Solidarité avec les Kurdes en lutte

et appels à aller soutenir en urgence...

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede Pïérô » 24 Avr 2015, 11:42

Dimanche 26 avril, Paris

Campagne « Construire l’autonomie ».
Le Rojava (Kurdistan), un territoire en révolution.

Réunion organisée et animée par les groupes Regard noir et Salvator Segui de la FA

à 19h30, Librairie du Monde libertaire - Publico, 145 rue Amelot, Paris 11e
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede bipbip » 11 Mai 2015, 12:30

Ce lundi à Paris à 15h

Rassemblement contre le gouvernement iranien, responsable de la mort de Farinaz et de la répression dans le kurdistan iranien

Le 7 mai 2015, des manifestant-e-s de la ville de Mahabad, dans la région kurde iranienne, se sont rassemblés devant l’hôtel où est morte une femme de chambre, Farinaz Khosravani, en tentant d’échapper à son violeur, un membre du ministère des renseignements iraniens. La répression de la manifestation a fait au moins deux morts, plusieurs blessés graves et plus de 700 arrestations. Rassemblement ce lundi à 15h devant l’ambassade d’Iran, à Paris.

Farinaz Khosravani est décédée le 4 mai en fuyant les ’gardes révolutionnaires’ qui tentaient de la violer. Elle avait tenté de leur échappé en passant d’un balcon à l’autre, tombant du 4ème étage. Le patron de l’hotel l’avait ’vendue’ pour obtenir une cinquième étoile à son établissement.

Ce 7 mai 2015, une foule immense de manifestant-es s’est rassemblée en face de l’Hôtel-Tara de la ville de Mahabad pour protester et condamner le nouvel acte de mépris du gouvernement iranien , consistant à protéger un agent du Ministère des Renseignements qui avait tenté de violer une jeune fille Kurde travaillant comme femme de chambre dans ce même l’Hôtel.

Face à l’afflux de manifestant-es qui ne cessait d’augmenter devant l’Hôtel-Tara depuis les débuts de la matinée, les autorités et les sbires de la police anti émeutes du régime théocratique et fasciste de Khamenei et d’Hassan Rouhani, ont tenté en vain de disperser les abords de l’Hôtel, mais la foule en colère et les manifestant ont attaqué l’Hôtel et ont brisé toutes ses vitrines à l’aide de jets de pierre avant d’y mettre le feu.

Quelque instants plus tard des forces répressives supplémentaires équipées de fusils et de lance grenades lacrymogènes ont débarquées en ville , ce qui n’a pas calmé loin de la, l’immense colère des manifestants, la police a alors tiré des coups de feu et des grenades lacrymogènes sans pouvoir disperser la foule de plus en plus nombreuse, puis a du se retirer des abords de l’Hôtel après deux heures de violents affrontements, très remontés les jeunes manifestants ont aussi bloqué l’arrivée des pompiers sur place qui n’ont pas pu éteindre l’incendie de l’Hôtel, d’après des témoignages locaux l’émeute à ensuite gagné les rues avoisinantes, et ce n’est qu’a l’arrivée d’un troisième groupe de policiers anti émeutes lui aussi lourdement armé que les abords de l’Hôtel ont pu être enfin « récupérés » par la flicaille anti émeute du régime de Téhéran.

Ce 7 mai la police a ouvert le feu sur les manifestants faisant 27 blessés, deux morts, et des dizaines d’arrestations. Les manifestations se répandent partout dans le Kurdistan Oriental (Ouest de l’Iran).

Depuis le début du soulèvement, au moins 700 personnes ont été arrêtées par les forces de sécurité et par les services de renseignement. Plusieurs d’entre-elles ont été arrêtées à l’hôpital alors qu’elles recherchaient des soins après s’être fait tirer dessus. La plupart des prisonniers sont emmenés dans les villes environnantes pour y être interrogées.

Quelques jours plus tard, les manifestant-e-s ont incendié la prison de Mahabad et ont libéré tous les prisonniers, alors que d’autres affrontements ont eu lieu dans la région.

Le Conseil Démocratique Kurde de France appelle à manifester ce lundi 11 mai, à 15h, devant l’ambassade d’Iran. (4 rue d’Iéna, métro Iéna ou Trocadéro).

http://paris-luttes.info/rassemblement-contre-le-3226
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede bipbip » 12 Mai 2015, 11:32

Ce mardi 12 mai à Saint-Denis

"Jeunesses au Kurdistan", soirée de retour d’une délégation étudiante

18h30, Bourse du travail de Saint-Denis


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede Béatrice » 14 Mai 2015, 18:58

jeudi 21 mai 2015 à MARSEILLE à 19 h
- Manifesten, 59 rue Thiers - Marseille

Collectif Marseille-Rojava
Révolution sociale au Rojava et expérience éducative
Récit de quelques jours en Rojava et à l’Académie de Mésopotamie à Qamishlo (Kurdistan syrien) Béatrice Rettig (Paris 8) et Jean Mary (Paris 8).

Retour sur l’Académie de Mésopotamie
Qamislo - kurdistan syrien


S’il est un domaine significatif de la remise en cause des systèmes sociaux, politiques et économiques, c’est bien celui de la production et de la transmission des savoirs. Enjeu de pouvoir si il en est, l’un des marchés les plus porteurs à l’ère de la globalisation, déjà vendu depuis plus d’une décennie sous la marque de " société de la connaissance".
Complètement à rebours de ces logiques, les propositions et les projets dans ce domaine en Rojava vont dans le sens d’une production et d’une socialisation des savoirs simultanés, au delà d’une coupure entre institution d’éducation et société, une approche mutualisée de l’enseignement où chacun-e est tour à tour étudiant-e et enseignant-e, etc. où réflexion critique et révolution vont de pair et s’alimentent réciproquement.

organisation : Collectif Marseille-Rojava
Collectif de solidarité, d’échange et de promotion des expériences d’auto-administration et d’autogestion ici et là-bas, d’une expérience rupturiste en cours, d’un processus révolutionnaire anti-autoritaire en devenir, à défendre et promouvoir.

L’intérêt des participantEs de ce collectif se porte sur :
- assembléisme et communalisme (pouvoir décisionnel des assemblées de village ou de quartier, les délégués ont un pouvoir exécutif mais pas décisionnel) ;
- autonomie et inter-culturalité (plus de cent ethnies, clans et tribus) ;
- confédéralisme versus Etat-Nation (idée d’un modèle de cohabitation, de partage du pouvoir et des richesses entre tous les peuples du moyen-orient) ;
- féminisme et lutte contre les dominations patriarcales et religieuses ;
- modèle économique de production anticapitaliste et écologique, sur la base d coopératives notamment ;
- organisations populaires à vocation d’autodéfense ; municipalisme libertaire ;
- solidarité antifasciste et anti-totalitaire.
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede Pïérô » 25 Mai 2015, 15:44

Dimanche 31 mai, Paris

Soirée d’hommage à Barış Ataman - Solidarité entre les peuples

Image

Dimanche 31 mai , nous, ses camarades de l’UEKF, de la CGA ainsi que l’ensemble des groupes auxquels il a participés, rendons hommage à Barış Ataman, parti il y a un an. Nous rendons hommage à sa mémoire, aux valeurs de solidarité et d’internationalisme qu’il a défendu.
Nous vous invitons à prendre part à l’hommage qui lui sera rendu ainsi qu’aux échanges sur les combats qu’il a portés jusque-là. Nous vous invitons à venir écouter les musicien-ne-s, chanteuse-eur-s venues saluer sa mémoire. Cette soirée sera entièrement en soutien au peuple du Rojava et à la reconstruction de Kobané.
Barış était arrivé en France en mars de l’année 2012, chassé de Turquie par la répression menée par l’Etat turc contre le mouvement syndical étudiant. A plusieurs reprises, il avait vécu de plein fouet la répression des mouvements étudiants, d’abord à Mersin, puis à Siirt, où il avait été condamné à une peine de prison de 3 ans. C’est donc la violence de l’Etat qui l’a conduit à l’exil politique. C’est ainsi qu’il fut, âgé de seulement 19 ans, douloureusement confronté au déracinement et au racisme de l’Etat français : la barrière de la langue, le long et difficile combat pour la reconnaissance de son asile politique, l’isolement et l’éloignement par rapport à ses proches et ses camarades anarchistes en Turquie et au Kurdistan.
C’est néanmoins un camarade déterminé à poursuivre en France son combat contre toutes les dominations que nous avons rencontré en région parisienne au début du printemps 2012.
Très vite, il avait recréé des liens de solidarité avec des camarades anarchistes et kurdes ici en France et avait été en partie à l’initiative d’une grande campagne francilienne de solidarité avec les étudiant-e-s emprisonné-e-s et avec tou-te-s les prisonnier-ère-s politiques en Turquie, notamment à travers l’organisation de la manifestation du 26 juin 2012.
Conscient de l’importance de l’insertion sociale de l’anarchisme, il s’était aussi engagé avec beaucoup d’acuité, dans d’autres combats, notamment dans les luttes pour le logement et les papiers à Saint-Denis qui ont été à l’origine de la réquisition du centre social Attiéké
Barış était de ces camarades de confiance, particulièrement déterminé, que nous savions prêt à tout pour défendre et faire vivre nos valeurs communes, même dans les moments les plus difficiles. Discret, il dégageait pourtant l’image d’un engagement sans faille, d’un combat contre l’oppression qui, après ce qu’il avait déjà vécu si jeune, ne pouvait se terminer que par l’anéantissement d’une des deux parties. Oui, Barış était dévoué à la lutte. Un ami pour certain-e-s d’entre nous mais surtout, paradoxalement, un camarade qui donnait sens à ce mot trop méprisé et dont la rencontre nous aura tous profondément marqué.
La machine à détruire les vies humaines du capitalisme a fait le reste. Des difficultés matérielles liées à la vie en région parisienne l’ont poussé en septembre 2013 à quitter l’île de France pour aller à Lyon retrouver d’autres camarades turcophones.
Barış est mort sous les assauts répétés des Etats et du système capitaliste. Baris est tombé de ne plus pouvoir supporter. Sa mort est politique, nous continuerons de dénoncer les responsables. Pour lui et pour les autres tombé-e-s avant lui, nous continuerons à construire nos luttes contre nos ennemis communs et la violence qu’ils nous imposent : violence policière, judiciaire ou militaire, violence sociale de la précarité des revenus, du logement, de la santé, violences contre les femmes, les minorités nationales et les minorités sexuelles, violence psychologique aussi contre chacun-e d’entre nous.

Nous n’oublions pas notre camarade, nous portons sa mémoire dans chacun de nos gestes contre ce système qui cherche à nous détruire. La solidarité n’est pas un vain mot. Jamais nous n’oublierons, jamais nous ne pardonnerons.

Ami, si tu tombes, mille amis sortent de l’ombre.

Ses camarades


Infos pratiques :
La soirée aura lieu le 31 mai à partir de 18h à la péniche Anako, quai de la Seine, métro Jaurès, Stalingrad ou Riquet. PAF : 10€


P.-S.
Plus d’info sur la mort de Barış dans un article de Médiapart : http://blogs.mediapart.fr/blog/maxime-a ... kurde-lyon

http://paris-luttes.info/soiree-d-homma ... taman-3267
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede Béatrice » 04 Juin 2015, 18:56

samedi 6 juin 2015 à MARSEILLE à 17 h CS Agora, 34 rue de la Busserine, 13014

Les Banquets de Fanon #3 : Des couleurs méconnues
Autour du peuple Kurde
Rencontre - Concert - Expo

Débat avec le Centre des Femmes Kurdes Arin Mirkan, Exposition photographique de Judith Martin Razi et de Bircan Yildiz suivi d’un concert du groupe Awazen Raperin (QWX)

Tout en étant aujourd’hui le plus grand “Peuple sans État”, les Kurdes ont une langue et une culture qui leur donne un vif sentiment d’identité – une identité qui a survécu à des siècles de répression et d’assimilation, et qui les conduit à se battre pour les droits de la Nation Kurde. Une communauté importante kurde de Turquie vit sur le Mail depuis une décennie et pourtant peu d’entre nous connaissons leur situation et leur culture.

Awazen Raperin
(QWX), ce groupe emblématique kurde de Marseille, proposera un temps de musique. "Q, W, X " ce sont les lettres interdites kurdes qui symbolisent l’exil. C’est aussi le nom de ce groupe qui depuis 2010 nous fait découvrir l’univers musical kurde.

Pour découvrir le travail et l’objet du centre des femmes kurdes Arin Mirkan, c’est ici.
http://www.net1901.org/association/CENT ... 55482.html


Pour découvrir le travail de Judith Martin Razi, c’est ici.

Et pour danser dans sa chambre (ou au bureau) sur le bon son de QWX, c’est ici.
https://www.youtube.com/watch?v=vyuHdMOFbXs

____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________


La grande fête finale de notre 4ème édition des banquets de Fanon aura donc lieu le 6 juin.

On se retrouve donc le à 17h à l’Agora, "autour du peuple Kurde" pour un moment de fête comme nous aimons les partager. Du soleil (espérons), du bon son, du bon débat, un belle expo, voilà les ingrédients de cette salade Busserinienne que nous aimons parfois vous servir en fin d’année.

En compagnie du centre des femmes kurdes Arin Mirkan, du groupe Awazen Raperin (QWX) et de la photographe Judith Martin Razi, nous irons donc à la découverte de l’une des "couleurs méconnues" de Marseille : celle que nous apporte le peuple Kurde. En effet, s’ils sont revenus sur le devant de la scène récemment, en s’affrontant à Daesh particulièrement en Syrie, les Kurdes combattent depuis des décennies pour leur liberté et, au delà de la leur, pour la liberté et l’émancipation des peuples de cette région du monde meurtrie par les guerres et les dictatures. "Là-bas" mais également "Ici", c’est l’histoire des résistants du quotidien que nous irons découvrir. Si Marseille les ignore bien souvent, ces (pas si) nouveaux arrivées dans la cité phocéenne sont venus enrichir notre belle ville de leurs cultures et de leurs résistances.

Comme d’habitude, la séance se conclura par un banquet convivial en compagnie des intervenants et spectateurs afin de poursuivre le débat.

Pour retrouver toute la programmation des Banquets de Fanon #4 c’est par ici.
http://us7.campaign-archive2.com/?u=f4e ... 512e8d0098
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede bipbip » 07 Juin 2015, 15:56

« Nouvelles de la Révolution du Rojava » 10-11-12 juin 2015 à Paris 8 Saint-Denis

Retour et réfléxion autour de guerre et de l’actualité politique au Kurdistan Syrien le 10, 11 et 12 juin 2015 à l’Université Paris 8 Saint-Denis

Le mouvement de solidarité internationale avec le Rojava a depuis l’automne dernier inspiré de nombreuses discussions, et impulsé des rencontres, avec la création de nouveaux collectifs, organisés suivant de nouvelles logiques, et agissant autour de nouvelles questions.
Parmi elles, celle d’une révolution par l’autonomie des femmes vis à vis des hommes et de l’Etat, de l’expérimentation de la démocratie au jour le jour et au travers d’assemblées, d’une vie liée à des appartenances multiples inclusive et partagée sur tous les plans, social, politique, religieux, économique, et d’une économie en coopératives, etc.
C’est alors aussi l’inventivité des pratiques et des langages, à la fois dans l’actualité et la longue histoire d’un mouvement, où divers courants se reconnaissent, communismes, anarchismes, féminismes, mouvements autonomes et communalistes, etc. avec le refus du néo-libéralisme, la production et la transmission des savoirs selon la construction de relations d’égalité, la décolonisation des pratiques politiques, etc.

Nous proposons 3 journées de discussions autour de ces questions, et un temps réservé à l’histoire et l’actualité du Rojava et du projet de reconstruction de la ville de Kobanê.

10 juin - 13h30-18h00 - Salle D011 (Ateliers)
- 13h30-15h30 – Traductions
- 16h00-18h00 – Autonomie et mouvement des femmes (non-mixte)
- 16h00-18h00 – Rédaction d’une « Déclaration de solidarité avec le Rojava »

11 juin - 13h30-18h00 - Salle C005 (Ateliers)
- 13h30-15h30 – Le confédéralisme démocratique
- 16h00-18h00 – Autonomie et expérimentations sociales et politiques
- 16h00-18h00 – Rédaction d’une « Déclaration de solidarité avec le Rojava »

12 juin - 13h30-18h00 - Amphi D002 (Tables rondes)
- 13h30-15h30 – Histoire et actualité du Rojava et du mouvement des femmes libres -du Kurdistan
- 16h00-18h00 – Restitutions des ateliers et discussion

Conclusion et pot de l’amitié à la mode de l’auberge espagnole

Avec la participation de : Union des Étudiants Kurdes de France, Collectif de Solidarité féministe avec Kobanê, Marseille-Rojava, Solidaires étudiante-s Paris 8, La Collective féministe de Paris 8, Glammour-Groupe de liaison et d’action Méditerranée Moyen-Orient utopie Rojava, Séminaire Le concept d’autonomie, ...

L’événement Facebook https://www.facebook.com/events/1617496048468569/

Université Paris 8 Saint-Denis
2 rue de la Liberté 93526 Saint-Denis (Métro Saint-Denis Université)
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede bipbip » 09 Juin 2015, 08:15

Lorient, vendredi 12 juin

Résistances et révolution au Kurdistan


Image


La victoire militaire de Kobanê contre Daesh est la plus connue. Depuis 2 ans, un processus révolutionnaire a cours au Kurdistan syrien et turc. Retours sur cette expérience démocratique et progressiste inédite dans la région.

LE PROGRAMME :

18h30 : documentaire vidéo "Ez kurdim"

19h30/20h30 : Petite restauration
(vous pouvez apporter quelque chose à partager)

20h30 : Conférence-débat
En présence de Cem Akbalik, socialiste libertaire kurde

+ Table de presse
+ Campagne "Des Livres pour Rojava"

Cité Allende, maison des associations
12 Rue Colbert
56100 Lorient
(entrée parking par rue Charles Le Samedy )
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede Béatrice » 15 Juin 2015, 18:19

mercredi 17 juin 2015 à Marseille à 19 h 30 à Mille bâbords, 61 Rue Consolat, 13001 Marseille.

Centre Démocratique Kurde de Marseille

DEBAT après les élections en Turquie
avec la délégation marseillaise d’observateurs internationaux qui était présente à Diyarbakir et Mus (Kurdistan turc).

La délégation marseillaise d’observateurs internationaux qui rentre de Turquie, où elle a été présente dans les meetings et les bureaux de votes au Kurdistan (villes de Diyarbakir et Mus), vous invite à un débat :

Le mercredi 17 juin à 10h30 :

Conférence de presse de la délégation d’observateurs internationaux de Marseille des élections en Turquie
http://www.millebabords.org/spip.php?article28068

Les observateurs marseillais (dont un journaliste photographe) étaient présents lors de l’attentat de Diyarbakir (5 morts, 402 blessés), ont été objet d’agressions et provocations dans les bureaux de votes.

Ils ont pu admirer la maîtrise et le sens civique des Kurdes de la région et peuvent répondre à des questions :

Qu’est-ce que ce nouveau parti le HDP
, qui unit pour un meilleur futur les différentes ethnies (Kurdes, Turcs, Turkmènes, Lazs, Arméniens, Assyriens, Arabes, Azéris...), religions ( Sunnites, Alevis, Ezidis, Chrétiens...), athées, mouvements sociaux, écologistes, minorités sexuelles ; un parti de femmes avec la parité à tous les échelons (32 femmes élues sur 80 députés) ?

Pourquoi ces élections sont-elles un enjeu majeur
pour Erdogan et l’AKP ?

Quel rôle a joué la lutte des Kurdes syriens contre Daesh (Kobané) ?


A quoi ont servi les observateurs internationaux ?

Que peut-il se passer en Turquie maintenant ?


Quelle sera la répercussion politique et militaire sur la guerre en Syrie et Rojava ?

Etc.

Les Observateurs Internationaux et Le Centre Démocratique Kurde de Marseille,
le Collectif Marseille Rojava
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede bipbip » 24 Juin 2015, 01:08

Jeudi 25 juin,

Discussion à propos de la situation au Kurdistan

Echange avec deux camarades de retour d’un voyage de deux mois passés au Kurdistan. Témoignages et retours d’expérience autour des dynamiques du mouvement kurde actuel : mouvement des femmes et assemblées de quartier, autonomie au Rojava et guerre « anti-fasciste » contre Daesh, refus de l’Etat et discours contre les hiérarchies...

à 19h, Le Rémouleur, 106 Rue Victor Hugo, Bagnolet (93)
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede bipbip » 25 Juin 2015, 14:32

Angers, lundi 22 juin 2015

Soirée sur la situation au Kurdistan

à partir de 20h30, à l'Etincelle, 26 rue Maillé, Angers.


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35413
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede Béatrice » 26 Juin 2015, 20:25

samedi 27 juin 2015 à MARSEILLE à 16 h
Place du monument des Mobiles, Haut de la Canebière, 13001

Kobané, Isère, Tunis, Koweït...
Tous ensemble, marchons contre Daesh ! samedi 27 juin à 16 heures

Communiqué du Centre Démocratique Kurde à Marseille :

Au moment de rédaction de ces lignes, le nombre de victimes civiles de la barbarie de Daesh s’élevait à 152, dont 148 enfants, femmes et vieux à Kobané (encore des dizaines d’otages dans les mains de Daesh, entrés dans la ville depuis la Turquie), 30 civiles à Sousse en Tunisie, 25 Chiites tué dans une attentat pendant la prière de vendredi, et une personne décapitée sauvagement en Isère. Les victimes sont kurdes, arabes, françaises, musulmanes, chrétiennes, athées, enfants, femmes, jeunes, vieux, travailleurs, agriculteurs, touristes, mère, père, fils, filles, bébés...
Ces attaques nous montrent encore une fois que les peuples du monde, qu’importe leurs croyances ou leurs appartenances ethniques, doivent être solidaires pour lutter contre Daesh, contre toutes sortes de haines raciales ou religieuses. Daesh est un ennemi de l’humanité, de tous les peuples, de tous les croyances. C’est un virus à éradiquer, mais à éradiquer avec de la solidarité internationale, avec des actions qui cassent le cycle de la haine entre les humains.

La réponse doit être à la hauteur de ces attaques barbares.

Nous appelons tous les marseillais, à s’unir à notre appel et à venir manifester leur colère contre cette barbarie et commémorer les victimes.

Note : Des pancartes, des slogans sont les bienvenus. Par contre, aucun signe de haine contre qui que soit sera toléré pendant la manif.

Appel à manifester le Samedi 27 juin, à 16h, Place du monument des Mobiles, Haut de la Canebière

Centre Démocratique Kurde à Marseille

http://www.millebabords.org/spip.php?article28130
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede Pïérô » 27 Juin 2015, 02:10

Dimanche 28 juin 2015, Paris

Appel pour une reconstruction solidaire de Kobanê

Appel à une Réunion le dimanche 28 juin 2015 à 14h, au Centre démocratique du Kurdistan (16 rue d’Enghien 75010 Paris) afin de discuter du soutien à la reconstruction de Kobanê et de ses formes.

Pris en étau par les forces obscurantistes, la résistance héroïque des YPJ /YPG a permis de libérer la ville de Kobanê après 139 jours d’âpres combats. Cette victoire historique des forces progressistes du Rojava a mis fin à l’image d’invincibilité de Daech, largement diffusée dans l’opinion internationale, notamment après la prise de Mossoul.

Cette résistance des combattant-e-s kurdes a fait de Kobanê un symbole, non seulement pour les kurdes, mais aussi pour l’humanité entière. En témoignent les nombreuses manifestations de soutien et de solidarité à travers le monde.

La victoire de Kobanê, c’est la victoire de la liberté sur le totalitarisme incarné par Daech, la victoire de la solidarité qui s’est exprimée dans les différentes manifestations de soutien à la résistance, la victoire de la lutte pour l’égalité prônée et défendue par la révolution du Rojava.

Mais Kobanê a payé un lourd tribut pour cette victoire, que ce soit sur le plan humain ou matériel.

Au cours de cette résistance, plusieurs centaines de combattant-e-s et civils ont perdu la vie, laissant derrière eux des orphelins et des vieillards livrés à eux-mêmes, des familles entières détruites, une population traumatisée par la guerre et ses conséquences.

La ville, quant à elle, a été détruite à près de 80%, voire intégralement pour certains quartiers et villages. La quasi-totalité des structures économiques et sociales qui étaient déjà très précaires ont ainsi été anéanties.

Aujourd’hui, Kobanê est une ville en ruine, sans eau ni nourriture, sans électricité ni gaz, piégée par les mines et recouverte de décombres, qui doit faire face au retour massif de sa population.

Un comité de reconstruction a été mis en place par les autorités locales pour essayer de faire face à cette situation et tenter, tant bien que mal, de normaliser la vie dans le Canton en créant les conditions permettant à tou-te-s d’y vivre, sans distinction d’âge, de sexe, de religion ou d’appartenance ethnique. Il lance un appel à la communauté internationale pour l’aider dans ce sens.

Le soutien qui s’est exprimé à travers le monde, lors du siège de Kobanê, doit aujourd’hui prendre une nouvelle forme : celle d’une solidarité active entre les peuples pour permettre la reconstruction de Kobanê. Seule une entraide entre les peuples permettra de prendre le contre-pied des logiques guerrières imposées par les Etats ou leurs sous-traitants, au service du capital, et d’insuffler un modèle de reconstruction conforme à l’esprit de la révolution du Rojava : écologique, social et solidaire ; seul capable de ramener la paix dans cette région.

Nous appelons tou-te-s celles et ceux, militant-e-s politiques ou associatifs (ou autres) à une Réunion le dimanche 28 juin 2015 à 14h, au Centre démocratique du Kurdistan (16 rue d’Enghien 75010 Paris) afin de discuter du soutien à la reconstruction de Kobanê et de ses formes.

Coordination de soutien au comité de reconstruction de Kobanê
Conseil démocratique kurde en France (CDKF)

https://paris-luttes.info/appel-pour-un ... ction-3494
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22395
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede Béatrice » 17 Juil 2015, 18:27

dimanche 19 juillet 2015 à MARSEILLE
18 h Vieux-Port, 13001

Rendez-vous pour fêter la révolution de Rojava


Lire le communiqué du Conseil Démocratique Kurde de France

La révolution de Rojava a 3 ans
http://www.millebabords.org/spip.php?article28172
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: Solidarité avec les Kurdes en lutte

Messagede Béatrice » 20 Juil 2015, 18:15

lundi 20 juillet 2015 à MARSEILLE à 19 h 30
Monument des mobiles, haut de la Canebière

Urgent- Rassemblement suite au massacre au Kurdistan de Turquie ce matin

Communiqué du Centre Démocratique du Kurdistan à Marseille :

MASSACRE A SURUC

Un nouvel attentat barbare a été perpétré aujourd’hui, dans la ville kurde de Pirsus (Suruç, Turquie), face à Kobanê, faisant au moins 31 morts, essentiellement des membres de la Fédération des Associations de Jeunes Socialistes (SGDF) qui tenaient une conférence de presse pour annoncer leur engagement dans la reconstruction de Kobanê.

Ce nouveau massacre commandité par le gouvernement turc de l’AKP et Erdogan intervient suite aux défaites cuisantes infligées par les YPG (Unités de Défense du Peuple) aux gangs barbares de Daesh, à Shengal (Sindjar), Kobanê et Girê Spî. Alors que plus de 300 jeunes, en très grande majorité des jeunes socialistes de la SGDF, étaient rassemblés au Centre Culturel d’Amara pour une conférence de presse, une bombe (ou kamikaze) a explosé, faisant des dizaines de morts et des centaines des blessés.

Il est évident que l’objectif de ce nouvel acte barbare est de briser la détermination du peuple kurde, des jeunes socialistes de la SGDF et de tous les mouvements de solidarité avec la résistance contre Daesh. Ces attaques visent à anéantir les acquis du peuple kurde, obtenus au prix d’immenses sacrifices humains.

Cet acte barbare a été commis par DAESH, mais il ne fait aucun doute que les commanditaires sont l’AKP, Recep Tayyip Erdogan et l’Etat Turc.

Suite à la victoire du HDP (Parti démocratique des Peuples) aux élections du 7 juin 2015, ceci malgré le seuil électoral de 10 %, l’AKP et Erdogan ont essuyé une défaite sans précédent. Après la victoire des Kurdes au Rojava et du HDP aux élections, Erdogan et son parti ont tenu des propos haineux, extrêmement dangereux, préparant de cette façon le terrain à un tel massacre. Les barbares qui ont commis cet acte pour le compte de l’AKP ont plusieurs bases d’entrainement à Akcakale, Kilis, Hatay et Suruc. Ils sont formés par les gradés et les militaires turcs. Ces camps ont été de nombreuses fois filmés et photographiés par les médias internationaux.

Il y a environ un an, des centaines de poids lourds chargés d’armes et de munitions étaient envoyés par la Turquie à Daesh. Aujourd’hui, la Turquie forme directement les militants de Daesh sur son sol. Il y a quelques jours, Barak Obama, président des Etats-Unis, pays membre de la coalition de lutte contre Daesh, a déclaré : « La Turquie doit cesser de soutenir DAESH ». Cette déclaration est une preuve de plus du soutien actif de la Turquie aux Barbares.

Nous, Kurdes, socialistes turcs et tous ceux qui soutiennent la lutte légitime du peuple kurde, dénonçons ce nouvel acte barbare et déclarons encore une fois que rien ne nous empêchera de poursuivre notre lutte légitime et de protéger nos acquis.

20 juillet 2015

http://www.millebabords.org/spip.php?article28191
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2792
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

PrécédenteSuivante

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité