solidarité internationale prisonniers politiques

et appels à aller soutenir en urgence...

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede fabou » 11 Déc 2014, 01:25

Pays-Basque : Face à la répression du capital, solidarité et lutte antifasciste !

Récemment, trois militants antifascistes basques ont été la cible de la répression de l’État Espagnol. Le réseau hexagonal No Pasaran exprime son indéfectible solidarité avec la lutte des camarades Basques contre les États bourgeois Français et Espagnols.

Ni prison, ni répression, n’arrêteront nos rebellions !

Réseau No Pasaran.

------------------------
Communiqué des camarades Basques sur la situation actuelle au Pays-Basque :

FACE À LA RÉPRESSION DU CAPITAL : SOLIDARITÉ, UNITÉ ET ORGANISATION DE CLASSE !

8 DÉCEMBRE 2014. BAIONA

Le Capital aiguise son arsenal répressif

Une nouvelle fois, l’État espagnol "démocratique" tente d’atteindre par la répression et la criminalisation le Mouvement de résistance antifasciste et la solidarité qui ne cesse de croître avec les prisonnier.ère.s politiques antifascistes.
Cette fois-ci, ce sont 3 antifascistes conséquents qui sont la cible de cet arsenal répressif au moyen de l’accusation « d’apologie du terrorisme ». Mais ce qui est réellement visé à travers eux c’est de parvenir à répandre la peur pour dissuader toute initiative solidaire et pour tenter d’isoler les véritables combattant.e.s. en vue d’empêcher la dangereuse propagation de l’unité, de la lutte et de l’organisation de classe dont le système sait très bien que cela seul peut l’abattre.
Aujourd’hui ils sont 3 à être visés : Suso CELA SEOANE, ex-prisonnier politique des GRAPO* incarcéré durant 28 ans et libéré en juillet 2013, Juan Manuel OLARIETA ALBERDI, avocat basque et ex-prisonnier politique du SRI (déjà détenu 19 fois consécutives !) et Aitor CUERVO TABOADA, poète communiste déjà accusé auparavant "d’apologie du terrorisme"... *Groupes de Résistance Antifasciste Premier Octobre 1975
... Mais cet arsenal répressif se déploie aussi ici, dans l’État français et en Ipar Euskal Herria/Pays Basque Nord. Y compris sous un gouvernement PS qui se dit "socialiste" mais qui n’en a que le nom, pas le contenu. Demain cela peut être toi, moi, nous... toute personne qui commence à ouvrir les yeux et à agir avec cohérence contre le système capitaliste autrement dit qui brise les divisions sectaires et refuse ouvertement de participer à toute alliance inacceptable avec les réactionnaires, à l’origine du fascisme.
Les alliances inacceptables ce sont toutes celles qui nient ou trahissent la lutte en réalisant cette collaboration de classe.
Tel est le cas des partis, groupes divers (dont des "antifascistes") et collectifs unitaires de Gauche qui osent s’unir et s’associer avec les réactionnaires -comme le PS/Parti "Socialiste"- et leurs valets opportunistes ce qui a pour effet de les rendre légitimes et de renforcer le fascisme dont la fonction principale est de récupérer, détourner et rendre inoffensive la colère des prolétaires face au système capitaliste.

L’Impérialisme c’est la Réaction

Les États espagnol et français n’ont plus rien de "démocratique". L’impérialisme c’est la Réaction la plus exacerbée qui opère pour sauvegarder ses intérêts financiers capitalistes, ce sont les guerres d’invasion et d’occupation partout dans le monde et l’ingérence politicomilitaire au nom de "la paix et de la démocratie".
L’impérialisme c’est l’ennemi irréductible de toute avancée sociale en faveur des travailleur.euse.s, c’est celui qui détruit toutes les conquêtes historiques réalisées par le prolétariat (l’ensemble des droits démocratiques et sociaux), c’est celui qui discrimine, exploite, divise les exploité.e.s tout en appauvrissant toujours plus de vastes secteurs de la population.
L’impérialisme c’est l’Élite bourgeoise (l’oligarchie financière) au pouvoir et l’État est un instrument de cohercition -de violence- à son service. L’alternance des successifs Gouvernement PS, UMP et consorts... ne change rien car les étiquettes et les formes changent mais la politique est la même ! Et malgré les apparences, le fascisme qui vient ajouter de la confusion en se proclamant "antisystème", "socialiste" ou "révolutionnaire" est au service des réactionnaires qu’il semble dénoncer avec virulence.

La lutte n’est pas au Parlement, elle est dans la rue

Face aux coups incessants du Capital, la solidarité de classe est un puissant instrument pour maintenir fort le Mouvement de Résistance antifasciste issue de l’unité, la lutte et l’organisation de classe menée par les exploité.e.s d’où qu’il.elle.s soient.
Comme toujours, en 1° ligne du combat nous trouvons les prisonnier.ère.s politiques antifascistes avec tous ceux et celles dont les révoltes dans les quartiers populaires manifestent la tension extrême provoquée par l’incessante injustice, exploitation, discrimination et Terreur d’État. Suso, Juanma et Aitor font partie des véritables combattant.e.s antifascistes dans le monde dont la lutte exemplaire dépasse toutes les frontières imposées par le Capital. S’informer sur ce combat collectif et manifester notre solidarité est un devoir pour quiconque aime la liberté et en connaît le prix à payer.

LA SOLIDARITÉ DE CLASSE EST NOTRE ARME ! NE RESTE PAS SILENCIEUX.EUSE ! MANIFESTE TA SOLIDARITÉ !

Envoie des messages (mails) de solidarité, diffuse l’information, parle de cette lutte antifasciste...


LIRE LE COMMUNIQUE ICI : http://nopasaran.samizdat.net/spip.php?article2176

-
Avatar de l’utilisateur-trice
fabou
 
Messages: 582
Enregistré le: 12 Oct 2008, 18:12
Localisation: Millau

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede Béatrice » 17 Déc 2014, 19:45

jeudi 18 décembre 2014 à MARSEILLE Rassemblement de solidarité avec Georges Ibrahim Abdallah

-18 h Sur les marches de la gare Saint-Charles, 13003

Collectif pour la libération de Georges Abdallah (PACA)

Image

Le 5 novembre, le tribunal d’application des peines de Paris a rejeté la demande de libération que Georges Ibrahim Abdallah avait formulée en mars dernier.

La demande a été déclarée "irrecevable" au motif que Georges Ibrahim Abdallah n’avait pas fait préalablement l’objet d’un arrêté d’expulsion.

Ce simulacre de justice témoignait une fois de plus du régime d’exception appliqué à Georges Ibrahim Abdallah, qui est entré dans sa 31e année de détention ; il confirmait que son maintien en prison est une décision politique de l’État français. En 2012, déjà, Valls – alors ministre de l’intérieur – avait refusé de signer l’arrêté d’expulsion qui aurait permis à Georges Ibrahim Abdallah de revenir dans son pays, le Liban.

Georges Ibrahim Abdallah a immédiatement fait appel de la décision du tribunal : celui-ci sera examiné par la cour d’appel de Paris, le 18 décembre.

Devant la prison de Lannemezan, le 25 octobre dernier, nous avons fait entendre nos voix :
« Georges Abdallah, tes camarades sont là ! ».

Pour l’audience en appel du militant communiste libanais, combattant de la cause palestinienne, nous appelons à un

RASSEMBLEMENT DE SOLIDARITÉ
MARSEILLE
Jeudi 18 décembre à 18h
Sur les marches de la gare Saint-Charles
(en haut de la rue d’Athènes)

Collectif pour la libération de Georges Abdallah (PACA)

Téléphone : 0684572067
Messagerie électronique : liberonsgeorgesabdallah chez yahoo.fr

Image
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede Pïérô » 21 Fév 2015, 01:58

BAGOAZ : défendre les droits des prisonnier-e-s et des exilé-e-s politiques basques et les accompagner...

Présentation du collectif BAGOAZ

Le collectif BAGOAZ est né, constitué le 31 janvier dernier par 24 organisations politiques, syndicales, associatives. Sa fonction : défendre les droits des prisonnier-e-s et des exilé-e-s politiques basques et les accompagner dans la mise en place de leurs feuilles de route.

Historique rapide

Il faut d’abord rapidement revenir sur la première initiative publique des organisations aujourd’hui partie prenante du collectif BAGOAZ : la manifestation du 14 juin dernier, sous le sigle NI ERE BANOA. Ce fut un succès avec 8 000 personnes derrière la banderole « Droits de l’Homme- Résolution- Paix ».

Cette manifestation a eu le soutien d’élus de tous bords, de syndicalistes, de jeunes de différents mouvements. C’est la première fois au Pays Basque Nord que les revendications des prisonniers et des exilés et le soutien au processus de paix étaient portées par autant de voix aussi plurielles.

Dans la réunion de bilan qui a suivi la manifestation, il a paru nécessaire que la dynamique initiée se poursuive. Il a donc été décidé de construire le collectif BAGOAZ, un collectif qui s’inscrive dans la durée, pour défendre le respect des droits des prisonniers et des exilés, et mobiliser dans ce sens.

Cette dynamique en faveur du processus de paix s’est renforcée avec la déclaration du groupe de dialogue du Pays Basque de France datée du 24 octobre 2014. ( voir annexe)

Sans nul doute, un pas qualitatif et quantitatif a été franchi ces derniers mois pour exiger le respect des droits des prisonniers et des exilés. La création du collectif BAGOAZ nous a paru d’autant plus indispensable. Le 8 novembre 2014, le texte fondateur du collectif a été adopté. Le 31 janvier dernier, 4 campagnes centrales ont été décidées.

Les bases du collectif BAGOAZ

Le collectif s’inscrit dans la ligne de la déclaration d’Aiete qui donne une feuille de route pour le processus de paix. Sa fonction centrale est d’informer, de mobiliser pour le respect des droits des prisonniers et des exilés. Il s’agit d’obtenir sur ces questions des avancées immédiates, d’où les campagnes que nous allons mettre en place. L’objectif est la libération de toutes et tous les prisonniers, le retour de toutes et tous les exilés. L’amnistie générale doit être partie prenante de la résolution intégrale du conflit. En corollaire, nous exigeons dès maintenant la fin des mesures et des législations d’exception, dont le Mandat d’Arrêt Européen.

Nous insistons sur le fait qu’il faut aujourd’hui rétablir et appliquer des droits fondamentaux dont la négation est contradictoire avec le fonctionnement d’un Etat de droit. Mais les gouvernements espagnol et français refusent tout dialogue et tout geste, fût-il minime. Les prisonniers restent éloignés et dispersés, les procès et la criminalisation du mouvement abertzale continuent (voir les derniers évènements comme le procès de Madrid, l’interpellation des avocats), il n’y a pas le moindre geste humanitaire (cas de Ibon Fernandez Iradi).

Le Pays Basque est entré dans un nouveau contexte mais les Etats espagnol et français se placent à contre courant de l’histoire en refusant d’entrer dans le processus, plus même, en multipliant les provocations répressives. Il faudra bien, tôt ou tard, qu’ils changent d’attitude. Nous entendons les y pousser en œuvrant à une augmentation de la participation de la société civile et de ses organisations au processus.

Nous nous adressons à la jeunesse, aux organisations syndicales, politiques, associatives et culturelles. Nous sommes déterminé à ce que les droits des prisonniers et des exilés soient respectés, nous sommes déterminés à faire avancer la résolution politique, démocratique et pacifique du conflit.

Nous travaillerons avec les autres mouvements parties prenantes de ce processus, en particulier le collectif des prisonniers et celui des exilés politiques basques, EPPK et EIPK, dont nous épaulerons les feuilles de route, également avec Bake Bidea au Pays Basque Nord et SARE au Pays Basque Sud.

Les axes d’intervention du collectif

Pour la fin de la dispersion, Euskal presoak Euskal herrira : Un atelier citoyen ouvert à tous sera organisé le 16 mai afin de réfléchir ensemble à cette future dynamique, qui est une de nos dynamique centrale.

Pour la libération des prisonniers-ères conditionnelles : Aujourd’hui ce sont 8 prisonniers qui sont en train de préparer ou bien dans l’attente d’une audience pour une libération conditionnelle. Un moment fort sera organisé le 4 avril prochain, date de l’arrestation de Xistor Haranburu, Jakes Esnal, Ion et Unai Parot, cela fait maintenant 25 ans qu’ils sont incarcérés. Sortir de prison c’est un droit !

Pour la libération d’Ibon Fernandez Iradi : Un rassemblement va être organisé le 26 mars prochain jour de l’évocation en appel de sa demande de suspension de peine.

Pour le retour des exilé-e-s : A leur cotés nous les soutiendrons dans leurs démarches et participerons autant qu’ils nous solliciterons.

Nouveau nom et logo

Nous avons un nouveau nom BAGOAZ « nous allons », un nom dans la continuité de ce que nous avons commencé avec ni ere banoa « j’y vais ». « Nous allons »crée des dynamiques collectives fortes afin d’en finir avec les mesures d’exceptions.

Le 19 février 2014,

Collectif BAGOAZ :
Ligue des Droits de L’Homme ; Bake Bidea ; Cimade ; Etxerat ; Comité pour la Défense des Droits de l’Homme en Pays Basque ; Anai Artea ; Observatoire International des Prisons Pays Basque ; Herriarekin ; LAB ; Union Syndical Solidaire ;; ELB ; CFDT santé sociaux Pays Basque ; La Commune ; Indar Beltza ;Ahaideak, CAR/EKB ; Aitzina ; EHZ ; EELV ; EHBAI ; Abertzaleen Batasuna ; Sortu ; NPA Pays Basque ; Autonomia Eraiki ; Eusko Alkartasuna.



Conférence de presse du collectif Bagoaz



https://www.facebook.com/pages/Ni-ere-b ... 9131447382
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede Pïérô » 11 Mar 2015, 15:42

Jeudi 12 mars, Marseille

Bouffe en solidarité avec la prisonnière anarchiste Emma Sheppard

à 19h, à La Rage Ga

Le 24 février 2015, la prisonnière anarchiste Emma Sheppard a été condamné à 2 ans de prison au tribunal de première instance de Bristol pour avoir « commis des dommages criminels inconsidérés mettant des vies en danger. » Les charges se rattachent à la dégradation de voitures de police dans la zone de Bristol.

Il s’agit de la première condamnation s’inscrivant dans l’opération Rhone ; une investigation menée par 10 officiers CID [Central Intelligence Departement : Département de Renseignements Central] afin d’enquêter sur plus de 100 attaques anonymes dans la zone de Bristol au cours des quatre dernières années, de rassembler des informations sur le mouvement anarchiste au sens large, ainsi que de traquer le camarade fugitif Badger, qui a pris la fuite en août 2011.

Cependant, l’arrestation d’Emma et le plaidoyé de culpabilité relatif à un sabotage la veille du Nouvel An se révèlent être des cas à part et ne résultent pas du travail engagé par l ‘opération Rhone – combien même ils ont été impliqué par la suite.

Pour l’adresse envoyer un email : laragega[at]riseup.net
Pour plus d’infos :
http://fr.contrainfo.espiv.net/2015/03/ ... -sheppard/

http://www.millebabords.org/spip.php?article27581

calendar.php?view=event&calEid=10908
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede bipbip » 02 Avr 2015, 14:40

Semaine internationale de
solidarité avec les prisonniers politiques
Du 5 au 19 avril 2015


Image


Image

Image


Image
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31703
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede bipbip » 12 Mai 2015, 01:11

Vendredi 15 mai, Paris

Soirée de soutien aux militant-e-s anarchistes emprisonné-e-s à travers le monde

à partir de 18h, Le Stendhal, 5 rue Erard, 75012 Paris

L’Anarchist Black Cross est une organisation internationale de soutien aux prisonniers politiques et plus généralement à ceux qui sont incarcérés pour des actes révolutionnaires, militants, antidiscriminatoires ou à portée anticapitaliste. Les différentes branches de l’ABC récoltent des fonds pour des campagnes de sensibilisation, des envois aux prisonniers ou à leurs familles, des aides financières aux victimes de l’injustice de l’institution carcérale. Ils poursuivent un idéal d’abolition de ce système répressif, celui-ci allant de pair avec l’état capitaliste.

La soirée commencera par une projection du documentaire « Cries in beton » qui revient sur un large mouvement de révolte dans des prisons grecques, puis continuera avec un concert punk organisé par Social Crash Asso :

The Crucified Penguins (rock absurde): Cultivant un mauvais goût assumé, ainsi qu’une énergie assez conséquente pour faire pousser un baobab dans ta cuisine (avec les oiseaux sur les branches), ces jeunes gens en apparence propres sur eux peuvent te passer Ebola juste par leur musique, tout en te faisant aimer ton voisin. Leur musique est fiévreuse, parfois dissonnante, cacophonique, mais toujours cohésive et communicatrice.

Les Dead Boobs (punk rock) Plus drôles que la Bible, plus street-cred que Proudhon, plus rentre-dedans que moi avec ta mère l’autre jour, les Dead Boobs ont l’air de sortir de nulle part. Avec une autodérision qui leur permet d’échapper aux pièges des clichés punk rock parisianno-centré, ils ne laissent pas les riffs qui saignent et les refrains accrocheurs au placard, mais au contraire les mettent au centre de l’arène.

Oi Polloi (Punk Oi, Crust): groupe culte et de la scène punk écossaise des années 80, Oi Polloi a tout au long de son imposante carrière été un porte-drapeau (autant en anglais qu’en gaëlique) des engagements des mouvements alternatifs: l’antifascisme, l’émancipation, le féminisme, l’anti-impérialisme, l’anarchisme, la cause animale, mais aussi la glorification de la classe ouvrière et de son mode de vie, la résistance face à l’oppression du capitalisme. Tout ça sur une musique puissante, musclée, intense et rassembleuse, qui te cloue la tête au sol à coups de Doc sans te demander ton avis.

http://lestendhal.net/evenements/soiree ... -le-monde/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31703
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede Pïérô » 24 Mai 2015, 11:44

Lundi 25 mai, Bruxelles

Manifestation/Marche de solidarité avec les prisonniers en lutte au Chili et au Maroc !

à 14h, Parc du Cinquantenaire, sortie métro Mérode

Manifestation/Marche de solidarité avec les prisonniers en lutte au Chili et au Maroc !

• Solidarité avec les étudiants maoïstes emprisonnés au Maroc et en grève de la faim depuis le 23 mars !

- Solidarité avec les prisonniers Mapuche en lutte au Chili !

- Solidarité avec les anciens prisonniers de la dictature de Pinochet en grève de la faim depuis le 13 avril !

- Solidarité avec les militants anarchistes emprisonnés au Chili et en grève de la faim depuis le 14 avril !

LUNDI 25 MAI 2015 // 14h //
Parc du Cinquantenaire >> sortie métro Mérode <<
Voici le parcours prévu :
• avenue Tervuren
• rue du Père de Deken
• rue de Bollandistes
• boulevard Saint-Michel 29, ambassade de Maroc, prise de parole.
• arrivée rue des Aduatiques 106, ambassade du Chili, prise de parole et fin.

Soyons nombreux/ses !!

AMULEPE TAIÑ WEICHAN, MARRICHIWEW ! // NOTRE LUTTE CONTINUE, MILLE FOIS NOUS VAINCRONS !

Secours Rouge / FEWLA / Bruxelles Panthères / Alternative Libertaire



Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede bipbip » 27 Mai 2015, 02:05

Belgique : Manifestation en solidarité avec les prisonniers au Maroc et au Chili

Une cinquantaine de personnes ont manifesté en solidarité avec les prisonniers révolutionnaires en grève de la faim au Chili et au Maroc. La manifestation a défilé du Cinquantenaire à l’ambassade du Chili en passant par l’ambassade du Maroc. Des chansons et messages de solidarité avec les prisonniers sahraouis et turques ont été lus en face des ambassades ainsi que des textes pour expliquer la situation des prisonniers.

Photos http://www.secoursrouge.org/Belgique-Resultats-de-la
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31703
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede Béatrice » 09 Juin 2015, 19:53

jeudi 11 juin 2015 à MARSEILLE à 17 h
le raccoon

Dans le cadre de la journée internationale de solidarité avec les prisonnières-s anarchistes
Solidarité avec toutes-s les prisonnières-s !

À 17h un atelier d’écriture
de lettres aux prisonnières-s, avec des listes de prisonnières-s, des lettres collectives à remplir, des explicatifs pour écrire à quelqu’un en prison, etc.
À 20h Bouffe vegan prix libre en solidarité avec des anarchistes en taule
(plus d’info : http://june11.org/)

ça se fera au squat le raccoon à Marseille, pour obtenir l’adresse, un mail à :
raccoon-mars chez riseup.net

Si tu peux, ramène des produits vegan de première nécessité, des stylos, calepins, feuilles, etc. On organise une collecte permanente pour les prisonnières-s des baumettes.

Il y aura aussi un infokiosque et un freeshop où tu pourras déposer/prendre plein de fringues, brochures, livres.

A jeudi !

Image
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2788
Enregistré le: 09 Juil 2011, 20:58

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede digger » 02 Jan 2016, 10:31

Manifestations «Ensemble déplaçons les montagnes. Rapprochement des prisonniers basques – Droits humains, résolution, paix»
Bayonne et Bilbao le samedi 9 janvier 2016.
http://www.bagoaz.eus/
Bizi! appelle à la manifestation Bagoaz
http://www.bizimugi.eu/bizi-appelle-a-la-manifestation-bagoaz-du-9-janvier-a-bayonne
digger
 
Messages: 2060
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede digger » 10 Jan 2016, 10:20

Bayonne: 15.000 manifestants pour les prisonniers et la paix

(afp) Quelque 7.500 personnes selon la police, 10.000 selon les organisateurs, ont manifesté samedi en fin d’après-midi à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) pour demander au gouvernement de mettre un terme à la dispersion des prisonniers basques et la libération des détenus malades.
Parallèlement, une manifestation similaire se tenait à Bilbao (Pays basque espagnol), rassemblant 71.000 personnes, selon les organisateurs. ....
http://tendanceclaire.npa.free.fr/breve.php?id=16364
digger
 
Messages: 2060
Enregistré le: 03 Juil 2011, 08:02

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede bipbip » 11 Jan 2016, 02:22

Rennes
Mobilisation pour la libération de Lorentxa Guimon.

La Bretagne avec Lorentxa !
La campagne pour la libération de la prisonnière politique basque Lorentxa Guimon incarcérée à Rennes malgré son état de santé s’élargit. Au Pays Basque elle sera au coeur des manifestations de Bilbo et Baiona (Bayonne) qui auront lieu le 09 janvier pour les droits de l’ensemble des centaines de prisonniers politiques Basques. Jean-Jacques Lassere sénateur et président ( Modem) du conseil départemental des Pyrénées Atlantiques s’est adressé à Manuel Valls pour exiger lui aussi sa remise en liberté.
... http://www.bretagne-info.org/2016/01/07 ... -lorentxa/

[09 Janv 2016] – Un jour, une photo… Mobilisation pour la libération de Lorentxa Guimon.
http://alter1fo.com/09-janv-2016-mobili ... imon-99584
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31703
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede bipbip » 27 Fév 2016, 13:11

Prisonniers politiques basques, Zuera (Saragosse)

4000 personnes vers 40 prisons pour le respect des droits

4 000 personnes se sont mobilisées ce Week-End pour demander la fin des mesures d’exception imposées aux prisonniers politiques basques. Malgré les nombreux contrôles de la Garde Civile, les mobilisations ont pu arrivée aux différentes prisons. A Rennes, se sont 500 personnes qui ont manifesté ce samedi pour la remise en liberté de Lorentxa Guimon ainsi que de tous les prisonniers malades.

75 bus ont permis à 4 000 citoyen-ne-s du Pays Basque de se rendre dans différentes prisons de l’Etat espagnol et du Portugal ainsi qu’à la prison de Rennes où se trouvre Lorentxa Guimon atteinte d’une grave maladie.

Le but de ces mobilisations présentées en détail dans Argia, était de demander le rapprochement des prisonniers basques, la libération des prisonniers malades et l’application du droit commun en matière de condition pénitentiaire pour les prisonniers basques.

... http://www.enbata.info/articles/4000-pe ... 7boNU.dpuf
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 31703
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede Lila » 28 Fév 2016, 18:34

solidarité Wafa Charaf

-- Organisé par : Ailes femmes et AFASPA --

Wafa Charaf est jeune militante associative et politique marocaine emprisonnée le 27 avril 2014 à Tanger au Nord du Maroc puis condamnée le 11 août 2014 à un an de prison ferme et à 1000dh d’amende et 50 000dh (5000€) de dommages pour « mensonges et diffamation », au cours d’un procès inéquitable. Le tribunal doublera la peine de Wafa en appel, elle sera condamnée à deux ans de prison. Les amendes et dommages maintenus. Rappelons que Wafa a été arrêtée suite à sa plainte pour enlèvement. En effet, à la suite d’une manifestation pacifique en soutien aux syndicalistes de la zone franche de Tanger arbitrairement licenciés, Wafa a été enlevée et menacée du fait de son action en soutien aux militants licenciés.

Nous vous contactons de nouveau afin de vous donner de ses nouvelles et relancer la campagne de soutien suite à la mission du 21 décembre 2015. Les parrains et marraines de Wafa et des organisations françaises ont conduit une mission au Maroc. Les délégués n’ont pas obtenu de réponse à leur demande de visite à la militante, mais ils ont pu rencontrer ses proches à Tanger.

Courageusement Wafa Charaf a entamé des études de droit en prison et reste très déterminée. Elle est actuellement à la prison de Larache où elle a été transférée l’été 2015. Elle a été délibérément éloignée de sa famille et de ses amis.

Nous vous rappelons qu’elle doit s’acquitter de la somme à laquelle a été condamnée : 5500 euros. Sa famille est d’origine modeste et n’a pas les moyens de payer cette somme. Les organisations et les personnes de son comité de soutien ont ouvert une souscription pour l’aider financièrement à s’acquitter de son amende.

C’est le prix de sa liberté. Notre solidarité doit l'aider à la retrouver.

https://www.lepotcommun.fr/pot/ue7mu6lo
Avatar de l’utilisateur-trice
Lila
 
Messages: 2140
Enregistré le: 07 Mar 2014, 12:13

Re: solidarité internationale prisonniers politiques

Messagede Pïérô » 07 Avr 2016, 21:10

Paris, dimanche 10 avril 2016

Soirée de solidarité avec les prisonniers politiques basques

Semaine internationale de solidarité avec les prisonnieres.rs politiques

• Discussion avec Janine Beyrie et Joanna Haranburu, proches de prisonnières.rs politiques basques.
• Projection d'un film sur la désobéissance civile au Pays Basque.
• Exposition d'œuvres de prisonnières politiques basques.
• Buffet populaire.

à 16h, Espace Louise Michel, Au temps des cerises, 42 ter rue des Cascades, Paris 20e

Image

Dans le cadre de la Semaine Internationale de Solidarité avec les prisonniers.ères politiques, le Comité de Solidarité avec le Peuple Basque de Paris (CSPB) organise une soirée de solidarité avec les prisonniers.ières politiques basques à l'Espace Louise Michel, 42 bis rue des Cascades dans le 20ème arrondissement de Paris ce dimanche 10 avril 2016.

Nous commencerons à 16h par une présentation de la situation actuelle des prisonniers.ères politiques basques, puis interviendront,
• Janine Beyrie, mère de Lorentxa Beyrie âgée de 40 ans, condamnée à 32 ans de détention pour appartenance à l'ETA, peine ramenée à 27 ans de prison après confusion des peines, elle est détenue à la prison de Roanne. Sa demande de libération conditionnelle a été refusée et
• Joana Haranburu, fille de Frederik Haranburu âgé de 61 ans, condamné à perpétuité assortie d'une peine de sûreté de 18 ans pour appartenance à l'ETA. Il est détenu depuis 26 ans, aujourd'hui incarcéré à la centrale de Lannemezan. Sa demande de libération conditionnelle a elle aussi été refusée.

Interviendra ensuite Walter, militant internationaliste basque venant d'être relaxé par l'Audience Nationale espagnole le 3 février dernier avec ses 4 autres camarades de l'organisation Askapena.

Nous terminerons par un buffet populaire en musique. Vous pourrez admirer les toiles d'Oihana Garmendia, ex prisonnière politique basque libérée en décembre 2015 après avoir passés 6 années de prison à Fleury, Dijon et Bapaume. D'autres œuvres de prisonniers.ères seront aussi exposées.

Une table de livres spécialement choisis pour l'occasion, autour des questions des prisons et notamment des femmes détenues sera consultable sur place !

Comité de Solidarité avec le Peuple Basque 21 ter, rue Voltaire - 75011 Paris
omite_basque@yahoo.fr
http://cspb.unblog.fr/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21786
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité