Bateaux pour Gaza

et appels à aller soutenir en urgence...

Re: un bateau pour Gaza

Messagede bipbip » 29 Aoû 2012, 23:51

Estelle, un bateau pour Gaza

L’Estelle, un bateau fin­landais avec équipage suédois, est en route pour Gaza. Il a fait escale à Douar­nenez. C’est la 3ème mission pour rompre le blocus israélien sur ce ter­ri­toire palestinien.

Lors des pré­cé­dentes mis­sions des flo­tilles inter­na­tio­nales, les bateaux n’ont jamais réussi à atteindre Gaza. Ainsi en 2010, un navire turc avait été pris d’assaut par l’armée israé­lienne, l’opération se soldant par neuf morts. Et l’année der­nière, c’était encore un échec de ce point de vue.

Dans ce voyage le plus important n’est en effet pas l’arrivée, mais bien les escales, car si le bateau a peu de chance de jeter l’ancre à Gaza, il lui faut au moins gagner la bataille média­tique. Douar­nenez est ainsi la pre­mière halte de l’Estelle depuis la Scan­di­navie. Une escale, à l’invitation du Fes­tival de cinéma de Douar­nenez, mani­fes­tation dont l’objectif est de parler et mettre sur le devant de la scène des mino­rités et d’inviter des peuples qui luttent pour leurs iden­tités, souvent bafouées.

Ce bateau, l’Estelle, outre son message contre le blocus de Gaza, doit apporter notamment du matériel médical et élec­trique aux Pales­ti­niens, avec une arrivée pro­grammée courant octobre. Après Douar­nenez, l’Estelle fera escale en Espagne et en Médi­ter­rannée, tou­jours dans le but de recueillir un maximum de soutien dans l’opinion inter­na­tionale, car sa car­gaison la plus pré­cieuse, on l’aura compris c’est l’espoir.

http://www.france-palestine.org/Estelle ... ur-Gaza-en

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: un bateau pour Gaza

Messagede bipbip » 06 Sep 2012, 23:25

Sortie d'un DVD « Tant qu’il y aura un blocus » Un film de Nicolas Dupuis et Matthieu Jeuland

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . Image

Sortie du documentaire « Tant qu’il y aura un blocus »

« Tant qu’il y aura un blocus » retrace l’histoire d’un pari fou : traverser la méditerranée pour briser le blocus de Gaza, une action politique et humanitaire internationale portée par la force de la mobilisation citoyenne.

Un an seulement après l’abordage meurtrier de la Flottille de la Liberté par l’armée israélienne, les sociétés civiles du monde entier se sont mobilisées pour rassembler une nouvelle flottille, plus importante et tout aussi déterminée que la précédente. Une douzaine de bateaux, grec, suédois, italien, canadien, irlandais, espagnol, , américain et français, à leurs bords 1 200 passagers, militants, hommes et femmes politiques, médecins, journalistes, citoyens et personnels d’équipages, tous volontaires et décidés à briser le blocus à acheminer de l’aide humanitaire.

Partout en France et pendant un an, les militants d’Un bateau français pour Gaza mènent campagne et permettent à deux navires de rejoindre la flotte internationale à Athènes. Sabotage, crise politique en Grèce, pressions israéliennes et complicités diplomatiques internationales entraveront cette odyssée vers Gaza


Bande annonce :



http://www.plateforme-palestine.org/Tan ... us-le,2640
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Pïérô » 09 Sep 2012, 01:25

Pris sur le site de l'UJFP (Union Juive Française pour la Paix)
http://www.ujfp.org/spip.php?article2357

Vidéo conférence de presse publique au cours duquel l’équipage a expliqué l’histoire du projet, son objectif et les méthodes pour l’atteindre. Brigitte Mouchel, présidente du Festival de cinéma et Eric Prémel, son directeur, Claude Léostic (porte parole de la campagne un bateau français pour Gaza et présidente de la Plateforme des ONG pour la Palestine), et Yves Jardin, responsable du comité AFPS Cornouaille, ont expliqué les raisons de cet accueil et leur engagement pour que le blocus de Gaza soit brisé.

(Le son est pourri, et pour un meilleur confort d'écoute, si vous en avez la possibilité, il faut baisser une partie des aigus. :) )

Partie 1




Partie 2




Partie 3

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Pïérô » 11 Sep 2012, 02:19

Pas très évident à suivre, mais puisque le mercredi 5 Septembre l’Estelle a quitté Lisbonne et était donc à mi-chemin entre Umeå, son port d’attache, et Gaza, il y a des chances pour qu'il soit en méditerrannée...
http://palestine33.free.fr/spip.php?article643
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau pour Gaza

Messagede bipbip » 13 Sep 2012, 23:29

site de l’Estelle : http://shiptogaza.se/en

on peut suivre sa navigation ici : http://shiptogaza.se/en/follow-estelle
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33998
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Pïérô » 20 Sep 2012, 13:48

L’Estelle, accostera à Ajaccio le 23 septembre en fin de matinée.

Ce navire affrété par un collectif suédois se dirige vers Gaza.

Sa mission est la dénonciation du blocus de Gaza et la tentative de pénétrer dans le port de Gaza pour briser le blocus de l’Etat israélien. Il faut rappeler que ce blocus maintient la population de Gaza, soit 1,5 millions d’habitants, dans une situation humanitaire insoutenable.

L’Estelle après plusieurs escales en Europe arrivera à Ajaccio de Barcelone où elle a reçu un accueil historique.

17 passagers sont à bord ainsi que des marchandises présentes dans les listes autorisées par l’Etat d’Israël.

La progression du voilier peut-être suivie sur le site : www.shiptogaza.se/en/

Cette opération est réalisée en partenariat avec les associations et organisations signataires de l’appel « Campagne 2011 : un bateau pour Gaza »

Nous vous invitons à diffuser cette information pour assurer à l’Estelle un accostage digne de l’hospitalité des corses !

Une conférence de presse se tiendra à bord, sur le quai d’honneur de la chambre de commerce le lundi 24 septembre à 11 heures.

Merci de votre présence !

Pour tout contact : Vincent Gaggini 06 24 98 38 92
vincent.gaggini@hotmail.fr


Rendez-vous

■ Les Vikings à Ajaccio
Le lundi 24 septembre 2012 à 11h00

Quai d’honneur de la chambre de commerce
Ajaccio Corse

Conférence de presse à bord de l’Estelle
http://www.ujfp.org/spip.php?article2376
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Pïérô » 06 Oct 2012, 11:16

La goélette Estelle en route vers Gaza

Le bateau, qui a pris la mer cet été depuis son port d’attache finlandais, a fait escale en Corse et en Italie.

Ajaccio, correspondance. L’Estelle est un fier trois-mâts finlandais de 53 mètres. Initialement prévu pour la pêche en mer d’Islande, il a été racheté dernièrement par le comité suédois « Un bateau pour Gaza ».

Certains militants nordiques à son bord ont participé aux précédentes « flottilles de la liberté », qui ont essayé de forcer le blocus en 2010 et 2011. Cette année, ils ont décidé de repartir seuls à l’aventure, en effectuant un long tour d’Europe, pour mobiliser l’opinion publique. Partie de Norvège, au début du mois d’août, l’Estelle a fait étape en Bretagne, puis en Espagne, avant de rejoindre Ajaccio, où elle a été accueillie par les militants du comité Corsica-Palestina et des élus de Corse, dont le président de l’Assemblée territoriale, Dominique Bucchini (PCF). La goélette est arrivée jeudi dernier au soir à La Spezia, en Italie. Sur le quai, des centaines de militants attendaient l’Estelle. Toute la nuit, avec des syndicalistes des chantiers navals, ils se sont relayés pour monter la garde autour du bateau. L’an dernier, deux navires avaient été sabotés par des plongeurs dans les ports grecs.

Le capitaine est finlandais, l’équipage suédois et norvégien. À bord, il y a huit marins professionnels, mais quiconque embarque doit prendre ses heures de quart. Tout l’équipage est volontaire et bénévole. Les marins naviguent habituellement sur des tankers ou des ferries. Ils ont choisi de rejoindre bénévolement l’aventure : « Je fais ce voyage pour pouvoir dire à mes enfants que j’ai fait quelque chose de bien dans ma vie », explique Charlie, de quart aux petites heures du matin, en regardant le soleil se lever au-dessus du Cap corse.

« Nous voulons mettre en œuvre un principe de solidarité active, en étant tous bien conscients des risques que nous prenons », relève Ann Ighe, porte-parole du comité suédois. En 2011, les rares bateaux de la seconde Flottille de la liberté qui n’ont pas été bloqués en Grèce ont été arraisonnés par l’armée israélienne avant de pénétrer dans les eaux territoriales, les membres des équipages ont été détenus plusieurs jours avant d’être expulsés.

L’Estelle ne pourra pas accoster à Gaza, car le port a été totalement détruit par les bombardements israéliens, durant l’opération « Plomb durci », et il devra mouiller au large. Il est prévu que les petits bateaux des pêcheurs palestiniens, cantonnés dans la limite des trois milles maritimes, viennent aider à décharger la cargaison. Cependant, les marins vont tenter, toutes voiles déployées, de forcer l’embargo. « Nous savons bien que nos chances de passer sont minimes, reconnaît le capitaine Mika, mais elles ne sont pas nulles : le blocus de Gaza ne s’appuie sur aucune base juridique, les Israéliens peuvent tenter de nous détourner ou de nous arraisonner, mais ils peuvent aussi choisir de nous laisser passer. »

Jean-Arnault Dérens
http://www.humanite.fr/monde/la-goelett ... aza-505218
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Pïérô » 16 Oct 2012, 00:40

L'Estelle vogue vers Gaza

La troisième « flottille de la liberté » a mis le cap sur Gaza

mercredi 10 octobre 2012, par Jean-Arnault Dérens

La goélette Estelle a quitté le port de Naples, samedi 6 octobre en fin d’après-midi, avec l’objectif de rejoindre Gaza en une douzaine de jours, forçant le blocus israélien. Ce bateau forme à lui seul la troisième « flottille de la liberté ». Le gouvernement israélien a déjà fait savoir qu’il entendait l’arraisonner avant qu’il pénètre dans les eaux palestiniennes.

L’Estelle parviendra-t-elle à briser le blocus de Gaza ? Ce trois-mâts de 53 mètres affrété par le comité suédois « Un bateau pour Gaza » constitue, à lui seul, la troisième « flottille de la liberté » qui va essayer d’ouvrir une voie maritime jusqu’à l’enclave palestinienne, après deux tentatives infructueuses en 2010 et 2011. Le 31 mai 2010, les forces de sécurité israéliennes avaient lancé un tragique assaut en haute mer contre la première flottille, qui se composait de huit cargos transportant quelque 700 passagers : le bilan avait été de neuf morts et vingt-huit blessés parmi les passagers du Mavi Marmara, qui était parti du port turc d’Antalya. Cette attaque avait placé Israël dans une situation diplomatique délicate, la Turquie décidant même de porter l’affaire devant la Cour de justice internationale. Les vives réactions partout dans le monde conduisirent Israël à lever, le 20 juin, l’embargo sur les « biens à usage civil », tout en maintenant le blocus maritime — officiellement pour empêcher toute importation de matériel militaire. Si certains avis juridiques acceptent le bien-fondé de l’embargo israélien, tous reconnaissent qu’Israël a fait recours à un usage de la force « disproportionné ».

Au printemps 2011, les bateaux de la seconde flottille avaient été bloqués dans les ports grecs, à la suite de consignes gouvernementales, probablement prises sur la base de pressions politiques émanant de Tel Aviv. Deux bateaux furent même sabotés par des plongeurs. Seul le Dignité-Al Karama, parti de Corse, avait réussi à prendre la mer en direction de Gaza avant d’être arraisonné par la marine israélienne le 19 juillet, à une cinquantaine de milles nautiques des côtes palestiniennes. Avant l’abordage, donné par trois navires de guerre israéliens, toutes les communications satellites et radio du bateau avaient été coupées. Quelques mois plus tard, deux bateaux ont également pu prendre la mer, mais ont aussi été arraisonnés dans les eaux internationales : les navires ont été déroutés vers le port d’Ashdod, puis les équipages et les militants, principalement irlandais et canadiens, qui se trouvaient à bord ont été détenus durant six jours avant d’être expulsés d’Israël.

Pour sa part, l’Estelle a pris la mer cet été depuis son port d’attache de Turku, en Finlande, entamant un long tour d’Europe de la solidarité et de la mobilisation — le bateau a fait escale à Kristiansand (Norvège), en Bretagne, au Pays Basque, à Alicante, Barcelone, Ajaccio, La Spezia et Naples. Chaque escale est l’occasion de grands rassemblements de solidarité. A Barcelone, un concert de Manu Chao a réuni des milliers de personnes sur les quais. Les escales de l’Estelle ont d’ailleurs été fixées en fonction de la capacité et de la disponibilité des organisations pacifistes et pro-palestiniennes locales à accueillir le bateau.

« Le but de ces escales est non seulement de mobiliser l’opinion et de contribuer à construire un large mouvement contre le blocus de Gaza, mais aussi de faire la preuve par l’exemple que les ports européens sont ouverts à un bateau se dirigeant vers la Palestine », explique Mme Ann Ighe, l’une des porte-paroles du Comité suédois « Un bateau pour Gaza ». Dans le port de La Spezia, l’Estelle a subi une inspection générale de la Guardia costiera, qui a fait craindre que ce scénario grec de l’an dernier ne se renouvelle, mais la capitainerie a finalement laissé la goélette poursuivre sa route.

Alors que la goélette fait voile vers Gaza, le comité suédois a réagi aux menaces provenant d’Israël : « Un communiqué du ministère israélien des Affaires étrangères, repris par des médias israéliens, vient de déclarer qu’Israël était bien en contact avec les gouvernements respectifs des passagers embarqués à bord de l’Estelle. Il réaffirme qu’aucun navire ne sera autorisé à approcher la bande de Gaza. Ce “rapprochement” n’est pas chiffré dans la déclaration. Cette déclaration est interprétée par l’équipage de l’Estelle (...) comme une menace à la liberté de circulation dans les eaux de l’UE [1]. » En effet, non seulement Israël se doit de respecter les conventions et les règles internationales concernant le droit de la mer, mais le pays a signé des accords particuliers de libre-échange et de libre circulation avec l’Union européenne.

Le ministère israélien des affaires étrangères affirme « suivre » le navire depuis le début de son tour d’Europe, assurant que ne se trouveraient à bord qu’une « poignée d’extrémistes suédois » [2]. Cette présentation est un peu rapide : le capitaine est finlandais, l’équipage suédois et norvégien. Parmi les militants montés à bord au cours des dernières escales figurent notamment l’ancien député canadien Jim Manly ou le musicien et militant pacifiste israélien Dror Feiler, interdit de séjour dans son pays et installé à Stockholm. En tout, l’équipage se compose de huit marins professionnels, mais quiconque embarque à bord de l’Estelle doit prendre ses heures de quart et participer aux manœuvres. Mika Jamia, le capitaine, navigue sur l’Estelle depuis 1986 : « Très peu de personnes peuvent commander un bateau de ce type, qui n’a aucun des équipements modernes dont tous les bateaux à voile sont désormais munis », explique-t-il.

« Solidarité active »

Tout l’équipage est volontaire. Les marins naviguent habituellement sur des tankers ou des ferries. Ils ont choisi de rejoindre bénévolement l’aventure : « C’est tellement rare de pouvoir mettre ses compétences professionnelles au service d’une cause juste », se réjouit Anders, le chef-mécanicien. « Je fais ce voyage pour pouvoir dire à mes enfants et à mes petits-enfants que j’ai fait quelque chose de bien dans ma vie », ajoute Charlie, de quart aux petites heures du matin, en regardant le soleil se lever au-dessus du Cap corse.

« Les politiciens ne prennent pas leurs responsabilités. Nous voulons mettre en œuvre un principe de solidarité active, en étant tous bien conscients des risques que nous prenons », poursuit Mme Ann Ighe. En 2011, les rares bateaux de la deuxième flottille de la liberté qui n’ont pas été bloqués en Grèce ont été arraisonnés par l’armée israélienne avant de pénétrer dans les eaux territoriales, les membres des équipages détenus plusieurs jours avant d’être expulsés d’Israël, et les navires n’ont été restitués qu’au terme de longues procédures judiciaires. Tout l’équipage, parfaitement conscient du risque d’une interpellation, se prépare à n’opposer qu’une résistance strictement non-violente au possible abordage du navire.

Même si l’Estelle parvient à pénétrer dans les eaux palestiniennes, le bateau ne pourra pas accoster, car le port a été totalement détruit par les bombardements israéliens, durant l’opération « Plomb durci », et il devra donc mouiller au large. Il est prévu que les petits bateaux des pêcheurs palestiniens, cantonnés depuis 2009 dans la limite des trois milles maritimes, viennent aider à décharger la cargaison. Les accords d’Oslo (1995) prévoyaient une limite de 20 milles nautiques pour les bateaux palestiniens au large de Gaza. Cette limite a été ramenée à 12 milles par les accords Bertini de 2002, et à six milles en 2006, avant d’être réduite à une zone de pêche de trois milles depuis 2009 (lire Joan Deas, « A Gaza, la mer rétrécit », http://www.monde-diplomatique.fr/2012/08/DEAS/48030, Le Monde diplomatique, août 2012).

« Nous savons bien que nos chances de passer sont minimes, reconnaît le capitaine Mika, mais elles ne sont pas nulles : le blocus de Gaza ne s’appuie sur aucune base juridique, les Israéliens peuvent tenter de nous détourner ou de nous arraisonner, mais ils peuvent aussi choisir de nous laisser passer. » Les marins vont tenter, toutes voiles déployées, de forcer l’embargo.

Le Manuel de San Remo sur le droit international applicable aux conflits armés en mer rappelle que « la déclaration ou l’institution d’un blocus est interdite si : (a) il a pour seul objet d’affamer la population civile ou de lui dénier toute autre chose essentielle à sa survie ; ou (b) si le dommage à la population civile est, ou peut être envisagé être, excessif par rapport à l’avantage militaire concret et direct attendu de ce blocus ».


Notes

[1] « L’Estelle est à La Spezia, en Italie », International Solidarity Movement-France, 30 septembre.

[2] Gerard Fredj, « Encore une flottille vers Gaza », Israel-infos.net, 3 octobre.


SOURCE / MONDEDIPLO.NET
http://danactu-resistance.over-blog.com ... 08302.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Pïérô » 20 Oct 2012, 11:41

Le terrorisme d'Etat à nouveau à l'œuvre, Israël menace

Le navire Estelle qui souhaite accoster à Gaza a été ravitaillé en Crète

Le navire finlandais Estelle, avec à bord des militants propalestiniens, parti le 6 octobre de Naples pour tenter de forcer le blocus de la bande de Gaza, a été ravitaillé mardi dans les eaux internationales au large de la Crète, a déclaré un porte-parole des organisateurs à l'AFP.
L'Estelle a "reçu de la nourriture et quelques passagers" sont montés à bord mardi après-midi, au large de la Crète, a indiqué par téléphone à l'AFP Mikael Löfgren, porte-parole du mouvement Ship to Gaza Sweden.

Le bateau est reparti avec "à bord cinq députés, un Suédois, un Espagnol, deux Grecs, un Norvégien" a-t-il ajouté, ainsi qu'une trentaine de "colombes" qui doivent être libérées à l'arrivée à Gaza.
"Ils sont partis pour Gaza, il est difficile de dire quand ils arriveront car la mer est assez imprévisible en ce moment. Mais nous pensons qu'ils arriveront autour de samedi" a-t-il ajouté.
Les députés à bord sont Ricardo Sixto Iglesias (Espagne), Sven Britton (Suède), Aksel Hagen (Norvège), Vangelis Diamandopoulos et Dimitris Kodelas (Grèce), ainsi que l'ancien député canadien Jim Manly, selon M. Lofgren.
Selon un militant du mouvement Free Gaza joint par l'AFP en Crète, les garde-côtes grecs ont tenté en vain d'empêcher deux bateaux rapides de quitter le port de Plakias au sud de la Crète pour ravitailler l'Estelle mardi après-midi.
L'"Estelle", en provenance de Suède, était arrivée le 4 octobre à Naples après un tour d'Europe qui l'a conduit en Finlande, en France et en Espagne.
L'Estelle, une goélette à trois mats bâtie en 1922, transporte principalement des Occidentaux, mais aussi deux Israéliens selon les organisateurs. Il compte débarquer des fournitures scolaires et médicales et des matériaux de construction.
Le blocus terrestre, aérien et maritime de la bande de Gaza a été imposé au territoire en juin 2006 à la suite de la capture d'un soldat israélien, et a été renforcé lors de la prise de contrôle par le Hamas.
Samedi, Israël a prévenu la Finlande qu'il était prêt à recourir à la force pour empêcher qu'accoste à Gaza ce bateau.
"Le ministère des Affaires étrangères finlandais a été informé par Israël qu'il y aurait une intervention si le bateau Estelle sous pavillon finlandais cherchait à rompre le blocus de Gaza par la mer", a rapporté la chaîne publique Yle, qui a interrogé un porte-parole du ministère finlandais, Risto Piipponen.
http://www.leparisien.fr/flash-actualit ... 241471.php


Le bateau a reçu des menaces israéliennes alors qu’il vogue encore dans les eaux internationales.

Breaking News | Radio Darone the "Israeli army radio" | Announced that the Israeli Navy started to surround the Estelle with 3 ships . They started to send some signals through the radio to the Estelle to stop and go back. the Estelle crew denied to go back.
http://fib.se/utrikes/item/1978-estelle ... ska-fartyg
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Béatrice » 20 Oct 2012, 20:34

De la parole, aux actes :

Réseau Palestine Bouches-du-Rhône
L’Estelle arraisonnée ! Brisons le blocus de Gaza ! Israël état voyou !
Rassemblement devant le consulat de Marseille dimanche 21 octobre à 16 heures.

Image


L’Estelle est un voilier sous pavillon finlandais. Il y a à son bord une trentaine de passager-e-s (dont six parlementaires) venu-e-s de Norvège, Suède, Grèce, Espagne, Canada, Israël, Finlande, Italie. Il transporte du matériel scolaire pour les enfants et la jeunesse de Gaza.

Comme le Mavi Marmara mitraillé en mai 2010 (9 morts), comme d’autres bateaux ou flottilles, l’Estelle vient signifier au monde que le blocus de Gaza est un crime, que la prétention des gouvernements israéliens de déshumaniser et d’affamer un million et demi de personnes est inacceptable et est un acte de guerre.

L’Estelle a été arraisonnée à une cinquantaine de kilomètres des côtes. Cet acte de piraterie montre que le gouvernement voyou Nétanyahou se croit tout permis.

Ça suffit !

La violation permanente des droits humains de la part d’un gouvernement qui occupe illégalement la Palestine, qui colonise, qui pratique une politique d’apartheid, qui fragmente et détruit méthodiquement la société palestinienne est une honte.

Les gouvernements occidentaux (Etats-Unis, France, Union Européenne …) qui soutiennent sur tous les plans politiques, économiques, militaires … le colonialisme israélien portent une lourde responsabilité. C’est l’impunité d’Israël qui permet la poursuite de la fuite en avant criminelle.

Exigeons du gouvernement français et des instances internationales une ferme condamnation de cet arraisonnement et la fin du blocus de Gaza.

Que tous les citoyen-ne-s se rallient au BDS (boycott, désinvestissement, sanctions) contre l’Etat d’Israël tant que les droits du peuple palestinien ne seront pas reconnus.

Rassemblement devant le consulat israélien de Marseille
(146, rue Paradis, 13006, Marseille)
DIMANCHE 21 OCTOBRE à 16 H

Réseau Palestine Bouches-du-Rhône


http://www.millebabords.org/spip.php?article21774

calendar.php?view=event&calEid=5950
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Pïérô » 21 Oct 2012, 12:11

Mon post du dessus parlait de menaces, alors qu'à l'heure où je l'ai posté sur le forum Israël avait déjà agit, je ne pensais pas que çà allait aller aussi vite, dans les eaux internationales, même si ce n'est pas une surprise.

Communiqué (reçu par mail)

Estelle, la piraterie israélienne doit être sanctionnée

La campagne française « Un bateau pour Gaza 2011 » condamne avec la plus grande fermeté l'attaque menée par les commandos israéliens contre l'Estelle, navire de la campagne suédoise « Un bateau pour Gaza » qui tentait de briser pacifiquement le blocus israélien illégal de la bande de Gaza.

Partie de Suède en août et après des escales en France, Espagne et Italie, l'Estelle se trouvait à 35 miles des côtes de Gaza quand elle a été attaquée vers 10h30 ce 20 octobre 2012 par la marine militaire israélienne. A son bord, 19 passagers et membres d'équipage, suédois, norvégiens, finlandais, espagnols, italiens et grecs, dont plusieurs parlementaires. Leur mission, pacifique et humanitaire, apporter de l'aide à Gaza assiégée depuis plus de 6 ans par un blocus dénoncé par la communauté internationale.

Ce matin, des commandos israéliens cagoulés et lourdement armés se sont emparés, dans les eaux internationales, du navire battant pavillon finlandais et l'ont détourné vers Israël. Ils en ont kidnappé les passagers. Il s'agit d'un cas indéniable de piraterie en haute mer, comme en 2011 quand le même scénario criminel s'est déroulé contre le bateau français Dignité al-Karama puis les bateaux irlandais et canadien de la Flottille de la Liberté.

Cette nouvelle violation du droit maritime et international par Israël exige la condamnation la plus catégorique de la communauté internationale, comme le demandent d'ailleurs les autorités norvégiennes, en écho aux manifestations populaires qui, comme en 2011, se préparent dans plusieurs pays d'Europe, Espagne, Grèce et Italie notamment.

Nous avions sollicité l'intervention des autorités européennes et françaises afin d'éviter cette action criminelle et les tenons comptables du vol de l'Estelle et de l'enlèvement de ses passagers,
comme du Dignité en juillet 2011. Il faut maintenant qu'elles garantissent la sécurité de l'Estelle et de ses passagers, leur libération immédiate, et qu'elles fassent savoir au gouvernement israélien que l'impunité est terminée.

Les autorités françaises et l'Union européenne doivent désormais tenir compte des violations continues des droits par le gouvernement israélien et agir en conséquence.

Paris le 20 octobre 2011
Campagne française « Un bateau pour Gaza » 2011

SIGNATAIRES DU COLLECTIF NATIONAL POUR UNE PAIX JUSTE ET DURABLE ENTRE PALESTINIENS ET ISRAÉLIENS. Agir Contre le Colonialisme Aujourd’hui (ACCA) - Alliance for Freedom and Dignity (AFD) - Alternative Libertaire (AL) - Américains contre la guerre (AAW) - Association des Travailleurs Maghrébins de France (ATMF) - Association des Tunisiens en France (ATF) - Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association Nationale des Elus Communistes et Républicains (ANECR) - Association pour la Taxation des Transactions et pour l’Aide aux Citoyens (ATTAC) - Association pour les Jumelages entre les camps de réfugiés Palestiniens et les villes Françaises (AJPF) - Association Républicaine des Anciens Combattants (ARAC) - Association Universitaire pour le Respect du Droit International en Palestine (AURDIP) - Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien (CCIPPP) - Cedetim / IPAM - Collectif des Musulmans de France (CMF) - Collectif Faty Koumba : association des libertés, droits de l’Homme et non-violence - Collectif interuniversitaire pour la coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) - Collectif Judéo-Arabe et Citoyen pour la Paix (CJACP) - Collectif Paix Palestine Israël (CPPI Saint-Denis) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche-Orient (CVPR PO) - Comité Justice et Paix en Palestine et au Proche-Orient du 5e arrt (CJPP5) - Confédération Générale du Travail (CGT) - Confédération paysanne - Droit-Solidarité - Europe-Ecologie / les Verts (EE-LV) - Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR) - Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique (FASE) - Fédération Syndicale Unitaire (FSU) – Gauche Anticapitaliste (GA) - Gauche Unitaire (GU) - Génération Palestine - La Courneuve-Palestine - Le Mouvement de la Paix - Les Alternatifs - Les Femmes en noir - Ligue des Droits de l’Homme (LDH) - Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté, section française de la Women’s International League for Peace and Liberty (WILPF) (LIFPL) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement Jeunes Communistes de France (MJCF) - Mouvement Politique d’Education populaire (M’PEP) - Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) - Organisation de Femmes Egalité - Parti Communiste des Ouvriers de France (PCOF) - Parti Communiste Français (PCF) - Parti de Gauche (PG) - Participation et Spiritualité Musulmanes (PSM) - Une Autre Voix Juive (UAVJ) - Union des Travailleurs Immigrés Tunisiens (UTIT) - Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS-France) - Union Juive Française pour la Paix (UJFP) - Union Nationale des Etudiants de France (UNEF) - Union syndicale Solidaires

SIGNATAIRES DE LA PLATEFORME DES ONG FRANÇAISES POUR LA PALESTINE. Membres : Association France Palestine Solidarité (AFPS) - Association pour les jumelages entre les camps de réfugiés palestiniens et les villes françaises (AJPF) - CEDETIM/IPAM - Cimade - Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement – Terre Solidaire (CCFD - Terre Solidaire) - Comité de Bienfaisance et de Secours aux Palestiniens (CBSP) - Comité de Vigilance pour une Paix Réelle au Proche Orient (CVPR-PO) - Collectif Interuniversitaire pour la Coopération avec les Universités Palestiniennes (CICUP) - Comité Pays de Loire Gaza Jérusalem Méditerranée – Fédération Artisans du Monde - Génération Palestine - Ligue Internationale des Femmes pour la paix et la liberté - section française (LIFPL) - Ligue des Droits de l’Homme (LDH) - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples (MRAP) - Mouvement International de la Réconciliation (MIR) - Pax Christi France - Terre des Hommes France - Union Juive Française pour la Paix (UJFP). Observateurs : Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture (ACAT-France) - Afran Saurel - Agir Ensemble pour les Droits de l’Homme (AEDH) - Association "Pour Jérusalem" -Centre de Recherche et d’Information sur le Développement (CRID) - Collectif judéo-arabe et citoyen pour la Paix - Strasbourg - Groupe d’Amitié Islamo-Chrétienne (GAIC) - RITIMO - SIDI.

AUTRES SIGNATAIRES : Collectif 69 de soutien au peuple palestinien, Corsica Palestine, Mouvement pour une Alternative Non Violente (MAN), Forum pour un Autre Monde, Collectif 13 « Un Bateau pour Gaza », Chrétiens de la Méditerranée, Compagnie ERINNA, Mouvement des Jeunes Communistes (MJC), Confédération paysanne, UNEF, Les Amis d’Al Rowwad, Alternative Libertaire, Syndicat des Travailleurs Corses.

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Béatrice » 23 Oct 2012, 18:19

Communiqué du Réseau Palestine Bouches-du-Rhône :

Nous (individuEs et représentantEs d’associations) sommes restés une heure devant le consulat israélien de Marseille avec banderoles, tract et sono.
La police et l’armée sont venues.
Les médias aussi : FR3-Marseille et le journal "La Marseillaise".
Cette action visible a popularisé le scandale du blocus de Gaza et de l’arraisonnement du bateau Estelle.

A bientôt pour continuer de défendre les droits du peuple palestinien.


http://www.millebabords.org/spip.php?article21774
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Pïérô » 25 Oct 2012, 00:27

Deux vidéos de l’Estelle avant son abordage dans les eaux internationales


Estelle's mission. First radio contact with IDF forces




Estelle's mission. The first moment when IDF came near Estelle vessel





CHRONIQUE D’UNE SEMAINE D’OCTOBRE

Sur Tweeter, des milliers de messages antisémites ont déferlé, exhalant les pires stéréotypes et des appels au meurtre.
Richard Prasquier, président du CRIF, compare « l’islamisme radical » au nazisme.
Jean-François Copé évoque la détresse des petits Français qui se font voler leur pain au chocolat pendant le Ramadan.
Les « identitaires », groupe de l’extrême droite radicale, occupent le chantier de la mosquée de Poitiers pour protester contre « l’islamisation de la France ».
Les médias font un silence quasi total sur l’Estelle, voilier parti des pays scandinaves avec à son bord 30 passager-e-s dont 6 parlementaires pour briser le blocus de Gaza, arraisonné dans les eaux internationales par la marine israélienne.
Le gouvernement israélien annonce la construction de 900 nouveaux logements dans la colonie de Gilo.
L’Union Européenne envisage à nouveau de « rehausser » ses relations économiques avec Israël.

Tous ces événements ont-ils un lien ?

Sur fond de crise économique et d’éclatement du tissu social, on retrouve la vieille tentation d’inciter à la haine raciale, de diviser les individu-e-s selon leurs origines ou leur identité supposée, de pousser au « choc des civilisations » et aux affrontements communautaires.
L’Europe a fabriqué des siècles d’antijudaïsme chrétien puis d’antisémitisme « racial ». Aujourd’hui le CRIF affirme sans relâche que critiquer Israël, c’est être antisémite. Il se comporte en pompier pyromane. Sa démarche a un côté suicidaire pour les Juifs qu’il prétend défendre. Il contribue à transformer chez certains « l’antiisraélisme » en antisémitisme. Que la haine du Juif vienne du dominant ou du dominé, elle est comme toutes les haines racistes une barbarie qui doit être partout combattue. Fort heureusement, les tweets antisémites ont dû être retirés.
Richard Prasquier ne combat pas cette haine, il l’entretient. D’abord sa comparaison entre nazisme et islamisme radical est une scandaleuse banalisation du nazisme. Ensuite, s’il faut analyser ce qui a produit le nazisme, il faut parler du racisme, du mépris de la vie, de la déshumanisation des « êtres inférieurs », de l’essentialisation de « l’autre », des discriminations, du nationalisme qui exclut … Pourquoi M. Prasquier ne compare-t-il pas le « judaïsme radical » des colons du centre d’Hébron au nazisme ? Pourquoi participe-t-il de façon aussi nette au « choc des civilisations », à la « guerre du bien contre le mal », à la désignation du « musulman » comme étant l’ennemi et le danger ?
L’acte — qui risque de se répéter — commis à Poitiers par des fascistes se prenant pour Charles Martel reprend la même logique. Pendant des années, l’antisémitisme a été le dénominateur commun de toutes les idéologies fascistes, racistes et d’exclusion. Désormais, l’islamophobie joue ce rôle.
De façon évidente, ces dérives dangereuses et ces incitations à l’affrontement ethnique trouvent une de leurs origines dans la politique israélienne.
Le soutien qu’un gouvernement israélien de type OAS continue de recevoir de la part de l’Occident, l’impunité incroyable dont il jouit, la fuite en avant coloniale qui lui est octroyée, tout ceci porte en germe l’extension de la haine et du racisme.

Pour l’Ujfp, le refus de tous les racismes et de tous les colonialismes est un engagement majeur.

Face au racisme, au colonialisme et à la barbarie,

en France comme au Proche-Orient,

il n’y a qu’une seule alternative : l’égalité des droits.

Bureau National de l’Ujfp le 22 octobre 2012
http://www.ujfp.org/spip.php?article2406


Des militants détenus en Israël

Campagne suédoise "Un bateau pour Gaza"

Communiqué de presse, 22 octobre 2012

"Je suis main­tenant en route vers chez moi mais je n’arrête pas de penser à mes cama­rades du bateau, mes com­pa­gnons mili­tants venus d’autres pays qui sont tou­jours empri­sonnés dans des condi­tions dures, soumis à aux inter­ro­ga­toires du Shabak, le service de sécurité. Parmi eux, des par­le­men­taires de plu­sieurs pays"a déclaré Elik Elhanan, l’un des mili­tants israé­liens qui se trou­vaient à bord du navire suédois, l’Estelle, qui se rendait à Gaza.


Aujourd’hui le tri­bunal a décidé de le libérer, comme deux autres Israé­liens détenus, Yonatan Shapira [1] et Reut Mor. "Au début ils ont essayé de nous accuser de toutes sortes de délits graves, comme ’aide à l’ennemi’. Le tri­bunal a tout de suite rejeté ça. Aujourd’hui ils ont essayé d’utiliser un article de loi intitulé ’Ten­tative d’infiltration dans une partie de la terre d’Israël qui ne fait pas partie de l’Etat d’Israël’(sic). Mais le tri­bunal a également rejeté cette accusation."

Les mili­tants empri­sonnés étaient défendus par l’avocate Gaby Lasky et son équipe, qui ont une très longue expé­rience des cas de défense des droits humains.

Les mili­tants libérés [2] ont été accueillis dans la joie par des mili­tants de la paix qui s’étaient rendus au tri­bunal, dont les parents d’ Elik Elhanan - Rami Elhanan et Nurit Peled-Elhanan, la fille du défunt Major Général Matti Peled. Smadar Elhanan, la soeur d’Elik, fut tuée dans un attentat suicide au centre de Jéru­salem - une expé­rience hor­rible qui a ren­forcé la déter­mi­nation des membres sur­vi­vants de la famille à rechercher la paix entre Israé­liens et Pales­ti­niens, afin d’empêcher qu’il y ait d’autres vic­times de part et d’autre.

"J’ai vécu des jours dif­fi­ciles, mais je ne regrette abso­lument pas d’être monté sur ce bateau. Je savais à quoi m’attendre" a déclaré Elik Elhanan. "Pendant le voyage, un contact par­ti­culier s’est établi entre moi et Evan­gelis, un par­le­men­taire grec qui navi­guait avec nous. Quand les com­mandos marins sont montés à bord et que leur bar­rions l’accès au pont, Evan­gelis m’a dit que nous avions fait naître chez lui l’amour du peuple d’Israël et l’espoir d’un avenir meilleur au Moyen-Orient. Peu de temps après ils nous ont séparés. Hier soir, quand ils ont mis Dror Feiler dans notre cellule, il nous a dit que les inter­ro­ga­teurs du Shabak avaient durement frappé Evan­gelis. Le Shabak a menti hon­teu­sement aux Consuls et aux repré­sen­tants des pays étrangers, en leur disant que leurs nationaux et par­le­men­taires avaient été bien traités." Dror Feiler, né en Israël et dont la mère, Pnina, vit dans le kib­boutz Yad Hana, a renoncé à la citoyenneté israé­lienne quand il est parti à Stockholm, aussi a-t-il presque tout le temps été séparé des détenus israéliens.

"Ils ont fait un usage de la force com­plè­tement dis­pro­por­tionné contre nous" continue Elhanan. "Quand la marine est arrivée pour nous aborder, Yonatan Shapira a compté pas moins de 15 navires qui nous entou­raient de toutes parts. Des grands bateaux et des petits, un porte-hélicoptère, et les zodiacs des com­mandos de la marine. 15 vais­seaux mili­taires armés contre un petit bateau civil qui trans­portait des jeux pour les enfants de Gaza. Nous avons dû déranger sérieu­sement la Marine et ceux qui leur donnent les ordres.

Quand ils sont montés à bord et que leur bar­rions le chemin, ils savaient par­fai­tement qui j’étais. Ils ont crié en hébreu : ’Elhanan, tu vas payer pour tes idées de gauche !’ et ils ont utilisé un taser pour m’infliger des chocs élec­triques. Alors qu’ils avaient fini de prendre le contrôle de notre bateau, ils ont continué à uti­liser des tasers et à nous infliger des chocs élec­triques. Mais s’ils pensent nous dis­suader, moi et ceux qui étaient avec moi, ils se trompent. Le blocus de Gaza est un crime qui dure et auquel il faut mettre fin. Nous conti­nuerons le combat".


[1] ancien pilote de chasse, qui a refusé de bom­barder les villes et vil­lages pales­ti­niens pendant la deuxième Intifada

[2] nous apprenons au moment de publier que les trois Israé­liens de l’Estelle sont assignés à rési­dence, 14 pas­sagers étant encore détenus.



Contact :
Elik Elhanan +972-2-5700112
ou via Nurit Peled-Elhanan +972-547-578703
Adv. Gaby Lasky +972-54-4418988

24 octobre, UFJP, http://www.ujfp.org/spip.php?article2408
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau pour Gaza

Messagede Pïérô » 09 Mar 2013, 12:19

Appel à rassemblement le mercredi 13 mars 2013, à 14h30 devant le Palais de Justice de Paris, Île de la Cité, 4 boulevard du Palais.
L’Etat d’Israël comparaît devant le tribunal de Paris pour avoir séquestré le « bateau français pour Gaza »

L’Etat d’Israël est convoqué devant la première chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris, mercredi 13 mars à 14h30, pour répondre de l’abordage dans les eaux internationales en juillet 2011 du « Dignité Al Karama » , dans le cadre de la campagne « Un bateau français pour Gaza », et à sa séquestration dans un port israélien.

Paris le 07/03/2013,

Le « Dignité Al Karama », bateau de plaisance battant pavillon français, avec 16 civils à son bord, était le seul membre de la « Flottille de la liberté II » qui a réussi à échapper à l’interdiction de naviguer des autorités grecques, sous pression israélienne, et à tenter de briser le blocus de Gaza. Ce navire a été attaqué et arraisonné, ses passagers emprisonnés, par les forces navales israéliennes le 19 juillet 2011 dans les eaux internationales, au mépris du droit international sur la libre circulation maritime et du droit de la mer. Il est depuis placé sous séquestre dans un port israélien.

L’Etat d’Israël invoque son immunité d’Etat, et prétend avoir agi dans l’exercice de ses pouvoirs de police. Il est inconcevable en termes de droit qu’un Etat s’arroge le droit d'agir en fonction de ses « intérêts propres » en dehors de ses frontières terrestres, aériennes et maritimes, et refuse de restituer un navire dans l’état où il l’a saisi. Ce serait la négation de toute règle de droit international, de droit maritime et une infraction évidente à l’article 2.4 de la charte des Nations unies, que l’Etat d’Israël se doit, comme tout Etat membre des Nations unies, de respecter.

Dans ces conditions, on ne peut que s’indigner de la position du ministère public français dans cette affaire, qui dans ses conclusions, légitime l’acte de piraterie de l’Etat d’Israël. A le suivre, il n’y a plus de droit, ni de règles internationales, chaque Etat a le pouvoir de faire ce qu’il veut.

L’Etat d’Israël, comme tout Etat, ne peut agir, en violation du droit, comme bon lui semble, là où il le souhaite et quand il le souhaite. L’Etat d’Israël doit être sanctionné. Il existe des règles, celles du droit international, la justice française doit les faire appliquer.

Campagne « Un bateau français pour Gaza ».
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Bateaux pour Gaza

Messagede Pïérô » 01 Mai 2014, 01:09

L’attaque contre l’Arche de Gaza est lâche et indigne

Plateforme des ONG françaises pour la Palestine - jeudi 30 avril 2014

La Plateforme des ONG françaises pour la Palestine s’indigne de l’attentat commis contre l’Arche de Gaza dont elle soutient l’action pacifique pour mettre fin au blocus illégal de la bande de Gaza. Ce navire, porteur d’espoir et de liberté, de solidarité et d’exigence du droit, est aussi le nôtre.

Ci-dessous, le communiqué des organisateurs de l’Arche ainsi qu’une pétition à signer et faire connaitre largement :

"L’attentat contre leur bateau n’entame pas la détermination des organisateurs de l’Arche de Gaza"

Le navire a été gravement endommagé et partiellement coulé par une grosse explosion vers 3h45 du matin, heure de Gaza, le 29 avril 2014. Il n’y a eu aucun blessé. Mustafa Abu Awad, qui était de garde à cette heure là, a été conduit à l’hôpital pour examens et en est sorti depuis.

L’Arche se trouvait dans le port de Gaza, prête à prendre la mer en juin. On ne saura si le bateau peut être réparé, et quand, que lorsque l’on pourra le sortir de l’eau pour inspection.

Awad raconte qu’il avait été prévenu par un appel anonyme qu’il devait quitter le bateau."Je dormais tout à côté et quelqu’un m’a appelé –un inconnu. J’ai répondu et il m’a dit : ’Mustafa, quitte le bateau immédiatement, on va le faire sauter.’ "

Cela fait plus d’un an que le projet de l’Arche est en route, pour préparer le navire à transporter des marchandises et des passagers, dans la volonté de défier le blocus qu’Israël inflige à la bande de Gaza. Si nous réussissons, ce sera la première fois depuis 1994 que des marchandises seront exportées de Gaza par la mer.

"Cet attentat ne vise pas seulement un bateau mais aussi des milliers de donateurs et de soutiens du monde entier," déclare David Heap du Comité de Pilotage de l’Arche de Gaza. "Nous suivons de très près l’enquête de la police et nous espérons savoir bientôt si le bateau peut être réparé."

"Ce qui est certain c’est que nous ne renonçons pas à poursuivre nos efforts pour briser le blocus par tous les moyens pacifiques possibles, jusqu’à ce qu’il soit levé," ajoute Robert Naiman, un autre membre du Comité de Pilotage. "On ne peut pas couler l’espoir et la justice."

Moins de 24 heures avant cet attentat, l’Arche de Gaza a lancé une pétition internationale appelant les Nations unies à agir pour lever le blocus. Cet appel a déjà été signé par des parlementaires, des prix Nobel et d’autres personnalités de plusieurs pays ; plus de 7500 signataire du monde entier. Nous encourageons vivement nos amis à répondre à cet attentat en signant et faisant largement circuler notre pétition :

http://www.gazaark.org/2014/04/26/petition-to-the-un/

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités