Stop à l'intervention française au Mali !

et appels à aller soutenir en urgence...

Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede Pïérô » 01 Fév 2013, 02:03

Manif unitaire le 5 février à Toulouse

Stop à l'intervention française au Mali !

Comme pour l'Afghanistan, on nous refait le coup de l'intervention militaire au nom de la lutte contre le terrorisme, qui stopperait l'avancée du fondamentalisme religieux dans le monde. Députés et sénateurs sont unanimes. USA, OTAN, ONU et Union européenne félicitent François Hollande, et les grands médias dominants nous ressassent le même message : c'est malheureux mais il n'y a pas d'autre solution pour libérer les peuples que de les bombarder !

Les responsables de la situation dans cette région sont les mêmes qui appellent aujourd'hui à la guerre pour « libérer » le Mali. Depuis la fin de la période coloniale, les pays occidentaux ont tracé des frontières ne correspondant pas à l'implantation des populations sur place. La domination économique des pays dominants écrase le développement des pays comme le Mali, avec la participation à cette mascarade des dirigeants de ceux-ci. Le gouvernement malien, en faisant appel à la France, donne la légitimité à la France pour gérer les affaires maliennes en lieu et place des peuples du Mali.

Les différents groupes armés qui sévissent au Mali ne sont-ils pas financés par d'autres grandes puissances alliées de la France comme les pays du Golfe ? Les armes avec lesquelles ils combattent ne viennent-elles pas du conflit libyen dans lequel la France est intervenue ?

Halte à la propagande de guerre, halte à l'hypocrisie !

Nous ne croyons pas en la sincérité du motif avancé par le gouvernement français pour cette « intervention ». Le véritable motif, c'est la réaffirmation de l'emprise politique et économique française sur le continent africain. Les véritables effets, c'est, pour les actionnaires d'AREVA et de Dassault, l'envolée du cours de leurs actions ; c'est, pour les Africains, sommés de rembourser une dette illégitime, un appauvrissement toujours croissant ; c'est, pour notre gouvernement, des dépenses vertigineuses et donc un prétexte idéal pour introduire toujours plus de reculs sociaux (dette de l'Etat - mesures d'austérité) et de reculs démocratiques (lois « antiterroristes » et sécuritaires). En réalité, pour l'intervention au Mali comme pour la guerre en Afghanistan, en Irak et en Libye, ce sont les puissances impérialistes qui veulent dicter leurs lois à tous les peuples.

L'intervention militaire française n'est en réalité pas motivée par des aspirations de liberté pour les peuples du Mali. La défense des intérêts financiers intervenant dans l'exploitation de l'or, de l'uranium et des hydrocarbures en est la véritable raison. Ces ingérences des pays impérialistes ont de graves conséquences économiques et écologiques dans les pays concernés.

De plus, si la situation au Mali est « stabilisée », qu'adviendra-t-il des pays proches ? Le problème risque de se déplacer dans d'autres pays qui ne seront « aidés » par personne s'il n'y a rien à gagner dans leurs sols ou leur main-d'œuvre !

• Retrait immédiat des troupes françaises et leurs alliés

• Droit des peuples à disposer d'eux-mêmes

• Démantèlement des bases militaires françaises en Afrique

RASSEMBLEMENT MARDI 5 FÉVRIER 18 h 30
AU MÉTRO CAPITOLE

Premiers signataires : Alternative Libertaire, Coup Pour Coup 31, Nouveau Parti Anticapitaliste, Organisation Communiste Marxiste Léniniste - Voie Prolétarienne, Parti de Gauche
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede digger » 01 Fév 2013, 08:21

Tout ce qui est dit dans cet appel est juste.
Je regrette seulement que, comme souvent, aucune alternative, ou pistes de réflexion, n'y figure.
Par exemple, comment aborde t' on la question des frontières arbitrairement tracées (autrement que sous l'angle idéal de la suppression des états, mais dans l'immédiat) ?
Quelle protection pour le peuple touareg face à l'armée malienne ?
etc...
digger
 
Messages: 2065
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede Pïérô » 03 Fév 2013, 11:32

Cet appel ne pose pas la question des Touaregs, et tu as raison, ces frontières ne reflètent rien d’autres que des tracés imbéciles faits par les colonisateurs.
Le communiqué d’AL passe pas complètement à côté de çà mais me parait un peu court, viewtopic.php?f=66&t=5334&start=75#p83329, et un peu tiré par les cheveux sur le côté “rendre la liberté” (quelle liberté ?), alors que celui de la FA, viewtopic.php?f=66&t=5334&start=120#p83676, passe à côté de çà, en plus d’être pacifiste, en positionnement de principe philosophique et plutôt abstrait dans le contexte “Paix immédiate au Mali”. Il faut appeler à défendre et à se battre sur les deux fronts de l’autodétermination des peuples, et de la révolution sociale, celle qui traverse les frontières. En même temps évidemment, c’est utile qu’il y en ait pour le faire et replacer les choses, les enjeux et du sens, mais c'est facile à dire de là où on est. En tout cas il est important de se mobiliser ici, à l'exemple de cet cet appel de Toulouse. :)
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede Pïérô » 07 Fév 2013, 12:50

Appel à rassemblement ce samedi 9 février à Paris

NON à la Guerre française au Mali !

Depuis plus de trois semaines, l’Etat français mène la guerre au Mali. La France, pompier pyromane, prétend pouvoir éteindre une situation qu’elle a largement crée. La société malienne a été laminée par des années de plans d’ajustement structurel imposés par le FMI pour le remboursement de la dette malienne, pour lequel la France est directement intéressée. C’est encore l’Etat français qui, par le biais de la CEDEAO dirigée par Monsieur Ouattara- dont on sait à quel point il doit beaucoup à l’armée française dans son accession au pouvoir en côte d’Ivoire en 2011- a alimenté le chaos politique au Mali, en représailles de la destitution en Avril 2012 de la présidence corrompue d’Amadou Toumani Touré que la France soutenait. Et privant aussi l’armée malienne de ses moyens logistiques.

Une forte partie de la population malienne et nombre de travailleurs maliens immigrés en France ont été soulagés par l’intervention de l’armée française face à l'oppression du fanatisme religieux au nord Mali. Mais l’armée française n’est en rien intervenue pour protéger la population mais pour ses intérêts impérialistes.

Ce ne sont pas des raisons humanitaires qui motivent la guerre française au Mali, mais des intérêts impérialistes, dans la plus pure tradition des agissements de la France Afrique. Comme un aveu, cette guerre permet à la France d’envoyer des troupes militaires pour sécuriser les mines d’uranium d’Areva Au Niger.

Cette mise en coupe réglée par les trusts français va de pair avec le maintien de gouvernements et d'appareils d'État alliés de l'impérialisme français et pour cela corrompus, plus soucieux de s'enrichir sur le dos de la population que de la défendre. On l'a vu au Mali où, lorsque les djihadistes sont arrivés, l'armée malienne a détalé sans demander son reste en leur livrant la population.

Aujourd'hui, alors que l'armée malienne reprend le terrain sur les traces de l'armée française, on apprend déjà qu'elle se livre à un certain nombre d'actions de représailles contre une partie de la population, en l'accusant d'avoir été complice des islamistes. Au point qu'on peut déjà se demander quelles nouvelles catastrophes, quels nouveaux massacres se préparent avec la reconquête du Nord-Mali par l'armée française et par les armées de pays africains dont aucune n'est réputée pour son respect des populations. Et c'est vrai bien sûr y compris de l'armée française. Que l'on se souvienne de son rôle au Rwanda !

Pour marquer notre solidarité avec le peuple malien, à travers toutes ses communautés, pour dénoncer une guerre impérialiste, qui comme toutes les précédentes – Irak, Afghanistan, Somalie…- n’alimenteront que le chaos, la guerre civile et ne renforceront que les extrémistes religieux, nous appelons à manifester devant le siège d’AREVA, 33, rue de Lafayette, métro Le Peletier ou Notre-Dame-de-Lorette, le Samedi 9 février 2013 à 15H00.

Premiers signataires : Alternative Libertaire, Lutte Ouvrière, le Nouveau Parti Anticapitaliste
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede Zorglube » 08 Fév 2013, 03:42

http://www.atlantico.fr/decryptage/mali ... 28767.html

Les USA étant les premiers responsables de la prise du pouvoir en Libye par des milices islamistes, il me paraît bizarre que l'infiltration de celles-ci au Mali puisse s'être faite contre leur volonté.
Zorglube
 
Messages: 25
Enregistré le: 04 Mar 2011, 00:51

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede digger » 08 Fév 2013, 08:19

L'Afrique va être le terrain de jeu du capitalisme dans les années qui viennent pour des raisons économiques évidentes. Les USA n'en seront bien évidemment pas absents, plutôt indirectement que directement, je pense.
De là à voir une manipulation des groupes islamistes, il y a un gros pas. Les hommes et les armes circulent à leur gré dans la région, sans moyen de contrôle (les drones sont sans doute le moyen le plus efficaces) Ceux du Niger ont été probablement mis en place sur la demande, ou en accord, avec la France.
L'Afrique pose un problème à tout le monde. Et la tendance est plutôt de se refiler la patate chaude. Les américains la laissant aux français, qui veulent la refiler à une force africaine, qui se met en place en trainant des pieds. La raison en est que la guerre coûte cher, même pour défendre des intérêts. Et qu'il faut compter (encore) avec les opinions publiques. C'est le problème que pose la doctrine de la "guerre permanente". Il faut que la menace soit ressentie comme supérieure au coût par les populations.
C'est d'ailleurs un argument peu utiliser par les milieux radicaux contre la guerre. Dire non à la guerre ne suffit pas. Une proposition pourrait être l'organisation d'une très large conférence pan-africaine, déterminant des besoins à l'aide au développement, suivi d'un "plan Marshall" mis en place en collaboration avec eux.
Seule, la coopération peut se substituer aux conflits.
Simple à dire, plus difficile à mettre en place.
digger
 
Messages: 2065
Enregistré le: 03 Juil 2011, 07:02

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede Pïérô » 12 Fév 2013, 12:45

communiqué commun dans le 66 (Pyrénées-Orientales)

Condamnons l’état de guerre, troupes françaises hors du Mali !

Mali : pourquoi nous mentir ?


Nous refusons l’argumentaire permanent sur le caractère inéluctable des interventions militaires. L’intervention française en Afghanistan fut déjà conduite au nom de la lutte contre le terrorisme et du respect des droits de l’homme et de la femme. Depuis deux semaines, c’est au Mali que l’armée française intervient pour "détruire les terroristes" selon les propres mots de François Hollande qui s’était pourtant engagé à ne pas intervenir directement dans ce pays.

C’est la grande union sacrée des hypocrites : en France où Ayrault, Valls, Copé, Fillon et Le Pen applaudissent de concert, aux USA, à l’OTAN, à l’U.E. et même au Conseil de sécurité de l’ONU où les cinq grandes puissances ont droit de Veto. Chacun de nous a le droit de savoir !

Les véritables motifs économiques et politiques de cette guerre, c’est la réaffirmation de l’emprise politique et économique française sur le continent africain. En réalité pour l’intervention au Mali comme pour la guerre en Li- bye, les grandes puissances ne veulent que dicter leurs lois à tous les peuples.

La vérité, c’est que la région est riche en pétrole et en gaz. Le bassin de Taoudéni, large de 1,5 million de kilomètres carrés, partagé entre le Mali, la Mauritanie et le Niger, provoquent l’appétit du Groupe Total, et de la Sipex, filiale internationale de la Sonatrach algérienne. Jean François Arrighi de Casanova, du groupe Total, parle d’immenses découvertes gazières dans le secteur, et même d’un "nouvel Eldorado". Le Mali est aussi riche en or (mine d’or de Bouygues notamment), uranium, lithium, fer, schistes bitumeux, nickel, étain, zinc. La vérité, c’est que pendant que le pays est spolié de ses richesses par les Compagnies multinationales et les États occidentaux, la population malienne est maintenue dans une misère intolérable. Les véritables effets de la guerre :

C’est pour les actionnaires d’AREVA et de Dassault, l’envolée du cours de leurs actions...

C’est le risque d’un véritable désastre humanitaire et c’est pourquoi la féministe malienne Aminata Traoré, coordinatrice de la Marche mondiale des femmes, dénonce l’instrumentalisation "des violences faites aux femmes pour justifier l’ingérence et les guerres de convoitise des richesses de leurs pays". Elle ajoute : "Pourquoi les puissants de ce monde qui se préoccupent tant du sort des femmes africaines ne nous disent pas la vérité sur les enjeux miniers, pétroliers et géostratégiques des guerres ?"

C’est la discrimination contre toutes les minorités. Le peuple touareg dont les droits sont bafoués ne doit pas être la victime de cette guerre.

Mais c’est aussi tout le peuple malien qui va subir les effets de cette guerre. Les exécutions sommaires, la torture, les meurtres xénophobes ont déjà commencé et Amnesty International et la FIDH les ont dénoncés.

C’est l’aggravation de la condition des réfugiés. Et quel sera le sort réservé en France aux sans papiers maliens ? Combien d’entre eux sont en ce moment menacés d’expulsion par les mêmes Valls et Ayrault qui piétinent sans vergogne la terre du Mali avec leur guerre néo-coloniale !

C’est aussi, pour notre gouvernement, l’occasion de dépenses militaires vertigineuses qui serviront de prétexte à de nouvelles mesures d’austérité, à de nouveaux reculs sociaux au nom de la "dette de l’état".

C’est enfin une pression directe sur la population française, prise dans un climat de peur permanente de "l’ennemi invisible", donnant lieu au renforcement du plan Vigipirate et à la présence d’un déploiement continuel de forces armées sur les lieux publics impliquant une situation de guerre sans fin.

Nous, militants politiques, syndicaux et associatifs, au nom de toutes les valeurs auxquelles nous sommes attachés, justice sociale, internationalisme, féminisme, pacifisme et anti colonialisme, nous exigeons dans l’unité :

Le retrait des troupes françaises du Mali Le respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes Une paix juste et durable qui passe par la fin des exactions intégristes, mais aussi par la fin du néo-colonialisme de la "Françafrique"

premiers signataires : ASTI66, CNT66, Initiatives citoyennes, FASE, Mouvement de la paix, NPA, PG66, Rassemblement des travailleurs

http://www.paroleslibres.lautre.net/spip.php?article800
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede Pïérô » 17 Fév 2013, 14:05

Info par altersocial dans la partie internationale mais qui à aussi sa place ici :) :

Première manifestation en France contre l’intervention au Mali

Deux cents personnes se sont rassemblées samedi 9 février devant le siège d’Areva à Paris 9e, pour protester contre l’intervention militaire française au Mali à l’appel de LO, d’AL et du NPA.

C’était la première initiative de ce genre depuis les premiers bombardements de l’armée française le 11 janvier.

Olivier Besancenot (NPA), Nathalie Arthaud (LO), Laurent Esquerre (AL) ont pris la parole, suivi de Patrick Farbiaz (Sortir du colonialisme).

Ils ont mis l’accent sur les véritables motifs de cette intervention militaire, tout en dénonçant la terreur et la tyrannie que les islamistes font ou on fait régner dans les zones qu’ils contrôlent.

La presse a presque totalement passé sous silence ce coup de canif dans le consensus national. Gageons que celui-ci ne durera pas.


Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede Pïérô » 21 Fév 2013, 08:48

Rassemblement à Rennes aujourd'hui

NON à la guerre française au Mali !

Rassemblement jeudi 21 février à 18h place de la mairie à Rennes

Depuis plus de trois semaines, l’Etat français mène la guerre au Mali. La France, pompier pyromane, prétend pouvoir éteindre une situation qu’elle a largement crée. La société malienne a été laminée par des années de plans d’ajustement structurel imposés par le FMI pour le remboursement de la dette malienne, pour lequel la France est directement intéressée. C’est encore l’Etat français qui, par le biais de la CEDEAO dirigée par Monsieur Ouattara- dont on sait à quel point il doit beaucoup à l’armée française dans son accession au pouvoir en côte d’Ivoire en 2011- a alimenté le chaos politique au Mali, en représailles de la destitution en Avril 2012 de la présidence corrompue d’Amadou Toumani Touré que la France soutenait. Et privant aussi l’armée malienne de ses moyens logistiques.

Une forte partie de la population malienne et nombre de travailleurs maliens immigrés en France ont été soulagés par l’intervention de l’armée française face à l’oppression du fanatisme religieux au nord Mali. Mais l’armée française n’est en rien intervenue pour protéger la population mais pour ses intérêts impérialistes.

Ce ne sont pas des raisons humanitaires qui motivent la guerre française au Mali, mais des intérêts impérialistes, dans la plus pure tradition des agissements de la France Afrique. Comme un aveu, cette guerre permet à la France d’envoyer des troupes militaires pour sécuriser les mines d’uranium d’Areva Au Niger.

Cette mise en coupe réglée par les trusts français va de pair avec le maintien de gouvernements et d’appareils d’État alliés de l’impérialisme français et pour cela corrompus, plus soucieux de s’enrichir sur le dos de la population que de la défendre. On l’a vu au Mali où, lorsque les djihadistes sont arrivés, l’armée malienne a détalé sans demander son reste en leur livrant la population.

Aujourd’hui, alors que l’armée malienne reprend le terrain sur les traces de l’armée française, on apprend déjà qu’elle se livre à un certain nombre d’actions de représailles contre une partie de la population, en l’accusant d’avoir été complice des islamistes. Au point qu’on peut déjà se demander quelles nouvelles catastrophes, quels nouveaux massacres se préparent avec la reconquête du Nord-Mali par l’armée française et par les armées de pays africains dont aucune n’est réputée pour son respect des populations. Et c’est vrai bien sûr y compris de l’armée française. Que l’on se souvienne de son rôle au Rwanda !

Pour marquer notre solidarité avec le peuple malien, à travers toutes ses communautés, pour dénoncer une guerre impérialiste, qui comme toutes les précédentes – Irak, Afghanistan, Somalie…- n’alimenteront que le chaos, la guerre civile et ne renforceront que les extrémistes religieux :

Rassemblement jeudi 21 février à 18h
place de la mairie à Rennes


Premiers signataires :

Alternative Libertaire, Breizhistance-IS, Jeunes Communistes, Lutte Ouvrière, Nouveau Parti Anticapitaliste
http://www.rennes-info.org/NON-a-la-gue ... se-au-Mali
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede Pïérô » 02 Mar 2013, 00:45

Appel Toulouse rassemblement ce samedi 2 mars

Troupes françaises, hors du Mali ! Hors d'Afrique !

Comme pour l'Afghanistan, on nous refait le coup de l'intervention militaire au nom de la lutte contre le terrorisme, qui stopperait l'avancée du fondamentalisme religieux dans le monde. Députés et sénateurs sont unanimes. USA, OTAN, ONU et Union européenne félicitent François Hollande, et les grands médias dominants nous ressassent le même message : c'est malheureux, mais il n'y a pas d'autre solution pour libérer les peuples que de les bombarder !

Les responsables de la situation dans cette région sont les mêmes qui appellent aujourd'hui à la guerre pour « libérer » le Mali. Depuis la fin de la période coloniale, les pays occidentaux ont tracé des frontières ne correspondant pas à l'implantation des populations sur place. La domination économique des pays dominants écrase le développement des pays comme le Mali, avec la participation à cette mascarade des dirigeants de ceux-ci. Le gouvernement malien, en faisant appel à la France, donne la légitimité à la France pour gérer les affaires maliennes en lieu et place des peuples du Mali.

Les différents groupes armés qui sévissent au Mali ne sont-ils pas financés par d'autres grandes puissances alliées de la France comme les pays du Golfe ? Les armes avec lesquelles ils combattent ne viennent-elles pas du conflit libyen dans lequel la France est intervenue ?

Halte à la propagande de guerre, halte à l'hypocrisie !

Nous ne croyons pas en la sincérité du motif avancé par le gouvernement français pour cette « intervention ». Le véritable motif, c'est la réaffirmation de l'emprise politique et économique française sur le continent africain. Les véritables effets, c'est, pour les actionnaires d'AREVA et de Dassault, l'envolée du cours de leurs actions ; c'est, pour les Africains, sommés de rembourser une dette illégitime, un appauvrissement toujours croissant ; c'est, pour notre gouvernement, des dépenses vertigineuses et donc un prétexte idéal pour introduire toujours plus de reculs sociaux (dette de l'Etat - mesures d'austérité) et de reculs démocratiques (lois « antiterroristes » et sécuritaires). En réalité, pour l'intervention au Mali comme pour la guerre en Afghanistan, en Irak et en Libye, ce sont les puissances impérialistes qui veulent dicter leurs lois à tous les peuples.
L'intervention militaire française au Mali d'aujourd'hui, comme celles d'hier au Tchad ou en Côte d'Ivoire, n'est en réalité pas motivée par des aspirations de liberté pour les peuples africains. La défense des intérêts financiers intervenant dans l'exploitation de l'or, de l'uranium et des hydrocarbures en est la véritable raison. Ces ingérences des pays impérialistes ont de graves conséquences politiques, économiques et écologiques dans les pays concernés.

De plus, si la situation au Mali est « stabilisée », qu'adviendra-t-il des pays proches ? Le problème risque de se déplacer dans d'autres pays qui ne seront « aidés » par personne s'il n'y a rien à gagner dans leurs sols ou leur main-d'œuvre !

Retrait immédiat des troupes françaises et leurs alliés
. Droit des peuples à disposer d'eux-mêmes
. Démantèlement des bases militaires françaises en Afrique
. Droit au séjour inconditionnel pour les Maliens en France
. Arrêt des expulsions

RASSEMBLEMENT SAMEDI 2 MARS 15 H
PLACE DU CAPITOLE


Premiers signataires : Coup pour Coup 31, Déchoukaj, Entraide Tiers Monde 31-46, NPA, OCML-Voie Prolétarienne

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede Pïérô » 16 Mar 2013, 17:16

Réunion publique ce samedi 16 mars à Montpellier, par la CGA 34

Guerre au Mali et Françafrique

Le groupe de Montpellier de La Coordination des Groupes Anarchistes vous invite le samedi 16 mars à 18 heures à un débat sur les enjeux de l'intervention militaire de l'État français au Mali dans le cadre de la Françafric. Le débat aura lieu à la librairie la Mauvaise réputation au 20 rue Terral à Montpellier, quartier Saint-Anne.

Notre camarade Johann de la CGA de Lons Le Saunier fera un rapide balayage des grands accords bilatéraux militaires et des grands épisodes de la Françafrique, suivra une analyse des enjeux économiques, sociaux et politiques au Sahara/Mali ainsi qu'une description des principaux protagonistes de l'affaire. Le tout permettra de donner une analyse sur le sens de l'intervention militaire de la France au Mali, loin des discours humanistes dont se pare l'État français ...

La librairie reste ouverte tous les samedis de 15H à 19H, c'est l'occasion de venir découvrir de nouveaux livres, revues, de venir échanger et débattre.

Le groupe Un Autre Futur CGA 34

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede Pïérô » 21 Mar 2013, 00:56

Samedi 23 mars, Lille, conférence-débat

Le front malien de la Françafrique

En présence de l'association Survie, raisons et conséquences de la guerre menée par la France au Mali.

à 16h, L'Insoumise (bouquinerie occupée), 10 rue d'Arras, Lille
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22004
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Stop à l'intervention française au Mali !

Messagede bipbip » 04 Juin 2013, 10:57

5 juin à Nivolas-Vermelle (38)

L’intervention militaire française au Mali

Conférence-débat organisé par l’association Survie Nord-Isère sur l’intervention militaire française au Mali (opération Serval)
avec Raphaël Granvaud, auteur de "Que fait l’armée française en Afrique", éditions Agone, 2010
à 19 heures au foyer de la Mairie de Nivolas-Vermelle
Toasts, sandwichs, boissons sur place, à prix modiques

http://grenoble.indymedia.org/2013-05-2 ... -francaise


15 juin à Limoges

Matières premières, position stratégique… Le Mali, une guerre pour la liberté ?

Depuis le 11 Janvier, l’armée française est en guerre au Mali. Comme pour l’Afghanistan, la Libye, ou tant d’autres opérations, cette intervention militaire est à nouveau présentée comme une « guerre pour la paix et la liberté », contre le terrorisme et le fondamentalisme religieux. Les grands médias dominants reprennent les mêmes arguments guerriers et manichéens : « bombarder c’était la seule solution pour maintenir la paix, penser autrement c’est être irresponsable » !
USA, OTAN, ONU et Union européenne félicitent François Hollande. Les responsables de la situation dans cette région sont les mêmes qui appellent aujourd’hui à la guerre pour « libérer » le Mali. Depuis la fin de la période coloniale, les pays occidentaux ont tracé des frontières ne correspondant pas à l’implantation des populations sur place. Par la dette et les taux de change notamment et en s’appuyant sur la collaboration de dirigeants corrompus, les pays dominants écrasent le développement de pays comme le Mali. Le gouvernement Traore et les putschistes de Sanogo, en faisant appel à la France, lui donnent la légitimité pour gérer les affaires maliennes en lieu et place des peuples du Mali. C’est pourquoi la France manœuvre, depuis les années Sarkozy, pour le pourrissement de la situation malienne et la préparation de cette intervention.

Halte à l’hypocrisie, halte à une guerre pour la liberté… de piller !

La « défense de la souveraineté du Mali » face aux « terroristes » n’est qu’un masque pour tenter de cacher le véritable motif de l’intervention. Hollande poursuit la politique du pré carré de l’impérialisme français. Les enjeux sont évidents : la défense des intérêts financiers et diplomatiques dans une région potentiellement riche (or, uranium, hydrocarbures). Les commanditaires sont connus : il suffit d’observer l’envolée des actions d’Areva, Total, Bolloré et Dassault ! Les conséquences sont prévisibles : la guerre, la dette et la pauvreté là-bas ; des coupes budgétaires et des reculs sociaux pour répondre à la dépense militaire.

Nous ne nous faisons pas d’illusions, la situation malienne est complexe et le gouvernement dispose dune armée de moyens d’informations pour légitimer cette intervention. Faire entendre dune autre voix sera difficile mais plus que jamais nécessaire. Notre solidarité est au côté des forces progressistes africaines et maliennes qui s’opposent à l’intervention française.

En finir avec les guerres, en finir avec l’impérialisme

et pour se faire nous revendiquons une autre politique française vis-à-vis de l’Afrique et du Mali. Une politique qui se base sur le droit des peuples à disposer d’eux même. C’est pour quoi nous demandons le retrait immédiat des troupes françaises et leurs alliés, ainsi que le démantèlement des bases françaises en Afrique. Garantir la liberté des maliens, comme le gouvernement et l’armée le disent, cela devrait commencer par leur garantir la liberté de circuler ou de séjourner en France. C’est pourquoi nous nous opposons aux expulsions !

Nous vous proposons donc cette réunion publique « ciné/débat » pour comprendre les enjeux de cette intervention au Mali.
Venez en débattre le samedi 15 juin à partir de 19h00 dans l’amphi Blanqui (derrière la mairie), avec entre autres la projection du documentaire « Terre Verte » réalisé par Boubakar Gakou et les interventions d’un travailleur malien et d’un membre de l’association Survie.


Initiative organisée par : CNT, GA87, Les alternatifs 87, NPA 87, OCML-VP 87.


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05


Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité