Droit au logement, luttes...Grenoble et (38)

Re: Droit au logement, luttes...Grenoble et (38)

Messagede bipbip » 14 Juin 2018, 14:08

Après midi festive pour défendre nos logements !

Samedi 16 juin 2018
à 16h, Au pied du 20 galerie de l’Arlequin à Grenoble

Les locataires du 10/20 galerie de l’Arlequin invitent les 2092 personnes signataires de la pétition à une après‐midi festive et de rencontres. Invitation à une après midi festive le samedi 16 juin 2018 à partir de 16h dans le parc de la Villeneuve, derrière le 20 galerie de l’Arlequin.
Nous fêterons l’imposition d’un débat au conseil municipal concernant la démolition ou non du 20 galerie de l’Arlequin.
Ce sera aussi l’occasion de discuter ensemble aux attaques massives contre le logement (loi ELAN, baisse des APL, spéculation immobilière et foncière, programme de rénovation urbaine, etc.)

Mal-logés, sans logement, propriétaires, locataires, défendons nos logements !

Courriel : droitaulogement@gmail.com
Facebook : Droit au logement 38
Téléphone : 06 41 30 55 18

Image

https://grenoble.indymedia.org/2018-06- ... stive-pour
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Droit au logement, luttes...Grenoble et (38)

Messagede bipbip » 20 Juin 2018, 19:59

Appel à défendre le Patio Solidaire

Vendredi 22 juin 2018 à 8h30, Le Patio Solidaire

Nous ne savons pas quel sort sera réservé au Patio après le 30 juin, puisque nous restons sans réponse de la Présidence de l’Université... La menace d’une expulsion est présente !

Nous nous donnons rendez-vous vendredi 22 juin à 8h30 au Patio pour marcher ensemble vers le Conseil d’Administration, où la question sera débattue. Nous nous y rassemblerons pour le petit-déjeuner, intervenir à l’assemblée, y présenter nos revendications et montrer que nous sommes unis quoi qu’il advienne autour du Patio solidaire !

« Appel à défendre le Patio Solidaire »

Depuis le 5 décembre 2017, le Patio Solidaire est occupé par une soixantaine de personnes prises dans des situations administratives diverses. La majorité de ses habitant.e.s sont en situation de demande d’asile. Légalement, l’Etat doit leur fournir un hébergement. Ce qu’il ne fait que rarement. La plupart sont aussi concernées par les procédures de Dublin. Le ministère de l’Interieur cherche à les déporter vers les premiers pays par lesquels elles sont entrées en Europe (souvent l’Italie). Ces pays sont les seuls où leur demande d’asile peut-être étudiée.

Le Patio Solidaire est un ancien laboratoire de droit au coeur du campus. Autogéré, il est progressivement devenu un espace de vie, d’échanges et de rencontres entre étudiant.e.s, enseignant.e.s, activistes, chercheur.e.s, habitant.e.s du Patio, de Grenoble, de Saint Martin d’Hères et au-delà, en exil ou non.

Mi-mars, une lettre était envoyée au Président de l’Université, au Vice-président en charge de la Recherche et à l’ensemble des membres du Conseil d’administration (CA). Elle revenait sur la richesse des liens tissés au Patio et la diversité des activités qui s’y sont déployées (formations mutuelles, recherches collectives, ateliers artistiques, sorties culturelles, organisation d’évènements publics...). Un ouvrage collectif est même issu d’une de ces rencontres et sera bientôt publié. Il est intitulé "Le bureau des dépositions. Angle de transformation des politiques migratoires et des Etats-Nations capitalistes". La lettre proposait le vote d’une motion qui viserait à maintenir le Patio et améliorer les conditions d’hébergement et de vie jusqu’à l’ouverture d’un nouveau lieu d’habitation et de travail sur le campus selon des modalités à discuter collectivement.

Le 23 mars, une délégation du Patio intervenait donc au CA pour exposer la situation et les revendications des habitant.e.s. Le CA votait finalement, à l’unanimité, "la prolongation de l’hébergement transitoire des migrants jusqu’au 30 juin 2018 accompagnée de la poursuite des démarches visant à aboutir à leur relogement".

Aujourd’hui, nous sommes à une semaine de cette échéance du 30 juin et l’équipe présidentielle ne répond plus à nos sollicitations. Le 6 mai, nous répondions au Directeur Général des Services, Joris Benelle, suite à sa demande d’intervention des services techniques pour des prélèvements d’amiante. Dans cette réponse, nous nous inquiétions déjà de l’absence d’avancées concernant le relogement des habitant.e.s et la relocalisation du Patio dans un bâtiment plus adapté. Le 5 juin, nous écrivions au Président de l’UGA pour le rencontrer et discuter des engagements pris fin mars. Ces messages sont restés sans réponse.

Au delà du 30 juin, nous ne savons pas quel sort sera reservé au Patio par une équipe présidentielle qui fait la sourde oreille. Nous nous donnons rendez-vous vendredi 22 juin à 8h30 au Patio pour marcher ensemble vers le Conseil d’Administration. Nous nous y rassemblerons pour petit-déjeuner, intervenir à l’assemblée, y présenter nos revendications et interpeler l’équipe présidentielle pour obtenir des engagements fermes.

Puis, dès samedi 23, rendez-vous au Patio à partir de 15h pour fêter les 6 mois de vie du Patio avec des conférences-débats, repas et concerts. Enfin, le lendemain, un tournoi de foot est organisé à partir de 13h.

M. le Président, soyez innovant ! Inventons avec le Patio le lieu d’une Université-Monde solidaire, Et pas celui de la répression d’une experience humaine et politique unique !

Face à la menace d’une possible expulsion du Patio Solidaire, nous invitons tous les soutiens, toutes celles et ceux qui souhaitent se solidariser auprès de ses habitant. e. s, à rejoindre les dates suivantes :

22 juin, 8h30 au Patio : Petit-déjeuner au Conseil d’Adminsitration de l’Université. 23 juin, à partir de 15h au Patio : Conférence, repas, concert ! 24 juin, à 12h au Patio : Tournoi de foot 29 juin, à partir de 20h au 38 rue d’Alembert : Soirée de soutien, théâtre, repas, concert 30 juin, à 15h au Patio : Rassemblement contre l’expulsion !

L’adresse : 1041 Rue des Résidents, 38400 Saint-Martin-d’Hères. (Tram B et C, arrêt Condillac-Université.


https://grenoble.indymedia.org/2018-06- ... e-le-Patio
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Droit au logement, luttes...Grenoble et (38)

Messagede bipbip » 09 Juil 2018, 14:34

Défendons les logements sociaux

lundi 9 juillet 2018 à 17h, Mairie de Grenoble

Après une tentative plutôt vaine de débat que le collectif contre les démolitions imposées à Villeneuve a faite au conseil municipal du 18 juin, la mobilisation contre les destructions de logements sociaux imposées par l’ANRU ne s’arrêtera pas.

Nous avons, entre autres, entrepris 3 recours en justice pour :

- Obtenir que ce bailleur la SCIC honore son engagement ’rétribué’ de 2013, auprès de la ville, de réhabiliter cet immeuble qu’elle venait alors d’acheter

- Dénoncer l’absence de contrôle sur la concertation réglementaire (registre officiel non disponible au Patio..) et le mépris des préconisations de la Loi Lamy..

- Obtenir la négociation d’une authentique charte de relogement avec l’association des résidents du 10/20 au lieu de ce protocole imposé laissant les locataires démunis face à un responsable administratif.

Nous souhaitons aussi faire encore pression sur les élus grenoblois au cours du conseil municipal de ce lundi 9 juillet avant les dernières tractations possibles à Paris ce mercredi 11 juillet. Nous appelons à un rassemblement devant la mairie dès 17H pour qu’ils sachent que nous attendons qu’ils négocient, au moins, un moratoire sur les opérations de réhabilitations de l’immeuble du 10/20 Arlequin. VENEZ NOMBREUX.

André Béranger ...Pour l’association des résidents du 10/20 Arlequin, le DAL 38 et le collectif contre les démolitions imposées

PS : merci à ceux qui ont déjà contribué financièrement auprès du DAL 38 assemblée des mal logés

https://grenoble.indymedia.org/2018-07- ... ts-sociaux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Droit au logement, luttes...Grenoble et (38)

Messagede Pïérô » 26 Aoû 2018, 11:48

Squat à Grenoble : l’occupation d’une agence GEG par Droit au logement stoppée par la police

REPORTAGE – Pendant que l’« Université d’été rebelle et solidaire des mouvements sociaux et citoyens » bat son plein à Grenoble, la police a été envoyée, ce vendredi 24 août au soir, pour stopper une action de soutien à des familles vivant dans un squat sans électricité depuis le 14 août. Sollicités par les militants pour dialoguer, Eric Piolle, le maire de Grenoble, et Vincent Fristot, président de GEG et adjoint à l’urbanisme, sont restés aux abonnés absents durant les quatre heures de mobilisation.

Afin d’obtenir rapidement le rétablissement de l’électricité pour le squat de la rue Jay occupé par des familles, une quarantaine de militants de l’association Droit au logement (Dal) et divers collectifs ont décidé, ce vendredi 24 août, d’occuper l’agence de Gaz Électricité de Grenoble, située place Docteur Martin.

La situation de la trentaine des personnes qui habitent dans ce squat depuis deux ans est connue de la mairie de Grenoble. Sans emploi, sans ressources, ces familles n’ont pas les moyens d’honorer leurs factures d’électricité. Problème : quelqu’un doit bien payer la note… Qui alors ?

Selon le Dal, c’est à la Ville, en partenariat avec la Métropole et l’État de mettre la main à la poche. « Ce sont des familles qui devraient être dans un hébergement d’urgence, argumente Alice, militante de l’association. Mais c’est parce qu’elles n’en ont pas qu’elles se retrouvent dans un squat depuis deux ans. Leur payer l’électricité reviendra de toute façon beaucoup moins cher que de leur payer des nuits à l’hôtel ou de CHRS [Centres d’hébergement et de réinsertion sociale, ndlr] », plaide-t-elle.

... https://www.placegrenet.fr/2018/08/25/s ... ice/204137
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...Grenoble et (38)

Messagede Pïérô » 31 Aoû 2018, 11:43

GRENOBLE – Coupure d’électricité au 6 rue Jay, occupation GEG et suites

Après une occupation de quatre heures trente des locaux de GEG pour obtenir le rétablissement de l’électricité et un rendez-vous avec Vincent Fristot, président de GEG et élu municipal à l’énergie, les occupant.e.s du 6 rue Jay, soutenues par le DAL38 et de nombreuses personnes et organisations solidaires venues des universités d’été des mouvements sociaux, ont été évacuées par la police.

M. Fristot et M. Piolle étaient au courant de cette occupation, mais ont préféré faire intervenir la police que d’accorder un rendez-vous pour trouver une solution à ces familles qui vivent dans le noir depuis le 14 août, sans non plus de possibilité de se faire à manger.

Le combat continuera tant qu’il n’y aura pas de rétablissement électrique, car il n’y a aucun autre choix: les occupant.e.s, dont aucun.e n’a l’autorisation de travailler, n’ayant pas d’argent, un remboursement de la dette contractée est impossible.

... https://www.droitaulogement.org/2018/08 ... e-jay-geg/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 22012
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes...Grenoble et (38)

Messagede bipbip » 20 Sep 2018, 19:58

Grenoble: occupation de la permanence parlementaire de La République En Marche

Le DAL 38 a participé à l’occupation de la permanence parlementaire des députés En Marche Olivier Véran et Émilie Chalas, à Grenoble en Isère, pour protester contre les mesures anti-pauvres, anti locataires, anti-squats de la loi ELAN, qui peut être validée cet après-midi par la commission mixte paritaire. En plus du dispositif anti-squat qui criminalise les personnes occupant les logements vides pour se mettre à l’abri et leur expulsion immédiate, en l’état des débats, la loi ELAN précarise durement les locataires du privé, aggrave l’accès au logement des personnes en situation de handicap, rétablit les sanctions financières contre les locataires, autorise la destruction sans jugement des maisons dans les quartiers informels en Guyane et à Mayotte. Elle permet d’expulser plus rapidement les familles endettées les moins riches ou lorsque l’un de ses membres consomme des stupéfiants, elle marchandise le logement social et vient servir la vénalité des spéculateurs et les intérêts des investisseurs et des grands propriétaires…

Malgré notre insistance, au téléphone, ni Olivier Véran ni Émilie Chalas n’ont souhaité appeler les parlementaires de la Commission Mixte Paritaire pour soient retirées ces mesures anti-pauvres. Sous pression de la police appelée en renfort, l’occupation de la permanence a pris fin à midi.

Nous continuerons le combat, et appelons à la tenue d’un front uni contre les expulsions, en prévision des nouvelles expulsions à prévoir si cette loi est acceptée.

Nous soutenons le rassemblement devant le Sénat appelé [entre autres] par Droit Au Logement, au moment de la tenue de la commission mixte paritaire.

Le DAL38


https://fr.squat.net/2018/09/19/grenobl ... en-marche/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Re: Droit au logement, luttes...Grenoble et (38)

Messagede bipbip » 23 Sep 2018, 13:38

Création d’un Front grenoblois contre les expulsions

Vendredi 28 septembre à 18h à la maison des habitants Abbaye de Grenoble (1 place de la Commune de 1871), l’association Droit Au Logement Isère organise une réunion pour la création d’un Front contre les expulsions dans l’agglomération grenobloise.

Pourquoi ce Front ? Voici le texte d’appel :

"Nos conditions de vie et de travail se dégradent, il est de plus en plus dur de faire face à la fin du mois. On sait que ça ne va pas aller en s’améliorant.

La loi Elan va déclencher une avalanche d’expulsions, alors qu’il y en a déjà de plus en plus chaque année et que nous avons du mal, chacun de notre côté, à les empêcher.

Nous refusons de céder au désespoir et à la fatalité, mais voulons au contraire :

- S’organiser ensemble pour empêcher concrètement les expulsions
- Obliger les pouvoirs publics à arrêter de mettre des personnes à la rue, mais plutôt à les reloger.

Toutes et tous concerné.es, nous voulons constituer un large front contre les expulsions à Grenoble et environs."

Pour plus d’infos : 06 41 30 55 18 ou droitaulogement (at) gresille.org

Rappelons que mardi 18 septembre devant la Préfecture de l’Isère, un rassemblement s’est tenu contre la loi Élan, contre la criminalisation des habitant-e-s sans titre, l’ouverture d’un sous-marché du logement, les expulsions facilitées et la déstructuration du logement social.

... https://cric-grenoble.info/infos-locale ... lsions-725
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 33983
Enregistré le: 10 Fév 2011, 09:05

Précédente

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité