Droit au logement, luttes... à Paris

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 10 Jan 2017, 02:48

Pic de froid: l'Hôtel-Dieu ouvre des places aux sans-abri

Paris (AFP) - L'Assistance publique - Hôpitaux de paris (AP-HP) a annoncé samedi soir ouvrir, "sans attendre le déclenchement du plan grand froid", des places d'hébergement d'urgence à l'Hôtel-Dieu à Paris, après une action menée dans l'après-midi par l'association Droit au Logement (DAL).

"Dans le cadre du plan grand froid, l?Hôtel-Dieu réserve des espaces pour l?accueil des publics sans abri. Sans attendre le déclenchement de ce plan, il a été décidé -en accord avec le Préfet de la Région Ile-de-France- d?ouvrir par anticipation des places d?hébergement d?urgence, au rez-de-chaussée de l?Hôtel-Dieu", précise un communiqué de l'AP-HP.

Ces places d?hébergement d?urgence "seront affectées par le 115 - Samu social de Paris" et "disposent d?un accès différencié, ce qui permet de ne pas perturber le bon fonctionnement de l?hôpital et de continuer à accueillir des patients dans de bonnes conditions", ajoute-t-on.

Dans l'après-midi, plusieurs dizaines de sans-abri et des militants du DAL ont investi une aile désaffectée de l'Hôpital parisien, a constaté une journaliste de l'AFP. "Y en a marre des souris et des cafards (...), y en a marre de vos promesses", criaient les manifestants.

Dans cette ailée désaffectée "il y a encore des lits, l'électricité, il suffit de tourner les boutons, pour mettre le chauffage, de façon à pouvoir accueillir les sans-abri", qui sont "dans la rue par milliers et pour la moitié d'entre eux refusés au 115 (numéro d'urgence destiné aux SDF, ndlr) puisqu'il n'y a pas de place", a déclaré à la presse le porte-parole du DAL, Jean-Baptiste Eyraud.

... https://fr.news.yahoo.com/pic-froid-lh% ... 22447.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 13 Jan 2017, 23:24

DAL – HOTEL-DIEU : accord conclu !

Hôtel-Dieu : une première victoire !

L’accord prévoyant le relogement dans un délai d’un an de 100 ménages, prioritaires DALO, parmi lesquels les 28 ménages hébergés en urgence à l’Hôtel-Dieu de Paris à la suite de l’occupation/réquisition d’une aile du plus ancien hôpital de France (7e siècle), a été conclu cet après-midi.

Les sans logis de l’Hôtel-Dieu seront orientés rapidement vers des hébergements stables en vue de leur relogement. L’aile Saint-Côme de l’Hôtel-Dieu adaptée pour l’occasion en CHU (centre d’hébergement d’urgence, géré par l’association Aurore) et sera ouverte jusqu’au printemps.

DAL et les familles en lutte remercient tout ceux et celles qui les ont soutenus, permettant ainsi de déboucher sur cette victoire concrète.
Le combat continue pour la réquisition/mobilisation en faveur des sans-logis avant la prochaine vague de froid, des places désaffectées à l’Hôtel-Dieu, et dans les nombreux hôpitaux partout en France touchés par une brutale restructuration.

http://www.droitaulogement.org/2017/01/ ... otel-dieu/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 13 Jan 2017, 23:30

Paris, samedi 14 janvier2017

Marche Dans la rue on meurt … Un toit c’est la loi !

Rassemblement à 15h à l’Hôtel de Ville

Un toit c’est la loi !

La loi prévoit que toute personne sans logis en situation de détresse doit être hébergée, puis orientée vers un relogement, un hébergement stable ou une structure de soin. L’État, et les départements pour les mineurs et les familles avec enfants, bafouent ce droit à l’accueil.
Malgré l’augmentation des moyens financiers de l’Etat, de plus en plus de femmes, d’enfants, de personnes âgées, de personnes malades ou en souffrance mentale sont laissées à la rue. Où on meurt à petit feu : 15 ans d’espérance de vie pour un sans abri, âge moyen de décès 45 ans.

Logement : c’est la crise !

En effet, il y a de plus en plus de sans logis, conséquence de la cherté des loyers et de la spéculation immobilière (par exemple le projet « Cœur de Paris » sur l’Ile de la Cité), de la hausse des expulsions, de l’insuffisance de HLM, du chômage et de la baisse des APL et des revenus des locataires ou des accédants … mais aussi des guerres militaires ou économiques, ou du dérèglement climatique.
L’occupation de l’Hôtel-Dieu à Paris samedi dernier par des sans logis, a permis de mettre à l’abri immédiatement 50 personnes, qui ont fait des demandes de logement social, qui pour la plupart ont un emploi.
A Toulouse, mercredi un pavillon de l’hôpital La Grave a été occupé par 70 sans logis DAL. Il y a des solutions immédiates, il faut agir !

Le mot hôpital, vient du mot “hospitalité” :

La plupart des salles sont vides à l’Hôtel-Dieu. Cet hôpital historique et prestigieux est menacé. C’est le cas pour d’autres hôpitaux en Ile-de-France, et dans tout le pays, car le secteur santé subit une restructuration brutale, comme tous les services publics.
Notre pays compte 2,9 millions de logements vacants (900 000 de plus en 10 ans), 5 millions de m2 de locaux et de logements publics souvent chauffés, sans compter les bureaux vides !
Ces « vacants » publics comme ceux des grandes entreprises ou des riches propriétaires doivent être mis à disposition ou réquisitionnés pour accueillir les sans logis, français, immigrés, réfugiées, avec ou sans papier ! …

Marchons ensemble samedi :
– Ouverture des salles vides de l’hôtel Dieu, et rétablissement des activités médicales pour tous !
– Abandon du projet « cœur de Paris » qui transforme l’Ile de la cité en parc à touristes de luxe !
– Mobilisation /réquisition des locaux vacants des hôpitaux en Ile-de-France et dans tout le pays, et des logements vides publics ou détenus par de grands propriétaires !
– Encadrement à la baisse des loyers et des charges, et arrêt des expulsions sans relogement !
– Respect du droit à l’hébergement et de la loi DALO !
– Réalisation massive de logements sociaux avec hausse du financement ! …

Le projet « Cœur de Paris », vise à privatiser l’Ile de la cité pour en faire un parc à touristes, avec commerce et hôtels de luxe, grâce au déménagement du palais de justice, de la préfecture de police et la dévitalisation de l’hôtel Dieu … voir http://www.missioniledelacite.paris/les ... s-a-venir/ ou http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/A-Paris-u ... ite-833143

1ers signataires : DAL, CGT Paris, US Solidaires, AFVS, Amelior (BiffinEs), APEIS, Bagagérue, CGT Chômeurs, Christianisme social Paname Banlieue, COPAF, CRLDHT, FTCR, LDH, MNCP, Sang pour Sans, Stop Précarité, SUD Santé Sociaux, …
Avec le soutien de : EELV IdF, Ensemble !, PCF 75, PG …


https://www.facebook.com/events/459856984402954/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede bipbip » 16 Jan 2017, 16:48

Manifestation à Paris à l’appel de l’association Droit au logement
« Un toit, c’est la loi », c’est derrière ce slogan que les 200 manifestants rassemblés devant l'Hotel de ville de Paris ont défilé samedi 14 janvier à l’appel de l’association Droit au Logement. Alors qu’une nouvelle vague de froid est attendue la semaine prochaine sur la capitale, le DAL dénonce toujours l’inaction des pouvoirs publics concernant la réquisition des logements vacants.
... http://www.rfi.fr/france/20170115-franc ... 2017-01-14


Retour sur...
Manifestation pour les sans-logis

Quelques photos (Jean Claude SAGET) de la manifestation du 14 janvier 2017 à Paris
https://www.solidaires.org/Manifestatio ... sans-logis
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede bipbip » 03 Mar 2017, 21:19

Samedi 4 mars 2017

Journée « solidarité logement »

journée conviviale et solidaire de débat et d'échange pour connaitre les réseaux d'aide au logement, les alternatives existantes et construire une solidarité logement locale et globale

Nous organisons une journée "solidarité logement" le samedi 4 mars de 15h à 22h sur la place de la République. Les autres Nuit Debout ont été contactées pour proposer, si elles le souhaitent, de rendre cet évènement national en participant dans leur lieux!

Cette journée a pour but de connaitre et échanger, avec l'ouverture d'une place publique, sur le travail des collectifs agissant et des alternatives (squatt, ZAD...). Nous la poursuivrons par un débat visant à étendre le réseau de solidarité logement par la connaissance des alternatives existantes. Nous aurons aussi des moments festifs et conviviaux avec la cantine gratuite, les dons de vêtements et produits d'hygiène, la mise en place de l'arbre des propositions, un concert.

Liste des participant.e.s en cours de construction, n'hésitez pas à en contacter de votre côté!
• vélorution SDF
• association Share
• Appuii
• Juien Gouesse
• Pas sans nous
• Un chez soi d'abord
• Nuit Debout Nantes

Pour nous proposer une intervention ou tout autre format qui vous paraitra pertinent sur ce sujet : faitesladignite@gmail.com

Et si vous connaissez des musiciens qui ont envie de soutenir la journée, proposez-leur de venir jouer sur place!
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 06 Mar 2017, 09:14

Un promoteur demande 2,7 millions d’€ au DAL et à 2 militants de Jeudi Noir – PROCÈS lundi 6 mars matin

Un promoteur réclame 2,7 millions d’euros
au DAL et à 2 militants de Jeudi Noir …
Procès lundi 6 mars


PROCÈS LUNDI 6 MARS
Rassemblement de soutien à 9 h
devant le palais de Justice – métro Cité


Depuis 4 ans, un promoteur espagnol réclame au DAL et à 2 militants de Jeudi Noir 2,7 millions d’euros pour un prétendu préjudice, à la suite de l’occupation par des sans logis du 2 rue Valenciennes Paris 10e, vide depuis plusieurs années.

L’audience se tiendra lundi 6 mars, à 10h30, à la 4e chambre civile du TGI de paris.

Les exigences judiciaires de ce promoteur, qui a fait fait fortune pendant les années d’intense spéculation immobilière en Espagne qui avait précipité des centaines de milliers de familles espagnoles dans le surendettement et plongé le pays dans la récession, sont restées les même depuis quatre ans

Pourtant ce promoteur a revendu en 2015 cet immeuble 2 fois plus cher qu’il ne l’avait acquis en 2004 via une société hollandaise créée pour placer ses profits.

Non content de sa transaction ce promoteur a poursuivi sa procédure. Il y a donc une volonté manifeste de tenter de couler le DAL et de sanctionner deux membres de Jeudi Noir, alors que ni les uns ni les autres n’y ont habité, ou n’y ont exercé d’activité, hormis de soutenir les occupants sans toit, qui s’étaient organiser pour occuper cet immeuble vacant début janvier 2013 et y vivre.

Cette lutte a porté ses fruits puisque la plupart des occupants initiaux qui le souhaitaient a été relogée en HLM, et le site sera transformé en logements sociaux.

Un toit c’est un droit !
Halte à la spéculation et aux spéculateurs !


https://www.droitaulogement.org/2017/03 ... enciennes/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 31 Mar 2017, 10:35

Arrêt des expulsions, baisse des loyers, un toit pour tou-te-s!

Manifestons samedi 1er avril - 15h à République

Le 1er avril annonce le retour menaçant des expulsions sans relogement pour plus de 130 000 locataires du privé comme en HLM qui ont reçu un jugement d'expulsion. Un triste record. La situation des locataires se dégrade rapidement, sous l'effet de la hausse des loyers, des charges, et de la baisse des allocations logement … Cette date annonce aussi la fermeture inacceptable de milliers de place d'hébergement d'urgence, ainsi que des centaines de milliers de coupures d'énergie

La crise du logement s'est aggravée, les locataires de moins en moins riches doivent se serrer la ceinture pour ne pas «crever sur un trottoir», sacrifier des dépenses de santé, de chauffage, pour payer le loyer …

Non à la marchandisation du logement !

Plutôt que de loger mieux et moins cher la population, suspendre les expulsions sans relogement, reloger les prioritaires DALO menacés, plusieurs candidats à l'élection présidentielle s'attaquent dans leur programme au droit à un logement stable, au maintien dans les lieux en HLM et veulent accélérer les expulsions.

Pourtant les profits dans le secteur immobilier et locatif privé ont explosé depuis 2000, la spéculation immobilière se déchaîne grâce au soutien des politiques publiques d'urbanisme locales et nationales, faisant flamber les prix dans les villes et les quartiers populaires (métropoles, Grand Paris, ANRU …). Mais les profiteurs du logement en veulent toujours plus, c'est pourquoi il faut les combattre.

La marchandisation du logement social menace aussi les locataires, encourageant la vente, la "valorisation du patrimoine", la construction de HLM par des promoteurs privés, la destruction des quartiers populaires, et des profits mirobolants.

Nous appelons à manifester le 1er avril tous ensemble, « pour nos droits et contre leurs privilèges » :
• Arret des expulsions, des fermetures des places d'hébergement, des coupures d'énergie et d'eau !
• Baisse des loyers et des charges, hausse des APL, généralisation immédiate de l'encadrement des loyers validé par le Conseil d'État. !
• Construction de 200 000 logements sociaux à loyers abordables par an, y compris dans les villes riches (Loi SRU), renforcement de l'entretien, de la réhabilitation et du financement des HLM (1%, Livret A, aides à la pierre, affectation du foncier et du bâti public…)
• Application et renforcement des droits (Réquisition, loi DALO, droit à l'hébergement, loi ALUR, …) pour tous : locataires, mal-logés, sans-logis, réfugiés, résidents de foyers, jeunes …
• Taxation des profits et des transactions speculatives, arrêt des cadeaux fiscaux aux investisseurs et aux riches et des politiques d'urbanisme spéculatives !
• Inscription du droit au logement dans la constitution

Premiers signataires :

Plate forme logement des mouvements sociaux, AFVS, Bagagérue, CGT Indecosa, CGT, CNAFAL, COPAF, CSF, DAL, SUD Santé sociaux …


https://www.droitaulogement.org/2017/03/1eravril17/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 27 Avr 2017, 07:40

Paris – Raffut des mal logés samedi 29 avril

Samedi 29 avril à Paris RdV à 8h
angle place des Ternes/bd de Courcelles
Métro Ternes (ligne 2)

Les mal logés et les sans logis, avec la « fanfare invisible », de nombreuses casseroles, sifflets et autres instruments, organisent un RAFFUT entre les 2 tours des élections présidentielles, pour chauffer les oreilles aux finalistes…

Vous êtes invités avec votre instrument le plus bruyant (cuivre, sifflet, crécelle, casserole, percussion, Vuvuzela…) a rejoindre le raffut pour dénoncer :
• Le programme xénophobe de la candidate du FN, à proximité de son QG de campagne (pas de demande de délégation)
• Le programme libéral du candidat de “En marche” (remise en cause de l’encadrement des loyers, développement du bail précaire, accélération de l’épuration sociale des quartiers populaires…) également sous les fenêtres de son QG de campagne.

Venez avec votre instrument bruyant, et exigeons :
• Un logement stable et décent, pour tous-tes !
• Droit au logement dans la constitution !
• Respect de la loi DALO et du droit à l’hébergement !
• Encadrement et baisse des loyers et des charges !
• Pas d’expulsions : relogement !
•Réquisition des logements vacants !
• 200 000 vrais logements sociaux par an !
• Stop marchandisation des HLM !
• Stop épuration sociale des quartiers populaires !
• Taxation de la spéculation et des loyers chers …

Le RAFFUT est une mode de manifestation développé par le syndicat des locataires de la Seine, 1er mouvement organisé de locataires et de mal logés avant la guerre de 14-18.
Il s’agissait de se faire entendre dans les quartiers populaires à l’occasion des déménagements à la cloche de bois des locataires en difficulté, mais aussi dans les quartiers riches pour porter les revendications du mouvement.

A l’appel de (1ers signataires): Fédération Droit Au Logement, DAL Paris et environs, DAL HLM, COPAF, MNCP, …

https://www.droitaulogement.org/2017/04/raffut/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 07 Juin 2017, 08:37

DALO : la ville de Paris ne veut pas appliquer la loi

1 – DALO : la ville de Paris doit respecter la loi !
2 – Le guichet central des demandeurs HLM ferme le 9 juin


Point presse mercredi 7 juin à 11h parvis de l’hôtel de ville
(question posée au Conseil de Paris)

Le maire et les bailleurs sociaux doivent réservés 25% au prioritaires DALO selon la Loi égalité citoyenneté du 27 janvier 2017. Cette disposition est d’application immédiate et ne nécessite aucun décret.
Or la Mairie de Paris et Paris Habitat, refusent tout simplement de se plier à cette nouvelle obligation avant fin 2017 ou début 2018 !
Depuis janvier, plusieurs centaines de prioritaires DALO supplémentaires auraient pu être relogés, mais manifestement les acteurs de l’attribution HLM ne sont pas du même avis …

Le DAL a aussi demandé une révision de la cotation de la demande, constatant que 44% des bénéficiaires d’une attribution HLM en 2015 ont moins de 10 points, tandis que ceux qui ont plus de 30 points n’ont obtenu que 27 % des attributions, pourtant ils sont les plus mal lotis … De plus être prioritaire DALO n’est toujours pas pris en compte dans la cotation.
On relève également une hausse des loyers HLM à la relocation, ce qui entraine mécaniquement une hausse des loyers des HLM proposés. Le gel des loyers devrait aussi s’appliquer aux HLM ..
La Loi égalité citoyenneté rend obligatoire le calcul du loyer net et du taux d’effort net, permettant de prendre en compte les allocations logement le mieux possible pour les ménages modestes.

Fermeture du guichet de demande HLM central à compter du 9 juin:
Les sans logis et les banlieusards ne pourront plus déposer de demande HLM directement au guichet, et devront faire une demande de RV par internet à une mairie d’arrondissement… un nouvel obstacle pour les non initiés à l’informatique et les analphabètes … Cette mesure introduit une discrimination .
Le DAL demande que l’accès au guichet en mairie d’arrondissement ne soit pas conditionné à une demande de RV préalable

C’est pourquoi des mal logés et des sans logis prioritaires DALO organisent un Point presse sur le parvis de l’hôtel de Ville de Paris , mercredi 7 juin à partir de 11h.


https://www.droitaulogement.org/2017/06 ... er-la-loi/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 25 Juin 2017, 10:38

Poursuites contre un militant du DAL Paris le 27 juin

SIMON, militant de DAL Paris et environs est convoqué en “garde à vue”

Mardi 27 juin au commissariat, 27 Bd Bourdon 75004
M° Bastille ou Quai de la Rapée
Rassemblement de soutien sur place, à partir de 10h


Simon L. militant du DAL est convoqué pour une garde à vue, mardi prochain, pour avoir participé, avec 150 personnes et le DAL, à l’occupation pendant quelques heures du pavillon de l’arsenal, visant à dénoncer le refus de la ville de Paris de se mettre en conformité avec la loi Egalité et Citoyenneté, notamment en réservant 25%, de ses droits de réservation aux prioritaires DALO, mesure d’application immédiate.

Il est “mis en cause des faits présumés de violence volontaires en réunion”, lors de l’entrée dans le pavillon de l’arsenal, choisi car il accueil des expositions à la gloire de l’urbanisme de la municipalité.

Or toutes les personnes présentes peuvent le certifier : il n’y a pas eu de violences lors de la pénétration dans le pavillon de l’arsenal, comme des centaines de fois lors d’actions similaires avec le DAL.
Simon est un militant profondément non violent et tout ceux qui le connaissent l’attestent.

Droit Au Logement et ses militant-e-s ont connu de nombreuses tentatives de criminalisation, qui ont systématiquement échoué.

Dernières en date, les militants du DAL Bordeaux ont été relaxés après un long marathon judiciaire https://www.droitaulogement.org/2017/03/relaxedal33/ , et le promoteur espagnol qui réclamait 2,7 millions d’euros au DAL a perdu son procès https://www.droitaulogement.org/2017/05 ... enciennes/

Cette nouvelle tentative de criminalisation confirme le climat répressif actuel.

Soyons nombreux pour accompagner Simon L. jusqu’à sa libération devant le commissariat mardi prochain, et exiger sa relaxe immédiat !!


https://www.droitaulogement.org/2017/06/gav-27juin17/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede bipbip » 20 Juil 2017, 17:30

Paris 2024: pour tous sauf pour les mal-logés ?

#Paris2024, l’épreuve de lutte commence maintenant: 70 mal-logés ont manifesté ce 28 juin devant l’exposition « Paris, 1924 », organisée à l’Hôtel de Ville dans le cadre de la candidature de Paris aux Jeux Olympiques.

Aux yeux d’Anne Hidalgo, les Parisiens qui revendiquent leurs droits sont une tâche sur la carte postale, on nous a donc envoyé la police comme seul interlocuteur.
Demandeurs de logement parisiens, nous aimerions avoir la possibilité de nous réjouir tout autant que nos élus de cette candidature et des Jeux. Mais il n’y a aucune métropole au monde où les Jeux Olympiques n’ont pas créé plus d’inégalités urbaines.

Pour le moment, et dans un contexte de grave crise du logement dans la capitale, rien n’indique que ce sera différent ici : notamment, parce que le Village Olympique sera construit dans l’Est parisien et en petite couronne, que la zone va donc attirer les investisseurs immobiliers privés dans les prochaines années. Le blocage des loyers du privé dans la capitale est bien peu contraignant et soumis à des dérogations importantes, il n’empêchera pas une restructuration urbaine globale au détriment des plus modestes.

D’ailleurs ces investisseurs ne cachent pas leurs appétits et leur ambition : le cabinet de conseil prestigieux JLL a déjà réalisé une étude où il prévoit des augmentations d’au moins mille euros le m2 à la vente sur les quartiers concernés, et un doublement du parc de bureaux.
Certes à la Ville de Paris, on annonce « 3000 nouveaux logements » dont « une part sociale ». Mais combien en tout, et s’agira-t-il de logements très sociaux ou de PLS, inaccessibles à 70% des mal-logés parisiens ? Faute de réels engagements, la réalité risque de se résumer à quelques centaines de vrais HLM au mieux, qui ne compenseront pas, ne serait-ce que les effets de la hausse des loyers sur la seule zone du Village Olympique.

... https://fr.squat.net/2017/07/02/paris-2 ... mal-loges/
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 24 Nov 2017, 13:51

DAL : gymnase Roquépine, Paris 8e occupé – Le froid arrive, #OnSMetAuChaud

Le Froid arrive, #OnSMetAuChaud
Occupation du gymnase Roquépine, proche de l’Élysée
18 rue Roquépine Paris 8e


Depuis 14h15, environ 150 personnes (dont une vingtaine d’enfants) sans logis sans abri, mal logées, prioritaires DALO ou DAHO, ont investi le gymnase Roquépine, de la Ville de Paris, dans le 8e arrondissement, à proximité de l’Élysée avec :

• De nombreux sans logis de Paris et de la banlieue, prioritaires DALO ou DAHO et/ou à bas revenu en attente d’un relogement HLM
• les 5 sans abris du 48 rue de la République à St-Denis en attente d’un “rehébergement” (avec le soutien de l’association des victimes du 48 République) suite à l’assaut antiterroriste du RAID, le 17-11-2015
• Des sans-abri du 30 rue Gambetta à Montreuil, expulsés illégalement par la Ville le 6-10-17 et dormant depuis sur le trottoir devant le bâtiment, sans même un hébergement.

Nous interpellons particulièrement l’État pour demander le respect et la bonne application des droits et des lois qui protégent les sans logis à la rue ou – hébergés précairement – les mal logés en surpeuplement ou exploités, les habitants menacés d’expulsion … à savoir :
– Le droit à l’hébergement (article L 345-2-1 et 2-2 du code de la santé et de l’action sociale) pour tous et sans condition
– Le Droit à l’hébergement opposable (DAHO)
– Le Droit au logement opposable (DALO)
– le Droit de réquisition

Nous demandons l’application immédiate des mesures contenues dans la loi égalité citoyenneté les concernant :
– Mobilisation de 25% des attributions du maire et de chaque bailleur pour reloger les prioritaires DALO
– Attribution d’un quart des logements sociaux au quartile le moins riches de demandeurs HLM
– respect de la prise en compte du “taux d’effort net” dans le calcul des ressources par les commissions d’attribution HLM
– La publication de la circulaire rédigée sur ces questions , en attente d’être publiée depuis 5 mois

Nous resterons dans le gymnase jusqu’à :
– Des solutions d’hébergement pour les 30 et quelques sans abris, qui participent (notamment St Denis et montreuil) à cette occupation
– Un RV avec la Ville de Paris pour le respect de la loi égalité citoyenneté (mobilisation du quart des droits de réservation et de la ville et de ses bailleurs sociaux pour les DALO …)

Cette action inaugure la campagne #OnSMetAuChaud alors que l’hiver commence à se faire sentir
Le DAL apporte son soutien aux luttes des sans toit et des associations qui les soutiennent , comme par exemple à marseille ou une église du centre a été occupée par une quarantaine de mineurs isolés à la rue

D’autres actions suivront tout au long des prochaines semaines !

Un toit c’est un droit !


https://www.droitaulogement.org/2017/11 ... roquepine/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 25 Nov 2017, 21:29

Gymnase Roquépine : les sans abris sont hébergés jusqu’à leur relogement

Gymnase Roquépine : les sans abris sont hébergés

La préfecture de région s’engage à les héberger jusqu’à leur relogement
Le gymnase est libéré depuis vendredi en fin d’après-midi


Les 45 personnes sans-abris du gymnase, les 5 “deshébergés” de l’assaut à St Denis et les 25 expulsés illégalement à Montreuil 30 av. Gambetta, ont tous et toutes un hébergement, jusqu’à leur relogement pour les prioritaires DALO, actuels ou futurs, s’ils déposent une demande et sont reconnus prioritaires par la commission DALO.

Le rapprochement des hébergés très éloignés, particulièrement les familles avec enfants, sera effectué à partir de lundi.

Le combat continue pour les familles DALO (mal logées ou déjà hébergées), qui ont participé à l’occupation et que la Préfecture a finalement refusé, contre toute attente, d’inclure dans un processus d’hébergement.

Le gymnase Roquépine avait été occupé mercredi 22 novembre à 14h30, à proximité de l’Élysée, dans le 8e arrondissement de Paris, pour lancer la campagne #OnSMetAuChaud et afin d’obtenir :

– Un hébergement pour les sans logis du gymnase jusqu’à leur relogement
– Le respect du Droit à l’hébergement pour toute personnes sans abri dès cet hiver selon la promesse du Président Macron,
– Le relogement des mal logés participant à l’action
– Une réunion avec la ville de Paris

Cette réunion se tiendra jeudi prochain à l’hôtel de Ville notamment sur la question du relogement des mal logés et des hébergés parisien du gymnase et la mise en oeuvre de la loi Egalité et Citoyenneté.

La lutte continue pour :
– Le droit au logement décent, stable et accessible pour tous et toutes, dont ceux du gymnase,
– Le respect et l’application de la loi DALO de la loi de réquisition, dont les mesures de la loi Egalité et Citoyenneté du 27-1-2017,
– Le rétablissement et le maintien des APL,
– La production massive de vrais logements sociaux,
– La baisse des loyers et la taxation de la spéculation immobilière.

Un toit c’est un droit !


https://www.droitaulogement.org/2017/11 ... sheberges/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede Pïérô » 21 Déc 2017, 21:15

Noël des sans logis, des mal logés et des locataires – Paris: rdv le 25 décembre à 15h

Noël des sans logis, des mal logés et des locataires

Lundi 25 décembre de 15 à 17h
Sortie du métro Varenne

M. MACRON a dit le 27 juillet 2017 « je ne veux plus d’ici la fin de l’année, avoir des femmes et des hommes dans les rues, dans les bois ou perdus ». A la veille de Noël les sans abris n’ont jamais été aussi nombreux.

Mais il n’avait pas prévenu qu’il enverrait la police dans les foyers d’hébergement et les hôtels, ni qu’il mettrait en place une mortelle répression aux frontières de la France et de l’Europe … Pour faire des économies et donner des gages aux xénophobes ?

Il n’avait pas dit qu’il retirerait 5€ aux 5,2 millions de locataires percevant l’APL, dès octobre, puis 10 euros en moyenne en 2018 car elles sont gelées, ni qu’elles pourraient diminuer à tout moment … pour aider les millionnaires et créer pour les députés une aide au logement mensuelle de 1200€ par mois[1] ?

Il n’avait pas dit qu’il dépouillerait les HLM de 1,5 milliards d’euros par an, via un mécanisme instituant de nouvelles discriminations contre ceux qui perçoivent l’APL[2], qu’ils soient locataires du parc social ou qu’ils soient candidats à un HLM. C’est aussi un mécanisme le délabrement des quartiers populaires HLM …
Pour les abandonner à leur sort, laisser la place aux promoteurs, décider une saignée supplémentaire en 2021, quitte à livrer les logements sociaux et leurs locataires aux marchés privés ? …

Il n’avait pas prévenu que le bail mobilité serait étendu sans condition de statut (formation, mission professionnelle ponctuelle). Il projette de faciliter sa généralisation progressive, sur une part de plus en plus élevée du parc locatif privé.
Non le droit à un logement stable n’est pas un privilège, alors que les expulsions, la précarité et la pauvreté gagnent du terrain…

Et qu’en est-il de la circulaire d’application sur les améliorations de la loi DALO apportées par la loi Égalité et Citoyenneté. Rédigée début juillet, validée par le comité de suivi, publication promise par le ministère du Logement. Des remises en cause sont-elles envisagées ?

Et l’encadrement des loyers, aujourd’hui totalement inappliqué, comme la loi de réquisition ?

Il n’avait pas dit que d’autres régressions sociales, sous couvert de « changement »,nous attendent dans la loi logement, à l’encontre des droits des sans abris, des mal logés, des locataires et du logement social qui permet de les loger.

Noël 2017 sera donc un Noël de combat !

· Sapin et décorations de circonstances
· Goûter pour les enfants, musique, spectacle
· Cadeaux d’actualité à M. MÉZARD et M. DENORMANDIE
· Avec la participation de Marina VLADY et des personnalités et mouvements solidaires, de sans logis, de mal logés, de locataires …


[1] Les questeurs de l’assemblée nationale (LREM) ont institué le 12 décembre, une aide de 1200€ par mois pour aider les députés à se loger (hormis ceux des circonscriptions parisiennes et de petite couronne). Cette nouvelle APL – Allocation Parlementaire Logement – pourra même être augmentée si elle ne suffisait pas à payer la totalité du loyer, sur une autre enveloppe du budget des députés, l’IRFM (indemnité représentative de frais de mandat). Le 21 décembre, l’assemblée adoptant la LFI 2018 a donc voté à la fois les coupes sur les APL HLM et la création de cette “allocation parlementaire logement”. A moins que les parlementaires ne décident de chacun redistribuer 5 euros à 240 allocataire, ou mieux encore, refusent de voter ce budget qui décidément ponctionne les plus pauvre et aide les riches.

[2]Afin de réduire d’1,5 milliard ses dépenses d’APL, le gouvernement impose à partir de 2018 la RLS (réduction de loyer de solidarité) aux bailleurs sociaux : il diminue l’APL de 480 à 1500€ par an (suivant la composition familiale et la localisation) pour chaque allocataire HLM, et impose au bailleur social de baisser d’autant le loyer. En conséquence, les HLM perdent 1,5 milliard d’euros, les allocataires ne gagnent rien sauf une dégradation de leur cadre de vie … et les millionnaires payent moins d’impôts.

Evénement Facebook: https://www.facebook.com/events/535586290133308/


https://www.droitaulogement.org/2017/12/noel2017/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21217
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Droit au logement, luttes... à Paris

Messagede bipbip » 23 Déc 2017, 22:23

« A la veille de noël, les sans-abris n’ont jamais été aussi nombreux »

La loi de finances prévoyant une baisse des aides au logement pour les plus modestes a été adoptée le 21 décembre à l’Assemblée nationale. Parallèlement, l’accès aux hébergements d’urgence pour les personnes migrantes à la rue est menacé. « A la veille de noël, les sans-abris n’ont jamais été aussi nombreux », s’insurge l’association Droit au logement qui critique aussi la création d’une aide au logement de 1200 euros par mois pour les députés. « Noël 2017 sera un noël de combat », prévient l’association qui organise, le 25 décembre à Paris, un noël des sans logis, des mal logés et des locataires.

... https://www.bastamag.net/A-la-veille-de ... i-nombreux
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 27118
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

PrécédenteSuivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité