Solidarité Espagne

et appels à aller soutenir en urgence...

Solidarité Espagne

Messagede poumtatalia » 21 Mai 2011, 11:33

Soutien aux mouvements espagnols, et en France aussi...

http://toulouse.demosphere.eu/node/2730

Chers amis,

Nous souhaiterions partager avec le plus de gens possible, ces moments inoubliables que nous vivons dans la #spanishrevolution et nous voulons faire de cette manifestation quelque chose d'encore plus mondial.

Avec ce message nous encourageons à convoquer plus de camps hors de l'état espagnol, mais par les populations locales.

Ce qui se passe dans les différentes villes espagnoles n'est pas un hasard, ni spécifiques de notre pays, nous luttons pour retrouver notre dignité, pour la liberté et la justice sociale, pour la démocratie directe, pour reprendre nos vies en main. Nous ne sommes pas des moutons mais personne ne semble s'en rendre compte. Nous sommes un réseau, nous ne nécessitons pas de leaders et pour ça nous voulons qu'en tous lieux tu prennes la place, penses par toi-même et avec les autres les alternatives à ce monde mercantile, inhumain, suicidaire et cancérigène qui veut nous faire croire que seul l'argent dirige.

Pour nous les frontières n'existent pas, le réseau est nôtre et la rue aussi! Un autre monde est possible maintenant!

Donc, nous proposons que tu transmettes ce message et nous organisons avec nos collègues, groupes d'affinité, nos famille, etc, pour nous manifester sur nos places afin de réclamer un changement réel de notre société. Créons ensemble ces espaces de protestation, de réunion, de réflexion, de questionnement, d'actions et de changement à niveau mondial, en réseau et tous unis.

Plus précisément, nous proposons de camper dans nos différents pays dans les prochains jours:

FRANCE

SAMEDI 21 MAI :

PARIS : 15h : Place de la Bastille

LYON : 17:00 Place des Terreaux

BORDEAUX : Place Saint Projet à 17h.

MARSEILLE : 16h : Notre Dame de la Garde - préfecture à 19h

TOULOUSE : 19h : Place du capitole

GRENOBLE : 11h : Place Saint Bruno

CLERMONT FERRAND : 14h30 place de la Victoire

MENS : 11h : Place de la mairieRENNES : place de mairie ?h

LES ULIS : devant le carrefour à 20h

DIMANCHE 22 MAI :

STRASBOURG : 11h : Place Kléber

PERPIGNAN : place de la république 20h

NICE : place garibaldi ?h

POITIER : palais de justice ?h

Nous utilisons les réseaux sociaux pour nous tenir informé et nous coordonner. S'il vous plaît adaptez et réenvoyez votre courrier.

Je vous invite à créer des maintenant une commission internationale pour communiquer et échanger les stratégies d'organisation avec nous sur :

- n-1.cc groupe : akbcn_int

- freenode (chat: #international-camps)

- comisiointernacional@gmail.com

Virez-les tous, pour une vraie démocratie maintenant!

Hugs / Kisses / Salutations

PS: Cet e-mail nous le rédigeons en collaboration et le traduisons ici, si vous souhaitez participer:

http://piratepad.net/ijcsADV76y

il suffit d'éditer ...

PD2: Si vous pensez à d'autres moyens de réunir mondialement, lances toi!

http://www.lemonde.fr/europe/article/20 ... nols-dan...

http://elcruasanambulante.com/2011/05/1 ... ution-2-...
poumtatalia
 
Messages: 7
Enregistré le: 14 Déc 2010, 22:21

Re: Soutien aux mouvements expagnols

Messagede Buenaventura » 21 Mai 2011, 19:33

Voici le lien vers le monde.fr (celui du texte a été tronqué) : http://www.lemonde.fr/europe/article/2011/05/18/les-jeunes-espagnols-dans-la-rue-pour-clamer-leur-ras-le-bol_1523749_3214.html
D'ailleurs lemonde.fr consacre plusieurs articles au mouvement espagnol. On peut y lire par exemple ceci, de la part de témoins sur place:
"Ce qui frappe dans les revendications des manifestants c'est leur caractère altruiste. Le peuple espagnol a compris que la crise était trop profonde pour pouvoir y remédier à coup d'actes individualistes."
Les espagnols se souviendraient-ils enfin de leurs grands ou arrière-grands parents qui ont vécu l'utopie http://video.google.com/videoplay?docid=-6236239516470072435# avant de la voir brisée par les ambitions des régimes totalitaires (Duce, Führer, Petit Père des Peuples).
Un journaliste du quotidien de droite 'El Mundo' allait jusqu'à s'étonner que cette vague de protestations ne soit pas dirigée spécifiquement contre le pouvoir en place, mais contre le système. Choquant en effet... Des milliers de personnes qui dénoncent une collusion entre grands partis pour se partager le gâteau, voilà qui est inacceptable. Les espagnols ont compris qu'il n'y a pas de théorie du complot, mais que la planète est devenue un système autonome alimenté par la convergence d'intérêts individuels, avec des élites auxquelles ce système profite, et les autres qui croient en tirer un bénéfice alors qu'ils sont en réalité spoliés. Avec des reculades sociales toujours justifiées par une prétendue nécessité (plans d'austérité que seuls supportent les peuples au profit des grands intérêts privés, etc.).
Heu-reu-se-ment, en France, à l'exception de quelques médias, qui minimisent l'événement (on y parle de "grogne"), les autres le dissimulant derrière une grosse histoire de cul (au moins DSK aura rendu un dernier service à son système en faisant diversion), c'est le black-out total. Voulant vérifier le suivi des manifestations à la lobotovision, j'ai zappé sur les chaînes dites "d'information". Rien, pas même une ligne. Circulez, l'événement n'a pas lieu. Parce qu'il est pacifique (et réfléchi), il est totalement refoulé. Les journalistes, comme ils l'ont fait en Grèce, autre pays des "PIGS" (merci pour le respect!), sont aux aguets, dans l'espoir de débordements qui leur permettront de disqualifier le mouvement.
Nous assistons en direct à l'application des dix stratégies de manipulation des masses mises en évidence par Chomsky.
Souhaitons, et oeuvrons pour que le mouvement ne s'éteigne pas après les élections de demain 22 Mai. C'est une bataille de l'information à laquelle nous pouvons tous prendre part, pour qu'enfin espagnols, grecs et portugais, mais aussi nous tous, puissions au moins reconquérir notre dignité mise à mal par la rapacité des "élites".
Mais si nous voulons guérir, nous ne ferons pas l'économie d'une autocritique sur notre propre désir suicidaire de partager le butin du pillage mondial.
PS: je ne suis ni à Paris, ni à Bordeaux ni près d'aucune autre grande ville (campagne deux-sévrienne), mais si d'autres dans la région veulent aller plus loin, ma porte leur est ouverte.

Amistades
Buenaventura
 
Messages: 10
Enregistré le: 15 Avr 2011, 20:20

Re: Soutien aux mouvements expagnols

Messagede SchwàrzLucks » 21 Mai 2011, 21:23

Ouais enfin si je peux me permettre l'affaire DSK c'est pas une "histoire de cul" mais un viol potentiel, c'est quand même différent...
SchwàrzLucks
 
Messages: 406
Enregistré le: 18 Oct 2010, 21:39

Re: Soutien aux mouvements expagnols

Messagede Buenaventura » 22 Mai 2011, 20:31

De son point de vue c'était peut-être juste une histoire de cul... qui a mal tourné. Les domestiques n'ont même plus la politesse de se laisser trousser, où allons-nous mâ chèèèère!
Buenaventura
 
Messages: 10
Enregistré le: 15 Avr 2011, 20:20

Re: Soutien aux mouvements expagnols

Messagede flora » 29 Mai 2011, 14:32

Communiqué de l'Assemblée du 28 mai 01
Prenons la place,
Nous sommes la démocratie !
Depuis le 20 Mai nous nous réunissons à Toulouse toujours plus nombreux tous les soirs à 19h. place du Capitole.
A l’image de l’Espagne, de la Grèce, du Portugal, de la Tunisie (…) nous occupons la place publique. Les problèmes sont les mêmes par delà les frontières : le chômage, la précarité et l’exploitation de l’Homme et de la nature. Nous nous opposons aux puissants qui en sont la cause.
Nous montrons ainsi que nous n’avons pas besoin de leader pour nous représenter et pas besoin de chef pour nous organiser : nous sommes la démocratie. Ici nous pouvons échanger, parler et construire ensemble.
Sans parti politiques ni syndicats, ce mouvement est fait par le peuple, pour le peuple.
Nous ne représentons ici que nous mêmes et n’acceptons d’être représenté que par nous mêmes.
Nous n’admettons pas de porte parole et déclarons l’assemblée de Toulouse souveraine de ses décisions et de ses actions.
Sortons de ce système injuste et inégalitaire, luttons pour la liberté de tous.
Nous sommes tout, ils ne sont rien !
Nous condamnons fermement les actions policières faisant violence aux mouvements pacifistes et nous manifestons notre solidarité internationale avec les victimes de la répression du Capitalisme et de l’État.


Rendez vous tous les soirs place du Capitole à 19h


Informez vous :
http://democraciarealyatoulouse.blogspot.com/
Sur Twitter :
#yeswecamp
#spanishrevolution
#prenonslaplace
flora
 
Messages: 2
Enregistré le: 29 Mai 2011, 12:59

Re: Soutien aux mouvements expagnols

Messagede Ian » 29 Mai 2011, 17:01

flora a écrit:Sans parti politiques ni syndicats, ce mouvement est fait par le peuple, pour le peuple.
Sauf quand il s'agit de tirer des tracts, de gérer avec la préfecture, de gérer les fachos ou de gérer la logistique en général... :roll:

Quant à ça :
flora a écrit:Nous n’admettons pas de porte parole et déclarons l’assemblée de Toulouse souveraine de ses décisions et de ses actions.
Ça tombe bien puisque l'assemblée ne décide rien, ne fait pas d'actions, et n'a manifestement pas de parole à porter. :haha:

Mon jugement est peut-être sévère, mais réaliste au vu de la situation.
Avatar de l’utilisateur-trice
Ian
 
Messages: 389
Enregistré le: 13 Déc 2009, 13:43

Indignés de France

Messagede Cramazouk » 30 Mai 2011, 05:27

Bonjour,

Je reviens vers vous concernant l'actualité des Indignés en Espagne, qui me semble fascinante. En France cela semble se faire à petite échelle hormis dans les très grandes villes. Je me demande s'il y a un projet pour y participer.

J'ai vu des personnes à Rennes qui avaient installé un campement. Je ne me suis pas arrêté pour discuter cette fois mais tout ce que j'ai vu c'est une fille saoule qui s'engueulait violemment avec un badaud. Sachant qu'en Espagne notamment l'un des fers de lance du truc, c'est que tout le monde s'accorde à ne pas boire, ça faisait un peu de peine et ça faisait peu crédible à Rennes.

Je demande qu'à participer mais seulement si on s'accorde sur le mode d'action. :pote:

edit : Finalement j'aurai pu placer ce sujet dans "France" puisque les médias se réveillent un peu : http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... d=1271383&xtor=RSS-3208

Un millier de personnes sur la place de la Bastille. Ça commence à être intéressant. Que ça soit revendiqué par certains comme non syndicaliste ou non (je ne sais pas si c'est une réticence du coup pour les syndicalistes), je pense qu'il faut se joindre au mouvement, certains l'ont sans doute déjà fait, moi j'en ai très envie (sur mes congés c'est à dire un jour sur deux :D).

Ce qui est en effet le plus intéressant dans ce mouvement, c'est l'auto-gestion pratiquée. Une occasion en or pour les anarchistes de séduire le grand public.

edit 2 : Indignés de Paris évacués.

Le très bon Arrêt sur Images sur le sujet : http://www.arretsurimages.net/contenu.php?id=4057 (payant)
Avatar de l’utilisateur-trice
Cramazouk
 
Messages: 95
Enregistré le: 22 Juil 2010, 17:56

Re: Soutien aux mouvements expagnols, et en France aussi...

Messagede kuhing » 30 Mai 2011, 07:56

Il y a eu un rassemblement de soutien aux indignés hier soir à Nice. Je n'ai pas pu m'y rendre mais voici un compte-rendu d'un des camarades du CAam qui y a participé :

Salut à tous ;-)

Est-ce qu'enfin, ça démarre ici et maintenant ?

Je rentre à l'instant du "rassemblement de solidarité avec les indigné-e-s d'Espagne" - soit de 19 à + de 23 heures !

Ce rassemblement, à son plus fort moment, a rassemblé une bonne centaine de personne et bonne nouvelle : il a spontanément évolué en assemblée populaire, au point que deux cars de CRS sont venu squatté l'autre côté de la place Garibaldi. Les policiers sont restés à l'observation environ une heure et ont envoyé deux "représentants" pour savoir de quoi il retournait.
(Aujourd'hui, ça n'a pas été le cas de la place de la Bastille à partir où à eu lieu une répression féroce à coups de charges et de gaz)

A Nice, une fois les participants rassemblés, une prise de parole spontanée s'est instaurée. Une quizaibe d'orateurs. Dans la foulée, il a été décidé de passer à l'action ici et maintenant.
Au moins trois ateliers/tables rondes se sont développés dans la même spontanéité, autour de 12 à 15 personnes chacun :
- thèmes de réflexion/travail/propositions ;
- communication : quels moyens et comment ? quels visuels ? méthodes alternative, etc. Et faire passer le message du mouvement non-violent et n'appartenant à aucun mouvement politique, syndical ou autre institutionnel ;
- connexions entre la "mise en mouvement" naissante en France avec les soulèvements en l'Espagne en particulier et des autres pays (Grèce, Portugal, Magreb, Island...)
Pour plus d'infos en direct de ces pays, taper dans un moteur de recherche : # (dièse = touches Alt + Ctrl + 3) nom du pays en anglais revolution -sans accent - ex : #spanish revolution

Vers 21:00, un premier rendez-vous était fixé, même endroit, même heure dimanche prochain.

1/2 heure après, la volonté de progresser s'est manifesté et deux RV ont été fixé : mercredi à venir, même lieu, même heure et dimanche prochain !

Pour l'heure, j'ai faim et sommeil !

Je développerai ultérieurement les points développés. D'ores et déjà, il est possible de discerner que les interrogations et les problématiques abordées vont dans le sens des propositions du CAam, bien que par ailleurs, de par sa rapidité et sa spontanéité, ce rassemblement a été empreint de quelque peu de confusions et d'amalgames.

Ci-jointes, 4 premières photos... J'ai aussi réalisé 2/3 plans vidéos, mais je ne sais pas encore s'il sera possible de les diffuser sur le net ...

Fraternellement, ;-)

Julien (Ju2Nice)
kuhing
 

Re: Soutien aux mouvements expagnols, et en France aussi...

Messagede Cramazouk » 30 Mai 2011, 14:18

Merci d'avoir déplacé mon message, j'avais de la merde dans les yeux. Le pire c'est que j'avais lu ce sujet la veille. >_>
Avatar de l’utilisateur-trice
Cramazouk
 
Messages: 95
Enregistré le: 22 Juil 2010, 17:56

Re: Soutien aux mouvements expagnols, et en France aussi...

Messagede Pïérô » 31 Mai 2011, 11:39

Je ne sais pas encore bien quoi et comment en penser, mais je sentais bien déjà même dans le mouvement contre la réforme des retraites comme une lame de fond, dans les mobilisations dans la rue et dans les espaces d'auto-organisation qui se créaient, et évidemment comment ne pas parler de cette véritable lame de fond qui parti du Maghreb et Moyen Orient, a touché l'Espagne, puis relancé la contestation en Grèce.

C'est un mouvement aux contours assez flou, mais parce qu'il se cherche je pense, et peu amener autre chose que ce que l'on subi d'un côté avec une intersyndicale nationale en bureaucratie qui étouffe les luttes, ou dans les partis politiques qui ne sont plus que des outils électoralistes. Il y a à la fois rejet de la politique, qu'il ne faudrait pas à mon sens confondre avec le politique, le sens, mais en même temps des revendications et positionnements qui entrent bien dans ce jeu, revendiquant d'avantage de démocratie sans toucher au fondements d'un système qui s'assoit dessus.

En tout cas, pour moi, c'est comme pendant la lutte de cet automne/hivers, c'est bien à la base que çà se passe, et évidemment là et dans ce qui se passe aussi en France, même si celà n'a pas la même envergure qu'ailleurs. Il semble que du côté du mouvement libertaire, on ait d'ailleurs un peu de mal à décoller vis à vis de ce qui se passe, adoptant une posture très attentiste je trouve, alors qu'il y a là un terrain d'intervention et d'investissement interessant à mes yeux.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Soutien aux mouvements expagnols, et en France aussi...

Messagede Tuxanar » 31 Mai 2011, 17:56

Pour la France, je ne sais pas vraiment si ça va prendre. Les rassemblements ne sont pas aussi imposants qu'en Espagne. Les conditions socio-économiques ne sont pas les mêmes : près de 40% de chômage des jeunes (20% globalement), des coupes dans le budget de l'État et des privatisations exigées par le FMI... En France, la situation n'est pas aussi préoccupante.

En plus, j'ai vu le rassemblement de soutien sur Orléans (60 personnes au max). Les participants sont des gens que l'on voit souvent aux manifs, donc déjà politisés, mais qui ne militent pas. Leurs idées sont plus proches d'un altermondialisme teinté d'autogestion et de décroissance. Donc, sans vouloir être rabat joie, j'ai de forts doutes sur l'extension de ce genre de rassemblement.

Après, j'espère me tromper.
Avatar de l’utilisateur-trice
Tuxanar
 
Messages: 485
Enregistré le: 25 Mai 2009, 20:58

Re: Soutien aux mouvements expagnols, et en France aussi...

Messagede kuhing » 01 Juin 2011, 07:58

Tuxanar a écrit:Pour la France, je ne sais pas vraiment si ça va prendre. Les rassemblements ne sont pas aussi imposants qu'en Espagne. Les conditions socio-économiques ne sont pas les mêmes : près de 40% de chômage des jeunes (20% globalement), des coupes dans le budget de l'État et des privatisations exigées par le FMI... En France, la situation n'est pas aussi préoccupante.

En plus, j'ai vu le rassemblement de soutien sur Orléans (60 personnes au max). Les participants sont des gens que l'on voit souvent aux manifs, donc déjà politisés, mais qui ne militent pas. Leurs idées sont plus proches d'un altermondialisme teinté d'autogestion et de décroissance. Donc, sans vouloir être rabat joie, j'ai de forts doutes sur l'extension de ce genre de rassemblement.

Après, j'espère me tromper.


A Nice, il semblerait que ça a été plus en avant dans l'auto organisation et la volonté de poursuivre des personnes présentes.
Ci joint un CR d'un copain du CAam qui y était :

Salut à tous ;-)

Pour info, ci-dessous, le CR fait par une des initiatrices de l'appel au rassemblement de dimanche dernier.

Bonne lecture ... et faites-vous votre opinion !

Fraternellement !

Ju2nice

<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<<
Chers amis,
Je pense que nous avons tous été agréablement surpris et contents de la tournure qu'a pris la réunion du 29 mai. Premièrement nous avons étés plus nombreux (au moins 100; une soixantaine de mails a été collectée et je pense qu'au moins 40 personnes sont passées sans laisser leur mail). Bien sûr, il faut continuer à communiquer et à activer nos différents réseaux pour atteindre l'occupation permanente, mais c'est déjà très encourageant. L'autre aspect très prometteur de cet événement (et certainement le plus remarquable) a été la dynamique de groupe qui s'est créée et cette capacité spontanée qu'ont eu les individus à dialoguer, écouter, échanger, se mettre d'accord sur des définitions et une lignée commune s'inscrivant dans le mouvement global, s'organiser en groupes de travail thématiques avec des dialogues équilibrés et de qualité. Au sein de ces groupes de travail, un premier groupe intitulé « manifeste » a développé certains aspects du manifeste global pour y apporter des contributions, pour que le mouvement ne soit pas juste un mouvement de réaction mais un élan qui vise l'action, pour préciser les demandes globales et nationales mais aussi celles qui sont spécifiques à notre ville et à notre région, qui nous indignent, et qui doivent cesser très rapidement, comme la situation à la frontière qui a empêché notre valeureux professeur de droit de dormir... Le groupe « organisation » a quant à lui étudié les différents besoins matériels pour les rendez-vous à venir ainsi que les règles et conseils à suivre durant le déroulement des assemblées générales pour permettre les conditions d'un véritable échange démocratique. Le groupe communication s'est interrogé autour des différentes manières de réinventer la communication militante auprès du public et des médias. Enfin, le groupe « Espagne », à l'origine des premiers rassemblements, a décidé qu'il occuperait la fonction de média espagnol, pour nous expliquer l'actualité et les situations particulières à l'Espagne, et faire le lien entre les mouvement français et espagnols.

Voici un résumé de ce qui a été dit, fait et décidé. J'espère avoir été fidèle à vos interventions. J'ai mis le compte-rendu du groupe « manifeste » en pièce-jointe mais n'ai pas vraiment inclus les propositions dans le texte (enfin si mais de manière plus vague et thématique dans le premier paragraphe) car c'est la partie la plus délicate. Je pense que les demandes globales et locales doivent être peu nombreuses, précises et décidées par l'ensemble du groupe car il doit s'agir du socle commun autour duquel on souhaite militer jusqu'à obtention de mesures concrètes. Il faudrait aussi attendre de voir ce que proposent les autres villes et s'accorder sur des demandes nationales d'exigences précises, mais on peut approfondir les grandes thématiques locales. L'idée développée dans ce groupe de mise en place d'actions citoyennes, en plus des demandes politiques, pour améliorer ou dénoncer certaines situations est très intéressante et à poursuivre. Je pense que j'aurais du demander à chaque scribe de groupe de travail de faire comme Romain et de m'envoyer un compte-rendu car, n'ayant pas participé de manière continue aux différents groupes, je n'ai pas tout le temps su développer les mots et les idées écrites comme le scribe du groupe aurait pu le faire Néanmoins j'ai essayé de tout retransmettre. Il faudra y penser pour la prochaine fois. Je propose qu'on réfléchisse autour de ce résumé mercredi, qu'on le complète, qu'on le modifie si on le veut, qu'on valide le résultat, et qu'on utilise le tout ou une partie comme manifeste et appel à la mobilisation qu'on pourrait commencer à tracter. Je pense qu'il faudra aussi poursuivre les différents groupes de réflexion et commencer à réfléchir à la mise en place et l'organisation technique des différentes actions proposées qui auront été retenues.
PROCHAINS RDV : MERCREDI 1er Juin 19H ( ET DIMANCHE 5 JUIN ?)

1) Présentation :
Nous, niçois d'origine et d'adoption de tous horizons, avons décidé de rejoindre l'élan international démocratique en faveur d'une démocratie réelle. Comme bon nombre de citoyens de ce monde, nous sommes indignés car le système politique s'est beaucoup trop éloigné de son rôle premier qui est de satisfaire nos besoins fondamentaux : respirer, boire, manger, se loger, se vêtir et se chauffer, être soignés, éduquer nos enfants, avoir accès à la culture et travailler correctement et dignement ! Nous sommes indignés car tandis que nous devons lutter un peu plus chaque jour, nous voyons partout les écarts se creuser entre riches et pauvres. Nous sommes indignés car nous n'avons plus confiance en nos représentants actuels qui semblent trop souvent travailler à leurs intérêts personnels au détriment de nos besoins, et ont même eu l'audace de nous faire payer le prix de leurs erreurs comme lors de la dernière crise financière. Nous sommes effrayés par les dégâts de ce système économique incontrôlable que les politiciens ont trop longtemps alimenté et nous nous inquiétons pour l'avenir et la santé de notre planète, de nos enfants et de nos descendants. Nous ne voulons plus de cette démocratie politicienne, nous voulons que la démocratie devienne réelle et atteigne son sens historique. Nous voulons que la gestion du monde et de ses cités revienne à son seul souverain : le peuple ! Nous pensons qu'ensemble, nous pouvons faire valoir nos droits, et pour récupérer ce qui nous appartient, nous commençons par occuper les places publiques...Si vous aussi vous êtes indignés, rejoignez-nous place Garibaldi les mercredi 1er et dimanche 5 juin à 19h !

2) Valeurs : Unité, fraternité et ouverture :
Nous pensons que l'union fait la force et que nous devons nous concentrer sur ce que nous avons en commun plutôt que sur nos différences. Malgré les compétences indéniables des réseaux et des techniques traditionnels de mobilisation et de militantisme, nous nous sentons de moins en moins écoutés et découragés par le peu d'impact qu'ont nos manifestations. C'est pourquoi nous pensons qu'en nous unissant massivement et de manière permanente (occupation de places historiques) autour d'exigences communes et précises, nous ne laisserons plus la possibilité à nos dirigeants de nous ignorer. Nous invitons tous les gens qui se reconnaissent dans ce constat ou qui s'y intéressent à venir écouter, dialoguer et échanger dans le respect de la différence, la bienveillance et la tolérance. Mais pour que cela fonctionne, nous devons être vigilants et garder à l'esprit que nous sommes là pour nous renforcer autour d'exigences communes. Si nous oublions cela et que nous nous disputons sur des détails, nous ne pourrons pas aller jusqu'au bout de notre lutte C'est le jeu de l'ennemi que de nous monter les uns contre les autres pour nous diviser et mieux régner, et ce d'autant plus à l'approche des élections. Dans un monde de plus en plus dur et injuste, un peu de fraternité ne nous ferait pas de mal, non ?
Pour afficher cette unité visuellement et respecter la lignée des rassemblements des autres villes, nous demandons aux participants de venir avec leurs idées personnelles mais de ne pas apporter de drapeaux, bannières ou étiquettes comportant le logo d'un parti, d'un syndicat ou de tout groupe autre que celui du mouvement populaire.

3) Un fonctionnement démocratique :
Nous invitons tout le monde à alimenter le mouvement. Cet élan veut se créer par le peuple et pour le peuple dans une démarche participative. Il ne veut ni chef ni leader. Chacun doit participer aux débats, aux décisions et aux actions selon ses envies et ses connaissances. Pour que cela soit possible et se déroule dans les meilleure conditions, il faut être à l'écoute et essayer de ne pas tomber dans les mauvais pièges des logiques archaïques de groupe. Chacun à son tour doit pouvoir s'exprimer suffisamment sans être interrompu. Dans le même sens, nous devons tous, lorsque nous prenons la parole, veiller à ne pas la monopoliser et à rester dans une démarche de participation et pas de leadership. Pour animer les réunions on peut imaginer désigner un ou plusieurs médiateurs pour donner la parole, relancer le débat ou reformuler une idée. Il faudra aussi plusieurs scribes pour produire des compte-rendus d'AG et de groupes de travail. D'une manière générale, il faut que l'attribution des rôles se fasse de manière tournante afin que chacun puisse participer aux dialogues, ne soit pas cantonné à une seule tâche, et que tel ou tel aspect ne repose pas sur les épaules d'une seule personne. Nous incitons également les participants à s'informer un maximum sur l'ensemble de la manifestation nationale et internationale sur les différents sites (groupes facebook :Pour une vraie démocratie maintenant à Nice ; Democracia real ya- Niza)
(http://www.reelledemocratie.fr/http://w ... lution.fr/ http://www.tomalaplaza.net/ http://takethesquare.net/) ainsi que sur tout autre média intéressant, et de venir les faire partager leurs différentes trouvailles à l'oral, à l'écrit, ou avec des supports visuels. Nous faisons aussi appel à la créativité de tous pour contribuer à l'élaboration du mouvement, que ce soit par le biais théorique, pratique, culinaire, artistique et graphique, des idées d'actions et d'organisation, des revendications propres à Nice...etc. Préparez quelque chose et venez le présenter et en parler en groupe.

4) Communication : sortons des carcans traditionnels et réinventons !
- Occupation permanente de places plutôt que défilés.
- Communication d'unité : pas de logo faisant référence à un groupe, un syndicat ou un parti particulier; Renouveau des idées et des symboles
- Sortir des méthodes de communication de masse : faire appel à l'humour, à la poésie, à l'art, à la raison. Ne pas trop tirer la corde de la provocation et du misérabilisme pour toucher des gens qui sont déjà assaillis de messages et de situations violentes de manière quotidienne. Transmettre des messages d'espoir et de solidarité.
- Accompagner les gens dans la démarche informative. Tenter d'activer les réseaux sociaux (réels et virtuels) pour rendre le mouvement accessible et faire participer des gens qui n'ont pas forcément accès par eux même à l'information alternative (sdf, familles des quartiers, sans-papiers et demandeurs d'asiles, jeunes, chômeurs, retraités)
- Faire des tracts vivants : activer le bouche à oreille, faire fonctionner les principes de chaînes en transférants mails (en copie)-cachée cci) et infos, développer le contact direct pour faire connaître et mobiliser ( on pourrait imaginer de réutiliser les techniques de street marketing des associations pour collecter des fonds et déployer des équipes mobiles de « hey salut! T'as une minute ? Tu connais le mouvement des indignés ? »)
- A défaut d''occuper la place de manière permanente, essayer de l'habiller déjà de manière permanente : mise en place de toiles et de pancartes sur les arbres, la statue, messages à la craie sur la place pour indiquer les dates et heures des rendez-vous, demander aux habitants de la place s'il veulent bien accrocher nos pancartes à leurs fenêtres et balcons (dans ma rue presque tous les habitants avaient accroché une pancarte « non à la destruction du centre costanzo » pour s'opposer à la disparition de l'immeuble historique et a rachat par Bouygues)
- Contacter la presse locale (nice matin, direct 8 et métro) lors des prochains évènements (pour france 3 régional prévenir 48h à l'avance)
- Faire apparaître le mouvement niçois sur les différents sites et médias relayant le mouvement.
- Pas de porte-parole auprès des médias, les individus parlent en tant qu'individus participant au groupe et non pas en tant que porte-parole du groupe

5) Organisation pratique et matérielle :

- Alcool et musique : Le mouvement étant encore à ses débuts à Nice et ayant besoin que de s'installer pour transmettre un message fort et crédible, nous demandons également aux participants, pour l'instant, de ne pas ramener d'alcool, ni de musique ou d'instruments de musique pour des raisons très pragmatiques : Si la police tente de nous déloger, la présence d'alcool et de gens éméchés sera le premier biais par lequel ils le feront; pire ils pourraient aussi procéder à des arrestations pour ébriété. De même, pour la musique, ils pourraient utiliser la nuisance sonore pour nous expulser. Je rappelle que nous ne disposons pour l'instant d'aucune autorisation. De même, il serait bien dommage que le mouvement soit pris par les passants comme une occasion de faire la fête pour quelques dégénérés sans idées. Ce n'est pas ce que nous sommes et il ne s'agit pas d'une fête mais d'une révolte. On pourra néanmoins faire la fête après et ailleurs pour ceux qui le souhaitent. De même, si le mouvement prend la forme d'une occupation permanente comme nous le souhaitons, nous rediscuterons bien sûr de la question de l'alcool et de la musique collectivement (ainsi que de bien d'autres choses), mais pour l'instant, cette précaution nous semble importante.

- Calme, vigilance et bienveillance : Il parait évident que pour la pérennité du mouvement et des individus qui le formeront, et étant donné que le but de cette manifestation est d'unifier et de faire valoir nos droits, nous devons essayer de sortir le moins possible du cadre légal et devons tous être vigilants et bienveillants les uns envers les autres pour éviter tout affrontement ou violence physique.
- Pas de logo ni de logique partisane.
- Besoin de scribes et de quoi prendre de notes
- Mégaphones (voire petit ampli et micro de rue)
- Amenez les documents et supports que vous aurez trouvé intéressants.
- Préparez vos dessins, slogans, pancartes ou amenez cartons trouvés dans la rue,papier A 4, cordes, ficelles, fil de fer, ciseaux, couteaux, marqueurs, stylos, bombes de peinture pour faire sur place
- Toiles, draps
- Fleurs (à récupérer chez les invendus des fleuristes le soir) à donner ou lancer sur les policiers.
- On peut avoir besoin d'une échelle ?
- Nourriture, Boisson et Vaisselle, on risque d'avoir besoin de gens pour gérer ça et organiser des repas à prix libre ( Les Pieds dans le Plat ?)

Merci à tous pour votre contribution. A mercredi !
>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>
kuhing
 

Re: Soutien aux mouvements expagnols, et en France aussi...

Messagede Kzimir » 01 Juin 2011, 10:34

A Toulouse le campement a été évacué hier de la place du Capitole par la municipale pour installer un écran géant pour retransmettre la finale de rugby.
Kzimir
 
Messages: 782
Enregistré le: 13 Fév 2010, 16:15

Re: Soutien aux mouvements expagnols, et en France aussi...

Messagede Tuxanar » 01 Juin 2011, 14:26

Bref, le point positif, c'est que ce n'est surement qu'un début. À force de se permettre d'occuper la rue, on finira par l'occuper pour de bon.

C'est un climat contestataire qu'il faut réussir à créer.
Avatar de l’utilisateur-trice
Tuxanar
 
Messages: 485
Enregistré le: 25 Mai 2009, 20:58

Re: Soutien aux mouvements expagnols, et en France aussi...

Messagede kuhing » 01 Juin 2011, 20:36

Les copains y retournent ce soir.
Perso, je suis en we prolongé 8-)
Je sais. :oops:
Mais je lis tout de même (un peu tard)" l'insurrection qui vient"
et je trouve ça très bien et dans l'air du temps.
kuhing
 

Suivante

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité