Soutenons les "voleurs de poubelles" !

et appels à aller soutenir en urgence...

Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede Nico37 » 27 Mar 2009, 17:41

Soutenons les "voleurs de poubelles" !
Criminalisation de la pauvreté

Ce lundi soir 16 mars 2009, à Quissac (Gard) trois individus ont été arrêtés lors d’une récupération de nourriture dans les poubelles d’un supermarché. Le déroulement de cette arrestation fut complètement démesuré : braquage, demande de se coucher au sol, plaquage sur les capots des voitures, menottes, provocation… Elle s’est suivie d’une garde à vue, la soustraction de nourriture dans les poubelles étant considérée exactement au même titre qu’un vol.
Au lendemain matin cette garde à vue a été accompagnée d’une perquisition sur le terrain privé qui leur est prêté. Rien de reprochable n’a été constaté. Malgré ça, ils se retrouvent sommés de quitter les lieux au plus vite. Pourtant il semblerait totalement absurde que qui que ce soit se fasse expulser de chez lui suite à un vol en supermarché. Ou même qu’un squat se voit menacé d’expulsion suite à l’arrestation d’un de ses occupants pour récupération de nourriture dans les poubelles…
Aussi, la prise d’ADN désormais systématique à toute accusation et même suspicion (excepté pour les delits financiers), est imposée au trois accusés. (Notons qu’un prélèvement coûte au contribuable 400 euros par fiches et que l’on comptait déjà 800.000 fiches en 2007.) Soucieux de ce qu’implique cette nouvelle mesure au niveau des libertés de l’individu et de l’application de la justice, l’un d’entre eux refuse cette prise d’ADN.
Il se voit alors convoqué au tribunal le 29 octobre prochain pour ce refus considéré comme un nouveau délit…
Mobilisons-nous contre la criminalisation de la pauvreté.

Rejoignez le comité de soutien des «voleurs de poubelles» ! voleursdepoubelles(at)laposte.net


Précisions

Lundi 16 mars 2009. Comme à notre habitude, nous récupérions de la nourriture dans les containers à poubelles du supermarché Inter de Quissac (30) (deux cagettes de fruits et légumes divers, des produits laitiers, périmés du jour, yaourts, crèmes fraiches, fromages secs…) en tout, six cagettes de produits tout à fait consommables, malgré la date limite de consommation.

Quelle ne fut pas notre surprise lorsqu’en sortant du local, nous nous retrouvons encerclés par quatre gendarmes, dont un tout excité, qui nous braque avec son arme, en nous ordonnant de nous coucher à terre. Calmement, nous posons nos cagettes de récup, et tentons de les raisonner, en leur montrant bien que nous ne faisons rien de mal, si ce n’est sauver de la nourriture, avant qu’elle finisse dans des incinérateurs, ou des broyeurs.

Le gendarme au pistolet menotte quand même l’un de nous. On leur explique notre position et la raison de notre action (contre le gaspillage, convaincus que notre démarche est bien moins condamnable que celle des patrons de supermarchés, qui interdisent la récupération des denrées périmées, voire qui mettent de la javel dans les containers).

L’un des gendarmes nous dit qu’il en a «rien a foutre des problèmes de la société, que tout ce qui l’intéresse c’est son chèque à la fin du mois, et que de toutes façons, il n’est pas Français, et qu’à l’heure actuelle il préférerait être chez lui à regarder la télé.»

Ils nous fouillent, nous lisent nos droits, appellent une autre équipe, car ils n’ont pas assez de place dans leurs véhicules pour nous embarquer. Ils font une perquisition du camion avec lequel on est venu.

Un troisième véhicule arrive, vitesse excessive et gyrophare en marche. Nous sommes maintenant entourés par sept gendarmes, des brigades de Sauve et Quissac.

Ils ne peuvent pas nous emmener tous à la même brigade, car pas assez de cellules pour trois gardes à vue.

Je suis invité à mettre les mains sur le capot d’un des véhicules, nouvelle fouille, puis mains dans le dos et menottes.

Je m’installe donc dans la voiture qui vient d’arriver de Sauve, sans ceinture, car menotté.

On arrive à la brigade en ayant une fois de plus dépassé allègrement les limitations de vitesse.

Une fois dans la brigade, on m’installe sur une chaise et on m’enlève les menottes (pas mécontent, car c’est pas des plus confortable).

Le gendarme P. Ludovic s’occupe de moi et va prendre ma déposition. D’après lui demain matin le procureur devrait vite nous faire sortir.

Ma déposition est simple, mon seul tort et d’avoir enjambé le portail du local à poubelles, afin d’ouvrir à mes camarades. Ensuite je ne considère pas être un voleur, étant donné que ce que nous prenons était de toutes façons condamné à finir détruit.

Fin de la déposition, je passe la nuit dans la cellule (pas d’eau, pas de manger).

Réveil mardi matin. On ne va pas retrouver la liberté tout de suite ; les gendarmes veulent faire une perquisition, sur le terrain qui nous est prêté où nous vivons en camions. Le maire de Sauve, ainsi que le gérant du supermarché sont conviés à la visite de notre campement.

Ils cherchent des objets volés. Au final ils saisissent une tronçonneuse volée il y a plus de dix ans, et achetée aux puces.

Suite à ça le maire nous demande de partir dans les 24 heures !

En début d’après-midi, on nous invite à manger. Non merci.

Suite de la déposition, rien à nous reprocher de plus, mais vu qu’on est quand même des voleurs, ils veulent nous prélever notre ADN, nos empreintes, et faire une petite photo souvenir, en tant que personnes soupçonnées de crime ou de délit (soustraction frauduleuse de denrées alimentaires, par escalade, en réunion).

Je refuse absolument de me soumettre à ce prélèvement, considérant que je ne suis pas un criminel, et que je ne veux pas être fiché en tant que tel, et risquer de me voir accusé de je ne sais quel autre délit, sous prétexte que j’ai perdu un cheveu sur le lieu de ce délit une semaine avant.

Sachant qu’une tel procédure coûte 400 euros par prélèvement, et qu’avec une telle logique on va finir par pucer tous les gamins un peu trop turbulents, sous prétexte qu’ils risquent de nuire à la société, et qu’il faut les surveiller.

Le gendarme P. me dit que je suis un anarchiste, et que si les lois françaises ne me plaisent pas, j’ai qu’à partir, ou alors me présenter à la Présidence (il m’a pris pour Coluche).

Il me dit aussi qu’il regrette son ancienne brigade, où dans ce genre d’affaire, ils intervenaient à quinze, et frappaient avant de discuter. Il me dit aussi qu’il commence à en avoir marre de moi, et qu’il a autre chose à faire, de toutes façons il va m’envoyer en Maison d’arrêt, vu que je fais la forte tête.

En attendant retour dans la cellule, jusqu’à la fin de l’après midi, où on vient me chercher. On me demande de plier mes draps. Maison d’arrêt ou liberté ?

Le gendarme P. finit ma déposition, il me donne aussi une convocation pour le tribunal correctionnel pour le 29 octobre, pour refus de se soumettre aux opérations de prélèvement biologique (ADN) et au relevé signalétique (photos, empreintes). Il me dit qu’après cette convocation, fini la liberté, il s’occupera personnellement de moi !

En attendant, il me relâche.

Lendemain matin, on passe voir le directeur du supermarché, pour se présenter, et essayer de trouver un moyen ensemble de ne pas gaspiller toute cette nourriture. D’accord avec nous, sur le principe, il va en parler à son supérieur, mais il pense sérieusement que l’on ne va pas pouvoir changer le système comme ça. On verra bien !

Deux jours plus tard, rendez-vous avec le maire de Sauve, pour lui donner notre version de cette histoire, et tenter de négocier un peu de répit avant de déménager le terrain.

On voit tout de suite qu’il est vraiment gêné par cette affaire. Il nous apprend que lorsque les gendarmes l’ont appelé pour venir faire la perquisition sur le terrain, ils lui ont dit que nous avions été interpellés en train de voler dans le supermarché en pleine nuit. En oubliant de préciser que c’était les poubelles que nous volions. Il semble scandalisé par cette histoire : finir en garde à vue, menotté, braqué, fiché, pour avoir récupéré de la nourriture dans les poubelles. Malgré cela, il ne peut pas nous autoriser à rester sur sa commune, car il y a un arrêté communal interdisant le campement en camion.

On partira, mais il faut nous laisser le temps de trouver un autre terrain.

Lendemain matin, deux d’entre nous quittent le terrain. En chemin, ils croisent les gendarmes de Sauve et l’agent de police rural, qui viennent nous voir.

Ils veulent savoir si on était en train de partir. On leur répond qu’on ne va pas partir comme ça, qu’on a des choses à faire avant, et que nous ne bougerons pas sans un avis d’expulsion.

Visiblement, ils le prennent mal, ils vont s’occuper de nous personnellement et on ne va pas s’en sortir comme ça.

Pour le moment, pas de nouvelles, on va retourner voir le directeur du supermarché dans la semaine, et continuer à informer les gens des communes alentour, lors de nos passages sur les marchés. On compte organiser un rassemblement la semaine prochaine, certainement un gros pique-nique ou quelque chose du style devant la gendarmerie de Sauve.


Suite…

Hier on est retourné voir le gérant du supermarket Intermachin. On a réussi à s’arranger pour sauver les poubelles. Ce matin 6 heures, on est allés faire la récup, avant que le camion ne vienne les embarquer, les poubelles étaient à l’extérieur du local, donc pas d’effraction.

Grosse récup, comme d’hab.

Donc, y a moyen de négocier avec les gérants, il faut s’organiser, organisons-nous, discutons, on peut le changer ce système !

Ensuite, comme une bonne nouvelle ne vient jamais seule, hier, encore, on est passés voir les gendarmes, pour discuter, et savoir où ils en étaient par rapport à notre présence sur le terrain.

Le chef de brigade nous a rassurés. Il n’y a pas d’avis d’expulsion, ils ne peuvent rien contre nous, on est sur un terrain privé, ça dépend juste du maire, qui n’a rien contre nous. On est du coup beaucoup moins stressés. Il n’était même pas au courant que trois de ses agents étaient passés sur le terrain, voir si on allait partir (excès de zèle).

Voila, sinon, on va quand même continuer à informer les gens, pour que la récup devienne une évidence pour tous et qu’on arrête un peu de gaspiller.

On continue aussi de se battre par rapport au fichage abusif (prise d’ADN), on va entrer en contact avec des avocats prochainement. On sera tous lundi au tribunal de Nîmes, pour soutenir Natanaël, qui passe en jugement, à 14h30, pour les mêmes raisons (récup de poubelles) : il est accusé par les vigiles qui l’ont interpellé, gazé, tabassé, d’avoir tenté de les écraser avec son camion … venez nombreux.

Voilà, encore merci pour votre soutien, je vous tiens au courant de la suite des événements.

Tcho…

Courriels, 25 mars 2009.
Nico37
 
Messages: 8480
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede Johan » 28 Mar 2009, 00:28

J'ai un colloc qui vit de ça depuis 3 ans... Il va tous les jours dans les poubelles des supermarchés faire ses provisions et n'a jamais été inquiété par qui que ce soit. Par contre il a déjà eu de sales surprises après ingestion... :peur:
Johan
 

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede Alayn » 28 Mar 2009, 01:23

Bonsoir ! Excellent article et témoignage !
Nous faisions aussi à une époque les bennes de supermarchés mais c'est devenu impossible à l'heure actuelle: elles sont systématiquement javelisées.

Plutôt que de donner ou de laisser les affamé(e)s et miséreux(ses)-de plus en plus nombreux-ses- prendre quelques denrées, les gérants(tes) des temples capitalistes de la consommation préfèrent détruire des produits encore bons.

Cette société de consommation purement mercantile est vraiment sans vergogne et inhumaine.
Salutations Anarchistes !
Alayn
 

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede Antpirg » 14 Avr 2009, 18:01

Si nous faisons rien sa bougeras pas.
Antpirg
 

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede sebiseb » 19 Avr 2009, 18:19

Je pensais pas un jour apprendre qu'on pouvait se faire arrêter pour délit de pauvreté..



Témoignage qui semble suréaliste ;

L’un des gendarmes nous dit qu’il en a «rien a foutre des problèmes de la société, que tout ce qui l’intéresse c’est son chèque à la fin du mois, et que de toutes façons, il n’est pas Français, et qu’à l’heure actuelle il préférerait être chez lui à regarder la télé.»


Mais comment peut-on être aussi c.. !?
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 14:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede FRED » 19 Avr 2009, 18:56

Tu peut aussi te faire arrêté pour vagabondage si ta pas une certaine somme d'argent sur toi?
Ont me la dit mais je ne suis pas sur de l'info.

Alayn a écrit:Bonsoir ! Excellent article et témoignage !
Nous faisions aussi à une époque les bennes de supermarchés mais c'est devenu impossible à l'heure actuelle: elles sont systématiquement javelisées.


C'est d'une mesquinerie de javelisé la nourriture qu'ils peuvent plus vendre, vraiment c'est des vrai pourrie ceux la.
* « Nous n’avons pas peur des ruines. Nous sommes capables de bâtir aussi.

Buenaventura Durruti
FRED
 
Messages: 308
Enregistré le: 15 Juin 2008, 19:05
Localisation: Paris

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede Nico37 » 19 Avr 2009, 20:48

Le délit de vagabondage existe toujours, faut toujours avoir quelques € sur soi (en manif par ex.). Comme il a été jugé légal de s'appuyer sur une "loi" (circulaire ? décrêt ? j'ai oublié) pris sous Vichy pour lutter contre la tuberculose : si tu craches par terre, tu peux te faire contrôler (je n'ose même pas imaginer que les fonctionnaires de police ait en plus un imaginaire raciste ou pire pseudo-scientifique genre "ce sont des étrangers qui viennent de pays pauvres donc ils sont potentiellement malades")...
Ensuite c'est pas javellisé partout mais c'est effectivement courant.
Enfin quelqu'un m'a parlé d'une "loi" (circulaire ? arrêté ?) qui interdirait la récupe de fin de marché pour cause de concurrence déloyale, vous avez des infos ????
Nico37
 
Messages: 8480
Enregistré le: 15 Sep 2008, 10:49

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede conan » 19 Avr 2009, 20:59

En même temps c'est pas comme si on ne savait pas de quoi sont capables les distributeurs/spéculateurs. En 1929, des stocks monstrueux de bouffe ont été détruits, alors même que les gens crevaient la dalle.
Et l'an dernier, les émeutes de la faim ont éclaté simultanément dans plusieurs pays frappés par la malédiction de la monoculture imposée par le capitalisme, alors que les entrepôts et les cargos regorgeaient de céréales, qui dormaient uniquement dans le but spéculatif de maintenir voire faire augmenter les cours.
On pourrait en dire autant des logements, etc...
La rareté socialement organisée dans un monde de surabondance.
Le jour où le capitalisme sera moral (et logique), les poules auront des dents. Ce n'est pas moi qui le dis, c'est Bayrou lui-même ! :lol:
conan
 

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede Pïérô » 03 Fév 2015, 02:06

TGI de Montpellier : solidarité avec les trois inculpés pour récupération de nourriture périmée
Le 27 mai 2014, un groupe de 3 personnes a récupéré des sacs de nourriture dans les poubelles du supermarché "Intermarché Frontignan". La nourriture ainsi récupérée était "périmée" de quelques jours, quelques heures parfois, mais ne présentait aucun danger à la consommation. Ces denrées ayant perdu leur valeur monétaire (mais pas nutritionnelle !), elles étaient destinées à être jetées.

Ils ont été arrêtés par la Brigade Anti-Criminalité (BAC) en sortant du parking du magasin, et ont ensuite passé 12h en garde à vue au commissariat de Sète pour avoir "frauduleusement soustrait des denrées périssables avec date dépassée". Pour ce motif, et alors que Intermarché n'a pas porté plainte, ils seront poursuivis devant la justice.

Quel mal y a-t-il à récupérer des "déchets" dans les poubelles pour nourrir ceux qui ont faim ?

La pauvreté est peu à peu criminalisée, cette histoire en est un exemple flagrant.

Le gâchis, ces tonnes de victuailles jetées et la consommation à outrance doivent nous faire réfléchir : jusqu'à quand la planète et les humains qui la peuplent pourront tenir à ce rythme-là ?
La société de consommation dans laquelle nous vivons, où le gaspillage devient la norme, devrait se poser les bonnes questions !

Savoir qui doit être jugé : ne seraient-ce pas les dirigeants (politiques, financiers, juges, flics, agro-alimentaires...) ?

Nous appelons toutes personnes, collectifs (formels ou non) qui trouvent cette situation ahurissante et intolérable à venir témoigner leurs soutiens aux 3 inculpés le mardi 3 février 2015, lors de l'audience de 14H au TGI de Montpellier

A cette occasion, nous partagerons ensemble une soupe

Collectif de soutien, janvier 2015

http://danactu-resistance.over-blog.com ... rimee.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22199
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede sebiseb » 07 Fév 2015, 19:06

D'ailleurs peut-on qualifier de "vol" le fait de prendre un truc (alimentaire ou pas) dans une poubelle, c'est à dire par définition dont le possesseur se défait pour aller polluer un bout de la planète quelque part ...
Qu'est-ce que la procès a donné ?
$apt-get install anarchy-in-the-world
$world restart
Avatar de l’utilisateur-trice
sebiseb
 
Messages: 1093
Enregistré le: 14 Aoû 2008, 14:51
Localisation: Île de France - Centre

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede Pïérô » 08 Fév 2015, 02:17

Il est clair qu'il y a comme un problème sur la question du "vol". Cela en devient même assez obscène rapporté au fait que ce système capitaliste repose sur le vol et la violence, et un vol qui se situe à grande échelle. Les exploiteurs n'ont pas besoin de faire les poubelles, et ils se permettent là de faire que même les poubelles deviennent propriété privée alors qu'ils viennent à piquer ce qu'il peut y avoir dans nos poches.


Vol de nourriture périmée à Frontignan : les prévenus coupables mais dispensés de peine
Seulement deux prévenus sur trois étaient présents dans la salle d'audience comble du tribunal correctionnel de Montpellier ce mardi. Ils espéraient la relaxe, ils sont reconnus coupables mais dispensés de peine après le vol de nourriture périmée dans les poubelles de l'Intermarché de Frontignan.
... http://france3-regions.francetvinfo.fr/ ... 47743.html

Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22199
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede bipbip » 12 Mai 2015, 01:04

COMPIÈGNE
L’association étudiante fait son marché dans les poubelles

L’association La Conquête du pain, créée à l’UTC, cuisine à partir de rebuts. Un pied-de-nez à la société de consommation.

Les ambulants ont remballé leurs étals et la rue Saint-Corneille à Compiègne est prête à être nettoyée après le marché du samedi matin. Une silhouette s’active parmi les cageots et cartons. Thomas Hauet remplit deux grands sacs de clémentines, de choux et de carottes abandonnés par les marchands. « Il y a moins de nourriture jetée qu’au marché du Clos-des-Roses », observe l’intéressé coutumier de ces opérations de récupération.

300 à 400 kg de nourriture récupérés par semaine

Ex-élève de l’Université de technologie de Compiègne, Thomas Hauet fait partie de l’association La Conquête du pain, créée au sein de l’école d’ingénieurs, en septembre dernier. A ses débuts, le groupe fabriquait du pain. « On se fournissait en farine chez des producteurs locaux, favorisant les circuits courts. » Désormais, les acolytes de La Conquête se consacfrent surtout à la récupération de nourriture dans les poubelles ou sur les marchés pour en faire des repas, des conserves, des confitures...

... http://www.courrier-picard.fr/region/co ... 0b0n562584
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede bipbip » 28 Fév 2017, 17:25

Mercredi 1er mars 2017

Rassemblement
Journée mondiale des récupérateurs de « déchets »


à 8h, Parvis de l’Hôtel de Ville de Paris

le réemploi et le recyclage sont entre nos mains - la pauvreté n'est pas un crime !

A l'appel de l'Alliance Mondiale des Récupérateurs de « Déchets », des biffinEs des associations Sauve Qui Peut ( biffinEs de la porte Montmartre) et AMELIOR ( biffinEs de Paris, Montreuil, Bagnolet et d'Ile de France), associations de travailleurs excluEs de l'économie circulaire du réemploi et du recyclage populaires

Rassemblement sur la Place de l'Hotel de Ville de Paris le mercredi 1er mars 2017 de 8h à 18h à l'occasion de la Journée Mondiale des récupérateurs de « déchets »

Solidaires de nos camarades des mouvements populaires des recycleurs et récupérateurs du monde entier en lutte contre l'exclusion, la pauvreté et le réchauffement climatique, nous nous rassemblerons pour réclamer aux éluEs du conseil de Paris la reconnaissance de nos métiers et l'arrêt des politiques répressives criminelles et scandaleuses conduites depuis 10 ans à Paris

Nous ne sommes pas des délinquantEs ! Nous sommes des travailleurs ! la pauvreté n'est pas un crime ! la répression est un scandale !

Pour une ville sans excluEs, aucun travailleur sans droit !

Nous réclamons :
• Le droit au travail pour touTEs les biffinEs.
• Une place et un marché pour touTEs.
• la création d'espaces marchands organisés dédiés aux biffinEs et à leurs acheteurs, soit 6 marchés de 100 places chacun réparties sur 6 arrondissements aux portes de paris, 3 jours par semaine.
• 10% des places pour les biffinEs sur les vides greniers, brocantes et marchés alimentaires découverts parisiens.
• le soutien aux organisations des biffinEs.
• la reconnaissance et le développement des métiers verts des biffinEs (collecte tri valorisation réparation réemploi recyclage vente).
• l'octroi de locaux pour les associations de biffinEs !
• La prise en compte par les pouvoirs publics dans le droit commun des marchés biffins actuels et des expérimentations qui les accompagnent.
• Pour le développement d'une économie populaire et des recherches-actions.
• Pour une économie circulaire et populaire qui résiste !
• Arrêt des confiscations et des destructions des biens de recup' des biffinEs.
• Non aux bennes et à l'incinération.


http://www.mille-et-une-vagues.org/ocr/ ... clage-sont
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 35393
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede Pïérô » 02 Mar 2017, 11:05

Saint-Denis (93), vendredi 3 mars 2017

Projection « Les tribus de la récup »

Dans le cadre du docu-club de la Dionyversité, projection du documentaire "Les tribus de la récup" (52 minutes), en présence des réalisatrices, Laurence Doumic et Emmanuelle Zelez, et de Jeanne Guien, intervenante du film.

à 19h30, Local de la Dionyversité, 4 Place Paul-Langevin, Saint-Denis (93)

Image

De tous temps, les hommes ont pratiqué la récupération, en détournant les objets de leur usage premier. Cette pratique se situe parfois à la marge du modèle sociétal. Elle est le fait de personnes qui œuvrent par nécessité.

Depuis les années 1970, elle est aussi le fait de militants qui remettent en cause la société de consommation, pour des raisons d'autonomie écologique et intellectuelle.

Aujourd'hui, face à l'épuisement des ressources naturelles, les politiques gouvernementales tentent d'amoindrir la quantité de déchets que nous produisons.

Mais la société de surconsommation a rempli nos vies de marchandises : nous possédons quinze fois plus d'objets que nos grands-parents. Conséquemment, nos poubelles se remplissent de produits déchus, mais pas pour autant hors d'usage.

La récupération, pratique jusqu'alors marginale dans les pays riches et relevant de la survie, s'organise donc aussi pour des raisons d'écologie sociale et environnementale.

Prix libre et auberge espagnole à la bonne franquette

https://paris.demosphere.eu/rv/53494
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22199
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Soutenons les "voleurs de poubelles" !

Messagede Pïérô » 07 Sep 2018, 22:47

Hey hey, Poubelles en N⋅or⋅d fait sa rentrée !

Lille, dimanche 9 septembre 2018
à 17h, Parc Henri Matisse

Nous sommes un collectif de glaneuses & glaneurs militant⋅e⋅s qui fouillent les poubelles pleines laissées (presque) à l'abandon de la métropole (surtout les hypermarchés). Toutes les trouvailles sont ensuite partagées et partent, soit remplir des frigos un peu trop vides, soit dans des marmites pour y être transformées en plats véganes !

Alors si le gaspillage te révolte, si tu veux découvrir voire dénoncer l'envers du décor de la société ultra-consumériste et marchande, défendre des valeurs anti-spécistes, inclusives, faire de l'action politique directe, juste partager une bouffe ou une glane, trouver des allié⋅e⋅s, tout simplement faire ce vivre ensemble, ben :

viens à notre goûter de rentrée ce Dimanche, au Parc Matisse à 17h !

Peu importe tes envies, on saura leur faire une place et si t'as pas d'idées en particulier, on saura t'en proposer.

Et si tu n'es pas là ce Dimanche, sache qu'on se réunit tous les 9 du mois en assemblée publique, et note-le dans ton agenda :

un temps d'accueil pour de nouvelles personnes sera toujours prévu - plutôt en début de réunion mais on n'est pas rigide... :)

À bientôt !

PS : tu peux nous trouver sur FB aussi https://www.facebook.com/pg/RecupAlimen ... e_internal et en cas de pluie, on a un plan B et un numéro de portable apparaîtra ici ! ou mp via FB https://www.facebook.com/pg/RecupAlimen ... e_internal



Image

http://www.poubelles-en-or.fr/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22199
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Suivante

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 3 invités