Recensement des logements vides

Recensement des logements vides

Messagede Béatrice » 09 Nov 2012, 21:37

DAL ( Droit Au Logement ) a entamé une campagne de recensement de logements et d'immeubles vacants :

Réquisition, DALO, Droit au logement dans la constitution … Ça commence à bouge

Image

Posted on octobre 28, 2012 by admin

La marche des réquisitions de samedi 27 octobre, s’est conclue avec la réception, par Cécile Duflot d’une délégation du DAL, dont des Sans logis, avec des représentants de la “plate forme des logement des mouvements sociaux” et du “115 juridique.org” (RESF, Solidaire, Copernic).

Plusieurs sujets ont été traités, traduisant une volonté du ministère du logement d’avancer sur les thèmes développés lors de la marche des réquisitions :

- La Ministre a indiqué à la délégation son accord sur le principe de réquisitionner des logements vacants, et au besoin de rendre la procédure plus efficace, compte tenu de l’ampleur de la crise. Le ministère a commencé à travailler sur la question.
Cette annonce permet d’ouvrir une perspective pour les sans logis, autre que celle d’un hébergement dans un gymnase, un hôtel temporaire, coûteux, inadapté et souvent indécent, un hébergement d’urgence … C’est un premier pas, une ouverture, qui doit désormais se concrétiser, dans des conditions favorables.
Il est regrettable, que l’application de l’amendement Chassaigne soit retardé d’au moins 2 mois, par la censure du Conseil Constitutionnel saisi par la Droite pour une question de procédure … En attendant, DAL demande l’application de l’ordonnance de 1945, dîte “procédure d’attribution d’office”, qui a fait largement ses preuves (environ 135 000 arrêtés de réquisitions, dont les 1200 de Chirac, après l’occupation du 7 rue du Dragon par DAL avec le soutien notamment de l’Abbé Pierre)
Droit au logement souhaite que la procédure de réquisition se banalise au cours des prochaines années, et devienne un outil d’intervention (parmi d’autres) pour loger des personnes en difficulté.

- Elle a annoncé qu’il n’y aurait plus d’expulsion de prioritaires DALO, conformément à l’engagement pris par Hollande auprès du DAL fin Avril 2012 ( http://droitaulogement.org/les-angagements-electoral-de-hollande-aupres-du-dal/) . La circulaire a été diffusée aux Préfets vendredi matin. Elle a remis une copie de la circulaire à la délégation (bientôt publiée sur le site droitaulogement.org) en indiquant que cette circulaire s’appliquerait après le 15 mars 2013. C’est donc une avancée concrète qui permet de faire un grand pas vers l’arrêt des expulsions sans relogement . En effet, toute ménage modeste “menacé d’expulsion sans relogement” doit être selon la loi DALO, reconnue prioritaire. Il est donc fortement conseillé à tout ménage menacé de faire une demande DALO, dès qu’il apparaît que l’expulsion est inévitable (jugement, congé valide …)
Cette circulaire est donc incontestablement une avancée, fruit des mobilisations incessante des mal logés, du DAL, des organisations qui défendent la loi DALO et du Comité de suivi DALO qui s’est engagé activement sur ce thème.

- Enfin la Ministre du logement nous a fait part de son souhait à terme d’insérer le Droit au logement dans la Constitution, revendication des mouvements sociaux du logement. En effet, cela permettrait de mettre en œuvre des dispositions plus efficaces pour lutter contre la crise du logement, le logement cher, la vacance, la spéculation, et mettre en œuvre concrètement ce droit, en conformité avec la Constitution Française..

Ces trois engagements ouvrent une perspective de progrès social pour ceux et celles qui souffrent de la crise du logement, et de l’inapplication de leur droits et des lois en leur faveur.

Néanmoins Droit au Logement reste vigilant et mobilisé pour que ces engagements ne reste pas des paroles en l’air et que cette volonté affichée se concrétise, d’autant plus qu’arrivent les premiers froids, et qu’un sans abris est décédé la nuit dernière.

DAL ne s’étonne pas de la première charge contre les réquisitions lancée par Mr Devedjian. La droite est l’alliée historique des milieux de l’immobilier, des bailleurs, des tenants de la rente locative, immobilière et de la spéculation, qui ponctionnent de plus en plus lourdement les revenus du travail et les capacité de production dans notre pays. Au pouvoir pendant 10 ans, la droite a réussi à doubler les profits locatifs et immobilier, générant la grave crise du logement que nous traversons aujourd’hui.

La campagne “mobilisation-réquisition de 100 000 logements vacants, tout de suite”, lancée hier, est donc partie sur les chapeaux de roue.

La suite :
- Pétition signée déjà par de nombreuses personnalités, signez en ligne sur : http://droitaulogement.org/
- Recensement des logements et immeubles vacants, envoyez vos infos en ligne sur : http://droitaulogement.org/vous-connais ... sitionner/
- Des actions concrètes, pour faire progresser le Droit à l’hébergement jusqu’au relogement, le Droit Au logement opposable, afin que plus personne ne soit contraint de vivre dans la rue et d’y mourir à petit feu, de vivre dans des taudis, ou dans la grande précarité.
- WOZNIAK met ses oeuvres sur les sans abri à disposition de cette campagne.

« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede Béatrice » 15 Nov 2012, 18:31

Loi Duflot bis : vers l’enterrement de la loi de réquisition ?
( il n'en reste pas moins que la campagne de recensement de DAL des logements vacants ( publics ou privés ) reste toujours à l'ordre du jour, sur
l'ensemble de l'hexagone ! )

Image
Droit au Logement
Loi Duflot bis : vers l’enterrement de la loi de réquisition ?

COMMUNIQUE

Paris le 15 novembre 2012

Nous découvrons que la nouvelle version de l’article 8 de la loi Duflot présentée à l’Assemblée nationale mercredi 14 novembre, fait disparaitre l’amendement qui levait les obstacles à la mise en œuvre de la procédure de réquisition avec attributaire (L 642 et suite du Code de la Construction et de l’habitation, Loi du 31 juillet 1998).

Pire, elle accorde un délai de 24 mois au propriétaire pour faire des travaux et louer son bien, ce qui, ajouté aux délais de procédure, qui se montent minimum à trois mois, renvoie l’usage efficace de la loi de réquisition à 27 mois au minimum, soit avril 2015 !... si la loi est promulguée début janvier, et si la réquisition est toujours d’actualité.
La version adoptée en 1998 avait laissé à l’appréciation du Préfet la fixation du délai.

Il est regrettable que la principale avancée en matière d’intervention d’urgence obtenue lors de l’examen précédant, et adoptée par les deux assemblée, ait été censurée, alors que le nombre de sans-abris n’a jamais été aussi élevé dans notre pays et que le froid est déjà là.

Cette proposition contredit l’annonce de mettre en œuvre la procédure de réquisition faite par la Ministre du logement le 27 octobre dernier à la suite de la marche des réquisitions.

Nous dénonçons cette duplicité, et demandons à minima le rétablissement de la version adoptée antérieurement dans l’article 8.

Nous appelons à la mobilisation pour empêcher l’enterrement “de fait” de la loi de réquisition par le gouvernement et exiger la mobilisation en urgence de 100 000 logements vacants afin de sortir de la rue ou de la précarité les sans logis et les prioritaires DALO.

Un toit c’est un droit !

Droit au logement :
http://www.droitaulogement.org/

Fédération Droit Au logement – 29 Avenue Ledru Rollin - 75012 Paris
tél : 01 40 27 92 98 • fax 01 42 97 40 18 •
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede anouchka » 15 Nov 2012, 22:19

Enfin, le DAL réalise qu'il n'a obtenu, en fait "d'avancée concrète" "sur les chapeaux de roue" que des promesses en peau de lapin!!! Eh bien mieux vaut tard que jamais! :shock:

Le 28 octobre le DAL affirme dans son communiqué:
Il est regrettable, que l’application de l’amendement Chassaigne soit retardé d’au moins 2 mois, par la censure du Conseil Constitutionnel saisi par la Droite pour une question de procédure

S'ils avaient pris cinq minutes pour faire une recherche sur Internet ils auraient pu lire le compte rendu de la séance du 25 septembre 2012, où Cécile Duflot s'oppose clairement à cet amendement Chassaigne:

Intervention de Cécile Duflot
Séance du 25 septembre 2012 à 15h00
Mobilisation du foncier public en faveur du logement et renforcement des obligations de production de logement social — Article 1er, amendement 301
source
Cécile Duflot, ministre de l'égalité des territoires et du logement :

Je comprends bien l'intention de votre amendement, monsieur Chassaigne, mais la position du Gouvernement est de considérer que, dans un certain nombre de cas, notamment lorsque ces terrains seraient situés à proximité voire au coeur de quartiers occupés très majoritairement par du logement social, il peut y avoir un intérêt partagé de la collectivité et des habitants à ce que les terrains cédés ne soient pas utilisés pour construire du logement social mais qu'ils puissent permettre de diversifier le parc, voire de concourir à construire des équipements publics.

Il ne nous semble donc pas utile de figer dans la loi ce minimum de 50 % de logements sociaux. C'est pourquoi je vous demande de bien vouloir retirer votre amendement, sinon j'y serai défavorable.


Clair, non? Rien à voir avec la langue de bois qu'elle sert aux associations! :twisted:

Le DAL et Jeudi noir sont pourtant bien placés pour savoir que ce n'est pas seulement la droite qui "fait la guerre aux mal logés":

En septembre dernier, le Dal et Jeudi noir ont occupé quelques jours un immeuble de 1 500 mètres carrés de bureaux, à deux pas de la place de la Bourse (Paris 2e).

"Nous avons choisi d'inaugurer l'immeuble en ce jour symbolique d'examen de la loi sur le logement de Cécile Duflot au Sénat", explique le président du Dal.

Et on peut lire sur le site de Jeudi noir :

Cette réquisition sera également un test pour le nouveau pouvoir et la gauche : oseront-ils procéder à des expulsions de mal-logés qu’ils dénonçaient vigoureusement voici quelques mois quand elles étaient menées par la droite ?

Résultat : expulsés dans l'après-midi. Et si on trouve facilement des articles sur cette occupation, en ce qui concerne l'expulsion, je n'ai trouvé qu'un ajout de "dernière minute" sur le site du journal Métro.


bien sûr que c'est une bonne idée de recenser les logements vacants.
Mais ce qu'il faudrait avant tout c'est arriver à tenir plus d'une journée dans ne serait-ce qu'UN SEUL de ces logements vacants déjà "recensés".
On ne demande rien d'autre à ce gouvernement que DE NOUS LAISSER OCCUPER CES LOGEMENTS VACANTS, sans envoyer les CRS dans la journée!!!

Les autres associations n'obtiennent ni plus ni moins que le DAL ou Jeudi noir, expulsés aussi vite et aussi brutalement, au mépris de toute légalité, mais au moins elles ne lèchent pas la main qui les frappe.
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 08:34

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede Pïérô » 15 Nov 2012, 22:45

Je vois pas trop où tu veux en venir, car je ne vois pas dans ce que fait le DAL, et ses déclinaisons locales, qui peuvent être différentes (dans mon coin ils ont fait un gros boulot de rescencement, et c'est un DAL assez "autonome") et qu'on a fait une réquistion collective à Tours l'hiver dernier qui a été virée, ce qui s'oppose. En plus il me semble que tu parts d'une situation très parisienne pour construire une généralisation abusive et déformée. Je n'oppose pas tout çà, car il me semble bien plus important de faire converger, si l'on veut peser, que de se faire marginaliser et de se faire virer parce qu'on arrive pas à construire un rapport de force suffisant.
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede Béatrice » 15 Nov 2012, 22:52

anouchka a écrit:Mais ce qu'il faudrait avant tout c'est arriver à tenir plus d'une journée dans ne serait-ce qu'UN SEUL de ces logements vacants déjà "recensés".


C'est déjà le cas, et un exemple concret :

viewtopic.php?f=78&t=6589&p=80400#p80400
Modifié en dernier par Béatrice le 19 Nov 2012, 19:56, modifié 1 fois.
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede anouchka » 15 Nov 2012, 23:11

les expulsions c'est pas seulement à Paris, mais dans quasiment toutes les grandes villes.
Le rapport de force malgré sa légendaire pratique du déni et de la langue de bois triomphaliste le DAL ne l'a pas non plus, puisque dans les grandes villes jusqu'à présent ils n'ont pas réussi à avoir autre chose que des rendez-vous et de vagues promesses. Et qu'ils se font expulser comme de vulgaires anarcho-autonomes, c'est bien la peine de produire des communiqués à la gloire de la gentille gauche PS contre la méchante droite! :evil:

cela dit ça me rassure de savoir que (même si c'est dans de petites villes de province) il y a encore des squats qui arrivent à passer au travers de cette politique de répression de plus en plus dure.
Avatar de l’utilisateur-trice
anouchka
 
Messages: 397
Enregistré le: 10 Déc 2011, 08:34

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede Pïérô » 15 Nov 2012, 23:17

Tu lis pas, ou ne veux pas entendre. Mais bon, çà y est, tu peux dire que le DAL c'est des méchants réformistes qui font rien et qui roulent pour la gauche, et c'est çà que tu es venu dire. Je pense qu'il y a là une analyse un peu à l'emporte pièce et une généralisation abusive. Dans mon coin le DAl c'est des totos et ils ont refusé de rentrer au collectif "Urgence un toit 37" parce qu'il y avait les verts. C'est à mon sens une connerie, mais ils sont super radicaux, un peu comme toi quoi finalement. Et partout il y a des DALs qui participent ou portent des réquisition et des occupations. Il y a des pratiques différentes, mais aussi convergentes, dans pas mal de villes. Et en plus moi je différencie le squat pour habitation pour anarchistes "life style" de ce que j'appelle réquisition collective (et je précise, je différencie, çà veut pas dire que j'oppose ou condamne).
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 20674
Enregistré le: 12 Juil 2008, 21:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede Béatrice » 28 Nov 2012, 21:43

Manifestation ce jour de militant(e)s de Droit Au Logement pour la réquisition de logements vides :

Le Dal manifeste à Paris pour la réquisition de logements vides

Des militants de Droit au Logement (DAL) ont manifesté mercredi à Paris près du ministère du Logement pour réclamer la réquisition de logements vides, a constaté un journaliste de l'AFP.

Fin octobre, Cécile Duflot n'avait pas exclu de mettre en oeuvre ce dispositif rarement appliqué par le gouvernement pour accueillir sans-abris et mal-logés.

Près du ministère du Logement (VIIe arrondissement), une quarantaine de manifestants, en majorité des familles, ont brandi des pancartes "Réquisition", une banderole "Réquisition des logement vides", et scandé "Marre de la galère des hôtels".

Ils souhaitaient être reçus au ministère pour évoquer également l'évacuation mardi de près de 200 demandeurs d'asile d'une ancienne maison de retraite à Pacé, près de Rennes, "réquisitionnée" par le DAL.

Selon les manifestants, il était d'usage que les squatteurs bénéficient d'une tolérance l'hiver même si la trêve hivernale des expulsions ne concerne que les personnes légalement installées dans un logement.

Les militants s'étaient rassemblés dans la matinée devant la préfecture de région dans le XVème arrondissement, pour demander le relogement effectif des "prioritaires Dalo". Selon un rapport remis mercredi au président de la République, la loi sur le Droit au logement opposable est très inégalement appliquée en France, six ans après son entrée en vigueur.
AFP



http://www.paris.maville.com/actu/actud ... 0_actu.Htm
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede Béatrice » 30 Nov 2012, 09:45

Violence policière contre les DALOs et le porte parole du DAL J-B Eyraud lors du rassemblement du 28 novembre dernier.
( silence total " à ma connaissance" sur ces faits de la part des médias )

Communiqué de Droit Au Logement avec la vidéo qui atteste la violence des faits ! :

Violence policière contre les DALOs et le porte parole du DAL

Pour le troisième mois depuis septembre, les oubliés du DALO avec Droit Au Logement, avaient décidé de se rassembler pacifiquement devant la Préfecture de région Ile de France (située 5 rue Leblanc, au RER C, Bd Victor, Paris 15e) pour exiger que l’État les reloge, en conformité avec la loi .
Une déclaration de manifestation avait été transmise à la Préfecture de police, sans que celle ci n’interdise l’initiative.
sortant du RER, les familles, essentiellement des femmes et des enfants, sont bloquées aux portes, encerclés, puis “encagés”, par une centaine de CRS équipés de boucliers, et sont poussées vers une place située à proximité de la Préfecture.

La présence de nombreux cars le long de la Préfecture, vers lesquels sont dirigés autoritairement les familles laisse penser qu’une interpellation est programmée.
A mi chemin, le porte parole du DAL JB Eyraud estimant que cet forme d’emprisonnement par des policiers lourdement équipés, et parfois brutaux, est dangereux, humiliant, qu’il constitue une atteinte à la liberté de manifester. Il décide de sortir de la “cage”. Il est alors rejeté brutalement à trois reprises, et jeté au sol. Il reçoit un coup de poing sur la mâchoire, ses lunettes et son sac sont projetés au sol. Il tente une troisième fois de briser la “cage” et est cette fois attrapé par le cou et projeté au sol.
Trois mères de familles reçoivent des coups de bottes de la part de CRS.

Ces actes et ces pratiques policières, sont révélatrices du climat répressif actuel que nous vivons sur le terrain. Elles sont inacceptables.

Nous exigeons le respect des lois s’appliquant aux plus fragiles, et nous ne rencontrons que violence et les humiliations policières, les expulsions en hivers de centaines de personnes qui vont grossir le flot des sans abris, la répression à notre dame des lande, et la pire des violences,, celle de laisser des personnes vulnérables à la rue.

Nous consultons pour étudier les suites à donner à cette affaire, sachant que depuis la réforme de l’IGS par Sarkozy, toutes les plaintes du DAL ont été enterrées.

Assez !

Hasard de calendrier, le Comité de suivi DALO a remis le même jour son 3e rapport au Président de la République…. Pendant que les prioritaires DALOs sont traités comme du bétail.


http://droitaulogement.org/violence-pol ... le-du-dal/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede Béatrice » 21 Déc 2012, 09:54

18 décembre 2012- Loi Duflot : la loi de réquisition sérieusement ralentie

Image

18 décembre 2012- Loi Duflot : la loi de réquisition sérieusement ralentie

La loi Duflot vient d’être adoptée une deuxième fois, mais avec une différence de taille, puisque la seule mesure d’urgence adoptée dans la première version de la loi, supprimant les moyens dilatoire dont disposait les bailleurs pour échapper à la réquisition avec attributaire, a été remplacée par l’octroi d’un délai « maximum » de 2 ans … Les personnes morales propriétaires de logements vacants (seules visées par cette disposition), vont pouvoir continuer à spéculer, et gagner du temps.

C’est une mauvaise nouvelle pour les sans logis et les prioritaires DALO, confrontés quotidiennement à la violation de leurs droits par l’État, tandis que 2,45 millions de logements sont recensés vacants par l’INSEE en France.

DAL demande à la Ministre du logement d’appliquer la loi de réquisition, tirée de l’ordonnance du 11 octobre 1945, qui est beaucoup plus rapide et efficace que la procédure de réquisition avec attributaire (datant du 31 juillet 1998), vers laquelle parait s’orienter le Ministère.

Un toit c’est un droit!!


http://droitaulogement.org/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede Béatrice » 24 Déc 2012, 14:53

Communiqué du DAL : Noël des DALOs et des sans logis :

Image

Un toit c’est un droit !
Noël des DALOs et des sans logis,
Paris M° Varennes, 25 décembre, 14h30.

Paris 24 décembre 2012

Les familles oubliées du DALO, parquées dans des hôtels précaires, à la rue, ou dans des taudis, en attente de relogement et reconnues prioritaires depuis plusieurs années, et leurs enfants, fêtent leur troisième noël dans la rue, à proximité du Ministère du logement, et comptent bien être reçues, comme le faisait le précédant Ministre.

Elles planteront le sapin, soit cité Vaneau (face à l’entrée du Ministère du logement), soit à la sortie du métro Varennes, à l’angle de la rue de Varenne et du Bd des Invalides si les autorités refusent l’installation devant le 72 rue de Varennes.

Un cadeau sera transmis, (ou remis) à la Ministre du logement, ainsi que des demandes de réquisition des prioritaires DALO, pour l’encourager à accélérer les réquisitions dont les premières devaient être livrées avant la fin de l’année.

Les familles lui demanderont à faire respecter et appliquer la loi DALO :

On compte près de 30 000 familles reconnues prioritaires DALO en Ile de France, non relogées, parmi lesquelles plusieurs milliers attendent depuis 2008 et 2009.

François Hollande s’était engagé dans un courrier au DAL daté du 27 avril 2012 : “ Si les Français m’accordent leur confiance, la loi instituant le droit au logement opposable devra être respectée, en premier lieu par l’État ”.

DAL vient rappeler cet engagement au Ministère du logement, tandis qu’un nouveau Préfet de région Ile de France vient d’être nommé, et que la crise du logement ne cesse de s’aggraver.

DAL demande, avec la plate forme logement la mobilisation ou la réquisition de 100 000 logements vacants, appartenant aux pouvoirs publics et à leurs entreprises, aux bailleurs sociaux, et aux riches propriétaires privés, afin de loger les prioritaires DALO en attente, et les 150 000 sans abris que compte désormais notre pays.

Un toit c’est un droit !

Droit au logement :

http://www.droitaulogement.org/

Fédération Droit Au logement – 29 Avenue Ledru Rollin - 75012 Paris
tél : 01 40 27 92 98 • fax 01 42 97 40 18
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: DAL : Recensement des immeubles et logements vacants

Messagede Béatrice » 26 Déc 2012, 09:05

Paris – Noël des DALOs et des sans logis :

Noël des DALOs et des sans logis,
« Ni miette, ni bla-bla : respectez nos droits
»
Paris M° Varennes, 25 décembre, 14h30.

Image

http://blogs.mediapart.fr/blog/jean-pie ... u-logement

Plusieurs dizaines de familles de mal-logés ont fêté mardi Noël aux abords du ministère du Logement, à l’appel de l’association Droit au Logement (DAL), afin de réclamer l’application de la loi Dalo. « Ni miette, ni bla-bla : respectez nos droits », pouvait-on lire sur une banderole.

Ces familles, reconnues prioritaires du Droit au logement opposable (Dalo), instauré en 2008, sont en attente de relogement depuis plusieurs années et survivent « dans des hôtels précaires, à la rue, dans des taudis, dans des squats ou chez des amis », a expliqué Jean-Baptiste Eyraud, porte-parole du DAL.

Derrière une banderole sur laquelle on pouvait lire « Ni miette, ni bla-bla : respectez nos droits », un sapin décoré de guirlandes avait été installé et des cadeaux ont été distribués aux enfants.

Comme chaque année, le scientifique Albert Jacquart et Mgr Jacques Gaillot participaient à la manifestation.

La loi Dalo permet aux familles démunies de faire un recours auprès d’une commission de médiation, qui détermine si elles peuvent être reconnues « prioritaires Dalo », c’est-à-dire si l’État a obligation de les reloger.

« Toutes les familles qui sont ici sont des prioritaires Dalo en attente de relogement », a expliqué Jean-Baptiste Eyraud, rappelant que François Hollande s’était engagé dans un courrier au DAL daté du 27 avril 2012 : « Si les Français m’accordent leur confiance, la loi instituant le droit au logement opposable devra être respectée, en premier lieu par l’État. »

L’Ile-de-France comptait, en juin 2012, 27 534 ménages « prioritaires » attendant depuis au moins six mois un relogement.

Dans la manifestation, Fanta Soumahoro et ses trois enfants s’époumonnent : « Un toit c’est la loi, un toit c’est un droit. »

« On vit dans un squat à Aubervilliers », explique Fanta, dont la famille a déjà connu « 12 logements différents » mais jamais de vrai chez-soi. « Pourtant, je travaille à temps plein, et mon mari aussi », explique-t-elle.

Aliana, 31 ans, loge de son côté à l’hôtel avec ses 5 enfants. Régulièrement déplacés au gré des places libres, ils ont déjà connu « 18 hôtels », explique-t-elle, inquiète pour la scolarité de ses enfants. Elle est censée quitter au 31 décembre la dernière chambre d’hôtel qu’elle occupe, à La Plaine-Saint-Denis, pour cause de rupture de contrat entre l’hôtelier et le Samu social.

(...)

Selon l’Insee, rappelle le DAL, la France compte 2,4 millions de logements vacants, dont 330 000 en IDF.

L’association réclame la réquisition de 100 000 logements vacants, appartenant aux pouvoirs publics, aux bailleurs sociaux, ou à de riches propriétaires privés, afin de loger les prioritaires Dalo en attente et les 150 000 sans-abri que compte selon elle le pays.

Une délégation devait être reçue en fin d’après-midi au ministère, où elle entendait offrir à la ministre du Logement, Cécile Duflot, « un pied-de-biche doré » pour « accélérer les réquisitions de logements vides ».


http://www.millebabords.org/spip.php?article22356
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: DAL : réquisition des immeubles et logements vacants

Messagede Béatrice » 02 Jan 2013, 17:20

Le DAL et Jeudi noir ont "réquisitionné" une maternité désaffectée à Paris dimanche 30 décembre :


Le DAL et Jeudi noir ont "réquisitionné" une maternité désaffectée à Paris

Une maternité désaffectée , située rue Erard dans le 12e arrondissement de Paris, a été "réquisitionnée" par Droit au logement (DAL) et Jeudi noir pour "accélérer le processus" de réquisitions lancé par la ministre du logement, Cécile Duflot, ont annoncé, mercredi 2 janvier, les deux associations.

Selon le porte-parole du DAL, Jean-Baptiste Eyraud, la police a pris position mercredi en tout début d'après-midi devant l'immeuble de l'ancienne Clinique du Bien-Naître, dans lequel se trouvent une quarantaine de personnes.

Le bâtiment de cinq niveaux compte une quarantaine de chambres, a précisé M. Eyraud. Selon les informations fournies par le cadastre, cette maternité désaffectée depuis "quelques années appartient à différentes sociétés du groupe BNP Paribas", a dit le porte-parole du DAL.

Cette "réquisition citoyenne" vise, selon le DAL, a "accélérer le processus" de réquisitions, annoncé à l'automne par Cécile Duflot mais qui peine à se concrétiser en raison d'une procédure longue et complexe.


http://www.lemonde.fr/societe/article/2 ... _3224.html
Modifié en dernier par Béatrice le 07 Jan 2013, 22:24, modifié 1 fois.
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: DAL : réquisition des immeubles et logements vacants

Messagede Béatrice » 02 Jan 2013, 19:21

Communiqué DAL/Jeudi Noir - le 2 janvier 2013 - 5 rue Erard, Paris 12e : la police installe le siège


Depuis dimanche matin 30 décembre, le DAL et Jeudi Noir ont réquisitionné un immeuble vide 5, rue Erard dans le 12ème arrondissement. Il s’agit d’une clinique maternité désaffectée depuis plusieurs mois et appartenant à des sociétés du groupe BNP Paribas.

Au moment où on considère en haut lieu que les réquisitions s’avèrent longues et compliquées, les associations prennent leurs responsabilités.

Mais la police réprime.


Voici le COMMUNIQUÉ du DAL et de Jeudi Noir :
" 5 rue Erard, Paris 12e : la police installe le siège


Les CRS ont pris position vers 13h30 devant l’immeuble réquisitionné par DAL et jeudi Noir depuis dimanche matin, 30 décembre.
Comme avenue de Matignon (réquisitionné par jeudi noir sous Sarkozy), et à de nombreuses autres occasions, la stratégie policière consiste à bloquer les accès en attendant d’avoir un hypothétique demande d’expulsion formée par le propriétaire des lieux.

Nous demandons aux pouvoirs publics de faire cesser cette opération de police, de lancer une procédure de réquisition et en attendant qu’elle aboutisse, de laisser les galériens du logement, les prioritaires DALO non relogés, et les sans logis en grande précarité qui occupent actuellement l’immeuble, s’installer et aménager les lieux.


Nous exigeons que la police laisse passer le pain et la nourriture pour les occupants, qui ont été apporté. "


http://blogs.mediapart.fr/blog/ivan-vil ... 2e-la-poli
Modifié en dernier par Béatrice le 07 Jan 2013, 22:25, modifié 1 fois.
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Re: DAL : Réquisition des immeubles et logements vacants

Messagede Béatrice » 07 Jan 2013, 22:20

Réquisition DAL/Jeudi Noir, dans le Xème à Paris :

Droit au logement – Jeudi Noir

Réquisition 2 rue Valencienne Paris 10e, depuis le 31 décembre 2012.

Rdv à partir de 7h et toute la journée rue Valenciennes dans le 10ème M° Gare du Nord

2 ans, jour pour jour après l’inauguration du bâtiment avenue Matignon, en attendant les réquisitions promises par les pouvoirs publics, l’association Droit Au Logement et le collectif Jeudi-Noir maintiennent la pression !

Depuis le 29 décembre, et lors dun réveillon festif dans l’immeuble, ce sont plus de 60 mal-logés ou sans-logis qui s’installent au 2, rue Valencienne, bâtiment de 2000m² inoccupé depuis 2 ans et propriété d’une holding hollandaise pilotée par un groupe basé au Luxembourg avec des bureaux et filiales à New York et Genève mais aussi aux îles Vierges Britanniques, aux Antilles Néerlandaises ou à Aruba…

Parmi ces mal-logés et sans-logis :

14 familles, hébergées depuis des années dans des hôtels ou en logement indécent, surpeuplés.
Beaucoup d’enfants en bas âge et des adolescents: au total 24
des personnes handicapées, des prioritaires DALO (certains depuis 2008) ;
des demandeurs de logements sociaux sur liste d’attente parfois depuis 11 ans ;
des jeunes actifs précaires.

Outre le logement, ce bâtiment sera ouvert sur le quartier, au mouvement social, et accueillera des activités associatives, militantes et artistiques. Le dessinateur Wozniak a d’ailleurs installé la première exposition hier dimanche 6 janvier 2013.

Des représentants d’associations de chômeurs, altermondialiste, et de syndicats (ATTAC, Solidaire, MNCP, …) seront présents à cette inauguration, et tout au long de la journée.

DAL et Jeudi-Noir demandent en premier lieu au gouvernement que ce bâtiment fasse partie des opérations de réquisition annoncées par la ministre du logement. L’urgence c’est d’utiliser l’ordonnance de 1945 qui offre une mise en œuvre plus sure et plus rapide. C’est cette procédure qui a permis de réquisitionner 135.000 logements depuis 1945 y compris les 1200 réquisitions ordonnées par Jacques Chirac en 1995 et 1996.

DAL et Jeudi-Noir demandent le respect du droit à l’hébergement et de la loi DALO, et dans ce but, la mobilisation de 100 000 logements et bureaux vacants nécessaires : réquisition, mises à disposition des biens publics et HLM vacants, intermédiation locative, taxes sur les logements vides,. Ces mesures d’urgence pourraient permettre de loger jusqu’à 300.000 personnes.

Par ailleurs, DAL et Jeudi-Noir militent pour une politique de construction massive de logements sociaux. Cette politique implique de revenir sur la hausse de TVA dans le bâtiment qui va pénaliser la construction de logements et la rénovation thermique.

Enfin, DAL et Jeudi-Noir réclament une véritable régulation des loyers, de l’immobilier et du foncier, et une baisse des loyers dans les zones tendues.

Rdv à partir de 9h et toute la journée au 2, rue de Valenciennes dans le 10ème M° Gare du Nord

Contact :

DAL 06 09 59 19 74 / 06 29 11 58 02
Jeudi-Noir 06 26 02 31 96 / 06 38 36 92 56


http://droitaulogement.org/paris-7-janv ... -le-xxeme/
« Simple, forte, aimant l'art et l'idéal, brave et libre aussi, la femme de demain ne voudra ni dominer, ni être dominée. »
Louise Michel
Béatrice
 
Messages: 2763
Enregistré le: 09 Juil 2011, 19:58

Suivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité