Droit au logement, luttes...dans le 92

Re: Droit au logement, luttes...dans le 92

Messagede Pïérô » 24 Oct 2015, 15:12

Occupation de la mairie de Neuilly ! Stop aux expulsions ! RELOGEZ !
(23 octobre)
http://droitaulogement.org/2015/10/occu ... xpulsions/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...dans le 92

Messagede bipbip » 29 Sep 2016, 15:32

Boulogne-Billancourt (92): grève des résidents du foyer Coallia

Coallia et le gouvernement continuent leurs politiques de démembrement des solidarités au sein des foyers de travailleurs migrants en supprimant les espaces collectifs. À Boulogne-Billancourt, Coallia a envoyé les flics pour fermer la cuisine. Les résident.e.s sont en grève et appellent à venir les soutenir lors d’un rassemblement devant la mairie et au tribunal où comparaissent les cuisinières.

Les résidents du foyer Boulogne (rue Nationale et quai Stalingrad) sont en grève et appellent à un rassemblement jeudi 29 septembre à partir de 16h devant la mairie de Boulogne.

Les résidents sont très en colère suite à l’intervention de la police le 24 mai qui, à la demande du gestionnaire Coallia, a brutalement fermé leur cuisine collective rue Nationale, ouverte depuis 40 ans.
Au lieu de se concerter avec les résidents, Coallia a envoyé 6 cars de police qui ont encerclé le foyer pour fermer la cuisine. Lors de cette opération la police a jeté la nourriture, un coût pas négligeable pour les résidents. Ce sont des travailleurs qui se lèvent très tôt et souvent rentrent tard.

Une cuisine collective est essentielle pour eux. Et la solidarité entre les résidents est primordiale !

Les résidents ne comprennent pas pourquoi ils n’ont eu aucune notification du service d’hygiène. Au contraire, comme convenu lors du dernier conseil de concertation le 31 mars, Coallia a fourni la peinture pour la cuisine le 17 mai et les résidents étaient d’accord pour prendre en charge la main d’œuvre. Coallia devait nettoyer les hottes le 23 mai. Au lieu de cela Coallia a envoyé la police pour fermer la cuisine ! En plus les cuisinières doivent paraître devant le Tribunal pour travail dissimulé.

Rendez-vous :
• le 29 septembre à 16h, mairie de Boulogne-Billancourt, 26 avenue André Morizet, métro Marcel Sembat (ligne 9)
• le 3 octobre à 13h30 au TGI de Nanterre, 17e chambre correctionnelle pour soutenir les cuisinières

https://fr.squat.net/2016/09/28/boulogn ... more-34618
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30473
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes...dans le 92

Messagede Pïérô » 14 Mar 2017, 02:39

Les Agnettes: une lutte victorieuse !

Gennevilliers 92, Société du Grand Paris :
Les locataires du 11-21 rue des Agnettes ont gagné !


En 2015, lors d’une réunion publique, les locataires des Agnettes apprennent que leur immeuble de 92 logements où certains vivent depuis plus de 40 ans va être détruit pour faire une gare de la ligne 15 !
Et lorsque les premières propositions de relogement arrivent, leur surprise est encore plus grande : les loyers sont en hausse, et souvent multipliés par 2.
Très vite, les locataires s’organisent et créent une association. Après plusieurs rendez vous avec le bailleur, l’office municipal, OPH de Gennevilliers, les négociations s’enlisent. Ils doivent accepter les relogements où être expulsés avant septembre 2017

Ils décident alors de s’affilier à DAL HLM en novembre 2016, puis manifestent tous ensemble et interpellent le maire, pour demander :
– leur relogement au même prix au m2 de tous les locataires, dans le quartier.
– le relogement des décohabitants (enfants majeurs).

Les négociations sont réouvertes, et après plusieurs réunions et mobilisations des locataires, l’OPH de Gennevilliers, la Mairie de Gennevilliers, valident les revendications en janvier.
Le maire pousse la Société du Grand Paris (SGP) à financer la différence entre le loyer initial et le loyer de relogement, comme dans les opérations ANRU.

L’OPH accepte de reloger les décohabitants.

Aujourd’hui, ces engagements sont confirmés par écrit par la SGP et la charte de relogement signée par la Mairie et l’OPH de Gennevilliers.


Cette victoire emblématique compte, dans le contexte actuel de spéculation intensive en proche banlieue et d’éviction des classes populaires et de découragement des locataires HLM.

C’est la preuve qu’ils peuvent gagner, s’ils sont organisés et déterminés !

L’augmentation des loyers et le relogement loin de son quartier ce n’est pas une fatalité !


Voir le film “L’aventure de l’association 11-21 Agnettes à Gennevilliers, 92:




https://www.droitaulogement.org/2017/03/agnettes/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...dans le 92

Messagede Pïérô » 28 Avr 2018, 02:36

Comité DAL HLM Louis Calmel – Gennevilliers – Les locataires mobilisés contre le déconventionnement



Mercredi 11 avril, le comité DAL HLM des locataires Louis Calmel à Gennevilliers a manifesté devant le siège de leur bailleur IN’LI à La Défense.

Les locataires de ces immeubles de 182 logements, anciennement RRP, Résidences de Régions Parisiennes, ont appris le déconventionnement de leurs logements et en conséquence, la demande de leur bailleur de signer un nouveau bail prévoyant une lourde augmentation de loyer.

Les locataires, dont la plupart ont été relogés par le 1% patronal, Action Logement, dans ces logements sociaux voient aujourd’hui leur statut de locataire privatisé et doivent assumer une augmentation de loyer pouvant dépasser 200€ par mois.

La résiliation par le bailleur de la convention APL, qui le liait à l’Etat et faisait de ces logements des logements sociaux, a une autre conséquence, le risque de vente des logements à la découpe ou en bloc. Ce risque est d’autant plus important qu’IN’LI, filiale d’Action logement présidée par Benoist Apparu, a pour vocation de gérer et construire des logements intermédiaires financés par la vente de logements.

De plus, ces immeubles sont situés à face à l’emplacement de la future gare du Grand Paris, IN’LI a donc un intérêt spéculatif certain dans cette opération !

Les locataires qui refusent la proposition de nouveau bail et l’augmentation d’environ 7€ à 11€ le m2 sont au fur et à mesure assignés au Tribunal !

Les locataires, organisés en comité DAL HLM de locataires, sont venus manifester mercredi 11 avril devant le siège du bailleur. Une délégation a été reçue par la direction d’IN’LI pour lui remettre la pétition signée par la majorité des locataires contre la hausse des loyers et le changement de bail ainsi que pour dénoncer le traitement des locataires et le manque d’entretien des immeubles.

Au cours de cette réunion, IN’LI s’est engagé à :
• Rencontrer les locataires à Gennevilliers pour faire le point sur les problèmes (ascenseurs en panne, portes qui ne ferment pas, malfaçons dans la pose des fenêtres…) et y remédier. Une première réunion a déjà eu lieu.
• Prévoir des aménagements pour les signatures de nouveaux baux, limiter au cas par cas les augmentations de loyers en fonction de la situation
• Limiter la vente de logements aux seuls locataires en place ou aux logements vides

Mais IN’LI refuse de revenir sur le déconventionnement !

Face à la mobilisation des locataires, IN’LI fait donc quelques concessions mais refuse de renoncer à son opération spéculative.

Les locataires ont donc annoncé que la lutte continue !


https://www.droitaulogement.org/2018/04 ... ionnement/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21646
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...dans le 92

Messagede bipbip » 21 Mai 2018, 15:22

Occupation à Malakoff

Suite à l’occupation des locaux de l’ancienne Sécu (11, rue Jean Moulin), les occupants ont été délogés par la police et deux personnes ont été emmenées au commissariat de Vanves.

Occupation de l’ancienne Sécurité sociale à Malakoff (11, rue Jean Moulin - métro Etienne Dolet, ligne 13).

Communiqué des occupant-e-s :

Dimanche 20 mai 2018 - Cette nuit encore, des milliers de personnes ont dormi dans la rue dont 26 000 rien qu’en Île-de-France : notre pays compte officiellement 3,5 millions de personnes mal-logées.
En même temps, on ne compte plus les logements et les bureaux vacants...
Depuis quelques jours, ue vingtaine de personnes ont élu domicile au 11 rue Jean Moulin, à Malakoff.
Un lieu symbolique puisqu’il s’agit des locaux de la Sécurité sociale, vides depuios des années.
Nous occupons ce bâtiment pour affirmer une évidence :
« Plus personne à la rue ! »
Nous comptons sur votre soutien. Venez nous rencontrer, ce matin, il y a même du café !


https://paris-luttes.info/occupation-en ... koff-10291
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 30473
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Précédente

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité