inter-squats

inter-squats

Messagede Nico37 » 28 Nov 2008, 13:21

## ERREUR dans le précédent mail sur les dates pour cause de collusion, à moins de contrordre à donner vite de gens d'autres villes, les dates proposées seraient en fait les 24 et 25 janvier 2008. Vérifiez que ça le fait globalement par chez vous, histoire que l'on ne rechange pas 36 fois ou qu'on le fasse vite ##

salut, voici un appel de squatters et squatteuses de diverses villes à relayer par chez vous si vous en sentez la pertinence. (comme vous le verrez ci-dessous, les retours à ce propos sont à faire à l'adresse rencontres09@squat.net)

## Appel pour une intersquat nationale les 24 et 25 janvier 2009 ##

Intro sur la communication :

(il y a une version sommairement mise en page de l'appel sans le blabla d'intro en fichier joint)

Après des discussions de part et d'autres et pour laisser plus de temps pour se préparer, on propose que la rencontre intersquat se déroule les 24 et 25 janvier 09.

Cet appel n'est pas public mais est destiné à être relayé de proche en proche auprès des squats avec lesquels vous êtes en contact. La présence de divers lieux et collectifs tient au fait que
chacun-e se charge de le relayer. Dans un premier temps, des lieux de Grenoble, Lyon, Dijon, Nantes, Caen ont exprimé leur intérêt.
Des espaces dans d'autres villes ont commencé à en discuter et ça semblait donc suffisant pour commencer à organiser cette histoire et la relayer plus largement.

Au vu du nombre important de personnes sur squats-fr-discussion qui est une liste quasi-publique ou quasi n'importe qui peut s'inscrire et où plein de squats actuels ne sont de toutes façon pas inscrit, on s'est dit qu'il serait plus confortable de causer sur une liste à part de l'organisation de cette intersquat et de favoriser les rencontres de visu. Pour faire part de votre envie d'y participer, apporter des contenus, retours et critiques, vous pouvez envoyer un mail à rencontres09@squat.net. Pour
participer de plus près à l'organisation, vous pouvez aussi vous
inscrire sur la liste rencontres09@squat.net en en faisant la demande à cette adresse ou en allant faire une demande d'inscription directement là.

_____________

Face à l'arrivée en force depuis quelques mois de nouveaux modèles répressifs qui menacent l'avenir des squats, des squatters de diverses villes appellent à la tenue d'une intersquat nationale pour faire un état des lieux, s'inspirer des réponses élaborées ici et là et densifier les outils qui pourraient permettre de s'entraider d'un endroit à l'autre et de se proposer ou de penser des actions ensemble pour appuyer un front local particulier ou de manière décentralisée et coordonnée.

Si on peut considérer que l'avenir des squats va se jouer de manière primordiale dans des réponses politiques, voire juridiques et des alliances contextualisées et localisées, on peut imaginer qu'en ces temps menaçants, une intersquat nationale permette aussi de penser des stratégies et campagnes communes à une échelle extra-locale.

Cette proposition n'a pas pour but de renforcer une dynamique identitaire des "squats politiques" (catégorie de toute façon assez floue et hétéroclite). Elle part néanmoins du principe qu'une répression politique spécifique peut actuellement peser sur ce type de lieux. Nous espérons aussi qu'à partir de certaines grilles de lectures communes on puisse mieux imaginer comment peser
dans un front plus large de défense des occupations "sans droit ni titre" et se relier à d'autres gens et agitations, tout en mettant aussi en avant ce que l'on représente et sa spécificité, c'est-à-dire des espaces occupés qui se voient comme politiques, autogérés, autonomes, anticapitalistes et tutti quanti...

Le lieu de cet intersquat n'a pas encore été décidé. Il existe diverses possibilités, mais il a été proposé de privilégier une ville où, en dehors du temps de discussion, des renforts pourraient être utiles pour mener une initiative commune. En vue de faciliter son organisation, une liste provisoire a été créée pour échanger sur les contenus. Nous invitons les collectifs de diverses villes à se réunir en amont pour amener des contenus et propositions.
Il pourrait aussi être utile que les participant-e-s apportent les
jurisprudences positives qu'ils auraient pu obtenir localement. Des personnes ont aussi évoqué le souhait que le squat de A à Z puisse être révisé collectivement et que des changements puissent être apportés en fonction de situations nouvelles et de sa notoriété grandissante du coté des expulseurs.

Des squatters/squatteuses de diverses villes et campagnes.

# Quelques éléments d'analyse et de discussions possibles :

- nous faisons face depuis environ un an à une tendance plus fréquente et lourde qu'avant, surtout dans certaines villes, mais cela semble dépasser le contexte local, d'utilisation par les flics et propriétaires des pseudo "flagrant délit", "violation de domicile", et "dégradation de biens privés" pour expulser des squats sans passer par la case référé au tribunal d'instance et possibilités de délais. Même dans un cadre juridique, qui est de toute façon
là pour défendre la propriété privée, il s'agit de pratiques abusives et de contournements des dernières protections résiduelles de rapports de force antérieurs sur les questions de logement. Pour l'instant, ces pratiques aboutissent peu à des condamnations pénales réelles lors des procès, mais elles
permettent des expulsions immédiates et le fichage des squatters et squatteuses (d'ailleurs elles aboutissent souvent à des inculpations pour refus de fichage ADN).

- il est possible que cette évolution vers des expulsions plus immédiates et une "pénalisation" du squat (au sens où il était jusqu'à maintenant relativement rare que des squatters se retrouvent en pénal et que le squat restait le plus souvent une affaire d'expulsion, de délais et parfois de "dédommagements" traités dans le cadre de la juridiction civile) s'accentue et
même qu'elle soit, à un moment ou à un autre, appuyée par un changement formel dans la loi. A noter que des changements de loi en ce sens ont déjà été tentés plusieurs fois depuis 2001 et jusqu'à maintenant plus ou moins mis en déroute par des mobilisations de collectifs de droit au logement...). Il est possible
aussi que des formes de directives nationales du ministère de l'intérieur soient à l'origine de ces évolutions.

- dans le contexte actuel il n'est pas évident que cette tendance répressive s'amoindrisse. Les contre-attaques juridiques peuvent s'avérer longues et dures à mettre en place. Elles posent à juste titre problème politiquement si elles sont amenées comme un objectif en soi. Elles sont de toute façon faibles si elles ne sont pas accompagnées d'un rapport de force visible et public sur des
questions politiques. Du coté du rapport de force politique, cela dépend des villes et contextes locaux, mais il n'est malheureusement pas si courant que l'on arrive à mettre en place de grosses pressions sur les pouvoirs publics (qui représentent une bonne partie de nos propriétaires) et judiciaires. On a
d'autant plus de mal à le faire à une échelle nationale, échelle à laquelle se jouera éventuellement une partie de la bataille à venir.

- sans rentrer dans une légitimation de la loi, il peut paraître pertinent, dans le cadre d'une lutte plus large, d'oeuvrer à une contre-attaque juridique pour démontrer que là ou les flics, maires, propriétaires justifient l'expulsion par un "flagrant délit" ou une "violation de domicile", ils piétinent le cadre légal dont ils se servent par ailleurs pour légitimer leur action, et d'obtenir quelques jurisprudences sur ces questions. Peut-être que
gagner aussi sur ce terrain peut faire partie des appuis nécessaires pour renverser la vapeur.

- au-delà des histoires locales, il est assez probable qu'un des facteurs qui peut jouer vers une répression accentuée de nos lieux est la répression politique en oeuvre contre les milieux dits "anarcho-autonomes", et dont il est assez logique qu'elle vise des espaces inscrits dans des luttes et présentés de manière de plus en plus récurrente dans les rapports de flics ou de presse comme "lieux ressources" de milieux ciblés par la répression. Il semble important d'analyser cette situation nouvelle qui risque d'aller en s'amplifiant après le 11 novembre.

- en terme de rapport de force politique, et en temps de crise croissante du logement et de l'immobilier, le contexte paraît propice à parler de squats, de mal-logement, à développer des alliances entre squatters et mal-logé-e-s (que ça passe par des gens ou assos/collectifs plus ou moins reconnus), à imaginer
des formes de luttes sur ces questions qui sortent du ghetto squat politique et agrègent ainsi plus de forces et de sens. Cela n'a rien d'une perspective nouvelle, mais c'est une question qui semble remise sur le tapis avec une énergie croissante de divers cotés et dans diverses villes (Genève, Grenoble... et pas que) ces temps-ci. En période de remous et résistances forte autour des
sans-papiers, on pourrait d'ailleurs faire la même analyse sur les liens possibles entre "squats politiques" et "squats de sans-papiers" et la manière dont se développent des solidarités et batailles communes dans divers endroits (à Lyon par exemple).

- diverses batailles collectives sont en court pour faire face à ces nouvelles pratiques répressives, par exemple à Grenoble où les ouvertures et expulsions se multiplient depuis la rentrée. Leurs victoires peuvent s'avérer décisives pour l'avenir des squats un peu partout.
Nico37
 
Messages: 8478
Enregistré le: 15 Sep 2008, 09:49

inter-squats

Messagede K.O.A.L.A » 19 Déc 2012, 17:58

Lyon Festival inter-squat "Expulsion immédiate" du 19 au 23 décembre :
Image
En attendant la fin de leur monde, des alternatives sont toujours possibles : les réappropriations, auto-réductions, auto-gestions et réquisitions, sont pour beaucoup d´entre nous le seul moyen de ne pas crever la bouche ouverte dans une solitude individualiste.
POUR ARRÊTER DE SUBIR : RIEN À ATTENDRE, TOUT EST À PRENDRE
PROGRAMMATION
- MERCREDI 19
CHEZ RITA (Lyon 7e)
18h – VOIES SEXUELLES, VOIX DÉSIRANTES
Lecture, intervention, discussion autour de la revue anar­chiste RÉFRACTIONS d’automne 2012.
20H – BOUFFE APÉRO PRIX LIBRE
LA DÉPRAV’ (4e étage – Espace Queer/Transpédégouines)
21H - PROJECTION FEMINISTE, « BORN IN FLAMES »
+ BOOM !
- JEUDI 20
Toujours CHEZ RITA
14-18H : ATELIER VÉLO / Préparation de la Vélorution
18h : APÉRO BOUFFE PRIX LIBRE
PROJECTION ET DISCUSSIONS sur dif­fé­ren­tes luttes loca­les et les moyens d´action.
ATELIER D’ÉCRITURE ET LECTURE / Élaboration de tracts, affi­ches, ban­de­ro­les, pochoirs
- VENDREDI 21
(ENCORE) CHEZ RITA !
14-18H – ATELIER COUTURE / Costumes zom­bies
ATELIER DES CANULARS
20H - BOUFFE MAYA
DEBBIE DEBÔCHE
21H – CONCERT PUNK : Home Taping / Hors Service / Shoot The Dog / Next Exit
- SAMEDI 22
15H - VÉLORUTION / Place de la Comé­die, RDV en face de l´Opéra
et à VAISE :
19H - BOUFFE PIZZA PRIX LIBRE
22H – CONCERT PUNK : Savage Riposte / Les Konkasseurs / Panika / DIM / Missratched…
- DIMANCHE 23
au petit matin vers Vaise…
MARCHE DES ZOMBIES INSOMNIAQUES
ET À 12H AUX BARGES:
BOUFFE + PROJECTIONS TOUTE L´APRÈS-MIDI / Films d´anti­ci­pa­tion SF
Plus d’infos sur http://expulsionimmediate.noblogs.org/
Avatar de l’utilisateur-trice
K.O.A.L.A
 
Messages: 341
Enregistré le: 08 Sep 2012, 20:09

Re: inter-squats

Messagede Pïérô » 27 Jan 2014, 11:20

Festival intersquat « À l’aise Vaise »
du 29 janvier au 02 février à Lyon

Le festival « A l’aise Vaise », du 29 janvier au 02 février, est né de l’occupation d’un quartier de l’ouest Lyonnais par une bande de squatteur-euse-s réuni-e-s au détour de luttes sociales, de solidarité, de périodes de répression brutales ou d’amitiés indéfectibles.

Nous sommes des per­son­nes qui orga­ni­sons nos espa­ces de vie sur un désir commun d’entraide, et de soli­da­rité. Ce fes­ti­val, c’est pour nous l’occa­sion d’ouvrir nos lieux de vie à tous, pour échanger et par­ta­ger sur nos modes de vie, nos idées et nos envies. Ateliers, concerts, tables rondes, repas par­ta­gés, ou sim­ples bala­des, venez créer ensem­ble l’alter­na­tive ou sim­ple­ment célé­brer avec nous.
Nous sou­hai­tons également échanger à l’inter­na­tio­nale nos modes d’orga­ni­sa­tion et de défense dans un contexte d’asep­ti­sa­tion des gran­des villes ; avec l’arri­vée des « Grand Lyon », « Grand Paris », « Grand Toulouse » qui étendent le champ des dis­po­si­tifs de contrôle au quar­tiers popu­lai­res.
Ce fes­ti­val est auto­géré et par­ti­ci­pa­tif. Toute ini­tia­tive est la bien­ve­nue et trou­vera sa place dans la pro­gram­ma­tion.

Concerts : Hip-hop, open mic, electro, punk, rock festif.

Discussions/débats: « la révolution sera urbaine ou ne sera pas », le consentement dans les milieux alternatifs, histoire du cinéma, la défense juridique des squats présentée par un avocat.

Ateliers: permaculture, création de contes, écriture/slam/rap, ouverture de squats, fanzines, sécurité internet, récup cuisine collective, luminaire, atelier vélo, sérigraphie, pochoirs, tatouage, poterie, DIY…

Chantier collectif: Four à pain.

Kermesse, théâtre, projection de dessins animés, contes sous tipi, docus et films, espace avec des jeux de sociétés, chrisk, squatopoly et des espaces à votre disposition pour improviser des ateliers.


Infos et programme : http://festivalintersquat2014.wordpress.com/


Image
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: inter-squats

Messagede bipbip » 14 Mar 2015, 18:15

Festival intersquat
« Expulsion immédiate »
à Lyon du 20 au 28 Mars
( Activités, concerts, spectacles, projections...)

Fin mars c’est La fin de leur "trève hivernale", On s’attend à ce que le retour du printemps marque la reprise forcenée des expulsions. Le climat toujours plus répressif, à coup d’expulsions illégales, de peines démesurées, a montré leur acharnement à briser les initiatives qui leur échappent.

On n’ a pas dit notre dernier mot !

Une semaine de concerts, activités, ateliers, repas,rencontres et surprises
Dans les squats ; hors les murs ; dans la rue !


Image

Vendredi 20 :
A partir de 20H00 :
Boom de soutiens au habitant


Samedi 21 :
Dès l’après-midi
Concert sauvage Punk et Hip Hop quelque part dans Lyon :
- Cascarrabias (Punk Lyon)
- Zone Infinie (Punk St Etienne)
- SURPRISE
- Bloodia (Rap St Etienne)
- 01D (Rap Ain)
- SURPRISE
+ Infokiosque
+Freeshop/ troc : ramène des trucs pour t’en débarrasser,les échanger, ou/et sers toi pami une collec de merveilles sauvées des poubelles...


Dimanche 22 :
Olympique Underground à 15H00
Tournois Foot et Tennis !!


Lundi 23
** Repas **
- jeux de société, tournoi de coinche (ramène des jeux si tu veux !)
- tournoi street fighter 2 alpha + rétrogaming
- Création fanzine/bédé antigouleme crew

Mardi 24
- Tatouage
- Atelier Informatique
- Dépistage Rapide Sida/Hépatite
+ Repas


Mercredi 25
Tournoi de Basket (Olympic Undergound )
Petits et grands enfants :
- Kermesse : croquet, chamboultou, course en sac, parcours du combattant
- Papier maché
- Pinata
- Conte
- Projection pour les enfants / gouter
+Repas


Jeudi 26
Midi :
Food not cops Dans la rue : bouffe vegan a base de recup
+ Freeshop et Infokiosque
Après midi :
- Projections/discussions
Programme bientôt !
Suivie d’un Karaoké-chorale / Aérobic. (ramené ta tenue fluo !)


Vendredi 27 :
+ Ateliers partage de savoirs :
- Informatique
- Soudure plastique
- Forge
- Coiffure
- Soudure métal
- Sérigraphie a l’argile
- Fabrication machine à tatouer
- Initiation au romani

Autres propositions bienvenues (nous contacter) !
- Table de presse
Les ateliers peuvent se poursuivre sur le samedi
Soirée de soutien à On est pas des cadeaux à 20H00 !
L’émission TransPédéGouine et féministe de Lyon
Au programme :
*Infidel Castra*
Infidel Castra est issu de la scène trans/pédé/gouine toulousaine. Il
chante vraiment super bien des textes réalistes, critiques ou érotiques,
sur des sons électro-samplés vachement bons.
*Solo de Clowne proposé par Vernera Weranda*
Une conférence, « S’CON’SE FAIT RANCE », sur le sexe biologique femelle, du
clowne féministe totalement débordable. Wernera parcourt ses vérandas pour
faire l’éloge du Clitoris. L’organe de la volupté ignoré, insulté,
condamné, haché, stigmatisé, psychiatrisé... Heureusement vénéré par
Wernera Véranda.
Expo photo :
**/Facettes (photographies) par le Collectif Ombrella Mushroom**


Samedi 28 :
Aprèm :
- Foot ( Olympic Underground)
- Peinture, fresque, pochoirs
- Open Mic
Repas
Soirée Spectacles et concerts :
- Petra Pied de biche / Synth Cold (Amiens)
- "Dansmonje" solo de clown
" La clowne Foucade déboule sauvagement et enfourche son cheval pour se
mettre en quête d’enfance et d’enfants une heure durant.
La tendre pétocharde musclée, vive et virile, danse sur la grande tartine
de merde et de miel qu’est l’existence, crache ses frayeurs (de la vie, du
mariage, du jeu, de la mort, bref, de tout) et ses soifs (de vie, de
mariage, de jeu, de mort, bref, de tout). "
- Chaudiere. Rock Garage ( lyon )
- Les Kag : "Stress et paillettes" theatre musical burlesque
Dans une ambiance décadente, où les paillettes enrobent le stress, Cigarette pour le grain de voix, verre de vin rouge pour l’inspiration, abordons un sujet existentiel et contemporain : Réussir. Mais qu’est-ce que la réussite ? Et réussir à quoi ? Parlons-en !!!
- La Bête (Contorsion)
- Noisy Be ( Mix electro)
- ...

Y’aura aussi de l’initiation au systema (art martial russe), et sans doute quelques changements !!

Le programme sera dispo et mis à jour rapidement ici même sur Rebellyon.info !

Tout est à prix libre !
A tobien !!!!
All Power To The People & ACAB

Contact pour infos, adresses, propositions, demandes/ propositions d’hebergement...
expulsion-immediate@riseup.net

http://rebellyon.info/Festival-Expulsio ... du-21.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: inter-squats

Messagede bipbip » 21 Mar 2015, 12:30

Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: inter-squats

Messagede bipbip » 21 Avr 2015, 15:13

Kaunas (Lituanie): festival intersquat pour militant-e-s et squatteur-euse-s d’Europe centrale et de l’est, du 1er au 4 mai 2015

Kaunas Karnival – du 1er au 4 mai
Actions de rue, raves, ateliers, discussions


Le Kaunas Karnival est une pas-vraiment-fête-mais-pas-vraiment-conférence-non-plus. Les squatters, activistes politiques et toutes autres personnes radicales d’Europe de l’est (et d’ailleurs) sont invitées à participer à quatre jours d’actions de rue, de partage de savoirs et de construction de réseaux. Le but principal de ce rassemblement est d’échanger des connaissances entre collectifs Europe centrale et de l’est à propos d’actions radicales, comme la pratique du squat et l’organisation de mouvements, et d’établir une base commune pour de futures coopérations. Le programme du Kaunas Karnival est disponible ici, en anglais. Tout aura lieu à Kaunas, en Lituanie, entre le 1er et le 4 mai.

À PROPOS DE NOUS ET DE KAUNAS

Nous sommes un nouveau collectif autonome, “Egzilis” (“Exil”), basé à Kaunas. Nous avons ouvert notre premier centre social squatté en décembre 2014 et sommes motivé-e-s pour exproprier l’espace et forger des liens coopératifs avec d’autres collectifs à travers l’action, aussi bien de manière légère que sérieuse.

Nous pensons que Kaunas est un super endroit pour y tenir un Karnival parce que la ville est pleine de lieux vides. Environ un bâtiment sur dix est abandonné (du fait de l’émigration) et les tendances à la privatisation néo-libérale de l’espace s’intensifient sans cesse depuis la chute de l’Union soviétique, tendances qui sont confrontées à peu de résistance.
Une forme de résistance est née dans ces espaces vides, parfois en donnant lieu à des raves illégales, parfois à des occupations de maisons. Et ces espaces rassemblent progressivement des gens autour de l’idée du « droit à la ville« , du moins c’est ce que nous espérons.

ALORS, C’EST QUOI LE PROGRAMME ?

Notre vision du Karnival est un rassemblement de personnes radicales d’Europe de l’est plus des actions publiques dans la ville. Nous ferons de notre mieux pour héberger tout le monde et nous essayerons de couvrir les frais de voyage pour celles et ceux qui ont des difficultés économiques. En termes de contenu – des raves et des performances de rue auront lieu. L’autre partie du programme, concernant les présentations, les échanges de savoir, les ateliers et les discussions, nous attendons une participation active de chacun-e. Nous souhaitons que toute personne intéressée propose des ateliers, des lectures sur la pratique du squat, l’action publique, l’art public, l’organisation collective, les espaces politiques radicaux, etc. Plus il y aura de collectifs participant à la programmation, plus les « bénéfices » de chacun-e en termes de connaissances seront importants. Aussi – et c’est assez important – nous souhaitons la venue de (quelques) personnes qui ne seraient pas effrayées par l’idée de prendre les rues: bien que nous essayions de minimiser les risques de confrontation avec les autorités, et bien que toute participation sera volontaire, personne ne sait encore à quel point les choses qui se passeront seront excitantes…

CONTACT ET INSCRIPTION

Nous incitons les gens et les collectifs qui veulent participer à nous écrire (en lituanien ou en anglais) à cette adresse avant le 15 avril: kaunospiauda [at] riseup [point] net.
Dites-nous d’où vous venez, parlez-nous de vos activités, vos frais de voyages, vos propositions d’ateliers et de présentations, et toutes autres suggestions et idées seront également les bienvenues.

Le collectif “Egzilis”
Kaunas, Lituanie
https://egzilis.noblogs.org/

https://fr.squat.net/2015/04/01/kaunas- ... -mai-2015/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: inter-squats

Messagede Pïérô » 23 Avr 2015, 19:57

11e festival des ouvertures utiles

Paris, du 24 avril au 17 mai 2015


Image


Programme, infos : http://paris.intersquat.org/festival-ou ... e-edition/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22026
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: inter-squats

Messagede bipbip » 16 Avr 2017, 17:23

Toulouse mercredi 19 avril 2017

Appel à une nouvelle rencontre intersquat

La manif du 1er avril contre les expulsions et le mal logement a permis à plusieurs squats qui n’en avaient pas l’habitude de se réunir. La trêve hivernale est passée. C’est souvent une des périodes les plus difficiles pour les squateureuses ou locataires. Après la manif, réunissons à nouveau nos forces ! Alors rendez-vous le mercredi 19 avril à 18h au Centre Social Autogéré

C’est dans ce sens que nous appelons à nous rencontrer à nouveau, pour :
• faire un bilan post-manif et post-trève hivernale
• envisager d’autres cadres d’actions collectives, comme par exemple le partage d’outils, la mise-en-place d’un festival intersquat...
• créer et consolider nos liens

La solidarité est notre force !

https://iaata.info/Appel-a-intersquat-II-1986.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: inter-squats

Messagede bipbip » 17 Juin 2017, 13:49

Toulouse
Petit festival intersquat

Partant de l’envie de recréer du réseau entre les différentes manières d’occuper la ville, nous proposons une semaine d’activités et de rencontrse dans certains lieux occupés pour visibiliser nos espaces, nos luttes, nos pratiques. Des lieux expulsables demain, d’autres ouverts depuis 20 ans, certains en mixités choisies, des espaces d’activités, tandis que d’autres occupent la rue ... rendez vous du 18 au 25 juin, programme détaillé dans l’article !

Dimanche 18 : CSA, 15 rue roquelaine Journée autour des pratiques squats

14h : Atelier auto-archivage autour du squat
- réalisation d’une frise et d’une carte des squats toulousains d’hier et d’aujourd’hui
- atelier d’écriture
- auto-archivage : ramenez vos tracts, photos, rendu de procès, souvenirs...
accompagné d’un gouter et de jeux pour enfants

16h : discussion en petit et grand groupe
Squatter : entre nécéssité et outils politique, comment penser nos pratiques face à la libéralisation du logement et à la récupération fasciste du squat ?

19h : Repas suivi d’un documentaire

Lundi 19 : La relâche à la chapelle de 18h à 22h :

Repas solidaire des collectifs Lascrosse/CREA + info kiosk + docu sonore sur la Chapelle+table de collectifs

Mardi 20 : Les Pieuvres, 23bis rue Perbosc, repas de quartier et vide grenier

RDV à partir de 15h : vide-grenier suivi d’un repas partagé dans la rue avec le voisinage.

Jeudi 22 : Kapilo : projection plein air le soir (infos à suivre)

Vendredi 23 : Soirée de l’assemblée des Minimes

A l’initiative de l’assemblée des Minimes formée contre la loi travail, des pizzas à partager ainsi que des discussions autour de la question du dispositif "voisins vigilants". C’est à partir de 19h sur la place du Marché aux Cochons Occupons l’espace public. Contre un quartier sous-surveillance un quartier de solidarité.

Samedi 24 : l’Obs, 87 rue 10 avril

A partir de 14h : journée tatouage perçage (à confirmer), atelier médic, atelier autour de l’hygiène du taouage, atelier labo photo, atelier sérigraphie.... (certains ateliers seront en mixité choisies meufs-TPG)

19h : cantine végan, boom des familles bar à coktail (en mixité)

L’argent récolté ira en soutien à des anarchistes italien.ne.s incarcéré.e.s à Turin

Dimanche 25 ; Cugnaux et La chapelle

Cugnaux, 49 rue de cugnaux à partir de 13h :

Nous vous accueillons dans notre lieu d’habitation, pour vous proposer une agréable journée d’ateliers et festivité.

atelier menuiserie, atelier réparation vélo, atelier sculpture, atelier écriture

Dans la soirée : théâtre et concert

Sur place et durant la journée, il y aura des plats fraichement préparés a prix libre accompagnes de boissons alcoolises ou non disponibles a prix fixe. Le lieu est ouvert à tous et toutes, les activités et spectacles sont autant a destination des plus jeunes que de leurs parents

La chapelle

Repas partagé dans la rue de Grèce + jeux pour tout-e-s + "spectacle de la femme canon" (théâtre de rue)

aucun comportement raciste, sexiste ou lgbtqiphobe ne seront tolérés

https://iaata.info/Petit-festival-intersquat-2115.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: inter-squats

Messagede bipbip » 22 Mar 2018, 23:48

Festival intersquat grenoblois du 24 mars au 1 avril 2018

Image

Une répression qui s’intensifie depuis un an.

Le squat s’inscrit dans des pratiques illégalistes (mais légitime) et nous ne sommes pas naïfs au point d’ignorer que l’État et ses institutions protègent la propriété privée, on remarque depuis un an une recrudescence de la répression sur les squatteur·euse·s s’affichant politiquement. Plus de cinquante gardes à vue, un nombre incalculable d’expulsions illégales, des procédures accélérées et parfois antonyme d’expulsion, des campements, détruit des coupures de fluides pendant l’hiver… tous ces actes nous laissent penser qu’il y a réellement de la part de la préfecture et des mairies une volonté coordonnée de tuer le mouvement squat dans son ensemble.

Ces politiques ne sont pas isolées, elles font écho à d’autre pratiques répressives dans toutes les métropoles françaises. À Paris, des squatteurs se sont vue emprisonner avec comme chefs d’inculpation fallacieux : cambriolages, violation de domiciles…

Nous pensons qu’une lame de fond vise à faire cesser ces pratiques jugées trop subversives dans un contexte de répression sociale.

La répression d’un mouvement politique radical est une chose cependant celle-ci s’inscrit plus globalement dans des politiques anti-pauvres, notamment pour celles et ceux n’ayant pas les moyens, ni la bonne couleur de peau. Celle-ci est beaucoup plus intense et reste pourtant invisible.

Le squat est une pratique politique attaquée.

Dans plusieurs pays européens les gouvernements bafouent les droits les plus fondamentaux du logement et d’accès à une vie décente en pondant des lois rendant illégale toutes formes d’organisation et de vie jugées marginales. Notamment en Angleterre, en Belgique, au Pays bas et en Allemagne il est devenu délictueux de squatter des bâtiments laissés à l’abandon. Le pouvoir du capital à désormais acté sa volonté d’en finir avec des pratiques qu’il considère maintenant comme inadmissibles pour le maintien de sa croissance. L’urbanisme et l’habitat devenant un enjeu crucial dans la relance de l’économie après les crises répétées du crédit et de l’immobilier, il faut stigmatiser ces troubles-fête : les squatteur·euse·s. Pour justifier une répression grandissante on sépare médiatiquement l’ivraie du bon grain : méchant·e·s squatteur·euse·s anarchistes à éliminer contre gentils squatteur·euse·s conventionnables. Dans cette contre-information médiatique ils veulent ne faire perdurer qu’une parure de squatteur·euse·s bien gentil·le·s et pas trop réfractaires aux politiques publiques et normalisatrices. Quant aux autres, ces méchants anti-tout, seul le combat les fera exister, les politiques leurs promettant l’oubli, le bannissement, les procès à répétition et l’épuisement comme unique horizon.

Dommages collatéraux des attaques capitalistes, les squatteur·euse·s et autres indigent·e·s vivant d’une manière jugée « hors norme » paient le prix cher ne serait-ce que par le fait d’encore vouloir vivre librement et de manière choisie sans avoir à attendre une retraite qui n’arrivera jamais. Et même si en tant que mouvement radical nous disparaissons, tant que des logements vides serviront la spéculation il y aura toujours des gens pour les squatter.

Ce festival est une manière de dépasser le stade de la plainte et de l’indignation afin d’assumer nos idées, recréer des liens entre nous, et se renforcer. Mais c’est aussi l’occasion rêvée pour refaire des jonctions entre nos envies et attentes radicales. On pourrait espérer que cette semaine sera l’occasion de tisser des amitiés avec d’autres personnes engagées dans d’autres luttes, des personnes autant balayées que nous (sinon plus) par le système.


Le programme

- Cantines et infokiosque au 38 et sur le campus ! le 26 mars 2018
- Expo, film, discussion, repas, spectacle à Ahwahnee le 27 mars 2018
- Zone de grat’, jeux et bouffe vegan le 28 mars 2018
- Conférence de presse, pizza et film à la Disqueuz le 29 mars 2018
- Soirée Rap - Quand tout l’monde dort tranquille dans les banlieues dortoirs au 38 le 31 mars 2018
- Brunch et chansons à Ahwahnee le 1 avril 2018

détailes programme : https://grenoble.indymedia.org/2018-03- ... noblois-du
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: inter-squats

Messagede bipbip » 04 Oct 2018, 18:22

Bruxelles: festival du Coucou Puissant, du 4 au 14 octobre 2018

Dans ce contexte urbain « questionnant » (révoltant ?), oscillant entre gros projets dévastateurs (la Marina du Canal, Tour et Taxis, etc.) qui mettent au ban les Bruxellois les plus démunis, entre les tentatives multiples de la part des autorités pour détricoter le mouvement des occupations (loi anti squat apparentée au bâton, institutionnalisation des occupations synonyme de carottes), un certain nombre de lieux ont décidé d’organiser un festival inter-occupation.

Le festival du Coucou Puissant aura lieu du jeudi 4 au dimanche 14 octobre. Plein d’activités en tous genres seront proposées durant ces 11 jours dans différents lieux occupés. Allant de concerts, tables d’hôtes, projections, conférences, etc., le fil conducteur de cet évènement s’articule autour de ce contexte inquiétant que connaissent le squat et l’occupation à Bruxelles ou ailleurs. Des discussions et des espaces pour réfléchir et expliquer ce qui se passe dans notre ville seront prévues. Au-delà de ça, le but est de se rencontrer, de montrer nos lieux, d’expliquer ce qu’on fait.

En espérant vous voir nombreux pour cette première édition!

Le site web :
https://festival-du-coucou-puissant.site123.me/


https://fr.squat.net/2018/09/27/bruxell ... -puissant/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 34111
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05


Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité