Rencontre avec un camarade des IWW Starbucks le 6oct Paris

et appels à aller soutenir en urgence...

Rencontre avec un camarade des IWW Starbucks le 6oct Paris

Messagede lazare » 15 Sep 2012, 13:08

Image

Comment vivre décemment avec un salaire inférieur au Smic parce que le temps partiel s’adapte à l’activité de l’entreprise ? 


Comment vivre sereinement si les emplois du temps imposés par le profit de l’enseigne ne permettent pas de prendre soin de ses enfants ou de mener à bien ses études ?
Nous connaissons tous des salaires de misère qui ne nous permettent pas d’envisager un autre avenir. C’est là le but du capitalisme : maintenir la force de travail dont il a encore besoin.

Salarié(e)s, notre qualité de vie est en jeu !



Prendre conscience, s’organiser et lutter n’est pas seulement théorique, c’est aussi une réalité y compris dans les démocraties capitalistes les plus antisyndicales.

Les camarades de l’entreprise de restauration rapide américaine « Jimmy John’s » l’ont fait en amenant la moitié des employés de la chaine franchisée de Minneapolis à lutter pour leurs droits en se syndiquant aux IWW (Industrial Workers of the World)

Dans le cadre de la venue à Paris d’Erik, militant du syndicat américain IWW (fondé en 1905), impliqué aussi dans la lutte pour les droits des salariés chez Starbucks États-Unis, nous vous invitons à une rencontre :

Samedi 06 octobre 2012
Salle Traversière - 17 rue Traversière 75012 Paris
M° Gare de Lyon de 16 h à 19h



Rencontre / projection / débat / échanges à l’initiative des IWW, SUD Commerces et Services Ile-de-France, Autre Futur, scial-RP CNT.

.
lazare
 
Messages: 15
Enregistré le: 04 Avr 2012, 20:46


Re: Rencontre avec un camarade des IWW Starbucks le 6oct Par

Messagede Nyark nyark » 16 Sep 2012, 13:06

Et aussi :

Image

Wobblies & Hobbos

Les Industrial Workers of the World :

agitateurs itinérants États-unis (1905-1919)

Joyce Kornbluh (L’Insomniaque)

Avec Julius et Jacquie

Livre composé d’une histoire thématique et chronologique des IWW ; de documents afférents (chansons, poèmes, récits, témoignages d’époque) ; plus d’une centaine d’illustrations (photos, dessins de presse) ; et d’un CD de 21 chansons : des blues inédits écrits et chantés par des hobos noirs, dont la plupart sont devenus célèbres, à défaut de devenir riches (tel Sleepy John Estes) et des chants ouvriers et protest-songs dus à la plume de Joe Hill, de T-Bone Slim ou d’autres, soit dans d’anciennes versions, soit joués par un groupe de blues rock montreuillois : Les Gommards.
la suite ici
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 17:46
Localisation: Région parisienne


Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité