Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 29 Jan 2017, 06:24

A Toulouse le CHU demande l’expulsion des familles de la réquisition Abbé Pierre

A Toulouse le CHU demande l’expulsion des familles de la réquisition Abbé Pierre

Rassemblement 14H mercredi 1er Février devant le Tribunal Administratif de Toulouse


C’est désormais, officiel le DAL Toulouse31 et 11 des familles vivant à la réquisition Abbé Pierre ont reçu ce vendredi leur assignation à comparaître devant le Tribunal Administratif de Toulouse. Le procès aura lieu ce mercredi 1er février à 14h30.
Les habitant-e-s de la réquisition soutenu-e-s par le DAL Toulouse 31 ne peuvent que déplorer cette décision du CHU de Toulouse qui n’aura eu de cesse ces derniers mois de vouloir expulser les sans-abris de ses très nombreux locaux vides: pavillon Junaud, pavillon Armengaud et aujourd’hui le pavillon Nanta. Le CHU n’a aucun problème éthique à demander à la justice de remettre des personnes à la rue et à vendre les bâtiments publics à des promoteurs immobiliers tel Kaufmann and Broad pour en faire des appartements de luxe.

Alors qu’à Paris lors d’une action similaire du DAL, la réquisition d’une aile de l’Hôtel Dieu, l’APHP avait accepté de mettre à disposition plusieurs de ses bâtiments pour mettre des personnes à l’abri, la politique est bien différente à Toulouse et l’on ne peut que le regretter…

Pourtant la réquisition Abbé Pierre a été soutenue par de nombreuses personnes et collectifs, les personnels hospitaliers en premier, des chercheurs, Emmaüs…
Alors que les 70 personnes y vivant dont 35 enfants demandent juste à obtenir un hébergement ou un logement stable et décent et que des discussions ont été entamées en ce sens avec les institutions, nous avons plus que jamais besoin de soutien.

C’est pourquoi nous appelons toutes les associations, syndicats, collectifs, citoyen-ne-s qui le souhaitent à nous envoyer des courriers de soutien à l’adresse mail suivante: dal.toulouse@free.fr

Nous appelons également tous nos soutiens à rassemblement ce mercredi 1er février à 14h devant le Tribunal Administratif de Toulouse!!!

Un toit c’est un droit !


https://www.droitaulogement.org/2017/01 ... be-pierre/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 03 Fév 2017, 16:24

Résultat de l'audience, la décision est reporté au 8 février
https://www.facebook.com/DalToulouse/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 10 Fév 2017, 05:01

La demande du CHU d'expulser la réquisition Abbé Pierre rejetée

La demande du CHU d'expulser la réquisition Abbé Pierre rejetée!!!

Victoire juridique du DAL Toulouse 31

Le Tribunal Administratif de Toulouse a tranché et décidé de rejeter la demande du CHU d'expulser les habitant-e-s de la réquisition Abbé Pierre, située sur le cite de La Grave. La demande du CHU était motivée par une soit disant urgence qui n'a pas tenu devant le Tribunal, la seule urgence du CHU était d'obtenir une décision de justice lui permettant de mettre à la rue les personnes.

Une fois encore la veille juridique du Dal Toulouse 31 et le travail de notre avocate Maître Ducos-Mortreuil a payé, mais il est probable que le CHU plutôt que de trouver une solution par le haut préfère s'entêter en revenant devant les tribunaux d'ici quelques semaines.

Cependant nous demandons à son directeur M. Le Moign, comme il s'y est engagé de nous recevoir, et aux autorités compétentes d'ouvrir enfin des négociations de relogement stables et dignes pour les personnes. Cela permettra une sortie par le haut pour toutes les parties et surtout pour les habitant-e-s qui ont besoin d'un toit.

Un toit c'est un droit!!!


https://www.facebook.com/DalToulouse
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede bipbip » 27 Fév 2017, 13:39

Toulouse, 22 février

"Droit au logement" occupe la mairie annexe de Saint-Cyprien

Des militants et sympathisants de l'association Droit au logement 31 (DAL) occupent cet après-midi les locaux de la mairie annexe de Saint-Cyprien à Toulouse; ils réclament une entrevue avec le maire de quartier, Bertrand Serp, concernant le devenir de 70 personnes qui squattent les locaux de l'ex-institut Claudius Regaud, à Saint-Cyprien.

... http://www.ladepeche.fr/article/2017/02 ... prien.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 10 Mar 2017, 04:27

Samedi 11 mars 2017

Goûter "Motivés pour un Toit" à la Réquisition Abbé Pierre

Avant le grand concert de soutien au DAL du 31 Mars, nous vous proposons un goûter avec les Motivés qui nous réservent une petite surprise.

Les places sont déjà toutes parties pour le concert "Tous motivés pour un toit!" du 31 mars, celles et ceux qui n'en ont pas pourront venir à ce "quart d'heure" de rattrapage gratuit et ouvert à toutes et tous !

Un goûter qui rappellera également que les habitant-e-s de la réquisition Abbé Pierrre attendent toujours un relogement stable et décent !

Un toit c'est un droit !!!

Entrée gratuite

https://www.facebook.com/events/1801110930140258/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede bipbip » 26 Mar 2017, 12:03

Tous motivés pour un toit : assos, syndicat et artistes mobilisés contre le mal-logement, à Toulouse

À Toulouse, associations, syndicat et artistes se mobilisent fin mars 2017 pour sensibiliser au mal-logement. Au programme : une grande réunion publique et un concert des Motivés.

La date n’est pas anodine. Le 31 mars 2017, jour marquant la fin de la trêve hivernale, associations, syndicat et artistes se mobiliseront à la Bourse du Travail, place Saint-Sernin à Toulouse, afin de sensibiliser au mal-logement en France.

Pour cette action d’ampleur baptisée « Tous motivés pour un toit », plusieurs représentants nationaux feront le déplacement dans la Ville rose. Parmi eux : le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez, le délégué général de la fondation Abbé Pierre Christophe Robert, le porte-parole de l’association Droit au logement Jean-Baptiste Eyraud, mais également aussi une représentante de l’association espagnole PAH militant pour le droit au logement, Clelia Rodriguez.

Une grande réunion publique, et un concert des Motivés

À leurs côtés, les représentants des antennes locales des syndicats et associations (dont le Dal de Haute-Garonne), mais aussi les membres du Tactikollectif et du groupe toulousain Les Motivés, qui ont fait leur retour 20 ans après leur premier album, vendredi 3 février à Toulouse.

Pour marquer le coup, une grande réunion publique sera organisée à partir de 18 heures à la Bourse du Travail, afin d’échanger autour de la question du mal-logement dans l’Hexagone, mais aussi de l’autre côté des Pyrénées.

... https://actu.fr/societe/tous-motives-po ... 16025.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 28 Mar 2017, 08:09

Réquisition Abbé Pierre: le sort des habitant-e-s pas prioritaire pour la Préfecture.

Alors que des négociations ont été entamées il y a de cela trois semaines avec la Préfecture, la Mairie, le CHU pour trouver des solutions de relogement aux 70 personnes dont 30 enfants y vivant, aucune avancée n’a été notée mais plutôt de la mauvaise volonté.
Ainsi se retrouve t-on dans une situation absurde où la Préfecture ne semble pas vouloir tenir compte de l’évaluation sociale effectuée par les services de la Mairie, et a décidé unilatéralement qu’elle ne voulait pas reloger tous les habitants mais une partie seulement, laissant les autres à la rue… De plus alors que les habitant-e-s soutenus par le DAL ont demandé dès le 10 janvier et leur entrée dans le Pavillon Nanta l’ouverture de négociations pour des relogements stables, on ne peut pas dire plus de deux mois après que la Préfecture se soit bousculée pour trouver une solution. Cette attitude met aussi en difficulté le CHU, débouté une première fois par le Tribunal Administratif de Toulouse, qui prétend avoir besoin du Pavillon Nanta pour stocker du matériel d’un autre bâtiment qu’il va laisser vide, avant de détruire le Pavillon Nanta…

Si vous ne suivez plus c’est normal, nous non plus. Toujours est-il que la Préfecture semble préférer que le CHU engage de nouveaux frais du contribuable pour un nouveau procès demandant l’expulsion des habitant-e-s, cela alors que le CHU prend toujours prétexte de son manque de moyens
pour fermer des services…

Dans cette affaire personne à part les habitant-e-s personne ne prend ses responsabilités, la Préfecture en tête. Cette politique de l’autruche de la Préfecture
mène tout droit à des squats des Arènes, insalubres et dangereux, et malgré le péril imminent qui y plane, les institutions ne semblent retenir aucune leçon.
“Gouverner c’est prévoir”, on ne peut pas dire que cet adage étouffe la Préfecture sur la question des personnes à la rue….

Malgré ce manque de sérieux, les habitant-e-s de la Réquisition Abbé Pierre soutenus par le DAL Toulouse 31 sont toujours ouvert-e-s aux discussions,
et ont déjà demandé une réunion de travail avec les services compétents de la Préfecture.


DAL Toulouse31-No Vox International


https://www.droitaulogement.org/2017/03 ... refecture/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 31 Mar 2017, 09:49

Vendredi 31 mars 2017

Soirée de SOUTIEN au Collectif Lascrosses !!

A PARTIR DE 19h, Centre Social Autogéré de la CREA, 15 rue Roquelaine, Toulouse

REPAS PRIX LIBRE ET ANIMATIONS !

Nous sommes des familles, des personnes seules, des femmes seules avec enfants, des personnes âgées et de différentes régions du monde.

Nous nous sommes retrouvés ici à Toulouse pour différentes raisons, et nous tentons simplement, comme tout le monde, de construire ou de reconstruire notre vie.

Nous avons fait les démarches nécessaires pour tenter d'accéder à un hébergement ou à un logement, certain d'entre nous travaillent..., mais comme des milliers d'autres personnes, face aux critères de plus en plus strictes imposés par le marché de l'immobilier, au laissé faire des pouvoirs publics, et au manque de places d'hébergement d'urgence, nous nous retrouvons contraint-e-s de nous mettre à l'abri dans des bâtiments vides et abandonnés, pour ne pas vivre dans la rue et dans l'insécurité.

Nous vivons depuis le 19 septembre dans un bâtiment vide et sans aucun projet de l'hôpital Purpan.

La direction du CHU n'a jamais voulu discuter avec nous, et nous a mis en procès en Octobre dernier.

Malgré que nous ayons gagné ce procès, car il a été jugé qu'il était plus urgent que 75 personnes dont 25 enfants puissent rester à l'abri et en sécurité, plutôt que de s'acharner à vouloir exiger qu'un bâtiment public soit laissé vide et sans aucune utilité,

LA DIRECTION DE L'HÔPITAL PUBLIC DE TOULOUSE A FAIT APPEL AUPRÈS DU CONSEIL D'ÉTAT A PARIS
POUR DEMANDER A NOUVEAU NOTRE EXPULSION !

POURQUOI TANT D'ACHARNEMENT ET D'INHUMANITÉ ?!

Nous demandons à l'hôpital public de soutenir notre action: la santé passe aussi par l'accès à un logement pour toutes et tous!

Nous demandons à l'hôpital public de nous laisser vivre dans ce bâtiment tant qu'il ne l'utilise pas!

MOBILISONS NOUS! NOUS POUVONS AGIR !!

POUR NOUS SOUTENIR VOUS POUVEZ AUSSI NOUS ENVOYER DES LETTRES DE SOUTIEN: lascrosses2015@gmail.com

VENEZ NOMBREUX-SE-S !!

ON COMPTE SUR VOUS !!

NON A TOUTES LES EXPULSIONS !!

https://toulouse.demosphere.eu/rv/15069
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 01 Avr 2017, 07:53

Ce samedi 1er avril 2017 à 12h

Fin de la trêve hivernale : manif contre les expulsions !

Appel à manifester le 1er avril à 12h à partir du Conseil Général de la Haute Garonne contre les expulsions.

La trêve hivernale, cette période de répit relatif qui laisse les squatteur.euses et les locataires précaires « tranquilles », s’achève le 31 mars.

Cependant, la trêve n’est pas un acquis. Cette année à Toulouse des juges, des flics et la préfecture ont prononcé des décisions d’expulsions en plein cœur de l’hiver. De plus, cela ne résout pas le problème de fond du logement, et finalement la trêve hivernale ne fait que repousser le retour à la galère.

C’est pourquoi nous organisons une manifestation le 1 avril, lendemain de cette date symbolique.

Les délais accordés aux occupations (squats et locations) sont de plus en plus courts, alors que le/la juge peut accorder jusqu’à 3 ans de délai, c’est rarement plus de 2 mois qui sont obtenus.

Cela implique des conditions de vie toujours plus précaires, mettant une pression permanente sur les galérienn.es, entre visite d’huissiers, police, démarches administratives et judiciaires, et recherche d’un nouveau domicile.

Or, les difficultés pour se loger touchent plein de gens différents : personnes sans papiers, étudiant.es ou salarié.es sans garant, demandeur.ses d’asile, familles monoparentales, chômeur.ses, précaires...

A Toulouse, l’embourgeoisement de la ville et la spéculation immobilière ne cessent de faire augmenter les loyers sans que les salaires ne suivent.

Loin de résoudre les problèmes de logements, l’État accompagne ces processus (loi DALO inappliquée, hébergements d’urgence limités, constructions et attributions de logements sociaux inférieurs à la demande...).

Le mépris des institutions face à tou.te.s les précaires crée des conditions de vie stressantes à l’intérieur des structures d’hébergement et impose un contrôle social continu.

Face à l’absence de solution, nous nous organisons par nos propres moyens pour a minima se loger, sinon s’organiser collectivement contre la galère. Un squat est un lieu qui vit, des personnes qui se rencontrent, de l’entraide morale et matérielle.

On mutualise nos ressources (nourriture, vêtements, expériences), on se donne des coups de main.

Mieux vaut un lieu utilisé et vivant qu’un lieu vide qui attend les rapaces du marché de l’immobilier !

Contre la répression policière et judiciaire des squatteur.euses et locataires précaires

Nous avons besoin de lieux pour habiter la ville !


https://iaata.info/Fin-de-la-treve-hive ... -1930.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 05 Mai 2017, 01:42

Les parents d'élèves mobilisés pour les enfants macédoniens

Ils se sont levés tôt pour venir exprimer leur solidarité. Hier matin, plus d'une trentaine de personnes s'étaient rassemblées devant l'école Matabiau. Parents d'élèves, membres du DAL 31 ou de la FCPE se sont réunis en soutien à deux familles macédoniennes dont une partie des dix enfants sont scolarisés dans l'école. Tous demandeurs d'asile, l'une des deux familles vient d'être logé dans un hôtel à Portet-sur-Garonne, à une heure de transports en commun entraînant retard ou absences.

«Cette famille de cinq enfants a été envoyée à Portet jeudi soir. Ils sont tout le temps menacés d'être à la rue puisque leur chambre d'hôtel est renouvelée toutes les semaines. Ce ne sont pas des conditions adaptées pour les enfants», explique François Piquemal, porte-parole du DAL 31. Pris en charge par l'hébergement d'urgence du 115, l'une des familles a déjà passé deux nuits dans la rue après avoir vécu deux mois sur le site du Ramier où les enfants ne prenaient pas de douches

... https://www.ladepeche.fr/article/2017/0 ... niens.html
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 11 Mai 2017, 13:37

Jeudi 11 mai 2017

Réunion de bilan et de perspective du CSA

Suite à notre avis d’expulsion, faisons le bilan du Centre Social Autogéré afin de s’organiser pour un prochain lieu collectif, le jeudi 11 mai à 19h, .

SALUT TOUT LE MONDE !

Ça y’est, le verdict est tombé : on a jusqu’au 4 juillet pour faire nos cartons, c’est-à-dire deux mois avant notre expulsion.

C’est pour ça qu’on aimerait se réunir, tou-te-s ensemble : collectifs qui viennent faire leurs réunions, les gens qui viennent tenir ou fréquenter les permanences, personnes qui passent donner un coup de main, boire un verre le vendredi, utisateurs utilisatrices de la frippe, etc.

le jeudi 11 mai à 19h au Centre Social Autogéré pour :
• faire le bilan de ce qui a traversé ce lieu : comment on a vécu faire des trucs ici, à quels problèmes on a été confronté, pourquoi ça a marché ou pas ?
• réfléchir à l’autogestion du lieu, qu’est ce qui marche et qu’est ce qu’il faudrait améliorer ?
• se saisir au maximum collectivement de l’ouverture et du fonctionnement d’un nouveau CSA !!! Pour que ce lieu appartienne à TOU.TES !

La solidarité est notre force.

P.-S.
Boissons et grignotages bienvenus

http://creatoulouse.squat.net/reunion-d ... areportee/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 13 Mai 2017, 15:39

lundi 15 mai 2017

Repas de soutien au Collectif Lascrosses !! Non aux expulsions !

A partir de 19h à La Chapelle, 36 rue Danielle Casanova, 31000 Toulouse

Repas de soutien !

Nous sommes des familles, des personnes seules, des femmes seules avec enfants, des personnes âgées et de différentes régions du monde..

Depuis le 19 septembre, nous nous sommes installés dans un bâtiment vide et abandonné de l'hôpital Purpan de Toulouse. Bâtiment sur lequel il n'y a aucun projet et qui est en parfait état.

Malgré nos tentatives de discussion avec la direction, rien... Leur seule réponse a été une assignation au Tribunal administratif de Toulouse en octobre dernier pour demander notre expulsion d'urgence.

Nous avons gagné le procès, la juge évaluant qu'il n'y avait aucune urgence à nous expulser, car nous ne gênons personne, et nous sommes en sécurité dans ce bâtiment.

Mais cela n'a pas suffit à faire accepter à la direction de l'hôpital notre présence. Celle-ci a fait appel de la décision du Tribunal de Toulouse, et nous voilà maintenant assignés au Conseil d'État à Paris pour un nouveau procès.

Et donc à nouveau menacé-e-s d'expulsion...

Dans ce monde où l'argent est roi, les droits les plus fondamentaux sont bafoués.

Il est temps de réagir, pour nous, pour les autres, et pour nos enfants.

Nous demandons à l'hôpital public de soutenir notre action: la santé passe aussi par l'accès à un logement pour toutes et tous.

Nous demandons à l'hôpital public de nous laisser vivre dans ce bâtiment tant qu'il ne l'utilise pas ou que des solutions de relogements ne sont pas trouvées pour tou-te-s les habitant-e-s !

https://toulouse.demosphere.eu/rv/15410
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 20 Mai 2017, 01:46

Quand la Mairie de Toulouse empêche des parents d’élèves de se réunir…

Ce mardi 16 mai des parents d’élèves de l’école Matabiau ont été empêchés de rentrer dans les locaux de l’école de leurs enfants pour faire une réunion, comme une convention signée par JL Moudenc lui même les y autorise pourtant. Leur tord? Se réunir dans le cadre de la campagne Un toit pour apprendre lancée par le Dal Toulouse31, la FCPE 31, Sud Education 31 et CGT Education 31, pour évoquer la situation de deux familles dont onze enfants menacées d’être mises à la rue.

Au lieu de pouvoir accéder à leurs locaux, les parents d’élèves et leurs enfants ont trouvé plus de 20 policiers municipaux et nationaux barrant la route de l’entrée de l’école… La salle avait pourtant été demandée en bonne et due forme par les parents quelques jours avant, sans qu’aucun refus ne fut spécifié. Il s’agit d’une atteinte démocratique au droit de réunion de la part de la Mairie de Toulouse. De plus, nous pensons que les policiers ont d’autre missions plus urgentes à effectuer qu’empêcher des parents d’élèves de se réunir pour évoquer le sort des enfants d’une école. Il serait bon que les institutions mettent davantage de moyens pour des logements décents que pour entraver les droits démocratiques des toulousain-e-s…

Pour rappel, en France 600 000 enfants sont mal-logés, selon la fondation Abbé Pierre. Parmi eux, certains sont à la rue avec ou sans leur famille, d’autres sont hébergés chez des tiers ou à l’hôtel, certains vivent dans des structures d’hébergement collectives tandis que d’autres subissent les mauvaises conditions de leur logement (logements insalubres ou surpeuplés). Le mal-logement a des conséquences direct sur la santé des enfants : saturnisme lié à la présence de plomb, pathologies respiratoires (asthme), infections dermatologiques… L’intoxication au plomb concernerait 85 000 enfants de moins de 6 ans vivant dans des logements vétustes. L’absence ou les mauvaises conditions de logement ont des conséquences sur la vie de l’enfant, et notamment sur sa réussite et son adaptation scolaire. La durée et la qualité du sommeil vont être impactées, tout comme l’alimentation et l’hygiène, engendrant des difficultés à l’école.

A Toulouse Les remises à la rue locatives et des dispositifs d’hébergement d’urgence ont repris depuis le 31 mars, de manière silencieuse et conséquente. La campagne Un toit pour apprendre ne va pas cesser et continuer ses actions dans les semaines à venir et va d’ores et déjà demander un rendez-vous officiel à la Mairie et la Préfecture pour évoquer les cas des familles menacées de se retrouver sans toit.

DAL Toulouse31-No Vox International

Un toit c’est un droit!!!


https://www.droitaulogement.org/2017/05 ... se-reunir/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede bipbip » 03 Juin 2017, 13:15

Le Houla-oups, squat de Toulouse prochainement expulsé par la mairie, l’EPFL et VINCI : fête et vide-grenier le 04 juin

Nous, familles, galérien.nes, habitant.es du oula-oops, allons bientôt nous faire dégager par la police, comme toujours, au service des actionnaires de Vinci & cie... Un projet immobilier couleur béton est en train de voir le jour chemin Lapujade. Aucune solution de relogement ne nous a été proposé par la mairie, notre proprio actuel. Alors dimanche 04 juin, on organise un grand vide grenier au 67 chemin Lapujade où tu es chaleureusement convié.e !!

Pour celles et ceux qui ne connaisse pas la petite histoire, en octobre 2012, nous réquisitionnons Le 67 chemin Lapujade. Il s’agit d’une toulousaine à l’abandon acheté pour 300 000€ par la mairie et l’EPFL l’ Etablissement Publique Foncier Local, une sorte d’agent de la spéculation immobilière orchestré par Toulouse métropole.

Après procès et négociations nous parvenons à obtenir une convention d’occupation précaire qui nous permet de rester (parce qu’on est blancs, étudiant.e.s, travailleur.euses). En 2015, Vinci, propriétaire de près de 2 hectares derrière chez nous, prévoit de racheter notre maison et par la même occasion 2 autres de la rue pour la modique somme de...300 000€ !!! La fonction de l’EPFL est ici très clair : user de l’argent publique pour offrir de jolis cadeaux à Vinci & co. Dans le cadre du projet de revalorisation de quartier de Bonnefoy lié à TESO et à l’arrivée de la Ligne Grande Vitesse, Vinci prévoit de construire un supermarché, une crèche, une maison de retraite, et des logements sociaux. Le tout bien propre, bien cloisonné, pour que le chacun pour soi et la petite vie bourgeoise puissent régner.

Nous, depuis quatre ans on s’organise en autogestion (avec plus ou moins de réussite), pour faire de cette maison un lieu ouvert, un lieu d’entraide et d’accueil pour celles et ceux condamnées à la rue par les pouvoirs publics. On vient de plein de pays, on est là pour des raisons différentes ; par nécessité ou choix politiques, on a des identités variées, des conditions matérielles, familiales différentes, on se rencontre et on partage ; dans la joie, les prises de tête, les réunions interminables … Mais ce type de lieu de vie, où l’on construit des relations et des organisations hors normes et hors cadre, loin du traditionnel « famille-boulot-dodo », ils vont le détruire à coups de pelleteuse.

Depuis septembre les travaux ont commencé, les grues et les machines de VINCI s’activent et nous font sentir que notre heure approche. La mairie nous met la pression, les négociations sont sans suite, et depuis le 21 mai nous sommes redevenu.es occupant.es sans droits ni titres, censé.e.s quitter les lieux. Nous, habitant.e.s, du 67, jeunes mineurs, familles, précaires, nous n’avons pas d’autres solutions de logement, tous les soutiens sont les bienvenus pour s’organiser, lutter et FAIRE COULER VINCI DANS SON PROPRE BETON !!!!

BIENVENUES

À celles et ceux qui nous connaissent, ou qui n’ont jamais osé rentrer

A celles et ceux qui sont venus boire un café, partager un bout de journée, qui sont resté-es toute une année

A celles et ceux qui ont réparé leurs vélos à l’atelier, qui nous ont chouré des outils dans le garage

A celles et ceux qui sont venues mater un film, qui sont reparties la tête pleine de rêves d’autogestion et d’anarchie

A celles et ceux qui ont trouvé un toit après être passé ici, qui ont été ébloui-e-s pour toujours par le caractère de notre tapisserie

A celles et ceux qui ont passé une nuit, trois mois, un an parmi nous, qui sont reparties les mains pleines d’encre de l’imprimerie du Bambou

A celles et ceux qui ont trouvé ici un peu de réconfort, qui ont passé des nuits entière au coin du feu à jouer au « Gang of four »

A celles et ceux qui ont posé leurs bagages le temps d’un voyage, qui ont pris un tee shirt et laisser trois chaussettes à la fripe de l’étage

A celles et ceux qui partagent les plans récups, à celles et ceux qui n’aiment pas les panneaux de pubs

A celles et ceux qui laissent traîner les jouets dans la bibliothèque, ou qui nous appellent à 3h du mat pour demander :« c’est quoi le code au fait ? »

A celles et ceux qui ont profité de la piscine estivale du jardin, et qui n’aiment pas notre bétonneur de voisin

A celles et ceux qui sont toujours dans la galère, qui passent ici de temps en temps pour changer d’air

A celles et ceux qui ont laissé traîné leurs assiettes, qui ont pris une douche et n’ont pas osé emprunter une serviette,

A celles et ceux qui nous aiment un peu, beaucoup, passionnément, qui ne sont jamais rentré-e-s mais nous apprécient discrètement.

VENEZ AU VIDE-GRENIER ET FAIRE LA FÊTE LE DIMANCHE 4 JUIN

CA SE PASSE AU "OULA OUPS" ET CA S’ÉCRIT COMME TU VEUX !!!

Image

https://iaata.info/Le-Houla-oups-squat- ... -2083.html
Avatar de l’utilisateur-trice
bipbip
 
Messages: 28815
Enregistré le: 10 Fév 2011, 10:05

Re: Réquisitions, occupations de logements à Toulouse

Messagede Pïérô » 08 Juin 2017, 14:47

C'était ce matin, mais pour info et suivi lutte

Petit déjeuner de La campagne Un toit pour apprendre !!!

RDV Jeudi 8 juin à partir de 8h00 devant le Collège Fermat.

Face au grand nombre de familles remises à la rue ou menacées de l’être ces derniers temps à Toulouse, la campagne Un toit pour apprendre (DAL Toulouse31, FCPE 31, CGT Education 31, Sud Education 31) revient jeudi 8 juin avec un petit-déjeuner devant le Collège Fermat. Malgré les entraves de la Mairie aux réunions de la campagne (voir ici), la mobilisation est de plus en plus forte et de nombreux parents d’élèves nous rejoignent.
Venez nous rencontrer, échanger, jeudi 8 juin prochain !
En attendant vous pouvez trouver le lien de l’événement Face Book du petit-déjeuner ici, et un article racontant la démarche et les actions de la campagne ici.

Pour rappel :
En France 600 000 enfants sont mal-logés, selon la fondation Abbé Pierre. Parmi eux, certains sont à la rue avec ou sans leur famille, d’autres sont hébergés chez des tiers ou à l’hôtel, certains vivent dans des structures d’hébergement collectives tandis que d’autres subissent les mauvaises conditions de leur logement (logements insalubres ou surpeuplés). Le mal-logement a des conséquences direct sur la santé des enfants : saturnisme lié à la présence de plomb, pathologies respiratoires (asthme), infections dermatologiques… L’intoxication au plomb concernerait 85 000 enfants de moins de 6 ans vivant dans des logements vétustes. L’absence ou les mauvaises conditions de logement ont des conséquences sur la vie de l’enfant, et notamment sur sa réussite et son adaptation scolaire. La durée et la qualité du sommeil vont être impactées, tout comme l’alimentation et l’hygiène, engendrant des difficultés à l’école.

DAL Toulouse31-No Vox International

Un toit c’est un droit!!!

https://www.facebook.com/notes/dal-toul ... 072714487/


https://www.droitaulogement.org/2017/06 ... apprendre/
Image------------ Demain Le Grand Soir --------- --------- C’est dans la rue qu'çà s'passe --------
Avatar de l’utilisateur-trice
Pïérô
 
Messages: 21472
Enregistré le: 12 Juil 2008, 22:43
Localisation: 37, Saint-Pierre-des-Corps

PrécédenteSuivante

Retourner vers Logement, squats, luttes de quartiers

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun-e utilisateur-trice enregistré-e et 1 invité