec sursis et à 500 euros supplémentaires pour les frais de justice de la partie civile (article 475-1 du code pénal).

Punis pour leur absence

Les autres affaires s’enchaînent plus vite. Aucun des prévenus ne s’est déplacé et aucun avocat pour les défendre. Les condamnations tombent plus vite et plus durement les unes que les autres. C’est d’abord Alison, 24 ans, célibataire, sans profession, sans casier judiciaire, sans enfant. Son amende se monte à 1253 € pour 14 amendes entre le 11 juin 2012 et le 23 mars 2013. Lombard, l’avocate de Transpole, déplore « qu’elle ne vienne pas s’expliquer » et demande le paiement des amendes et deux mois de prison avec sursis. Le proc’ renchérit : « Elle n’est pas là pour expliquer la situation qui est la sienne ». Résultat, il réclame deux mois avec sursis et 1000€ d’amende. Petit silence et le juge ordonne : deux mois de prison avec sursis, remboursement des amendes et 500 euros pour les frais de justice de Transpole.

« Montée en puissance »

Le rythme s’accélère. C’est au tour de Cindy. Elle doit 1342,50€ pour 17 prunes sur une période à cheval entre 2010 et 2011 et 1979€ pour 24 PV en 2012. Aux flics qui l’ont entendue elle a expliqué que « son ex-mari lui prenait tout son argent. » Elle indique également avoir pris une carte et remboursé 55€ par mois. Pour Lombard : « Le fait de ne pas avoir d’argent n’est pas une excuse. Quand on n’a pas d’argent on n’utilise pas les transports. Et surtout elle n’explique pas la multiplicité des faits. » Le proc’ demande deux mois de sursis et 800€ d’amende pour la première vague et deux mois de sursis et 1000€ d’amende pour être « montée en puissance » sur la deuxième. Le juge tranche : pour les deux affaires, ce sera 1000 euros de frais de justice, le remboursement des deux amendes, soit 3321,50€ auxquels on rajoutera 500€ d’amendes en plus. Au suivant !

Le suivant c’est Mehdi qui est handicapé mental, invalide à 80% et déjà condamné pour vol : il est en sursis. Il doit 1548 euros pour 20 amendes en 2010. Il aurait reconnu les faits et se serait justifié en disant « qu’il n’avait pas envie de payer ». Pour Lombard : « C’est très inquiétant ! » Et de nous refaire une énième fois son couplet : « la fraude est un fléau ». Elle demande 1500€ d’amende en plus des 1548. Le procureur constate le sursis et demande un mois ferme et 700€. Le juge entérine : 1 mois ferme, remboursement des dettes et 1000€ en plus. Anissa doit, elle, 1705€ mais ne reconnaît pas toutes ses amendes. Elle prendra deux mois avec sursis et remboursement de sa dette et 1300€ en plus.

Quatre mois fermes

Les deux dernières affaires concernent la SNCF. Maître Lombard s’éclipse et c’est un jeune premier de la classe qui prend sa place. Alain doit 1362€ à la SNCF pour plusieurs voyages entre Lille et Montpellier entre l’été 2012 et l’été 2013. Il reconnaît les faits. Il a déjà un petit casier (vol, destruction, etc.) et explique que les voyages étaient des vacances. L’avocat de la SNCF exulte : « C’est une position parfaitement inacceptable. Il nous dit sans honte que c’est pour partir en vacances. C’est une insulte aux gens qui payent leurs billets, aux gens qui ne peuvent pas partir en voyage. Il faut qu’il se rende compte que dans cette société il y a des règles. » Il demande donc de régler les amendes, de payer 1000€ de dommage notamment pour les relances faites par courrier, 500€ supplémentaires pour les préjudices en terme d’image pour la SNCF et une dernière somme de 1500€. Résultat 4362€. Prétextant que contrairement aux autres, Alain est « jeune et se porte très bien », le procureur demande quatre mois fermes et 1000 euros d’amende. Ce qu’il obtiendra. Alain est condamné à quatre mois de prison ferme et plus de 3000 euros d’amendes diverses. Le dernier, Christophe, prendra deux mois avec sursis et 1500 € d’amende.

Il y a une semaine, Frédéric Fèvre, le procureur de Lille, déclarait : la « priorité est donnée à la prévention ». Et se justifiait : « Il serait aberrant de poursuivre quelqu’un dans le besoin. » Ce sont pourtant des pauvres qui ont été criminalisés, foutus en taule, ce matin. C’est à eux que font la guerre les sociétés de transport et les tribunaux.

http://labrique.net/numeros/en-ligne-un ... ncf-menent
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede Pïérô » 27 Mai 2014, 11:51

Tours,
Marre des contrôles de Fil Bleu !
https://tours.mediaslibres.org/marre-de ... -bleu.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede Pïérô » 23 Juin 2014, 16:25

Cours camarade, les TCL sont derrière toi !

Monter sans payer. Passer derrière quelqu’un aux portiques. Taper un sprint pour esquiver les contrôleurs. Ou bien : leur donner un faux nom, une adresse bidon. Réutiliser des tickets déjà validés. Parce qu’on a pas les moyens, parce qu’il y en a marre de payer pour tout. Parce qu’on ne travaille pas, ou alors, même si c’est le cas, on a pas d’argent à claquer inutilement. Parce qu’en fin de compte on aime bien éprouver les limites de ce dans quoi on est plongé, éprouver les limites des dispositifs.

... http://rebellyon.info/?Cours-camarade-l ... rriere-toi
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20295
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede Blackwater » 24 Aoû 2014, 10:10

A Grenoble, un collectif pour obtenir la gratuité des transports en commun s'est monté à l'initiative du NPA. Plus d'infos après la rentrée.
Modifié en dernier par Blackwater le 22 Fév 2015, 17:30, modifié 1 fois.
Avatar de l’utilisateur-trice
Blackwater
 
Messages: 328
Enregistré le: 18 Mar 2012, 12:57
Localisation: Ardèche, Loire, Isère

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede bipbip » 22 Fév 2015, 17:19

Grenoble
Pétition pour la gratuité des transports publics dans l’agglomération grenobloise

La gratuité des transports publics peut modifier la vie quotidienne. Elle peut contribuer à augmenter la vie culturelle et les loisirs. Elle favoriserait le lien social, et réduirait les incivilités dans les transports en commun. Elle aiderait financièrement les personnes à bas et moyens revenus. Elle permettrait d’améliorer le pouvoir d’achat des familles. Elle réduirait les discriminations en aidant les personnes vivant dans les quartiers périphériques les plus démunis à sortir de leur isolement.

La gratuité des transports publics devra s’accompagner d’un progrès social pour les salariés des entreprises concernées, dans de nouvelles missions à définir et négocier avec eux. La disparition des contrôles et de la billetterie, c’est moins de stress et une amélioration des conditions de travail. Pour couvrir les besoins liés à l’augmentation prévisible de la fréquentation, il faudra embaucher plus de personnel (chauffeurs).

L’instauration de la gratuité lors des pics de pollution montre déjà l’urgence de l’usage des transports en commun. La gratuité contribuerait à diminuer la pollution atmosphérique que provoque l’usage de l’automobile (gaz à effet de serre, particules fines). La gratuité des transports publics contribuerait à améliorer l’environnement en diminuant les nuisances sonores, les embouteillages, les accidents, en incitant les personnes à laisser leur automobile au profit des transports publics. Elle permettrait de remplacer des parkings par des espaces verts.

La gratuité des transports publics peut être rapidement mise en œuvre. Les transports publics sont déjà financés à 85 % par l’agglomération, le conseil général et les entreprises, par le biais du versement transports. La part des recettes correspondant à la vente des billets pourrait être aisément compensée, d’une part par la disparition des guichets et du coût d’entretien de la billetterie, d’autre part par une ou des subventions de la part du conseil général ou de l’état, par réorientation de subventions inutiles, ou de crédits alloués aux transports individuels polluants.

Nous demandons donc au conseil communautaire de la communauté d’agglomération de Grenoble, aux conseils municipaux des communes de l’agglomération, et au conseil général de l’Isère, de mettre à leur ordre du jour la question de la gratuité pour tous des transports publics de l’agglomération grenobloise. Nous demandons la réaffectation de subventions coûteuses au profit du financement de cette gratuité. Nous demandons aux élus de ces conseils qu’ils portent au niveau national la question du relèvement du plafond du versement transport, afin de faciliter la mise en œuvre de la gratuité des transports publics par son financement par les entreprises.

http://gratuite-transports.ouvaton.org/ ... p?article1

Mardi 24 février,
Débat public - pour la gratuité des transports publics dans l’agglo grenobloise
à 19h30, maison du tourisme
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede bipbip » 29 Mai 2015, 11:01

Lille,
Procès de la mutuelle des fraudeurs

Le procès a lieu mardi 2 juin à 14h, un rassemblement est organisé à 13h30 devant le Tribunal

Rassemblement en soutien aux inculpés de la mutuelle des fraudeurs

Le 17 avril 2014, deux membres de la mutuelle des fraudeurs se font perquisitionnés puis placés en garde à vue prolongée pour délit de presse, on leur reproche de s’occuper du blog de la mutuelle et d’inciter par ce biais à la fraude.

Pour rappel la mutuelle des fraudeurs, c’est un collectif qui existe depuis septembre 2009 à Lille. Elle lutte pour les transports gratuits et permet à ceux qui n’ont pas les moyens de se faire rembourser leurs amendes.

Lors de la perquisition, leurs ordinateurs ainsi que plus de 800 euros en liquide sont saisis.
C’est Transpole qui attaque, son nouveau créneau : la chasse aux fraudeurs, la chasse aux pauvres… Transpole en profite le jour même de l’arrestation pour sortir un communiqué de presse sur son nouveau projet de caméra intelligente qui leur permettra de repérer les « flux » de fraudeurs.

https://lille.indymedia.org/spip.php?article29263
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Lutte pour les transports gratuits, Mutuelle de fraudeur

Messagede bipbip » 02 Juin 2015, 07:17

Samedi 6 juin, Merlieux (02)

Débat sur la gratuité des transports

A l’occasion de la Journée sur les transports organisée par les 4 bibliothèques de Merlieux, la Bibliothèque Sociale a choisi d’organiser un débat sur la gratuité des transports.

Un libre et égal accès à la mobilité : une utopie ?
De nombreuses villes l’ont fait, pourquoi ne pas le généraliser ?

à 16h, Bibliothèque Sociale 8, rue de Fouquerolles, 02000 Merlieux

http://kropotkine.cybertaria.org/spip.php?article122
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 22387
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Suivante

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités