Bateaux pour Gaza

et appels à aller soutenir en urgence...

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 09 Juil 2011, 15:23

Occupation de l'office de tourisme grec à Paris hier :

Image

En réponse à l’interdiction faite aux bateaux faisant partie de la « Flottille de la liberté » de naviguer vers Gaza, une vingtaine de personnes ont occupé symboliquement l’Office national hellénique du tourisme, avenue de l’Opéra à Paris.

Par le biais de cette action symbolique, ils entendaient dénoncer la position du gouvernement grec et la bataille administrative, engagée par ce dernier, dont l’objectif est clair : l’arrêt définitif de la Flottille.



En tout cas et avec ce qu'il se passe du côté de la mission "Bienvenue en Palestine " par avion ( voir sur le forum : viewtopic.php?f=66&t=2450&start=15#p62263), il est clair que le blocus n'a pas de frontières et que l'Etat d'Israël montre combien et comment le terrorisme d'Etat est une valeur partagée au niveau international, au détriment de la liberté.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 12 Juil 2011, 11:34

communiqué et appel à manif côté campagne "un bateau grec pour Gaza" :

Nous accusons !

La campagne grecque dénonce "l’interdiction par le gouvernement du départ des bateaux de la Flottille de la Liberté II et la coopération étroite entre le gouvernement grec et l’état terroriste d’Israël".
Le gouvernement de George Papandréou continue à mettre en place servilement l’accord – le contrat de sous-traitance – avec Israël en empêchant le départ de la Flottille de la Liberté II, et en mettant en oeuvre l’extension du blocus de Gaza jusqu’aux mers grecques, méprisant ainsi publiquement toute notion de dignité nationale et humaine.

Le gouvernement de George Papandréou a publié un décret infâme, signé de Mr. Papoutsis, concernant l’interdiction de naviguer pour les bateaux en route pour Gaza, sans absolument le moindre argument. Nous tenons ce gouvernement pour responsable parce qu’il autorise l’état forcené et colonialiste d’Israël et ses différents services à se déplacer librement en Grèce pour réaliser des opérations telles le dépôt de plaintes aux Autorités portuaires sous le prétexte que les navires ne seraient “pas en état de naviguer“ et dans le même temps épiant les militants et même réalisant des actes de sabotage comme celui du MV Juliano à l’intérieur de la marina d’Alimos par des agents criminels. Voilà quelques événements qui se passent en ce moment en Grèce, le nouvel “allié stratégique“ d’Israël.

Le gouvernement de George Papandréou, en coopération avec le gouvernement israélien et ses services, a obligé, pendant presque un mois, les Autorités portuaires grecques à empêcher le départ de 9 bateaux et 350 militants de la “Flotille de la Liberté II – Rester humain“. La tactique utilisée, celle d’obstacles bureaucratiques, est la même que celle à laquelle notre initiative s’est heurtée au cours des mois derniers dans notre tentative de libérer les deux bateaux grecs qui sont toujours illégalement retenus dans le port d’Haïfa depuis l’an dernier.

Vendredi 8 juillet, les citoyens grecs et européens à bord du MV Juliano, dont un membre du parlement suédois, ont été illégalement interdits d’entrée dans le port de Chania par les autorités du port, sous le prétexte qu’il n’y avait pas de place de mouillage disponible. Ce mensonge a été révélé par l’enregistrement de conversations, par le témoignage de nombreuses personnes et par des photos.

Samedi 9 juillet, après que le MV Juliano a essayé de faire le plein de carburant à Pantanassa, Héraklion, et après que trois vaisseaux de la police portuaire ont exigé, lors d’une intervention longue et dangereuse, son retour au port pour recevoir des papiers, un ordre écrit du Ministère a finalement été délivré au capitaine. Cet ordre interdisait le bateau à cause d’une révocation probable de son pavillon, clairement un prétexte. Quant au navire français, le Dignité/Al Karame, après trois jours de vérifications constantes de la part des Autorités portuaires à Sitia, il a finalement été autorisé à naviguer et il attend maintenant près du port pour être ravitaillé, sous la surveillance de la police portuaire grecque.

L’initiative “Ship to Gaza, Grèce“, ainsi que d’autres collectifs et organisations solidaires, appelle à un rassemblement à Propylea et à une marche vers le Parlement mardi 12 juillet à 19 heures.

Pour condamner la tactique scandaleuse et la position inacceptable du gouvernement Papandreou
- Pour faire cesser enfin l’interdiction prétexte et illégale de la Flotille de la Liberté II vers Gaza.





Communiqué campagne Un bateau français pour Gaza du 11 juillet 2011 :

Le Dignité Al Karama, tout est en règle

Après avoir bloqué le Dignité al Karama en Crète pendant plusieurs jours, les autorités grecques reconnaissent qu'il remplit toutes les conditions pour prendre la mer.

Les autorités grecques, après plusieurs jours de harcèlement administratif, aux motifs politiques clairs, ont conclu que le bateau français remplissait les conditions de navigabilité. Une partie de ses passagers est rentrée vendredi soir, rappelée en France pour des motifs professionnels. Une dimension plus internationale devrait être donnée au bateau, qui sera ainsi le porte-parole de la Flottille de la liberté.
La campagne Un bateau français pour Gaza appelle maintenant les autorités grecques à respecter les autorisations signées et à ne pas poser créer d’obstacles supplémentaires au Dignité Al Karama.



vidéo, 4 membres de retour :

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 17 Juil 2011, 10:07

le « Dignité Al Karama » est reparti
Communiqué de la campagne :

La Flottille de la liberté n'est pas morte :
le bateau français « Dignité Al Karama » est dans les eaux internationales.
Il est parti, laissez le passer !


Samedi 16 juillet, le bateau français Dignité al-Karama a fini par l'emporter sur les milles obstacles et tracasseries dont il a été l'objet de la part des autorités grecques. Il a quitté le port de Kastellorizo, en Grèce, et a enfin atteint les eaux internationales. À son bord, en plus des militants français, une délégation qui représente toutes les campagnes internationales menées dans le cadre la Flottille de la liberté II «Restez humains».
Parti à l’origine d'un port en Corse fin juin, et battant pavillon français, le Dignité Al Karama est le seul bateau qui a pu se défaire de l'interdiction de naviguer décrétée par les autorités grecques à la demande du gouvernement israélien. La campagne "Un bateau français pour Gaza" a alors décidé d'en faire le porte-parole de l'ensemble de la flottille, pour dénoncer le siège de Gaza, exiger sa levée, et porter aux Palestiniens un message de solidarité.
A son bord : Stéphane Corriveau (coordinateur du « Tahrir », bateau canadien pour Gaza), Ayyache Derraji (Journaliste-Al Jazeera), Dror Feiler (Campagne Ship to Gaza-Sweden et président des Juifs européens pour la Paix, musicien), Hilaire Folacci (Marin), Jérôme Gleizes (Membre du bureau exécutif d’Europe Ecologie Les Verts, professeur), Stéphane Guida (Cameraman-Al Jazeera), Amira Hass (Journaliste israélienne-Haaretz), Jacqueline Le Corre (Collectif 14 de soutien au peuple palestinien et Parti communiste français, médecin), Jean Claude Lefort (Député honoraire), Jo Leguen (Navigateur), Claude Léostic (Porte parole de la campagne Un bateau français pour Gaza et vice présidente de l’Association France Palestine Solidarité), Yamin Makri (Collectif 69 de soutien au peuple palestinien, éditeur), Oumayya Naoufel Seddik (Fédération des tunisiens pour une citoyenneté des deux rives, politologue), Vangelis Pissias (Campagne Ship to Gaza-Greece, professeur), Thomas Sommer –Houdeville (Porte parole de la campagne Un bateau français pour Gaza et membre de la Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien, chercheur associé à l’Institut français du Proche-Orient), et Yannick Voisin (Marin).
Le « Dignité Al Karama » porte les valeurs de la campagne Un bateau français pour Gaza et de la coalition internationale : l'exigence de justice et de droit pour mettre un terme au blocus illégal de Gaza, condamné à plusieurs reprises par la communauté internationale. Face aux menaces du gouvernement israélien, nous réaffirmons notre démarche non-violente en solidarité avec les Palestiniens.
Il est maintenant parti laissez le naviguer !!!

Paris le 17 juillet 2011
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 18 Juil 2011, 12:31

çà avance...
Communiqué campagne de ce jour :

Dignité-Al Karama : Gaza dans 24h.

Depuis près de 12h le Dignité Al-Karama vogue en eaux internationales, faisant cap sur Gaza. Il devrait atteindre les côtes palestiniennes dans les 24h.

Parti depuis le 25 juin de France, le Dignité-Al Karama, un des deux bateaux de la campagne « Un bateau français pour Gaza », se dirige actuellement vers Gaza. Il est aujourd'hui le porte parole de l'ensemble de la Flottille de la liberté II, dont tous les bateaux ont été empêchés de prendre la mer par décision du gouvernement grec, satisfaisant ainsi une demande israélienne explicite. Deux bateaux ont été sabotés. Les passagers du Dignité-Al Karama avaient échappé le 5 juillet dernier au blocus grec. A son bord aujourd'hui se trouve une seconde équipe représentant des campagnes nationales de la coalition Freedom Flottilla II.
Ce « petit » bateau symbolise la détermination du mouvement de solidarité internationale à briser le blocus de Gaza et à apporter son soutien aux 1.6 millions de palestiniens enfermés depuis 2007. La première flottille avait obligé le gouvernement israélien à annoncer un allégement du blocus. Mais sur le terrain, les ONG et institutions internationales ne constatent que peu de changement (1)."L'ouverture du passage de Rafah" avec l’Egypte n'est possible que pour 500 personnes par jour, et n’est pas aménagé pour le transfert de produits.
La présence en mer du Dignité-Al Karama constitue un revers pour le gouvernement israélien qui par la force ou les pressions cherche à perpétuer un blocus illégal et criminel et à faire taire les mouvements des sociétés civiles du monde entier. Tant que les Palestiniens ne jouiront pas de leur liberté de circuler et d'échanger, notamment entre Gaza et la Cisjordanie, nous poursuivrons nos campagnes et les actions non violentes pour la levée du blocus de Gaza.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 19 Juil 2011, 10:31

bateau encerclé par israéliens ce matin

l’embarcation est déjà en passe d’être interceptée par les forces israéliennes, qui ont encerclé le navire mardi dès 09h. "Le bateau est entouré par au moins trois navires israéliens et depuis 09H06 heure de Paris, toutes les communications sont brouillées, nous ne pouvons plus communiquer avec eux par téléphone ni par internet", a précisé Julien Rivoire.

. http://www.europe1.fr/International/Un- ... za-634449/
. http://www.liberation.fr/monde/01012349 ... israeliens


communiqués campagne :

Depuis 9h15 heure la communication est coupée à bord du bateau français Dignité Al Karama.

Nous sommes sans nouvelles des passagers et exprimons notre inquiétude au vu des menaces proférées par Israël contre la Flottille
Depuis 8h30 (heure de Paris) plusieurs bateaux militaires israéliens entouraient le Dignité Al Karama, alors que celui ci se situait dans les eaux internationales à 40 miles de Gaza. 45 minutes plus tard, l'ensemble des communications étaient coupées. Il s'agit d' un acte de censure militaire qui montre la logique choisie et viole la liberté de communication et d'information.
Le Dignité Al Karama transporte 16 passagers, de 6 nationalités, non armés et non violents. Ce « petit poucet » de la Flottille ne constitue en aucune façon une menace.
Nous rappelons que notre démarche a pour but de briser le blocus de Gaza et de faire respecter le droit international.Au gouvernement français, nous demandons de prendre ses responsabilités, de protéger les passagers et d'appeler Israël àne pas recourir à la violence. Dans l'impossibilité de les contacter, nous demandons au gouvernement l'envoi de radars pourlocaliser le bateau.
Les biens et les personnes doivent pouvoir arriver librement et durablement dans la bande de Gaza sans autorisation israélienne, quece soit par la mer ou par la terre et les airs. Le bateau Dignité-Al Karama et ses passagers doivent être libre d'aller à Gaza.



MOBILISATION CONTRE LE COUP DE FORCES ISRAÉLIEN À L'ENCONTRE DU « DIGNITÉ-AL KARAMA »

Toutes les communications avec le bateau « Dignité-Al Karama »ont été coupées ce matin à 9 heures par l'armée israélienne qui l'a encerclé dans les eux internationales. Une fois de plus, le gouvernement israélien a commis un acte de piraterie en arraisonnant un bateau sur lequel se trouve 16 passagers de 6 nationalités différentes, non violents, représentants la Flotille internationale 2.
Leur seul tort était de se diriger vers Gaza pour apporter la solidarité internationale contre le blocus. Le déploiement de commandos militaires israéliens pour arraisonner ce petit bateau, véritable petit Poucet citoyen, montre clairement la logique militaire de la politique israélienne qui ne parle que le langage de la force ! Sans aucune nouvelle des passagers, nous sommes extrêmement inquiets sur leur devenir.

Le gouvernement français doit prendre ses responsabilités pour assurer la sécurité des passagers et leur intégrité physique. Une délégation de la Campagne française sera reçue en ce sens au Ministère des affaires étrangères cet après-midi. Face à ce coup de force, la Campagne française « Un bateau pour Gaza »appelle à se mobiliser dès aujourd'hui dans tout le pays, à interpeller tous les élus pour qu'ils interviennent auprès des pouvoirs publics et à protester auprès de l'Ambassade d'Israël.

A Paris, un rassemblement est prévu ce soir à 18 h 30 au métro Franklin Roosevelt.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 19 Juil 2011, 17:48

communiqué campagne :

Bateau pour Gaza, l'abordage de l'armée israélienne est un acte illégal et un acte de violence

Le bateau français Dignité Al Karama a été capturé dans les eaux internationales par l'armée israélienne et amené dans le port d'Ashdod, Ses passagers ont été transférés sur un bateau militaire. Cet abordage est un acte de violence et un acte illégal.

Les commandos armés de l'armée israélienne ont abordé le bateau français à 40 miles des côtes de Gaza dans les eaux internationales, comme en mai 2010 quand l'armée israélienne avait attaqué la première flottille de la liberté. C'est un nouvel acte de piraterie, contre un « Petit poucet citoyen ».
Nous ne sommes pas pour le moment certains qu'il n'y a pas eu de violence, comme le prétend l'armée israélienne, car aucun contact avec les passagers n'est possible. La censure militaire est toujours appliquée. Dans tous les cas amener de force un bateau et ses passagers dans le port d'Ashdod sous la menace d'armes, avec des bateaux militaires, est un acte de violence qui doit être condamné, comme doit l'être le blocus de Gaza.



Mobilisation :

Ce mardi :

. Rassemblement au Mans 18H00 place de la république à l’appel du collectif local un bateau pour Gaza.

. Rassemblement ce soir à Athènes place Syntagma à 19h pour protester contre la piraterie de l’état d’Israêl et contre l’audieuse attitude du gouvernement grec complice

. Rassemblons nous devant l’Opéra de Lyon (métro hôtel de ville) - Ce mardi 19 juillet à 18 h 00

. Manifestation à Pau ce soir 18h30 devant la Préfecture avec un mot d’ordre : tous contre la piraterie d’état en Méditérannée

. rassemblement à Montpellier mardi 19 à 18h place de la Comédie

. rassemblement ce mardi 19 juillet 2011 à 18H00, Préfecture à NANTES

. RASSEMBLEMENT MARDI 19 JUILLET à 18H PLACE DU CAPITOLE à l’appel du Collectif 31 "Un bateau français pour GAZA"


Mercredi :

. la coordination girondine propose un rassemblement : MERCREDI 20 JUILLET à 18H30 - Place de la Comédie à Bordeaux

. Collectif UN BATEAU POUR GAZA du Pays de Morlaix : Rassemblement demain 20 juillet à 11 heures devant la Sous-Préfecture à Morlaix

. Mobilisation à Strasbourg contre le coup de forces israélien à l’encontre du « Dignité-Al Karama » - MERCREDI 20 JUILLET 2011

. Rassemblement à Lille 18H30 place de la république

. 18h30 sur le Vieux-Port à Marseille
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 20 Juil 2011, 18:17

infos campagne :

Ils rentrent !

Les 12 passagers du bateau français ont été expulsés d’Israël et seront aujourd’hui à Paris. Ils sont en bonne santé, après l’abordage de leur bateau dans les eaux internationales par des commandos israéliens. Les passagers canadiens, grecs et suédois ont été renvoyés dans leurs pays respectifs.

Après avoir été ramenés au port israélien d’Ashdod, ils ont été transférés dans la soirée au centre d’identification de Holon près de Tel Aviv. Ils y ont reçu la visite de leurs avocats ainsi que de la Consule de France à Tel Aviv, Mme Le Baron. Ils ont ensuite été amenés à l’aéroport de Tel Aviv où ils ont passé la nuit.

Le récit de l’abordage rapporté par la journaliste israélienne Amira Hass, qui était à bord, montre la démesure de l’intervention israélienne. 7 bateaux de commandos et 3 bateaux équipés de missiles, avec à leur bord 150 soldats pour arrêter 16 militants non armés sur un bateau de 16 mètres de long.

Cet abordage, intervenu dans les eaux internationales est illégal. Par ailleurs, même si aucun coup de feu n’a été tiré, dérouter de force un bateau et ses passagers sous la menace d'armes, avec des bateaux militaires, est un acte de violence qui doit être condamné, comme doit l'être le blocus de Gaza. Rappelons que si l’armée israélienne a pris précaution de ne pas attaquer un bateau transportant des européens, elle n’hésite pas à tirer sur la population palestinienne.


Accueil de l'ensemble de la délégation du Dignité - Al Karama de retour ce soir à Paris, à partir de 21h au terminal 2E de l'aéroport Roissy Charles de Gaulle.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 27 Juil 2011, 13:26

texte bilan de la campagne "un bateau français pour Gaza " :

« Un bateau pour Gaza » Premiers éléments de bilan de la campagne française

La campagne française a été initiée dès l’été 2010, par le « Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens » et « la Plateforme des ONG françaises pour la Palestine ». Menée démocratiquement et en toute transparence, elle a reçu le soutien et l’adhésion de nombreuses associations et organisations ainsi que de très nombreux collectifs nationaux, régionaux et locaux.

Elle s’est inscrite dans une campagne internationale, composées de coalitions d’une vingtaine de pays engagées dans la Flottille 2, un an après la première Flottille en 2010. Cette dynamique a permis que se crée un front international élargi contre le blocus illégal et inhumain de Gaza.

Elle a eu un large écho dans la société palestinienne, aussi bien à Gaza qu’en Cisjordanie.


Un événement sans précédent dans l’histoire déjà longue de la solidarité avec les Palestiniens

La campagne française constitue un événement sans précédent dans l’histoire déjà longue de la solidarité avec les Palestiniens dans notre pays. Largement rassembleuse, elle a réuni des forces citoyennes d’opinions diverses et de toutes générations. Elle a bénéficié du soutien de personnalités, d’organisations, d’élus français et européens, de collectivités territoriales, bien au-delà de ceux qui se mobilisent habituellement dans les actions en faveur de la Palestine.

Pendant plusieurs mois, des collectifs locaux se sont impliqués avec détermination dans des initiatives de collectes sur les marchés, dans les quartiers populaires et les universités. Ils ont multiplié les débats de proximité sur la situation de Gaza et des Palestiniens. Nous saluons tous ces efforts militants, qui ont permis à de simples citoyens de se sentir concernés et impliqués dans la mobilisation nécessaire pour mettre un terme au blocus total qui frappe Gaza. Rappelons que ce blocus a aussi pour conséquence l’absence de liberté de circulation pour les Palestiniens entre la Cisjordanie et Gaza.

Cette mobilisation exceptionnelle a permis de collecter 700 000 euros, auprès d’un nombre très large de donateurs : 95 % des dons viennent de particuliers et 85 % sont inférieurs à 100 euros. Cette mobilisation a permis à la campagne française d’engager deux bateaux, le « Louise Michel » et « Le Dignité-Al Karama », dans la Flottille internationale.


Le « petit Poucet des mers »

Cette deuxième Flottille a du faire face à une stratégie israélienne puissante visant à étendre le blocus de Gaza à l’ensemble de la Méditerranée. Elle a bénéficié du soutien incroyable, mais particulièrement appuyé, du gouvernement grec soutenu par l’Union Européenne, le Quartet et le secrétaire général de l’ONU. Le gouvernement grec a mis en œuvre, pour le compte du gouvernement israélien, un inimaginable blocus des bateaux de la Flottille dans ses ports, violant ainsi ouvertement et froidement le droit de libre circulation et la Convention des droits de la mer. Harcèlement administratif et sabotage ont neutralisé les bateaux et ont permis au gouvernement israélien d’annoncer avec « fierté », le lundi 4 juillet, que la Flottille internationale était morte : il a d’ailleurs remercié pour cela les différents gouvernements, spécialement le gouvernement grec… Quelques jours plus tard, le blocus se déployait également dans les aéroports européens en bénéficiant des mêmes complicités.

Dans ce contexte inédit, le fait que le bateau français, « Dignité-Al Karama », ait réussi à prendre la mer le 4 juillet a jeté la consternation parmi les partisans du blocus. Réalisant un véritable périple pendant deux semaines, il a finalement, avec à son bord des militants internationaux et français, atteint les eaux internationales à quelques miles de Gaza ! Il a démontré ainsi que la Flottille n’avait pas renoncé et que la stratégie israélienne soutenue par toutes ces forces au niveau mondial et européen pouvait être mise en échec. Pendant deux semaines, ce « petit Poucet des mers », symbole de la Campagne française et de la Flottille internationale, a tracé sa route vers Gaza, porteur de la solidarité internationale contre le blocus.

C’en était véritablement trop pour le gouvernement israélien ! Il a, avec des moyens considérables et totalement disproportionnés, arraisonné le mardi 19 juillet, dans les eaux internationales et donc en toute illégalité, le « Dignité-Al Karama. Cet arraisonnement s’est fait en déployant cinq bateaux militaires et sept bateaux commandos - 150 soldats - contre un petit bateau de plaisance de 16 mètres avec 16 personnes à bord ! Il a été l’expression de la démesure israélienne contre ce qui constitue à ses yeux la menace numéro un : la mobilisation citoyenne porteuse du droit comme facteur essentiel de la solution aux problèmes que connaît le Proche-Orient.


Un impact médiatique fort et international

La campagne a eu un impact médiatique fort et international. La couverture médiatique a été constante depuis le début de la campagne, notamment dans la Presse quotidienne régionale. Plusieurs centaines d’articles, dépêches et interviews ont été publiés dans le monde, notamment en Egypte et en Tunisie. La page Facebook de la campagne a été une des plus consultées en France. Le nom des deux bateaux et de notre campagne sont connus partout dans le monde. Tout cela a permis que, pendant six mois, la question du blocus de Gaza revienne dans l’actualité brisant ainsi mondialement le silence dans lequel veut l’enfermer le gouvernement israélien. La campagne a trouvé un écho médiatique inédit qui a fait perdre à Israël la « guerre de l’image ».


Pas de condamnation de l’arraisonnement par la France

Le gouvernement français quant à lui, a réaffirmé officiellement et à plusieurs reprises que le blocus de Gaza devait être levé. Pour autant, il n’a eu de cesse de mettre en garde toute participation de ressortissants français à cette Flottille, donnant ainsi raison par avance à l’intervention israélienne. Il a, certes, apporté l’aide normale du Consulat pour rapatrier les passagers. Mais il n’a pas condamné l’arraisonnement, pas plus qu’il n’a protégé un bateau battant pavillon français victime d’un acte de piraterie, non plus que ses passagers littéralement kidnappés par l’armée israélienne dans les eaux internationales.


La lutte contre le blocus de Gaza est entrée dans une nouvelle étape positive

La lutte contre le blocus de Gaza est ainsi entrée dans une nouvelle étape positive. Malgré l’arsenal politique, médiatique et militaire déployé par le gouvernement israélien, de plus en plus de citoyens dans le monde n’acceptent pas ce déni de justice et du droit international que constitue ce blocus de la bande de Gaza dont souffre depuis plus de 4 ans les 1,5 millions de Palestiniens. L’incroyable épopée du « Dignité-El Karama » a clairement démontré à la face du monde que la légitimité était du côté de ceux et celles qui s’engagent contre ce blocus et non pas du côté du gouvernement israélien.

La Campagne « Un bateau français pour Gaza », a pris des engagements durables de mobilisation en lien avec les associations partenaires de la bande de Gaza. Nous avons la responsabilité de poursuivre et d’élargir cette campagne : les Palestiniens ne doivent plus subir ce blocus qui n’est en rien allégé contrairement aux dires israéliens et autres.

Toute cette campagne donne de l’espoir aux Palestiniens et leur montre qu’ils ne sont pas isolés et qu’au contraire c’est la politique israélienne qui l’est de plus en plus aux yeux des peuples du monde.
La Campagne « Un bateau français pour Gaza » n’a pas dit son dernier mot ! Elle va poursuivre son travail et son engagement citoyen, en lien avec la Flottille internationale.

Sans attendre, des démarches juridiques vont s’engager :

- intervention auprès du gouvernement français pour qu’il prenne ses responsabilités et exige que le bateau « Dignité-Al Karama » soit restitué sans délai tandis qu’il a été illégalement astreint dans le port d’Ashdod ;

- intervention juridique contre le gouvernement israélien pour l’arraisonnement dans les eaux internationales du bateau et le kidnapping de ses passagers ;

- intervention juridique auprès du gouvernement grec pour que le bateau « Louise Michel », toujours bloqué au port du Pirée, soit libre.

Le blocage des bateaux a entraîné des dépenses importantes, notamment en frais juridiques, qui s’ajoutent à l’achat des deux bateaux. Les fruits de la collecte ont été utilisés. Un bilan financier précis sera communiqué, dès la rentrée pour rendre compte en toute transparence aux organisations, aux collectifs et aux donateurs qui se sont impliqués.


Notre indignation reste entière et notre détermination à poursuivre et élargir encore la mobilisation française et internationale contre le blocus de Gaza et pour la reconnaissance des droits des palestiniens.

Nous appelons à rester mobilisés pour, ensemble, prendre de nouvelles initiatives : la légitimité et le droit sont de notre côté ! Nous briserons le blocus de Gaza !
Pour toute information complémentaire, voir http://www.unbateaupourgaza.fr
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede bipbip » 03 Nov 2011, 12:16

Flottille de la Liberté : deux bateaux font route vers Gaza

Deux bateaux, un canadien et un irlandais, sont actuellement en Méditerranée orientale et mettront le cap sur le territoire de Gaza au cours des prochaines heures, ont annoncé mercredi après-midi les militants à l’origine de ce nouveau défi à l’apartheid israélien.

communiqué, diffusé par le Canadian Boat To Gaza, Bateau canadien pour Gaza

Le 2 novembre, 2011

Deux bateaux, l’un canadien et l’autre irlandais, naviguant sous la bannière « Les vagues de libération pour Gaza », s’apprêtent à défier Israël et son blocus illégal.

Le bateau canadien, le Tahrir, et le bateau irlandais, le Saoirse, ont atteint les eaux internationales, marquant ainsi le début de la campagne « Les vagues de libération pour Gaza ».

Les bateaux sont présentement en mer Méditerranée et mettront le cap sur Gaza dans les prochaines heures.

« Émanant des Flottilles de la libération, les vagues de libération pour Gaza sont en train de se soulever » a dit, à bord du Tahrir, Ehab Lotayef, membre du comité de direction du Bateau canadien pour Gaza. L’initiative étant citoyenne, des délégués d’Australie, des États-Unis et de Palestine sont aussi à bord.

« Nous sommes maintenant en eaux internationales et comptons atteindre les rives de Gaza d’ici quelques jours, dit Lotayef. Parmi les obstacles importants sur notre route, il y a les Forces israéliennes et la complicité du gouvernement Harper avec celles-ci, mais le vent de l’opinion publique souffle dans nos voiles, ce qui nous motive encore plus à contester le blocus illégal que subissent les 1.5 millions d’habitants de Gaza. »

A bord du Tahrir, David Heap, qui est aussi membre du comité de direction du Bateau canadien pour Gaza, rajoute : « Le simple fait que nous ayons atteint les eaux internationales est en soi une victoire pour le mouvement. Malgré le chantage économique, malgré l’expansion du blocus jusqu’à la Grèce, malgré avoir été arraisonnés de force par la garde côtière grecque, et malgré une mobilisation importante de la marine israélienne pour nous arrêter, nous sommes désormais près des rives de Gaza et de l’atteinte de notre but : percer le blocus de Gaza, et occuper l’occupation. » Lotayef précise que « les Palestiniens vivant à Gaza ne veulent pas de la charité mais de la solidarité, et ils affirment sans équivoque au monde entier que ce qu’ils veulent, c’est simplement d’être libres. L’aide humanitaire est certes utile, mais les Gazaouis demeurent des prisonniers sans liberté de mouvement. Par son blocus illégal de Gaza, Israël empêche non seulement l’importation de biens vers Gaza, mais aussi l’exportation de biens en provenance de Gaza. Et le blocus empêche les Palestiniens de circuler librement entre Gaza et la Cisjordanie, en violation des droits humains fondamentaux. »

L’initiative des vagues de libération pour Gaza est un mouvement non-violent de la société civile qui veut contester le blocus israélien de Gaza. La biographie de chaque délégué est disponible ici. De nombreux médias couvrent les développements à bord du Tahrir, dont Al Jazeera et Democracy Now.

Des restrictions de dernière minute par les autorités portuaires nous obligent à n’avoir à bord qu’un tiers des délégués et journalistes prévus.

Malgré tout, le Tahrir et la Saoirse, sous peu, se dirigeront à vitesse grand V vers Gaza.

« Bien que le Tahrir apporte de l’aide médicale qui fait cruellement défaut à Gaza, notre but principal est de libérer les Palestiniens de la prison à ciel ouvert nommée Gaza », dit Heap. « Nous nous reconnaissons dans les paroles d’une chanson du mouvement contre la ségrégation aux États-Unis, le mouvement pour les droits civiques : « We who believe in freedom cannot rest » (pas de repos pour nous, qui croyons à la liberté). Et nous allons continuer à contester le blocus illégal jusqu’à ce que Gaza et le reste de la Palestine soient libérés. »


. Pour suivre leur progression : http://maps.google.com/maps/ms?msid=200 ... 8,5.229492
. Site du bateau canadien : http://www.tahrir.ca
. Site du bateau irlandais : http://irishshiptogaza.org

aujourd'hui 3 novembre,
L’aube sur le Tahrir - Davis Heap membre de Canadian Boat to Gaza (c'est en anglais) :
http://www.plateforme-palestine.org/L-a ... -Heap,2352
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede bipbip » 04 Nov 2011, 13:05

Communiqué campagne Bateau français pour gaza :

Deux bateaux, canadiens et irlandais, en route vers la bande de Gaza

Le bateau canadien, « Le Tahrir », et le bateau irlandais, « Le Saoirse », ont atteint hier après-midi les eaux internationales. Ils se dirigent actuellement vers la bande de Gaza avec à leur bord 27 passagers et une cargaison de médicaments. La campagne « Un bateau français pour Gaza » appelle les citoyens en France à soutenir cette nouvelle mobilisation internationale pour briser le blocus illégal de la bande de Gaza.

Après avoir été bloqué en juillet dernier par le gouvernement grec et avoir subi un acte de sabotage, le bateau canadien, « le Tahrir », et le bateau irlandais, « le Saoirse », tentent en ce moment même, en partant d’un port truc, de briser le blocus de la bande de Gaza.

Ils se trouvent actuellement non loin de Chypre et devraient rejoindre Gaza demain ou après-demain. Selon Ehab Lotayef, membre du comité de direction du « Canadian Boat to Gaza » : « par son blocus illégal de Gaza, Israël empêche non seulement l’importation de biens vers Gaza, mais aussi l’exportation de biens en provenance de Gaza. Et le blocus empêche les Palestiniens de circuler librement entre Gaza et la Cisjordanie, en violation des droits humains fondamentaux. ». Selon le comité international de la « Croix-Rouge », la fermeture de Gaza « constitue une punition collective, infligée en violation flagrante des obligations d’Israël en matière de droit humanitaire international ».

La campagne « Un bateau français pour Gaza », qui avait accueilli en juillet dernier un délégué canadien sur le « Dignité Al Karama », exprime son soutien aux 27 passagers de ces deux bateaux. Alors que la Palestine vient d’entrer à l’UNESCO en tant que membre à part entière, le blocus de la bande de Gaza et l’occupation israélienne perdurent et s’amplifient. Aussi longtemps que durera cette situation contraire au droit et à la paix, ce type de mobilisation non violente se poursuivra.


La mini-flottille internationale s'approche de Gaza : http://www.lemonde.fr/proche-orient/art ... _3218.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede spleenlancien » 04 Nov 2011, 15:29

La marine israélienne a arraisonné les deux bateaux propalestiniens en route pour Gaza
Cette mini-flottille composée d'un bateau irlandais, le "Saoirse" et d'un autre, canadien, le "Tahrir", transportant du matériel médical et des militants, est partie mercredi après-midi de Fethiye, dans le sud-ouest de la Turquie. (AFP)
spleenlancien
 
Messages: 270
Enregistré le: 07 Oct 2011, 21:17

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 06 Nov 2011, 13:45

si quelqu'une peut lire l'anglais, il semble que les militant-es soient toujours emrpisonné-es et qu'ils-elles sont tenu-es au secret et ont créé un comité. Voir sur les sites :
. Site du bateau canadien : http://www.tahrir.ca
. Site du bateau irlandais : http://irishshiptogaza.org
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 08 Nov 2011, 10:51

L’abordage du MV Saoirse « Violent et dangereux » selon un appel reçu directement de la prison israélienne.

Fintan Lane, coordinateur de l’organisation irlandaise un bateau pour Gaza, a pu nous téléphoner cette après-midi depuis la prison israélienne où lui et treize autres citoyens irlandais sont actuellement retenus. Voici ce qu’il a dit au groupe d’un bateau pour Gaza à Dublin.

"La prise du MV Saoirse a été violente et dangereuse. Malgré les protestations très claires des occupants des deux bateaux qui ne voulaient pas être emmenés vers Israël, ils ont été sortis par la force du bateau de manière violente. La totalité de l’abordage a pris environ trois heures. Les forces israéliennes ont commencé par toucher les bateaux avec des jets à très haute pression et à pointer des armes à feu sur les passagers à travers les fenêtres.

J’ai été poussé en bas des escaliers par un jet d’eau. Les vitres ont été brisées et le pont du bateau a presque pris feu. Les bateaux ont été poussés à un tel point que les deux, le Saoirse et le Tahrir, sont entrés en collision l’un contre et l’autre et ont été endommagés, avec des dégâts principalement sur le MV Saoirse. Les bateaux ont presque coulé. La manière utilisée pour l’abordage a mis en danger les personnes à bord. Les forces israéliennes voulaient initialement laisser les bateaux en mer, mais les kidnappés ont demandé qu’on ne les laisse pas flotter en mer où ils auraient pu être perdus ou couler.

Tous les effets personnels des passagers et des membres d’équipage leur ont été pris et ils ne savent toujours pas si et quoi va leur être rendu. Les 14 citoyens irlandais sont toujours dans la prison de Givon.

L’appel téléphonique était précipité et s’est terminé brutalement au moment où Fintan disait « je dois y aller ».

Claudia Saba, porte-parole de l’organisation irlandaise un bateau pour Gaza, qui a reçu l’appel de Lane, a dit :

"Le compte-rendu donné par Fintan Lane contredit largement la version israélienne selon laquelle Israël ’a pris toutes les précautions nécessaires pour assurer la sécurité des activités à bord des bateaux’. C’est un petit miracle que personne n’ait été sérieusement blessé lors de l’abordage clairement violent des bateaux de l’opération Freedom Waves.

Le porte-parole de l’organisation irlandaise un bateau pour Gaza Laurence Davis a ajouté :

"Ce récit a confirmé notre peur d’un abordage très violent du bateau et explique le décalage entre le moment où nous avons perdu contact avec les bateau, mercredi à 11h12 et les nouvelles des passagers arrivés à Ashdod pas avant 17h.

Dans une interview qu’il a donné à http://www.Omniatv.com, le capitaine grec du Tharir, Giorgos Klontzas, a confirmé l’usage de la violence par les soldates israéliens lors de son interrogatoire.

Les avocats du bateau canadien se sont aujourd’hui vu refusé l’accès aux prisonniers par les autorités carcérales. Nous avons été informé par l’équipe canadienne restée à terre : " les avocats ont été mis à la porte à 17h hier, après seulement trois heures, et aujourd’hui ils n’ont répondu à aucun de nos appels (ni sur la ligne principale ni sur les portables des responsables officiels de la prison) afin de coordonner une visite ou d’arranger un contact téléphonique avec les détenus.

Il nous a en outre été rapporté qu’au moins un des passagers du bateau canadien avait reçu des décharges de taser et avait été battu. Le résultat est que le canadien David Heap a actuellement des difficulté pour marcher.


http://www.plateforme-palestine.org/L-a ... olent,2364


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede Pïérô » 13 Nov 2011, 14:01

à priori les prisonniers ont été libérés et tout le monde est rentré à la maison.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: un bateau français pour Gaza

Messagede bipbip » 24 Fév 2012, 00:17

Spectacle - documentaire, Récit / film / poésie / débat

La flottille - de Grèce à Gaza

Par Anastassia Politi - Compagnie Erinna Création

Texte : « La Flottille. Solidarité internationale et piraterie d'état au large de Gaza » de Thomas Sommer ‐ Houdeville, éd. la Découverte (2011)

Une coproduction du Théâtre des Quartiers d'Ivry / Centre dramatique national du Val‐de‐Marne, de la Ferme de Bel Ebat / Théâtre de Guyancourt (78) et de la compagnie Erinna soutenue par le Conseil régional d'Ile‐ de‐ France. En partenariat avec l'association Les Oranges (http://www.lesoranges.com).

Samedi 10 mars 2012
à 16h30, Théâtre des Quartiers d'Ivry
Centre Dramatique National du Val-de-Marne
STUDIO CASANOVA
69 rue Danielle Casanova
94200 Ivry-sur-Seine

Vendredi 16 mars 2012
à 20h30, La Ferme de Bel Ebat
Centre culturel de Guyancourt
1 Place Bel Ebat
78280 Guyancourt

Samedi 17 mars 2012
à 20h30, Espace Jean Dame
17, rue Léopold Bellan
75002 Paris

Evoquant l'entreprise citoyenne - meurtrie - de la Flottille de la Liberté Équipe artistique 2010, ces bateaux civils qui ont tenté de briser le blocus maritime imposé illégalement à Gaza par Israël, la compagnie Erinna propose une création pluridisciplinaire. Récit, projections, chants et poèmes viennent alimenter la réflexion sur ce que peut être l'engagement internationaliste aujourd'hui, alors que semble s'imposer partout l'idéologie du «choc des civilisations».
Les recherches d'Anastassia Politi interrogent les strates politiques et philosophiques du monde contemporain, sous l'éclairage d'une pensée qui est fondatrice de notre civilisation.
Thomas HAHN (Radio Libertaire et Revue Cassandre)

Équipe artistique:

Conception et mise en scène : Anastassia Politi Avec : Etienne Bartholomeus, Joanne Furlan, M'hamed Kaki , Anastassia Politi Création acousmatique : Philippe Blanchard Collaboration artistique : Joanne Furlan

Débat avec le public:

En présence de deux membres du comité de pilotage international de la Flottille de la Liberté :

• Thomas Sommer - Houdeville, chercheur en sciences politiques, coordinateur de la Campagne civile internationale pour la protection du peuple palestinien (CCIPPP)
• Dr Vaggélis Pissias, professeur à l'Institut Supérieur Technologique d'Athènes, coordinateur de la campagne Ship to Gaza‐Greece
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33997
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité