Gaza, Palestine, mobilisation et solidarité

et appels à aller soutenir en urgence...

Re: Gaza, Palestine, mobilisation et solidarité

Messagede bipbip » 16 Déc 2017, 17:44

Gaza & Jerusalem - solidarité avec la Palestine

Manifestation à Paris dimanche 17 décembre 2017

Départ à 15h00 de Chatelet, en direction de l'ambassade des Etats Unis

Image

Gaza & Jerusalem - solidarité avec la Palestine

Cent ans après la déclaration Balfour, par laquelle l'empire britannique promettait aux sionistes l'instauration d'un foyer national juif en Palestine, l'empire des Etats-Unis d'Amérique déclare unilatéralement Jérusalem - Al Qods, capitale de l'Etat colonial Israël.

Comme il y a 100 ans, une puissance impérialiste donne une terre qui ne lui appartient pas à une entité coloniale. Cette décision ne bafoue pas seulement le droit et la justice comme en 1917, mais elle entérine et amplifie un processus de colonisation et de nettoyage ethnique et religieux qui vise à expulser les habitants non juifs de Jérusalem. Il faut rappeler que dans le plan de partage injuste de l'ONU le 29 novembre 1947 (résolution n°181), Jérusalem a un statut séparé des deux Etats préconisés. Malgré cela, les sionistes occupent en 1948 la partie ouest de la ville. Ils commencent alors un vaste plan de construction de colonies de peuplement. Lors de l'occupation en 1967, Israël occupe la partie Est de la ville, qui comprends les lieux saints des trois religions monothéistes. Mais la politique de colonisation continue avec la construction de nouvelles colonies comme Maalé Adoumim…. En 1980, Jérusalem (Est et Ouest) est annexée et est déclarée par l'entité coloniale comme sa capitale. Jusqu'à aujourd'hui, la colonisation continue quartier par quartier, maison par maison conduite par les colons avec l'aide de l'armée d'occupation.

Encore une fois, c'est le peuple palestinien qui paye le prix de cette volonté impérialiste :

Du blocus meurtrier imposé à Gaza et à ses deux millions d'habitants avec des attaques meurtrières (2008/2009 - 2012 - 2014), à la colonisation qui se poursuit dans toute la Palestine, à la répression , la prison et la torture qui n'épargnent même pas les enfants. Malgré tout, le peuple palestinien résiste sur sa terre et revendique son droit au retour dans ses foyers d'origines et son droit à l'instauration d'un Etat indépendant avec Jérusalem pour capitale.

La France doit non seulement arrêter sa coopération avec Israël, mais elle doit aussi sanctionner cet Etat colonial pour tous les crimes de guerre qu'il commet.

Vive la résistance du peuple palestinien

Soutien à la campagne BDS - Boycott, Désinvestissement, Sanctions

Premiers Signataires :

Coordination des associations palestiniennes - Paris

Association de Palestiniens en Ile de France, Union Générale des Etudiants de Palestine (GUPS), Forum Palestine Citoyenneté, Comité pour le Respect des Libertés et des Droits de l'Homme en Palestine


https://paris.demosphere.eu/rv/58935
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Gaza, Palestine, mobilisation et solidarité

Messagede bipbip » 04 Jan 2018, 15:53

Manifestation pour la libération d'Ahed Tamimi
et de tous les enfants palestiniens emprisonnés

jeudi 4 janvier 2018
Paris, à 17h30 Place du Châtelet

Image

Nous vous appelons à vous joindre le plus nombreux possible à une manifestation ce jeudi 4 janvier, à partir de 17 H 30, pour la libération d'Ahed Tamimi, de sa mère, de sa cousine et de tous les enfants emprisonnés par l'occupant israélien.

L'année 2018, que nous vous souhaitons à toutes et à tous la meilleure possible, commence sous le signe de la résistance. Cette résistance extraordinaire des Palestiniens, y compris très jeunes, qui sont déterminés à défendre leurs droits, comme la jeune Ahed Tamimi, sa famille, mais aussi tous les autres qui risquent leurs vies quotidiennement parce que ni Netanyahou, ni Trump ne peuvent les faire taire.

A leurs manifestations pacifiques, l'occupant israélien répond par toujours plus de terreur, de colonisation, de démolitions de maisons palestiniennes et d'emprisonnement d'enfants. Ces derniers sont plus de 700 à être incarcérés, en toute illégalité dans les geôles de l'occupant.

L'armée israélienne a carte blanche pour tuer, et ne cherche même plus à justifier ses crimes les plus odieux, comme celui d'Ibrahim Abu Thuriya, amputé des deux jambes suite aux bombardements israéliens de 2008-2009, et assassiné le 15 décembre dernier tandis qu'il manifestait à Gaza.

C'est le même jour, que cette même armée a quasiment laissé pour mort le petit cousin d'Ahed, Mohamed Tamimi, lui logeant une balle dans la tête lors d'une manifestation contre les déclarations de Trump. C'est au même moment qu'Ahed Tamimi, 16 ans, a tenté de repousser les soldats qui occupent en permanence sa maison et son village de Nabi Saleh.

La vidéo de sa résistance ayant fait le tour du monde, Israel veut se venger, la maintenant en détention dans des conditions éprouvantes, ainsi que sa mère et sa cousine. Netanyahou prépare contre elles un procès destiné à faire « un exemple », qui doit se dérouler le 8 janvier devant un tribunal militaire.

Les dirigeants israéliens, qui ont appelé à la marquer dans sa chair, à violer Ahed -pour avoir porté atteinte à la « virilité » de leur armée-, doivent savoir que la jeune fille et sa famille ne sont pas isolés, pas plus que les milliers d'enfants palestiniens constamment persécutés, kidnappés, torturés par l'occupant israélien.

La pétition en français lancée sur le site d'Avaaz a dépassé les 250.000 signatures en moins quelques jours seulement. Et nous vous invitons à continuer de la signer et faire signer : https://secure.avaaz.org/campaign/fr/free_ahe


Mais cela ne suffit pas ! Nous devons manifester dans toutes les villes de France, comme c'est le cas dans le reste du monde pour la libération d'Ahed, de sa famille, et celle des centaines d'enfants palestiniens emprisonnés.

A Paris, et avec de nombreuses autres associations,
nous vous donnons rendez-vous :

ce jeudi 4 janvier, à partir de 17 h 30
à la place du Châtelet, pour défiler jusqu'à la place de la République

https://paris.demosphere.eu/rv/59145
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Gaza, Palestine, mobilisation et solidarité

Messagede bipbip » 04 Jan 2018, 18:54

Libérez Ahed, Nour, Manal et Narinan Tamimi !

L’Union syndicale Solidaires exprime son soutien à Ahed Tamimi, Nour et Narinan. Elle exige leur libération immédiate ainsi que celle de Manal Tamimi militante syndicale du Palestinian Postal Service Worker’s Union et l’abandon des poursuites à leur encontre.

L’arrestation de Manal a eu lieu lors d’un sit-in de solidarité le 28 décembre devant la prison israélienne Ofer après celles de Ahed Tamimi, âgée de 16 ans, de Nour sa cousine et de Nariman sa mère le 19 décembre. Ahed est sous le coup de 12 chefs d’inculpation et sa mère de 5. Parmi les 450 Palestinien-nes arrêté-es depuis la déclaration de Trump de reconnaisance de Jerusalem comme capitale de l’Etat d’Israël, la moitié sont des enfants.

L’Union syndicale Solidaires condamne la politique de répression et d’occupation israélienne. Elle demande aux autorités françaises et européennes d’agir en ce sens.

Elle souhaite que 2018, 70 ans après la Nakba, soit un moment décisif de lutte et de résistance et que cette année soit en France celle de la Palestine.

Elle s’engage à renforcer sa participation au réseau European trade unions for Palestine et son action pacifique de solidarité en particulier dans la campagne boycott, désinvestissement, sanctions.


https://www.solidaires.org/Liberez-Ahed ... nan-Tamimi
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Gaza, Palestine, mobilisation et solidarité

Messagede bipbip » 06 Jan 2018, 18:04

600 manifestants à Paris pour la libération d’Ahed et de tous les prisonniers palestiniens

De nombreux cortèges se sont succédés dans les rues de Paris ce jeudi soir, pour exiger la libération de la jeune Ahed Tamimi, emprisonnée par l’Etat d’Israël depuis le 19 décembre pour avoir giflé un soldat de l’armée d’occupation de la Palestine, avec sa mère et sa cousine.

... http://www.revolutionpermanente.fr/600- ... lestiniens
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Gaza, Palestine, mobilisation et solidarité

Messagede bipbip » 11 Jan 2018, 23:16

Toulouse samedi 13 janvier 2018

NON A L’ANNEXION D’ AL QUDS / JERUSALEM
TRUMP et NETANYAHOU FAUTEURS DE GUERRE,
JERUSALEM N’EST PAS A VOUS !
RASSEMBLEMENT SAMEDI 13 JANVIER à 15h à JEAN JAURES

La décision unilatérale du président des USA de déplacer son ambassade de Tel Aviv à Jérusalem reconnaît de fait l’annexion de Jérusalem et son « unification » par l’état d’Israël. Seul Netanyahou l’approuve chaleureusement.

Il y a 70 ans, dans le cadre de sa politique du fait accompli, Israël s’est emparé de la partie ouest de la ville, et il y a 50 ans, il occupait Jérusalem-Est pour l’annexer et ensuite « l’unifier » pour la décréter sa « capitale éternelle, une et indivisible ». Au mépris des résolutions de l’ONU et en violation du droit international qui juge cette annexion illégale.

Les accords internationaux définissent Jérusalem-Est comme la partie palestinienne de Jérusalem, destinée à devenir la capitale du futur Etat de Palestine. Mais l’État d’Israël n’a jamais respecté – avec la complicité des USA et de l’Europe – aucune résolution de l’ONU et plus particulièrement celles concernant Jérusalem.

Ce n’est pas tout. Trump, dans la foulée, veut imposer aux Palestiniens, avec le soutien de l’Arabie Saoudite, le renoncement à leur capitale dans un « plan de paix » réservant quelques enclaves isolées les unes des autres et écrasant leurs droits, en particulier le droit au retour des réfugiés.

Il faut arrêter Trump et Netanyahou. Pour cela, en dehors des déclarations, il ne faudra pas compter sur le président français. Il a reçu , lors de la journée des droits humains le 10 décembre à Paris, le premier ministre israélien. Qui bafoue quotidiennement le droit international et les droits humains. Qui emprisonne, sans charges et sans preuves, des centaines de Palestiniens, dont le franco-palestinien Salah Hamouri, et plus récemment les jeunes militantes Ahed et Nour Tamimi inculpées d’agression sur des soldats de l’armée occupante. Par ailleurs le gouvernement français lui même criminalise la campagne BDS et garde enfermé le prisonnier et militant de la cause palestinienne Georges Abdallah, alors qu’il est libérable depuis 1999.

Nous soutenons l’initiative « Le temps de la Palestine » (http://www.letempsdelapalestine.fr/) lancée le 1er janvier pour promouvoir la connaissance culturelle de la Palestine et faire de 2018 l’année de la Palestine en France ».

Il est plus que temps que le monde, fasse concrètement pression sur Israël en soutenant la lutte des Palestiniens pour leurs droits et leur dignité. Il faut mettre fin au régime d’occupation, au colonialisme de peuplement et à l’apartheid israélien grâce à la résistance populaire et au mouvement international de Boycott – Désinvestissement -Sanctions.

Solidarité avec la résistance du peuple palestinien

Premiers signataires: Association des Palestiniens de Toulouse, Association France Palestine Solidarité 31, Attac 31, Campagne BDS France-Toulouse, Collectif Coup pour Coup 31, CGT Educ’action31, Couserans-Palestine (09), La Voie démocratique France-Maroc, Comité 31 du Mouvement de la Paix, NPA 31, OCML-VP, PCF 31, Sud Ptt 31, Sud Santé Sociaux 31, Parti des Travailleurs (Tunisie), Union des EtudiantEs de Toulouse, Union Juive Française pour la Paix
Alternative libertaire 31 s’associe au rassemblement

https://alternativelibertairetoulouse.w ... an-jaures/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Gaza, Palestine, mobilisation et solidarité

Messagede bipbip » 13 Jan 2018, 17:07

Le Temps de la Palestine

2018, ANNÉE DE LA PALESTINE EN FRANCE

En 2018, nous entendons promouvoir l’année de la Palestine, de Gaza à Jérusalem. Dans cet esprit nous appelons à multiplier les manifestations et initiatives culturelles, partout en France, à mutualiser les moyens, et à mettre en commun un agenda et une plate-forme de diffusion pour donner le maximum de publicité à chacun des évènements qui sera organisé, du plus petit au plus grand.

LE TEMPS DE LA PALESTINE
2018, année de la Palestine en France


Appel à l'attention des artistes, des associations, des citoyen-ne-s, défenseurs des droits humains, amoureux de la Liberté...

Alors que Trump, le président des États-Unis, vient de légitimer un fait colonial accompli par Israël en reconnaissant Jérusalem-Al Qods comme sa capitale exclusive, le gouvernement français déclare l’année 2018 «Saison France/Israël».
De nombreuses manifestations culturelles pour le 70ème anniversaire de la création de l'Etat d'Israël sont annoncées en France.
Nous sommes choqués de voir notre pays, la France, prêter la main à la gigantesque opération de propagande d’un régime de colonisation, d’oppression et d’apartheid qui foule délibérément le droit international, tout en présentant une façade attractive avec l’aide de véritables diplomates culturels.
Depuis plus de 70 ans, les Palestiniens appellent à la reconnaissance de leur histoire et de leurs droits. Leurs droits à l'Humanité et à l'existence sur leur terre. Depuis 70 ans ces droits sont niés. Occupation, bouclages, violences, massacres, expulsions, annexion, apartheid... forment le quotidien de tout un peuple. Depuis 70 ans, la Nakba, la catastrophe de 1948, continue, sous le regard, au mieux gêné, au pire complice de la communauté internationale.
Et la culture palestinienne n’est pas plus épargnée.
Nous, artistes, travailleurs culturels, citoyens engagés, défenseurs des droits humains, associations, solidaires des campagnes B.D.S (Boycott, Désinvestissement, Sanctions), amoureux de la liberté, disons :
cela suffit, 2018 DOIT ÊTRE LE TEMPS DE LA PALESTINE, l’année de Jérusalem et de Gaza.
En 2018, nous entendons promouvoir l’année de la Palestine, de Gaza à Jérusalem. Dans cet esprit nous appelons à multiplier les manifestations et initiatives culturelles, partout en France, à mutualiser les moyens, et à mettre en commun un agenda et une plate-forme de diffusion pour donner le maximum de publicité à chacun des évènements qui sera organisé, du plus petit au plus grand.
Il est temps que les Palestiniens recouvrent leurs droits.
Il est temps que les femmes, les hommes et les enfants de Palestine puissent vivre libres.
2018, doit être le temps de l'espoir, comme le clamait le poète palestinien, Mahmoud Darwish :
"Nous souffrons d'un mal incurable qui s'appelle l'espoir.
Espoir de libération et d'indépendance.
Espoir d'une vie normale où nous ne serons ni héros, ni victimes.
Espoir de voir nos enfants aller sans danger à l'école.
Espoir pour une femme enceinte de donner naissance à un bébé vivant,
dans un hôpital, et pas à un enfant mort devant un poste de contrôle militaire. Espoir que nos poètes verront la beauté de la couleur rouge
dans les roses plutôt que dans le sang.
Espoir que cette terre retrouvera son nom original : terre d'amour et de paix.
Merci de porter avec nous le fardeau de cet espoir. "


Pétition : http://letempsdelapalestine.wesign.it/fr

http://www.letempsdelapalestine.fr/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Gaza, Palestine, mobilisation et solidarité

Messagede bipbip » 18 Jan 2018, 20:27

Marseille
Rassemblement pour la libération des prisonni.ers.ères palestinien.ne.s

Vendredi 19 janvier 2018
à 17h30, rassemblement à proximité de l’Ombrière du Vieux Port

À l’appel du Collectif 13 Palestine en résistance, rassemblement à proximité de l’Ombrière du Vieux Port le vendredi 19 janvier à 17h30 pour exiger ensemble la libération de Ahed Tamimi, Khalida Jarrar, Salah Hamouri, et tou.te.s les prisonni.ers.ères palestinien.ne.s.

Ahed Tamimi 16 ans est née en 2001 dans le village de Nabi Saleh en Cisjordanie occupée par les Israéliens depuis 1967. Avec sa famille, elle participe aux manifestations hebdomadaires des habitants de Nabi Saleh, manifestations qu’ils filment et diffusent sur les réseaux sociaux pour servir de preuves et auxquelles participent des militants israéliens et internationaux. Leurs films deviennent souvent impossibles à voir après avoir été infestés de virus malveillants pour effacer ces preuves. Le 15 décembre 2017, quelques heures après qu’un de ses cousins Mohamed Tamimi ait été transporté à l’hôpital le crâne éclaté par une balle tirée par un soldat israélien, elle s’oppose à ceux qui se trouvaient encore dans la maison de son cousin ; ils la bousculent, elle les bouscule aussi et ose gifler l’un d’eux. L’affaire aurait pu en rester là ; mais elle est arrêtée quatre jours plus tard. Présentée le 20 décembre devant un tribunal militaire israélien pour adultes (tribunaux qui de fait jugent aussi des enfants palestiniens à partir de 13 ans), douze chefs d’inculpation sont retenus contre Ahed Tamimi, notamment l’agression contre un soldat passible de sept ans de détention.

À ce jour elle est toujours incarcérée comme plus de 350 mineurs palestiniens dont certains condamnés à des peines très longues : Ahmad Manasrah, 14 ans, a été condamné à 12 années d’emprisonnement le 16 novembre 2016 ; la même semaine, Munther Abu Mayala, 15 ans et Mohamed Taha, 16 ans ont été condamnés à 11 ans de prison chacun. Au cours des dernières semaines, trois enfants ont été abattus par des snipers israéliens, un à Nabi Saleh, le deuxième à Gaza, le troisième à Naplouse, ils avaient 16 ans !

Khalida Jarrar, 54 ans, est une responsable nationale palestinienne, députée au Conseil Législatif Palestinien, présidente de la Commission des prisonniers et Vice-présidente du Bureau de l’association des droits de l’Homme Addameer de soutien aux prisonniers et de défense des Droits de l’Homme.

Aujourd’hui ce sont ses droits qui sont bafoués. Elle a été arrêtée par les soldats de l’armée d’occupation qui ont fait intrusion chez elle à El-Bireh le 2 juillet 2017 et elle est incarcérée depuis à la prison israélienne Hasharon, sans inculpation ni jugement, sous le coup d’ordonnances de détention administrative. Ces ordonnances sont renouvelables indéfiniment et s’appuient sur des « preuves secrètes » auxquelles ni les prisonniers ni leurs avocats n’ont accès. Nombre de Palestiniens ont passé plusieurs années en prison sous ce régime.

Deux autres femmes palestiniennes sont actuellement maintenues en détention administrative : Khadija al-Rubai 32 ans, de Yata, arrêtée le 9 octobre 2017 et Bushra al-Tawi, 24 ans d’Al-Bireh, arrêtée le 1er novembre 2017. Plus de 50 palestiniennes sont incarcérées après des jugements sommaires.

Salah Hamouri, 33 ans, est avocat et travaillait aussi pour l’association des droits de l’Homme Addameer. Né d’une mère française, professeur de français à Jérusalem et d’un père palestinien, restaurateur à Jérusalem Est, Salah a épousé une française, Elsa Lefort. Depuis décembre 2016, Elsa qui était salariée du Consulat Français, a été interdite de retour en Palestine. Elle était alors enceinte et a depuis donné naissance à un garçon qui ne peut donc vivre avec son père.

Salah a été arrêté à son domicile à Jérusalem-Est dans la nuit du 22 au 23 août 2017 et placé en détention administrative pour une période de six mois renouvelable indéfiniment sur décision de l’armée israélienne. Il serait soupçonné, sans preuves, d’être membre du Front populaire de libération de la Palestine, organisation jugée illégale par le gouvernement israélien. Salah Hamouri avait en effet déjà été arrêté en 2005 alors qu’il était jeune étudiant. Accusé après 3 ans de détention administrative, sur un dossier vide, de tentative d’assassinat sur un rabbin, il plaide coupable afin de diminuer de moitié la durée de la peine encourue ; condamné à sept ans de prison (au lieu de 14) il est libéré au bout de six ans lors de l’échange avec le soldat israélien Gilad Shalit.

Depuis son arrestation en août 2017, Salah Hamouri a été transféré le 31 décembre de la prison dans le désert du Néguev à celle de Megiddo près de Haïfa. L’administration pénitentiaire israélienne systématiquement confisque les centaines de lettres qui lui sont adressées.

https://mars-infos.org/rassemblement-po ... ation-2811


Nancy
Samedi 20 janvier 2018

Liberté pour tous les prisoniers politiques palestiniens

Liberté pour Ahed Tamimi, Salah Hamouri, Khalida Jarrar, Marwan Barghouti et tous les prisonniers politiques palestiniens !

Manifestons le samedi 20 janvier à 15h place Maginot à Nancy.

La décision du président Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d’Israël a encouragé le gouvernement d’extrême-droite israélien à réprimer sauvagement les justes manifestations de colère du peuple palestinien qui ont suivi. Depuis le 6 décembre, 13 Palestiniens ont été tués par l’armée israélienne, plus de 3000 ont été blessés et plus de 400 arrêtés.

Parmi ces derniers, la jeune Ahed Tamimi qui est devenue le symbole de la résistance pacifique à l’occupation. Elle rejoint les prisonniers politiques palestiniens qui sont maintenant plus de 6000. Parmi eux, Salah Hamouri, franco-palestinien, en détention administrative depuis plus de 4 mois (aucun motif ne lui a été communiqué et il n’a pas la possibilité de se défendre devant un tribunal), Khalida Jarrar, députée du parlement palestinien, dont la détention administrative vient d’être prolongée de 6 mois, et Marwan Barghouti, leader emblématique de la résistance palestinienne condamné à la prison à vie par Israël.

Plus que jamais, le peuple palestinien a besoin de notre solidarité. Il faut que sur Nancy, toutes les personnes et toutes les organisations attachées aux droits des peuples et aux droits de l’homme se rassemblent pour faire de la manifestation du samedi 20 janvier un succès.

https://manif-est.info/Liberte-pour-tou ... 0-378.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 24112
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Autres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 2 invités