Libérons-nous de la Françafrique

et appels à aller soutenir en urgence...

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede Pïérô » 18 Avr 2016, 00:59

Toulouse, mercredi 20 avril 2016

Rencontre avec Yanis Thomas autour du livre Centrafrique : un destin volé

En partenariat avec Survie Midi-Pyrénées, rencontre avec Yanis Thomas autour du livre Centrafrique : un destin volé. Histoire d'une domination française, paru aux éditions Agone.

à 19h, Librairie Terra Nova, 18 rue Gambetta, 31000 Toulouse

Qu'a fait la France en Centrafrique, son ancienne colonie ? Que fait-elle encore dans ce pays marginalisé d'Afrique centrale ? Quel y est le jeu des ingérences étrangères ? Pour quelles raisons économiques et diplomatiques ?

Des compagnies concessionnaires au sacre de Bokassa, des mutineries des années 1990 à l'assaut de l'armée française sur Birao en 2007, cet ouvrage revient sur ce qui a fait de la RCA un pays emblématique du système de la Françafrique. Il décrypte aussi les volontés d'influence et d'ingérence d'autres États, comme le Tchad, le Congo-Brazzaville ou l'Afrique du Sud, affinant l'analyse des crises successives qui ont secoué le pays ; et montre le rôle central des enjeux économiques, et notamment des ressources naturelles, dans les motivations des entités en lutte aux niveaux national comme international.

http://www.librairie-terranova.fr/155-a ... homas.html

Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede Pïérô » 27 Juil 2016, 19:22

Coopération sécuritaire française et répressions au Gabon

Face à la répression massive au Gabon, la France doit suspendre sa coopération sécuritaire !

Alors que l’élection présidentielle est prévue le 27 août, le dictateur Ali Bongo vient de lancer une nouvelle vague de répression contre toutes les voix dissidentes du pays, dans un contexte pré-électoral déjà extrêmement tendu.

Le 8 juillet a débuté l’opération militaire « Nguéné » qui met les forces de sécurité « en alerte » sur l’ensemble du territoire, replaçant des « checkpoints » dans les rues, à l’instar de ce qui s’était passé suite à la mascarade électorale de 2009, grâce à laquelle Ali Bongo a succédé à son père Omar, avec le soutien de N. Sarkozy. Cette remilitarisation des rues confirme la préparation du passage en force, pour la seconde fois, d’Ali Bongo.[1]

... http://survie.org/activites/campagnes-e ... caise-5144
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede Pïérô » 24 Oct 2016, 11:06

Paris, mercredi 26 octobre 2016

Réunion de Survie

Et la Françafrique ces derniers mois ?

à 19h, Maison des Associations du 3e arrondissement, 5 rue Perrée, Paris 3e

Focus sur l'actualité du Mali, Tchad et Gabon, avec Issa NDiaye, président du Forum civique au Mali, et Makaila NGuebla, journaliste.

http://agenda.survie.org/showevent.php?id=1000
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede Pïérô » 16 Nov 2016, 01:25

Lille, vendredi 18 novembre 2016

Conférence-débat autour de la Centrafrique avec l'auteur de Centrafrique, un destin volé. Histoire d'une domination française, Agone, 2016

19h, MRES, 23, rue Gosselet Lille

Conférence-débat autour de la Centrafrique organisée par l'association Survie Nord
Avec Yanis Thomas
Auteur de Centrafrique, un destin volé. Histoire d'une domination française, Agone, 2016
Pour tout comprendre sur le rôle de la France dans ce pays clé de la Françafrique

Image

"Le 5 décembre 2013, François Hollande annonçait le lancement de l'opération Sangaris en Centrafrique, renouant avec la tradition d'interventionnisme militaire qui caractérise les relations que la France entretient avec ses anciennes colonies. A rebours des déclarations officielles d'une intervention dans l'urgence pour des raisons purement humanitaires, il s'agira d'analyser les tenants et les aboutissants de la crise actuelle au regard de la longue histoire d'ingérence de la France dans ce pays."

Yanis Thomas explique l'historique et les raisons de la domination de la France sur son ancienne colonie. Il décrypte aussi les volontés d'influence et d'ingérence en Centrafrique d'autres nations, comme le Tchad, le Congo-Brazzaville ou l'Afrique du Sud, permettant par là même d'affiner l'analyse des crises successives qui secouent le pays. Pour en savoir plus: http://survie.org/IMG/pdf/DN_26_RCA_-_d ... tation.pdf

http://www.facebook.com/survie.nord
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede bipbip » 19 Nov 2016, 15:13

Survie : « Il n’y a pas de bases militaires africaines en France »

L’ère coloniale en Afrique s’est achevée dans les années 1960. Une fin qui, pour les autorités françaises, se fit sans omettre de placer au pouvoir quelques dirigeants stratégiques, ceux à même de maintenir les routes ouvertes pour la circulation des matières premières utiles au bien-être de l’Europe. Qui sait vraiment, aujourd’hui, en quoi consiste la présence militaire française en Érythrée ou au Gabon ? Qui sont ces chefs d’États africains qui dépensent « leur » argent dans des résidences de luxe à l’ombre des capitales européennes ? Quelles furent les positions du gouvernement Mitterrand-Balladur lors du génocide au Rwanda ? L’association française Survie s’échine, depuis 1984, à décortiquer les coulisses des relations entre l’Hexagone et les pays africains, à « dénonce[r] toutes les formes d’intervention néocoloniale française en Afrique » et à militer « pour une refonte réelle de la politique étrangère ». À l’heure où la famille Bongo s’apprête à fêter ses cinquante années de règne sur le Gabon, pays-cœur de cette « Françafrique » que Survie poussa sur le devant de la scène médiatique, nous avons sollicité l’association.

... http://www.revue-ballast.fr/survie-ny-a ... es-france/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede bipbip » 13 Déc 2016, 12:11

Montreuil mercredi 14 décembre 2016

« La guerre du Cameroun, l'invention de la Françafrique »

Arpentage avec l'association Survie autour de La guerre du Cameroun, l'invention de la Françafrique, livre de Thomas Deltombe, Manuel Domergue et Jacob Tatsitsa.

à 18h30, Café-librairie Michèle Firk, La Maison de l’Arbre / La Parole Errante
9 rue François Debergue, Montreuil (93)

Image

La légende veut que la France, « patrie des droits de l'homme », ait généreusement offert l'indépendance à ses anciennes colonies d'Afrique noire en 1960. Ce livre raconte une tout autre histoire : celle d'une guerre brutale, violente, meurtrière, qui a permis à Paris d'inventer un nouveau système de domination : la Françafrique. Cette guerre secrète a pour théâtre le Cameroun des années 1950 et 1960.

En pleine guerre froide, et alors que l'opinion française a les yeux tournés vers l'Algérie, la guerre du Cameroun, qui a fait des dizaines de milliers de morts, est à l'époque passée inaperçue. Elle a ensuite été effacée des mémoires par ceux qui l'ont remportée : les Français et leurs alliés camerounais.

Mais la mémoire revient depuis quelques années. Et les fantômes du Cameroun viennent hanter l'ancienne métropole. Laquelle, de plus en plus contestée sur le continent africain, devra tôt ou tard regarder son passé en face.

L'arpentage
L'arpentage est outil d'éducation populaire permettant une lecture critique et collective d'un texte.
L'arpentage permet:
• d'acquérir des savoirs communs, de s'approprier des références communes, et donc de sortir des dominations par le savoir.
• de découvrir des pensées, des auteurs ou des théories, qu'on ne serait pas allé chercher sans ça.
• de se forger une critique du propos grâce à la multiplicité des point de vue, et éventuellement des petits outils d'auto-défense intellectuelle pratiques.

n.b: les auteurs du livre ne seront pas présents lors de cette lecture.

https://openagenda.com/la-parole-errant ... ion-survie



Paris jeudi 15 décembre

Françafrique, l'asservissement d'un continent.

De la guerre du Cameroun au pillage monétaire.

à 19h30, Afro-bar « Pitch me », 45 rue des Trois Bornes, Paris 11e

Image

"La légende veut que la France, "patrie des droits de l'homme", ait généreusement offert l'indépendance à ses anciennes colonies d'Afrique noire en 1960. Pourtant, la guerre brutale et secrète menée au Cameroun dans les années 1950-60 a permis à Paris d'inventer un nouveau système de domination : la Françafrique".

Qui sait aujourd'hui que le CFA ou "Franc des Colonies Françaises d'Afrique" est un système monétaire, regroupant quatorze pays d'Afrique centrale et d'Afrique de l'Ouest mais aussi les Comores, arrimé à l'euro ?

Rencontre-débat avec :
• Thomas Deltombe, co-auteur du livre "La Guerre du Cameroun. L'invention de la Françafrique" (La Découverte, 2016).
• Kako Nubukpo, co-directeur du livre "Sortir l'Afrique de la servitude monétaire. A qui profite le Franc CFA?" (La Dispute, 2016).

https://paris.demosphere.eu/rv/51847
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede Pïérô » 26 Fév 2017, 01:22

Talence (33) mardi 28 février 2017

Conférence-débat
La françafrique : hier et aujourd'hui

à 20h30, Place du Forum Talence

Image

L'association Survie Gironde revient sur la genèse de la françafrique et de la perpétuation d'un système de mise sous tutelle économique politique et militaire par la France de ses anciennes colonies.

La conférence sera suivie d'un débat avec le public.

Prix libre.

https://gironde.demosphere.eu/rv/7189
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede Pïérô » 01 Mai 2017, 12:39

2 mai
Grenoble De quoi Total est-elle la somme ? Multinationales et perversion du droit

3 mai
Échirolles Que fait la France en Afrique?

3 mai
Chambéry De quoi Total est-elle la somme ? Multinationales et perversion du droit

4 mai
Genève De quoi Total est-elle la somme ? Multinationales et perversion du droit

Détails dans l'agenda de http://survie.org/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede Pïérô » 14 Mai 2017, 23:39

Bordeaux, mardi 16 mai 2017

Conférence-Débat : La France au TChad : 35 ans de soutien à une dictature

à 19h30, centre Hà32, 32 Rue du HÂ, Bordeaux

Survie Gironde a le plaisir d'accueillir Jacqueline Moudeina, avocate tchadienne.

Après 25 ans d'un combat pugnace, elle a obtenu malgré de grands risques l'arrestation, le jugement et la condamnation d'Hissène Habré pour crimes contre l'Humanité.

Mais la dictature tchadienne ne s'est pas arrêtée avec la fin du règne de Hissène Habré. Elle s'est poursuivie avec Idriss Déby ancien commandant en chef des armées sous Habré toujours en pouvoir depuis plus d'un quart de siècle. Ces deux dictatures ont toujours obtenu le soutien de la france.

Cette présentation sera suivie d'un débat autour du soutien passé et présent des différents gouvernements français à la dictature Tchadienne. Ce soutien qui ne devrait pas s'estomper lorsqu'on étudit le programme du nouveau Président de la République doit être mis en parallèle avec l'opération militaire anti-terroriste Barkhane.

En terme d'actualité, depuis le 25 avril, trois activistes sont détenus illégalement depuis plusieurs semaines avec pour seul tort selon Blakissa Idé Siddo - chercheur à Amnesty Internation- le fait "d'avoir exercé leurs droits à la liberté d'expression et de manifestation. [ http://survie.org/activites/campagnes-e ... ation-5228 ]

https://gironde.demosphere.eu/rv/7529
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede Pïérô » 14 Oct 2017, 02:21

Toulouse, samedi 14 octobre 2017

Balade anticoloniale et réunion publique autour des luttes en Afrique

Image

http://survie31.over-blog.com/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21983
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede bipbip » 19 Sep 2018, 07:46

Un pompier Pyromane, de Raphaël Granvaud

Marseille mercredi 19 septembre 2018
19h, Librairie Transit, 45 boulevard de la Libération

Présentation du livre en présence de l’auteur

« Dans la nuit, plusieurs dizaines de milliers de manifestants descendent dans les rues à l’appel de Charles Blé Goudé, leader des “jeunes patriotes”, et se dirigent vers l’aéroport et la base militaire française. Les Ivoiriens se heurtent rapidement aux hélicoptères et aux chars des soldats français, qui tirent à balles réelles et à la grenade offensive, faisant une trentaine de morts. Le lendemain, l’état-major français ne reconnaît pourtant que “des tirs d’intimidation”. Le soir, le général Bentégeat admet qu’ils ont “peut-être blessé ou même tué quelques personnes”, mais ne parle que de “pillards” et se déclare “très fier de la réaction qu’a eue le détachement Licorne. Ils ont montré qu’on ne tue pas impunément les soldats français”. La suite des événements confirmera qu’on peut en revanche tuer impunément des civils ivoiriens. »

Derrière une neutralité affichée, la France n’a cessé d’intervenir dans la vie politique ivoirienne, défendant âprement ses intérêts économiques et son influence régionale. De la mort d’Houphouët-Boigny à la chute de Gbagbo, tout l’arsenal de la Françafrique s’est déployé en Côte d’Ivoire : diplomatie parallèle, réseaux officieux, affaires troubles, coups tordus et crimes de guerre.

Membre de l’association Survie, Raphaël Granvaud est également l’un des rédacteurs de Billets d’Afrique, bulletin mensuel d’information alternative sur les avatars de la politique africaine de la France.

http://www.millebabords.org/spip.php?article32053
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 15:16

La Françafrique en Côte d’Ivoire : Rencontre avec David Mauger à « La Fleur qui Pousse à l’Intérieur »

Dijon, vendredi 21 septembre 2018

La colonisation n’est pas derrière nous, elle se déroule sous nos yeux endormis. David Mauger vient démontrer et analyser les liens criminels entre la France et les dirigeants africains.

Venez rencontrer David Mauger, co-auteur de l’essai Un pompier pyromane, L’ingérence française en Côte d’Ivoire d’Houphouët-Boigny à Ouattara, aux éditions Agone (en co-édition avec l’association Survie).

À travers l’histoire récente de la Côte d’Ivoire, de la décolonisation jusqu’à la récente guerre civile, l’auteur viendra nous parlr du rôle pour le moins trouble que prend la France dans les conflits africains, et de la manière dont elle vient asseoir une fois de plus sa domination néocoloniale.

À savoir que David Mauger est membre de l’association Survie, une association qui s’attache depuis de nombreuses années à démonter les liens criminels existant entre la France, ses politiques et ses entreprises d’une part, et les dirigeants africains d’autre part. La colonisation n’est pas derrière nous, elle se déroule en ce moment-même sous nos yeux endormis.

Pour en savoir plus :
https://agone.org/dossiersnoirs/unpompierpyromane/
https://survie.org/
Une excellente introduction à la Françafrique : la retranscription d’une conférence de François-Xavier Verschave, aux éditions Tribord, « De la Françafrique à la Mafiafrique », 3 euros, disponible également à la librairie.
Tous les livres de ce dernier sont à conseiller, en plus de la collection « Dossiers noirs » chez Agone, qui mêle admirablement écrits anticoloniaux, histoire populaire, ou encore critique des médias.
Enfin, une « conférence gesticulée » passionnante sur la Françafrique est disponible via ce lien (La vidéo est longue, mais elle vaut largement le coup d’œil !) :

Image

https://dijoncter.info/?rencontre-avec- ... ivoire-511
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede bipbip » 03 Oct 2018, 15:46

Rencontre-Débat sur l’ingérence française en Côte d’Ivoire avec Raphaël Granvaud

Lyon mercredi 3 octobre 2018
19 h à la Librairie Terre des livres, 86 rue de Marseille.

Rencontre avec Raphaël Granvaud pour « Un pompier pyromane ; l’ingérence française en Côte d’Ivoire, d’Houphouët-Boigny à Ouattara », Agone, 2018.

Image

Tout l’arsenal de la Françafrique s’est déployé en Côte d’Ivoire : diplomatie parallèle, réseaux officieux, affaires troubles, coups tordus et crimes de guerre. Dans la nuit du 6 au 7 novembre, plusieurs dizaines de milliers de manifestants descendent dans les rues à l’appel de Charles Blé Goudé, leader des « jeunes patriotes », et se dirigent vers l’aéroport et la base militaire française. Pour « casser la manifestation », selon les termes du général Poncet, les manifestants sont pris pour cibles par les hélicoptères de combat de l’armée française. Les Ivoiriens qui réussissent à passer les ponts se heurtent aux barrages et aux chars des soldats français, qui tirent à balles réelles et à la grenade offensive. Le lendemain, le chiffre de plus de trente morts et d’une centaine de blessés par l’armée française est avancé par un membre du Front populaire ivoirien et aussitôt récusé par l’étatmajor français, qui ne reconnaît que « des tirs d’intimidation ». Le soir, le général Bentégeat reconnaît qu’ils ont « peut-être blessé ou même tué quelques personnes », mais il ne parle que de « pillards » et se déclare « très fier de la réaction qu’a eu le détachement Licorne. Ils ont montré qu’on ne tue pas impunément les soldats français ». La suite des événements confirmera qu’on peut en revanche tuer impunément des civils ivoiriens. Derrière une neutralité affichée, la France n’a cessé d’intervenir dans la vie politique ivoirienne, défendant âprement ses intérêts économiques et son influence régionale. Elle a arbitré la guerre de succession ouverte par la mort du président Houphouët-Boigny, poussant les candidats les plus proches de la France pour pouvoir maintenir la Côte d’Ivoire à la place qu’elle occupe depuis l’indépendance de 1960, à savoir u n des pivots de la Françafrique – cette forme spécifique du néocolonialisme français. Sous prétexte d’éviter un « nouveau Rwanda », la France est aussi intervenue militairement en Côte d’Ivoire, jouant le rôle de force « impartiale » aux côtés de l’ONU. C’est d’ailleurs dans le cadre de l’opération Licorne – censée illustrer l’exemplarité des nouvelles modalités d’intervention de l’armée française en Afrique – que les militaires français ont ouvert le feu sur des foules de civils ivoiriens désarmés, en novembre 2004, sur fond de manipulations qui laissent suspecter une tentative avortée de coup d’État. La France n’a jamais été ni un arbitre neutre ni un acteur désintéressé dans la crise ivoirienne ; ce livre participe à documenter son rôle, qui reste aujourd’hui encore insuffisamment critiqué et débattu. Raphaël Granvaud et Gérard Mauger sont tous deux membres de l’association Survie, et rédacteurs de Billets d’Afrique, bulletin mensuel d’information alternative sur les avatars de la politique africaine de la France.

En partenariat avec SURVIE
et les éditions AGONE

Entrée libre

https://rebellyon.info/L-ingerence-fran ... oire-19577
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Libérons-nous de la Françafrique

Messagede bipbip » 04 Nov 2018, 21:35

"Un pompier pyromane : l’ingérence française en Côte d’Ivoire" - Rencontre avec l’auteur le 6/11 à Rennes 2

Survie a publié fin août "Un pompier pyromane : L’ingérence française en Côte d’Ivoire d’Houphouët-Boigny à Ouattara", de Raphaël Granvaud et David Mauger, dans la collection des Dossiers noirs (éditions Agone-Survie).
Cette synthèse sur le rôle de la France dans cet important pays d’Afrique de l’Ouest revient sur une des pages les plus sombres de l’interventionnisme militaire français en Afrique ces dernières années, et devrait alimenter le débat sur notre politique africaine.

Derrière sa neutralité affichée, la France n’a cessé de défendre âprement ses intérêts économiques en Côte d’Ivoire.
Au cours de la guerre de succession ouverte par la mort du président Houphouët-Boigny fin 1993, elle a poussé les candidats les plus susceptibles de maintenir son influence régionale.
C’est dans ce cadre qu’on peut saisir les véritables enjeux de l’opération Licorne – censée illustrer l’exemplarité des nouvelles modalités d’intervention de l’armée française en Afrique – pendant laquelle les militaires français ont ouvert le feu sur des foules de civils ivoiriens désarmés, en novembre 2004, sur fond de manipulations qui laissent suspecter une tentative avortée de coup d’État.

La France n’a jamais été un arbitre impartial ni désintéressé dans la crise ivoirienne. Ce nouveau livre, "Un pompier pyromane - L’ingérence française en Côte d’Ivoire d’Houphouët-Boigny à Ouattara", participe à documenter le rôle de notre pays, aujourd’hui encore insuffisamment débattu, dans cette histoire en apparence lointaine.

Membres de Survie, les deux co-auteurs font partie depuis plusieurs années de la rédaction de "Billets d’Afrique", bulletin mensuel d’information sur la Françafrique édité par l’association depuis 1993.

Raphaël Granvaud est notamment l’auteur de deux précédents Dossiers noirs : "Que fait l’armée française en Afrique ?" (2009) et "Areva en Afrique - Une face cachée du nucléaire français" (2012).

Spécialiste de la Côte d’Ivoire, David Mauger a régulièrement été le porte-parole de l’association Survie à ce sujet.

RENCONTRE avec David Mauger le mardi 6 Novembre, 19h, Rennes 2, Amphi L3

Organisé par Survie 35

https://expansive.info/Un-pompier-pyrom ... vec-l-1244
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité