Rencontres Solidarité Internationale, festivals militants

et appels à aller soutenir en urgence...

Rencontres Solidarité Internationale, festivals militants

Messagede Nico37 » 02 Mai 2010, 13:46

Toulouse : 9 Mai 2010 Am De Rencontres Et De Solidarité Internationale

Image

Après-midi de rencontres et de solidarité internationale

Dimanche 9 Mai 2010 de 12h3O à 18h30
à « La Chapelle » 36, rue Danielle Casanova
(Métro Compans) à Toulouse

Soutien aux 6 de Belgrade!

Persécutés en raison leurs activités sociales en Serbie, 6 compagnons de l'ASI-AIT, remis en liberté après plus de 5 mois d'incarcération arbitraire, sont encore sous le coup d'une procédure tout aussi injuste

Cuisine et musique slaves

CONCERT :
RODINKA, musiques slaves, tziganes, klezmer (Limoux)
KASSLA DATCHA, joyeux bazar klezmer (Toulouse)

Activités pour les enfants:
Badminton, Mikado géant et jeux en bois pour les plus petits.

Et aussi:

Information sur la situation sociale en Europe de l'Est:
La Serbie, la Grèce bien sûr, mais aussi la Croatie, la Slovénie, la Pologne,... dans toute cette région des luttes massives ont lieu contre le Capitalisme et l'Etat.
Des militants de la CNT-AIT feront un point sur cette actualité, suivi d'une discussion.

Echange sur les luttes en Midi-Pyrénées:
Airbus, Cegelec, Freescale , Clinique des Chaumes, éducation ,...
Où en est-on? Comment on s'organise?

ENTREE LIBRE
Les bénéfices de la manifestation iront au soutien des compagnons serbes.

Organisé par la CNT-AIT
Anarchosyndicalisme!
7, rue st Rémésy
31000 Toulouse

Télécharger le programme:
http://anarsonore.free.fr/IMG/pdf/free6b9mai.pdf
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 09:49

Re : Rencontres Solidarité Internationale, festivals militan

Messagede Pïérô » 23 Juil 2011, 12:39

nuits du 4 août à Peyrelevade, Corrèze (19)
du 4 au 6 août 2011

Image

APPEL AUX NUITS DU 4 AOÛT

des habitants du plateau de Millevaches aux ressortissants du reste du monde


Sur cette vieille terre de résistances, nous avons décidé de fêter à notre manière l'abolition des privilèges que la Révolution française proclama, et qu'il nous reste à réaliser. Deux siècles et demi après la première nuit du 4 août, la mise à sac de la planète par une oligarchie prédatrice qui a remplacé les aristocraties d'antan, atteint un point de non-retour. Les gouvernements qui avaient renfloué la Banque aux dépens des peuples prétendent maintenant sacrifier les peuples pour satisfaire la Banque.

Mais, des révolutions arabes aux places occupées d'Espagne et d'Europe, des émeutes de Grèce à celles de Londres, des blocages français aux grèves chinoises, le rêve d'un monde plus libre, plus égalitaire et plus fraternel connaît une nouvelle jeunesse.

Du 4 au 6 août prochain, venus des quatre coins du monde, insurgés victorieux, musiciens, travailleurs en butte à l'exploitation, saltimbanques, chômeurs heureux, étudiants enragés, citoyens au bord de la crise de nerf, cinéastes, irradiés en furie, militants lassés de s'indigner ou radicaux mélancoliques, écrivains, habitants des campagnes et des banlieues, bloggeurs, tous peu soucieux de leur reconnaissance par la société existante, se retrouveront dans les rues d'un bourg limousin. Deux jours et deux nuits durant, il y aura des films, des interventions, des discussions, de la musique et des chants, l'inattendu au coin de la ruelle et les murs couverts d'expressions énigmatiques, un banquet et un bal populaire aussi. Il y aura sur cette nouvelle place Tahrir en zone rurale la même disposition à se rencontrer et à se parler que dans les rues de Tunis le 14 janvier dernier ou sur les piquets de blocage en France pendant le mouvement contre la réforme des retraites. Pour s'arracher ensemble au cours programmé de la catastrophe, et crier « Dégage! » à tout ce qui entend nous gouverner.

Il y aura à la fin une assemblée d'où partiront, à coup sûr, des projets de bouleversement pour le siècle qui vient.

Comme disait un graffiti de la Puerta del Sol : « L'impossible ne peut qu'advenir ! »

Nous vous attendons donc à Peyrelevade pour les Nuits du 4 août


. . . . . . . . Image

Image

Image


Renseignements pratiques

Accès par le train :
Gare sncf de Meymac (Corrèze)
Lignes Limoges-Ussel ou Brive-Meymac
Navettes de Meymac à Peyrelevade pendant la durée de la fête

Accès par la route :
Par Aubusson, Meymac, St Merd-les-Oussines, ou Tarnac


Hébergements

Camping :

Gratuit : Possibilités pour 500 tentes à proximité du plan d’eau et sur le stade de foot. Accès aux sanitaires et douches du stade.

Payant : Camping de Peyrelevade (en gestion privée) : tentes, camping-cars, bungalows. Tel : 05.55.94.71.56. Fax : 05.55.94.71.84

Autres campings à proximité http://www.camping.fr/Fiche/Limousin/Co ... evade.html

Hébergement en gites à proximité

Restauration :
Crêperie, pizzeria et restaurant dans le village
Restauration mobile (végétarienne) pendant la durée de la fête
Buvette, sandwichs, grillades


site : http://www.nuitsdu4aout.com/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22042
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

[PARIS]De la forêt Lacandone à la jungle parisienne

Messagede Nyark nyark » 14 Nov 2012, 11:40

Image

De la forêt Lacandone à la jungle parisienne...

Défense de nos terres et territoires de luttes

Soirée de solidarité pour la protection du 33 rue des Vignoles
contre la spéculation et la gentrification de nos quartiers

Dimanche 18 novembre - 17h

Au 33 rue des vignoles, Paris 20e (Métro : Buzenval ou Avron)

- Projection - présentation de la lutte pour les Vignoles -
- information sur les luttes au Chiapas et au Mexique -
- repas et musique - (prix libre)

Organisé par le Comité de solidarité avec les peuples du Chiapas en
lutte (CSPCL)
cspcl@altern.org, http://cspcl.ouvaton.org


Le rôle du 33 rue des Vignoles dans la lutte avec le Mexique en rébellion

Le 1er janvier 1994, aux cris de « Ya Basta », l’Armée Zapatiste de Libération nationale (EZLN) s’emparait des principales villes du Chiapas (Mexique). C'est le début d'une grande histoire de solidarité, notamment en France, qui est en partie ancrée dans un petit passage du 20e arrondissement de Paris.

En effet, face à la répression contre les communautés zapatistes, un Collectif de solidarité avec les peuples du Chiapas en lutte (CSPCL) s'est constitué au 33 rue des Vignoles, Paris 20e, locaux de la Confédération nationale du Travail (CNT). Le CSPCL qui fonctionne sur la base d'une Assemblée ouverte chaque mercredi, à partir de 20h30, continue encore aujourd'hui, sans discontinuité son travail de solidarité et de lien des luttes entre ici et là-bas.

En juin 1995, répondant à l'appel d'Amado Avendaño Figueroa, gouverneur en rébellion de l'Etat du Chiapas, les locaux de la CNT deviennent l'Ambassade du Mexique en rébellion. Cette Ambassade en Rébellion, « sans ambassadeur », soutenant la Convention nationale démocratique (CND), organisée par les zapatistes et le gouvernement rebelle de transition d'Avendaño, s'était fixée pour objectifs de manifester publiquement l'illégitimité de l'ambassadeur officiel du gouvernement mexicain, de devenir un « relais alternatif entre le Mexique et la France, en se situant comme ambassade du peuple mexicain et de la société civile », de « donner un nouvel élan aux initiatives de solidarité », et de « faire connaître la situation véritable dans le pays ». Plus tard, la même année, de passage à Paris, Amado Avendaño en tant que gouverneur en rébellion et après avoir écouté l'histoire du 33 rue des Vignoles et rencontré des militants de la CNT et des réfugiés espagnoles de la Guerre d'Espagne déclara officiellement ce lieu Aguascalientes, faisant référence aux Aguascalientes des zones zapatistes.

Depuis lors, les locaux du 33 rue des Vignoles ont accueilli de nombreuses délégations du Mexique en rébellion : délégués venant des quartiers de la Ville de Mexico ou des états de Puebla, Oaxaca, Guerrero, Chiapas, etc., membres du Conseil National Indigènes, de l'APPO, de VOCAL, du FPDT d'Atenco, de l'Autre campagne... Ce fut également le lieu de plusieurs Rencontres françaises ou européennes des réseaux de solidarité avec la lutte zapatiste, ainsi que de diverses initiatives dans le cadre de la « Campagne 20 et 10 : le Feu et la Parole ». C'est aussi au 33 rue des Vignoles que s'est créé un réseau d'échanges solidaires pour l'importation du café produit par les coopératives zapatistes.

Aujourd'hui la Mairie de Paris menace la CNT de récupérer ses locaux. Pour le CSPCL le combat pour préserver notre lieu de réunion, de lutte et d'échanges qu'est le 33 rue des Vignoles, s'intègre tout naturellement à la campagne zapatiste de défense des « terres et territoires ». C'est dans ce cadre que le CSPCL a décidé d'organiser cette soirée de solidarité du 18 novembre pourqu'encore longtemps dans les locaux du 33 rue des Vignoles, on continue à entendre le cri de « ZAPATA VIVE! LA LUCHA SIGUE... ».

Comité de solidarité avec les Peuples du Chiapas en lutte (CSPCL) – http://cspcl.ouvaton.org


-------------------------------------------------------

SOUTIEN FINANCIER POUR LA SAUVEGARDE DU 33 RUE DES VIGNOLES


Pour que ce lieu, unique à Paris et dans le mouvement syndical, porteur de pratiques alternatives, autogéré, subsiste mais également évolue, se rénove, nous avons besoin que votre sympathie pour notre démarche syndicale, culturelle, pour que notre histoire se matérialise par un engagement concret. Aussi nous vous proposons plusieurs modalités de soutien financier :

* Rejoindre les donateurs qui chaque mois souscrivent par un prélèvement mensuel dédié à l'amélioration des locaux. Pour cela il vous suffit de remplir le bordereau d'autorisation de prélèvement et de nous le retourner accompagné d'un relevé d'identité bancaire. Pour nous c'est l'action la plus efficace car pérenne.Bordereau à télécharger sur : http://www.cnt-f.org/urp

* Nous adresser un chèque de soutien à l'ordre de la CNT (souscription locaux au dos du chèque), de manière ponctuelle ou régulière. Notre presse rendra compte de l'évolution de cette campagne permanente.

* Nous soutenir lors des initiatives de solidarité avec le « 33 » : de nombreuses actions seront mises en place pour soutenir le «33» : réunions publiques, expositions, concerts, compilation musicale, brochure consacrée au «33», et nous vous demandons de participer à ce vaste mouvement de soutien.

CNT-URP
http://www.cnt-f.org/urp/
La religion est la forme la plus achevée du mépris (Raoul Vaneigem)
Avatar de l’utilisateur-trice
Nyark nyark
 
Messages: 1203
Enregistré le: 30 Oct 2011, 16:46
Localisation: Région parisienne

Re: Rencontres Solidarité Internationale, festivals militant

Messagede bipbip » 05 Oct 2017, 19:42

Armissan (11) les 6,7,8 octobre 2017

Festival des Luttes Populaires

L'association zapatiste Mut Vitz 11 organise la 1ère édition du Festival des Luttes Populaires les 6,7,8 octobre

Au menu, débats, ateliers , projections, concerts...

Luttes d'ici et d'ailleurs, d'hier et d'aujourd'hui convergent
pour un week-end à Langel.

Connaitre ces luttes, les comprendre, s'en inspirer aujourd'hui pour
appréhender le monde et inventer un futur harmonieux.
Tel est le but de ce festival ouvert à tou.te.s

Programme
Retrouvez sur cette page l'intégralité du programme du Festival des luttes Zapatistes de Narbonne.
http://bit.ly/festival2017MutVitz11

Entrée sur le principe de la participation Libre et Consciente, Repas de 5€ à 15€.

Tout au long du festival :
• CinéYourte Projection de films,
• Atelier de Torréfaction du café MutVitz11,
• Réalisation Collective d'une fresque murale.

Image

Image

http://bit.ly/festival2017MutVitz11
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34477
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05


Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité